Mardi 17 Octobre 2017

Aux Seychelles les déchets en verre sont transformés en matériau de construction

Aux Seychelles les déchets en verre sont transformés en matériau de construction
(Seychelles News Agency 08/08/17)

Transformer les déchets en verre en un matériau écologique de construction est un projet qu’est en train d’entreprendre une entreprise de construction aux Seychelles.

Le projet est un partenariat entre Rogan’s Construction Company, situé à Baie Lazare, au Sud de l’île principale Mahé et Sustainability for Seychelles (S4S), une organisation à but non lucratif qui promeut le développement durable.

La Directrice Générale de S4S, Michele Martin, a déclaré à SNA que le recyclage du verre est une façon idéale pour réduire la quantité de déchets qui partent en mer ou vont dans la décharge.

« Ça ne remplacera pas totalement les matériaux de construction comme le granulat, le béton et le granulat produits par les grandes entreprises de l’État insulaire, mais ça pourrait servir d’alternative » a déclaré Martin.

Beaucoup de bouteilles en verre sont nécessaires pour produire une tonne de granulat de verre et du fait de la faible production du pays, il faut le mélanger avec d’autres matériaux comme le gravier, le sable pour les gros projets de construction.

Le Directeur de la Rogan’s Construction Company, Rogan Ernestine, qui a un concasseur de verre, a déclaré à la SNA que le concassage et la récolte ne sont pas réalisés de façon régulière.

“La récolte est réalisée de façon occasionnelle par le public qui dépose le verre à notre atelier », a déclaré Ernestine qui a également ajouté que le concassage du verre n’est pas une activité lucrative, mais qu’il le fait pour protéger l’environnement.

Les bouteilles écrasées sont utilisées comme granulat dans les projets de constructions.

Un usage commun aux Seychelles un groupe de 115 îles à l’ouest de l’Océan Indien, est la création de carrelages utilisés en décoration intérieur et le lissage des sols en béton.

Les bouteilles en verre sont faites de quatre ingrédients principaux : le sable, le carbonate de sodium, le calcaire et des additifs pour la couleur et des traitements spéciaux. Dans l’environnement, trop de ces ingrédients peuvent avoir un effet néfaste sur la faune et la flore.

Selon une étude prévisionnelle, en 2016, aux Seychelles, 90% du verre qui entre dans le pays, majoritairement des bouteilles, de la verrerie et des ampoules, finissent dans la décharge.

La directrice Générale de S4S a déclaré que le verre est idéal à recycler puisque c’est un matériau qui ne se dégrade pas si on l’utilise de façon conventionnelle et même concassé il garde sa couleur.

« Ça rend nettement plus esthétique le granulat pour béton. Des recherches récentes ont montré que le béton fait à partir de verre recyclé s’est montré plus fort dans la durée et offre une meilleure isolation thermique grâce aux propriétés thermiques du granulat de verre. » a déclaré Martin.

Martin a indiqué qu’utiliser de tels matériaux recyclés peut aider à réduire la quantité de dioxyde de carbone nécessaire pour produire de nouvelles bouteilles.

L’organisation Sustainability for Seychelles a commencé un projet de collecte du verre en 2011 en ciblant les lieux publics, les hôtels et restaurants de Mahé. Le projet comportait également une campagne publicitaire encourageant les hôtels et les consommateurs à faire partie du projet. Le projet n’a pas été totalement mis en œuvre.

Le projet de recyclage du verre est en ligne avec la volonté du gouvernement de collecter et recycler les déchets de façon innovante aux Seychelles. D’après l’Agence de Gestion des Déchets, la LWMA, l’année dernière, un total de 70.000 tonnes de déchets ont été déposés à la décharge principale de Providence, sur la cote Est de Mahé.

Cela représente 80% des déchets produits par la population seychelloise. Les 20% restants sont les bouteilles plastiques et les métaux qui sont recyclés.

En parallèle avec la Rogan’s Construction Company, Seychelles Breweries est la seule entreprise locale impliquée dans le recyclage du verre.

Elle applique une consigne de 2 roupies sur chaque bouteille en verre, qui est rendus une fois la bouteille remise à un commerçant.

Actuellement, l’entreprise utilise environ 125 tonnes de bouteilles par an.

Commentaires facebook