Jeudi 19 Octobre 2017

Sénégal

(Jeune Afrique 15/09/17)
De la préhistoire politique sénégalaise, il était l’un des derniers dinosaures. Le 14 septembre, le jour même de la rentrée parlementaire, Djibo Leyti Kâ s’est éteint à l’âge de 68 ans. De longue date, pour cet ancien dauphin putatif de l’ex-président Abdou Diouf, la roue avait tourné et son rôle dans la vie politique sénégalaise était surtout devenu symbolique. Djibo Kâ était né à la politique en des temps où un parti hégémonique, le Parti socialiste, à défaut d’être unique, régnait sans partage sur la vie politique sénégalaise. Dernier directeur de cabinet de Léopold Sédar Senghor, il fut ensuite l’un des dauphins putatifs de son successeur, Abdou Diouf, dont il avait été plusieurs fois le ministre. Mais en 1996, la...
(Sud Quotidien 15/09/17)
Le Syndicat national des travailleurs des collectivités locales, section de Kaolack, a investi hier les rues de Kaolack. Arborant des brassards rouges et fortement mobilisés, ces travailleurs affiliés de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) réclament à la mairesse de Kaolack la somme de 54 millions de F Cfa à titre de dommages et intérêts pour les quarante (40) ex-travailleurs de la municipalité de Kaolack, licenciés abusivement par le maire de la commune en décembre 2016. Par la même occasion, les camarades du secrétaire général régional, Abdou Ndiaye exigent la réintégration, sans condition, de ces travailleurs dans leurs postes respectifs et somment le maire de Kaolack à le faire dans les plus brefs délais. La marche qu’ils ont...
(APA 15/09/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc, le Nigeria, la Tunisie et le Sénégal ont décroché leurs tickets pour le carré d’as de la 29èmeédition de l’Afrobasket masculin, à l’issue des quarts de finale disputés jeudi à Tunis. Sur sa lancée victorieuse du 1er tour, le Maroc a remporté le duel nord-africain en dominant l’Egypte sur la marque de 66 à 62. Ce qui leur ouvre les portes des demi-finales, stade qu’il n’a plus atteint depuis 1980. En demi-finale, les Marocains croiseront la Tunisiens, qui se sont débarrassés de la teigneuse formation de la RD Congo (81-60). Accroché pendant les deux premiers quarts temps, c’est après la pause que le pays hôte a fait la différence. Le Nigeria, lui, a validé son...
(AFP 14/09/17)
Des députés de l'opposition ont protesté jeudi, pendant l'installation de la nouvelle Assemblée nationale, contre le maintien en détention du maire de Dakar, Khalifa Sall, empêché de siéger malgré son élection aux législatives du 30 juillet. En prison depuis le 7 mars, il n'a pu se rendre à la séance inaugurale de la nouvelle assemblée "malgré son immunité parlementaire", a dénoncé à la tribune de l’hémicycle un député de sa coalition, Cheikh Bamba Dièye. Il s'agit d'une "violation flagrante" de ses droits, a ajouté M. Dièye sous les huées de députés de la majorité. Opposant au président Macky Sall, dont il devrait...
(Sud Quotidien 14/09/17)
Qui sera le président du groupe parlementaire de la coalition Benno BokkYaakar ? Quels députés seront promis à la tête des onze commissions ? Quid des membres du bureau (huit vice-présidents, six secrétaires élus, 1er et 2ème questeurs) ? Macky Sall qui a reçu les députés de la coalition Benno Bokk Yaakar hier, mercredi 13 septembre, a décidé de maintenir le suspense jusqu’à ce matin pour livrer «sa» liste. Toutefois, le Chef de l’Etat leur a fait savoir que c’est Moustapha Niasse qui sera reconduit au Perchoir. C’est parti pour une longue, voire très longue nuit de consultations. Le président de la République, Macky Sall a préféré maintenir le suspense jusqu’au bout. Les députés de la coalition Benno Bokk Yaakar...
(Enquête 14/09/17)
Le statut du chef de l’opposition, la réglementation de la participation aux élections, sont deux sujets sur lesquels et le pouvoir et l’opposition peuvent dialoguer en perspective de la présidentielle de 2019. C’est ce qu’a estimé hier, à Dakar, le Président Macky Sall dans un entretien avec Rfi, en marge de l'Assemblée générale d'Africa50. Après avoir décrété en 2016, le 28 mai journée nationale du dialogue et lancé des appels au dialogue, le Chef de l’Etat Macky Sall a réitéré son appel hier, en marge de l'Assemblée générale d'Africa50. ‘’Je souhaite qu’au-delà de l’adversité politique, qui ne peut pas manquer, que l’essentiel soit sur le développement du pays. Et nous avons besoin de nous parler. Nous avons des sujets forcément...
(Sud Quotidien 14/09/17)
Les députés élus lors des élections législatives du 30 juillet dernier, sont convoqués ce jour, jeudi 14 septembre, en session extraordinaire. L’ordre du jour porte essentiellement sur l’installation de la 13ième législature. Cependant, la chose qui semble être certaine est sans doute l’absence du député maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis le 8 mars dernier, dans le cadre de l’affaire de la caisse d’avance de sa mairie. En effet, rien n’augure de bon pour le camarade de Barthélémy Dias et compagnie, qui avaient pourtant plaidé en faveur de sa libération auprès de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade. La coalition du maire Khalifa Sall, Alternative 2017 qui n’était pas parvenue à accorder les...
(Sud Quotidien 14/09/17)
Après l’année 2017 dédiée à la culture, 2018 sera une année sociale. Le chef de l’Etat Macky Sall en a fait l’annonce en Conseil des ministres hier, mercredi 13 septembre 2017, au gouvernement. Pour cela, il demande au Premier ministre de lui soumettre, dans les meilleurs délais, un programme d’urgence pour l’emploi et la promotion de l’entreprenariat rapide des jeunes. Aussi informe-t-il, pour la promotion de l’entreprenariat féminin, de la création, à la Présidence de la République, de la Délégation générale pour l’Entreprenariat rapide, DER / FJ, qui sera dotée d’une ligne de crédits importants, exclusivement dédiée aux femmes et aux jeunes. 2018 sera une année sociale. Présidant la réunion du Conseil des ministres hier, mercredi 13 septembre 2017, le...
(RFI 14/09/17)
Au Sénégal, les 165 députés élus le 31 juillet intègrent ce jeudi l’Assemblée nationale. Avec 125 élus, la majorité présidentielle va sans aucun doute se mettre en ordre de bataille pour appliquer le programme de Macky Sall. Réduite au minimum, l’opposition tentera de se faire entendre malgré l’absence de deux ténors que sont Abdoulaye Wade, qui a démissionné de son poste, et Khalifa Sall qui est en prison depuis six mois. En décidant de ne pas siéger, Abdoulaye Wade a fait le malheur du camp de Khalifa Sall. Doyen des députés, il lui revenait en effet de présider la séance d’ouverture. Et donc de disposer d’une tribune pour évoquer la situation du maire de Dakar. C’est ce qu’espérait en tout...
(RFI 14/09/17)
L'installation des nouveaux députés sénégalais élus en juillet dernier a lieu ce 14 septembre à l'Assemblée nationale de Dakar : 165 parlementaires qui auront pour tâche de voter les lois et de suivre les politiques publiques de ces cinq prochaines années. Une Assemblée majoritairement gagnée à la mouvance présidentielle et dont la moyenne d'âge est de 54 ans, révèle l'ONG dakaroise Enda, qui s'est justement penchée sur la quasi-absence de représentation de la jeunesse au sein de l'hémicycle. L'organisation Enda Lead Afrique s'est intéressée à l'âge des nouveaux députés sénégalais et a découvert que seuls 4 parlementaires sur 165 ont moins de 35 ans. Pour Robert Sène, à l’origine de l'étude, ce ne sont pas les Sénégalais qui n'élisent pas...
(Jeune Afrique 14/09/17)
Après avoir mené la coalition présidentielle à la victoire aux législatives, Mahammed Boun Abdallah Dionne, le Premier ministre sénégalais, est reconduit dans ses fonctions. Et permet ainsi à l'actuel président sénégalais de se consacrer à sa future campagne. La question d’un éventuel changement de Premier ministre ne s’est finalement jamais vraiment posée. Nommé tête de liste de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY) pour les législatives du 30 juillet, Mahammed Boun Abdallah Dionne a rempli la mission qui lui avait été assignée en conservant une large majorité parlementaire, forte de 125 députés sur les 165 que compte l’Assemblée nationale. Un peu plus d’un an avant la prochaine présidentielle, prévue au début de 2019, ce fidèle parmi les fidèles de...
(RFI 14/09/17)
La rentrée parlementaire sénégalaise, qui aura lieu demain, s’annonce tendue. Hier, le président Macky Sall appelait la classe politique au dialogue, à la responsabilité pour le bien du pays. Mais l’opposition est désormais vent debout car le chef de l’Etat a nommé son frère Aliou à la tête de la Caisse des dépôts. C’est lors du premier conseil des ministres du tout nouveau gouvernement que cette décision a été annoncée. « Aliou Sall est nommé directeur général de la Caisse des dépôts et consignations ». Dans le même document, le président Macky Sall donne ses directives au gouvernement et exige « l’humilité, le culte de l’intérêt général ». Cette nomination a provoqué une fronde. L’opposant Malick Gakou parle « d’un...
(AFP 14/09/17)
Le 35e rallye aérien ralliant Toulouse, au sud-ouest de la France, à Saint-Louis du Sénégal, présenté comme le plus long au monde avec 10.000 km de parcours, s'envolera le 23 septembre pour faire revivre la ligne mythique de l'Aéropostale. "C'est le Compostelle des aviateurs", a résumé Thierry Sentous, membre du comité d'organisation, lors d'un point presse jeudi à Toulouse. "Il y a des pèlerinages à pied, à vélo. En avion, il y a celui-là pour perpétuer les valeurs de l'Aéropostale". La Compagnie générale aéropostale a été lancée fin 1918, au lendemain de la Première Guerre mondiale, par Pierre-Georges Latécoère, un entrepreneur français qui, après avoir fabriqué des avions de guerre, décide de se lancer dans le transport aérien du courrier...
(RFI 13/09/17)
Le président sénégalais Macky Sall a réagi au micro de RFI à la démission d'Abdoulaye Wade de son poste de député. Le président du Sénégal Macky Sall ne « regrette pas que le président Wade n'ai pas siégé ». Il estime que l'ancien président peut « continuer à donner de l’inspiration à ses partisans, et même au pays sans siéger à l’Assemblée nationale », dont la rentrée se déroulera le 14 septembre. Au micro de Guillaume Thibault...
(Jeune Afrique 13/09/17)
La nomination du frère du président à ce poste stratégique provoque une polémique au Sénégal, où le nom d’Aliou Sall a déjà fait les choux gras de la presse lors de l’affaire Pétro-Tim. Un problème « éthique », selon l’opposition, qui accuse le président de « népotisme ». « Macky franchit le Rubicon », titrait le journal L’Enquête de ce mardi 12 septembre. Macky Sall, le président de la République du Sénégal, a nommé la veille Aliou Sall, son propre frère, au poste de Directeur de la Caisse des dépôts et consignations. La nouvelle a d’abord couru sur les réseaux sociaux, lundi, et donné lieu à une étonnante succession de quiproquos. Annoncée une première fois, la nomination d’Aliou Sall, frère...
(SeneNews 13/09/17)
Le deuxième remaniement du gouvernement de Macky Sall a suscité moult contestations et cela, surtout de la part des apéristes. Ses alliés et ses responsables de régions, ont fait des sorties musclées dans la presse ou dans les rues pour remettre en cause ses choix. Ce qui a mis le président Macky Sall dans tous ses états. En effet, au sein même du parti de la mouvance présidentielle, les séries de constatations se multiplient car n’étant pas contents de ce nouveau gouvernement. Une occasion d’après Exclusif.net que le patron de l’Apr a saisi afin de faire face avec les nouveaux membres du gouvernement ce lundi pour répondre aux contestataires. Pour lui son gouvernement n’est pas un gâteau à partager. «...
(Enquête 13/09/17)
La ville de Dakar a bénéficié hier, d’un don d’une valeur de plus 455 millions de francs CFA de l’Union européenne pour le financement du Plan climat énergie territorial (Pcet), afin de lutter efficacement contre les effets du changement climatique. Né d’une initiative de l’Union européenne, le projet Plan climat énergie territorial de la ville de Dakar s’inscrit dans le cadre de la ‘’Convention des maires’’. En effet, cette convention, lancée à la Cop 21 à Paris, s'est concrétisée lors de la Cop 22 à Marrakech. ‘’Dans le cadre de cette initiative, les villes s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et leurs consommations d'énergie grâce à l’adoption et à la mise en œuvre d'un plan...
(Sud Quotidien 12/09/17)
Le deuxième gouvernement dirigé par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a tenu hier, lundi 11 septembre, son premier Conseil des ministres, 5 jours après sa formation. A ses nouveaux ministres, le président Macky Sall a tracé la voie de la continuité afin de poursuivre et de renforcer les efforts entrepris pour… finaliser le Pse. Comme épilogués par les observateurs de la sphère politique, le chef de l’Etat semble inscrire son quatrième gouvernement dans la dynamique de la continuité. C’est en substance ce qu’on peut retenir de sa communication faite aux membres...
(Sud Quotidien 12/09/17)
Reconduit à la tête du ministère de l’Education nationale au dernier remaniement ministériel, Serigne Mbaye Thiam dégage ses 7 objectifs pour l’année scolaire 2017-2018 qui ouvre ses portes le 9 octobre, au cours de la clôture de l’atelier de rentrée des classes 2017 -2018 autour du thème : Consolidation de la Bonne Gouvernance du secteur pour mieux relever les défis de la performance, tenu samedi dernier à Saly.Le ministre socialiste est revenu sur l’affaire Yavuz Selim tout en invitant les parents à aller inscrire ailleurs leurs enfants. Pour la présente année scolaire 2017-2018, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, dégage sept (7) pistes majeures pour un bon déroulement des enseignements-apprentissages. Il s’agit de la restauration de la confiance,...
(AFP 12/09/17)
Deux artistes africains, la star de la musique sénégalaise Youssou N'Dour et le sculpteur ghanéen El Anatsui, font partie des lauréats du 29e Praemium Imperiale, considéré comme le "Nobel des arts" qui récompense aussi cette année la légende de la danse Mikhail Baryshnikov. Ce prix prestigieux, dont le palmarès a été annoncé mardi à Paris, a été créé en 1988 par la Japan Art Association. Chacun des cinq lauréats recevra la somme de 15 millions de yens (environ 117.000 euros) lors d'une cérémonie le 18 octobre à Tokyo de la part du prince Hitachi, frère cadet de l'empereur Akihito. La bourse pour les jeunes artistes, créée en 1997, a été attribuée à une formation libanaise: la Zoukak Theatre Company and...

Pages

(APA 30/06/17)
Le ministre sénégalais de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, et son homologue du Soudan du Sud en charge de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Justice Yien Oral Lam Tut, ont signé, jeudi à Dakar, une Convention Cadre dans le domaine de l'enseignement supérieur. Cette Convention Cadre vise à instaurer une coopération universitaire entre les deux pays à travers l'échange d'enseignants, de stagiaires, de doctorants, de chercheurs et de personnels administratifs, techniques et de service. Aux termes du document, les deux pays s'engagent aussi à échanger des informations sur le système et les structures d'enseignement et de recherche, à octroyer des bourses d'étude aux étudiants et de formation complémentaire et à partager des...
(RFI 29/06/17)
Au Sénégal, comme dans beaucoup de pays dans le monde, l’homosexualité est un sujet tabou. Les actes homosexuels sont illégaux, et la loi reflète la culture et la religion, qui considèrent l’homosexualité comme un affront à l’ordre social. Malgré cela, il existe plusieurs associations de personnes homosexuelles. Mais, organisées au tour du dépistage et traitement du Sida, ces associations restent masculines. Les femmes lesbiennes ont des difficultés à trouver leur place, non seulement dans la société qui les rejette, mais aussi au sein des associations d’homosexuels. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170629-senegal-femmes-homosexualite-tabou-l...
(Enquête 29/06/17)
Dans le cadre de sa politique pour la sécurité routière, l’Etat du Sénégal, appuyé par le groupement privé Gemalto/Face technologies, va bénéficier d’un financement de plus de 9 milliards de F Cfa. Dans un communiqué, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement détaille les différentes destinations de cette somme. L’Etat du Sénégal ambitionne de mettre en place une plate-forme de production et de gestion pour la collecte de données biométriques, la personnalisation et la gestion de tout le cycle de vie des titres et plaques d’immatriculation sécurisées. Par le biais d’un communiqué parvenu hier au journal EnQuête, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement renseigne que la concession intégrale confiée au groupement Gemalto/Face technologies...
(Enquête 29/06/17)
Le juge Ahmadou Tall a été réélu pour représenter le Sénégal au Comité des Nations unies pour la Protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille (CMW en anglais), pour la période 2018-2021. C’était hier, à New York, à l’occasion de la 8e réunion des Etats parties à la Convention du même nom. M. Tall a été choisi au premier tour pour rester dans ce Comité, composé de 14 experts dans le domaine des droits de l’Homme. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, la structure qui renouvelait la moitié de ses membres, siège à Genève et est communément appelée Comité des travailleurs migrants ou encore CMW. Son...
(Sud Quotidien 28/06/17)
Le Sénégal est sur ce qu’on appelle la «Liste de surveillance de niveau 2», si l’on se fie au Rapport annuel, le 17ème du genre, sur la Traite des personnes publié hier, lundi 27 juin, par le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Ce qui signifie, d’après le communiqué reçu hier, des services de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar, que le Sénégal n’a pas «pleinement respecté les normes initiales pour l’élimination de la traite des personnes», mais qu’on ne peut pas fermer les yeux sur les efforts que fait l’Etat «pour se mettre en conformité avec ces normes» ; «en instituant» une campagne contre la mendicité forcée, et «en fournissant (aussi) des services à au moins 1547 victimes». Toujours est-il que...
(Jeune Afrique 27/06/17)
Le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage à Habib Thiam qui fut Premier ministre du pays à deux reprises sous la présidence d'Abdou Diouf. Habib Thiam, ex-Premier ministre sénégalais, s’est éteint à l’âge de 84 ans lundi 26 juin. Il avait été le bras droit d’Abdou Diouf, successeur de Léopold Sédar Senghor à la présidence, à deux reprises entre le 1er janvier 1981 et le 3 avril 1983 puis du 8 avril 1991 au 3 juillet 1998. Il avait commencé son ascension dès l »indépendance du Sénégal en 1960 en devenant ministre du président Senghor, chargé du Plan et du développement. Par la suite il fut nommé ministre du Développement rural en 1968, député en 1973, et devint président...
(Le Monde 23/06/17)
Le texte adopté par les députés est censé « professionnaliser » le secteur, mais certains dénoncent des atteintes à la liberté d’expression. Les députés sénégalais ont voté, mardi 20 juin, à l’unanimité des membres présents, le projet de Code de la presse adopté en conseil des ministres en mai. Le texte, long de 233 articles, est dans les cartons depuis plus de sept ans. Il est le fruit d’intenses négociations entre le gouvernement et les professionnels des médias, mais ces longues discussions n’empêchent pas certaines voix de s’élever contre quelques-unes de ses mesures, qui menaceraient la liberté de la presse. Pourquoi les discussions ont-elles duré si longtemps ? Le projet a été initié en 2009 par l’ancien président Abdoulaye Wade...
(SeneNews 23/06/17)
Le gouvernement du Sénégal a mobilisé pour cet hivernage, près de deux milliards FCFA pour parer au risque d’inondations, a déclaré le ministre délégué auprès du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie en charge de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, Pape Gorgui Ndong. ’Le montant de la matrice d’actions prioritaires cette année, c’est près de deux milliards de FCFA qui devront être aujourd’hui mobilisés et investis au cours de cet hivernage pour permettre à toutes ces populations de ne plus vivre comme on vivait auparavant, le phénomène des inondations et les risques d’inondations’’, a-t-il dit. Ndong s’exprimait ainsi à la sortie d’un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah...
(AFP 21/06/17)
L’Assemblée nationale du Sénégal a adopté un nouveau code de la presse, un texte en gestation depuis sept ans et visant à améliorer les conditions de travail des personnels de médias, a-t-on appris mercredi de source parlementaire et auprès des associations de presse. Le code adopté mardi soir, qui remplace celui de 1996, doit être validé par le gouvernement. Le texte était en discussions depuis 2010. "Nous sommes satisfaits. Nous avons attendu sept ans", a affirmé à l'AFP Bakary Domingo Mané, un responsable de la Coordination des associations de presse (CAP). L'adoption du nouveau code a été retardée par une...
(RFI 21/06/17)
Près de 10 d'attente, de réflexion, de débat, de revirement. Le Sénégal vient de se doter d'un nouveau Code de la presse, voté mardi 20 juin à l'Assemblée nationale, qui vise à structurer un secteur en difficulté, à cadrer la profession de journaliste. De nettes améliorations saluées mais des critiques également car certains points de la loi limitent la liberté de presse, estiment certains professionnels des médias. Cinquante députés sur 150, six heures de débat et un vote à l'unanimité. Mustapha Diakhate, le président du groupe de la majorité à l'Assemblée, très actif pour élaborer le texte, n'a pas demandé la parole pour saluer cette nouvelle loi. « C’est un instrument au service de la liberté de la presse, a-t-il...
(Senego 21/06/17)
Selon Libération, un présumé violeur en série et serial killer de nationalité sénégalaise a été arrêté par la police gambienne. Issa D., est depuis interrogé sous le régime de la garde-à-vue au niveau du commissariat de Yundum/Banjulinding. Des sources renseignent que le sénégalais qui vit à Tabokoto a été interpellé dans un premier temps pour viol suivi du meurtre d’une fille de 22 ans dans le village de Lamin. Des faits qui se sont déroulés le 29 mai dernier. Au fil des interrogatoires, Issa D. a également admis à la police qu’il était responsable de la mort d’une femme enceinte de sept (7) mois à Faji Kunda qu’il tentait de violer. Les enquêtes policières ont révélé qu’en plus des victimes...
(RFI 20/06/17)
Après plusieurs années de réflexion et d'attente, le projet de loi sur l'encadrement de la médecine traditionnelle au Sénégal a été adopté fin mai en Conseil des ministres. C'est la première fois qu'un texte est proposé pour encadrer cette médecine à laquelle de nombreux Sénégalais ont pourtant recourt. Le but : contrôler les plantes utilisées, les médicaments, les prescriptions et sélectionner les professionnels de ce secteur. En cas d'adoption par les députés, un médecin traditionnel devra obtenir une autorisation...
(AFP 18/06/17)
Debout devant ses rayons de marchandises, Amadou Bousso tapote sur son smartphone et, aussitôt, un reçu sort d'une micro-imprimante sur le comptoir. Au Sénégal, des outils numériques permettent aux commerçants du secteur informel omniprésent de sécuriser leurs données et de mieux suivre leur clientèle. Amadou Bousso est un utilisateur de "Weebi", une application destinée aux commerces de proximité (boutiques alimentaires, restaurants, grossistes, blanchisseurs ...). Elle a été distinguée au...
(SeneNews 16/06/17)
Les responsables de l’Université Cheikh Anta Diop sont très remontés contre le gouvernement. Ils ont du mal à comprendre le comportement du régime face aux perturbations notées dans la cité du savoir. Ibrahima Thioub constate d’ailleurs que «des lenteurs se font sentir partout, allant du déroulement des cours à la logistique». Aujourd’hui le recteur de l’université de Dakar, Ibrahima Thioub, a fait une sortie fracassante. Il déplore la situation assez tendue qui prévaut au sein de l’Université de Dakar. Des conditions de travail que le recteur déplore, soutenant que «l’Université par (sa) voix souhaite que les responsabilités soient situées afin que puisse continuer le climat de paix qui régnait depuis quelques mois dans l’institution et qui a été perturbé, mis...
(SeneNews 15/06/17)
Le président de la République, Macky Sall, dans une interview à la Deutsche Welle (DW), la radio internationale allemande. a annoncé que le texte sur la réforme des régimes de retraite sera examiné en conseil des ministres dans les semaines à venir pour ensuite être soumis à l’Assemblée nationale.Le chef de l’Etat, revenant ainsi sur l’une des décisions majeures de la deuxième Conférence sociale qui s’est tenue en avril dernier, a ainsi promis avoir «fait une réforme acceptée par tous. On a les enseignants du supérieur qui, je pense, veulent une application immédiate.
(Sud Quotidien 15/06/17)
Veillez sur les tenues scolaires des élèves, les cours du soir et de renforcement, limiter l’utilisation des portables et la connexion internet à l’école. Telles sont entre autres mesures prévues dans le projet de code d’éthique et de conduite dont le contenu fait l’objet des journées de partage avec les acteurs dans les établissements en vue d’éradiquer les grossesses précoces en milieu scolaire au Sénégal d’ici 2018. Le ministère de l’Education nationale et l’Association Sénégalaise pour le bien être familiale (Asbef) organisent des journées de partage du code d’éthique et de conduite pour parer aux mariages précoces et grossesses dans le milieu scolaire. Sont conviés à ces rencontres, les parents d’élèves, les élèves, les membres de suivi du Projet de...
(RFI 15/06/17)
Le cinéaste français Gabriel Le Bomin fait revivre une figure méconnue de notre histoire. Dans « Nos patriotes », son troisième long-métrage, le réalisateur dresse le portrait d'Addi Bâ, un héros de la Résistance qui a fait la guerre dans le corps des tirailleurs sénégalais avant de prendre la tête d'un maquis en 1940. Il a la France chevillée au corps et au cœur, Addi Bâ. Guinéen, né en 1916, arrivé en France au milieu des années 1930, hébergé par une famille de Français républicains, ce jeune homme de 25 ans sert au début de la Seconde Guerre mondiale dans le bataillon des tirailleurs sénégalais envoyés combattre les Allemands en première ligne dans les Ardennes et sur la Meuse. Fait...
(RFI 14/06/17)
Au Sénégal, alors que le président Macky Sall rentre d'une tournée européenne à Bruxelles, Berlin et Paris où il a rencontré Emmanuel Macron, le maire de Dakar Khalifa Sall est en prison depuis précisément 100 jours. Et les deux hommes politiques vont désormais s'affronter sur le terrain politique avec les législatives qui se tiendront le 30 juillet prochain. Malgré sa détention, le maire de Dakar reste combatif. « Combatif », « serein », mais visiblement « frustré », expliquent des proches du maire. Car la détention, vue par certains comme une manière...
(RFI 14/06/17)
Soigner les migrants aux mains des passeurs en Libye est pour l'instant mission impossible, alors que leurs conditions de vie semblent encore plus difficiles que dans les centres de rétention, selon MSF qui cherche à obtenir un accès à ces populations. L'ONG apporte depuis l'été dernier des soins aux migrants dans les centres de rétention à Tripoli mais "nous cherchons aussi à les aider en amont", explique Jean Guy Vataux, chef de mission en Libye pour Médecins sans frontières, de passage à Paris pour quelques jours. Le chef du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a récemment qualifié d'"épouvantables" les conditions de vie dans ces centres. Là, paradoxalement, les migrants "sont visibles" et "il est assez facile...
(Enquête 14/06/17)
Le retrait des enfants de la rue avance à pas de caméléon. Pour preuve, une année après son démarrage, sur les 30 000 que compte la région de Dakar, seuls 1 620 ont été retirés, soit un taux de 5,20%. Le président de la République avait donné l’ordre, depuis un an, pour que les enfants errants soient retirés des rues du Sénégal. A l’époque, 30 000 enfants mendiants avaient été recensés à Dakar alors qu’au niveau national, le chiffre tourne autour de 100 000. Ainsi, les opérations de retrait avaient démarré en juin dernier. Un an après, force est de constater que les enfants errants continuent de peupler les rues de la capitale. Entre juin 2016 et mai 2017, seuls...

Pages

(Sud Quotidien 26/04/17)
«En parfaite cohérence avec les engagements souscrits par notre pays pour une gouvernance transparente et la lutte contre la corruption L’OFNAC, point focal au Sénégal s’est résolument investi dans le processus d’examen en mettant en place un comité de suivi de l’application de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC)». Birima Mangara, ministre du Budget s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’évaluation du Sénégal par le Mali et le Kiribati. Dans le cadre du second cycle du mécanisme d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies contre la Corruption dans la période du 25 au 27 avril dans les locaux annexes de l’Office Nationale de Lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac). Cet exercice,...
(Enquête 26/04/17)
L’Etat du Sénégal confiera l’exploitation et la maintenance du Train express régional (TER) au groupement SNCF/RATP Société nationale des Chemins de Fer Français (SNCF)/RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens). Un avenant a été signé hier à Paris par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. C’était dans le cadre de la signature par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Ba, de deux accords de financement liés toujours au TER. Selon un communiqué du Mefp, l’avenant porte également sur la création d'un centre de formation dédié à la mobilité urbaine. D’après la même source, l’Etat du Sénégal confiera l’exploitation et la maintenance du TER au groupement SNCF/RATP, constitué sous la forme d'une société de...
(Financial Afrik 26/04/17)
Pour accompagner l’Etat du Sénégal dans son programme ambitieux d’atteinte de l’autosuffisance en riz à l’horizon 2018, le célèbre Groupe marocain Sefrioui a décidé d’investir 75 milliards de francs Cfa, soit plus de 115 millions d’euros. Cela va créer plus de 1500 emplois. L’investissement qui sera réalisé à travers Afri Partners Sénégal; filiale du groupe, s’inscrit dans la stratégie nationale du Plan Sénégal émergent (Pse) pour répondre aux exigences du Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture au Sénégal (Pracas). Sur recommandation du ministère de l’Agriculture, la société se fait assister par un expert sénégalais, ancien directeur de l’agriculture et représentant la Fao pour s’assurer des démarches administratives. La société qui réfute tout accaparement de terres dit...
(Sud Quotidien 25/04/17)
Bientôt un an que la SONACOS SA est aux mains de l’Etat, mais les huiliers s’impatientent de la mise en branle des mesures de restructuration pour la relance de la société. Trop de lenteurs administratives. C’est ce que déplorent ces travailleurs regroupés autour du syndicat des travailleurs des industries des corps gras et activités similaires du Sénégal qui posent des préalables avant toute reprivatisation de la SONACOS SA. Samuel Ndour, le Secrétaire général de ce syndicat est catégorique : «Nous ne sommes pas d’accord que la sonacos soit privatisée dans ces conditions… Une société en agonie, la prendre et la revendre sans pour autant faire le nécessaire, c’est trop risquer pour nous» prévient le syndicaliste. Et de poursuivre : «la...
(Jeune Afrique 22/04/17)
Si la production d’or blanc explose en Afrique de l'Ouest, la transformation est à la peine. Face au déficit énergétique ou à la concurrence asiatique, de nombreuses usines ont fermé. En Afrique de l’Ouest, le secteur du coton-textile tourne à deux vitesses. D’un côté, la production a connu depuis 2010 une forte progression. La campagne 2016-2017 s’est achevée fin mars sur des niveaux record portés par des conditions climatiques exceptionnelles : 750 000 tonnes de coton-graine pour le Burkina Faso (+ 25 %) et 645 000 pour le Mali (+ 26 %), les deux premiers producteurs de la région et du continent. De l’autre côté, la transformation n’a pas réussi à suivre la même tendance. Bien au contraire. Alors que la région comptait...
(Enquête 20/04/17)
D’ici au mois de mai, la direction générale des Impôts et Domaines (DGID) passera au numérique. De passage au Conseil économique social et environnemental (Cese), hier, le ministre du Budget, Birima Mangara, a annoncé que le télépaiement sera effectif le mois prochain. La commission du Genre, de l’Ethique et de la Bonne gouvernance du Conseil économique, social et environnemental (Cese) recommande au gouvernement de renforcer les capacités des agents de l’administration fiscale, afin d’adapter leurs compétences aux nouveaux défis posés par la fraude fiscale internationale, la dématérialisation des transactions et leur importance grandissante dans l’économie sénégalaise. Elle a fait cette recommandation à la sortie de la première session ordinaire de l’année de cette institution. Ce renforcement de capacités passera ‘’nécessairement’’,...
(APA 20/04/17)
Selon le dernier rapport ‘’Africa’s Pulse’’ de la Banque mondiale, publié, mercredi, la Côte d’Ivoire fait partie des 7 pays qui continuent de montrer une résilience économique et ayant affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017. L’Éthiopie, le Kenya, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, '‘continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure’’. La Banque mondiale rappelle que ces pays qui ont affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017, concentrent près de 27 % de la population de la région et représentent 13 % de son Produit intérieur brut...
(Jeune Afrique 18/04/17)
L'agence de notation américaine vient de relever la note du Sénégal, selon un communiqué, la faisant ainsi passer de Ba3 à B1. Moody’s a par ailleurs fait passer la perspective de l’économie ouest-africaine de « stable » à « positive ». Raisons avancées par l’agence pour justifier sa décision : la croissance élevée du pays, tirée vers le haut par les investissements publics, mais aussi les efforts du gouvernement sénégalais pour consolider sa fiscalité. Au Sénégal, le taux de croissance se situe en effet désormais à 6% en moyenne depuis 2014, soit un doublement par rapport à la période 2011-2013, où il n’était que de 3%. Une bonne santé économique due en grande partie à la politique volontariste du gouvernement...
(Agence Ecofin 18/04/17)
Nairobi est la métropole la plus chère en Afrique, selon l’édition 2017 de l’enquête sur le coût de la vie réalisée par The Economist Intelligence Unit (EIU), filiale du fameux hebdomadaire économique britannique. La capitale kenyane occupe la 75è position à l’échelle mondiale dans ce classement qui compare chaque année les prix de 160 biens et services dans 133 villes du monde. Le Caire (99è au plan mondial) arrive en deuxième position à l’échelle africaine, ex-æquo avec Abidjan (99è). Viennent ensuite Casablanca (107è à l’échelle mondiale), Dakar (108è), Johannesburg (116è), Lusaka (122è), Pretoria (123è), Alger (127è) et Lagos (132è). Pour la quatrième année d’affilée, Singapour est la ville la plus chère du monde, devant Hong Kong, Zurich, Tokyo, Osaka, Séoul,...
(RFI 18/04/17)
Au Sénégal, l'Etat a lancé un site internet pour faire la promotion des produits nationaux et formaliser les activités des entreprises du secteur artisanal et agroalimentaire. Une plateforme de commerce électronique pour assurer la présence des PME sénégalaises sur internet et surtout booster les exportations. Poudre de moringa, de bissap, de corossol, huiles naturelles de pastèque ou d'hibiscus, dans sa boutique de Dakar, Marietou Diouf, de l'entreprise EtouNature, vend des produits naturels sénégalais transformés. Son entreprise fait partie des 20 PME sélectionnées pour le lancement de la plateforme « Made in Sénégal » : « Il y a le moringa, il y a pas mal de produits qu’on nous envie même parce que les gens viennent jusqu’ici pour chercher ces...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(Le Soleil 15/04/17)
Conduisant une délégation du Medef, Patrick Fonlladosa se félicite du climat des affaires au Sénégal. Il se dit rassuré. Le président du Comité Afrique du Medef international dirige les activités de Veolia, spécialisé dans l’environnement en Afrique et au Moyen orient. Vous êtes au Sénégal depuis mercredi pour rencontrer les autorités et vos homologues sénégalais. Quel sens donnez-vous à cette visite? Cette visite s’inscrit dans l’approfondissement des relations commerciales entre la France et le Sénégal. Je dirige une petite délégation...
(Enquête 14/04/17)
Le FMI conseille au gouvernement du Sénégal d’exploiter certaines niches fiscales, notamment la taxe sur la propriété ou sur les ressources naturelles. Une mission de cet organe a séjourné à Dakar pendant 12 jours dans le cadre de la quatrième revue de l’accord triennal au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE). Le chef de la mission du FMI qui a séjourné à Dakar du 30 mars au 12 avril 2017 invite le gouvernement a appliqué la taxe sur la propriété pour financer son économie. Aly Mansoor qui a fait face à la presse hier, à la fin de leur mission, informe que cela est une ‘’bonne taxe’’ dans la mesure où il permet de faire payer...
(Enquête 14/04/17)
Durant trois jours, le Conseil économique, social et environnemental compte mener des réflexions sur les enjeux liés à une gestion durable du pétrole et du gaz à l’occasion de la deuxième édition de ses journées portes ouvertes qui ont démarré depuis hier. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a axé sa deuxième édition : ‘’Journées portes ouvertes’’ sur la gestion durable des ressources naturelles : le pétrole et le gaz. Ce thème, a dit le ministre du Travail et des Organisations professionnelles, Mansour Sy, permettra de revenir sur les enjeux du moment, dans un contexte marqué par une récente découverte du pétrole et du gaz. Cela constitue, selon lui, une grande capacité d’anticipation pour le pays. L’urgence, indique le...
(AFP 12/04/17)
L’économiste nigérien Abdallah Boureima a été désigné nouveau président de la Commission de l’UEMOA à l’occasion de la dernière conférence extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous régionale qui s’est tenue le 10 avril dernier à Abidjan. Cette nomination met ainsi fin au feuilleton diplomatique dont le Niger et le Sénégal ont été les principaux acteurs ces derniers mois pour le contrôle du poste. Sur fonds de concessions et de médiation, le nouveau président de la Commission de l’UEMOA, un proche du président nigérien Mahamadou Issoufou, va s’atteler à relever plusieurs défis auxquels sont confrontés les 8 pays membres de l’organisation au premier rang desquels les menaces sécuritaires, principal facteur à risques pour la dynamique d’intégration et...
(Enquête 12/04/17)
La Senelec a procédé hier au lancement du nouveau système d’information clientèle. La plate-forme sera accessible avant la fin de l’année 2018. Dans 18 mois, la Senelec aura un nouveau système d’information clientèle. La plate-forme a été lancée hier, en présence du directeur général de la Société, Mouhamadou Makhtar Cissé et de l’ambassadeur d’Italie au Sénégal, Francesco Paolo Venier. Si la Société nationale d’électricité veut lancer ce système d’information clientèle, c’est parce que celui en place depuis 1994 ne répond plus aux attentes. D’abord, d’après le directeur commercial et de la clientèle, Falilou Sèye, le matériel était même devenu vétuste. Ce système qui était installé, il y a plus de 20 ans, pour 400 000 clients, ne peut plus assurer...
(RFI 11/04/17)
A Abidjan, se tenait ce lundi 10 avril un conseil extraordinaire des 8 pays de l'UEMOA qui ont le franc CFA comme monnaie commune. La population globale de l'Uemoa avoisine les 90 millions d'habitants. La politique d'échange et de développement de cette union économique et monétaire est dictée par les président des Etats membres et la Commission, qui siège à Ouagadougou, en est le maître d'œuvre. Hier lundi, à Abidjan, les huit chefs d'Etat se sont mis d'accord pour trouver un successeur au président de la Commission sortant, Cheikh Hadjibou Soumaré. Le Nigérien Abdallah Boureima a été choisi. Les chefs d'Etat, lors de leur discours de clôture, ont marqué leur préoccupation commune contre le terrorisme dans la sous-région. Un terrorisme...
(AFP 10/04/17)
La croissance économique au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) devrait demeurer forte en 2017, à environ 7%, malgré la persistance des menaces sécuritaires et un contexte économique mondial morose, ont estimé lundi ses dirigeants à Abidjan. "Le taux de croissance dans l'Uemoa est estimé à 6,8% en 2016, contre 6,6 en 2015" a annoncé le ministre sénégalais de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, président du conseil des ministres de l'Uemoa. "Un taux quatre fois supérieur à la moyenne de l'Afrique subsaharienne. Ce taux était de 1,6%", s'est félicité, de son côté, le président ivoirien Alassane...
(APA 07/04/17)
Les sociétés américaines Tetra Tech et Bio Therm vont construire deux centrales solaires d’une puissance cumulée de 34 MW à Pâ et Kodéni, à l’Ouest du Burkina Faso, a appris APA auprès du ministère de l’Energie. Lesdites sociétés ont signé un accord avec le Gouvernement burkinabé, dans le cadre des études de faisabilité pour la construction de ces deux centrales solaires. Cette étude de faisabilité va durer 8 mois et comprendra une évaluation technique et des évaluations complètes de l’impact environnemental et social des deux sites devant abriter les centrales solaires. Le projet est subventionné par l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA), une première pour l’institution dans le domaine des énergies renouvelables au Burkina Faso. L’ambition des...
(Enquête 04/04/17)
Ce que FAR Ltd n’obtient pas au Sénégal, il le cherche en Gambie. A défaut d'annuler la cession de ConocoPhilips à Woodside qui lui aurait donné un leadership incontesté sur le champ pétrolifère SNE, le groupe australien n’a fait que poser un pied de l'autre côté de la frontière maritime avec la Gambie où les gisements offshores jouxtent ceux du Sénégal, pour combler ses ambitions. A la suite d'un accord de cession soumis à l'approbation du Gouvernement de Gambie, FAR Ltd a acquis une participation de 80% sur l'exploitation des blocs A2 et A5 offshore de la firme américaine Erin Energy Corp en Gambie. Erin Energy conservera un intérêt de 20% dans les deux blocs. Selon les termes de l'entente,...

Pages

(Sud Quotidien 01/08/16)
Sa Thiés n’a pas fait dans la demi-mesure face à Siteu de l’écurie Lansar samedi au stade Demba Diop. Le fils Double Less a tenu promesse en mettant moins de deux minutes pour utiliser sa puissance athlétique, son agilité et expédier le populaire lutteur de Lansar au sol. Sa Thiès a démontré qu’il est encore d’un cran au dessus de Siteu qu’il a terrassé en moins de deux minutes avant-hier, samedi 30 juillet, au stade Demba Diop. Le fils de Double Less est encore resté fidèle à son style en utilisant sa puissance physique, sa hargne et surtout sa rapidité d’exécution pour envoyer son adversaire à ses chères études. Le populaire lutteur de Lansar avait juste joué sa partition dans...
(Jeune Afrique 30/07/16)
L'international français Bafétimbi Gomis a été prêté à l'Olympique de Marseille où il est arrivé jeudi 28 juillet pour une visite médicale, confirmant ainsi la rumeur qui courait depuis quelques semaines. L'avant-centre de Swansea City aura pour mission de remplacer le Belgo-Congolais Michy Batshuayi, parti à Chelsea cette saison. « Bafé est le nouvel avant-centre de l’Olympique de Marseille. Il est arrivé ce jeudi avec un large sourire, une poignée de mains et un petit mot pour chaque membre du club », a affirmé, vendredi, le club phocéen dans un communiqué. Après deux ans d’absence, l’ex-sociétaire de Swansea City en Premier League (13 buts en 64 matches) retrouve donc la Ligue 1 pour une nouvelle aventure. À son arrivée dans...
(AFP 28/07/16)
Un Japonais qui enseigne un sport considéré comme typiquement américain au Sénégal, où foot et lutte dominent : ce n'est pas le scénario d'un film improbable, mais la réalité de Ryoma Ogawa, volontaire nippon et professeur de base-ball à Dakar, défiant barrière linguistique et manque de moyens. Avec sa petite taille, son sac à dos et sa casquette à l'envers, Ryoma Ogawa, 24 ans, ressemble à un lycéen s'amusant avec une bande d'enfants et adolescents, entre lancers de balles, courses, sourires et fous rires à Ouakam, un quartier du nord de Dakar. "C'est très intéressant", assure à l'AFP ce jeune homme originaire de Kanagawa près de Tokyo et portant un maillot estampillé "Yokohama", arrivé au Sénégal en janvier 2015 pour...
(Sud Quotidien 25/07/16)
Dimanche 24 juillet sonnait le retour du lutteur Yékini, légende vivante au Sénégal. Mais celui qui a régné sur la lutte avec frappe pendant plus de 15 ans a été de nouveau battu. Il avait perdu son premier combat il y a quatre ans. Pour les observateurs, cette seconde défaite marque la fin de la carrière du maître, âgé de 42 ans. Dans le quartier de la Gueule Tapée à Dakar, des amis ont sorti quelques chaises et un poste de télévision dans la rue pour ne pas louper le combat historique. Même si leur champion, Lac de Guiers II, a gagné le match, Yékini n’en reste pas moins une grande légende dans la lutte sénégalaise. « Yékini, c’est le...
(Le Soleil 23/07/16)
Le match retour du dernier tour des éliminatoires de la Can U20 (juniors) entre le Ghana et le Sénégal, tout à l’heure (15h Gmt) au Sports Stadium de Cape Coast, une ville située à 150 km d’Accra, sera décisif aussi bien pour les Black Satellites que pour les Lionceaux. Pour dire que la recherche de la qualification sera la chose la mieux partagée par les deux adversaires. Avantage cependant au Sénégal qui s’était imposé à l’aller par 3 buts à 1. Le match aller du dernier tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations juniors (U20) entre le Sénégal et le Ghana laisse augurer d’un match retour difficile, ont prévenu l’entraîneur national des Lionceaux et son alter-ego ghanéen, Masud...
(Autre média 22/07/16)
Avant-centre des Lionceaux, Aliou Badji est optimiste quant la qualification du Sngal la prochaine CAN U20, aprs la victoire obtenue sur le Ghana (3- 1), le samedi 9 juillet dernier Dakar. «C'est un match qui ne sera pas facile, car on croise chez elle une grande formation du Ghana, qui a fini de faire ses preuves dans la catégorie de jeunes (ndlr : les Black Satellites ont remporté trois fois la CAN et une fois le Mondial). N'empêche, mes coéquipiers et moi sommes conscients de ce qui nous attend à Accra. On peut encore surprendre lors de la manche retour, si on joue sur nos vraies valeurs», déclare Aliou Badji. L'avant-centre des juniors et du Casa Sports dit son envie...
(APS 21/07/16)
L’Equipe du Ghana des moins de 20 ans, défaite 1-3 par celle du Sénégal en match aller du dernier tour qualificatif de la Can des moins de 20 ans, veut faire amende honorable et aller chercher la victoire pour la qualification, a annoncé le président du comité en charge des Black Satellites. «Les jeunes sont engagés à se battre pour aller chercher la victoire qui les qualifiera à la phase finale de la Can des moins de 20 ans», a dit Aladji Yaya Sadugu dans un entretien publié par des médias locaux. «Ils ont confiance en la victoire», a ajouté le responsable ghanéen, après la victoire 4-2 en amical de la sélection ghanéenne des moins de 20 ans contre celle...
(RFI 19/07/16)
Au Sénégal, on aime jouer au football et courir le long de la mer, c'est quasiment une tradition. Mais depuis quelques années, une étonnante coopération s'est montée entre des Japonais et des habitants du quartier métissé de Ouakam de Dakar. En fin de journée, après l'école, c'est au baseball que l'on joue. Sous le soleil du petit soir, sur un terrain en sable, coincé entre un mur et un immeuble, les coups de battes s'enchaînent. Certaines balles finissent sur les terrasses, d'autres dans un marigot. Des conditions difficiles qui n'enlèvent rien à la rigueur de cet entraînement. Ibra joue au base-ball depuis deux ans : « J’en ai besoin. Il faut être malin. Il faut être fort. Il faut bien...
(AFP 18/07/16)
Le gymnase mal éclairé retentit du bruit mat des corps sur les tapis d'entraînement. La lutteuse sénégalaise Isabelle Sambou s'y prépare pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août), rêvant de médaille pour son pays où la lutte traditionnelle et ses champions masculins écrasent la concurrence. Entre une séance technique au Centre international de lutte olympique de Thiès, à 70 km au nord-est de Dakar, et une autre plus physique, Sambou (35 ans), neuf fois championne d'Afrique de lutte féminine dans la catégorie moins de 48 kg, se repose dans sa petite chambre en compagnie d'Evelyne, sa soeur cadette, elle aussi lutteuse. Les deux soeurs suivent sur leur téléviseur cathodique un combat masculin de lutte sénégalaise, dont les champions, dans...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Demba Ba s'est gravement blessé la jambe dimanche 17 juillet, lors du derby de Shanghai comptant pour la 18e journée du championnat chinois. Une vilaine blessure qui pourrait signer la fin de sa carrière, selon son entraîneur. L’attaquant sénégalais âgé de 31 ans s’est fracturé le tibia gauche à la 70e minute après un choc avec le défenseur Sun Xiang alors que son équipe, le Shanghai Shenhua, qu’il avait rejointe en juin 2015 pour un contrat de trois ans, menait 1-0. Fin de carrière ? « Cette blessure pourrait mettre fin à sa carrière professionnelle », a déclaré après la rencontre, Gregorio Manzano, l’entraîneur du Shanghai Shenhua, selon le quotidien sportif L’Équipe.
(Le Quotidien (Sn) 12/07/16)
Après avoir éliminé la Tunisie au tour précédent, l’Equipe du Sénégal U20 est en passe de réussir la même prouesse face au Ghana. Vainqueurs (3-1) samedi dernier à Demba Diop, les poulains de Joseph Koto ont pris une sérieuse option pour la qualification à la prochaine Can de 2017, en Zambie. Ce sont des Lionceaux déterminés qui ont débuté la partie en faisant preuve de réalisme dès le premier quart d’heure. Et un nom aura marqué les esprits : il s’agit de Ibrahima Niane. Auteur d’un doublé lors de la double confrontation contre la Tunisie, le joueur de Génération Foot va s’offrir un autre en quelques minutes et sur balles arrêtées, svp. D’abord à la 11e mn quand, à la...
(APA 11/07/16)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Sénégal, le Cameroun, le Nigeria et l’Afrique du Sud ont pris une bonne option pour la qualification en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football des moins de 20 ans, à l’issue de la manche aller du 3ème et dernier tour des éliminatoires de la compétition disputée le week-end. A domicile, le Sénégal n’a pas fait de détail face au Ghana, dominé 3-1, et le Cameroun a été impitoyable devant Libye (3-0). Quant à l’Afrique du Sud et le Nigeria, ils sont allés s’imposer respectivement au Lesotho (0-2) et au Soudan (1-2). Avec ces performances, ces quatre pays ont fait un grand pas vers la qualification en phase finale de la CAN...
(Le Quotidien (Sn) 09/07/16)
L’Equipe du Sénégal des moins de 20 ans, qui doit rencontrer celle du Ghana samedi en match aller du dernier tour qualificatif à la Can des moins de 20 ans, est «prête» selon son entraîneur, Joseph Koto. «Nous sommes prêts», a dit Koto dans une vidéo postée sur le site de la Fédération sénégalaise de football. Le technicien sénégalais a appelé le public à venir nombreux soutenir les juniors sénégalais comme lors du match contre la Tunisie (remporté 2-0), dans le cadre du précédent tour des éliminatoires de cette catégorie. L’objectif est de faire un bon résultat devant permettre aux Juniors de voyager plus sereinement pour la manche retour prévue au Ghana, a fait valoir Koto. Sur cet adversaire ghanéen...
(BBC 08/07/16)
Malgré sa défaite, le Sénégal rentre à la maison "la tête haute" dit la Fiba Les espoirs de l'Afrique d'avoir une deuxième équipe dans le tournoi olympique de basketball masculin ont pris fin aujourd'hui. Le Sénégal a perdu 68-62 face à la Turquie lors d'une épreuve de qualification aux Philippines. Cela signifie qu'ils ont été éliminés du tournoi, après avoir aussi perdu hier face au Canada. L'Angola et la Tunisie ont également perdu aux deux autres épreuves de qualification. Le Nigeria, champion d'Afrique, sera donc la seule équipe du continent présente à Rio dans le tournoi masculin. Les championnes d'Afrique sénégalaises seront également au Brésil pour les Jeux qui commencent officiellement le 5 août.
(Autre média 08/07/16)
L'équipe du Sénégal des moins de 20 ans qui doit rencontrer celle du Ghana samedi en match aller du dernier tour qualificatif la CAN des moins de 20 ans, est ''porte'' selon son entraîneur, Joseph Koto. ?'Nous sommes prêts'', a dit Koto dans une vidéo postée sur le site de la Fédération sénégalaise de football (FSF). Le technicien sénégalais a appelé le public à venir nombreux soutenir les juniors sénégalais comme lors du match contre la Tunisie (remporté 2-0),dans le cadre du précédent tour des éliminatoires de cette catégorie. L'objectif est de faire un bon résultat devant permettre aux Juniors de voyager plus sereinement pour la manche retour prévue au Ghana,a fait valoir Koto. Sur cet adversaire ghanéen qui a...
(AFP 28/06/16)
Le milieu offensif sénégalais Sadio Mané a quitté Southampton pour rejoindre Liverpool, a annoncé le club pensionnaire d'Anfield mardi. "Je suis ravi de signer pour l'un des plus grands clubs d'Europe", a déclaré le joueur sur le site officiel des Reds. Les termes du contrat n'ont pas été dévoilés, mais la presse britannique évoque un engagement de 5 ans, et une indemnité de transfert d'environ 36 millions d'euros, ce qui ferait de Mané le troisième plus gros transfert de Liverpool après Andy Caroll en 2011 (49 M EUR) et Christian Benteke en 2015 (45 M EUR). Mané, 24 ans, a fait ses débuts professionnels à Metz (2010-2012) avant de rejoindre l'Autriche et le Red Bull Salzbourg. En 2014, il débarque...
(Autre média 28/06/16)
La slection masculine sngalaise de basketball a perdu face l'Angola le samedi dernier en Espagne, en match prparatoire pour le tournoi qualificatif de Rio 2016. Les lions du Sénégal se sont inclinés contre la sélection d'Angola par 67-72, samedi dernier à Valladolid en Espagne où ils se préparent pour le tournoi préolympiques de basket-ball à manille (4-10 juillet), a rapporté Stades quotidien dans sa livraison du jour. Cette nouvelle déroute des Lions est la troisième de rang en autant de matchs joués. Le sélectionneur national Porfirio Fisac et ses poulains vont poursuivre toutefois le stage en terre espagnole jusqu'au 30 juin prochain.
(APS 27/06/16)
Toubab Dialaw (Rufisque) (APS) – L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans a battu celle de la Gambie par 2-0, ce dimanche en match amical international joué sur les installations du centre technique Jules Bocandé de Toubab Dialaw, a constaté un reporter de l’APS. Les deux buts sénégalais ont été marqués sur penalty par Alassane Diouf et Ibrahima Ndiaye.D’ailleurs, le joueur du Jaraaf (élite sénégalaise) a été dans les tous les bons coups sénégalais. C’est lui qui a amené le premier penalty de la partie quand il a poussé un défenseur gambien à le faucher en pleine surface sur un contre. Sur la rencontre amicale, Joseph Koto a salué l’état d’esprit des Juniors qui ont joué pour remporter le...
(Le Soleil 27/06/16)
Les Lionnes du handball seront logées dans la poule A, celle de l’Angola, pays organisateur, lors des championnats d’Afrique de la discipline qui auront lieu du 28 novembre au 7 décembre prochain. En réalité, les filles du technicien français Frédéric Bougeant auront fort à faire en Angola puisqu’outre l’équipe du pays organisateur, elles se frotteront à la Rd Congo, au Cameroun et à la Côte d’Ivoire, ainsi qu’en a décidé le tirage au sort effectué samedi à Luanda. Du lourd, assurément, pour les Lionnes qui, cependant ambitionnent de franchir un palier supérieur avec la venue de l’entraîneur français. Et depuis leur médaille de bronze décrochée aux derniers Jeux africains à Brazzaville, elles ne regardent plus que le haut de la...
(RFI 25/06/16)
Les équipes d’Afrique du Sud, du Burkina Faso, du Cap-Vert et du Sénégal seront adversaires dans le groupe D des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. Les Sénégalais, voire les Burkinabè, ont un coup à jouer. A condition de rester humbles. Pas de doute, ce 24 juin 2016. Beaucoup de supporters sénégalais voient déjà les Lions de la Téranga à la Coupe du monde 2018. La faute à un tirage au sort plutôt avantageux pour le dernier tour des éliminatoires. Avec l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, et le Cap-Vert, comme adversaires dans le groupe D, c’est vrai que ça aurait pu être pire pour le Sénégal. Mais l’équipe sénégalaise s’est souvent vue plus belle qu’elle ne l'était, depuis...

Pages

(Sud Quotidien 21/08/14)
Le chanteur Sidy Samb revient au-devant de la scène musicale nationale avec deux albums qui seront sur le marché les jours à venir. En prélude à cet événement, il a organisé une séance d’écoute mardi dernier à son studio situé aux Hlm Grand Yoff à l’endroit de la presse. «Sunu» et «Ada Yi», seront dans les jours à venir sur le marché national. L’artiste Sidy Samb à travers ses produits, compte surprendre et émerveiller le public, a-t-il annoncé mardi dernier, lors de la séance d’écoute qu’il a organisée à l’endroit de la presse. Concernant les thèmes, l’artiste les tire de la vie quotidienne des sénégalais. Dans «Ada Yi», il magnifie les coutumes et traditions sénégalaises. «Sama Dome», un autre titre...
(Sud Quotidien 19/08/14)
Le récit « itinéraire d’un enfant d’Afrique » est un roman paru en France. Il a été écrit par un Sénégalais originaire du village de NGuèniène. Actuellement en France, l’auteur Jean Dib Ndour cherche, à travers ce livre, à faire découvrir la beauté et la richesse du continent noir, longtemps considéré par le Blanc comme une planète sans histoire. Dans le livre « « itinéraire d’un enfant d’Afrique » l’auteur, Jean Dib Ndour, ce Sénégalais qui vit en France, nous parle du continent noir. A travers son parcours en Afrique, il essaie de mettre à nu les réalités du continent, tout en dénonçant quelques tares de sa société . Toutefois, Jean Dib ne se limite pas seulement là, il tente,...
(APS 18/08/14)
Le nouveau maire de Saint-Louis, par ailleurs ministre de l'Hydraulique et de l'assainissement, Mansour Faye veut placer sa ville au premier rang des pôles touristiques de l'Afrique de l'ouest». Il l'a dit samedi 16 août, à l'issue d'un conseil municipal. Le tout nouveau maire de Saint-Louis, Mansour Faye, et non moins ministre de l'hydraulique et de l'assainissement ambitionne de hisser Saint-Louis au premier rang des premiers pôles touristiques de l'Afrique de l'ouest, en exploitant le potentiel dont elle dispose à savoir le littoral et son passé historique. «Saint-Louis peut devenir le premier pôle touristique du pays et de l'Afrique de l'Ouest, et nous voulons un soutien du président de la République Macky Sall, pour accompagner le développement», a déclaré M...
(Sud Quotidien 18/08/14)
Les journées cinématographiques de Carthage plus connues sous l’appellation : « Les JCC » deviennent désormais un festival annuel et non plus biennal en alternance avec le Fespaco. L’édition 2014 se déroulera du 29 novembre au 6 décembre 2014. « Près d’un demi-siècle après leur création, les JCC se poursuivent afin de servir la promotion des cinématographies des pays arabes et africains. Cette manifestation, qui sera désormais annuelle, est le plus ancien festival de cinéma du Sud…. Afin de mieux répondre aux attentes et besoins des professionnels du cinéma, les JCC ont élargi leur périmètre d’action avec la mise en place de divers dispositifs tels que l’Atelier de projets, les Master Class, le Producer’s Network…» lit- on sur le site...
(Sud Quotidien 22/07/14)
La maison de la Culture Douta Seck abrite ce jeudi 24 juillet à partir de 12h, une conférence culturelle et religieuse sur le thème : «l’art dans la religion». Selon un communiqué de la maison de la culture, « le thème est un vaste et difficile sujet très philosophique mais qui reste plus que jamais d’actualité. Revenant toujours au cœur des préoccupations des artistes et des hommes de culture, sur le plan idéologique, il reste un débat sans issue». La conférence sera animée par Oustaz Iran Ndao, le Chercheur Abdoul Aziz Mbacké Majalis et le professeur Babacar Samb (ancien chef du Département Arabe de l’Ucad, ancien Ambassadeur du Sénégal en Egypte) avec comme Modérateur. Le tout sera suivi par un...
(Le Quotidien (Sn) 21/07/14)
Hier, après plus d’une heure de temps en huis clos avec son remplaçant dans le bureau ministériel du 3e étage au Building administratif, Abdoul Aziz Mbaye a cédé son fauteuil à Mba­gnick Ndiaye. Le désormais ex-ministre de la Culture a fait ses adieux au monde de la culture. Et son bilan final reste sans grande avancée pour le département. Un an et neuf mois. C’est le temps passé par Abdoul Aziz Mbaye à la tête du ministère de la Culture et du Patrimoine historique classé. Ce fut au regard de nombreux acteurs culturels «un très long magistère». Ceux-ci ne s’en cachaient plus. Ils souhaitaient véritablement le départ de ce «ministre qui n’écoute personne et qui ne fait que des tournées...
(Dakaractu 16/07/14)
Le livre du Colonel Ndaw «Pour l’honneur de la Gendarmerie sénégalaise » va-t-il être commercialisé au Sénégal ? Selon le journal « l’As », la Douane aurait reçu des instructions pour interdire l’entrée du fameux livre au Sénégal. Ce qui serait bien triste et nous ramènerait au temps du Président Abdoulaye Wade qui avait, en vain, empêché l’entrée de plusieurs livres de Abdou Latif Coulibaly, Fadel Dia et autres au Sénégal. Quelle ineptie au temps des nouvelles technologies de l’information ! C’est comme si on voulait empêcher l’avancée de la mer avec ses bras
(Le Point 15/07/14)
Après les cosmétiques, la serial entrepreneuse, originaire de Mauritanie et du Sénégal, jette son dévolu sur la mode, son autre passion.C'est peu de dire que la soif d'entreprendre de Hapsatou Sy paraît insatiable. C'est de retour de New York qu'elle fonde Ethnicia, un concept d'espaces de beauté globale inspiré des salons new-yorkais. C'était en 2005. Hapsatou a juste 24 ans. En 2012, la voilà qui s'aventure sur un autre terrain : les médias. On la retrouve sur M6, puis sur D8, aux côtés des ex-présentatrices de journaux télévisés Laurence Ferrari et Audrey Pulvar, ainsi que l'ex-député et ministre Roselyne Bachelot. C'est alors que le ciel s'assombrit du fait des difficultés avec ses franchisés. Elle est obligée de fermer ses dix-sept...
(Sud Quotidien 03/07/14)
Femmes noires avec des dents blanches, gencives noires, exhibant leur beauté à travers un sourire. La réalisatrice sénégalaise, Angèle Diabang donne ainsi la couleur au début de son court métrage «Mon beau sourire » de 05 mn sorti en 2005. On est en face d’un phénomène sur le tatouage des gencives des femmes au Sénégal. Elle installe chez son public tout au long de son film une certaine curiosité et une envie de découvrir ce rituel traditionnel. «Mon beau sourire », le court métrage d’Angèle Diabang, s’ouvre et se referme sur la femme souriante, fière d’acquérir de nouvelles gencives à travers le tatouage, mais pas n’importe laquelle. Il s’agit ici d’une femme africaine qui s’adonne aux coutumes et traditions de...
(AFP 30/06/14)
La modernisation du cinéma d'Afrique francophone représente une opportunité à saisir pour le cinéma français face à la concurrence américaine, indienne et chinoise, selon un rapport publié lundi par l'organisme de promotion du cinéma français à l'étranger. "Il ne faut pas rater le train!", a insisté devant la presse le producteur Eric Névé, rapporteur du groupe francophonie d'Unifrance. Actuellement "beaucoup de pays d'Afrique francophone ont une structuration claire de leur filière cinématographique", ajoute-t-il. "Le Sénégal par exemple a fait un travail de titan en un an. Ils ont créé un fonds de production, lancé des rénovations de salles, ils sont en train de créer un centre national sénégalais et une cité du cinéma dans les nouvelles zones industrielles de Dakar!",...
(Le Point 23/06/14)
Gros succès pour la douzième Dakar Fashion Week. À sa tête, la styliste sénégalaise Adama Paris plus militante que jamais. Après la seconde édition de la Black Fashion Week à Montréal en mai dernier, c'est au tour de Dakar d'accueillir le top des créateurs de la diaspora africaine et du continent noir. Adama en profitera pour lancer la première chaîne de télévision africaine 100 % mode, Fashion Africa TV, visible au Sénégal et, dans quelques semaines, dans quatorze pays africains. Une success-story enracinée dès l'enfance Le label Adama Paris est né en 2001, mais elle a toujours rêvé de mode, depuis toute petite. Avec un père diplomate et une mère assistante sociale, les études étaient prioritaires. "Après, tu feras ce...
(Sud Quotidien 23/06/14)
Le Sénégal, à l’instar des autres pays du monde, célèbre ce samedi 21 juin la fête de la musique. dans plusieurs sites dans la capitale. Cette journée sera ainsi rythmée dans divers endroits par des causeries et des concerts. La capitale dakaroise se prépare à accueillir ce samedi la fête de la musique. A l’instar de la communauté mondiale, Dakar ne sera pas en reste. C’est ainsi que plusieurs programmations sont faites dans les sites culturels et les grands places. A la maison de la culture Douta Seck, l’anthropologue et musicologue sénégalais Ousmane Sow Huchard anime une conférence publique sur la kora, dans le cadre des festivités marquant la fête de la musique. Une conférence sera prononcé sur le thème...
(Le Griot 13/06/14)
Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a décidé d’injecter un milliard de francs CFA dans le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (Fopica). L’information a été révélée par le représentant de la direction de la cinématographie, Thierno Diagne Ba, lors de la conférence de lancement de la 11e édition du festival dénommé « Moussa Invite ». Le but de cette initiative consiste à donner un nouveau souffle à la production cinématographique sénégalaise. En effet, d’après M. Ba, force est de constater qu’il n’existe quasiment pas d’industrie du cinéma au Sénégal. « Les tournages long métrage réalisé au Sénégal se comptent sur les doigts de la main », a-t-il fait remarquer, non sans amertume. «...
(Sud Quotidien 12/06/14)
Le cinéaste Moussa Touré a annoncé le démarrage de la 11ème édition du festival qu’il organise chaque année depuis 2003. Pour l’édition de cette année, l’auteur de « La pirogue » a choisi « d’expliquer » le monde à la jeunesse. Il l’a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue hier mardi, au centre culturel Maurice Gueye de Rufisque. Pour cette 11eme édition du festival de cinéma « Moussa invite » la jeunesse africaine. Prévue du 13 au 22 juin, à Mbao et à Rufisque, le festival a comme thème : « le monde d’aujourd’hui expliqué aux jeunes », selon son initiateur Moussa Touré. Le choix de ce thème est dicté par le besoin de promouvoir l’expression des jeunes...
(Dakaractu 11/06/14)
Malgré quelques distinctions à Cannes et à Ouagadougou, le cinéma sénégalais peine toujours à se développer. Une absence totale d’industrie cinématographique est passée par là. Mais, lors du lancement des activités du festival « Moussa Invite », du cinéaste Moussa Touré, le représentant de la direction de la cinématographie, a d’emblée signalé que « l’Etat du Sénégal n’est plus dans une logique de relance du cinéma sénégalais mais, dans une logique de mise en place d’une industrie cinématographique ». Selon Thierno Diagne Bâ, il n’existe pas encore une véritable industrie cinématographique au Sénégal, et pour que cela puisse avoir lieu, il faudrait « qu’on ait des producteurs, des réalisateurs, des techniciens etc..., le cinéma sénégalais est toujours dominé par le...
(Le Point 07/06/14)
La onzième édition de la Biennale de Dakar a mis plusieurs générations d'artistes sénégalais à l'honneur Le Sénégal accueillant le Sénégal, c'était un des défis, bien sûr, de cette onzième édition de la Biennale de Dakar qui l'a particulièrement bien relevé. Hommages, découvertes, retours d'oeuvres de grands artistes du pays, ont permis, aussi, de mesurer le manque de structures et d'institutions pour l'art contemporain (où vont les oeuvres d'un Moustapha Dimé ?) tout comme l'absence d'initiatives des privés dans ce domaine, mise à part l'exception Eiffage Sénégal. Le siège de la société accueillait l'exposition Ousmane Sow, où l'on pouvait voir le sculpteur et le directeur Gérard Sénac de concert. Ce dernier est intervenu à bien des étapes de la Biennale...
(Enquête 06/06/14)
Le film de Moussa Sène Absa ‘’Blues d’une diva’’ en l’honneur de la chanteuse sénégalaise Aminata Fall a été projeté hier dans la salle de cinéma de l’institut français. C’est dans le cadre de la 22e édition du festival de jazz de Saint-Louis. Il est prévu tout au long de la 22e édition du festival de jazz de Saint-Louis qui se tient du 4 au 9 juin de rendre hommage à feu la cantatrice Aminata Fall. Ainsi, hier après la cérémonie d’ouverture, le centre culturel français de Saint-Louis a proposé au public qui s’est déplacé de découvrir un film de Moussa Sène Absa sur l’ancienne pensionnaire de Sorano, en présence du réalisateur. ‘’Blues d’une diva’’ est le titre du film...
(Le Monde 05/06/14)
« Malheureusement, la peur de l'autre a une nouvelle fois frappé. » L'artiste franco-algérien Kader Attia a adressé à son réseau amical et artistique, mardi 3 juin après-midi, un mail de réaction à la fermeture par l'Etat sénégalais de l'exposition « Imagerie précaire, visibilité gay en Afrique », à laquelle il participe dans le cadre du off de la 11e Biennale d'art africain contemporain de Dakar, qui a ouvert le 9 mai et se tient jusqu'au 8 juin. Contacté par Le Monde.fr, l'artiste affirme par ailleurs que le centre d'art qui accueillait cette exposition, Raw Material Company, avait été attaqué et vandalisé par des extrêmistes dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 mai. Il explique avoir été prévenu...
(Enquête 03/06/14)
Même s'il tarde à renouveler son répertoire, Ismaïla Lô parvient encore aisément à satisfaire son public. Il l'a démontré encore une fois samedi soir, à l'institut français Léopold Sédar Senghor, à l'occasion du dernier plateau du festival de musiques urbaines Yakaar. Il faut être Ismaïla Lô pour réussir à jouer un même répertoire pendant huit ans et continuer de ravir son public, à chaque sortie. Sur la scène de l'institut français Léopold Sédar Senghor de Dakar samedi soir, il a livré un concert de haute facture devant un public majoritairement composé d'occidentaux et entièrement acquis à sa cause. C'était à l'occasion du concert de clôture du festival Yakaar, organisé par optimist production. C'est à 22h 05mn qu'ont commencé à fuser...
(AFP 31/05/14)
Le comédien Jacky Ido est né au Burkina Faso, a grandi dans la banlieue parisienne et vit aujourd'hui entre la France et les Etats-Unis, où il a joué dans la série "Taxi Brooklyn". Cela fait "une espèce de triangle identitaire qui me convient assez", résume-t-il. Ce grand Noir au physique d'athlète - il mesure près de 1m90 - et au large sourire a séjourné cette semaine au Sénégal avec les chanteurs français Cali et Christophe Mali en compagnie de l'ONG One dans le cadre d'une campagne contre une réduction de l'aide publique au développement de la France. Dans un entretien avec une journaliste de l'AFP à Keur Matabara, petit village de l'ouest du Sénégal, il se présente simplement comme "un...

Pages

(Jeune Afrique 19/07/17)
À 91 ans, l’ancien président n’a pas encore dit son dernier mot. Tête de liste d’une coalition d’opposition pour les législatives du 30 juillet, il vient de lancer une campagne électorale qui s’annonce rugueuse. À le voir ainsi juché sur son 4×4, les poings levés, haranguant la foule dense massée autour de lui, difficile d’imaginer que cet homme a dépassé les 90 printemps. À ses partisans, qui scandent « Gorgui dolli ñu ! », (« “Vieux”, on en veut encore », en wolof) il répond par un signe de la main ou un sourire figé. Drapé dans un boubou bleu brodé de jaune – les couleurs du Parti démocratique sénégalais (PDS) –, son éternel kopati rouge sur la tête, Abdoulaye Wade...
(Le Monde 18/07/17)
Les législatives du 30 juillet consacreront l’élargissement de l’Assemblée à quinze nouveaux parlementaires pour représenter la diaspora. Dimanche 30 juillet, les Sénégalais seront appelés aux urnes afin d’élire les 165 députés qui siégeront à l’Assemblée nationale. Soit quinze de plus que la précédente élection de 2012. Ces nouveaux députés représenteront pour la première fois les Sénégalais issus de la diaspora, selon un projet de loi adopté en janvier 2017. L’objectif étant d’offrir une plus grande représentativité aux Sénégalais « de l’extérieur ». Mais, pour de nombreux...
(RFI 18/07/17)
Au Sénégal, après une interruption de 24 heures suite au drame au stade Demba-Diop, la campagne pour les législatives du 30 juillet a repris de plus belle. Deux têtes de liste, l’ex-président Abdoulaye Wade et le Premier ministre Mohamed Dionne sont en tournée dans le pays. Khalifa Sall, le maire de Dakar, est lui toujours en prison mais poursuit son combat pour mener sa campagne à l'extérieur. Ses avocats ont déposé lundi en fin de journée une nouvelle demande de liberté provisoire. Le camp Khalifa Sall cherche, une fois de plus, à mettre le pouvoir et Macky Sall sous pression. « La violation des droits politiques est flagrante, l'Etat doit respecter ses engagements et lui permettre de mener campagne »,...
(RFI 18/07/17)
La bousculade dans le stade Demba-Diop de Dakar où se tenait la finale de la Coupe de la Ligue de football sénégalaise a fait huit morts et plus de 100 blessés, a annoncé ce lundi lors d’une conférence de presse le procureur de la République venu faire le point sur l'enquête 48 heures après le drame. Fermeté et action. Voilà ce que le procureur a voulu mettre en avant. « L’enquête sera complète, aucune piste ne sera négligée, les responsabilités seront établies et les auteurs de ces actes ignobles seront traduits devant la justice », a annoncé le procureur de la République lundi. Le problème, c’est que même s'il s'est rendu sur place et si deux inspecteurs dirigent l'enquête, Bassirou...
(Jeune Afrique 18/07/17)
La justice affirme qu’« aucune piste ne sera négligée » dans l’enquête ouverte suite à la mort de huit personnes, tuées samedi 15 juillet au stade Demba Diop de Dakar, après des violences entre supporteurs des clubs de Mbour et de Ouakam. Alpha, qui était dans les tribunes, raconte sa soirée de cauchemar à Jeune Afrique. « Ce que j’ai vu là-bas… C’est très dur. Les visages étaient défigurés. Les corps tordus. Je peux vous dire que ces images-là ne vont pas partir. » Alpha Rachid Guire, joint par téléphone par Jeune Afrique, raconte le drame depuis sa chambre d’étudiant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Cette chambre où, justement, sa soirée avait commencé, samedi. Les amis étaient venus...
(RFI 17/07/17)
A Dakar, l'effondrement d'un mur suite à une bousculade au stade Demba-Diop lors de la finale de la Coupe de la Ligue de football entre les clubs de Ouakam et de Mbour, a fait au moins 8 morts par asphyxie et des dizaines de blessés, samedi 15 juillet. Le gouvernement sénégalais a publié ce dimanche un communiqué dans lequel il annonce un certain nombre de mesures. Le gouvernement sénégalais interdit notamment toutes les activités sportives ou culturelles pendant la campagne électorale. Cette campagne pour les législatives du 30 juillet est d’ailleurs à l’arrêt ce dimanche sur décision des grandes coalitions politiques elles-mêmes. Le gouvernement a également annoncé l’ouverture prochaine d’une information judiciaire afin d’établir les responsabilités du drame. Le stade...
(RFI 14/07/17)
«Khalifa Sall vous écrit», c’est le titre de la lettre publiée, dans la nuit de jeudi à vendredi, par l’équipe de campagne du maire de Dakar. Khalifa Sall, candidat aux législatives du 30 juillet 2017, est en prison depuis le 7 mars. Il est soupçonné par la justice de détournements de deniers publics à hauteur de 2,7 millions d’euros. Son incarcération lui interdit de parler, de communiquer, mais le maire candidat a donc fait le choix de publier cette lettre aux Sénégalais. « Ensemble pour une Assemblée du peuple », voilà comment Khalifa Sall conclut cette lettre qui est à la fois un programme de campagne et un véritable brûlot contre le pouvoir. « Je tiens à exprimer ma gratitude...
(RFI 14/07/17)
Au Sénégal, la campagne pour les élections législatives du 30 juillet se poursuit. Une campagne particulière marquée par le retour d'Abdoulaye Wade, l'ex-président qui, a 91 ans, est candidat à la députation tout comme le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui fait campagne depuis la cellule de sa prison. Le président Macky Sall, qui a mis son Premier ministre en tête de liste, suit les débats de près, mais évite d'y participer directement. « Comme on ne prélève pas d’impôt sur les applaudissements, je les voudrais plus sociables ».
(Le Point 14/07/17)
C'est le jour même de l'ouverture du nouvel aéroport international de N'Diass que la nouvelle compagnie devrait entamer ses vols officiels. Goutte d'eau dans un océan de commandes (plus de mille avions vendus) lors du récent Salon du Bourget, le contrat de deux ATR 72-600 concrétise la naissance d'Air Sénégal SA, la nouvelle compagnie nationale sénégalaise. Elle recevra ces deux premiers avions en novembre prochain pour un début d'exploitation le 7 décembre. Le même jour que la mise en service du nouvel aéroport international Blaise-Diagne de N'Diass. Cet aéroport est situé à une cinquantaine de kilomètres...
(Le Monde 14/07/17)
A l’occasion du Festival gnaoua d’Essaouira, le Sénégalais défend le rôle de la musique dans la mobilisation contre l’extrémisme religieux sur le continent. Le musicien sénégalais Ismaël Lo, l’une des têtes d’affiche de la 20e édition du Festival gnaoua et musiques du monde qui s’est achevée le 2 juillet à Essaouira, au Maroc, explique au Monde Afrique le rôle et la place de la musique dans la mobilisation contre la menace terroriste en Afrique. Pour lui, cette lutte passe aussi par un effort d’humilité de la part des présidents africains. Face à la menace terroriste pressante et à la montée de l’extrémisme violent, notamment en Afrique de l’Ouest, quel peut être votre rôle ? Ismaël Lo Nos chansons sont écoutés...
(Le Monde 14/07/17)
L’e-santé, le grand espoir de l’Afrique (4). Mamadou Sall a imaginé un service téléphonique de rappels de rendez-vous et de suivi de grossesse portés par des voix célèbres. « Imaginez en France que Monica Belluci vous passe un coup de téléphone pour vous rappeler que vous avez rendez-vous chez le médecin ! » C’est ainsi que le projet Karangé a été présenté début juillet par l’animateur de l’Observatoire de l’e-santé dans les pays du Sud (Odess). Et c’est bien le pari de Mamadou Sall et de son associé : utiliser des voix d’icônes du pays pour porter leur message de santé publique sur la vaccination et sur le suivi des femmes enceintes. Présentation de notre série L’e-santé, le grand espoir...
(Libération 12/07/17)
L’ancien président, pourtant honni quand il avait quitté le pouvoir en 2012, se présente aux législatives de juillet, à 91 ans. Après des années d’exil, il a été accueilli lundi par des supporteurs en liesse.C’est l’histoire d’un éternel retour. Celle d’un combattant qui ne veut pas rendre les armes. Abdoulaye Wade, 91 ans, président de la République du Sénégal de 2000 à 2012, rentrait lundi à Dakar, la capitale. Accueilli par une foule en liesse, celle de ses partisans. Il y a cinq ans, il était pourtant chassé...
(Jeune Afrique 11/07/17)
L'ancien président sénégalais, âgé de 91 ans, est arrivé lundi en fin de journée à Dakar. Plus de deux ans après son dernier séjour au Sénégal, le voici de retour pour conduire la liste nationale d'opposition Manko Wattu Sénégal aux élections législatives du 30 juillet. Son jet s’est posé peu avant 18h heure locale (18h GMT) sur le tarmac de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. Abdoulaye Wade en est descendu tout sourire, accompagné de son épouse, Viviane, et de son avocat et ancien ministre...
(RFI 11/07/17)
De retour au pays en fin d’après-midi ce lundi 10 juillet, Abdoulaye Wade a sillonné Dakar pour saluer ses sympathisants. Une première action de campagne en vue des législatives du 30 juillet qui s’est terminée devant le QG de son parti, le Parti démocratique sénégalais. Un QG devant lequel l’ex-président a pris la parole devant ses sympathisants. A 91 ans,— Abdoulaye Wade estime que sa carrière n'est pas terminée mais ce retour est néanmoins risqué. Après la liesse à l’aéroport, la cohue et manque de discipline ont marqué l’arrivée d’Abdoulaye Wade au QG de son parti. L’ex-président a dû attendre longuement dans son véhicule pour accéder à la scène. C’est debout, dans son boubou bleu et jaune aux couleurs de...
(BBC 11/07/17)
L'ancien président sénégalais est rentré à Dakar lundi pour démarrer sa campagne pour les législatives du 30 juillet. C'est une importante foule qui a accueilli Abdoulaye Wade à l'Aéroport Léopold Sedar Senghor. Après un bain de foule, le cortège de l'ancien président sénégalais, a pris la direction de la commune du Grand Yoff, le fief du maire de Dakar Khalifa Sall en prison depuis trois mois. Il s'agit, sans doute, pour Abdoulaye Wade de montrer aux partisans du maire incarcéré qu'il a son soutien. Le cortège est allé ensuite au siège du Parti Démocratique Sénégalais où Wade a prononcé un discours en Wolof. Il a déclaré que son successeur n'a pas de bilan à montrer au sénégalais. Lire la suite...
(France Info 11/07/17)
C’est un business lucratif : celui des vêtements recyclés. Ces fripes alimentent toute une économie parallèle comme au Sénégal.Vous ne le savez pas mais les vêtements usagers que vous avez récemment donnés ont peut-être atterri ici. Sur ce marché à Dakar, au Sénégal, on ne vend que des fripes, souvent récupérés en France. A un euro le vêtement pour enfant, le prix est imbattable et peu importe si ces vêtements ont déjà été portés par d’autres. La friperie représente un quart des vêtements vendus en Afrique. Deux conteneurs de vêtements usagers par semaine Et c’est ici qu’ils commencent leur deuxième vie au Sénégal, au port de Dakar. Au milieu des porte-conteneurs, les vêtements recyclés récupérés en France sont une marchandise...
(Jeune Afrique 11/07/17)
En marge du sommet de l’UA, les représentants des États membres de la Cedeao ont ferraillé à huis clos toute la journée du dimanche 2 juillet sur la question du renouvellement (prévu pour février 2018) de la présidence et de tous les commissaires de l’organisation ouest-africaine. Le nombre de ces derniers passant de 15 à 9, les rivalités n’en sont que plus aiguisées… L’actuel président de la Commission, le Béninois Marcel de Souza, a proposé trois options : deux d’entre elles consisteraient à confier la présidence au Bénin, la troisième, à la Gambie. Soutenu par une partie des pays de la Cedeao, qui soupçonnent de Souza de vouloir se maintenir à son poste, Abidjan ne l’entend pas de cette oreille et...
(Le Monde 10/07/17)
Pas moins de 47 listes présentent des candidats à la députation dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Les élections, prélude à la présidentielle prévue en 2019, s’annoncent tendues. C’est un record : plus d’une quarantaine de partis ou coalitions présentent des candidats aux prochaines élections législatives sénégalaises, soit le double du précédent scrutin, en 2012. Pour la première fois, la diaspora sera représentée à l’Assemblée nationale. Quinze sièges de députés ont été spécifiquement créés après une révision constitutionnelle de mars 2016, portant leur nombre à 165. Lancée hier, la campagne doit durer vingt jours. Le Sud, Le SoleilAfin de réduire le temps du vote prévu le 30 juillet, l’Assemblée a adopté jeudi un texte autorisant les électeurs à ne prendre...
(RFI 10/07/17)
La campagne électorale en vue des législatives sénégalaises s'est officiellement ouverte dimanche 9 juillet à minuit. 165 sièges sont à pourvoir et il n'y a jamais eu autant de candidats : plus de 40 listes au niveau national. Une campagne particulière puisqu'elle devrait être marquée par le retour de l'ancien président Abdoulaye Wade, tête de liste nationale d'une partie de l'opposition et parce qu'un autre candidat de l'opposition, le maire de Dakar Khalifa Sall, fera lui probablement campagne en prison. Les candidats ont 21 jours pour convaincre les Sénégalais d'aller voter car un fort taux d'abstention n'étonnerait personne. Vingt et un jours qui s'annoncent mouvementés : l'opposition n'a pas réussi à s'accorder sur une liste unique et le maire de...
(Le Monde 10/07/17)
L’e-santé, un grand espoir pour l’Afrique (1). Rencontre avec les créateurs de la première application mobile de mise en réseau des donneurs avec les centres de transfusion. Le projet Hope est à l’image de sa représentante. Un peu timide mais plein de perspectives d’avenir. A 23 ans, la Camerounaise Evelyne-Inès Ntonga est cofondatrice de la première plateforme d’application mobile en Afrique d’information sur le don de sang et de mise en réseau des structures de transfusion avec des donneurs bénévoles. C’est sur les bancs de l’Ecole supérieure multinationale de télécommunication de Dakar, en 2014, qu’Evelyne-Inès croise Jean-Luc Semedo. Alors encore étudiants, tous deux sensibles à la problématique de la pénurie de sang qui sévit sur le continent, ils décident de...

Pages