Jeudi 21 Septembre 2017

FIVMPAMA: à la conquête du marché seychellois

FIVMPAMA: à la conquête du marché seychellois
(L'Express de Madagascar 24/08/17)
La visite du président du FIVMPAMA aux Seychelles a abouti à une ouverture de parte­nariat avec le secteur privé seychellois. Un débouché pour les exportateurs.

Près des yeux mais loin du coeur. C’est ce qui pourrait résumer l’impression du président du FIVMPAMA (Groupement du patronat malgache), Eric Rajaonary, sur la relation économique entre les Seychelles et Madagascar. « Tout est importé aux Seychelles. Elles importent quelque six à sept tonnes de produits par semaine. Les légumes, poivrons, tomates, oignons, pommes de terre, fruits de mer viennent de France », explique Eric Rajaonary, président du Fivmpama hier. « Alors que Mahé, est à deux heures trente de vol d’Antananarivo. Les trois vols commerciaux et un avion cargo par semaine pourraient profiter aux opérateurs malgaches qui se comptent sur les doigts de la main, et qui travaillent principalement dans l’exportation de produits artisanaux ». Une rencontre a de ce fait eu lieu entre le président du Fivmpama et le vice-président de la République des Seychelles, Vincent Mériton, afin d’étudier la facilitation des échanges commerciaux notamment pour les fruits, les légumes, les semences et engrais, ainsi que le rapprochement entre le Fivmpama et le SENPA(Small entreprise promotion agency), représentant du secteur privé seychellois. Le Groupement du patronat malgache souhaite contribuer à l’approvisionnement après avoir réglé la mise aux normes des produits malgaches et les conditions sanitaires imposées par les Seychelles. Une convention de partenariat se tiendra incessamment dans le cadre de la mise en place d’une vitrine de Madagascar au siège du SENPA à Victoria, et de la formation d’artisans seychellois dans le secteur de l’artisanat.

Espace membre
Cette visite de la semaine dernière était une occasion pour participer au forum Entrepreneurship Week durant lequel le Fivmpama a pu rencontrer la diaspora malgache aux Seychelles.
« Ils sont au nombre de deux mille et une centaine a pu discuter de la situation politique et économique du pays avec nous », indique Eric Rajaonary. Elle est prête à contribuer au développement du pays à travers le Fivmpama et un bureau présidé par Patricia Ratsisalo­vanina a été mis en place. Un forum économique sera  alors organisé du 6 au 9 novembre afin de structurer les échanges commerciaux entre les deux pays.
La plupart de la diaspora malgache aux Seychelles sont des mains  d’oeuvre dans des usines thonnières. Elle demande, entre autres, l’ouverture d’un consulat ou d’un consul honoraire. Une doléance appuyée par le Fivmpama dans sa mission de développement du patriotisme économique laquelle entend très prochainement mettre en place un «espace membre» afin de faciliter les échanges directs, les opportunités d’affaires et la recherche de financement pour les membres du Groupement. Une action prise à l’issue des divers déplacements du Fivmpama en Europe et aux Etats-unis pour dynamiser le développement économique de la Grande île à travers la diaspora recensée au nombre de quatre cent mille dans le monde.

Mirana Ihariliva

Commentaires facebook