Mardi 25 Juillet 2017

Des Seychelles plus propres ? L’interdiction des sacs, assiettes et tasses, en plastique, maintenant en vigueur

Des Seychelles plus propres ? L’interdiction des sacs, assiettes et tasses, en plastique, maintenant en vigueur
(Seychelles News Agency 05/07/17)

Les efforts visant à rendre encore plus propres les Seychelles ont passé la vitesse supérieure ce week-end, avec la mise en application de l’interdiction des objets usuels en plastiques sur tout le territoire national.
Depuis vendredi, les commerces doivent assurer qu’aucun gobelet ou assiette en plastique, ni aucune boîte de plat à emporter en polystyrène ne puisse être trouvé sur leurs étagères. Le ministère de l’Environnement de l’Energie et du Changement Climatique a déclaré que dans le cas contraire, les articles seront confisqués.

En septembre, le Cabinet des ministres aux Seychelles a approuvé l’interdiction d’importer des boîtes de plat à emporter en polystyrène et des articles en plastique comme les sacs de supermarchés, les assiettes, les gobelets et les couverts. Alors que l’interdiction d’importer a pris effet le 1er janvier, il a été donné aux commerces jusqu’à début Juillet, pour épuiser leurs stocks.
La Directrice générale de la section Déchets, Mise en application et permis, au ministère, a déclaré la semaine dernière que « tout est prêt pour la deuxième étape du processus d’élimination progressive ».
« Depuis janvier l’importation est limitée, toutefois, il y a une liste d’exceptions. Dès samedi 1er juillet, il y aura une interdiction complète de production, de distribution, et d’usage commercial de tous ces articles. »
Nanette Laure a indiqué que, déjà, plusieurs importateurs envoient des échantillons d’alternatives écologiques. « Nous avons reçu des articles biodégradables qui se désagrègent après quelques mois, parmi ceux là nous avons les sacs de courses, il y a également les sacs réutilisables, et ceux en tissu.

Le ministère collabore avec le Seychelles Bureau of Standards (le Bureau des Standards des Seychelles) pour assurer que les articles de substitutions soient bio-dégradables.
N. Laure a communiqué que sont exempts d’interdiction : les sacs utilisés dans le secteur de l’agriculture, les emballages industriels des produits surgelés, et les plastiques utilisés pour la collecte des déchets, comme les sacs-poubelles.
Afin d’assurer que l’interdiction d’importer est respectée, le ministère travaille en étroite collaboration avec la division du commerce et des douanes de la Seychelles Revenue Commission (Commission des Revenus des Seychelles) pour filtrer toutes les demandes de permis d’importation.

« Nous allons surveiller et suivre les revendeurs à notre connaissance, pour assurer que les plastiques ne rentrent plus dans le pays. » Un groupe de travail sera mis en place au sein de la division pour assurer que l'interdiction est respectée.

En vertu du règlement sur la protection de l'environnement 2017 portant sur la restriction à la fabrication, à l'importation et à la distribution de sacs en plastique, le ministère de l'Environnement peut donner une contravention aux commerces qui ne respectent pas l'interdiction.

Selon une étude provisoire de la décharge aux Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'Océan Indien, les déchets plastiques représentent 33 % de tous les déchets.

Commentaires facebook