Samedi 27 Mai 2017

Construction de grands hôtels aux Seychelles en attente, à l'exception de ces 18

Construction de grands hôtels aux Seychelles en attente, à l'exception de ces 18
(Seychelles News Agency 06/03/17)

Les plans pour la construction de 18 établissements touristiques sont exclus du moratoire sur les grands hôtels aux Seychelles, a déclaré un haut responsable du ministère du tourisme.
Lors d'une réunion avec les médias la semaine dernière, Maurice Loustau-Lalanne, ministre du Tourisme, de l'Aviation civile, du Port et de la Marine, a déclaré que les plans avaient été approuvés avant l'introduction de l'interdiction.
Le moratoire sur les grands projets hôteliers, sauf ceux déjà approuvés par le gouvernement, a été annoncé par l'ancien Président des Seychelles, James Michel, lors des célébrations de la fête de l'Indépendance du 29 juin 2015.
Dans son Discours sur l'Etat de la Nation, en février, le Président des Seychelles, Danny Faure, a déclaré que le gouvernement a décidé de prolonger le moratoire jusqu'à la fin de 2020 et a défini les grands hôtels comme ceux possédant 25 chambres ou plus.

« Ce moratoire ne s’applique pas aux petits établissements de 15 chambres ou moins. Cette catégorie - petits hôtels, est réservée aux Seychellois et reste ouverte », a déclaré Faure.
Un moratoire est une période lors de laquelle il y’a une suspension d'une activité spécifique jusqu'à ce que des événements futurs justifient un retrait de la suspension ou que les problèmes concernant l'activité aient été résolus.
Loustau-Lalanne a déclaré que le gouvernement « a introduit le gel momentané pour s'assurer qu'il y’a des mesures et un contrôle appropriés sur la quantité d'hôtels en construction ».
Les projets déjà approuvés sont Anse Boudin Hotel, Bayview Estate, KRG Resort and Spa, Police Bay Hotel, Epitome Resort, Beau Vallon Eco-friendly Hotel, 5-star Hotel Bel Ombre, Water Front Development, Downtown Properties Ltd, Platte Island, Sunset Beach Hotel, Zilwa Grand Barbe, Sea View Resort and Spa, Anse Lazio, Takamaka Resort, Le Privilege, et Long Island Resort.

Le tourisme reste le premier contributeur à l'économie des Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'Océan Indien occidental. Dans les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques (BNS) en janvier, plus de 304 000 visiteurs sont venus aux Seychelles l'an dernier, contre 275 000 en 2015.
Avec les nouveaux hôtels, un supplément de 4.000 chambres seront disponibles dans la nation insulaire pour accueillir les vacanciers.
« En tant que gouvernement responsable, nous nous sommes engagés pleinement auprès des promoteurs et des investisseurs de ces hôtels à poursuivre leurs projets », a déclaré Loustau-Lalanne.
Il a ajouté qu’« il nous a fallu beaucoup de temps pour établir la liste des hôtels approuvés car nous avons dû travailler avec différents organismes gouvernementaux tels que le ministère de l'environnement et l'autorité de planification locale ».

Douze des 18 hôtels sont construits sur Mahe, l'île principale, et deux sur Praslin, la deuxième île la plus peuplée. Le reste sera sur Silhouette, L’île Longue, Ste. Anne et l'île Platte - toutes font parties du groupe intérieur des Seychelles.
Loustau-Lalanne a indiqué que le projet de développement d’Anse Lazio à Praslin vient d'être ajouté à la liste.
« C'est parce que le tribunal vient de se prononcer en faveur du promoteur, qui a intenté une action en justice contre le gouvernement après que la demande de son projet a été rejetée », a déclaré Loustau-Lalanne.
La requête a été déposée avant l'entrée en vigueur du moratoire, a indiqué Loustau-Lalanne.

Le ministre du tourisme a indiqué que le moratoire ne s'applique pas à l'expansion des hôtels et que « les promoteurs doivent restreindre le développement au sein de leur propriété si ils veulent se développer, mais ils doivent suivre les mêmes procédures que celles pour construire un nouvel hôtel ».
Selon les statistiques du ministère du tourisme, 541 établissements touristiques sont en activité et comptent 5 849 chambres.

Commentaires facebook