Lundi 21 Août 2017

Sénégal

(Xinhua 27/07/17)
La Commissaire des Affaires sociales et du Genre de la commission de la CEDEAO, Fatimata Dia Sow, a déploré mercredi à Cotonou, la "marginalisation" des femmes dans le domaine de l'agriculture dans l'espace communautaire ouest-africain, malgré leur importante contribution dans le domaine. Dans le milieu agricole, les femmes continuent d'être "marginalisées" dans les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), "notamment dans la répartition des ressources en terre, en eau, en intrants, en équipements agricoles et post-récoltes et en financement", a-t-elle déploré. S'exprimant à l'ouverture du Forum régional des acteurs clés intervenant dans le domaine de la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux dans l'espace CEDEAO, Mme Dia Sow, a noté que pourtant,...
(Sud Quotidien 26/07/17)
La saisine du Conseil Constitutionnel par le Chef de l’Etat, Macky Sall, afin de permettre aux électeurs de voter avec la carte d’identité et/ou d’électeur numérisée, le passeport, le permis de conduire ou tout autre document d’immatriculation va-t-elle résoudre les dysfonctionnements notés dans la distribution des cartes d’électeur. Rien n’est sûr. Pis, si on en croit le Professeur Abdoulaye Dièye, agrégé en droit constitutionnel, mais aussi un de ses collègues de l’Université Cheikh Anta Diop, qui a requis l’anonymat, les « Sept Sages » ne pourront aucunement sauver le Macky.
(Jeune Afrique 26/07/17)
À quelques jours des élections législatives de ce dimanche 30 juillet, le président Macky Sall a saisi le Conseil constitutionnel pour permettre aux électeurs de voter avec d’autres documents que la seule carte d’identité biométrique. L’opposition - dont une des composantes appelle à manifester aujourd'hui - dénonce un « énième coup de grâce aux acquis démocratiques ». À la fois document d’identité, permis de conduire et carte d’électeur, les nouvelles cartes d’identité biométriques s’annonçaient comme une petite révolution dans le quotidien des Sénégalais.
(RFI 26/07/17)
Au Sénégal, la tension grimpe à l'approche des législatives concernant le problème des cartes d'identité. Elles sont nécessaires pour pouvoir voter dimanche prochain, mais une bonne partie des Sénégalais ne l'ont toujours pas reçue. L'ancien président Abdoulaye Wade a appelé à un rassemblement mardi après-midi devant la préfecture de Dakar, pour que la distribution s'accélère. Et pour faire le point sur la polémique, la Commission électorale a tenu ce mardi une conférence de presse.
(RFI 26/07/17)
Les tensions politiques sont vives alors que se tiennent ce dimanche les élections législatives. L’opposition reproche au président Macky Sall la mauvaise organisation du scrutin et notamment le retard dans la distribution des nouvelles cartes d’identité qui permettent de voter. Mardi 25 juillet, l’ex-président Abdoulaye Wade a tenté d’organiser au centre-ville de Dakar. Un rassemblement interdit par les autorités et dispersé à coup de lacrymogènes par les forces de l’ordre. A 91 ans, Abdoulaye Wade n’a rien perdu de sa verve, de sa combativité. Mais les lacrymogènes ont eu raison de sa tentative de manifester devant le ministère de l’Intérieur. De retour dans la villa qu’il occupe, l’ex-Président reprend son sport favori : critiquer le président Macky Sall. Lire la...
(RFI 26/07/17)
Au Sénégal, cinq ans après son élection, le président Macky Sall va enfin connaître le jugement de ses compatriotes sur sa gestion du pouvoir. Ce sera dimanche prochain, à l'occasion des législatives à un seul tour: il affrontera alors les coalitions menées par l'ex-président Abdoulaye Wade et par le maire de Dakar, Khalifa Sall. Pour cette bataille, le chef de l'Etat s'appuie notamment sur son ministre de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, qui conduit sa liste dans le département de Dakar. En duplex de la capitale sénégalaise, le «grand argentier» Amadou Ba répond aux questions de RFI. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170726-amadou-ba-senegal-macky-sall-bilan-l...
(APA 26/07/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Mission d’observation électorale de l'Union Africaine (MOEUA) est arrivée le samedi 22 juillet à Dakar, sous la conduite de l'ex-président centrafricaine, Catherine Samba Panza, pour les législatives du 30 juillet 2017, indique un communiqué de la Commission de l'UA parvenu mercredi à APA. Forte de 40 membres la MOEAU est composée d'ambassadeurs accrédités auprès de l’UA, de parlementaires panafricains, de responsables d’organes de gestion des élections et d’organisations de la société civile africaine, explique la CUA. La MOEUA observera notamment la fin de la campagne électorale (8-28 juillet 2017), les opérations de vote et de dépouillement du vote le jour du scrutin sur l’ensemble du pays. La mission procédera à une observation et une analyse ‘’indépendantes,...
(Jeune Afrique 26/07/17)
Mardi, le groupe pétrolier français Total et le spécialiste des paiements électroniques Worldline ont annoncé leur entrée au capital de l'agrégateur de paiement sénégalais InTouch, qui entend apporter une solution unique à la démultiplication des moyens de paiement mobile en Afrique. Le potentiel du paiement mobile africain est connu. Un milliard d’usagers de téléphones mobiles en Afrique, très majoritairement dépourvus de comptes bancaires, et autant de clients de l’une ou l’autre des solutions de paiement mobile offertes par les opérateurs de téléphonie mobile, à l’instar d’Orange Money, Mobile Money de MTN, Tigo Cash, Airtel Money ou M-Pesa Vodacom. Problème : ils ne sont pas interopérables entre eux, ce qui rend impossible la vie des commerçants qui acceptent les paiements mobiles...
(AFP 25/07/17)
L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, 91 ans, a appelé à une marche mardi à Dakar pour "réclamer" les cartes d'électeurs pour les législatives de dimanche, dans un secteur déclarée "zone interdite" par les autorités. Abdoulaye Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 et qui a pris la tête d'une liste d'opposition pour ces législatives, a appelé à une "marche de réclamation des cartes d'électeurs mardi 25 juillet à partir de 15H00" (locales et GMT), selon un communiqué de sa coalition électorale...
(Sud Quotidien 25/07/17)
Le chef de l’Etat a saisi officiellement hier, lundi 24 juillet, le Conseil constitutionnel pour valider l’utilisation de la carte numérisée d’identité et/ou d’électeur, du passeport, du permis de conduire et d’autres documents administratifs au scrutin législatif du 30 juillet prochain. Histoire de faciliter le vote des électeurs face aux lenteurs notées dans le retrait des cartes d’identité biométriques et de permettre l’organisation d’élections transparentes, libres et démocratiques. C’est officiel! Le président de la République a saisi le Conseil Constitutionnel pour recevoir sa caution sur son intention de faciliter le vote des citoyens au scrutin du 30 juillet, avec l’utilisation des anciennes cartes d’identité et d’autres documents agréés. Selon des informations émanant du pole de communication de la présidence de...
(RFI 25/07/17)
Au Sénégal, c’est la dernière ligne droite dans la bataille pour les législatives. Le vote est prévu ce dimanche, avec en principales têtes de liste : le Premier ministre Mahamad Dione, l’ex-président Abdoulaye Wade et le maire de Dakar Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars. Depuis 15 jours, l’opposition s’inquiète de la très lente distribution des cartes d’identité qui servent à voter. L’Etat a dû en fabriquer plus de 6 millions en quelques mois. Cette inquiétude est désormais...
(SeneNews 25/07/17)
Les élections du 30 juillet prochain auront le mérite de revoir Me Wade devant une urne, continuant un combat, celui d’opposant après avoir été Président de la République. Son rôle d’opposant, Wade le manie à la perfection, en témoigne la marche prévue pour aujourd’hui en contestation à la lenteur de la distribution des cartes d’identité biométriques.Face à cette lenteur, pourtant, le Président Macky Sall a émis un décret auprès du Conseil constitutionnel « sur la possibilité que les électeurs n’ayant pu retirer leur carte d’électeur puissent voter aux élections législatives du 30 juillet 2017 » avec d’autres documents, dont la carte d’identité nationale numérisée. Toutefois, ceci ne semble pas plaire au Pape du Sopi qui, comme relayé par « L’Enquête...
(Enquête 25/07/17)
Le leader du parti Rewmi, par ailleurs tête de liste départementale de la Coalition Mankoo Taxawu Senegaal, Idrissa Seck pourrait se heurter au Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) pour ces élections législatives dans les communes de Thiès-Est et Ouest. Les deux communes Est et Ouest ont longtemps été des bastions d’Idrissa Seck. A la limite des quartiers généraux. Depuis 2007, le patron du parti Rewmi a toujours remporté les élections dans ces municipalités avec un grand écart. Cependant, la bataille du 30 juillet prochain va être rude. Les têtes de liste des 27 coalitions en compétition dans le département de Thiès sont tous conscients des enjeux que représentent ces joutes électorales. Pour franchir le cap des Législatives et...
(Enquête 25/07/17)
Tête de liste départementale de la coalition Benno bokk yaakaar, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba a été hier à Castors, Sicap Liberté, Médina et les Parcelles Assainies où il a mobilisé les populations avant de les entretenir sur les véritables enjeux des élections législatives du 30 juillet prochain. Il a en outre appelé les militants et sympathisants de la mouvance présidentielle à ne pas céder à la provocation de l’opposition qui privilégie plus la violence que le débat de fond. Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, a été hier en tournée politique dans les communes de Castors, Dieuppeul-Derklé, Sicap Liberté et Médina. Dans cette dernière commune, les différents responsables de l’Alliance pour la...
(Xinhua 25/07/17)
Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris note lundi avec satisfaction de l'évolution politique positive récente dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier de la passation pacifique des pouvoirs en Gambie et de la tenue d'élections législatives libres et transparentes le 6 avril 2017. Dans une déclaration de la présidence du Conseil de sécurité adoptée lundi, les membres du Conseil de sécurité encouragent "les partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer comme il se doit les mesures prises par le gouvernement gambien pour rétablir l'Etat de droit et promouvoir la réconciliation et le développement dans l'intérêt des Gambiens". Le Conseil de sécurité note également avec satisfaction les progrès notables faits par la Côte d'Ivoire pour ce qui est...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Equilibrer le taux de croissance économique des pays à l’évolution démographique. C’est le but que se sont fixés les parlementaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) Lors d’une rencontre sous régionale (avec la participation de la Mauritanie et du Tchad) sur la démographie samedi, à Ougadougou, les parlementaires ont affirmé leur volonté de limiter le taux de fécondité à trois les enfants par femme. « Les parlementaires de la Cédéao ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme (...) ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique, » a laissé entendre le Président de l’Assemblée nationale...
(Xinhua 25/07/17)
La Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) remettra le mercredi 2 août prochain, aux autorités nigérianes des vivres, d'une valeur d'un million de dollars, soit environ 1.650 tonnes de céréales constituées de maïs blanc, de sorgho, de mil et de riz, annonce un communiqué de l'organisation sous-régionale publié lundi à Cotonou. Selon cette même source, cette cérémonie fera suite aux diverses concertations entre l'organisation régionale et la National Emergency Management Agency (NEMA) sur la crise alimentaire et nutritionnelle qui sévit au Nord-Est du Nigeria et à un mémorandum signé entre les deux parties le 22 mai 2017. "La crise alimentaire et nutritionnelle dans ces Etats du Nord-Est du Nigéria touche environ 4,7 millions de...
(Agence Ecofin 24/07/17)
Le premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a annoncé que le président Macky Sall remettra, ce jour, 366 titres fonciers aux résidents de la cité Tobago. Déguerpis mi-2015, dans le cadre des travaux de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, les bénéficiaires avaient notamment saisi la justice pour être réintégrés dans leurs droits. « Les 366 victimes recevront aujourd’hui leur titre foncier à titre symbolique, au Palais présidentiel des mains du président de la République.
(Le Monde 24/07/17)
Le maire de Dakar, poursuivi pour « détournement de deniers publics » et détenu depuis mars, est l’absent le plus présent des législatives du 30 juillet. Les partisans de Khalifa Sall sont parvenus à porter puis à maintenir leur champion à la tête de la coalition d’opposition Mankoo Taxawu Senegaal pour les législatives. Mais pourront-ils réussir la prouesse de faire gagner les élections du dimanche 30 juillet à un candidat détenu depuis le 7 mars, soupçonné d’avoir détourné 2,7 millions d’euros de deniers publics et qui n’a pu battre campagne ? Depuis 2014, Khalifa Sall constitue sans doute l’adversaire politique le plus dangereux pour le pouvoir. Il a remporté tous les combats qui l’ont opposé au régime de Macky Sall...
(SeneNews 24/07/17)
L’idée du report des élections législatives qui doivent se tenir le 30 juin prochain est rejetée par Macky Sall. Invité de l’émission «Objections» sur Sud Fm, Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar a préconisé le report des élections tout en précisant, comme l’ont relayé certaines presses, que le chef de l’Etat ainsi que Oumar Sarr et Me Madické Niang étaient d’accord sur le principe de report, note L’As. Mais, selon le journal, Moustapha Diakahté s’est fait démentir par la direction du Pds, mais aussi par les autorités au plus haut sommet de l’Etat. En plus...

Pages

(Jeune Afrique 27/05/17)
Le journaliste franco-sénégalais de France 24 est décédé brutalement le 26 mai, en Sicile, alors qu'il couvrait le G7. Il avait 59 ans. « C’était un grand », disent tous les journalistes africains et européens qui l’ont connu. Jean-Karim Fall, journaliste et rédacteur en chef à France 24, était un reporter exceptionnel et il est mort en reportage. Il est décédé brutalement dans sa chambre d’hôtel, le 26 mai, lors du sommet du G7 à Taormina en Sicile. Né en mars 1958 d’un père sénégalais et d’une mère française, « JKF », comme l’appelaient ses collègues, est un diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, qui a tout de suite choisi de suivre l’actualité africaine. Grand reporter à...
(RFI 26/05/17)
Au Sénégal, des consultations nationales ont eu lieu pour parler des conditions d'incarcération et faire des propositions concernant l'éducation des détenus. Organisées par l'Unesco et l'ONU, ces discussions ont également réuni l'administration pénitentiaire, la gendarmerie, la police et les organisations de défense des droits de l'homme. L’idée est de proposer des solutions au surpeuplement et au manque de réinsertion, mais surtout de réfléchir au problème de la radicalisation en prison. Principal objectif de ces consultations : réfléchir à l'encadrement des détenus suspectés par le Sénégal d'appartenir à des réseaux jihadistes. Les autorités pénitentiaires travaillent ainsi avec un réseau d'imams dans l'optique de parvenir à une déradicalisation de ces personnes. « Il y a une confrontation sur la perception qu’ils ont...
(Enquête 26/05/17)
Le Ministère de la Promotion des Investissements a été choisi pour discuter avec les entreprises du secteur privé national pour leur permettre de mieux orienter leurs stratégies. Ce qu’a annoncé hier le Directeur de Cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Mamadou Sarr. Les bonnes performances économiques imputables au démarrage de la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE), malgré un environnement international morose, ne seront pérennisées qu’avec un secteur privé national dynamique et une implication forte du secteur privé étranger. C’est la conviction du Directeur de Cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Mamadou Sarr. ‘’Il nous semble important d’aider le secteur privé à mieux suivre et comprendre l’état de l’économie. Nous...
(Sud Quotidien 23/05/17)
Le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), Mademba Sock, a annoncé, lundi à Tambacounda, son retrait du syndicalisme en cas de victoire de sa centrale syndicale aux prochaines élections de représentativité des centrales syndicales. “Si l’UNSAS gagne l’élection, mon mandat est fini, (…) ce sera une satisfaction morale”, a notamment dit Mademba Sock, qui s’est montré optimiste. “Quand je suis sorti de prison le 22 janvier, je me suis dit que rien ne sera plus comme avant”, a-t-il ajouté, faisant allusion à la grève de l’électricité de 1998 qui lui avait valu un emprisonnement de six mois et qui l’avait rendu célèbre. Il a relevé qu’à un certain moment, il faut savoir passer le relais...
(Enquête 22/05/17)
Dans sa croisade contre la mendicité des enfants, le Sénégal peut compter sur l’Italie qui a mis sur la table 327 978 500 F CFA. Le Sénégal accentue la lutte contre la mendicité des enfants. A cet effet, le projet d’appui à l’éradication de la mendicité et la maltraitance des enfants a été lancé hier, au Centre de premier accueil de Dakar (CPA). L’Italie, en phase avec les instruments juridiques relatifs à la protection de l’enfant et à la promotion de ses droits mis en place par l’Etat du Sénégal, a financé le projet à hauteur de 500 000 euros, environ 327 978 500 F CFA. Ce projet, d’après le présentateur Amadou Ndiaye, tend à éradiquer le problème de la...
(Enquête 22/05/17)
Pour mieux faire face aux menaces terroristes et crimes transfrontaliers, l’Administration des Douanes et la Police nationale ont décidé de fédérer leurs forces. C’est dans ce cadre qu’un atelier d’une semaine a été organisé pour mieux renforcer les capacités d’une vingtaine d’agents de ces deux corps. La Direction générale de la Police nationale a organisé, avec l’Administration des Douanes, un atelier d’une semaine sur le thème : ‘’Formation thématique pour la Douane et la Police sur la gestion des frontières’’. Cette rencontre, qui a pris fin hier et qui a vu la participation d’une vingtaine d’éléments des deux corps, s’inscrit, selon les initiateurs, dans le cadre du projet d’appui de la gestion des frontières financé par l’Union européenne (UE) à...
(RFI 22/05/17)
Le riz auquel nous nous intéressons aujourd'hui est un riz un peu particulier, un riz qui jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. Son nom : le riz plastique. La rumeur sur l’existence supposée de ce « faux riz » s’est répandue comme un feu de brousse ces dernières semaines, obligeant les autorités, notamment au Sénégal, à prendre les devants. La première vidéo dure 3 minutes. Des grains qui ressemblent à du riz sont posés sur le brûleur d’une gazinière. Les grains s’enflamment, fondent. Un homme dit « vous voyez, vous voyez, est-ce que c’est du riz ça ? » Dans une seconde vidéo, une femme fait une boule avec du riz, la jette au sol, la boule ne se casse...
(Vox Africa 22/05/17)
Le car rapide sénégalais, ce moyen de transport en commun, bariolé et gribouillé de bout en bout, s'impose sur la carte postale du pays depuis plusieurs décennies. Il n'est pourtant ni beau, ni un joyau, mais demeure un des moyens de transport les plus prisés à Dakar. Ce véhicule à la limite extravagant est pourtant devenu un symbole de la capitale sénégalaise au point de faire partie de l'exposition permanente du Musée de l'Homme de Paris. Venu d’Europe, le "car rapide" est à l’origine un véhicule de transports de marchandises. Au Sénégal, il a été transformé en voiture de transport en commun depuis plusieurs décennies. Prisé par les usagers, il est aujourd’hui incontournable. Socé Ndao, secrétaire Général du garage des...
(Enquête 22/05/17)
Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a publié hier son premier avis trimestriel. Comme il est de coutume, les dysfonctionnements notés dans les programmes des médias y sont relevés et des recommandations faites. ‘’Les médias servent de plus en plus de caisse de résonance aux drames quotidiens des populations en situation de détresse. Ils font la promotion d’une forme ‘’d’esthétique de l'insoutenable’’, particulièrement dans le traitement des faits divers. Certains contenus audiovisuels exposent des consciences innocentes et portent souvent atteinte à la cohésion nationale, à l’intégrité du territoire et au respect des institutions républicaines.’’ Ces propos sont du collège du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) dont l’avis trimestriel est parvenu hier à EnQuête. Cette conclusion découle...
(Afrik.com 19/05/17)
Pendant plusieurs décennies, d’innombrables habitants des zones rurales d’Afrique ont rejoint les centres urbains, attirés par la perspective d’une vie meilleure. Dans la région sénégalaise de Fouladou, une initiative locale qui vise à améliorer la viabilité de l’agriculture tente d’inverser cette tendance, en mettant l’accent sur les semences. Lamine Biaye, vétéran du Mouvement des paysans sénégalais aujourd’hui âgé de plus de 70 ans, est le fondateur et président de l’Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes (ASPSP). Cette organisation s’appuie sur les connaissances locales et les systèmes...
(Sud Quotidien 19/05/17)
Commise par l’État du Sénégal, l’Inspection générale d’Etat (IGE) va se pencher sur le dossier du troisième Festival mondial des arts nègres (Fesman), histoire de voir comment celui-ci s’est déroulé, a laissé entendre le ministre de la Culture et de la Communication, hier jeudi 18 mai, face aux députés. Mbagnick Ndiaye, qui répondait ainsi à la question orale du député Boucar Biaye, qui cherchait à en savoir davantage sur la somme dépensée pendant le Fesman 2010, a surtout dit qu’il ne pouvait pas “avancer à ce niveau un chiffre exact ou qui peut être contraire à la réalité”. Parce que, a-t-il expliqué, “au terme de ce FESMAN 3 beaucoup de problèmes ont été posés (...) et cela a valu à...
(SeneNews 18/05/17)
Dans l’affaire qui l’opposait à son ex épouse Aminata Diack, l’ancien Premier ministre peut pousser un ouf de soulagement. En effet, il a été relaxé pour les délits de tentative d’escroquerie et de faux et usage de faux dans un document administratif.Par rapport toujours aux peines prononcées par la Cour, les 6 mois avec sursis affligés à l’agent municipal qui aurait aidé Abdoul Mbaye à falsifier ledit document et le déboutement de Mme Diack ont été aussi notés. C’est donc une fin contraire à la réquisition du procureur qui faisait état d’un an de prison ferme contre Abdoul Mbaye ainsi qu’une relaxe de son ex-épouse.
(Sud Quotidien 16/05/17)
La prolongation de l’affaire Khalifa Sall se joue désormais dans les rues de Dakar, plus précisément devant le ministère de l’Intérieur sis à la Place Washington. Et hier, dans le cadre des manifestations dites « Lundis de Khalifa », un des volets du plan d’actions pour la libération du maire de Dakar, 19 femmes du mouvement Taxawu Dakar dont la première adjointe au maire de la ville Sohane Wardini ont été arrêtées par la police du Plateau et acheminées de suite au commissariat central de Dakar. Par suite, une foule immense s’est formée devant le commissariat central et parmi les nombreux partisans de Khalifa Sall, on pouvait repérer le maire des Parcelles assainies Moussa Sy, la députée Hélène Tine, le...
(Jeune Afrique 16/05/17)
Air Liquide a inauguré, lundi 15 mai à Thiès, au Sénégal, la première Maison Oxygène, lieu central de l’offre "Access Oxygen" qui vise à rendre accessible l’oxygène médical pour les petits postes et centres de santé. Baptisé Maison Oxygène, la structure « constitue le premier niveau d’accès à la santé des patients vivant dans les zones périurbaines et rurales », selon un communiqué publié par le groupe, lundi 15 mai. Déployé à Thiès, ​le service « Access Oxygen » sera disponible à terme dans tout le Sénégal. Ce service repose sur une prestation complète permettant aux petites structures de santé de bénéficier du matériel et des services nécessaires pour mettre en oeuvre des oxygénothérapies dans le cadre de traitement de...
(SeneNews 16/05/17)
Dans le cadre des lundis de Khalifa, qui entrent dans le plan d’actions pour sa libération, des femmes proches de l’edile de Dakar ont organisé hier un rassemblement devant les locaux du ministère de l’intérieur.Au cours de cette manifestation, pacifique et citoyenne visant à révoquer la détention arbitraire de Khalifa Sall ainsi que les privations de libertés dont il est victimes, 19 femmes dont la première adjointe au maire de la ville de Sohane Wardini ont été interpellés par la police. D’aprés Libération, elles ont été retenues au commissariat de Dakar-Plateau sans aucune forme de notification. La coalition initiative 2017 fustige cet acte arbitraire et exige la libération de ces femmes qui ‘ont fait qu’exprimer une volonté citoyenne et populaire.
(APA 12/05/17)
Le Centre indépendant de recherches et d'initiatives pour le Dialogue (CIRID) basé à Genève en Suisse a lancé, jeudi, à Abidjan le «Prix Macky Sall pour le Dialogue en Afrique» destiné à ‘’stimuler la naissance puis la consolidation d’un esprit d’écoute et de tolérance mutuelle favorable à la résolution pacifique des conflits’’, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Doté d’une enveloppe de 50 000 euros (environ 32 millions de FCFA), le «Prix Macky Sall pour le Dialogue en Afrique» qui sera décerné cette année, a été institué le 2 Juin 2016 à Genève. Le choix du Président sénégalais comme parrain de cette distinction se justifie par la tenue au Sénégal de manière volontariste du Dialogue national,...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Comment apporter une solution de gestion à bas coût aux commerçants du secteur informel - prépondérant sur le continent - tout en ne se limitant pas à une énième application mobile ? C’est à cette question que la société Somtou tente de répondre à Dakar depuis deux ans via un terminal simple d'utilisation et censé résister aux conditions de vente les plus difficiles. “Là où beaucoup estiment que le software et les applications suffisent pour répondre aux besoins, nous pensons qu’il y a encore beaucoup à faire dans la forme physique et le choix des matériaux des solutions technologiques”, dit Ted Boulou, le fondateur de la société. Fort de ce constat, le diplômé de l’École Polytechnique, passé par la Société...
(Sud Quotidien 11/05/17)
La direction du commerce intérieur rassure les consommateurs qu’il n’y a pas de riz en plastique sur le marché sénégalais. Selon Issa Wade, chef de la division de la consommation, ce sont des «rumeurs sans fondements qui circulent sur les réseaux sociaux». Mieux, il informe que les analyses ont été effectuées par un laboratoire national de contrôle qui est accrédité au Sénégal. Les résultats ont montré que le «produit en question est propre à la consommation». Depuis quelques temps la rumeur sur la présence du riz en plastique gagne de plus en plus de terrain, créant ainsi une sorte de panique chez les consommateurs qui ne savent plus à quel saint se fier. Interrogé sur cette question qui défraie la...
(SeneNews 11/05/17)
La menace terroriste est devenue plus forte au Sénégal qu’on ne le croyait. Après l’arrestation des trois présumés djihadistes il y’a quelques semaines -dont un aux parcelles assainies et un autre à la gare routière des beaux maraîchers-, un autre présumé djihadiste a été appréhendé au Sénégal. Selon les informations détenues par SeneNews, pour des raisons de santé, il a été hospitalisé dans un hôpital de la place -dont nous tairons le nom- pour des besoins de traitement de la tuberculose.Depuis 2014, le Sénégal note une arrestation fréquente de présumés djihadistes. Face à cette montée, les autorités sénégalaises prennent désormais cette menace terroriste au sérieux. Déjà en octobre et novembre 2015, un réseau de présumés terroristes a été démantelé à...
(Sud Quotidien 11/05/17)
Le gouvernement du président Macky Sall cherche vaille que vaille à booster la contribution du numérique dans le Pib du pays. C’est pour cette raison qu’à travers le “Sénégal numérique 2025“, qui est un ensemble de projets et de réformes, près de 1300 milliards ont été mobilisés d’ici 2025 par le gouvernement, selon Ousmane Thiongane, Conseiller technique du président, Coordonateur de l’Unité digitale de la présidence. Conscient de sa capacité à tirer profit de la révolution digitale, le gouvernement du Sénégal semble aborder la vague numérique avec enthousiasme. En tout cas, l’Etat du Sénégal compte mettre les bouchées doubles pour booster la participation du numérique dans le Pib du pays et ainsi conforter sa place parmi les leaders en Afrique...

Pages

(Xinhua 31/03/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Falou Samb, conseiller spécial en Commerce et Investissements du président du Sénégal, a invité la Chine à élargir ses préférences commerciales en faveur de l'Afrique, lors d'une interview accordée récemment à Xinhua. "Au niveau du commerce, il faut que la Chine ouvre beaucoup plus ses marchés par rapport à des pays comme le Sénégal, qui appartient à la catégorie des pays les moins avancés. Il lui faut élargir les préférences commerciales", a affirmé M. Samb qui est également professeur d'économie à l'université de Dakar. Falou Samb a relevé que, pour la première fois depuis l'arrivée au pouvoir du président Macky Sall, en 2012, le Sénégal a exporté plus de 500.000 tonnes d'arachides vers la Chine. Il a...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le projet « free roaming », qui vise à instaurer un tarif unique de communication entre plusieurs pays ouest-africains doit entrer officiellement en vigueur ce vendredi 31 mars. « Ce 31 mars marque une importante avancée dans la marche vers l’intégration en Afrique de l’Ouest ». Ce commentaire de Cina Lawson, ministre togolaise des Postes et de l’Économie numérique fait écho au soulagement des millions d’utilisateurs des services de téléphonie mobile au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali, en Guinée et au Sierra Leone. Ces six pays d’Afrique de l’Ouest ont en effet signé en novembre 2016 un protocole qui met fin à l’itinérance payante, et donne donc aux usagers la possibilité de pouvoir appeler et être...
(Agence Ecofin 31/03/17)
Dans un communiqué publié vendredi, le pétro-gazier australien Far Ltd a annoncé avoir signé avec CNOOC UK Ltd, la filiale britannique du pétrolier chinois CNOOC, un accord de zone d'intérêt mutuel (AMI) qui couvre les licences des deux compagnies dans les eaux du Sénégal et de la Gambie. Il s’agit des permis Djiffere et Sangomar offshore contrôlés par Far au Sénégal et les permis A2 et A5 contrôlés par CNOOC UK Ltd, au large de la Gambie. Il convient de souligner qu’un AMI est défini par un contrat qui décrit la zone géographique (principal objet de l’accord), les droits de chaque partie (le pourcentage d'intérêt attribué à chaque entreprise), la durée du contrat et la manière dont les dispositions contractuelles...
(APA 30/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le secteur secondaire au Sénégal a enregistré une progression de 3% en rythme mensuel, au terme du mois de janvier 2017 , a appris APA jeudi,auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). « Ce résultat est, essentiellement, lié aux bons comportements de l’égrenage de coton et fabrication de textiles, la fabrication de produits alimentaires (plus 39,2%), la construction (plus 1,9%), le raffinage (plus 22,1%) et la fabrication de matériaux de construction (plus 3,4%) », souligne la DPEE. Elle a relevé toutefois, de faibles résultats au niveau de la production de sucre (moins 48,3%), de la fabrication de produits en caoutchouc (moins 36,2%) et des activités extractives (moins 6,3%). Sur un an, le...
(Jeune Afrique 30/03/17)
Le plus grand groupe de production et d'exploration pétrolière de Chine devient opérateur d'un bloc à la frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Le géant chinois, déjà présent en Ouganda, au Ghana et au Nigeria, fait son entrée au Sénégal et en Guinée-Bissau. L’arrivée de CNOOC intervient après la découverte de gisements pétroliers et gaziers au large des côtes du Sénégal, qui ont déjà attiré d’autres leaders mondiaux, comme le britannique BP.
(Jeune Afrique 30/03/17)
Le spécialiste des relations clients né au Sénégal n’en finit plus de grandir : il prévoit d’ouvrir cinq à sept plateformes d’ici à la fin de l’année et de prendre le virage du numérique. Son vice-président et directeur général, Nidal El Kamouni, la voit comme la première entreprise née sur le continent africain à pouvoir y rivaliser avec les géants indiens de la relation clients comme Tech Mahindra et ses 80 000 salariés. Venu à Paris le 8 mars pour rencontrer les équipes d’Orange et évoquer les perspectives en Amérique latine, le patron franco-libanais de PCCI Group n’est pas peu fier du chemin parcouru par l’entreprise qu’il a rejointe en août 2015. Créée en 2001 à Dakar, PCCI Groupe réalise désormais...
(Agence Ecofin 30/03/17)
(Agence Ecofin) - En 2016, le Sénégal a produit 367 000 tonnes d’oignons, a annoncé Alioune Sarr, le ministre en charge du Commerce, ​de l’Industrie et du Secteur informel. Si ce niveau de production se situe légèrement en dessous de celui enregistré l’année dernière (367 500 tonnes), il permet néanmoins au pays de franchir pour la deuxième année consécutive la barre des 350 000 tonnes fixées par le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) de l’exécutif. Cette performance a permis au pays d’engranger 5 milliards de Fcfa de revenus. « Ces résultats sont le fruit des initiatives combinées du gouvernement qui a mis à la disposition des producteurs des semences et des engrais subventionnés dans le cadre...
(Agence Ecofin 30/03/17)
C’est ce jour, 30 mars 2017, qu’entre en vigueur l’abolition des frais d’appel en roaming entre le Sénégal, Togo, Sierra Léone, Côte d’ivoire, Mali, Guinée et Burkina Faso, tous membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao). L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a annoncé qu’elle procédera en effet au lancement officiel du projet de « Free Roaming » ce jeudi à 16 heures à l’hôtel King Fahd Palace. Les sept pays ont tenu leur promesse de rendre possible les communications entre elles à un tarif unique, dépourvu des traditionnels frais d’itinérance internationaux, au plus tard le 31 mars 2017. C’est le 12 juillet 2016, durant la réunion de l’Association des régulateurs télécoms d'Afrique...
(La Tribune 29/03/17)
Alors que l’autoroute Lagos-Dakar et la boucle ferroviaire Ouest africaine sont en quête de financements, le président Sénégalais Macky Sall plaide pour le développement du chemin de fer en Afrique. Monsieur Sall a fait ce plaidoyer ce matin à Abidjan à l’occasion de la deuxième Conférence internationale pour l’émergence en Afrique qui s’est ouverte ce mardi dans la capitale Ivoirienne. Arrivé à Abidjan pour participer à la cérémonie officielle d'ouverture de la deuxième Conférence internationale pour l'émergence de l'Afrique (CIEA), Macky Sall a plaidé ce mardi pour le développement du chemin de fer dans la sous-région ouest africaine. « La route a une portée limitée mais le vrai développement passera par le chemin de fer », a fait savoir le...
(APA 29/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le prix moyen du kilogramme de riz parfumé et du riz brisé ordinaire au Sénégal ont connu respectivement une baisse de 1% et une hausse de 3,1%, en variation mensuelle en février 2017, a appris APA, mardi auprès de la Direction de la prévision et des études économique (DPEE). Le prix de ces denrées se sont établis respectivement à 404 FCFA et 302 FCFA durant la période sous revue. Sur le marché international, les cours de riz ont pris des orientations différentes en février 2017. Sur une période d’un mois, le cours du riz thaïlandais (25% brisure) a baissé de 2,2%, en rapport avec la reprise des ventes des réserves publiques.
(APA 29/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Les comptes de la Société nationale des télécommunications (Sonatel) du Sénégal seront examinés le 18 avril 2017 à Dakar, lors d’une assemblée générale ordinaire des actionnaires de cette société de téléphonie qui dispose aussi de filiales au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Sierra Léone. Au cours de cette rencontre, les actionnaires de la Sonatel se prononceront notamment sur l’affectation du résultat de l’exercice 2016. Celui-ci s’est soldé par un bénéfice après impôts de 215,880 milliards FCFA contre 221,089 milliards FCFA en 2015, soit une légère baisse de 2,4% (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). Ils auront également l’opportunité d’entériner la proposition de résolution du conseil d’administration tendant à leur verser un dividende net par action...
(Agence Ecofin 29/03/17)
(Agence Ecofin) - Après l’échec, en février dernier, de l’accord de cession de 65% de ses parts sur AGC Profond à Woodside, Impact Oil a trouvé un preneur de ces parts. Il s’agit de CNOOC UK Limited, une filiale du géant pétrolier chinois CNOOC. CNOOC a également acquis le statut d’opérateur de la licence. Désormais l’actionnariat d’AGC Profond est composé de CNOOC UK Limited (65%), Impact Oil & Gas (20%) et l’entreprise AGC contrôlée par les gouvernements bissau-guinéen et sénégalais, (15%). La valeur de la transaction n’a pas été divulguée. «Nous sommes ravis de voir une entreprise de la taille de CNOOC nous rejoindre en tant que partenaire dans le bloc AGC Profond. Nous sommes très enthousiasmés par le potentiel...
(Jeune Afrique 28/03/17)
La compagnie à capitaux indiens, déjà active dans l'immobilier au Sénégal, s'apprête à investir plusieurs dizaines de millions d'euros dans un nouveau projet agricole. Les détails sur Jeune Afrique Business+. Selon nos informations, Senegindia compte mettre en exploitation, pour la campagne 2017-2018, 1 000 hectares de terres à Diokoul, dans la région de Louga (nord-ouest). Une production annuelle de 45 000 tonnes de pommes de terre y est attendue, pour 29 milliards de F CFA (44 millions d’euros) d’investissements réalisés sur fonds propres, nous a dévoilé cette entreprise.
(APA 28/03/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le président Sénégalais Macky Sall a plaidé, mardi, à Abidjan pour le développement du chemin de fer dans la sous-région ouest africaine qui contribuera à son développement de cette partie du continent, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Selon Macky Sall qui s’exprimait à la tribune de la 2ème Conférence internationale pour l’émergence de l’Afrique (CIEA) il faut « continuer le plaidoyer pour le chemin de fer en Afrique ». « La route a une portée limitée mais le vrai développement passera par le chemin de fer », a insisté le président du Sénégalais à cette occasion qui fait des infrastructures un pilier du plan sénégalais émergent initié en 2014. Outre ce...
(Agence Ecofin 28/03/17)
Agence Ecofin) - Dans un communiqué publié sur son site internet, Far Ltd a annoncé que son partenaire Cairn Energy a découvert un autre gisement de pétrole sur le champ SNE, précisément sur le puits VR-1. C’est le 8e puits foré avec succès sur le périmètre, depuis 2014, ce qui équivaut à un taux de réussite de 100%. VR-1 est situé à 5 km de la découverte SNE-1 et a été foré à une profondeur de 2 759 m. Il a rencontré une colonne de 97 m d’huile à travers plusieurs réservoirs, avec la rémunération nette la plus élevée par rapport à tous les puits forés sur le périmètre jusqu’à ce jour. Les opérations se poursuivront dans la formation de...
(APA 28/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le total bilan de Ecobank Sénégal a connu une hausse de 14,32%, se chiffrant à 741, 250 milliards de FCFA à la fin de l’exercice 2016 contre 648,371 milliard de FCFA à la fin de l’année 2015, a révélé le président du conseil d’administration de cette institution bancaire, Gabriel Fal. « Notre banque a significativement consolidé sa position de troisième banque du pays », s’est-t-il réjoui dans son adresse aux actionnaires de la banque, réunis en Assemblée Générale. Ecobank Sénégal a par ailleurs poursuivi l’objectif d’assainissement de son portefeuille pour se focaliser sur les emplois de qualité et le recouvrement de créances en difficulté, a-t-il poursuivi. Ce qui s’est traduit par une baisse de 32,048 milliard de...
(APA 27/03/17)
APA- Saly Portudal (Mbour-Sénégal) - Le Sénégal pourrait s’acheminer vers la création d’une seconde raffinerie de nouvelle génération pour valoriser ses produits pétroliers, a révélé samedi à Saly Portudal, (station balnéaire située à 80km de Dakar) M. Mamadou Faye Directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN). Il s’exprimait lors d’un séminaire de mise à niveau des membres du collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) sur les enjeux de l’exploration et de la production pétrolière et gazière au Sénégal, organisé par PETROSEN. «Cette option permettrait d’avoir une capacité de raffinage se situant entre 6 et 7 millions de tonnes par an », a avancé M. Faye. Selon lui, cette nouvelle raffinerie prendrait en compte la demande intérieure...
(APA 27/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - L’encours des crédits accordés par les systèmes financiers décentralisés (SFD) à la clientèle au Sénégal a connu une hausse de 13,01% en 2016 comparé à 2015, a appris APA auprès de la Direction de la réglementation et de la surveillance des SFD du ministère de l’économie, des finances et du plan Cet encours s’est établi à 332,348 milliards FCFA à fin décembre 2016 contre 294,071 milliards FCFA à fin décembre 2015, soit une augmentation de 38,277 milliards FCFA. Le taux de créance en souffrance a légèrement augmenté entre 2015 et 2016, se situant respectivement à 4,61% et 4,63%. Concernant l’encours des dépôts effectués au niveau des SFD par la clientèle, il a enregistré une progression de 33,515...
(SeneNews 27/03/17)
Le Sénégal et la Gambie ont signé ce vendredi à Banjul le Protocole d’Accords de pêche. La partie gambienne accorde ainsi au Sénégal 250 licences pour la pêche artisanale, 15 bateaux de pêche thonière pour la pêche industrielle et 4100 TGB pour les autres types de pêche. Le Ministre sénégalais de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar GUEYE et Ministre gambien de la Pêche, des Ressources halieutiques et chargé des Questions parlementaires, James FP. GOMEZ ont approuvé le Protocole d’Accords de pêche entre les deux pays. Ainsi, dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, cet accord détermine les modalités de pratiques de la mise en œuvre de la coopération entre la Gambie et le Sénégal. Par ailleurs,...
(APA 27/03/17)
Le Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall est attendu, lundi après-midi, à Abidjan où devra prendre part à la deuxième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique, a appris APA de source officielle dans la capitale économique ivoirienne. Selon la présidence ivoirienne, le Président du Sénégal sera accueilli à ‘’16h30’’ à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. La semaine de l’émergence de l’Afrique a démarré, dimanche après-midi, à Abidjan avec l’ouverture de la 5è édition du Forum des Marchés émergents sur l’Afrique, autour du thème, ‘’Imaginez l’Afrique dans 40 ans’’. Ce Forum sera suivi de la deuxième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique qui se déroulera du 28 au 30...

Pages

(RFI 07/09/16)
Invité de Radio Foot Internationale, Aliou Cissé est revenu sur la campagne quasi-parfaite de l’équipe du Sénégal en éliminatoires de la CAN 2017. Le sélectionneur des Lions de la Téranga récuse toutefois l’étiquette de favoris pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Radio Foot Internationale : Aliou Cissé, lorsqu'une équipe remporte tous ses matches en éliminatoires, fait-elle forcément partie des favorites pour la phase finale de la CAN ? Aliou Cissé : Non, pas tout à fait. Prendre 18 points sur les 18 possibles, c’est vrai que c’est quelque chose d’exceptionnel. Cette génération de joueurs écrit une belle page de l'histoire du football sénégalais. Mais cela ne fait pas non plus du Sénégal un favori. N’oubliez pas que le Sénégal...
(AFP 06/09/16)
Le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA) a plaidé lundi à Dakar pour un durcissement de la législation concernant les changements de nationalité, qui se multiplient dans ce sport, notamment au profit des monarchies du Golfe et de la Turquie. "La réglementation sur les changements de nationalité doit être revue", a déclaré le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum en conférence de presse après le premier jour du conseil de la CAA réuni lundi et mardi à Dakar. "Ce qui se passe dans les compétitions internationales gêne tout le monde", a-t-il dit, expliquant que le phénomène ne concernait pas seulement...
(SeneNews 02/09/16)
Nos athlètes sont rentrés bredouilles des J.O 2016, malgré les moyens colossaux mis à leur disposition par l’Etat du Sénégal. Une situation qui ne semble pas déranger le ministre des sports Matar BA. «Pour faire un bilan, il faut avoir un indicateur», c’est ce qu’a dit Matar Ba de retour de Rio où il était dans le cadre des jeux olympiques de 2016. Pour le patron du sport sénégalais, les indicateurs qui pourraient permettre d’avoir un bilan sont de comprendre sa déclaration, au sortir de la réunion spéciale que le premier ministre avait tenue pour préparer les J.O sur instructions du chef de l’Etat. «Au sortir de cette réunion, j’ai indiqué que nous allions aux J.O pour permettre à nos...
(Jeune Afrique 01/09/16)
Installée en plein centre de la capitale sénégalaise, Dakar Sacré-Coeur (ASDSC) veut devenir une référence en Afrique en misant sur la formation des jeunes footballeurs. Mathieu Chupin, 47 ans, président franco-sénégalais de l’Association sportive Dakar Sacré-Cœur (ASDSC), prévient tout de suite : « Nous ne sommes pas une académie, comme le sont par exemple Génération Foot et Diambars, au Sénégal. » Les deux entités, dont les équipes participent au championnat professionnel sénégalais (Ligue 1 pour Diambars et Ligue 2 pour Génération Foot), tirent en effet la quasi-totalité de leurs revenus des transferts. Pour Sacré-Cœur (Ligue 2) – dont le projet, né en 2003, s’est accéléré en 2006 avec le début des travaux sur les terrains de l’institution et a pris forme en...
(SeneNews 27/08/16)
Pape Massata Diack a été inculpé jeudi par le Doyen des juges du tribunal de grande instance de Dakar, Samba Sall. Le fils de l’ancien président de l’IAAF répondra des infraction de corruption active et passive. Le juge commence son enquête pour voir si les accusations portées à son encontre sont fondées. S’il ne trouve rien du tout, il lui fera bénéficier d’un non-lieu, sinon il l’enverra devant le tribunal correctionnel de Dakar pour jugement. En attendant, Pape Massata Diack a bénéficié d’une liberté provisoire, mais a été placé sous contrôle judiciaire, selon nos sources. Il ne peut quitter le pays sans l’autorisation du magistrat instructeur et devra se présenter au greffe du Doyen des juges tous les 15 jours...
(Jeune Afrique 25/08/16)
Depuis qu’il a été nommé sélectionneur du Sénégal en février 2015, Aliou Cissé (40 ans) a qualifié les Lions de la Teranga pour la CAN 2017 tout en visant la Coupe du Monde 2018, appelé de nouveaux joueurs, en a écarté d’autres et a imprimé sa marque. L’ancien milieu de terrain du Paris-SG et du Sénégal s’est longuement confié à Jeune Afrique. Jeune Afrique : Cela fait un an et demi que vous entraînez le Sénégal. Le temps est peut-être venu de faire un premier bilan… Aliou Cissé : Battons la Namibie [le 3 septembre à Dakar, NDLR], ce qui nous permettrait de faire un sans-faute lors des qualifications pour la CAN et de nous projeter à début octobre, quand...
(SeneNews 24/08/16)
L’affaire Massata Diack, ancien consultant marketing de la Fédération internationale des associations d’athlétisme –IAAF-, refait surface. Ce matin, Diack fils sera entendu par le doyen des juges, informe l’Observation dans sa parution du jour. Selon la même source, c’est à l’issue de l’audition que le doyen va décider de la suite à donner à l’affaire. Il est poursuivi pour corruption passive et active, tentative d’extorsion de fonds, fraude, et blanchiment d’argent… Pape Massata Diack a été suspendu à vie le 7 janvier dernier par la commission d’éthique de l’IAAF pour ces faits qui lui sont reprochés. En février dernier, le procureur de la République s’était auto-saisi dans cette affaire, ce qui a valu une audition à la Sûreté urbaine de...
(Africa Top sports 16/08/16)
Un premier tour et puis s’en va. Le Nigéria et le Sénégal n’ont pas passé le cap des poules du tournoi de basket-ball des Jeux Olympiques, Rio 2016. Les deux représentants du continent dans chaque catégorie n’ont pu faire mieux qu’une victoire. Chez les hommes, les champions d’Afrique se sont tout d’abord inclinés face à l’Argentine 66-94, puis devant la Lituanie 80 – 89. La troisième défaite consécutive intervient devant l’Espagne 87 – 96. Puis les D Tigers se réveillent enfin au quatrième match face à la Croatie 90 – 76. Pour leur dernière sortie lundi, nouvelle défaite du Nigéria 69 – 86 face au Brésil. Le Nigéria termine 6è et dernier du groupe B avec 6 points et finit...
(Sud Quotidien 11/08/16)
(RIO DE JANEIRO, Brésil)–Sous les cris encourageants du public brésilien et les acclamations du 12ème Gaïndé, les «Lionnes» ont explosé le Youth Arena de Rio hier, mercredi 10 août. Pour leur troisième sortie dans la poule B des Jeux Olympiques (5 au 21 août), les filles de Moustapha Gaye n’ont pas été ridicules. Ce, nonobstant leur défaite (68 à 58) face aux Canada, vainqueur déjà de la Chine (90 à 68) et de la Serbie (71 à 67). Avec une Binetou Diémé, déchaînée (meilleure passeuse avec 10 passes décisives), l’adresse d’Astou Traoré, meilleure marqueuse (24 points) et de Oumou Khaïry Thiam et la perspicacité de Mame Marie Sy, sans occulter la bonne présence de Maïmouna Diarra (9 points) sur les...
(Jeune Afrique 11/08/16)
Fils d’un Sénégalais et d’une Française, le secrétaire général du syndicat des clubs professionnels est l’un des personnages les plus influents du football français. Quand il interroge sa mémoire et revoit le trombinoscope de sa promo à Sciences-Po, Philippe Diallo est persuadé d’une chose : il est le seul à avoir fait une carrière dans le milieu du football. Ceux qui squattaient avec lui les amphithéâtres du prestigieux établissement parisien ont presque tous tracé leur route en politique. « Ils se destinaient pour la plupart à ce monde. À l’époque, le football n’était pas ce qu’il est aujourd’hui. Il y a vingt-cinq ou trente ans, ceux qui s’y intéressaient ne le disaient pas ouvertement, et la lecture de L’Équipe restait très...
(Sud Quotidien 01/08/16)
Sa Thiés n’a pas fait dans la demi-mesure face à Siteu de l’écurie Lansar samedi au stade Demba Diop. Le fils Double Less a tenu promesse en mettant moins de deux minutes pour utiliser sa puissance athlétique, son agilité et expédier le populaire lutteur de Lansar au sol. Sa Thiès a démontré qu’il est encore d’un cran au dessus de Siteu qu’il a terrassé en moins de deux minutes avant-hier, samedi 30 juillet, au stade Demba Diop. Le fils de Double Less est encore resté fidèle à son style en utilisant sa puissance physique, sa hargne et surtout sa rapidité d’exécution pour envoyer son adversaire à ses chères études. Le populaire lutteur de Lansar avait juste joué sa partition dans...
(Jeune Afrique 30/07/16)
L'international français Bafétimbi Gomis a été prêté à l'Olympique de Marseille où il est arrivé jeudi 28 juillet pour une visite médicale, confirmant ainsi la rumeur qui courait depuis quelques semaines. L'avant-centre de Swansea City aura pour mission de remplacer le Belgo-Congolais Michy Batshuayi, parti à Chelsea cette saison. « Bafé est le nouvel avant-centre de l’Olympique de Marseille. Il est arrivé ce jeudi avec un large sourire, une poignée de mains et un petit mot pour chaque membre du club », a affirmé, vendredi, le club phocéen dans un communiqué. Après deux ans d’absence, l’ex-sociétaire de Swansea City en Premier League (13 buts en 64 matches) retrouve donc la Ligue 1 pour une nouvelle aventure. À son arrivée dans...
(AFP 28/07/16)
Un Japonais qui enseigne un sport considéré comme typiquement américain au Sénégal, où foot et lutte dominent : ce n'est pas le scénario d'un film improbable, mais la réalité de Ryoma Ogawa, volontaire nippon et professeur de base-ball à Dakar, défiant barrière linguistique et manque de moyens. Avec sa petite taille, son sac à dos et sa casquette à l'envers, Ryoma Ogawa, 24 ans, ressemble à un lycéen s'amusant avec une bande d'enfants et adolescents, entre lancers de balles, courses, sourires et fous rires à Ouakam, un quartier du nord de Dakar. "C'est très intéressant", assure à l'AFP ce jeune homme originaire de Kanagawa près de Tokyo et portant un maillot estampillé "Yokohama", arrivé au Sénégal en janvier 2015 pour...
(Sud Quotidien 25/07/16)
Dimanche 24 juillet sonnait le retour du lutteur Yékini, légende vivante au Sénégal. Mais celui qui a régné sur la lutte avec frappe pendant plus de 15 ans a été de nouveau battu. Il avait perdu son premier combat il y a quatre ans. Pour les observateurs, cette seconde défaite marque la fin de la carrière du maître, âgé de 42 ans. Dans le quartier de la Gueule Tapée à Dakar, des amis ont sorti quelques chaises et un poste de télévision dans la rue pour ne pas louper le combat historique. Même si leur champion, Lac de Guiers II, a gagné le match, Yékini n’en reste pas moins une grande légende dans la lutte sénégalaise. « Yékini, c’est le...
(Le Soleil 23/07/16)
Le match retour du dernier tour des éliminatoires de la Can U20 (juniors) entre le Ghana et le Sénégal, tout à l’heure (15h Gmt) au Sports Stadium de Cape Coast, une ville située à 150 km d’Accra, sera décisif aussi bien pour les Black Satellites que pour les Lionceaux. Pour dire que la recherche de la qualification sera la chose la mieux partagée par les deux adversaires. Avantage cependant au Sénégal qui s’était imposé à l’aller par 3 buts à 1. Le match aller du dernier tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations juniors (U20) entre le Sénégal et le Ghana laisse augurer d’un match retour difficile, ont prévenu l’entraîneur national des Lionceaux et son alter-ego ghanéen, Masud...
(Autre média 22/07/16)
Avant-centre des Lionceaux, Aliou Badji est optimiste quant la qualification du Sngal la prochaine CAN U20, aprs la victoire obtenue sur le Ghana (3- 1), le samedi 9 juillet dernier Dakar. «C'est un match qui ne sera pas facile, car on croise chez elle une grande formation du Ghana, qui a fini de faire ses preuves dans la catégorie de jeunes (ndlr : les Black Satellites ont remporté trois fois la CAN et une fois le Mondial). N'empêche, mes coéquipiers et moi sommes conscients de ce qui nous attend à Accra. On peut encore surprendre lors de la manche retour, si on joue sur nos vraies valeurs», déclare Aliou Badji. L'avant-centre des juniors et du Casa Sports dit son envie...
(APS 21/07/16)
L’Equipe du Ghana des moins de 20 ans, défaite 1-3 par celle du Sénégal en match aller du dernier tour qualificatif de la Can des moins de 20 ans, veut faire amende honorable et aller chercher la victoire pour la qualification, a annoncé le président du comité en charge des Black Satellites. «Les jeunes sont engagés à se battre pour aller chercher la victoire qui les qualifiera à la phase finale de la Can des moins de 20 ans», a dit Aladji Yaya Sadugu dans un entretien publié par des médias locaux. «Ils ont confiance en la victoire», a ajouté le responsable ghanéen, après la victoire 4-2 en amical de la sélection ghanéenne des moins de 20 ans contre celle...
(RFI 19/07/16)
Au Sénégal, on aime jouer au football et courir le long de la mer, c'est quasiment une tradition. Mais depuis quelques années, une étonnante coopération s'est montée entre des Japonais et des habitants du quartier métissé de Ouakam de Dakar. En fin de journée, après l'école, c'est au baseball que l'on joue. Sous le soleil du petit soir, sur un terrain en sable, coincé entre un mur et un immeuble, les coups de battes s'enchaînent. Certaines balles finissent sur les terrasses, d'autres dans un marigot. Des conditions difficiles qui n'enlèvent rien à la rigueur de cet entraînement. Ibra joue au base-ball depuis deux ans : « J’en ai besoin. Il faut être malin. Il faut être fort. Il faut bien...
(AFP 18/07/16)
Le gymnase mal éclairé retentit du bruit mat des corps sur les tapis d'entraînement. La lutteuse sénégalaise Isabelle Sambou s'y prépare pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août), rêvant de médaille pour son pays où la lutte traditionnelle et ses champions masculins écrasent la concurrence. Entre une séance technique au Centre international de lutte olympique de Thiès, à 70 km au nord-est de Dakar, et une autre plus physique, Sambou (35 ans), neuf fois championne d'Afrique de lutte féminine dans la catégorie moins de 48 kg, se repose dans sa petite chambre en compagnie d'Evelyne, sa soeur cadette, elle aussi lutteuse. Les deux soeurs suivent sur leur téléviseur cathodique un combat masculin de lutte sénégalaise, dont les champions, dans...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Demba Ba s'est gravement blessé la jambe dimanche 17 juillet, lors du derby de Shanghai comptant pour la 18e journée du championnat chinois. Une vilaine blessure qui pourrait signer la fin de sa carrière, selon son entraîneur. L’attaquant sénégalais âgé de 31 ans s’est fracturé le tibia gauche à la 70e minute après un choc avec le défenseur Sun Xiang alors que son équipe, le Shanghai Shenhua, qu’il avait rejointe en juin 2015 pour un contrat de trois ans, menait 1-0. Fin de carrière ? « Cette blessure pourrait mettre fin à sa carrière professionnelle », a déclaré après la rencontre, Gregorio Manzano, l’entraîneur du Shanghai Shenhua, selon le quotidien sportif L’Équipe.

Pages

(Afrik.com 06/03/15)
La journée du cinéma sénégalais a été célébré ce mardi 3 mars 2015, dans la soirée, au Burkina Faso, dans le cadre du FESPACO. Une célébration ponctuée par un vernissage. Il y eut entre autres des expositions sur les avancées du cinéma sénégalais, une présentation des cinéastes sélectionnés pour les différents prix au FESPACO. A Ouagadougou, Cette soirée a vu la présence d’éminentes personnalités, notamment l’ambassadeur du Sénégal au Burkina Faso, Madame Anta Coulibaly Diallo, le consul du Brésil. Lauréat 2013 Le Sénégal a été grand vainqueur du FESPACO 2013 et pour sa première fois avec...
(APS 05/03/15)
Le festival »Dakar vis-à-vis» est une» initiative qui essaye de rendre plus visible et plus rentable toute la culture», la richesse et la diversité de la création musicale, a expliqué, mercredi à Dakar, le directeur général de Casa Africa Luis Padron, lors du lancement de la seconde édition de cet évènement. »Il s’agit d’une rencontre entre les promoteurs musicaux espagnols et sénégalais destinée à promouvoir en Espagne la connaissance de la richesse musicale des pays africains, la consolidation de l’industrie musicale sur le continent et la diversité de la création musicale», a dit M. Padron. La compétition se jouera pendant les nuits de jeudi, vendredi et samedi. L’artiste Sidy Sambe est choisi comme parrain, en raison de »sa connaissance des...
(Le Monde 05/03/15)
Adamantios Kafetzis, Grec d’Athènes, a fondé le label Teranga Beats à Dakar, parce qu’il est tombé en amour avec la musique africaine. Un amour de collectionneur, confie-t-il en marge d’une répétition de l’orchestre Dieuf-Dieul de Thiès. Dehors, les gosses en T-shirt jouent au foot dans la poussière sahélienne du quartier de Ouakan, placé désormais à l’ombre du monument de la Renaissance africaine, ouvrage onéreux et mégalomane conçu par l’ex-président Abdoulaye Wade. Quand Adamantios Kafetzis est venu pour la première fois au Sénégal en 2003, la sculpture n’existait pas encore, Nicolas Sarkozy n’avait pas encore déclaré que « le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » (« Discours de Dakar » en juillet 2007,...
(Agence Ecofin 20/02/15)
La zone Sud du Sénégal a son premier studio d’enregistrement musical, annonce l’Agence de presse sénégalaise (Aps). L’infrastructure est logée au Centre culturel de Ziguinchor en région de Casamance. « Le studio va contribuer à amoindrir les dépenses des artistes pour aller à Dakar ou ailleurs pour faire des enregistrements. Ça va aussi faire la promotion de la musique régionale », a déclaré le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye (photo), qui réceptionnait le studio ce 18 février 2015. Le ministre a indiqué que le studio d’enregistrement s’inscrit dans l’accompagnement de la création artistique. Ziguinchor n’est qu’une étape, a-t-il dit, car l’Etat a décidé de créer 4 studios sur le territoire national. La prochaine infrastructure sera...
(Le Monde 16/02/15)
C’est un personnage haut en couleur que le tout-Dakar connaît. Youssef Saleh, 55 ans, a eu son heure de gloire avec l’ouverture du premier parc d’attraction et de loisir, Magic Land. Le président Abdoulaye Wade, le « Gorgui », était venu en personne inaugurer les manèges, bars et restaurants qui font face à la mer, en décembre 2004. Cette même année, il est décoré de la médaille d’honneur de la gendarmerie nationale. Puis cet homme d’affaires sénégalais d’origine libanaise a connu les déboires. L’air iodé ronge la ferraille de ses manèges peu et mal entretenus. En juillet 2013, le verdict tombe. Youssef Saleh est condamné par un tribunal de Dakar à trois ans de prison avec sursis et à 15...
(Walfadjri 11/02/15)
Le Grand théâtre national de Dakar présente, mardi et mercredi, le spectacle des marionnettes ‘’Zheng He - Lorsque les bateaux-dragons sont arrivés’’, une coproduction des ambassade de Chine et d’Autriche, du Grand Théâtre National, de l'Institut Confucius de l’UCAD, de Association ImagiNation Afrika et de Karin Schäfer Figuren Theater’s Cie (Autriche). Pour la première fois au Sénégal, quelque 2. 000 élèves assisteront à un véritable spectacle de marionnettes initié par l’association ImagiNation Afrika dans le cadre de son programme ‘’Tête à tête avec la Marionnette’’, précise la même source. La marionnette, modèle de l’homme en mouvement et ‘’véritable support pédagogique pour l’alphabétisation et le développement de compétences sociales et civiques de l’enfant est un outil privilégié’’ d’Imagination Afrika pour contribuer...
(Seneplus 11/02/15)
Le secrétaire d’État à la Communication, Yakham Mbaye, annonce, entre fin février et début mars prochain, la tenue d’une rencontre sur une retouche de la mouture de Code de la presse Faute d’avoir pu pousser l’Assemblée nationale à voter le projet de Code de la presse, l’Exécutif est parti pour revoir sa copie. Selon le secrétaire d’État à la Communication, Yakham Mbaye, le gouvernement est en train de "cogiter" sur un lifting du document susceptible de satisfaire tous les acteurs. "Au terme de cette réflexion interne nous allons, à la fin du mois de février ou au début du mois de mars, réunir toutes les parties concernées pour discuter sur du projet de Code de la presse révisé", a informé...
(Sud Quotidien 10/02/15)
Le «Black History Month» célébré à Dakar, cela donne plusieurs projections de films, conférences et expositions d’œuvres d’art qui auront lieu entre la Maison de la Culture Douta Seck qui cette semaine rend hommage aux pionniers du jazz (ce sera les 13 et 14 février) et le Centre de recherche ouest-africain (WARC). Le Centre de recherche ouest-africain (WARC) prévoit toute une série d’activités pour célébrer le «Black History Month» sur «Un siècle d’histoire et de culture noire». Au programme donc de ce mois de février, des conférences et deux projections de films suivies de discussions. Ce 17 février par exemple (de 15H à 17H30), vous pourrez suivre dans la salle de conférences du Warc, «Glory» de Edward Zwick, un long-métrage...
(Pana 04/02/15)
La première édition du Festival des arts et de la culture de la Cedeao (ECOFEST) se tiendra en mai 2016 dans l’un des pays membres de la communauté, a-t-on appris de bonnes sources à l’issue de la 5ème réunion des ministres de la Culture de la Cedeao le week-end à Lomé. Selon un communiqué rendu public, « le pays hôte de cette édition sera désigné en fonction de son engagement à prendre en charge une partie du coût de l’évènement, de ses infrastructures d’accueil des diverses activités du festival et de sa capacité d’hébergement ». Cette 1ère édition du Festival des arts et de la culture de la Cedeao (ECOFEST), selon la réunion, sera organisée en clôture des activités marquant...
(Enquête 29/01/15)
Après 5 ans de mutisme, le chanteur sénégalais Sidy Samb fait un retour en force avec deux nouveaux opus dans un style métissé des sonorités africaines et européennes. Sidy Samb revient au devant de la scène musicale. Le chanteur a présenté hier à Dakar ses deux derniers albums ‘’Ada Yi’’ et ‘’Sunu’’. L’artiste développe dans ces deux opus des thèmes riches et variés, à travers un style ‘’mbalax’’ fortement inspiré de solfège et de musique flamenco. Pour le chanteur, ce mélange de genre avec le folklore sénégalais reflète sa personnalité artistique très respectée au plan national et international. A travers ‘’Ada Yi’’ dont l’album de 9 titres porte le nom, le musicien magnifie les coutumes et traditions nationales. Dans cet...
(SeneNews 22/01/15)
Le programme culturel de l’ambassade du Japon au Sénégal pour l’année 2015 démarre à la fin du mois de janvier, par différentes manifestations relatives notamment à la musique, à la pédagogie et au sport, annonce un communiqué reçu à l’APS. Le ton sera donné par un concert de violon prévu à l’Ecole des arts le 28 janvier prochain. Il sera animé par la violoniste japonaise Akiko Yamada, lauréate du grand prix du concours Long-Thibaud à Paris. Mlle Yamada sera accompagnée par le pianiste Gerhard Deiss, ambassadeur de l’Autriche au Sénégal. Ce concert sera suivi au mois de février d’une tournée de cinéma, qui sera consacrée à des projections de films japonais dans des établissements scolaires de Dakar. Le programme prévoit...
(Enquête 09/01/15)
Le rappeur Carlou-D sera en concert au Grand Théâtre de Dakar le samedi 10 janvier prochain. En marge de cet évènement, le chanteur charismatique a tenu hier une conférence de presse pour expliquer son concept de ‘’Sénégal sur Scène’’ La musique sénégalaise n’a pas d’identité. C’est ce que le chanteur Carlou-D a laissé entendre hier, lors de son point de presse. Et l’objectif de l’artiste est de donner une identité à cette musique avec le grand concert du 10 janvier prochain au Grand Théâtre et qui aura comme thème ‘’Sénégal sur scène’’. ‘’La musique sénégalaise fait trop dans l’amateurisme et c’est dangereux pour la culture de notre pays’’, a-t-il dit. Pour éviter cela, Carlou-D milite pour plus de solidarité et...
(Sud Quotidien 08/01/15)
Il faut préserver et valoriser le patrimoine culturel national, ne serait-ce que pour maintenir la cohésion sociale dans un pays comme le nôtre, voilà ce que pense Carlou D. Le chanteur et musicien sénégalais s’exprimait ainsi, lui qui faisait face à la presse hier mercredi 7 janvier à Dakar. Une rencontre à quelques jours de son spectacle «Sénégal Sur Scène» du 10 janvier prochain au Grand Théâtre National. Selon l’artiste qui promet un show inédit, il est très important de défendre cette richesse tant matérielle qu’immatérielle. Il reste assuré que ce concept doit être rendu opératoire pour semer davantage, et entretenir la concorde entre les différentes ethnies et confréries du Sénégal. «Un pays où il fait bon de vivre» dit-il...
(Le Quotidien (Sn) 29/12/14)
Agée de 15 ans, Sokhna Maï­mouna Mbacké Fall, élève en classe de terminale au collège Cos­mo­bodides des Parcelles Assainies, est le lauréat du concours international Livre d’Or, dans la catégorie junior. Pour saluer son mérite et la présenter comme modèle à la jeunesse, le maire socialiste Banda Diop de la commune de Patte-D’oie a organisé une cérémonie de distinction dont l’objectif fondamental était d’encourager la lauréate. Ce fut en présence de ses camarades de classe, ses amis et parents. «Je suis vraiment émue, je n’arrive pas à trouver les mots… Ce qui m’a le plus émue, c’est quand j’ai vu mon père verser des larmes. D’un contentement du cœur, je sais que je l’ai honoré», s’est réjoui Sokhna Maïmouna Mbacké...
(Le Point 22/12/14)
La nouvelle exposition "L'art de manger" n'est pas le seul visage du musée d'art africain qui expose au Sénégal artistes contemporains et bédéistes africains. L'adresse parisienne est bien connue des amateurs d'arts du continent africain et de sa diaspora. Chaque saison, d'octobre à juillet, ils découvrent au Musée Dapper une nouvelle exposition donnant à admirer les pièces de la collection, celles venues d'autres musées et de prêts particuliers, rassemblées autour d'un thème sur deux niveaux d'exposition, comme actuellement "L'art de manger". Dans la première salle, l'art contemporain a bien trouvé sa place en écho aux arts de la tradition, comme l'illustrent les oeuvres de l'artiste franco-béninois Julien Vignikin, "Indigestion" ou "Le dîner des fantômes", qui actualisent le thème à l'honneur...
(Le Point 22/12/14)
Quel parcours ! Cette jeune femme d'origine sénégalaise hésitait entre l'armée et la couture. Elle a fini par succomber aux métiers de la table. C'est à l'âge de 13 ans que Rougui Dia, née en France de parents sénégalais, découvre la cuisine en réalisant avec brio un plat peul, son groupe ethnique. Ayant grandi à Neuilly-Plaisance, alors qu'elle se destinait à l'armée ou à la couture, elle décide de se tourner désormais vers sa nouvelle passion : les métiers de la table. Encouragée par sa famille, elle intègre l'école hôtelière de Villepinte, avant de passer avec succès deux CAP (cuisine et salle). Par la suite, Rougui Dia* consolide son expérience en devenant second de plusieurs chefs de restaurants. Tout bascule...
(Groupe Futurs Médias 12/12/14)
People Les artistes Youssou Ndour et Akon sont en studio depuis un certain temps pour enregistrer un album. Le premier single est attendu à la fin de l’année 2014. Combinaison R & B et Mbalax. Inédit. Youssou Ndour et Akon dans un même studio ? On n’en revient pas. Dans le quartier de Castors, à la cité Sodida, un studio est niché dans un modeste bâtiment peint en blanc. Un jeune homme qui tient son commerce dans une petite cantine à côté, ne doute pas un seul instant de ce qui se prépare à l’intérieur. La porte en bois du studio s’ouvre, on aperçoit Youssou Ndour. Il est assis devant la table de mixage aux côtés de Ndiaga Ndour aux...
(Enquête 10/12/14)
Parler des lieux sacrés de la ville de Touba sans ‘’le Puits de la Miséricorde’’ ou Aïnou Rahmati laisserait un goût d’inachevé. C’est Serigne Abdoul Ahad Mbacké qui a permis l’acquisition de l’équipement du forage d’eau bénite du ‘’ Puits de la Miséricorde’’, communément appelé Aïnou Rahmati. Ce puits est équipé d’un forage avec une pompe d’une puissance de 300m3 par heure, d’un château d’eau d’un volume de 50 mille litres, et d’un bassin d’alimentation composé de 28 robinets. Un chiffre qui, si l’on en croit certaines sources, a été calculé par rapport à la somme arithmétique des valeurs de chacun des caractères arabes qui servent à écrire le mot Touba. Historique du Puits L’histoire de ce puits est intimement...
(Le Point 08/12/14)
Un beau documentaire célèbre le libre parcours de cette grande écrivaine sénégalaise qui vient de publier "Cacophonie" chez Présence africaine. Son pseudonyme en littérature signifie "personne n'en veut". En wolof, on le donne à une petite fille qui voit le jour après que sa mère a déjà perdu deux enfants mort-nés, comme pour protéger la nouvelle venue puisqu'il faut comprendre : personne n'en veut, même la mort ! Et une fois encore, l'écrivaine sénégalaise Marietou Mbaye montre qu'elle a réussi, face à tous les obstacles, à inverser le sort : Ken Bugul, tout le monde en veut ! Loin des 67 ans qu'elle porte comme un charme, sa présence radieuse et pleine d'humour rayonne et son sens du combat ébaudit...
(Enquête 01/12/14)
Pour la célébration de son 25éme anniversaire, le groupe Positive Black Soul entend faire revivre le mouvement Hip-hop qui est en pleine mutation. Dj Awadi et Duggy Tee étaient hier en conférence de presse pour présenter leur nouvel album. Pour ses 25 ans, le groupe Positive Black Soul (PBS), l’un des pionniers du rap au Sénégal et en Afrique, a décidé de se retrouver pour partager ses expériences avec la nouvelle génération dans une série d’événements. ‘’Nous sommes de retour pour célébrer nos retrouvailles après des moments de séparation. Ce retour n’est pas éphémère car nous comptons le poursuivre dans le futur afin de faire revivre la magie Black Soul’’ renseigne Dj Awadi lors d’une conférence de presse, tenue hier...

Pages

(BBC 02/06/17)
Au Sénégal, 170 candidats à l'émigration clandestine ont été rapatriés jeudi à Dakar en provenance de Tripoli, la capitale de la Libye. Ils avaient demandé à rentrer au bercail. Leur retour est organisé par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en collaboration avec les autorités sénégalaises. C'est la deuxième vague de Sénégalais rapatriés de Libye depuis le début de l'année.
(Le Point 02/06/17)
Il n'était pas facile de cohabiter avec la Biennale de Dakar, pionnière de l'art contemporain en Afrique et véritable mastodonte culturel. La manifestation qui a lieu sur l'île de Gorée, lieu le plus visité du Sénégal, et qui se tenait d'abord tous les ans en mai, alterne finalement avec la fameuse Biennale de Dakar. Bien lui en a pris puisque, lors de sa onzième édition, l'île de Gorée a été un écrin pour plus de soixante-dix artistes dont les œuvres ont été disséminées un peu partout. Le charme de l'événement repose sur l'atmosphère festive qui y règne trois jours durant. Quatre mille visiteurs parcourent les ruelles à la découverte de la soixantaine de maisons ouvertes au public. C'est Marie-José Crespin,...
(RFI 01/06/17)
Au Sénégal, les législatives se tiendront le 30 juillet prochain. Et il n'y a jamais eu autant de candidats pour les 165 fauteuils de l'Assemblée nationale. Les partis politiques avaient jusqu'à mardi soir minuit pour déposer leurs listes de candidats. Des listes qui doivent être validées par la direction générale des élections d'ici début juin et elles sont en grande partie secrètes. Si les états-majors des grandes coalitions ont annoncé leurs têtes de liste nationales, les listes complètes n'ont pas été publiées. Pour justifier ce silence, chaque camp a ses raisons. Au sein de la coalition au pouvoir, Macky Sall veut visiblement un grand renouveau. Les candidatures de la majorité des députés actuellement en poste n'ont pas été validées, ce...
(La Tribune 01/06/17)
C’est le délit d’« outrage au président de la République » qui a finalement été retenu. Passibles d’une peine d’un à trois ans de prison, quatre jeunes sénégalais ont été déférés devant le parquet, ce mercredi 31 mai, pour avoir partagé sur les réseaux sociaux, une caricature de Macky Sall. Dans la confusion, une polémique s’en est suivie et même un débat sur la liberté d’expression au Sénégal. Explications. « Photomontage ! », vocifèrent les proches du pouvoir. « Caricature », répliquent les soutiens des inculpés. Une vive polémique s'est emparée de l'espace public sénégalais après l'arrestation de quatre jeunes pour le délit d'outrage au chef de l'Etat. Arrêtés pour avoir diffusé une photo Devenue le visage des inculpés, Oulèye...
(Le Point 01/06/17)
Sur fond de combat de leadership, l'opposition sénégalaise, désormais dispersée, pourra-t-elle faire jeu égal avec la majorité présidentielle de Macky Sall ? Le scénario, que certains souhaitaient et que d'autres redoutaient, s'est finalement réalisé. La large coalition d'opposition Mankoo Taxwu Sénégal a implosé quelques semaines seulement après avoir vu le jour. Elle avait été créée, dans la perspective des élections législatives prévues le 28 juillet prochain, pour imposer une cohabitation au président Macky Sall, qui doit remettre son mandat présidentiel en jeu en 2019. Pourtant, tout avait bien commencé pour elle. La plupart des grandes figures de l'opposition sénégalaise s'étaient retrouvées sous son étendard : le Parti démocratique sénégalais (PDS) de l'ex-président Abdoulaye Wade et de son fils Karim ;...
(Jeune Afrique 01/06/17)
Au Sénégal, la polémique enfle depuis que plusieurs médias ont annoncé qu'une jeune femme a été arrêtée pour avoir caricaturé Macky Sall. Selon nos informations, celle-ci - ainsi que trois autres personnes - n'a pas été interpellée pour caricature mais pour outrage au chef de l'État. L’information a été rapidement relayée par différents médias ce mercredi 31 mai : Ouleye Mané, une femme d’une vingtaine d’années, aurait été arrêtée à Dakar pour avoir partagé une caricature de Macky Sall sur le service de messagerie mobile Whatsapp. Cette information a vite suscité la polémique sur les réseaux sociaux, certains dénonçant une atteinte grave à la liberté d’expression au Sénégal. Selon une source proche de l’enquête, Ouleye Mané, ainsi que deux autres...
(Le Monde 31/05/17)
Ses partisans dénoncent une instrumentalisation de la justice alors que le maire de la capitale a été emprisonné moins de cinq mois avant le scrutin. Ses partisans, qui lui reprochaient sa discrétion, sa peine à communiquer, voire son indécision, devraient réjouir. Enfin, leur champion occupe le devant de la scène politique. A l’approche des législatives de juillet, risquées pour le président Macky Sall, le maire de Dakar, Khalifa Sall – sans lien de parenté – est ...
(Le Monde 31/05/17)
Depuis sa retraite francilienne, l’ancien président, Abdoulaye Wade, tire les ficelles de la coalition d’opposition qui entend défier Macky Sall lors des législatives. Et son come-back à Dakar est promis sous peu… À défaut d’une déclaration publique, c’est une photo qui a valeur de symbole. Début mai, l’ancien président Abdoulaye Wade prenait la pause, dans le pavillon de Versailles où s’écoule sa retraite, aux côtés de Bamba Fall, le maire de la Médina (un quartier de Dakar). Placé en liberté sous contrôle judiciaire le 25 avril, après plus de trois mois de détention provisoire, l’élu socialiste est l’un des plus proches lieutenants de Khalifa Sall, le maire de la capitale sénégalaise, lui-même incarcéré pour des malversations présumées dans la gestion...
(Jeune Afrique 30/05/17)
Les responsables du PDS et les soutiens de Khalifa Sall n'ont pas réussi à s'entendre pour les législatives du 30 juillet. Chaque camp conduira donc sa propre liste, à commencer par le PDS qui a choisi de confier cette mission à Abdoulaye Wade. Le scénario qui se profilait ces derniers jours a donc fini par l’emporter : la coalition d’opposition Manko Wattu Sénégal a implosé dans la dernière ligne droite. Malgré plusieurs réunions de la dernière chance pour tenter de trouver un compromis, les cadres du PDS et les partisans de Khalifa Sall, le maire de Dakar, n’ont jamais réussi à se mettre d’accord sur la personnalité devant conduire leur liste nationale commune aux législatives du 30 juillet. Alors que...
(RFI 30/05/17)
En vue des élections législatives du 30 juillet au Sénégal, les différentes alliances politiques ont jusqu'à ce mardi 30 mai minuit pour déposer leurs listes. Pour contrer la coalition du président Macky Sall et protester contre l'incarcération en mars de Khalifa Sall, le maire de Dakar, soupçonné de détournement de deniers publics, l'opposition a annoncé la création d'une très large coalition. Mais à quelques heures de la clôture du dépôt des listes, cette alliance annoncée comme le seul rempart au chef de l'Etat, est littéralement en train d'imploser. Décidément la famille Wade, qui tient son parti le PDS d'une main de fer n'imagine pas une...
(Jeune Afrique 30/05/17)
La Banque mondiale a annoncé, dans un communiqué publié vendredi 26 mai, avoir approuvé un financement de 300 millions de dollars pour un projet pilote de système de bus rapides sur une voie réservée à Dakar (BRT). Les retombées potentielles du projets pour les usagers, l'environnement et l'économie sont nombreuses. Plusieurs villes d’Amérique Latine, comme Bogotá, en Colombie, ou encore Guangzhou en Chine, l’ont essayé et adopté. Le système de bus rapides sur voie réservée (BRT) est une solution aussi peu chère qu’efficace pour répondre aux défis posés par le transports dans les villes des pays en développement. De fait, le succès du système BRT repose sur trois constats : les embouteillages urbains sont largement dus aux mouvements des bus...
(RFI 30/05/17)
On connaît Felwine Sarr, auteur d’« Afrotopia », et son goût pour les idées, mais moins sa passion pour la musique, qu’il a transmise à sa fratrie. De la patience, Majnun « le fou errant » n’en manque pas assurément. Sahad & The Nataal Patchwork non plus. Il aura fallu dix ans au premier et sept ans au second pour sortir leur premier album. Kindépili pour Majnun et Jiw pour Sahad & The Nataal Patchwork. De longues années pendant lesquelles ces artistes sénégalais auront enchaîné les concerts, testant leurs compositions auprès de leur public, les réajustant si nécessaire, les enrichissant ou les simplifiant. Et pendant lesquelles chacun se sera entouré de musiciens au parcours et au profil variés. Majnun a...
(RFI 29/05/17)
Au Sénégal, ce samedi 27 mai est le premier jour de jeûne pour les musulmans sénégalais. Parmi eux se trouve un certain nombre de personnes diabétiques, pour qui il n’est, en général, par recommandé de jeûner. Le diabète est un véritable problème de santé publique au Sénégal. Pour obtenir un avis médical et des conseils afin d’éviter les complications, de nombreux diabétiques ont consulté des médecins à la veille du début du ramadan. « Le médecin vous a dit que si vous étiez fatiguée, vous deviez arrêter de jeuner ? », demande un médecin à une patiente. « Oui, et elle m’a dit aussi de me lever toujours tôt, le matin, pour prendre un petit repas et mon médicament »,...
(Jeune Afrique 27/05/17)
Au Sénégal, chaque élection voit généralement fleurir son lot de coalitions politiques. Les prochaines élections législatives, qui se tiendront le 30 juillet, n'échappent pas à cette règle. Dans les états-majors des partis politiques, l’heure est aux derniers réglages. Le 30 mai, à minuit, sonnera le glas du dépôt des candidatures pour les élections législatives du 30 juillet. Alors que la date butoir approche, plusieurs responsables politiques ont déjà annoncé la création de leurs coalitions pour ce scrutin majeur, qui sera le dernier tour de chauffe électorale avant la présidentielle de 2019.
(Jeune Afrique 27/05/17)
Lancé officiellement en début de semaine, le fichier unifié des données du personnel de l’État devrait favoriser une gestion transparente et efficace de ses ressources. Le gouvernement sénégalais pose un pas de plus vers l’e-administration en lançant le fichier unifié des données du personnel de l’État. Mis en œuvre par l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), il va « permettre d’avoir accès en temps réel à des données du personnel fiables, harmonisées et partagées entre les différentes administrations », a indiqué la ministre chargée de la Fonction publique, Viviane Laure Elisabeth Bampassy.
(Jeune Afrique 27/05/17)
Le journaliste franco-sénégalais de France 24 est décédé brutalement le 26 mai, en Sicile, alors qu'il couvrait le G7. Il avait 59 ans. « C’était un grand », disent tous les journalistes africains et européens qui l’ont connu. Jean-Karim Fall, journaliste et rédacteur en chef à France 24, était un reporter exceptionnel et il est mort en reportage. Il est décédé brutalement dans sa chambre d’hôtel, le 26 mai, lors du sommet du G7 à Taormina en Sicile. Né en mars 1958 d’un père sénégalais et d’une mère française, « JKF », comme l’appelaient ses collègues, est un diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, qui a tout de suite choisi de suivre l’actualité africaine. Grand reporter à...
(RFI 26/05/17)
Au Sénégal, des consultations nationales ont eu lieu pour parler des conditions d'incarcération et faire des propositions concernant l'éducation des détenus. Organisées par l'Unesco et l'ONU, ces discussions ont également réuni l'administration pénitentiaire, la gendarmerie, la police et les organisations de défense des droits de l'homme. L’idée est de proposer des solutions au surpeuplement et au manque de réinsertion, mais surtout de réfléchir au problème de la radicalisation en prison. Principal objectif de ces consultations : réfléchir à l'encadrement des détenus suspectés par le Sénégal d'appartenir à des réseaux jihadistes. Les autorités pénitentiaires travaillent ainsi avec un réseau d'imams dans l'optique de parvenir à une déradicalisation de ces personnes. « Il y a une confrontation sur la perception qu’ils ont...
(Jeune Afrique 24/05/17)
La société française Sunna Design, qui fête cette année son dix-millième panneau solaire à destination de l'Afrique - ils sont distribués dans 22 pays du continent -, tente la diversification dans la téléphonie mobile avec un kit associant panneau solaire individuel et téléphone portable. Objectif : en écouler 250 000 d'ici 2021. Le fabricant français de lampadaires solaires Sunna Design joue la diversification. Cette année, de son usine bordelaise sortira le dix-millième des lampadaires solaires qui, depuis sa création en 2011, ont été installés dans des villages au Sénégal et sur les bords d’axes routiers au Nigeria, au Niger, au Mali et au Bénin. Mais il entend désormais se développer sur un segment voisin, proche de ce que propose M-Kopa...
(Jeune Afrique 24/05/17)
Pour sa première saison au sein de l'équipe de Liverpool en Angleterre, le footballeur sénégalais Sadio Mané a été désigné Talent d'Or 2017 par l'émission de Canal + Talents d'Afrique. L'occasion de revenir sur son année en vidéo. Sadio Mané est arrivée au sein de l’équipe anglaise de Liverpool lors du mercato de l’été 2016 en signant un transfert record pour un joueur africain : 41,2 millions d’euros. Après une saison avec les Reds il a su s’imposer au sein du collectif et du championnat anglais. Début mai, il a été nommé meilleur joueur du club en 2016/2017 avant de recevoir son prix de Talent d’Or 2017 devant le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, l’Égyptien Mohamed Salah et l’Ivoirien Jean Michaël Seri...
(RFI 22/05/17)
Le riz auquel nous nous intéressons aujourd'hui est un riz un peu particulier, un riz qui jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. Son nom : le riz plastique. La rumeur sur l’existence supposée de ce « faux riz » s’est répandue comme un feu de brousse ces dernières semaines, obligeant les autorités, notamment au Sénégal, à prendre les devants. La première vidéo dure 3 minutes. Des grains qui ressemblent à du riz sont posés sur le brûleur d’une gazinière. Les grains s’enflamment, fondent. Un homme dit « vous voyez, vous voyez, est-ce que c’est du riz ça ? » Dans une seconde vidéo, une femme fait une boule avec du riz, la jette au sol, la boule ne se casse...

Pages