Mardi 22 Août 2017

Sénégal

(Jeune Afrique 03/08/17)
À la tête d’un groupe géant et d’une fortune estimée à 550 milliards de F CFA (840 millions d’euros), le Camerounais Baba Danpullo souhaite diversifier ses activités au Sénégal. Il a été reçu le 27 juillet par Macky Sall, qui l’a invité à déjeuner au palais présidentiel (dans la salle Sénégambie, réservée aux hôtes de marque), l’a décoré de l’ordre national du Lion et a multiplié les gestes à son égard : présentation par le ministre Abdou Aziz Tall du Plan Sénégal émergent, visite de la ville nouvelle de Diamniadio et de l’aéroport international Blaise-Diagne. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/461943/economie/le-milliardaire-cameroun...
(Afrik.com 03/08/17)
Anas Safraoui, fondateur du groupe ADDOHA est un puissant investisseur marocain. Son groupe a émergé au début du règne de Sa Majesté le roi Mohammed VI. Au début, sa politique consistait à accompagner le roi pour la promotion de l’habitat social. Notre confrère AfriqueMidi s’est penché sur ses investissements baroques au Sénégal... Faisant parti système makhzen au Maroc, Anas Safraoui a décidé très tôt de créer le groupe ADDOHA pour agir rapidement face aux besoins immenses des Marocains en matière d’habitat social. Son groupe était même coté à la bourse marocaine. Quand le secteur immobilier s’est effondré du fait d’un faible taux de recouvrement, la période des vaches maigres commence alors pour le groupe ADDOHA. C’est en ce moment qu’Anas...
(Enquête 03/08/17)
Les autorités saoudiennes ont décidé, à presque deux semaines du pèlerinage, de fixer le prix du visa à 300 000 francs CFA pour ceux qui ont déjà effectué le Hajj. Face à cette situation inattendue, le voyagiste privé Palla Mbengue demande l’Etat du Sénégal de subventionner ces frais pour le bon déroulement du pélerinage. Deux mille Rial, soit environ 300 000 francs CFA, c’est la somme que Riad a fixé pour les pèlerins qui se sont déjà rendus à la Mecque, à une dizaine de jours du Hajj. Selon Palla Mbengue, qui organise le pèlerinage depuis huit ans, c’est la première fois que Riad augmente le prix du visa à ce point. ‘’Il était à 80 000 francs CFA. Ils...
(Sud Quotidien 02/08/17)
La bataille des chiffres continue de faire rage pour la gagne du département de Dakar aux élections législatives de dimanche dernier. Après Bennoo Bokk Yaakaar, c’est au tour de Mankoo Taxawu Senegaal de proclamer sa victoire dans le département, chiffres à l’appui. En conférence de presse organisée ainsi hier, dans la soirée du mardi, le maire de Dieuppeul-Derklé Cheikh Guèye a affirmé que la coalition Mankoo Taxawu Senegaal serait largement en tête devant la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar, d’après les résultats issus des procès verbaux en leur possession.
(Sud Quotidien 02/08/17)
Il fait partie des ténors qui ont chuté chez eux, dans leur fief. Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor, essuie ainsi un second revers en moins de deux ans. Après la défaite du NON qu’il a dirigé lors du référendum, Baldé perd les législatives à Ziguinchor. Une déroute aux allures de désillusion pour celui qui nourrit des ambitions présidentielles. Mis K.O par la coalition Benno Bokk Yaakaar à Ziguinchor, coiffés au poteau par la même coalition dans le département d’Oussouye, Abdoulaye Baldé et sa coalition ont eu des scores dérisoires dans le Bignona où la machine Benno n’a pas fait dans le détail face à ses adversaires. Mais le plus grave pour le maire de Ziguinchor, c’est qu’il a été incapable...
(Sud Quotidien 02/08/17)
La commission départementale de recensement des votes a délibéré hier matin, aux environs de six heures du matin pour annoncer les résultats provisoires issues du vote de ce dimanche dans les communes du département La Coalition Gagnante Wattu Senegaal conduite par Abdoulaye Wade, arrive en tête. Elle gagne le département de Mbacké avec 50007 voix. En seconde position, vient la coalition BBY avec 37073 voix. And Suxali Sénégal, piloté par Serigne Fallou Mbacké, le président du Conseil départemental, figure sur le podium avec 3860 voix. La Coalition Manko Taxawu Senegaal s’affirme comme la quatrième force politique du département avec 1871 voix. Des 47 listes en compétition, REVE a fermé la marche avec le plus faible score 41 voix dans tout...
(RFI 02/08/17)
Le Sénégal est toujours dans l’attente des résultats des élections législatives de dimanche 30 juillet. La coalition du président Macky Sall revendique la victoire dans la quasi-totalité du pays notamment à Dakar, fief de la coalition du maire Khalifa Sall, qui estime aussi avoir gagné. La tension est donc encore vive au sein de la classe politique et cette tension a été pointée du doigt par la mission d'observation de l'Union africaine. L'UA a souhaité présenter son rapport dans les règles de l'art. Une heure d'explications...
(Enquête 02/08/17)
Certains se croyaient promis à un destin présidentiel, d’autres étaient persuadés d’avoir signé un bail avec leur fief politique, pour ne pas dire le peuple. Mais à l’arrivé, le réveil a été brutal. Alors qu’Idrissa Seck, Malick Gakou et autres Baldé voient le Palais s’éloigner, certains comme Abdoul Mbaye devront repasser encore, le test de popularité étant non concluant. Les illusions perdues ! Ce titre du roman de Balzac suffit à lui seul pour résumer la situation de bon nombre de leaders de l’opposition. Dans leurs différentes formations politiques, on les appelle Président. On avait même fini de leur attribuer un destin présidentiel. Mais les résultats des Législatives d’avant-hier ont montré que nombreux parmi eux pourrait ne pas avoir le...
(Enquête 02/08/17)
Bien qu’ayant perdu la commune et le département de Dagana, Oumar Sarr ne s’avoue pas vaincu. Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (PDS) reste convaincu que, sans le transfert de militants dans la capitale du Walo, la coalition Gagnante Wattu Senegal dont il est la tête de liste départementale serait victorieuse. Oumar Sarr a réagi ainsi dans un entretien accordé à la presse. Comment expliquez-vous votre déconvenue, alors que depuis 1996, vous n’avez jamais perdu la commune de Dagana ? Par rapport à la commune, vous avez dû voir que durant toute la journée de la veille des élections, 48 bus sont venus déverser 3000 électeurs fictifs qui sont venus perturber la carte électorale. Nous sommes sociologiquement majoritaires dans la...
(Sud Quotidien 01/08/17)
Alors que Mahammed Boun Abdallah Dionne, a annoncé que «Benno Bokk Yaakaar a remporté 42 départements sur les 45 et n’a perdu que Saraya, Kédougou et probablement Mbacké», et que la tête de liste de la même coalition à Dakar, Amadou Bâ et ses co-investis se sont déclarés vainqueurs dans le département, du côté de Manko Taxawu Senegaal, on soutient mordicus que la capitale sénégalaise est restée dans le giron de Khalifa Sall. C’est qu’ont fait savoir hier, Bamba Fall et Cie, lors d’un point de presse.
(RFI 01/08/17)
Lendemain de vote au Sénégal, où la compilation des résultats des élections législatives se poursuit. Avant même la publication des résultats officiels, la coalition présidentielle revendique déjà une très large victoire. Le président Macky Sall est donc en passe de réussir son pari. La coalition du président Macky Sall, Benoo Book Wakar aurait en effet gagné les élections législatives. « Benoo rafle la mise » titre Sud Quotidien. « Une victoire… des couacs » en Une de l’Obs, référence aux problèmes d’organisation...
(RFI 01/08/17)
Au Sénégal, tout le monde attend les résultats définitifs des législatives de dimanche. Ils devraient être annoncés d'ici mercredi. La victoire de la coalition de Macky Sall est définitive mais il n'est pas possible, pour le moment, d'en mesurer l'ampleur. L'attente des résultats provoque de nouvelles tensions avec l'opposition, notamment, pour savoir qui a gagné la bataille de Dakar. Khalifa Sall - maire de Dakar devenu député en prison – ainsi que ses proches ont fait de Dakar leur fief, leur base. Pour eux, il est visiblement inimaginable de perdre ce territoire. Lors d'une conférence de presse, ce lundi 31 juillet, sans avancer de preuves concrètes, ils ont accusé la majorité de hold-up électoral. « Ce qu’il faut retenir, c’est...
(Enquête 01/08/17)
Le secrétariat exécutif permanent (Sep) de BBY se réjouit d'avance de l'issue du scrutin de dimanche. "Au vu des résultats parvenus à notre direction nationale, il apparaît que la liste de la coalition l'emporte largement sur toutes les autres listes en compétition induisant une projection autour de 115 députés sur les 165", renseigne un communiqué sanctionnant une rencontre du Sep tenue hier. Après avoir félicité les différentes structures pour cette victoire qui attend d'être officialisée, le Sep s'est aussitôt attaqué à la prochaine échéance électorale. "Dans un contexte où les Législatives précèdent la présidentielle de 2019, il y a des facteurs de complexification de la situation avec une campagne d'intoxication développée par l'opposition au sujet les cartes d'électeurs, etc., dans...
(SeneNews 01/08/17)
La marche de la coalition Manko Taxawu Senegaal a été écourtée par la police à coup de lacrymogènes. Les compagnons de Barthélémy Dias et Bamba fall ont été obligés de mettre fin à la balade « victorieuse » pour faire face à la presse.Dénonçant l’acte, ils n’ont pas manqué de crier fort leur détermination face à ce qu’ils voient comme « un hold-up électoral ». Selon eux donc, les citoyens dakarois ont, encore une fois, bel et bien fait confiance à l’édile de Dakar emprisonné à Rebeuss, Khalifa Sall. C’est dans ce sillage qu’interviendra Barthélémy Dias qui, face à la presse, a répété sa posture de toujours. Pour le maire de Mermoz Sacré-Coeur, « Khalifa Sall est un détenu politique...
(2M 01/08/17)
A deux ans de la présidentielle de 2019, les Sénégalais étaient appelés ce dimanche aux urnes afin de renouveler leur Assemblée nationale lors de législatives « tests ». Les quelque 6,2 millions d'électeurs étaient attendus hier dans près de 14.000 bureaux de vote répartis dans le pays et dans huit "départements de l'étranger", notamment au Maroc. Ils devaient départager les candidats de 47 listes électorales. Au Maroc, dix points de vote ont été aménagés. Et tout comme celles de leurs compatriotes au Sénégal, les attentes des Sénégalais installés au Maroc sont grandes. Plus de détail dans ce reportage tourné par les équipes de 2M à Fès, où 360 électeurs inscrits sur les listes étaient attendus ce dimanche.
(AFP 31/07/17)
La coalition menée par le parti présidentiel a remporté la victoire aux élections législatives organisées dimanche au Sénégal, gagnant le scrutin dans la quasi-totalité des 45 départements du pays, a affirmé à la presse le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. La majorité "est sortie victorieuse" du scrutin de dimanche "en raflant tous les départements" à part trois d'entre eux, a déclaré M. Dionne, sa tête de liste, cité lundi par plusieurs médias, dont l'agence de presse sénégalaise APS. Les trois départements où elle serait devancée...
(Sud Quotidien 31/07/17)
Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, tête de liste de Benno Bokk Yaakaar a fait une déclaration tard dans la soirée, pour afficher clairement la victoire de sa coalition. A cet effet, il a révélé que BBY a remporté tous les départements du Sénégal exceptés ceux de «Saraya, Kédougou et probablement Mbacké». Une victoire, qui a été, selon lui, rendue possible grâce aux réalisations et Programmes du Chef de l’Etat parmi lesquels, il a cité le PSE (Plan Sénégal Emergent), le PUMA (Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires Frontaliers), la CMU (Couverture Maladie Universelle) tout en demandant d’en créer davantage pour les populations. Auparavant, c’est le ministre de l’Economie et des finances, Amadou Ba, qui convoquait aux...
(Sud Quotidien 31/07/17)
Les premières tendances du département de Thiès dégagent des résultats très serrés entre les coalitions Mankoo Taxawu Senegaal et Benno Book Yakaar. Elles sont au coude à coude. Idy contrôle les trois communes de Thiès (Est, Ouest et Nord) avec ses 178 000 électeurs enregistrés. Loin de la razzia qu’il enregistrait durant les 14 dernières années, il est cette fois-ci talonné de très près par Benno qui contrôle les communes rurales, notamment Pout, Fandène, Tassète. «Moda Kane», le plus grand centre de vote sis au quartier cité Lamy dans l’arrondissement de Thiès-Est avec ses 10713 électeurs, a été remporté par la Coalition Mankoo Taxawu Senegaal (Mts) de Idrissa Seck. Dans les 18 bureaux de vote répartis dans ce centre, la...
(AFP 31/07/17)
L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, tête d'une liste d'opposition aux élections législatives dimanche, a accusé le pouvoir d'avoir délibérément provoqué les problèmes d'organisation du scrutin, relativisés en revanche par le chef de l'Etat Macky Sall, qui a appelé au calme. "Macky Sall s'est arrangé, il a donné des instructions pour que, dans tous les endroits où il pense que l'opposition va gagner, il n'y ait pas de vote. C'est ce qu'il est en train d'organiser", a déclaré M. Wade à la presse après avoir voté en milieu d'après-midi à Dakar. "Une élection dans laquelle un des candidats ne trouve pas ses bulletins de vote dans les bureaux de vote, on ne peut pas appeler ça une élection", a-t-il dit, en référence...
(Le Monde 31/07/17)
La participation, en forte hausse par rapport aux scrutin de 2012 – lors duquel elle s’élevait à 36 % – est la surprise de ce scrutin. Les résultats provisoires sont attendus dans la journée de lundi. Le Sénégal élisait dimanche 30 juillet ses députés lors d’un scrutin test à 18 mois de la présidentielle, perturbé par les soupçons de l’opposition envers le chef de l’Etat Macky Sall, les problèmes d’organisation et les fortes pluies saisonnières. La participation était annoncée en hausse par rapport à 2012, année où les législatives avaient eu lieu dans la foulée de la présidentielle, remportée par Macky Sall face au sortant Abdoulaye Wade. La télévision publique RTS, citant des sources officielles, a fait état dans la...

Pages

(Jeune Afrique 27/06/17)
Le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage à Habib Thiam qui fut Premier ministre du pays à deux reprises sous la présidence d'Abdou Diouf. Habib Thiam, ex-Premier ministre sénégalais, s’est éteint à l’âge de 84 ans lundi 26 juin. Il avait été le bras droit d’Abdou Diouf, successeur de Léopold Sédar Senghor à la présidence, à deux reprises entre le 1er janvier 1981 et le 3 avril 1983 puis du 8 avril 1991 au 3 juillet 1998. Il avait commencé son ascension dès l »indépendance du Sénégal en 1960 en devenant ministre du président Senghor, chargé du Plan et du développement. Par la suite il fut nommé ministre du Développement rural en 1968, député en 1973, et devint président...
(Le Monde 23/06/17)
Le texte adopté par les députés est censé « professionnaliser » le secteur, mais certains dénoncent des atteintes à la liberté d’expression. Les députés sénégalais ont voté, mardi 20 juin, à l’unanimité des membres présents, le projet de Code de la presse adopté en conseil des ministres en mai. Le texte, long de 233 articles, est dans les cartons depuis plus de sept ans. Il est le fruit d’intenses négociations entre le gouvernement et les professionnels des médias, mais ces longues discussions n’empêchent pas certaines voix de s’élever contre quelques-unes de ses mesures, qui menaceraient la liberté de la presse. Pourquoi les discussions ont-elles duré si longtemps ? Le projet a été initié en 2009 par l’ancien président Abdoulaye Wade...
(SeneNews 23/06/17)
Le gouvernement du Sénégal a mobilisé pour cet hivernage, près de deux milliards FCFA pour parer au risque d’inondations, a déclaré le ministre délégué auprès du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie en charge de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, Pape Gorgui Ndong. ’Le montant de la matrice d’actions prioritaires cette année, c’est près de deux milliards de FCFA qui devront être aujourd’hui mobilisés et investis au cours de cet hivernage pour permettre à toutes ces populations de ne plus vivre comme on vivait auparavant, le phénomène des inondations et les risques d’inondations’’, a-t-il dit. Ndong s’exprimait ainsi à la sortie d’un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah...
(AFP 21/06/17)
L’Assemblée nationale du Sénégal a adopté un nouveau code de la presse, un texte en gestation depuis sept ans et visant à améliorer les conditions de travail des personnels de médias, a-t-on appris mercredi de source parlementaire et auprès des associations de presse. Le code adopté mardi soir, qui remplace celui de 1996, doit être validé par le gouvernement. Le texte était en discussions depuis 2010. "Nous sommes satisfaits. Nous avons attendu sept ans", a affirmé à l'AFP Bakary Domingo Mané, un responsable de la Coordination des associations de presse (CAP). L'adoption du nouveau code a été retardée par une...
(RFI 21/06/17)
Près de 10 d'attente, de réflexion, de débat, de revirement. Le Sénégal vient de se doter d'un nouveau Code de la presse, voté mardi 20 juin à l'Assemblée nationale, qui vise à structurer un secteur en difficulté, à cadrer la profession de journaliste. De nettes améliorations saluées mais des critiques également car certains points de la loi limitent la liberté de presse, estiment certains professionnels des médias. Cinquante députés sur 150, six heures de débat et un vote à l'unanimité. Mustapha Diakhate, le président du groupe de la majorité à l'Assemblée, très actif pour élaborer le texte, n'a pas demandé la parole pour saluer cette nouvelle loi. « C’est un instrument au service de la liberté de la presse, a-t-il...
(Senego 21/06/17)
Selon Libération, un présumé violeur en série et serial killer de nationalité sénégalaise a été arrêté par la police gambienne. Issa D., est depuis interrogé sous le régime de la garde-à-vue au niveau du commissariat de Yundum/Banjulinding. Des sources renseignent que le sénégalais qui vit à Tabokoto a été interpellé dans un premier temps pour viol suivi du meurtre d’une fille de 22 ans dans le village de Lamin. Des faits qui se sont déroulés le 29 mai dernier. Au fil des interrogatoires, Issa D. a également admis à la police qu’il était responsable de la mort d’une femme enceinte de sept (7) mois à Faji Kunda qu’il tentait de violer. Les enquêtes policières ont révélé qu’en plus des victimes...
(RFI 20/06/17)
Après plusieurs années de réflexion et d'attente, le projet de loi sur l'encadrement de la médecine traditionnelle au Sénégal a été adopté fin mai en Conseil des ministres. C'est la première fois qu'un texte est proposé pour encadrer cette médecine à laquelle de nombreux Sénégalais ont pourtant recourt. Le but : contrôler les plantes utilisées, les médicaments, les prescriptions et sélectionner les professionnels de ce secteur. En cas d'adoption par les députés, un médecin traditionnel devra obtenir une autorisation...
(AFP 18/06/17)
Debout devant ses rayons de marchandises, Amadou Bousso tapote sur son smartphone et, aussitôt, un reçu sort d'une micro-imprimante sur le comptoir. Au Sénégal, des outils numériques permettent aux commerçants du secteur informel omniprésent de sécuriser leurs données et de mieux suivre leur clientèle. Amadou Bousso est un utilisateur de "Weebi", une application destinée aux commerces de proximité (boutiques alimentaires, restaurants, grossistes, blanchisseurs ...). Elle a été distinguée au...
(SeneNews 16/06/17)
Les responsables de l’Université Cheikh Anta Diop sont très remontés contre le gouvernement. Ils ont du mal à comprendre le comportement du régime face aux perturbations notées dans la cité du savoir. Ibrahima Thioub constate d’ailleurs que «des lenteurs se font sentir partout, allant du déroulement des cours à la logistique». Aujourd’hui le recteur de l’université de Dakar, Ibrahima Thioub, a fait une sortie fracassante. Il déplore la situation assez tendue qui prévaut au sein de l’Université de Dakar. Des conditions de travail que le recteur déplore, soutenant que «l’Université par (sa) voix souhaite que les responsabilités soient situées afin que puisse continuer le climat de paix qui régnait depuis quelques mois dans l’institution et qui a été perturbé, mis...
(SeneNews 15/06/17)
Le président de la République, Macky Sall, dans une interview à la Deutsche Welle (DW), la radio internationale allemande. a annoncé que le texte sur la réforme des régimes de retraite sera examiné en conseil des ministres dans les semaines à venir pour ensuite être soumis à l’Assemblée nationale.Le chef de l’Etat, revenant ainsi sur l’une des décisions majeures de la deuxième Conférence sociale qui s’est tenue en avril dernier, a ainsi promis avoir «fait une réforme acceptée par tous. On a les enseignants du supérieur qui, je pense, veulent une application immédiate.
(Sud Quotidien 15/06/17)
Veillez sur les tenues scolaires des élèves, les cours du soir et de renforcement, limiter l’utilisation des portables et la connexion internet à l’école. Telles sont entre autres mesures prévues dans le projet de code d’éthique et de conduite dont le contenu fait l’objet des journées de partage avec les acteurs dans les établissements en vue d’éradiquer les grossesses précoces en milieu scolaire au Sénégal d’ici 2018. Le ministère de l’Education nationale et l’Association Sénégalaise pour le bien être familiale (Asbef) organisent des journées de partage du code d’éthique et de conduite pour parer aux mariages précoces et grossesses dans le milieu scolaire. Sont conviés à ces rencontres, les parents d’élèves, les élèves, les membres de suivi du Projet de...
(RFI 15/06/17)
Le cinéaste français Gabriel Le Bomin fait revivre une figure méconnue de notre histoire. Dans « Nos patriotes », son troisième long-métrage, le réalisateur dresse le portrait d'Addi Bâ, un héros de la Résistance qui a fait la guerre dans le corps des tirailleurs sénégalais avant de prendre la tête d'un maquis en 1940. Il a la France chevillée au corps et au cœur, Addi Bâ. Guinéen, né en 1916, arrivé en France au milieu des années 1930, hébergé par une famille de Français républicains, ce jeune homme de 25 ans sert au début de la Seconde Guerre mondiale dans le bataillon des tirailleurs sénégalais envoyés combattre les Allemands en première ligne dans les Ardennes et sur la Meuse. Fait...
(RFI 14/06/17)
Au Sénégal, alors que le président Macky Sall rentre d'une tournée européenne à Bruxelles, Berlin et Paris où il a rencontré Emmanuel Macron, le maire de Dakar Khalifa Sall est en prison depuis précisément 100 jours. Et les deux hommes politiques vont désormais s'affronter sur le terrain politique avec les législatives qui se tiendront le 30 juillet prochain. Malgré sa détention, le maire de Dakar reste combatif. « Combatif », « serein », mais visiblement « frustré », expliquent des proches du maire. Car la détention, vue par certains comme une manière...
(RFI 14/06/17)
Soigner les migrants aux mains des passeurs en Libye est pour l'instant mission impossible, alors que leurs conditions de vie semblent encore plus difficiles que dans les centres de rétention, selon MSF qui cherche à obtenir un accès à ces populations. L'ONG apporte depuis l'été dernier des soins aux migrants dans les centres de rétention à Tripoli mais "nous cherchons aussi à les aider en amont", explique Jean Guy Vataux, chef de mission en Libye pour Médecins sans frontières, de passage à Paris pour quelques jours. Le chef du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a récemment qualifié d'"épouvantables" les conditions de vie dans ces centres. Là, paradoxalement, les migrants "sont visibles" et "il est assez facile...
(Enquête 14/06/17)
Le retrait des enfants de la rue avance à pas de caméléon. Pour preuve, une année après son démarrage, sur les 30 000 que compte la région de Dakar, seuls 1 620 ont été retirés, soit un taux de 5,20%. Le président de la République avait donné l’ordre, depuis un an, pour que les enfants errants soient retirés des rues du Sénégal. A l’époque, 30 000 enfants mendiants avaient été recensés à Dakar alors qu’au niveau national, le chiffre tourne autour de 100 000. Ainsi, les opérations de retrait avaient démarré en juin dernier. Un an après, force est de constater que les enfants errants continuent de peupler les rues de la capitale. Entre juin 2016 et mai 2017, seuls...
(Sud Quotidien 13/06/17)
La secrétaire générale du ministère de la pêche et de l’économie maritime, Ndèye Tické Ndiaye Diop, a précisé que le secteur de la pêche contribue de l’ordre de 3,2% au Pib au lieu de 1,8% qui ne prenait en compte que la branche production. Elle s’exprimait hier, lundi 12 juin lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de concertation sur les statistiques du secteur de la pêche organisé par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd). La contribution du secteur de la pêche au Pib est de l’ordre de 3,2% en lieu et place de 1,8%. Cette précision est de la secrétaire générale du ministre de la pêche et de l’économie maritime, Ndèye Tické Ndiaye Diop qui...
(SeneNews 13/06/17)
La cour suprême va trancher demain son bras de fer avec Diamane Diakham et Cie, ces agents licenciés qui avaient réussi à faire condamner la société à payer 300 millions de francs. La cour d’appel leur avait donné gain de cause, sur la saisie attribution par laquelle ils avaient bloqué les comptes du port.Demain la haute juridiction va statuer sur le pourvoi du directeur du port. Apres un deuxième revers devant la cour d’appel de Dakar, Cheikh Kanté saisi la cour suprême pour un pourvoi en cassation. Le Dg du port est toujours en bras de fer avec les ex-cadres d la société. Diamane Diakham, Jean Baptiste Diop, Moussa Sy et Mamadou Thioub avaient eu raison sur le directeur du...
(Sud Quotidien 13/06/17)
Après la publication des listes des candidats à la députation, le constat semble unanime au sein de la coalition présidentielle Bby. Ou du moins, au niveau des alliés où c’est la déception totale dans la mesure où aucun parti allié n’a vu ses prétentions respectées, encore moins ses acquis consolidés en termes de sièges à l’Assemblée nationale. Le vice-président de la Commission électorale de l’Afp, Aliou Badara Diouck, repris sur les ondes de la Rfm, laisse entendre que les progressistes sont largement en deçà de leurs attentes. Il en est de même au niveau d’Aj-Authentique, où les camarades de Landing Savané, à l’image du Dr Cheikh Lo, se sentent «humiliés». L’Union pour le renouveau démocratique (Urd) n’en dira pas moins,...
(RFI 10/06/17)
Sept chalutiers chinois sont depuis la nuit de jeudi à vendredi au port militaire de Dakar. Ces bateaux de 30 à 40 mètres ont été interceptés la nuit précédente plus tôt par la marine sénégalaise alors qu'ils pêchaient, sans autorisation, au large de la Casamance. Désormais bloqués à quai, surveillés par des militaires, les sept chalutiers ont été arraisonnés en pleine nuit dans des conditions difficiles, explique le chef de corps du groupement naval Karim Mara. « Les chalutiers étaient en groupe, sans autorisation. Quand ils font ces opérations...
(Sud Quotidien 09/06/17)
Les épreuves de philosophie du Baccalauréat, session 2017, ont fuité. Le sujet n°1 proposé à la réflexion aux 147 607 candidats au Sénégal, serait disponible la veille des épreuves et confirmé, après recoupements auprès d’un certain nombre de professeurs interpellés. Le réseau social, WhatsApp, a été mis à contribution par les potaches pour favoriser la disponibilité du sujet. La Coordination des enseignants et examinateurs de Philosophie s’est déjà saisie de l’affaire. Un boycott de la correction n’est pas à écarter. Les 147 607 candidats répartis de 475 jurys et 350 centres approximativement, se sont planchés hier, mercredi 6 juin, sur les épreuves anticipées de philosophie. Toutefois, des sources dignes de foi, confient que des professeurs de Philosophie à Dakar, Diourbel...

Pages

(Sud Quotidien 10/05/17)
Des plaintes ont été déposées aux Etats Unis, en Grande Bretagne, tout comme en Australie et ailleurs dans le monde, contre l’Etat du Sénégal pour l’ouverture d’enquête portant sur les contrats pétroliers, miniers et autres transactions. Les requêtes ont été formulées par un Collectif citoyen pour le recouvrement des avoirs pétroliers et miniers du Sénégal (Cc-Rapms), porté sur des fonts baptismaux hier, mardi 9 mai, à Dakar. Fort de beaucoup de personnalités politiques, ainsi que de leaders d’organisations de la société civile, sans oublier les indépendants, le collectif cherche 1 million de signatures à travers une pétition pour exiger l’annulation de l’octroi des 3 blocs Offshores à Total. Le débat sur les ressources pétrolières et minières du Sénégal est loin...
(Jeune Afrique 09/05/17)
Dans le duel à distance entre la capitale économique ivoirienne et sa rivale sénégalaise pour s’imposer comme la plateforme régionale des sociétés de capital-investissement, Abidjan a, pour l’instant, l’avantage. Sous l’impulsion d’Amethis Finance, d’Adenia Partners et d’Emerging Capital Partners, l’Association ivoirienne des investisseurs en capital (A2IC) a été lancée début avril, avec pour président Michel Abrogoua, fondateur et directeur général de Phoenix Capital Management. La perle des lagunes compte le siège de la BAD et les bureaux de bailleurs de fonds importants, comme l’américain Opic et le français Proparco. Entre 2014 et 2016, la Côte d’Ivoire a accueilli 48 % des transactions de private equity dans la zone Uemoa (76 % en valeur), avec des opérations majeures telles que l’investissement...
(SeneNews 09/05/17)
La compagnie pétrolière américaine Kosmos energy a annoncé hier une autre « grande découverte de gaz au large de Cayar». Les résultats du puits d’exploration Yakaar 1 ont été concluants affirme le « Quotidien ».En effet, annonce la compagnie pétrolière américaine, « ce puits a mis à jour une ressource brute de gaz d’environ 15 billions de pieds cubes, conformément à nos attentes initiales ». Ainsi, explique Andrew G. Inglis, président directeur général de la société, «Kosmos energy détient un taux de succès de 100% dans le bassin, avec six puits d’exploration et d’évaluation consécutifs forés à ce jour. Yakaar 1 à découvert une importante ressource de gaz. Conjointement avec la découverte de Teranga 1 réalisée l’année dernière, nous croyons...
(APS 06/05/17)
Le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, participant au Forum économique mondial de Durban (Afrique du Sud), a invité les pays africains à redoubler d’efforts pour la mobilisation de ressources internes afin de participer au financement des infrastructures, selon lui, nécessaires à la bonne mise en œuvre des investissements publics. « Les pays du continent doivent redoubler d’efforts pour la mobilisation de ressources internes qui contribueraient au financement des infrastructures nécessaires en quantité et en qualité pour la réussite des investissements publics », a-t-il déclaré dans des propos rapportés jeudi par les services de la présidence sénégalaise. Macky Sall a de même appelé le secteur privé à contribuer à cette perspective, avant d’ajouter que l’Afrique « doit bénéficier de ressources...
(Agence Ecofin 06/05/17)
Du 3 mai au 2 juin 2017, la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) procèdera à la levée de 50 milliards FCFA (80 millions $) à travers un emprunt obligataire par appel public à l'épargne (APE). D’une maturité de 10 ans dont deux ans de différé, cette opération de «levée de fonds d'un montant de 50 milliards de FCFA s'inscrit dans le cadre de la mobilisation de ressources opérée par la BIDC pour financer ses opérations générales de prêts dans la zone de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) », révèle CGF Bourse. Le nominal est estimé à 10 000 FCFA avec un coupon annuel de 6,10%, minoré de toute imposition pour les résidents de la...
(SeneNews 05/05/17)
A peine l’accord signé entre l’Etat du Sénégal et Total pour l’exploitation et l’exploration de 2 concessions pétrolières au large de Rufisque Offshore, voilà que Frank Timis , qui s’était pourtant écarté du pétrole sénégalais en filant ses actions à British Petrolium, revient pour revendiquer ces blocs de pétrole à Rufisque. L’Etat du Sénégal sera-t-il devant le tribunal arbitral de Washington ? En tous cas il y a des risques. En effet, dans un communiqué de Frank Timis daté du 03 mai et rapporté par le journal L’As, l’homme d’affaires y rappelle que le contrat signé sous Wade en 2011 concernant l’exploitation de...
(SeneNews 04/05/17)
La gestion du pétrole commencerait-elle à générer de légers conflits d’intérêts dont le premier fait saillant est la démis(sion) du désormais ex-ministre de l’Energie et des Energies renouvelables Thierno Alassane Sall? Comme nous l’annoncions hier en exclusivité sur SeneNews, toutes les pistes de nos enquêtes après le départ de Thierno Alassane Sall mènent vers Total et le pétrole au Sénégal. Un différend dans l’attribution de certains blocs d’exploitation à la grande firme Total serait-il à l’origine ? D’ailleurs, il est annoncé que pour l’exploration et l’exploitation de concessions pétrolières «en offshore profond» au large du pays, le géant pétrolier français Total a annoncé mardi la signature de deux accords avec le Sénégal. Dans un communiqué parvenu à l’AFP, le groupe...
(RFI 04/05/17)
Au Sénégal, le groupe pétrolier français Total revient dans la course au gaz et aux hydrocarbures, en signant, ce mardi 2 mai au soir, deux accords d'exploration avec les autorités, qui pourraient s'avérer payant, mais uniquement en cas de découverte. Déplacement express pour le PDG de Total. Arrivé dans la nuit, Patrick Pouyanné a rencontré Macky Sall puis le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et confirmé les tractations engagées en décembre. « Nous avons signé deux nouveaux accords pour pouvoir explorer, chercher s'il y a du pétrole et du gaz dans l'offshore du Sénégal », explique Patrick Pouyanné. Raison de ce retour en force au Sénégal : les importantes découvertes de gaz. Total hérite d'une zone inexplorée au large...
(Jeune Afrique 03/05/17)
Le ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall a été limogé du gouvernement par décret présidentiel mardi, le jour de la signature de deux importants accords pétroliers entre le Sénégal et le groupe français Total. L’information a été rendue publique en milieu de journée à travers un bref communiqué de deux paragraphes signé par le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye : Thierno Alassane Sall a été limogé par décret présidentiel mardi. En attendant un éventuel remplaçant, le portefeuille de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables sera géré par le chef du gouvernement, Mahammad Boun Abdallah Dionne qui cumulera les deux fonctions. Pour le moment aucune explication n’a filtré sur les raisons de ce limogeage, un terme que réfute l’entourage Thierno...
(Fraternité Matin 02/05/17)
En matière de gouvernance et de développement, le Sénégal et la Côte d’Ivoire présentent plusieurs similitudes pour ce qui est de leur volonté d’aller à l’émergence, par la transformation structurelle de leurs économies. Ces impératifs ont été réaffirmés au cours du forum sur les partenariats économiques sénégalo-ivoiriens pour l’Intégration et l’Emergence (Pesire) qui s’est tenu du 26 au 28 avril 2017 à Abidjan. “Le commerce et l’investissement au service de l’émergence’’, c’est le thème qui a régulé les échanges au cours de ce forum économique sénégalo-ivoirien. Le choix raisonné de ce thème lève d’emblée toute équivoque pour identifier le commerce et les investissements comme le principal levier de l’émergence des deux pays. Des domaines dans lesquels les deux pays n’ont...
(AFP 30/04/17)
Après des mois d'attente, la Sénégalaise Ndèye Khari Pouye touche la cagnotte de la tontine, qui lui permettra de nourrir son élevage de poulets. Assise sur une natte à même le sol, l'heureuse élue cache mal son sourire. Le bonheur de cette quinquagénaire, entourée par des femmes en boubou, est partagé par l'assistance, des habitantes de Médina, un quartier de la commune de Grand-Mbao à la périphérie de Dakar. "C'est mon tour. Je viens de remporter les 300.000 FCFA de la tontine", précise Ndèye Khari Pouye, soit un peu plus de 450 euros. Comme dans beaucoup d'autres pays africains, de très nombreuses Sénégalaises participent à une tontine pour financer leurs projets. Ce système d'épargne collective tournante, où chacun cotise et...
(APA 29/04/17)
Les Gouvernements sénégalais et gambien ont signé, vendredi à Dakar, un accord de coopération relatif à la gestion des ressources forestières, a constaté APA. Img : Banjul et Dakar signent un accord de coopération sur la gestion des ressources forestières «Cet accord contribuera à consolider les acquis et à nous faire bénéficier de l’expérience avérée, ainsi que de l’appui de nos confrères gambiens», a expliqué Abdoulaye Baldé, ministre de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal. Il s’exprimait au terme de la signature dudit accord avec son homologue gambien, Lamin Dibba, ministre des Forêts, de l’Environnement...
(Jeune Afrique 28/04/17)
La cession des parts que Timis Corp. détenait dans un important gisement de gaz au large du Sénégal au britannique BP ? "Business as usual", pour Frank Timis. L'homme d'affaires australo-roumain maintient néanmoins sa plainte contre certaines personnalités de la société civile et de l'opposition qui lui reprochent d'avoir bénéficié de passe-droits dans l'obtention de deux contrats d'exploration. L’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis est en cours de cession des participations que sa société Timis Corp. détenait encore dans un large...
(Le Soleil 28/04/17)
Dans cet entretien, le Directeur général de la Sonatel répond à toutes les questions. Sans tabou ni langue de bois. Il évoque les performances de l’entreprise, les grands projets, le Projet Sénégal numérique et bien sûr le climat social. La Sonatel a tenu son Assemblée générale des actionnaires. Qu’est-ce qui est sorti de celle-ci ? Il s’agissait d’une assemblée générale ordinaire, l’ordre du jour a porté sur l’examen et l’approbation des états financiers de l’exercice clos, le 31 décembre 2016, puis de l’affectation du résultat de l’exercice 2016. Cela a été un moment privilégié pour Sonatel et pour ses actionnaires et a permis d’échanger sur les réalisations de l’année 2016 et les perspectives de l’année 2017. Tous les 10 projets...
(SeneNews 28/04/17)
Aujourd’hui, les acteurs de la pêche ont participé à une deuxième conférence internationale. Cette rencontre est organisée pour la transparence du secteur de la pêche. Le Sénégal en complicité avec les pays comme la Mauritanie, les Seychelles et la Guinée lutte pour la sauvegarde des produits. A l’étude, l’aboutissement de deux longues années de discussions avec les acteurs internationaux. Etaient aussi présents à cette rencontre, des industriels et la société civile. Réfléchissant sur comment faire pour éviter les obstacles majeurs à la gestion de ressources halieutiques, l’établissement de ce standard international marque le début de la phase de mise en œuvre de l’initiative. Les pays membres de la FITI renforceront la transparence et la participation dans la gouvernance du secteur...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Les ministres sénégalais et français de l’Économie et des Finances Amadou Ba et Michel Sapin, ainsi que le patron de l’Agence Française de Développement, Rémy Rioux, ont signé le 25 avril à Paris, des conventions d’un montant total de 195 millions d’euros, destinés à l’acquisition du matériel roulant ferroviaire du futur Train express régional (TER), dont la mise en service est prévue pour fin 2018. Coup d’accélérateur dans la construction du Train express régional (TER) qui reliera Dakar à la...
(Enquête 27/04/17)
Le Sénégal est actuellement soumis à un examen, selon la Convention des Nations unies contre la corruption (CNUCC), afin de voir la conformité du dispositif législatif et réglementaire du pays en rapport avec les prescriptions prévues dans la Convention. C’est ce qu’a indiqué hier l’Inspecteur de Police Codé Mbengue, en charge du Comité de suivi, lors d’un atelier. Le Sénégal entame le 2nd cycle dans le cadre du mécanisme d’examen de l’application de la Convention des Nations unies contre la Corruption. En effet, c’est la conférence des Etats-parties qui a adopté une résolution par laquelle elle propose un mécanisme d’application. Cela, pour promouvoir l’application de la Convention par les Etats-parties. Aujourd’hui, ils sont au nombre de 171 Etats. ‘’Tous les...
(APA 27/04/17)
Les exportations de biens du Sénégal sont évaluées à 144,7 milliards de francs CFA au mois de février 2017 contre 126,4 milliards de francs CFA au mois précédent, soit une hausse de 14,4%, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).Selon le bulletin mensuel de l’ANSD, les exportations se sont relevées de 8,1% par rapport au mois de février 2016. Le rapport des deux premiers mois de 2017 comparé à ceux de la période correspondante en 2016, laisse apparaître une progression de 9,6%, relève la source. Elle mentionne que les importations sont ressorties à 215,5 milliards de FCFA, contre 276,0 milliards de frs CFA au mois précédent, soit un repli de 21,9%. «Comparées au mois de février...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Abdou Karim Sall, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal a invité son homologue mauritanien à œuvrer pour l’adoption du projet « free roaming », par son pays. Les deux hommes ont échangé sur le sujet, en marge du Conseil d’administration de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT), tenu du 24 au 25 avril 2017 à Dakar, au Sénégal. Opérationnelle depuis le 31 mars dernier, la suppression des frais télécoms en itinérance entre le Sénégal, la Guinée, le Togo, le Mali et le Burkina Faso devrait être grandement bénéfique aux communautés mauritaniennes installées dans les pays membres, a expliqué le patron de l’Artp. Il est prévu dans les prochains...
(Sud Quotidien 26/04/17)
«En parfaite cohérence avec les engagements souscrits par notre pays pour une gouvernance transparente et la lutte contre la corruption L’OFNAC, point focal au Sénégal s’est résolument investi dans le processus d’examen en mettant en place un comité de suivi de l’application de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC)». Birima Mangara, ministre du Budget s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’évaluation du Sénégal par le Mali et le Kiribati. Dans le cadre du second cycle du mécanisme d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies contre la Corruption dans la période du 25 au 27 avril dans les locaux annexes de l’Office Nationale de Lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac). Cet exercice,...

Pages

(Le Monde 14/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations débute samedi. Tour d’horizon des raisons pour lesquelles il faut suivre la compétition majeure du football africain. Cinq ans après avoir accueilli la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de son histoire, une coorganisation avec son voisin équato-guinéen, le Gabon est de nouveau le pays hôte de la compétition, qui se déroule de samedi 14 janvier à dimanche 5 février. Alors que ce tournoi débute dans un contexte de crise politique – la réélection contestée d’Ali Bongo en septembre – et de crise économique – secteur pétrolier en difficulté –, que des opposants appellent même au boycottage, seize sélections africaines tenteront de succéder à la Côte d’Ivoire. Des « Panthères » en difficulté et des...
(APA 13/01/17)
Classé (33è) mondial, le Sénégal maintient son leadership sur le continent en gardant son premier rang devant la Côte d’Ivoire (34è). L’Egypte (35è) et la Tunisie (36è) complètent le carré africain. Au plan mondial, c’est également le statu quo avec l’Argentine, le Brésil et l’Allemagne sur le podium. Le prochain Classement mondial FIFA sera publié le 9 février 2017. Le Top 10 africain 1- Sénégal (33e) 2- Côte d’Ivoire (34e) 3- Egypte (35e) 4- Tunisie (36e) 5- Algérie (39e) 6- RD Congo (49e) 7- Nigeria (50e) 8- Burkina Faso (53e) 9-Ghana (54e) 10-Maroc (57e) Top 10 mondial 1. Argentine 2. Brésil 3. Allemagne 4. Chili 5. Belgique 6. Colombie 7. France 8. Portugal9. Uruguay 10. Espagne
(Jeune Afrique 11/01/17)
Quatorze ans après son premier titre de roi des arènes, Serigne Ousmane Dia domine toujours le monde de la lutte. Rencontre avec cette star nationale dont la détermination n’a d’égale que la ferveur qu’il suscite. Il pourrait ressembler à n’importe quel gamin à qui l’on apporte une coupe de glace au restaurant. D’un coup, son visage poupin s’éclaire, puis son regard plonge sur le dessert tant attendu avec une évidente gourmandise… Ici s’arrête la comparaison. Car l’homme n’a rien d’un chérubin : 1,98 m pour plus de 150 kg. Un physique hors normes qui lui vaut l’œil admirateur des autres clients, mais surtout grâce auquel il a conquis l’un des titres les plus prisés du Sénégal : celui de « roi des...
(Pressafrik 07/01/17)
Le ministre des Sports Matar Ba a tenu à mettre les points sur les «i». En effet, en route pour le Gabon où l’Equipe nationale du Sénégal doit prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) qui s’ouvre le 14 janvier prochain, le maire de Fatick a tenu à préciser la mission des supporters et de la délégation officielle qui accompagneront les poulains d’Aliou Cissé. Mission qui consistera essentiellement à épauler les « Lions» dans sa conquête du titre. «Qui va au Gabon doit savoir que sa mission c’est d’apporter une chaleur positive à l’Equipe nationale. Celui qui veut venir au Gabon pour autre chose n’aura pas sa place ». Cette mise en garde est du ministre du Sport...
(RFI 04/01/17)
La cérémonie de remise des trophées de la Confédération africaine de football (CAF) se déroule ce 5 janvier 2017 à Abuja. La CAF va notamment désigner le Joueur africain de l’année 2016. Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang conservera-t-il ce titre face aux deux autres finalistes, l’Algérien Riyad Mahrez et le Sénégalais Sadio Mané ? Difficile de dire qui de Pierre-Emerick Aubameyang, Riyad Mahrez ou Sadio Mané va remporter le prestigieux trophée du meilleur footballeur africain de l’année 2016, ce 5 janvier 2017 à Abuja. Une chose est certaine toutefois : le verdict ne devrait pas provoquer la même polémique que l’année passée, lorsque l’Ivoirien Yaya Touré s’était amèrement plaint d’avoir été battu par Aubameyang. Le Gabonais, de son côté, avait mal...
(AFP 02/01/17)
Deux joueurs seulement évoluant en Afrique figurent dans la liste des 23 du Sénégal pour la CAN-2017 (14 janvier-5 février au Gabon), dévoilée par le sélectionneur national Aliou Cissé. Selon les médias locaux, près de la moitié des 23 "Lions" disputera sa première phase finale de la Coupe d'Afrique des nations, et les deux joueurs évoluant dans des équipes africaines sont Khadim Ndiaye (en Guinée) et Pape Seydou Ndiaye (au Sénégal), deux des trois gardiens. Dans le groupe, les plus +capés+ sont Cheikh Mbengue (Saint-Etienne), Mouhamed Diamé (Newcastle) et Moussa Sow (Fenerbahçe) qui vont disputer leur troisième phase finale de CAN après celles de 2012 et 2015. Les 23 Sénégalais seront regroupés à Dakar de lundi à jeudi, puis se...
(AFP 23/12/16)
L'Algérien Riyad Mahrez (Leicester), le Sénégalais Sadio Mane (Liverpool) et le tenant du titre gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) sont les trois derniers footballeurs en lice pour le trophée du meilleur joueur africain de l'année, décerné le 5 janvier, a annoncé la CAF jeudi. Les trois hommes sont arrivés en tête des votes des sélectionneurs ou directeurs techniques des associations affiliées à la CAF et de groupes d'experts du football et des médias. L'Egyptien Mohamed Salah (AS Rome) et l'Algérien Islam Slimani (Leicester) resteront donc au pied du podium. Le trophée sera remis le 5 janvier à Abuja au Nigeria. Aubameyang, qui a mis fin la saison précédente à quatre ans d'hégémonie de l'Ivoirien Yaya Touré, pourrait se succéder à lui-même...
(AFP 22/12/16)
L'international sénégalais de West Ham Diafra Sakho, régulièrement blessé depuis le début de la saison, a subi une opération au dos qui le privera de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017) qui débute dans trois semaines au Gabon, a déclaré jeudi son entraîneur Slaven Bilic. "Il a subi une opération du dos et sera absent six à huit semaines. Bien sûr, cela le privera de la Coupe d'Afrique des Nations", a expliqué le technicien des Hammers, déjà privé de l'ancien buteur du FC Metz pendant la majeure partie de la saison. L'attaquant sénégalais de 26 ans, qui n'a fait que deux apparitions cette saison en Premier League, ne rejoindra donc pas les Lions pour la CAN-2017 au Gabon (du 14...
(APA 15/12/16)
Le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont assuré leur qualification en demi-finales de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de Beach soccer (football de plage) en remportant leur deuxième victoire de suite face respectivement à Madagascar (3-1) et le Nigeria (4-4, puis 3 Tab 1), à l’issue de la 2ème journée de la compétition disputée mercredi à Lagos, au Nigeria. Après sa promenade de santé d’entrée face au Ghana (5-0), les Ivoiriens ont remis ça en s’imposant devant le pays organisateur (4-4, puis 3 Tab 1). Suffisant pour s’assurer le premier ticket pour le carré d’as du groupe A. Le second se jouera à distance entre l’Egypte et le Nigeria. Avantage à ce dernier qui croise...
(APA 14/12/16)
Le sélectionneur de l'équipe nationale du Maroc de football, Hervé Renard, fait de l'Algérie, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal les favoris de la 31ème édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) prévue du 14 janvier au 5 février 2017 au Gabon. «L'Algérie, la Côte d'Ivoire et le Sénégal sont un cran au-dessus et je pense qu'ils ont le potentiel pour remporter le trophée», a affirmé le Français lundi soir sur le plateau de la chaîne BeIN Sports. L'Algérie a un seul trophée à dans son escarcelle. Tenante du titre, la Côte d’Ivoire compte deux sacres (1992 et 2015), alors que le Sénégal, 1ère nationale africaine au classement FIFA, court derrière son premier trophée continental. Double vainqueur de...
(Autre média 13/12/16)
Le Sénégal entame ce mardi à Lagos son opération «reconquête du titre». Les Lions de la plage affrontent le Maroc en match comptant pour la 1ère journée de la poule B. Comme il y a plus d’un an aux Seychelles, le Sénégal aura le même menu en entrée en Can de Beach soccer. les joueurs de Ngalla Sylla vont croiser le Maroc contre lequel ils s’étaient imposés (7-3). C’était d’ailleurs leur unique succès en match de poule. ce qui ne leur avait pas empêché de décrocher la seconde place qualificative en demi-finales. Pape Amadou Kamara, l’homme qui avait marqué cette rencontre en s’offrant un quadruplé, n’a pas été invité pour la grand-messe. l’attaquant de Gorée Beach soccer paie sûrement les...
(Sud Quotidien 08/12/16)
Pas de titre, pas de Mondial. L’équipe nationale féminine du Sénégal a différé hier, ses chances de remporter son premier sacre continental à la finale de la 22e édition de la Coupe d’Afrique des nations de Handball. La réserve déposée par la Tunisie sur la demi-finale perdue, lundi, face au Sénégal et rejeté mardi par la Confédération africaine de handball a finalement été acceptée par la Fédération internationale de handball (IHF) suite à une nouvelle requête qui lui a été soumise par la partie tunisienne. Elle a été enjointe à cette disqualification d’une suspension du Sénégal pour une durée de quatre ans. L’équipe nationale de handball a été privée hier, mercredi 7 décembre, de sa place de finaliste de la...
(APA 07/12/16)
Le Sénégal va tenter d’inscrire pour la première fois son nom au palmarès de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) dames de handball alors que l’Angola vise à renouer avec le leadership continental, lors de la finale de la 22ème édition de la compétition qui opposera les deux équipes ce mercredi à Luanda. Les «Lionnes » du Sénégal ont créée la sensation en sortant en demi-finale la détentrice du trophée, la Tunisie. Ce qui leur donne le droit de disputer la deuxième finale de leur histoire, après celle perdue il quarante-deux ans. Inscrire leur nom dans le palmarès serait une grosse performance pour les protégées du technicien français Frédéric Bougeant qui ont déjà atteint leur objectif : figurer dans le...
(RFI 07/12/16)
La finale de la CAN 2016 de handball féminine entre l'Angola et le Sénégal se déroule, ce jeudi 7 décembre, au Pavillon des Sports de Kilamba, sur le sol angolais. Lors des demi-finales, les Sénégalaises ont battu la Tunisie, tenante du titre, sur le score de 26-20, tandis que les Angolaises se sont imposées 31-19 face au Cameroun.
(APA 06/12/16)
La finale de la 22ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) dames de handball opposera, mercredi à Luanda, l’Angola au Sénégal, victorieux en demi-finales, lundi, respectivement du Cameroun (26-20) et de la Tunisie (31-19), validant, dans la foulée, leur qualification pour la Coupe du monde de la discipline. Si la qualification en finale de l’Angola, grandissime favorite de la compétition, était attendue, celle du Sénégal, en revanche, l’était moins. Les «Lionnes » ont réussi l’exploit d’éliminer la tenante du titre, la Tunisie. L'Angola a d'ores et déjà à son palmarès 12 finales, dont 11 victorieuses. La seule finale perdue par les Angolaises est celle de 1991 face au Nigeria. Le Sénégal, lui, va vers sa deuxième finale après...
(APA 05/12/16)
Le Sénégal a remporté samedi à Lomé le trophée de la 7ème édition du tournoi de l’UEMOA après sa victoire en finale 1 but à face face au Mali. Le but victorieux a été inscrit par Aliou Badji à la 78e minutes sur un coup de tête. Avec quatre buts inscrit durant le tournoi, Badji a été sacré meilleur buteur du tournoi. Des footballeurs locaux des 8 pays de l’ Union économique et monétaire ouest-africaine ( UEMOA) ont pris part au tournoi. Il s’agit du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo)
(APA 02/12/16)
Le Sénégal s’est qualifié jeudi pour la finale de la 7e édition du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) après sa large victoire 5 buts à 0 face à la Guinée Bissau, a constaté APA. Les Sénégalais n’ont pas fait de cadeau à leurs adversaires lors de ce match comptant pour la 3e et dernière journée de la poule B. Les buts sénégalais ont été inscrits respectivement par Ibrahim Niane, Krepin Diata Badje Alou (doublé ) et Pape Habib. Dans l’autre match de cette poule, le Bénin et le Burkina Faso ont fait match nul 0-0. La finale aura lieu samedi entre le Sénégal et le Mali.
(SeneNews 30/11/16)
Selon les informations de Libération, la Justice française, particulièrement le parquet financier, s’est récemment opposée à une demande de sortie du territoire sollicitée par Lamine Diack. Presque au même moment, l’ex président de l’IAAF qui a demandé l’annulation de la procédure en pointant du doigt une série de violations, a eu une réponse négative.Lamine Diack est encore contraints de rester à Paris où il vit depuis maintenant un an, au domicile d’un de ses fils, en banlieue. Selon les informations de Libération, les magistrats du Pôle financier se sont encore opposés récemment à une demande de sorite introduite par l’ancien président de l’IAAF qui semble de plus en plus payer les frais de la « fuite » de son fils...
(RFI 26/11/16)
Annoncé parmi les cinq finalistes du Trophée du joueur africain de l’année, le Sénégalais Sadio Mané fait partie de ces joueurs qui étonnent par leur talent et leur constance dans le travail. Nous avons retrouvé quelques acteurs du FC Metz qui ont côtoyé ce joueur actuel de Liverpool lors de son arrivée en Europe en 2010. Pour la deuxième fois, Sadio Mané, 24 ans, a été élu le meilleur sportif sénégalais de l’année. Mais son aura dépasse largement les frontières de son pays, lui qui l’a quitté en 2010 pour apprendre son métier au FC Metz après avoir été formé à Dakar à l’Académie génération foot, partenaire du club lorrain depuis 2003. De Dakar à Metz, itinéraire d'un gamin surdoué...
(Jeune Afrique 22/11/16)
Un "collectif d'amis" de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme a versé lundi la caution de 500 000 euros exigée par la justice française à Lamine Diack dans le cadre d'une affaire de corruption passive et blanchiment aggravé. C’est un coup de main qui tombe à pic pour Lamine Diack. L’ancien président de l’IAAF, mis en cause dans une affaire de corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française après la découverte de nombreux cas de dopage au sein de l’athlétisme russe, a bénéficié de la générosité d’un « collectif d’amis », comme l’a expliqué sa famille dans un communiqué lundi. Ce cercle proche s’est en effet cotisé pour réunir les 500 000 euros exigés par la justice...

Pages

(APA 24/11/15)
Plusieurs sujets allant de la politique au terrorisme en passant par le business sont traités par la presse sénégalaise de ce mardi. Sud Quotidien parle de la création par Macky Sall d'une entité consultante pour le dialogue Etat-Collectivités locales et affiche «les réserves des…maires» qui estiment que ladite structure prête à confusion d'autant qu'il existe déjà des structures adéquates en la matière. Le journal EnQuête affiche à sa Une son entretien avec Ibrahima Sylla, enseignant-chercheur à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis (Nord). «Macky est sur la voie d'être sanctionné. Beaucoup de Sénégalais ne se retrouvent plus dans son discours ni dans sa politique. Si ce n'était que des réalisations, Wade ne serait jamais battu», estime l'enseignant. Traitant du congrès des...
(RFI 24/11/15)
« Artivist. Spéciale Nina Simone ». C’est le titre d’une soirée qui s’est déroulée ce week-end à Dakar. Ce collectif cherche à faire connaitre des membres de la communauté afro qui se sont battus pour les droits civiques, mais dont les vies restent très méconnues sur le continent africain. C’est le cas de Nina Simone. En une heure et demie, la vie de Nina Simone défile. Des vies, cette Afro-Américaine née Eunice Kathleen Waymon en 1933 en Caroline du Nord semble en avoir eu mille. Pianiste classique devenue chanteuse de cabaret puis star internationale, activiste, amie de Martin Luther King, elle touchera le fond avant de connaître à nouveau la gloire. Pour une grande partie du public, c’est une découverte...
(APA 17/11/15)
Des sujets relatifs au terrorisme, dont la sortie du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, laissant entendre que le Sénégal n’est pas à l’abri, ainsi que les stratégies de lutte, sont largement commentés par la presse sénégalaise de ce mardi. «Le Sénégal n'est pas à l'abri…Nous ferons de sorte que l'interdiction du voile intégral soit appliquée», dit le ministre dans Sud Quotidien, à propos de la menace terroriste. Dans Le Témoin, il poursuit : «Le Sénégal n'est pas à l'abri d'une attaque terroriste». Le journal EnQuête s'intéresse au consensus national autour du terrorisme et révèle que «Benno Bokk Yakaar (majorité) partant, l'opposition hésite». Ce journal écrit que la Ligue démocratique et le Parti socialiste sont en phase avec le Chef...
(APA 11/11/15)
La presse sénégalaise parvenue mercredi à APA continue de faire les choux gras à la position ferme du président Macky Sall contre le terrorisme, engageant dans la lutte l’armée nationale et les populations. «La menace terroriste inquiète le Sénégal : Macky Sall invite les populations à la culture sécuritaire. Des moyens colossaux sont mis à la disposition de l'armée. Il encourage la formation des forces armées», écrit Direct-Info à sa Une. Dans la lutte contre le terrorisme, Le Populaire note que «l'armée (est) en rempart» et que «Macky veut un système de renseignements performant, capable de savoir ce que l'ennemi va penser». «L'armée dotée d'avions de chasse et de patrouilles», informe Le Populaire, donnant la parole à Macky Sall qui...
(APA 05/11/15)
L'inculpation en France de l'ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack, pour corruption passive et blanchiment aggravé et la conférence du M23 sur la crise à l'Assemblée nationale, sont les sujets phares des quotidiens sénégalais parvenus jeudi à APA. « Mise en examen de l'ancien président de l'IAAF en France dans une affaire de corruption sur le Dopage », titre Le Populaire qui informe que les proches de Lamine Diack sont montés au créneau pour dénoncer et démonter en pièces « les accusations excessives et insignifiantes » contre leur mentor. Dans sa livraison du jour, Le Témoin titre, « corruption dans l'athlétisme, Lamine Diack brûlé par la flamme olympique » . « Lamine Diack et...
(APA 04/11/15)
La nouvelle stratégie de l’opposition pour récupérer le Groupe parlementaire «Libéraux et Démocrates» dont le bureau de l’Assemblée nationale a confié la présidence au frondeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), Modou Diagne Fada, au détriment d’Aïda Mbodj, se paie des quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA. «L'opposition se réajuste», titre Sud Quotidien qui informe que les opposants vont externaliser le combat en saisissant les chefs religieux. Le Témoin qui parle de nouveau plan d'actions précise que «l'opposition va déposer des plaintes auprès des chefs religieux». «Le Pds et ses alliés comptent saisir les chefs religieux», renchérit le journal EnQuête. Dans Direct-Info, Diop Decroix et Cie accablent le bureau de l'Assemblée nationale et soutiennent qu' «il est en service commandé». Pour...
(AFP 27/10/15)
Le professeur Oumar Sankharé, deuxième agrégé de grammaire du Sénégal après Léopold Sédar Senghor, est décédé lundi à l'âge de 65 ans, selon une association et la presse sénégalaises mardi. L'agence de presse sénégalaise (APS, officielle) ainsi que plusieurs quotidiens et sites d'information locaux ont rendu hommage au Pr. Sankharé, dont la disparition a été confirmée à l'AFP par Aboubacar Demba Cissokho, de l'Association de la presse culturelle au Sénégal. "Ces dernières années, il avait une santé chancelante, et fut même hospitalisé en France", indique Le Soleil (pro-gouvernemental), "il est décédé des suites d'une longue maladie", rapporte Walfadjri (privé), l'un et l'autre sans préciser la nature de son mal. "Il doit être inhumé cet après-midi (mardi) à Thiès", sa ville...
(AFP 20/10/15)
Près de 25 m3 d'archives papier du poète et premier président du Sénégal Leopold Sédar Senghor, menacées par les rongeurs, vont être remises en état, a-t-on appris mardi auprès de la région Basse-Normandie (nord-ouest de la France) qui vient de débloquer 150.000 euros. "La veuve de M. Senghor étant âgée, c'est le conseil de famille qui nous a alerté sur l'état de ces archives qui se trouvaient dans une petite maison sur la propriété des Senghor à Verson", près de Caen, a expliqué à l'AFP le président socialiste de la région Laurent Beauvais. Ces 25 m3 de papiers "attaqués pour certains par les rongeurs" et 38 m3 d'objets, qui appartiennent à Mme Senghor, ont récemment été déménagés dans un bâtiment...
(Enquête 19/10/15)
Ce sont Doudou Ndiaye Rose, Pape Ibra Tall, Vieux Sing Faye, Moussa Ngom, Pacotille, Ya Cheikh, Demba Dia, Pape Mboup, Omar Bassoum, Malick Ndiaye Farathial Thial, Thierno Ndiaye Doss, Isseu Niang, Yandé Codou Sène etc., qui ont bercé bien des générations et qui sont décédés. Mais dès qu’on les a enterrés, on a presque cessé de parler d’eux. Pourtant, ils ont consacré leur vie à faire rayonner la culture sénégalaise ici et ailleurs. Et rien que pour cela, ils méritent qu’on leur rende hommage. Ce qui n’est pas le cas. Au Sénégal, on a l’impression qu’aussitôt enterrés, les morts sont oubliés. Un traitement que ne méritent pas nos illustres artistes. Un devoir de mémoire s’impose. ‘’Ku dee yaa perte’’, a-t-on...
(APA 16/10/15)
L’artiste sénégalais Ismaël Lo sera l’une des têtes d’affiche de la 20ème édition du Festival international des musiques bantoues qui se tient du 16 au 21 novembre prochain dans la capitale camerounaise, Yaoundé, a appris APA vendredi auprès du comité d’organisation. Invité grâce au soutien de l'Union européenne, en collaboration avec le Festival Africa fête de son pays, on le retrouvera sur le podium avec 53 autres musiciens, parmi lesquels d'autres célébrités internationales telles que Djeli Moussa Diawara du Guinée ou encore Sally Nyolo du Cameroun. Le Festival international des musiques bantoues, encore appelé Festi-Bikutsi, ouvrira en outre ses portes à 40 intermittents du spectacle ainsi qu'à 25 jeunes talents. Un module d'encadrement («Masterclass») de guitare classique et moderne de...
(France-Guinée Equatoriale 30/09/15)
Le Vème Salon international du Livre africain (SILA) s’est tenu à Tenerife (Iles Canaries) en Espagne, du 24 au 27 septembre 2015. Cette année, les femmes ont été mises à l’honneur avec la présence de Ken Bugul (Sénégal), Remei Sipi Mayo (Guinée équatoriale) et Hortense Yawa Djomeda (Togo). Devant un public nombreux, constitué en partie d’éditeurs espagnols venus pour l’occasion, le Festival s’est décliné sous forme de débats, présentations de livres et avec la projection du long-métrage Cold Harbour de Carey McKenzie. Le 24 septembre, c’est l’écrivain équato-guinéen Donato Ndongo Bidyogo, auteur de nouvelles commeLas tinieblas de tu memoria negra ou El metro qui a été distingué par le Festival en se voyant décerné le Prix “3 Orillas”. L’auteur âgé...
(APA 24/08/15)
Un village de vacances ouvert toute l’année et d’une capacité de 860 lits commerciaux, à destination des familles, va être construit sur un terrain de 30 hectares à Nianing (Petite côte), dans le cadre de la relance du secteur touristique sénégalais, a appris APA auprès des promoteurs du projet. «Ce projet d’un coût global de 41,3 milliards FCFA (environ 63 millions d’euros) est porté par le Club Méditerranée, la société Vacances Cap Skiring SA (VACAP), la Caisse de Dépôts et Consignations du Sénégal (CDC) et le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) avec Impaxis Capital en tant que conseiller financier. L’ambition du projet est de s’imposer comme la locomotive pour la relance du secteur touristique du Sénégal en général et de...
(Le Quotidien (Sn) 21/08/15)
24 heures après avoir accompagné à sa dernière demeure son ami Vieux Sing Faye, Doudou Ndiaye Coumba Rose le rejoint auprès de Dieu. Le célèbre percussionniste a rendu l’âme hier après un malaise. Le monde de la culture a perdu l’un de ses plus illustres ambassadeurs. Parents, amis et des curieux ont été nombreux hier à convergé au domicile de Doudou Ndiaye Coumba Rose dès l’annonce de son décès. Ils étaient assis sous des bâches, la mine triste, les regards perdus pour ceux dont on pouvait voir les yeux. Certains se camouflent avec des lunettes noir fumée. D’autres, mouchoir à jeter entre les mains, pleurnichent. Les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Ces dernières, vêtues d’habits traditionnels, agitent pour...
(AFP 20/08/15)
Autorités, artistes, religieux et diplomates ont rendu hommage à Doudou Ndiaye Rose, chef percussionniste célèbre à travers le monde, à l'occasion de ses funérailles jeudi, au lendemain de son décès à Dakar à l'âge de 85 ans. Les obsèques de Mamadou dit Doudou Ndiaye Rose, énergique maître tambour respecté qui a été inhumé jeudi en début d'après-midi, ont rassemblé une foule nombreuse dans le quartier des HLM, où il résidait, selon les médias locaux. Y ont assisté de nombreux représentants du gouvernement dirigés par le Premier ministre Mohamed Dionne, ainsi que le président de l'Assemblée nationale Moustapha Niasse et le chanteur vedette Youssou Ndour, par ailleurs ministre conseiller du chef de l’État Macky Sall. Après l'annonce de son décès, survenu...
(7sur7.cd 17/08/15)
Lorsque le tumulte de Dakar commence à leur taper sur les nerfs, les Sénégalais prennent une chaloupe à l’embarcadère. Quelques minutes plus tard, ils se retrouvent au milieu de l’océan, en vue d’une belle île ocre aux allures de petit paradis méditerranéen : Gorée. Dès l’accostage, le passager est séduit par la langueur des îliens. Ici, au­cun stress. Aucune route, aucune voiture. Les mille habitants de l’île ont jeté l’ancre à Gorée pour se reposer dans les maisons de style méditerranéen, construites à l’époque de la colonisation : des volets bleus, des murs ocre, des toits rosés. Des rues étroites qui retiennent l’ombre, des bougainvilliers et des filaos bercés par le vent de l’Atlantique. Au-delà de l’Afri­que, Gorée a acquis...
(AFP 05/08/15)
"Les BD, ce sont les seules lectures que j'aime", confie Bilal, 15 ans, un des habitués de "BD Passion Dakar", unique bibliothèque au Sénégal exclusivement dédiée à la bande dessinée. Bilal Faly Faye, collégien sénégalais, en a appris l'existence il y a un an sur les réseaux sociaux via un groupe de fans de BD, explique-t-il à l'AFP, assis sur une chaise en plastique bleue, un tome de "Deadman Wonderland" dans les mains et à ses pieds, des bacs remplis d'albums. Les initiateurs "ont fait un peu de pub sur Facebook" en août 2014, "je n'avais jamais vu de bibliothèque de BD à Dakar. Je me suis dit: +Enfin!+", raconte-t-il. Depuis, il s'y rend en moyenne "tous les trois jours"...
(Le Quotidien (Sn) 24/07/15)
Pour sa 4ème édition, le festival Deggi daaj international fête les 85 ans de Doudou Ndiaye Rose. Durant deux semaines, ateliers et concerts se succèdent avant un spectacle extraordinaire qui aura lieu à la mairie de Dakar. «Dans l’esprit de la collaboration entre contemporain et traditionnel, un orchestre de six batteurs internationaux et sénégalais va rejoindre l’orchestre de Doudou Ndiaye Rose et plusieurs danseurs pour promouvoir l’héritage culturel du sabar», mentionne un communiqué. Le document, qui précise que le festival a commencé depuis le 17 juillet avec une semaine de répétitions suivie par une autre de concerts, mentionne qu’il se terminera avec la grande fête de Doudou Ndiaye Rose à l’Hôtel de ville de Dakar. On annonce également pour mardi...
(Jeune Afrique 22/07/15)
Dans sa nouvelle création, à découvrir en sélection officielle (le « in »), la chorégraphe dakaroise questionne la place des femmes dans son pays en s'inspirant des tanebeer, ces bals populaires où la danse bouscule l'ordre social et sexuel. Dans le ciel provençal, le Festival d’Avignon fait briller cet été l’une des étoiles montantes de la danse contemporaine africaine. Après le succès international d’un solo à la précision chirurgicale, Regarde-moi encore, la Sénégalaise Fatou Cissé a investi depuis quelques jours le prestigieux cloître des Carmes. Elle y creuse, avec Le Bal du cercle, sa réflexion sur la condition des...
(Enquête 06/07/15)
C’est ce week-end, dans les locaux de la Maison d’Édition L’Harmattan, que le député du parti Rewmi Thierno Bocoum a procédé au lancement officiel de son premier ouvrage ‘’Un père à l’assaut de la douleur’’. Publié en 2014, cet ouvrage retrace le drame personnel qu’il a vécu suite à la disparition de son fils cadet, il y a quelques mois, suite à un accident domestique. C’est ce week-end qu’a eu lieu la cérémonie officielle de présentation de l’ouvrage écrit par le député Thierno Bocoum pour retracer le drame personnel qu’il a vécu, en 2014, après l’accident mortel ayant coûté la vie à son cadet, Bakary dit ‘’Vieux’’. La cérémonie, qui s’est déroulée en présence de nombreux dignitaires dont des parlementaires...
(Enquête 01/07/15)
‘’It’s my man ! ‘’ Une biographie de Kalidou Sy filmée par Jo Gaï Ramaka, a été projeté au WARC de Dakar dans le cadre d’un forum de discussion qui s’est tenu ce vendredi. Ce documentaire, long de 65 minutes, raconte l’artiste grâce aux témoignages de ceux qui l’ont aimé et connu, notamment sa veuve, Eileen Julien Sy. Hommage au peintre Kalidou Sy, disparu en 2005, ‘’It’s my man’’ (2009, 65 minutes) est un documentaire qui retrace, à coup de témoignages et de plans éclectiques, l’œuvre et, surtout, la vie d’un artiste malheureusement encore méconnu du grand public sénégalais. Ancien directeur de l’École nationale des Beaux Arts, Kalidou Sy a passé les dernières années de sa vie entre Dakar et...

Pages

(Jeune Afrique 27/06/17)
Le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage à Habib Thiam qui fut Premier ministre du pays à deux reprises sous la présidence d'Abdou Diouf. Habib Thiam, ex-Premier ministre sénégalais, s’est éteint à l’âge de 84 ans lundi 26 juin. Il avait été le bras droit d’Abdou Diouf, successeur de Léopold Sédar Senghor à la présidence, à deux reprises entre le 1er janvier 1981 et le 3 avril 1983 puis du 8 avril 1991 au 3 juillet 1998. Il avait commencé son ascension dès l »indépendance du Sénégal en 1960 en devenant ministre du président Senghor, chargé du Plan et du développement. Par la suite il fut nommé ministre du Développement rural en 1968, député en 1973, et devint président...
(RFI 24/06/17)
Les outils numériques peuvent rendre de nombreux services, y compris là où on les attend le moins. Dans une petite épicerie de quartier par exemple, comme il y en a tant à Dakar, des boutiquiers font désormais leurs comptes à l’aide d’une tablette. Ils sont utilisateurs de Weebi, une application lancée par deux Sénégalais et un Français. Weebi signifie «facile» en peul, car cette application facilite justement la gestion comptable des petits commerçants. A Dakar, tout le monde fréquente les petites boutiques de quartier pour acheter...
(Jeune Afrique 24/06/17)
Ses œuvres sont exposées partout et présentes dans les collections les plus prestigieuses. Pourtant, la « potière de Casamance » vit toujours dans son village de Bignona, entourée d’une fascinante aura de mystère... Portrait d’une artiste fondamentale – premier d’une série de documents consacrés à trois femmes puissantes du continent*. Âgée d’environ 75 ans, Seyni Awa Camara, la « magicienne de la terre » de Bignona (Basse-Casamance), n’a cessé de produire ses sculptures anthropomorphes en terre cuite évoquant la maternité et la sexualité. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/448616/culture/arts-plastiques-seyni-awa...
(RFI 24/06/17)
L’équipe du Sénégal dispute la plus prestigieuse coupe d’Afrique de rugby à XV, la Gold Cup, du 24 juin au 5 août 2017. Les Sénégalais espèrent y faire bonne figure face à des pays comme le Zimbabwe et la Namibie. Les « Lions de la Téranga » ont aussi le secret espoir de décrocher prochainement une qualification en Coupe du monde. « Ça fait dix ans qu’on bataille pour en être là, pour goûter au haut-niveau du rugby africain. » La voix de Charles Ndiaye ne trahit pas la fatigue et la lassitude, malgré un long voyage de La Rochelle, dans l’Ouest de la France, à Dakar, en passant par Paris. Le capitaine du XV sénégalais est déterminé, à la...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Mamadou Lamine Sow, directeur général de la compagnie Air Sénégal qui deviendra opérationnelle en décembre prochain, a signé mardi l’achat de deux ATR 72-600 destinés à desservir en priorité le marché régional. Il en détaille les contours pour Jeune Afrique. Jeune Afrique : Quelles seront les premières destinations vers lesquelles voleront ces avions ? Mamadou Lamine Sow : L’ATR 72-600 se trouve être à forte efficience économique, aussi bien en termes de coût d’exploitation que de consommation de carburant, sur les trajets courts jusqu’à 800 kilomètres. C’est un avion imbattable. Ces deux avions, qui répondent parfaitement aux besoins du marché...
(Le Monde 23/06/17)
Le texte adopté par les députés est censé « professionnaliser » le secteur, mais certains dénoncent des atteintes à la liberté d’expression. Les députés sénégalais ont voté, mardi 20 juin, à l’unanimité des membres présents, le projet de Code de la presse adopté en conseil des ministres en mai. Le texte, long de 233 articles, est dans les cartons depuis plus de sept ans. Il est le fruit d’intenses négociations entre le gouvernement et les professionnels des médias, mais ces longues discussions n’empêchent pas certaines voix de s’élever contre quelques-unes de ses mesures, qui menaceraient la liberté de la presse. Pourquoi les discussions ont-elles duré si longtemps ? Le projet a été initié en 2009 par l’ancien président Abdoulaye Wade...
(RFI 23/06/17)
Accélérer la mobilité des personnes pour le commerce et l’intégration africaine, c'est l'objectif du free roaming. L'idée est de permettre aux usagers quand ils se déplacent dans les autres pays de conserver leur numéro local sans avoir de frais supplémentaires : recevoir des appels gratuitement et émettre des appels au tarif local, comme s'ils étaient restés dans leur pays. En novembre dernier, les autorités de régulation de six pays de la Cédéao - le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Guinée et la Sierra Léone - ont signé un protocole d'accord auxquels s’est ajouté le Togo en janvier. En théorie, tous ces pays auraient dû basculer depuis le 31 mars. Cela a été annoncé officiellement, mais...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Signé mardi 20 juin, à l'occasion du Salon international de l'aéronautique du Bourget, le contrat d'achat de deux avions ATR par Air Sénégal marque les débuts de la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise qui démarrera ses opérations par étapes, d'abord sur le réseau domestique et régional, puis vers l'Afrique de l'Ouest et la France. On pourra dire que c’est là, sur le « statique » du Salon international de l’aéronautique du Bourget, ce mardi 20 juin, qu’est probablement...
(RFI 21/06/17)
Près de 10 d'attente, de réflexion, de débat, de revirement. Le Sénégal vient de se doter d'un nouveau Code de la presse, voté mardi 20 juin à l'Assemblée nationale, qui vise à structurer un secteur en difficulté, à cadrer la profession de journaliste. De nettes améliorations saluées mais des critiques également car certains points de la loi limitent la liberté de presse, estiment certains professionnels des médias. Cinquante députés sur 150, six heures de débat et un vote à l'unanimité. Mustapha Diakhate, le président du groupe de la majorité à l'Assemblée, très actif pour élaborer le texte, n'a pas demandé la parole pour saluer cette nouvelle loi. « C’est un instrument au service de la liberté de la presse, a-t-il...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(Le Monde 20/06/17)
Pas moins de 47 partis ou coalitions présentent des candidats à la députation, un record qui risque de peser sur le bon déroulement du scrutin. Appelés aux urnes le 30 juillet pour élire leurs députés, les électeurs sénégalais risquent d’avoir le tournis. Ils vont devoir choisir parmi les candidats de 47 listes différentes, un fait inédit dans l’histoire du pays : lors des législatives de 2012, 24 listes étaient en compétition. Cette offre politique pléthorique n’est pas sans poser des problèmes d’organisation qui pourraient décourager les électeurs. Conformément au...
(RFI 20/06/17)
Après plusieurs années de réflexion et d'attente, le projet de loi sur l'encadrement de la médecine traditionnelle au Sénégal a été adopté fin mai en Conseil des ministres. C'est la première fois qu'un texte est proposé pour encadrer cette médecine à laquelle de nombreux Sénégalais ont pourtant recourt. Le but : contrôler les plantes utilisées, les médicaments, les prescriptions et sélectionner les professionnels de ce secteur. En cas d'adoption par les députés, un médecin traditionnel devra obtenir une autorisation...
(Jeune Afrique 19/06/17)
Le projet d’alliance électorale entre l’ex-président Abdoulaye Wade et le maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait pschitt. L’opposition part donc aux législatives en ordre dispersé. Pour le plus grand bonheur de la coalition présidentielle. Ils n’ont pas rompu le jeûne ensemble. Ce dimanche 28 mai, deuxième jour du mois de ramadan, aucun d’entre eux n’a souhaité s’éterniser...
(RFI 16/06/17)
Ce mercredi à Dakar, les sympathisants et partisans de Khalifa Sall se sont réunis pour marquer les 100 jours de détentions du maire. Khalifa Sall, qui est candidat aux législatives du 30 juillet prochain, est soupçonné d'avoir détourné 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d'euros) d'argent public. Et pour ses avocats, Khalifa Sall, incarcéré, n'est pas en mesure de battre campagne. Au total, 17 avocats défendent le maire de Dakar pendant que le célèbre El Hadji Diouf, tonitruant avocat-député, harangue les sympathisants dans la cour de la mairie : « Qu’est-ce que donc Khalifa Sall a fait ? Absolument rien ! On a voulu le liquider, mais le peuple de Dakar fera face ». Maître Seydou Diagne dans la...
(RFI 16/06/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en visite en Afrique de l’Ouest. Après la Guinée Conakry la veille, et avant la Mauritanie vendredi, le ministre français était ce jeudi au Sénégal. Jean-Yves Le Drian a tenu un point presse à la résidence de l’ambassadeur de France avec son homologue Mankeur Ndiaye. Les deux hommes ont évoqué des menaces qui pèseraient sur la Gambie sans donner de détails.
(La Tribune 16/06/17)
Les coupures de courant intempestives qui exaspèrent les gambiens ces derniers jours vont peut-être cesser. Le Sénégal a décidé de fournir de l’électricité à la Gambie, « un pays ami », par le biais de la Société nationale d'électricité (Senelec) qui a levé récemment 2000 milliards de Fcfa pour améliorer la fourniture d'électricité au Sénégal. Le Sénégal concrétise son soutien à la Gambie. Alors que le pays est plongé dans le noir, les populations, exaspérées par les coupures d'eau et d'électricité à répétition, notamment ces derniers jours, se déchaînent sur les réseaux sociaux pour exprimer leur ras le bol. Pour mettre fin à cette frustration, la Gambie a fait appel à son voisin immédiat, le Sénégal. Une demande acceptée par...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Plus de 100 jours après l'incarcération de Khalifa Sall, ses avocats ont tenu une conférence de presse mercredi à l'Hôtel de ville de Dakar. Ils ont réclamé la remise en liberté et le respect des droits civiques de leur client, qui se présente aux législatives du 30 juillet malgré sa détention. Le moment choisi se voulait symbolique. Comme l’indique un grand panneau installé récemment devant l’Hôtel de ville de Dakar, qui totalise le nombre de jours de détention de Khalifa Sall, voilà plus de 100 jours que le maire de la capitale est incarcéré à la prison de Rebeuss. Mercredi 14 juin, les avocats de l’élu socialiste ont donc tenu une conférence de presse sous les lambris dorés de sa...
(RFI 14/06/17)
Au Sénégal, alors que le président Macky Sall rentre d'une tournée européenne à Bruxelles, Berlin et Paris où il a rencontré Emmanuel Macron, le maire de Dakar Khalifa Sall est en prison depuis précisément 100 jours. Et les deux hommes politiques vont désormais s'affronter sur le terrain politique avec les législatives qui se tiendront le 30 juillet prochain. Malgré sa détention, le maire de Dakar reste combatif. « Combatif », « serein », mais visiblement « frustré », expliquent des proches du maire. Car la détention, vue par certains comme une manière...
(RFI 14/06/17)
Soigner les migrants aux mains des passeurs en Libye est pour l'instant mission impossible, alors que leurs conditions de vie semblent encore plus difficiles que dans les centres de rétention, selon MSF qui cherche à obtenir un accès à ces populations. L'ONG apporte depuis l'été dernier des soins aux migrants dans les centres de rétention à Tripoli mais "nous cherchons aussi à les aider en amont", explique Jean Guy Vataux, chef de mission en Libye pour Médecins sans frontières, de passage à Paris pour quelques jours. Le chef du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a récemment qualifié d'"épouvantables" les conditions de vie dans ces centres. Là, paradoxalement, les migrants "sont visibles" et "il est assez facile...
(Jeune Afrique 14/06/17)
Les footballeurs sénégalais n'avaient toujours pas touché les primes promises pour les matchs amicaux joués en mars. C'est désormais chose faite. Depuis deux mois, l’affaire provoquait des tensions entre les joueurs et la Fédération de football, et entre cette dernière et le ministère des Sports. Et, en privé, les internationaux sénégalais ne cachaient plus leur agacement face au non-paiement des primes promises pour les matchs amicaux qui les avaient opposés, en mars, au Nigeria (1-1) et à la Côte d’Ivoire (1-1). « C’est surtout la manière dont tout cela est mené qui les irrite. On leur parle de manque de liquidités, et l’affaire traîne en longueur », avance un proche de la sélection. Le ministère a donc décidé de remettre...

Pages