Dimanche 19 Novembre 2017

Les Maldives expriment leur désaccord avec la position des Seychelles visant à réduire les prises de thon

Les Maldives expriment leur désaccord avec la position des Seychelles visant à réduire les prises de thon
(Seychelles News Agency 10/03/17)

Les Maldives sont le seul pays à s'opposer à la demande des Seychelles d'utiliser 2015 comme année de référence pour parvenir à une réduction de 15 pour cent des prises de thon albacore, a déclaré le Secrétaire Exécutif de la Commission des Thons de l'Océan Indien (CTOI).
Selon une résolution de la CTOI adoptée l'an dernier, tous les senneurs des pays membres devaient réduire leurs prises en utilisant 2014 comme année de base.
Lors d'une réunion tenue au début de l'année, l'officier en chef des pêches de l'Autorité des pêches des Seychelles «Seychelles Fishing Authority »(SFA), Vincent Lucas, a déclaré « nous serons désavantagés si nous utilisons 2014 comme année de base, car nous avions huit navires à ce moment-là et possédons actuellement 13 navires ».

Alexandro Anganuzzi a indiqué que la demande d'utiliser 2015 comme référence a été communiquée à tous les pays membres de la CTOI pour considération.
« Si aucun pays n’émet d'objection, elle sera considérée comme acceptée. Pour le moment, les Maldives ont fait part de leur désaccord avec la demande des Seychelles », a déclaré Anganuzzi.
La décision de réduire les quotas de pêche de l'albacore de 15 pour cent a été prise par la CTOI en juin de l’année dernière. Cela a eu lieu après que les scientifiques aient informé les pays membres de la CTOI que la population d'albacore dans l'Océan Indien était inférieure à ses niveaux optimaux.

« Si les Seychelles ne se conforment pas, on ne sait pas quelles seront les actions que les autres membres prendront. Il n'existe pas de sanctions standard pour une telle action et les membres de la CTOI devraient discuter et décider de la route à suivre si les Seychelles décident de ne pas respecter la mesure telle qu'elle est » a indiqué Anganuzzi.
Le président de la SFA, Philippe Michaud, a déclaré à la SNA que le sujet sera discuté lors de la 21ème session de la CTOI qui se tiendra le 22 mai en Indonésie.

Les Seychelles doivent encore mettre en œuvre des mesures pour parvenir à une réduction de 15%. Depuis janvier, les senneurs envoient des rapports hebdomadaires pour surveiller leurs prises jusqu'à la fin du mois de mars.
Les discussions auront lieu une fois que toutes les statistiques auront été recueillies afin d'établir les mesures qui seront mises en place une fois la limite atteinte.
La SFA a rencontré les différents acteurs en janvier et ils ont convenu de mettre en œuvre, si nécessaire, une des mesures visant à réduire la pêche de l'albacore, ce qui réduit le nombre de Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) sur un navire.

Commentaires facebook