Samedi 25 Novembre 2017

Un expert français assiste les Seychelles dans l’analyse des risques d’éboulement dans un district du nord de Mahé

Un expert français assiste les Seychelles dans l’analyse des risques d’éboulement dans un district du nord de Mahé
(Seychelles News Agency 10/07/17)

Un expert de la Réunion, région française de l’Océan Indien, a assisté les autorités seychelloises dans l’évaluation des risques d’éboulement à North East Point, dans le district de Glacis sur l’île principale de Mahe.

Anthony Rey du Bureau de Recherches Géologiques et Minières -BRGM- de la Réunion a travaillé avec le Département de Gestion des Risques et Désastres pour décider de la meilleure stratégie pour retenir les énormes blocs de pierre qui menacent les maisons aux alentours.

La visite de Rey fait suite à l’éboulement qui a causé des dommages à deux maisons, le mois dernier. Cela a incité les autorités à rechercher une expertise étrangère, après une première évaluation des géologues locaux.

Régina Prosper, Haut responsable de la gestion des désastres a dit mercredi à la SNA que l’expert était aux Seychelles jusqu’à vendredi pour visiter le site, évaluer la situation et conseiller le département sur: s'il fallait détruire le bloc rocheux, et dans ce cas, comment le casser, ou dans le cas contraire comment le retenir.

R. Prosper a indiqué que « les deux géologues, qui ont assisté à la production de la première évaluation de l’escarpement au-dessus des maisons endommagées, ont recommandé que soient prises des mesures pour plaquer les rochers restants et, si possible, les enlever complètement.

Une évaluation détaillée de la zone doit être réalisée, avant qu’aucune mesure ne soit prise, Ce n’est pas le premier incident de la sorte survenant à Mahé, l’île principale des Seychelles.

Des experts d’Afrique du Sud et de France avaient déjà été appelés en renfort pour stabiliser Ros Gorila à La Batie dans le district de Beau Vallon au Nord de Mahé.

Le premier éboulement avait eu lieu en mars 2002.

Les experts français avaient également été impliqués lors d’un autre incident, avec la chute d’une grosse pierre dans la partie haute deeForêt Noire, dans la dis rict de Mont Fleuri ; des filets avaient été utilisés pour contenir les éboulements.

L’année dernière, en janvier, un énorme bloc rocheux situé au-dessus de plusieurs maisons, avait, suite aux fortes pluies, glissé puis roulé sur une pente inclinée.

Commentaires facebook