Dimanche 10 Décembre 2017

Les Seychelles cherchent à attirer les investisseurs chinois

Les Seychelles cherchent à attirer les investisseurs chinois
(Xinhua 16/09/17)
Les Seychelles cherchent à attirer les investisseurs chinois

"L'essentiel pour le moment est de voir comment nous pourrions amener aux Seychelles des investisseurs chinois", a confié Maurice Loustau-Lalanne, ministre du Tourisme de cet archipel de l'océan Indien, dans une interview exclusive accordée à Xinhua.

"Je pense que c'est un aspect important pour le développement futur de la coopération entre les deux pays", a-t-il dit en marge de la 22e session de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui se tient du 13 au 16 septembre à Chengdu, dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

"Nous avons une coopération dans la formation du personnel en ce moment. Nous avons à peu près une vingtaine d'étudiants chinois aux Seychelles qui travaillent dans nos hôtels 5 étoiles. Ils sont là pour une période d'un an, avec aussi des formateurs chinois pour former nos formateurs seychellois et aussi des étudiants à l'Académie du tourisme seychelloise", a précisé M. Loustau-Lalanne.

Et d'ajouter qu'il y a aussi des sociétés chinoises et des personnes installées aux Seychelles, mais "dans d'autres domaines, pas strictement dans le domaine touristique".

Au mois de mai, le pays a lancé la campagne "Seychelles en Chine" à travers des opérations de promotion à Shanghai et à Beijing et dans d'autres grandes villes chinoises.

"Nous sommes venus avec trois messages essentiels. Le premier message, pour les touristes chinois venant aux Seychelles, c'est ce qu'on appelle 'relaxation' en anglais (détente), ça veut dire prendre des vacances pour se faire plaisir".

"Le deuxième message, c'est que nous voulons toujours donner une valeur de qualité au tourisme. On vise beaucoup là-dessus. Vous savez, le paradis fait toujours rêver les gens et donc le troisième message (...) aux touristes chinois potentiels, c'est 'venez au paradis et venez réaliser vos rêves'".
Dans l'autre sens, "les Seychellois aussi vont prendre l'avion pour la Chine. Ils y viendront essentiellement pour faire du shopping", a-t-il expliqué, soulignant que le renforcement de la coopération touristique bénéficiait aux deux pays.

A ce titre, le panda géant est la première richesse touristique de Chengdu, mais également de la province du Sichuan, car elle attire beaucoup de touristes étrangers, l'animal étant unique au monde.

M. Loustau-Lalanne a également mis l'accent sur la durabilité du tourisme. "Les Seychelles sont de petites îles très fragiles, au beau milieu de l'océan. Comme nous n'offrons qu'une beauté naturelle, nous avons absolument décidé dès le départ de préserver la moitié du territoire seychellois, qui est désormais protégée, et nous pouvons développer la moitié restante", a fait savoir le ministre avec une fierté apparente.

"La seule chose que nous pouvons offrir, c'est la beauté naturelle. C'est sur ça que nous avons lancé notre tourisme. Au départ, nous avons préféré avoir un tourisme haut de gamme, parce que les Seychelles sont de petites îles avec un écosystème très fragile. Nous ne pouvons pas attirer énormément de touristes, c'est à dire que nous ne cherchons pas un tourisme de masse. C'est un peu ça la spécificité du tourisme seychellois".

Evoquant le rôle de l'Afrique dans le tourisme mondial, M. Loustau-Lalanne a jugé qu'il s'agissait d'un continent avec beaucoup de potentiel, qui jouera un rôle primordial en attirant davantage de touristes chinois, tout en soulignant qu'il fallait pour cela permettre aux compagnies aériennes et aux voyageurs des deux parties de pouvoir circuler librement.

Interrogé sur les nouvelles tendances du tourisme mondial, le ministre en a cité deux. La première est que les visiteurs cherchent à avoir une expérience directe du pays hôte. "Il faut qu'ils aient davantage de contacts avec la population locale pour enrichir leurs vacances", a-t-il dit.

La deuxième tendance, c'est que chaque pays doit avoir sa propre stratégie pour essayer d'attirer plus de touristes. "Aux Seychelles, nous sommes un territoire qui est très petit, 470km², mais nous avons un territoire maritime énorme de 1,5 million dekm². Donc, il faut aussi proposer beaucoup plus de d'excursions et de trajets sur ce plan", a-t-il conclu.

Par CHEN Junxia, QU Junya, PENG Tianxiao

Commentaires facebook