Jeudi 19 Octobre 2017

Sénégal

(MondAfrique 02/10/17)
La Résurgence du Mouvement Abolitionniste (IRA), ONG anti-esclavagiste en Mauritanie, des organisations de défense des droits humains et des avocats mauritaniens, sénégalais, français et belges ont vu le gouvernement sénégalais interdire la conférence de presse qu’ils devaient tenir, ce samedi 30 septembre 2017, au Café de Rome. Cette conférence de presse n’aura finalement pas lieu à la date et à l’endroit initialement retenus. Les autorités mauritaniennes et sénégalaises n’y étant pas favorables. Pour rappel, la rencontre avec la presse devait évoquer la grave crise politique et sociale en Mauritanie ainsi que les nombreux maux ...
(APA 02/10/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Plusieurs personnalités de la société civile, du monde syndical, des religieux, des artistes et des parents d'd'élèves se sont mobilisés, lundi matin au collège Bosphore de ‘’Yavuz Selim’’ à Liberté 6 à Dakar, pour manifester leur désaccord avec la décision du gouvernement sénégalais de fermer les écoles de ce groupe scolaire censé appartenir au prédicateur turc Fetullah Gulen, a constaté APA sur place. Parmi les manifestants massés dés 7 heures du matin à la devanture de l'école, gardée par des éléments du Groupement mobile d'intervention (Gmi), il y avait notamment Simon du mouvement +Y en a marre+ . "Je ne peux pas comprendre pourquoi cette école du groupe Yavuz Selim soit obligée de payer le prix dans un...
(Le Soleil 02/10/17)
Genève - (Suisse)- Le Sénégal, grand consommateur de riz importé qui pèse lourdement sur sa balance commerciale, a décidé, dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse) lancé par le Président Macky Sall, de devenir autosuffisant. Dans un entretien exclusif accordé au Soleil, à Genève, Alioune Sarr, après avoir présidé l’un des 100 panels sélectionnés par l’Organisation mondiale du commerce (Omc), dans le cadre de son forum public qui rassemble 2.000 personnes venues du monde entier, donne des raisons d’espérer. Il a rappelé l’important travail qu’est en train d’abattre le gouvernement du Sénégal et le secteur privé pour matérialiser cette grande ambition d’autosuffisance en riz du chef de l’Etat. Il a aussi abordé les problèmes du commerce sénégalais. Monsieur le...
(RFI 02/10/17)
Au Sénégal, il n’est pas bon de critiquer le futur TER (Train express régional) construit par l’entreprise française Alstom et qui va relier Dakar au nouvel aéroport, situé à 40 kilomètres de la capitale. Le tracé de ce futur train traverse des communes populaires de la grande banlieue et nécessite l’expropriation de nombreuses familles. Pour la première fois, ce samedi 30 septembre, des habitants de Thiaroye se sont rassemblés pour dénoncer notamment les faibles montants des indemnités. « Ma maison, ma richesse, recasement ou rien ».
(Le Point 02/10/17)
Au cœur du delta du Saloum, au centre-ouest du Sénégal, à plusieurs centaines de kilomètres du tumulte de la capitale Dakar, s'ouvre le royaume de la mangrove. Dans cette réserve naturelle de 76 000 hectares, les palétuviers, arbres rois de la forêt, dominent l'horizon. À côté serpente le fleuve Saloum, avec ses milliers de bras de mer appelés « bolongs ». Sillonnant ce labyrinthe marécageux, notre pirogue glisse sur l'eau, se frayant un chemin parmi les 200 îles et îlots que compte l'estuaire. Au loin, un groupe de pélicans prend son envol. Bienvenue dans le parc national du delta du Saloum, l'un des plus grands réservoirs de mangrove d'Afrique. Ici, plus de 250 espèces d'oiseaux, de reptiles et de mammifères...
(RFI 02/10/17)
C’est la fin de la saison des pluies au Sénégal, période de la pêche au poulpe. Une pêche exclusivement destinée à l’exportation et le pays souhaite justement renforcer cette filière dépendante de la demande des marchés européens et asiatiques. Mais les prises de poulpes, source de revenus pour les pêcheurs artisanaux, sont chaque année moins nombreuse, et les autorités n’ont d’autre choix que d’envisager une pêche plus durable. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171001-senegal-peche-poulpe
(RFI 02/10/17)
La Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Maroc, ces trois pays fréquentent régulièrement les grands salons du tourisme dans le monde. Ils étaient présents à Paris du 26 au 29 septembre, lors de l’édition 2017 de l’IFTM Top Resa. Comme chaque année, ils avaient réservés des stands assez importants à ce salon des professionnels du tourisme. Le Maroc a été la 1ère destination touristique en Afrique en 2016 en termes d’arrivées, une croissance de 1,5% par rapport à l’année précédente. La destination attire toujours les voyageurs cette année, selon Abderrafie Zouitene, Directeur général de l'Office marocain du tourisme. « Les recettes liées à l’activité en devises ont atteint un pic historique, avec l’équivalent de pratiquement 6,3 milliards de dollars ;...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres des efforts consentis par ceux-ci pour transformer leurs économies. Pour Dimitri Sanga (photo), le Directeur du BSR-AO/CEA, « l’institution parle un langage qui n’est compris que des décideurs politiques et spécialistes des questions de politiques publiques. Les spécialistes des médias...
(Jeune Afrique 30/09/17)
En marge du Forum Investir en Afrique, co-organisé par la Banque chinoise de développement et la Banque mondiale du 25 au 27 septembre à Dakar, Ahmed Bin Sulayem, le président de Dubaï Ports World (DPW), a évoqué les investissements à consentir dans le Port du Futur de Ndayane, dont l’opérateur portuaire émirati sera le maître d’œuvre. C’est au sortir de son entrevue, le 25 septembre dernier à Dakar, avec le chef de l’État Macky Sall, qu’Ahmed Ben Sulayem a fait l’annonce...
(AFP 30/09/17)
La Fifa a fixé vendredi les dates des 8 ou 9 novembre pour le match à rejouer Afrique du Sud-Sénégal de la 2e journée des qualifications au Mondial-2018, a indiqué la Fédération sénégalaise de football (FSF). L'instance dirigeante du football mondial a décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana (surnom de la sélection sud-africaine), vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane. Il a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) Dans le groupe D, le Burkina Faso et le Cap Vert occupent les deux premières places avec 6 points chacun, le Sénégal est...
(RFI 29/09/17)
Au Sénégal, Khalifa Sall est en prison depuis plus de 200 jours. Pour la première fois dans l'histoire du pays, un député a été élu depuis sa cellule. A l'Assemblée, ces confrères ont fait leur rentrée il y deux semaines et le débat autour du statut de Khalifa Sall est vif. Certains estiment qu'il doit rester en prison en attendant que la justice passe, d'autres au contraire pensent qu'il est temps de débattre de l'arrêt temporaire des poursuites à son encontre pour permettre sa libération. Avec notre correspondant à Dakar...
(Enquête 29/09/17)
Le régime du président Sall mettra du temps à s’en remettre. La sortie assassine de Mamadou Ndoye, membre de la mouvance présidentielle, enterre définitivement la gouvernance vertueuse, naguère slogan du chef de l’Etat. ‘’EnQuête’’ revient sur la nébuleuse autour du financement des partis politiques. Mamadou Ndoye, ancien Secrétaire général de la LD/MPT, a percé, ce dimanche, une partie de la grand-voile de mystère qui couvrait jusque-là les relations entre le chef de l’Etat et ses alliés de Benno Bokk Yaakaar. Une histoire de postes ministériel, législatif, mais aussi de gros sous. Toute la face...
(Sud Quotidien 29/09/17)
Remis au goût du jour à la suite de la sortie au vitriol de l’ancien Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), Mamadou Ndoye, sur les ondes de la radio privée Sud Fm, la lancinante question du financement des partis politiques au Sénégal préoccupe les parlementaires de la 13ème législature. Ce, quelque soit leur bord politique. En effet, que ce soit Modou Diagne Fada, député non-inscrit du parti Les réformateurs démocrates/ Yessal, ou Pape Diop du groupe parlementaire de l’opposition «Liberté et démocratie», ou encore Abdoulaye Wilane, membre de la mouvance présidentielle «Benno Bokk Yakaar» (Bby). Tous, reconnaissent...
(Le Soleil 29/09/17)
Le Sénégal a mis à profit l’édition 2017 du sommet mondial de l’Union international des télécommunications (Itu Telecom World), à Busan (Corée du Sud), pour échanger sur les évolutions les bonnes pratiques technologiques dans le monde du numérique mais aussi nouer des contacts avec des partenaires potentiels informe un communiqé de l’Artp. Une occasion aussi pour vendre la candidature du Sénégal au conseil de l’Uit pour y maintenir son siège. Le sommet de Busan, dont la cérémonie d’ouverture officielle était présidée par le ministre sud-coréen en charge du Développement des Tic, cadre avec les objectifs de la stratégie nationale « Sénégal Numérique 2025 ». La délégation sénégalaise au sommet était composée des représentants de la Primature, du ministère de la...
(Sud Quotidien 29/09/17)
Désormais, les travaux à l’Assemblée nationale vont démarrer après 15 minutes de l’heure fixée, lors des plénières qui n’exigent pas un quorum. La 13ème législature a adopté hier, mercredi 27 septembre, la proposition du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, le «1/4 d’heure pédagogique» qui accorde 15 minutes aux députés retardataires. La décision a été prise à l’unanimité lors de la clôture de la 1ère session extraordinaire. Rupture ou simple effet d’annonce ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la 13ème législature affiche sa volonté de mettre fin aux longues heures de retard que connaissait la défunte législature, lors des plénières. Elle a, en fait, adopté hier, mercredi 27 septembre, le «1/4 d’heure pédagogique», sur proposition de son...
(Enquête 29/09/17)
Lors de l’installation de la 13ème législature, le président de l’Assemblée nationale avait averti les députés absentéistes. Un appel qui semble être entendu au regard de la ‘’présence massive’’ des parlementaires à la première session extraordinaire de l’actuelle législature ouverte hier. ‘’Le président de l’Assemblée nationale est en train de se faire un grand plaisir par rapport à la présence massive des députés. Ce n’est que le début. Mais nous souhaitons vivement que ça continue comme ça. Venir assister aux séances, c’est le moins que l’on puisse faire en tant que député’’, a souligné hier l’honorable Aïda Mbodj, au sortir de la première session extraordinaire qui s’est tenue à la place Soweto. Revenant sur l’atmosphère et les temps forts de...
(Sud Quotidien 29/09/17)
En marge du 3e forum investir en Afrique, l’agence d’aménagement de la promotion des sites industriels (Aprosi) a reçu une forte délégation d’investisseurs chinois au parc industriel de Diamniadio. Au terme de cette visite de chantier, le directeur général de l’Aprosi annonce que le démarrage de l’exploitation des installations de cette plateforme industrielle intégrée est prévu au mois de décembre prochain. L’exploitation des installations du parc industriel de Diamniadio va démarrer au mois de décembre 2017. L’annonce est du directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi) qui s’exprimait hier, mercredi 27 septembre, en marge d’une visite de terrain dans le site industriel de Diamniadio, en compagnie des investisseurs chinois qui participaient au 3e forum investir...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(RFI 28/09/17)
Les deux poids lourds de la classe politique sénégalaise se toisent. Il y a quinze jours, le président Macky Sall a appelé au dialogue politique. Il souhaite discuter notamment du statut du leader de l'opposition et de l'organisation de la prochaine présidentielle en 2019. Un dialogue refusé pour le moment par l'ex-chef de l'Etat Abdoulaye Wade. Un blocus politique qui fatigue la population. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170928-senegalais-bras-fer-macky-sall-abdoul...

Pages

(Le Monde 23/08/17)
Au volant de sa moto jaune, Abba Diatta, journaliste à Zik FM, informe en temps réel sur l’état du trafic dans la capitale.Dakar, quartier Ouakam, il est 16 heures. La circulation commence à s’intensifier à cette heure de sortie des bureaux où les gens sont pressés de rentrer chez eux. Au milieu du croisement, deux taxis sont entrés en collision, rendant le trafic presque impossible. Du côté droit de la chaussée, un homme confortablement assis sur son scooter, le portable collé à l’oreille, donne des informations sur le trafic. « Bienvenue sur ce point de l’actualité du trafic. Pour les automobilistes en provenance du centre-ville, le croisement Ouakam est à éviter, la circulation est bloquée à ce niveau par un...
(Enquête 23/08/17)
Face aux fortes précipitations et à la grande canicule qui caractérisent l’hivernage, le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) a déjà pris les devants. Pour une meilleure prévention contre cette maladie provoquée par des parasites du genre Plasmodium. La pluviométrie et la température jouent un rôle capital dans la transmission du paludisme. Selon le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, qui présidait hier une conférence de presse, les températures élevées sont favorables à une croissance rapide des moustiques. Sur ce, a dit Dr Oumar Sarr, des intrants suffisants ont été mis en place pour protéger les populations de la transmission saisonnière. ‘’Nous voulons réduire la morbidité liée au paludisme dans la zone centre. En 2016,...
(RFI 22/08/17)
Plus qu'une dizaine de jours avant la Tabaski, le nom donné à l'Aïd el-Kébir en Afrique de l'Ouest. Tout le monde est à la recherche d'un ou plusieurs moutons à sacrifier. Rien que dans la capitale sénégalaise, la demande est estimée à 260 000 têtes. Comme chaque année, la ville est donc devenue un immense point de vente. Beaucoup des moutons vendus avant la Tabaski ont été élevés dans la cour de maison ou sur le toit d'un immeuble. Mais pour compléter cette offre dakaroise, des milliers d'autres bêtes sont ramenées...
(Sud Quotidien 22/08/17)
Même si les recours prévus par la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (Mts) et le mouvement Y’en a marre et ses alliés au niveau des juridictions supranationales sont jugés recevables, il n’en demeure pas moins que leur chance de réussite reste minime. C’est le sentiment des juristes contactés par la Rédaction de Sud quotidien hier, lundi 21 août. En effet, là où le professeur en Science juridique et politique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), El Hadj Iba Barry Kamara brandit la faiblesse des motifs pour annuler les élections, son collègue à l’Ucad, non moins Docteur en droit public, Dr Oumar Sow soulève aussi les motifs évoqués par le Chef de l’Etat, Macky Sall dans son recours auprès du...
(Sud Quotidien 22/08/17)
La 9ème assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social (Hcds) s’est ouverte hier, lundi 21 août. Placée sous le thème «Le dialogue, un mécanisme de contribution à la formulation des objectifs de développement économique et social et un outil d’accroissement de l’impact socio-économique des entreprises multinationales », la rencontre permet de réfléchir sur l’impact socio économique des sociétés multinationales et le dialogue social. Non sans indiquer la réflexion sur des perspectives d’exploitation de nos ressources minières. Dans l’optique d’atteindre les objectifs de croissance par le dialogue social, le Haut conseil du dialogue social (Hcds) organise depuis hier, lundi 21 août, sa 9ème assemblée plénière sur le thème «Le dialogue, un mécanisme de contribution à la formulation des objectifs de...
(BBC 21/08/17)
Cette mesure tombe trois jours après une rencontre entre les ministres de l'intérieur des deux pays à Dakar. Jusqu'à l'expulsion, vers la Casamance de 69 ressortissants sénégalais vivant en Gambie, les relations entre Banjul et Dakar étaient en parfaite harmonie. L'expulsion a eu lieu après un contrôle inopiné où des Sénégalais, sans papiers, ont été appréhendés par les services de l'immigration de Banjul et sa banlieue. Mercredi dernier, le ministre gambien de l'intérieur, Mai Ahmad Fatty était en discussion...
(Jeune Afrique 19/08/17)
Une dizaine de jours après l’incendie d’un groupe électrogène, la capacité de production de la centrale du Cap-des-Biches est toujours réduite. Mais la qualité des prestations de la Senelec est maintenue. L’incendie, le 8 août dernier, d’un groupe électrogène de la centrale électrique du Cap-des-Biches à Rufisque (25 km au sud de Dakar), avait momentanément privé les populations riveraines de courant électrique. Après une dizaine de jours, 35 MW du parc de production de l’énergéticien public, Senelec, sont encore immobilisés. Et la capacité de production de la centrale s’en est trouvée réduite. « C’est un groupe électrogène de 18 MW, plus un autre qui lui est contigu d’une capacité d’environ 17 MW. Ce qui fait une indisponibilité totale de 35MW...
(Sud Quotidien 18/08/17)
Le transit en Gambie via le bac de Farafégny est devenu une gageure. Le potentiel de risques a considérablement augmenté eu égard à la vétusté des navires manifestement inaptes à la navigation fluviale depuis le siècle dernier. Les surcharges hétérogènes, la dépendance à une chaloupe pour assurer les rotations, les dérives multiples vers l’inconnu ont fini d’installer les conditions d’une catastrophe imminente. L’insalubrité, la corruption, l’hostilité du milieu forment un cocktail nauséabond face à la politique de l’Autriche des pouvoirs publics. Le drame ayant entraîné hier, la mort d’un jeune suite à une collision entre une pirogue et le bac, donne déjà un avant-goût du mal-vivre à la traversée du bac. Est-il vraiment exagéré, par ces temps qui courent, de...
(Sud Quotidien 18/08/17)
Dakar a abrité hier, jeudi 17 août, un atelier de partage du rapport de l’étude sur la détermination de critères de répartition du Fonds d’équipement des collectivités locales (Fecl) et l’amélioration des mécanismes de financement des collectivités territoriales. Organisé par l’Agence de développement municipal (Adm), il vise la validation par les acteurs de la décentralisation du document sur les critères de répartition du Fonds d’équipement des collectivités locales (Fecl). Le débat sur les conditions de répartition des Fonds d’équipement des Collectivités locales (Fecl) sera bientôt un vieux souvenir. En collaboration avec le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du Territoire et la Direction des Collectivités locales (Dcl), l’Agence de développement municipal (Adm) a organisé hier, jeudi...
(AFP 17/08/17)
L'archéologue Ibrahima Thiaw contemple depuis une plage de Dakar les îles qui bordent la capitale du Sénégal. Avec sa petite équipe de plongeurs, il s'apprête à partir à la recherche d'épaves gisant, il en est certain, à quelques encablures de la plus célèbre d'entre elles, Gorée, lieu de mémoire et symbole de la traite négrière. Du 15e au milieu du 19e siècle, des milliers d'esclaves africains ont transité par cette minuscule île située à cinq kilomètres à peine de Dakar, avant d'entreprendre une épouvantable traversée vers les Amériques. Ils y servaient de main-d'oeuvre forcée dans les plantations, tandis que les navires repartaient vers le Vieux continent la coque remplie de coton, de sucre ou de tabac. Selon l'archéologue sénégalais, trois...
(Enquête 17/08/17)
Pour satisfaire les besoins du marché en moutons pour la fête de Tabaski, la demande globale s’élève à 750 000 têtes de bétail. L’annonce a été faite par Mme Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre sénégalais de l’Elevage et des Productions animales, à l’occasion de sa visite effectuée à Nouakchott avant-hier. Dans le cadre de l’opération Tabaski, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre de l’Elevage et des Productions animales, a effectué, avant-hier, une visite en Mauritanie, au cours de laquelle elle a rencontré son homologue mauritanien, représenté par le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie maritime, M. Nany Ould Chrougha. Cette rencontre s’est déroulée en présence du ministre mauritanien du Commerce, de messieurs Mamadou Tall et Cheikhna Ould Nenni, respectivement ambassadeur du...
(Enquête 17/08/17)
Les mutilations génitales féminines persistent encore au Sénégal, malgré leur interdiction. Les dernières statistiques révèlent que 13 % des jeunes filles sénégalaises de moins de 15 ans sont victimes d’excision, surtout dans la région de Matam. L’excision est toujours une réalité au Sénégal. Et ce, malgré son interdiction par la justice et les campagnes de sensibilisation pour son éradication. C’est ce que révèlent les derniers chiffres d’une enquête dont les résultats ont été livrés avant-hier, à Guédiawaye. C’était lors d’une journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et de sensibilisation sur la santé de la reproduction, l’excision et les mariages précoces organisée par Youth Women for Action (Ywa). A en croire la présidente de ce réseau constitué de...
(SeneNews 17/08/17)
La quête de l’argent facile peut souvent conduire des personnes à poser des actes qui sont de nature à mettre en péril la vie des paisibles citoyens. C’est ce qui a conduit, sans doute, la dame Fatou Cissé à pactiser avec le diable pour mettre sur le marché un riz impropre à la consommation, parce que destiné au bétail.Fatou Cissé avait acheté et stocké 5,5 tonnes de riz dans sa maison sise à la cité Asecna de Yeumbeul. Son modus operandi consistait à transvaser le produit destiné à la consommation de bétail dans des sacs normaux susceptibles d’exercer un attrait sur les consommateurs. Il revenait ensuite à son frère, Modou Cissé, de transporter les sacs de riz sur sa charrette...
(Sud Quotidien 16/08/17)
Des milliers de nouveaux bacheliers frappent aux portes des universités publiques sénégalaises chaque année. Un effectif pléthorique dans les institutions d’enseignement supérieur du Sénégal qui cache mal l’insuffisance de l’effectif du personnel enseignant et de recherche (Per). La série de recrutement initiée par l’Etat est insuffisante, pendant ce temps-là les universités publiques se vident de ses enseignants. Ils partent en cascade en retraite, risquant de plonger les universités au bord du naufrage. L’étude commanditée par le syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) au niveau du Laboratoire de recherche sur les transformations économiques...
(Enquête 16/08/17)
Les populations impactées par la décharge de Keur Massamba Guèye ont enclenché la bataille pour sa délocalisation. Elles ont organisé, hier dans la matinée, un sit-in pour exiger sa fermeture. Ils sont venus des quartiers Keur Massamba Guèye, Sud stade Lat-Dior, Mbour 4 extension et Sinthiou Yoro Sadio pour prendre d’assaut, hier, la décharge de Keur Massamba Guèye. Tous unis dans la colère autour d’un même souhait : la fermeture de celle-ci qui, selon eux, est un véritable problème environnemental et de ‘’santé publique’’. D’après leur porte-parole du jour, les autorités locales doivent agir pour les aider à se débarrasser définitivement des ordures. La seule alternative, dit-il, c’est la fermeture de cette décharge. ‘’Une décharge ne peut pas se trouver...
(SeneNews 14/08/17)
Le regroupement des boulangers du Sénégal va en grève ce mercredi. A l’origine, l’organe dirigé par Amadou Gaye s’inscrit d’ans l’organisation d’une assise nationale pour assainir le secteur de la Boulangerie.Abordant le motif de leur démarcation face à la décision du regroupement des boulangers du Sénégal d’aller en grève le mercredi prochain, le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal, Amadou Gaye déclare sur les ondes de la Rfm, «nous respectons la population pour ne pas être des va-t’en guerre. Nous sommes des boulangers, nous vivons les mêmes problèmes qu’eux, mais nous, nous sommes une fédération nationale». De ce fait, Amadou Gaye estime que, « les boulangers ne doivent pas simplement réduire les problèmes de la boulangerie en...
(Sud Quotidien 14/08/17)
Ce n’est plus le parfait amour entre le maire de Thiaroye-Gare, Badou Ndoye Sène et les commerçants du marché Thiaroye. A l’origine de ce désamour, la situation d’insalubrité, l’absence d’assainissement et l’anarchie qui règnent dans le marché. L’insalubrité, l’absence d’assainissement et l’anarchie qui règnent dans le marché Thiaroye inquiètent les usagers. En assemblée générale, les commerçants du marché Thiaroye ont brandi des menaces de ne plus payer les taxes municipales à partir de ce lundi. Face à la presse les commerçants ont laissé entendre leur courroux: «Nous avons marre de cette situation qui perdure. C’est la énième fois qu’on se mette en mouvement. Depuis un mois, on a écrit encore au maire, avec ampliation aux préfet, sous-préfet et percepteur, pour...
(RFI 11/08/17)
Au Sénégal, plusieurs projets ces dernières années ont eu pour but d’attirer les femmes dans le secteur des transports. En 2007, l’ancien président Abdoulaye Wade, lance les «Taxis Sisters»: dix femmes sont recrutées et sponsorisées pour conduire des taxis dans Dakar, un métier jusqu’ici inconnu des Sénégalaises. Le projet fait alors fureur, la presse internationale en parle. Mais dix ans plus tard, ces conductrices ont pour beaucoup jeté l’éponge. L’une d’entre elles, Aïssatou, a aujourd’hui intégré un service de bus, et parle de sa passion pour la conduite, dans un pays où ce secteur est dominé par les hommes. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170811-senegal-passion-conduite-aissatou-ex...
(Enquête 10/08/17)
En décidant de surseoir à son mot d’ordre de grève prévue hier et aujourd’hui, le Syndicat unitaire des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) n’a pas encore dit son dernier mot. Tout va dépendre de l’application des accords signés avec le gouvernement. Le syndicat note, en attendant, des avancées. En raison des avancées significatives notées dans l’application des accords signés avec le gouvernement qui a mis 5,2 milliards de francs Cfa à la table des négociations, le Syndicat unitaire des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) a décidé, avant-hier, de suspendre son mot d’ordre de grève prévue les 8 et 9 août. Dans un communiqué dudit syndicat parvenu, hier, à EnQuête, Mballo Dia Thiam...
(Autre média 10/08/17)
Il y a quelques années, en 2013, le Colloque international des Musulmans de l’Espace francophone (CIMEF) se tenait à Dakar avec une institution basée au Qatar, le Centre de recherche sur la Législation islamique et l’Ethique (CILE) en collaboration avec d’autres mouvements islamiques de la sous-région, d’Europe et du Canada. Cette année, la même conférence devra se tenir du 11 au 16 août à Abidjan sous forme d’Université d’Eté attirant des militants d’Afrique comme d’Europe mais aussi des étudiants et des organisations de la société civile toujours avec le même Centre. Je risque d’être répétitif car l’enjeu reste le même : il ne faudrait pas que le biais religieux soit emprunté par certains réseaux pour pénétrer nos sociétés encore préoccupées...

Pages

(Enquête 12/07/17)
Pourquoi vous avez choisi de garder le silence depuis votre nomination, le 4 janvier 2017 ? On nous a souvent taxés d’avoir fait beaucoup de bruit sans rien. Alors, j’ai opté, avec mes collègues, de ne pas communiquer sur les perspectives. Nous avons dit qu’il faut parler sur des résultats. Dans le silence, nous avons accéléré les travaux pour que l’idée soit réelle. Le PRODAC étant un programme de création d’emplois, tout devait se faire à partir d’infrastructures dédiées à cela. La cadence est accélérée avec les collègues, les bailleurs de fonds, l’entreprise Green 2000 qui est le maître d’ouvrage de ce projet. Avec toute une équipe, comme un cerveau collectif, nous avons travaillé d’arrache-pied jour et nuit pour que...
(Agence Ecofin 10/07/17)
Le déficit de trésorerie des banques et établissements de crédits opérant au sein de l'UEMOA a atteint 3180,5 milliards de FCFA (5,52 milliards $) au terme de l'année 2016, a appris l'agence Ecofin d'un récent rapport officiel publié par la BCEAO. A la fin 2015, ce déficit de trésorerie était déjà de 1814 milliards de FCFA Cette situation est la conséquence d'une progression 16,8% du financement de l’économie par ces banques et établissements, notamment dans le cadre des activités de prêts ou de placements sur titres, contre une progression plus modeste (9,8%) de la mobilisation des ressources, notamment les dépôts de la clientèle. Dans ces conditions, les demandes de refinancement effectuées par ces structures auprès de la BCEAO, ont progressé...
(SeneNews 07/07/17)
Pour les financements extérieurs, le régime de Macky Sall avait battu le record avec un cumul de plus de 5000 milliards de FCFA. Depuis hier, ce record a explosé, car la barre des 6000 milliards est dépassée.Si c’était une note à délivrer, on aurait dépassé le maximum .On en serait au bonus. Les performances sont incontestables et elles expliquent le record. Encore une fois, les prévisions faites par le ministre des finances vont au de la des espérances. Il y a juste deux semaines, le document de programmation budgétaire pluriannuelle (2018-2020), voté par l’assemblée nationale, annonçait que, depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir « les conventions de financement conclue avec les partenaires techniques et financiers ont largement dépassé celles...
(Enquête 05/07/17)
Le Directeur général de la Senelec a indiqué hier que même si le Sénégal vend de l’électricité à la Gambie et au Mali, la commande nationale sera toujours privilégiée. M. Mouhamadou Makhtar Cissé Cissé s’exprimait, lors d’un atelier de partage sur le concept ‘’PSE-Mobile’’ de la Convergence des Etudiants et Jeunes Diplômés au Sénégal (CEJED). ‘’Tout n’est pas parfait à la Senelec. On a encore des difficultés pour fournir de l’électricité à tout le monde. Mais il y a des pays comme le Mali et la Gambie qui comptent sur nous pour pouvoir améliorer leur existant. C’est ça l’unité africaine, la solidarité.’’ Les propos sont du Directeur général de la Senelec. Ce dernier s’exprimait hier, lors d’un atelier de la...
(Enquête 04/07/17)
Les ressources minérales récemment découvertes au Sénégal continuent de faire l’objet de débats. Le séminaire-bilan du Cesti/Oxfam a été l’occasion d’inviter l’Etat à revoir sa copie, en reconsidérant certaines décisions. La rumeur attribuait le limogeage du ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall à des divergences sur l’entrée du major français Total dans le champ pétrolier. L’ex-inspecteur des impôts, Ousmane Sonko, vient en rajouter une couche. D’après lui, ‘‘le contrat proposé par le tandem Kosmos-BP dépasse de 300 milliards F Cfa par an celui signé avec Total’’. Des propos tenus lors du séminaire-bilan organisé par le Cesti et Oxfam, ce samedi à Bopp. Des largesses sur les options fiscales et les contrats qui n’ont pas eu l’heur de plaire au nouveau...
(Enquête 04/07/17)
L’hivernage a fini de s’installer sur presque l’ensemble du territoire national, notamment à Kaolack et Kaffrine. Mais dans ces deux régions du bassin arachidier, les paysans ont “boudé” les semences mises à leur disposition par l’Etat, parce qu’ils les jugent de mauvaise qualité. Certains ont prévu de mettre les graines dans la marmite, là où d’autres revendent leur part ou se gardent même d’aller la récupérer. Pourtant, du côté de l’Etat, on assure que la qualité est presque à 100%. Une affirmation que ne partage pas un opérateur semencier qui parle de 80% de qualité et s’inquiète pour sa part de la quantité et du retard des engrais. Les semences distribuées par le gouvernement dans le Saloum, réputé être le...
(Dakaractu 04/07/17)
 
00:00
Les liens entre la Gambie et le Sénégal se renforcent davantage. La Gambie vient de faire appel à son voisin immédiat pour l’aider à couvrir ses besoins en électricité. Une rencontre qui s’est tenue ce jour à la direction générale de la Senelec en compagnie du ministre de l’énergie de la Gambie et du directeur général de la NAWEC ( National Water and Energy Compagny ) ainsi que le secrétaire général , cette délégation gambienne a fait savoir que la Gambie a fait actuellement pâle figure en terme de fourniture d‘électricité et face à autant de défis qui s’avèrent pour l’heure difficiles à relever, le sécretaire permanent MOD CESSAY qui s’est exprimé au nom du ministre de l’énergie a fait...
(Enquête 03/07/17)
Hier, lors du vote de la loi sur la transformation des titres précaires en titres fonciers, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a renseigné que 122 000 titres fonciers ont été délivrés au Sénégal, de la colonisation à aujourd’hui. Le projet de loi N°18/2017 autorisant la cession définitive et à titre gratuit de terrains domaniaux à usage d’habitat a été adopté hier à l’Assemblée nationale. A cette occasion, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a indiqué que le nombre de titres fonciers délivré de 1932 à aujourd’hui est de 122 000. Selon Amadou Bâ, le processus d’obtention de ce sésame est ‘’assez ardu’’. ‘’Le premier titre foncier au Sénégal date de 1932. Et ce...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Cette ferme solaire, la deuxième inaugurée au Sénégal en moins d’un an, est actuellement l’une des plus importantes d’Afrique de l’Ouest. Porté par l’investisseur dédié aux infrastructures Meridiam, la centrale solaire construite à Santhiou-Mekhe, dans la région de Thiès, apporte une capacité supplémentaire de 30 mégawatts au réseau électrique de la Senelec, l’opérateur public. Ce partenariat public-privé associe Meridiam à Solairedirect...
(Enquête 30/06/17)
Le Programme national d’électrification rurale était hier au menu de la réunion du conseil des ministres. A cet effet, le président de la République a apprécié la mise en œuvre dudit programme ainsi que les efforts réalisés en la matière par le PUDC. Et c’est pour demander au Premier ministre ‘’de veiller à l’exécution effective de toutes les conventions de concession signées avec les opérateurs privés, pour permettre aux populations des zones rurales de bénéficier de l’électricité à des prix optimisés et accessibles’’. A ce titre, le Chef de l’Etat a demandé à Mahammed Boun Abdallah Dionne, ‘’d’engager, dans les meilleurs délais, l’audit exhaustif de l’ensemble des concessions d’électrification rurale conclues par l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER)’’. Il a aussi...
(Enquête 30/06/17)
Dans le cadre de sa rencontre trimestrielle tenue hier à Dakar, la direction nationale de la Banque centrale des Etats de l’Ouest (BCEAO) a annoncé avoir recensé 1 057 ‘’comptes dormants’’ dans les banques et établissements financiers sénégalais. Ce qui fait un montant d’un peu moins d’un milliard de F Cfa. Réunie hier à Dakar, la direction nationale de la Banque centrale des Etats...
(La Tribune 28/06/17)
Le conseil d’administration du FMI vient d’approuver le prolongement d’une année de son programme de soutien aux politiques et aux réformes économiques du Sénégal. La décision fait suite à la demande des autorités sénégalaises qui entendent ainsi poursuivre leur objectif de croissance forte et inclusive à travers de nouveaux projets d’infrastructures et d’amélioration du climat des affaires en vue d’attirer plus...
(Enquête 27/06/17)
Les Socialistes ont tenu hier leur premier secrétariat exécutif national après la publication des listes retenues pour les Législatives du 30 juillet 2017. Une occasion pour les camarades d’Ousmane Tanor Dieng de revenir sur les réactions qui ont suivi les investitures. Le nombre des militants du Parti socialiste (PS) investis pour les Législatives du 30 juillet prochain serait passé de 20 à 17 personnes. Une réduction que le chargé des élections de cette formation politique a tenté d’expliquer hier, lors de la 50ème séance du Secrétariat exécutif national des Verts. Selon Serigne Mbaye Thiam, il appartient aux responsables des partis membres de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) d’édifier leurs militants sur les réalités politiques actuelles. ‘’En 2012, on avait...
(APA 27/06/17)
Au premier semestre 2017, les engagements de la Banque ouest africaine de développement (Boad) sont chiffrés à plus de 343 milliards de francs cfa, a annoncé, mardi à Dakar, son président Christian Adovelande. «Au cours du semestre qui s’achève, la Boad a connu une intense activité opérationnelle qui prolonge la dynamique enclenchée en 2016, avec la reprise des financements concessionnels. Sous réserve de l’approbation des propositions d’engagements soumises à l’ordre du jour de la présente session, les engagements de la Banque pour ce semestre sont estimés à 343,4 milliards f cfa, soit 79% de la cible annuelle», a expliqué Christian Adovelande. Il s’exprimait à l’ouverture de la 105ème session du Conseil d’administration de la Banque ouest africaine de développement (Boad)...
(APA 27/06/17)
La République fédérale d’Allemagne a effectué, mardi à Dakar, son retour au sein du Conseil d’administration de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), a constaté APA. Ouvrant la 105ème session du Conseil d’administration de la Boad, son président, Christian Adovelande, a annoncé ce retour de l’Allemagne, à travers son administrateur titulaire, Michael Wehinger. «Il est important de souligner que pendant sa période d’absence à cette instance, la coopération financière et technique entre la Boad et la Kfw est restée très fructueuse. Ces dernières années, la Boad a bénéficié d’une subvention dénommée +Facilitée du Sahel+ de plus de 10,6 millions d’euros, en soutien au financement de projets d’adaptation au changement climatique», a fait remarquer le président de la Boad, Christian...
(RFI 24/06/17)
Les outils numériques peuvent rendre de nombreux services, y compris là où on les attend le moins. Dans une petite épicerie de quartier par exemple, comme il y en a tant à Dakar, des boutiquiers font désormais leurs comptes à l’aide d’une tablette. Ils sont utilisateurs de Weebi, une application lancée par deux Sénégalais et un Français. Weebi signifie «facile» en peul, car cette application facilite justement la gestion comptable des petits commerçants. A Dakar, tout le monde fréquente les petites boutiques de quartier pour acheter...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Mamadou Lamine Sow, directeur général de la compagnie Air Sénégal qui deviendra opérationnelle en décembre prochain, a signé mardi l’achat de deux ATR 72-600 destinés à desservir en priorité le marché régional. Il en détaille les contours pour Jeune Afrique. Jeune Afrique : Quelles seront les premières destinations vers lesquelles voleront ces avions ? Mamadou Lamine Sow : L’ATR 72-600 se trouve être à forte efficience économique, aussi bien en termes de coût d’exploitation que de consommation de carburant, sur les trajets courts jusqu’à 800 kilomètres. C’est un avion imbattable. Ces deux avions, qui répondent parfaitement aux besoins du marché...
(Enquête 23/06/17)
Bonne nouvelle pour les responsables de famille qui craignaient de ne passer une bonne fête de Korité par faute d’argent. Car les fonctionnaires et agents de l’Etat vont recevoir leurs salaires. Le Trésor va faire les virements à partir d’aujourd’hui. D’après le ministère de l’Economie et des Finances, les pensions de retraite ont commencé à être payées au centre cerf-volant de Dakar depuis hier. Afin de permettre aux retraités de se faire payer, les guichets du Trésor seront exceptionnellement ouverts pour ceux qui perçoivent à la caisse du Centre Cerf-volant. C’est dire que des bousculades sont en vue au niveau des institutions financières entre aujourd’hui et demain du fait que la Korité est annoncée pour lundi prochain.
(RFI 23/06/17)
Accélérer la mobilité des personnes pour le commerce et l’intégration africaine, c'est l'objectif du free roaming. L'idée est de permettre aux usagers quand ils se déplacent dans les autres pays de conserver leur numéro local sans avoir de frais supplémentaires : recevoir des appels gratuitement et émettre des appels au tarif local, comme s'ils étaient restés dans leur pays. En novembre dernier, les autorités de régulation de six pays de la Cédéao - le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Guinée et la Sierra Léone - ont signé un protocole d'accord auxquels s’est ajouté le Togo en janvier. En théorie, tous ces pays auraient dû basculer depuis le 31 mars. Cela a été annoncé officiellement, mais...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Signé mardi 20 juin, à l'occasion du Salon international de l'aéronautique du Bourget, le contrat d'achat de deux avions ATR par Air Sénégal marque les débuts de la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise qui démarrera ses opérations par étapes, d'abord sur le réseau domestique et régional, puis vers l'Afrique de l'Ouest et la France. On pourra dire que c’est là, sur le « statique » du Salon international de l’aéronautique du Bourget, ce mardi 20 juin, qu’est probablement...

Pages

(RFI 10/03/17)
L’équipe du Sénégal s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans en battant celle de Guinée 1-0, le 9 mars à Ndola. Les Sénégalais affronteront les Zambiens le 12 mars à Lusaka. Deux après sa défaite à domicile, le Sénégal va retenter sa chance en finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Battus 1-0 par le Nigeria en 2015, les Sénégalais feront cette fois face aux Zambiens, en finale de la CAN U20 2017. Les « Lionceaux de la Téranga » auront une double pression, le 12 mars à Lusaka : celle du public, évidemment acquis à la cause des Zambiens ; et celle de l’histoire, le...
(AFP 08/03/17)
Les juges français ont adressé au Sénégal une demande pour que Papa Massata Diack soit entendu dans l'enquête pour corruption qui vise son père Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial, mais ils se sont heurtés à un refus de Dakar, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Au coeur de l'enquête, Papa Massata Diack est visé par un mandat d'arrêt international des juges d'instruction, mais le Sénégal avait fait savoir qu'il ne l'extraderait pas. Soupçonné d'avoir eu un rôle dans la retentissante affaire de corruption pour masquer des cas de dopage d'athlètes russes, il a de nouveau été visé par des révélations du journal Le Monde en date du 4 mars sur une possible corruption en 2009 autour de l'attribution...
(AFP 07/03/17)
Nommée en mai dernier, la Sénégalaise Fatma Samoura, première femme N.2 de la Fifa, estime mardi dans un entretien à l'AFP qu'en tant que femme, musulmane et africaine, dans un univers très masculin et peu prompt "à bousculer les traditions", elle a fait tomber "le plafond de verre". Pour l'ex-diplomate aux Nations Unies, le football féminin, jusqu'alors le "parent pauvre" de ce sport prend "un essor irréversible", souligne-t-elle, à la veille de la 40e journée internationale des droits des femmes. Question: Première femme secrétaire générale de la Fifa, vous venez d'un monde extérieur au football.
(Afrik.com 06/03/17)
Finaliste de la précédente édition, le Sénégal a validé son billet pour les demi-finales de la CAN 2017 des moins de 20 ans tout en éliminant le Cameroun 2-0 dimanche. Tombeuse du Soudan 3-1, l’Afrique du Sud accompagne les Lionceaux de la Teranga dans le dernier carré et au Mondial de la catégorie. Après le dénouement inattendu du groupe A de la CAN 2017 des moins de 20 ans samedi, le groupe B de la compétition a livré un verdict moins surprenant ce dimanche avec les qualifications du Sénégal et de l’Afrique du Sud qui font coup double. En effet, outre leur qualification pour les demi-finales de la compétition, les deux sélections gagnent leur billet pour le Mondial de la...
(RFI 06/03/17)
Les équipes d’Afrique du Sud et du Sénégal ont rejoint celles de la Guinée et de la Zambie en demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017), ce 5 mars. Elles se sont par la même occasion qualifiées pour la phase finale du Mondial juniors. Les Camerounais, eux, ont été éliminés dès le premier tour de la CAN U20 2017. Zambie-Afrique du Sud le 8 mars à Lusaka et Sénégal-Guinée le 9 mars à Ndola seront les affiches des demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017). Les Sénégalais ont en effet assuré leur place dans le dernier carré de la CAN U20 2017 en venant...
(AFP 03/03/17)
Papa Massata Diack, fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Lamine Diack, a reçu un versement de 1,5 million de dollars d'une société liée à un richissime homme d'affaires brésilien, affirme Le Monde daté de samedi, renforçant les soupçons de corruption dans l'attribution des JO-2016 à Rio. Selon Le Monde, la justice française "dispose d'éléments concrets mettant en cause l'intégrité du processus d'attribution des jeux Olympiques" à Rio le 2 octobre 2009 à Copenhague, où se tenait le vote pour l'attribution des JO-2016. "Les magistrats soupçonnent des manoeuvres destinées à acheter les votes de membres du CIO lors de la désignation", poursuit le quotidien du soir. En cause, le versement le 29 septembre (soit trois jours avant...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Une ligne a-t-elle été franchie ? Poursuivi par la justice française, Lamine Diack est ardemment soutenu par une partie de la classe politique. Et ses fils font bloc derrière lui. Enquête sur un clan en eau trouble. «Lamine Diack est un seigneur. C’est un homme d’honnêteté et de générosité. » Le 29 janvier, sur l’antenne de Télé Futurs Médias (TFM), Khalifa Sall, le maire de Dakar, élude la première question de son interviewer pour se lancer dans un vibrant plaidoyer en faveur de Lamine Diack. Véritable icône nationale, ancien sportif de haut niveau passé par la politique avant de régner pendant seize ans sur l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), l’octogénaire aux cheveux couleur de neige a entamé de la pire...
(Jeune Afrique 10/02/17)
Accusé d'être au cœur d'un vaste système de chantage et de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme lorsqu'elle était dirigée par son père, le fils de Lamine Diack continue à nier en bloc tout ce dont il est accusé. Interview. Il est bavard, limite intarissable, dès qu’il s’agit de se défendre. Dans le salon de sa vaste villa dakaroise, Papa Massata Diack est offensif, percutant, et crie au complot contre lui et surtout son père, Lamine Diack, , 83 ans, l’ex-président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme...
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ? Les « Léopards » de RDC ont progressé,...
(Sud Quotidien 30/01/17)
C’est un Aliou Cissé complètement abattu qui s’est présenté à la presse en marge de la cruelle élimination du Sénégal à l’issue de l’épreuve fatidique des tirs au but. «Je présente mes excuses au peuple sénégalais», a lancé le sélectionneur des «Lions» qui a toutes les peines du monde à consoler ses joueurs aussi bien sur la pelouse que dans les vestiaires. Une amère défaite qui a poussé l’ancien capitaine du Sénégal à vouloir prendre du recul pour mieux penser à son avenir. Comment vous sentez après cette élimination ? Une élimination n’est jamais facile. Je suis déçu. Mais, je suis plus déçu pour les garçons. Je suis aussi déçu pour le pays qui attendait beaucoup de nous. Toutefois, je...
(RFI 29/01/17)
Les Lions de la Téranga et les Lions indomptables s'expliquaient en quarts de finale de la CAN 2017, ce samedi 28 janvier à Franceville. Ce sont finalement les joueurs camerounais qui se sont qualifiés lors de la séance de tirs au but. Sadio Mané a raté son tir et les Camerounais sont désormais en demi-finale (0-0 après prolongation, tab 4-5). Mais où sont passés les Lions de la Téranga, sortis en première position de leur groupe et invaincus après trois rencontres dans cette CAN 2017 ? Le poids de l’histoire a-t-il rendu cette partie trop compliquée pour les Sénégalais, annoncés comme favoris de ce quart de finale ?
(Youtube 29/01/17)
 
00:00
Le Cameroun bat le Sénégal en quart de finale de la coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon après une série de tir au buts. les cent vingt minutes du match c'est terminé zéro a zéro (0-0) malgré les occasions notamment du coté Sénégalais. Sadio Mané le joueur de Liverpool manque le cinquième tir au but, mais les camerounais n'ont raté aucun tir et mènent (5-4).
(Jeune Afrique 28/01/17)
Entre les Lions indomptables et ceux de la Teranga, qui s’affrontent en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations samedi, la rivalité ne date pas d’hier. Les deux équipes se sont déjà affrontées à quatorze reprises dont une fois en finale de la CAN 2002, lorsque le Cameroun l’avait emporté aux tirs au but. Nous ne serons qu’en quart de finale de la CAN 2017, samedi 28 janvier à Franceville (19 heures GMT). Mais l’affiche du soir aura des airs de combat au sommet du football africain. Certes, le Cameroun n’est plus ce qu’il a pu être au début des années 2000, mais entre les Lions indomptables et leurs rivaux de la Teranga, on s’affrontera à coup sûr...
(AFP 27/01/17)
Un Sénégal jamais sacré mais plus favori que jamais, contre un Cameroun puissance traditionnelle plus modeste que jamais: Lions de la Téranga et Lions indomptables s'expliquent en quart de finale de la CAN-2017 samedi à Franceville (19h00 GMT), avec la finale 2002 en mémoire. Cette finale de 2002, Aliou Cissé n'est pas près de l'oublier, et pour cause: le sélectionneur actuel du Sénégal était le capitaine de cette équipe, et même le joueur qui avait échoué de manière décisive dans la séance des tirs au but (0-0 a.p., 3-2 t.a.b.). "En quinze ans, j'ai eu le temps de pleurer et j'ai eu le temps de me réveiller", a-t-il éludé vendredi, histoire d'évacuer ces fantômes, outre les campagnes calamiteuses qui se...
(RFI 27/01/17)
Dans le stade de Franceville, les supporters du Sénégal venus d’un peu partout devraient mettre le feu lors de la rencontre choc face au Cameroun samedi 28 janvier à Libreville. Jeudi, ils ont répété les chants et danses pour pousser les Lions de la Téranga. Le douzième homme sera bien à l’heure. En aucun cas, ils n’auraient manqué ce choc entre leur patrie, le Sénégal, et le Cameroun. A Franceville, les supporters des Lions de la Téranga sont là pour pousser cette équipe qui se retrouve en quarts de finale. Des supporters soutenus par leurs autorités L’ambassadeur du Sénégal au Gabon et son équipe ont accueilli à Franceville des supporteurs venu de la sous-région, de Libreville, du Cameroun, de la...
(Le Monde 27/01/17)
Pour le sélectionneur des Lions de la Teranga, qui feront face au Cameroun en quarts de finale, « on ne fait pas assez confiance aux techniciens africains ». Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, âgé de 40 ans, ancien joueur du championnat de France passé par Sedan et le PSG notamment, retrouvera le Cameroun en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, samedi 28 janvier. Cela faisait onze ans que les Lions de la Teranga, qui n’ont jamais gagné le trophée, n’avaient pas atteint ce stade de la compétition panafricaine. Lors des éliminatoires, le Sénégal a remporté tous ses matchs. Quel est votre sentiment après cette phase de groupes quasiment parfaite ? Aliou Cissé Les deux premières victoires...
(Senego 26/01/17)
Seuls trois des sept représentants de l’Afrique de l’Ouest à la CAN 2017 (14 janvier-5 février), le Burkina Faso, le Ghana et le Sénégal, sont se qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2017 (14 janvier-5 février). Ces trois équipes sont en course pour la succession de la Côte d’Ivoire, le champion d’Afrique en titre, qui a été éliminé des matchs de poule après sa défaite (0-1), mardi, face au Maroc (poule C), rappelle l’agence de presse sénégalaise. Outre le Maroc, le Maghreb qui a envoyé quatre équipes à la CAN, sera représenté au deuxième tour par l’Egypte, le premier du groupe D, après sa victoire (1-0) aux dépens du Ghana, et la Tunisie (6 points), deuxième du...
(AFP 24/01/17)
L'Algérie n'a pu faire mieux que match nul (2-2) face au Sénégal lundi, et laisse donc ce dernier, ainsi que la Tunisie, tombeuse du Zimbabwe (4-2), se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon. Après le Gabon, l'Algérie: la sélection, entraînée par Georges Leekens, est le deuxième "grand nom" à prendre prématurément la porte de la compétition continentale, après le pays-hôte, qui a été éliminé dimanche après son match nul contre le Cameroun (0-0). Les Algériens ont perdu gros lors de leurs précédents matches, un nul surprise contre le Zimbabwe (2-2) et une défaite logique contre la Tunisie (2-1). Et, malgré leur volontarisme face à une équipe sénégalaise déjà qualifiée et largement...
(Sud Quotidien 23/01/17)
Le Sénégal va affronter le 28 janvier prochain à Franceville, le Cameroun pour les quarts de finale de la CAN 2017. Les «Lions» indomptables ont composté leur ticket après un match nul (0-0) devant le Gabon qui rejoint les trois autres pays hôtes qui ont été éliminés en phase de poules dans une CAN : la Tunisie en 1994, la Côte d’Ivoire en 1984 et l’Ethiopie en 1976. Quant aux Camerounais, ils terminent à la deuxième place du groupe A derrière le Burkina Faso vainqueur (2-0) de la Guinée Bissau. (Franceville, GABON) : Sénégal-Cameroun ! C’est l’affiche du premier tableau des quarts de finale de la 31ème édition de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule présentement au Gabon...
(AFP 20/01/17)
Première nation africaine au classement Fifa, et première à se qualifier pour les quarts de finale de la CAN-2017: le Sénégal a pris son billet en signant sa deuxième victoire dans le groupe B, contre le modeste Zimbabwe (2-0), jeudi à Franceville. Les Lions de la Téranga, avec six points au compteur, se sont mis à l'abri et pourront faire tourner leur effectif lors du troisième match. Ce sera lundi contre l'Algérie (1 point), qui devra, elle, absolument l'emporter après sa défaite 2-1 contre la Tunisie (3 points). Lors de son entrée en lice, le Sénégal avait battu cette même Tunisie (2-0), un peu contre le cours du jeu. Jeudi, les joueurs d'Aliou Cissé ont adressé un autre signal: il...

Pages

(Enquête 04/12/15)
C’est parti, depuis hier, pour la quatrième édition du ‘’Partcours’’. Un évènement qui propose aux amoureux des arts plastiques une série d’expositions d’artistes, dans divers endroits de Dakar. La galerie Arte qui reçoit les œuvres de Cheikh Keita et Mamady Seydi, à travers ‘’palabres’’, et le collectif du laboratoire Agit’Art dont l’exhibition est intitulée ‘’regard sur la ville’’, a ouvert le bal des vernissages hier. Ainsi, jusqu’au 11 décembre, chaque jour, se tiendra un vernissage dans les espaces participants au ‘’Partcours’’. Il est prévu 19 vernissages durant cette période. Il y a quelques jours, au cours d’une conférence de presse tenue à Kër Thiossane, les organisateurs ont annoncé la participation à cette série d’expositions d’un groupe éclectique d’artistes. Selon toujours...
(Enquête 01/12/15)
Après la sortie de ses deux singles : «Femme d’affaires» et «My friends» qui ont fait sa renommée, Marema Fall vient de lancer son tout premier album international intitulé «initié», un mot mandingue qui veut dire ‘’merci’’. A travers cet opus, l’artiste veut remercier ses fans et les mélomanes. Accompagnée de son collaborateur Mao Otayeck, qui est le chef d’orchestre d’Alpha Blondy, Marema a dévoilé hier un album de 11 titres. L’artiste a rencontré la presse au Musée Léopold Sédar Senghor pour présenter son produit. Toutefois, les mélomanes et fans qui attendaient avec impatience l’album devront attendre le 18 décembre 2015 pour se le procurer. À travers «Beugeuleu», «Africa», «Frontière», «Talata Nder» et «Khalela», la chanteuse a voulu montrer un...
(APA 30/11/15)
Les quotidiens sénégalais de ce lundi sont à fond sur le Magal 2015 de Touba (Centre) prévu ce mardi, tout en faisant un clin d’œil à la Can U23 qui se joue depuis samedi à Dakar et à Mbour. «Le Magal de Touba célébré demain», titre Le Soleil, rappelant que c'est le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, qui est magnifié par les fidèles. «Magal 2015 : Ila Touba», note Le Quotidien. «Nous sommes tous Touba», indique La Tribune, à côté de L'As qui s'intéresse au guide des Thiantacounes, «Cheikh Béthio Thioune qui étale 3000 bœufs et 300 chameaux». Pendant ce temps, L'Observateur fait un reportage dans les Daaras de Khelcom et fait la «découverte des...
(APA 25/11/15)
Des sujets portant sur le début, hier, du marathon budgétaire, à la politique et au terrorisme sont mis en exergue par les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA. «Loi des finances : Le Budget s'élève à 3.067 milliards», rappelle Le Soleil, expliquant que 58% des ressources sont mobilisées sur fonds propres et qu'il y a 1.000 milliards d'investissement, avec 6% de croissance annoncé. Pour Walfadjri, pour ce budget 2016, «Macky et Dionne se taillent plus de 143 milliards». «Assemblée nationale : Macky grossit de 08 milliards», note le journal Sud Quotidien. Pour Le Populaire, «le budget de la Primature triple et passe de 20 à 61 milliards». Quoi qu'il en soit, EnQuête écrit qu' «Amadou Bâ chante son budget», poussant...
(APA 24/11/15)
Plusieurs sujets allant de la politique au terrorisme en passant par le business sont traités par la presse sénégalaise de ce mardi. Sud Quotidien parle de la création par Macky Sall d'une entité consultante pour le dialogue Etat-Collectivités locales et affiche «les réserves des…maires» qui estiment que ladite structure prête à confusion d'autant qu'il existe déjà des structures adéquates en la matière. Le journal EnQuête affiche à sa Une son entretien avec Ibrahima Sylla, enseignant-chercheur à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis (Nord). «Macky est sur la voie d'être sanctionné. Beaucoup de Sénégalais ne se retrouvent plus dans son discours ni dans sa politique. Si ce n'était que des réalisations, Wade ne serait jamais battu», estime l'enseignant. Traitant du congrès des...
(RFI 24/11/15)
« Artivist. Spéciale Nina Simone ». C’est le titre d’une soirée qui s’est déroulée ce week-end à Dakar. Ce collectif cherche à faire connaitre des membres de la communauté afro qui se sont battus pour les droits civiques, mais dont les vies restent très méconnues sur le continent africain. C’est le cas de Nina Simone. En une heure et demie, la vie de Nina Simone défile. Des vies, cette Afro-Américaine née Eunice Kathleen Waymon en 1933 en Caroline du Nord semble en avoir eu mille. Pianiste classique devenue chanteuse de cabaret puis star internationale, activiste, amie de Martin Luther King, elle touchera le fond avant de connaître à nouveau la gloire. Pour une grande partie du public, c’est une découverte...
(APA 17/11/15)
Des sujets relatifs au terrorisme, dont la sortie du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, laissant entendre que le Sénégal n’est pas à l’abri, ainsi que les stratégies de lutte, sont largement commentés par la presse sénégalaise de ce mardi. «Le Sénégal n'est pas à l'abri…Nous ferons de sorte que l'interdiction du voile intégral soit appliquée», dit le ministre dans Sud Quotidien, à propos de la menace terroriste. Dans Le Témoin, il poursuit : «Le Sénégal n'est pas à l'abri d'une attaque terroriste». Le journal EnQuête s'intéresse au consensus national autour du terrorisme et révèle que «Benno Bokk Yakaar (majorité) partant, l'opposition hésite». Ce journal écrit que la Ligue démocratique et le Parti socialiste sont en phase avec le Chef...
(APA 11/11/15)
La presse sénégalaise parvenue mercredi à APA continue de faire les choux gras à la position ferme du président Macky Sall contre le terrorisme, engageant dans la lutte l’armée nationale et les populations. «La menace terroriste inquiète le Sénégal : Macky Sall invite les populations à la culture sécuritaire. Des moyens colossaux sont mis à la disposition de l'armée. Il encourage la formation des forces armées», écrit Direct-Info à sa Une. Dans la lutte contre le terrorisme, Le Populaire note que «l'armée (est) en rempart» et que «Macky veut un système de renseignements performant, capable de savoir ce que l'ennemi va penser». «L'armée dotée d'avions de chasse et de patrouilles», informe Le Populaire, donnant la parole à Macky Sall qui...
(APA 05/11/15)
L'inculpation en France de l'ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack, pour corruption passive et blanchiment aggravé et la conférence du M23 sur la crise à l'Assemblée nationale, sont les sujets phares des quotidiens sénégalais parvenus jeudi à APA. « Mise en examen de l'ancien président de l'IAAF en France dans une affaire de corruption sur le Dopage », titre Le Populaire qui informe que les proches de Lamine Diack sont montés au créneau pour dénoncer et démonter en pièces « les accusations excessives et insignifiantes » contre leur mentor. Dans sa livraison du jour, Le Témoin titre, « corruption dans l'athlétisme, Lamine Diack brûlé par la flamme olympique » . « Lamine Diack et...
(APA 04/11/15)
La nouvelle stratégie de l’opposition pour récupérer le Groupe parlementaire «Libéraux et Démocrates» dont le bureau de l’Assemblée nationale a confié la présidence au frondeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), Modou Diagne Fada, au détriment d’Aïda Mbodj, se paie des quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA. «L'opposition se réajuste», titre Sud Quotidien qui informe que les opposants vont externaliser le combat en saisissant les chefs religieux. Le Témoin qui parle de nouveau plan d'actions précise que «l'opposition va déposer des plaintes auprès des chefs religieux». «Le Pds et ses alliés comptent saisir les chefs religieux», renchérit le journal EnQuête. Dans Direct-Info, Diop Decroix et Cie accablent le bureau de l'Assemblée nationale et soutiennent qu' «il est en service commandé». Pour...
(AFP 27/10/15)
Le professeur Oumar Sankharé, deuxième agrégé de grammaire du Sénégal après Léopold Sédar Senghor, est décédé lundi à l'âge de 65 ans, selon une association et la presse sénégalaises mardi. L'agence de presse sénégalaise (APS, officielle) ainsi que plusieurs quotidiens et sites d'information locaux ont rendu hommage au Pr. Sankharé, dont la disparition a été confirmée à l'AFP par Aboubacar Demba Cissokho, de l'Association de la presse culturelle au Sénégal. "Ces dernières années, il avait une santé chancelante, et fut même hospitalisé en France", indique Le Soleil (pro-gouvernemental), "il est décédé des suites d'une longue maladie", rapporte Walfadjri (privé), l'un et l'autre sans préciser la nature de son mal. "Il doit être inhumé cet après-midi (mardi) à Thiès", sa ville...
(AFP 20/10/15)
Près de 25 m3 d'archives papier du poète et premier président du Sénégal Leopold Sédar Senghor, menacées par les rongeurs, vont être remises en état, a-t-on appris mardi auprès de la région Basse-Normandie (nord-ouest de la France) qui vient de débloquer 150.000 euros. "La veuve de M. Senghor étant âgée, c'est le conseil de famille qui nous a alerté sur l'état de ces archives qui se trouvaient dans une petite maison sur la propriété des Senghor à Verson", près de Caen, a expliqué à l'AFP le président socialiste de la région Laurent Beauvais. Ces 25 m3 de papiers "attaqués pour certains par les rongeurs" et 38 m3 d'objets, qui appartiennent à Mme Senghor, ont récemment été déménagés dans un bâtiment...
(Enquête 19/10/15)
Ce sont Doudou Ndiaye Rose, Pape Ibra Tall, Vieux Sing Faye, Moussa Ngom, Pacotille, Ya Cheikh, Demba Dia, Pape Mboup, Omar Bassoum, Malick Ndiaye Farathial Thial, Thierno Ndiaye Doss, Isseu Niang, Yandé Codou Sène etc., qui ont bercé bien des générations et qui sont décédés. Mais dès qu’on les a enterrés, on a presque cessé de parler d’eux. Pourtant, ils ont consacré leur vie à faire rayonner la culture sénégalaise ici et ailleurs. Et rien que pour cela, ils méritent qu’on leur rende hommage. Ce qui n’est pas le cas. Au Sénégal, on a l’impression qu’aussitôt enterrés, les morts sont oubliés. Un traitement que ne méritent pas nos illustres artistes. Un devoir de mémoire s’impose. ‘’Ku dee yaa perte’’, a-t-on...
(APA 16/10/15)
L’artiste sénégalais Ismaël Lo sera l’une des têtes d’affiche de la 20ème édition du Festival international des musiques bantoues qui se tient du 16 au 21 novembre prochain dans la capitale camerounaise, Yaoundé, a appris APA vendredi auprès du comité d’organisation. Invité grâce au soutien de l'Union européenne, en collaboration avec le Festival Africa fête de son pays, on le retrouvera sur le podium avec 53 autres musiciens, parmi lesquels d'autres célébrités internationales telles que Djeli Moussa Diawara du Guinée ou encore Sally Nyolo du Cameroun. Le Festival international des musiques bantoues, encore appelé Festi-Bikutsi, ouvrira en outre ses portes à 40 intermittents du spectacle ainsi qu'à 25 jeunes talents. Un module d'encadrement («Masterclass») de guitare classique et moderne de...
(France-Guinée Equatoriale 30/09/15)
Le Vème Salon international du Livre africain (SILA) s’est tenu à Tenerife (Iles Canaries) en Espagne, du 24 au 27 septembre 2015. Cette année, les femmes ont été mises à l’honneur avec la présence de Ken Bugul (Sénégal), Remei Sipi Mayo (Guinée équatoriale) et Hortense Yawa Djomeda (Togo). Devant un public nombreux, constitué en partie d’éditeurs espagnols venus pour l’occasion, le Festival s’est décliné sous forme de débats, présentations de livres et avec la projection du long-métrage Cold Harbour de Carey McKenzie. Le 24 septembre, c’est l’écrivain équato-guinéen Donato Ndongo Bidyogo, auteur de nouvelles commeLas tinieblas de tu memoria negra ou El metro qui a été distingué par le Festival en se voyant décerné le Prix “3 Orillas”. L’auteur âgé...
(APA 24/08/15)
Un village de vacances ouvert toute l’année et d’une capacité de 860 lits commerciaux, à destination des familles, va être construit sur un terrain de 30 hectares à Nianing (Petite côte), dans le cadre de la relance du secteur touristique sénégalais, a appris APA auprès des promoteurs du projet. «Ce projet d’un coût global de 41,3 milliards FCFA (environ 63 millions d’euros) est porté par le Club Méditerranée, la société Vacances Cap Skiring SA (VACAP), la Caisse de Dépôts et Consignations du Sénégal (CDC) et le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) avec Impaxis Capital en tant que conseiller financier. L’ambition du projet est de s’imposer comme la locomotive pour la relance du secteur touristique du Sénégal en général et de...
(Le Quotidien (Sn) 21/08/15)
24 heures après avoir accompagné à sa dernière demeure son ami Vieux Sing Faye, Doudou Ndiaye Coumba Rose le rejoint auprès de Dieu. Le célèbre percussionniste a rendu l’âme hier après un malaise. Le monde de la culture a perdu l’un de ses plus illustres ambassadeurs. Parents, amis et des curieux ont été nombreux hier à convergé au domicile de Doudou Ndiaye Coumba Rose dès l’annonce de son décès. Ils étaient assis sous des bâches, la mine triste, les regards perdus pour ceux dont on pouvait voir les yeux. Certains se camouflent avec des lunettes noir fumée. D’autres, mouchoir à jeter entre les mains, pleurnichent. Les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Ces dernières, vêtues d’habits traditionnels, agitent pour...
(AFP 20/08/15)
Autorités, artistes, religieux et diplomates ont rendu hommage à Doudou Ndiaye Rose, chef percussionniste célèbre à travers le monde, à l'occasion de ses funérailles jeudi, au lendemain de son décès à Dakar à l'âge de 85 ans. Les obsèques de Mamadou dit Doudou Ndiaye Rose, énergique maître tambour respecté qui a été inhumé jeudi en début d'après-midi, ont rassemblé une foule nombreuse dans le quartier des HLM, où il résidait, selon les médias locaux. Y ont assisté de nombreux représentants du gouvernement dirigés par le Premier ministre Mohamed Dionne, ainsi que le président de l'Assemblée nationale Moustapha Niasse et le chanteur vedette Youssou Ndour, par ailleurs ministre conseiller du chef de l’État Macky Sall. Après l'annonce de son décès, survenu...
(7sur7.cd 17/08/15)
Lorsque le tumulte de Dakar commence à leur taper sur les nerfs, les Sénégalais prennent une chaloupe à l’embarcadère. Quelques minutes plus tard, ils se retrouvent au milieu de l’océan, en vue d’une belle île ocre aux allures de petit paradis méditerranéen : Gorée. Dès l’accostage, le passager est séduit par la langueur des îliens. Ici, au­cun stress. Aucune route, aucune voiture. Les mille habitants de l’île ont jeté l’ancre à Gorée pour se reposer dans les maisons de style méditerranéen, construites à l’époque de la colonisation : des volets bleus, des murs ocre, des toits rosés. Des rues étroites qui retiennent l’ombre, des bougainvilliers et des filaos bercés par le vent de l’Atlantique. Au-delà de l’Afri­que, Gorée a acquis...
(AFP 05/08/15)
"Les BD, ce sont les seules lectures que j'aime", confie Bilal, 15 ans, un des habitués de "BD Passion Dakar", unique bibliothèque au Sénégal exclusivement dédiée à la bande dessinée. Bilal Faly Faye, collégien sénégalais, en a appris l'existence il y a un an sur les réseaux sociaux via un groupe de fans de BD, explique-t-il à l'AFP, assis sur une chaise en plastique bleue, un tome de "Deadman Wonderland" dans les mains et à ses pieds, des bacs remplis d'albums. Les initiateurs "ont fait un peu de pub sur Facebook" en août 2014, "je n'avais jamais vu de bibliothèque de BD à Dakar. Je me suis dit: +Enfin!+", raconte-t-il. Depuis, il s'y rend en moyenne "tous les trois jours"...

Pages

(Jeune Afrique 08/09/17)
Au lendemain de l’expulsion du polémiste anti franc CFA Kemi Seba vers la France, de nombreuses voix s’élèvent au Sénégal pour dénoncer une décision qui, selon eux, ferait du pays « la risée des pays africains ». « Des Africains ont expulsé un Africain », résume à sa manière le rappeur Thiat, l’un des leaders du mouvement de la société civile Y en a marre. La veille, le jeune homme a suivi la voiture emmenant le polémiste Kemi Seba à l’aéroport de Dakar, après la notification de son avis d’expulsion signé par le ministre de l’Intérieur. Sur place, il est pris à partie par un policier, qui l’interpelle et l’emmène au commissariat. « J’ai été arrêté avec Simon (un autre...
(Jeune Afrique 08/09/17)
La Fifa a décidé de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal (2-1, le 12 novembre 2016). Les Bafana-bafana s’étaient imposés grâce un penalty imaginaire. Les deux sélections se retrouveront donc au mois de novembre. La décision devra être confirmée le 14 septembre prochain par la Commission d’organisation des compétitions de la Fifa, mais il n’y a aucune raison d’imaginer un revirement de l’instance faîtière. Le mercredi 6 septembre, le Bureau des qualifications pour la Coupe du monde 2018 a décidé que le match entre l’Afrique du Sud et le Sénégal devait être rejoué. Le 12 novembre 2016, les Lions de la Teranga avaient été battus après que l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey a accordé un penalty totalement imaginaire à la...
(Jeune Afrique 07/09/17)
L’avion de l’activiste franco-béninois Kemi Seba a atterri ce jeudi matin à l’aéroport d’Orly, en France. Il était sous le coup d’une procédure d’expulsion qui lui avait été notifiée la veille par les autorités sénégalaises. Kemi Seba a dû embarquer de force mercredi soir sur le vol Corsair SS979, qui a décollé de Dakar à 23h40 [heure locale] pour atterrir ce matin à 7h15 [heure locale] à l’aéroport d’Orly. D’après son avocat Me Koureichi Ba, l’avis d’expulsion lui avait été notifié mercredi « vers 14h [heure locale] ». « Les délais sont très courts, tout est allé très vite », avait-il déploré. Contacté par Jeune Afrique ce matin, Kemi Seba a réagi à sa manière en déclarant : « Jamais...
(RFI 07/09/17)
Le polémiste franco-béninois Kémi Séba a été expulsé mercredi du Sénégal. Militant pour la suppression du franc CFA, il avait brûlé en août un billet de 5000 francs. Jugé dans cette affaire, il avait été relaxé. L'Etat sénégalais a donc pris la décision de l'expulser. Une décision qui a provoqué une mobilisation de la société civile à l'aéroport de Dakar. L'expulsion de Kémi Séba, Gilles Capo Chichi à l'état-civil, est sans doute la dernière décision du gouvernement Dionne. Puisque l'arrêté a été signé juste avant la démission du Premier ministre mardi. L'Etat estime que la présence de l'activiste constitue une menace grave à l'ordre public. Pour son bras droit, Héry Djéhuty , il n'en est rien. « Si vous appelez...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Surnommé « l’insulteur de la Toile », pour ses propos envers le président Macky Sall, Assane Diouf a été arrêté à Dakar pour « apologie du terrorisme », avant d’être relâché dans la foulée. Son avocat dénonce « une machination » des autorités sénégalaises. C’est peu dire que l’affaire Assane Diouf fait couler de l’encre au Sénégal, si l’on en juge par l’avalanche d’articles dans la presse en ligne. « Fou furieux du web », « doit être interné »… Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le nouvel « ennemi numéro un ».
(RFI 05/09/17)
Un mois après la large victoire de la majorité aux législatives, liste qu’il dirigeait, le Premier ministre Mahamad Boun Abdallah Dione a présenté en début d’après-midi sa démission et n’a pas été reconduit par le président Macky Sall qui se donne quelques jours pour trancher. Dix petites minutes de tête-à-tête. L’entretien entre Macky Sall et Mahamed Boun Abdallah Dione à la présidence a été particulièrement court. Le Premier ministre est arrivé avec 3 heures de retard sur le planning...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Le Premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a officiellement remis sa démission ainsi que celle de son gouvernement, ce mardi, un peu plus d’un mois après les élections législatives du 30 juillet dernier. C’est au nom de la « tradition républicaine » que Mahammad Boun Abdallah Dionne a remis officiellement sa démission, ainsi que celle de son gouvernement, au président Macky Sall, ce mardi 5 septembre. Un peu plus d’un mois après les élections législatives du 30 juillet dernier, remportées haut la main par la coalition Benno Bokk Yakaar au pouvoir, cette démission était attendue et annoncée depuis plusieurs jours. Un nouveau gouvernement « dans les prochains jours » Un nouveau gouvernement devrait être formé « dans les prochains...
(RFI 05/09/17)
Dans le sud du Sénégal, en Casamance, trois civils à bord d'une charrette ont sauté sur une mine fin août, et l'information est passée presque inaperçue. Il s'agit pourtant du premier incident de ce genre en plus de trois ans. L'explosion n'a fait heureusement que des blessés légers. Cette région est toujours l'objet de campagne de déminages qui durent depuis 1999 et ne sont pas près de se terminer. Le conflit casamançais connaît une accalmie depuis l'arrivée au pouvoir du président Macky Sall. L’explosion est survenue le 30 août lors du passage d'une charrette sur une mine placée sur une route secondaire du Nord Sindian, dans le département de Bignona, selon le Centre national d'action anti-mine au Sénégal. Le dernier...
(RFI 05/09/17)
Nation majeure du basket africain, le Sénégal court pourtant derrière un titre continental depuis 1997. Cette année, avec un groupe solide et la présence de presque tous ses meilleurs joueurs, le Sénégal espère remporter l’Afrobasket 2017 qu’il co-organise avec la Tunisie du 8 au 16 septembre. La reconquête commence face à l’Afrique du Sud vendredi au Stadium Marius Ndiaye de Dakar. Le Sénégal aura un adversaire idéal et un public acquis à sa cause pour lancer un tournoi qu’il espère remporter le soir du 16 septembre. « L’objectif est clair : reconquérir le titre », martèle Me Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de Basket (FSB). L’attente dure depuis 20 ans. Depuis 1997 et une finale remportée face au...
(RFI 04/09/17)
Au Sénégal, le président Macky Sall appelle à un dialogue avec l'opposition. Les dernières législatives ont été très critiquées par une partie de la classe politique, le chef de l'Etat reconnait que des modifications doivent être apportées au système électoral sénégalais et que les « forces vives de la nation » doivent y réfléchir ensemble. Un appel à la concertation auquel une partie de l'opposition a répondu en posant au préalable plusieurs conditions. La déclaration du chef de l'Etat a eu lieu après...
(Jeune Afrique 04/09/17)
Le financement de la réhabilitation de la ligne reliant les capitales sénégalaise et malienne, Dakar et Bamako, est un véritable casse-tête. Un accord avec le groupe nigérian pourrait relancer la machine. Plongée dans une profonde crise, Dakar-Bamako Ferroviaire (DBF), la structure qui a hérité de l’exploitation de la ligne de 1 286 km reliant les capitales sénégalaise et malienne, a signé début juillet un mémorandum d’entente avec Dangote Cement Sénégal (DCS). Le cimentier, filiale du groupe détenu par le milliardaire nigérian Aliko Dangote, pourrait financer la réhabilitation d’ici janvier 2018 d’une partie du matériel roulant – deux locomotives et 70 wagons –, pour un montant d’environ 6 millions de dollars. En échange, DBF convoierait pour Dangote entre 100 000 et 500 000 tonnes...
(BBC 31/08/17)
Un Youtubeur sénégalais du nom de Assane Diouf, basé aux Etats Unis a été expulsé mercredi soir à bord d'un vol charter. Il est connu pour sa virulence et ses insultes contre le président Macky Sall et les autorités politiques et religieuses du Sénégal. M. Diouf qui se dit pro-Wade, prédécesseur de Macky Sall, fait partie d'un groupe de Sénégalais expulsés pour séjour irrégulier sur le sol américain. Assane Diouf est en détention dans les locaux de la division des investigations criminelles à Dakar, selon la police sénégalaise qui a confirmé l'information dans une radio locale. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41095727
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(Jeune Afrique 31/08/17)
À 35 ans, la Franco-Sénégalaise Penda Diouf est écrivaine et directrice d’une médiathèque en banlieue parisienne. Son label, Jeunes Textes en liberté, défend la diversité au théâtre. Penda Diouf a écrit sa première pièce à 19 ans sans jamais être allée au théâtre. Elle vit alors chez ses parents à Dijon, sa ville natale. « Je venais d’avoir un ordinateur, je me suis dit “vas-y” », se souvient-elle. Un pain au chocolat et un verre de lait sont posés sur son bureau. En deux semaines, elle rédige Poussière, un huis clos sur l’enfermement et la dictature, pour lequel elle obtient une bourse du Centre national du théâtre. La Française d’origine sénégalaise par son père, sérère et ivoirienne par sa mère,...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Alors que les factures des particuliers et des entreprises restent élevées, le satisfecit exprimé à la mi-août par la présidence sénégalaise au sujet d’une baisse de moitié du prix de l’électricité entre 2012 et 2016 laisse sceptique. « Entre 2012 et 2016, le prix de l’électricité est passé de 97 F/kWh à 44 F/kWh », a affirmé le 15 août la présidence sénégalaise sur les réseaux sociaux (le post sur Twitter a depuis mystérieusement disparu). Une annonce immédiatement suivie de commentaires dénonçant « une information fausse » et appelant à des « clarifications » de la part du pouvoir.
(RFI 30/08/17)
La justice sénégalaise a décidé de relaxer l'activiste franco-béninois Kémi Séba, mardi 29 août. Accusé de destruction volontaire et publique d'un billet de banque, il était en détention depuis le vendredi 25 août, pour avoir brûlé 5000 francs CFA lors d'un rassemblement le 19 août contre «la Françafrique». Son geste avait fait le tour des réseaux sociaux et exacerbé le débat sur le franc CFA. C'est dans la salle numéro un du tribunal de Dakar que le procès s'est déroulé mardi après-midi. D'un côté Kémi Séba et ses deux avocats, de l'autre, les avocats de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO). C'est elle qui avait porté plainte contre le Franco-Béninois et s'était portée partie civile dans...
(Jeune Afrique 30/08/17)
L'activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait brûlé publiquement un billet de 5 000 F FCA, puis avait été arrêté vendredi dernier, a été relaxé par le tribunal de Dakar. Le Tribunal des flagrants délits de Dakar a relaxé ce soir l’activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait été arrêté le 25 août à Dakar, suite à une plainte de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), et placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeuss, à Dakar. Le président de l’ONG Urgences panafricanistes avait brûlé un billet de 5 000 F CFA en public, le 19 août, lors d’une journée « contre la Françafrique ». Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/469571/politique/franc-cfa-kemi-seba-relaxe-...
(RFI 29/08/17)
Au Sénégal, quelques rares librairies à Dakar, permettent d’acheter des ouvrages le plus souvent importés et qui ne sont pas accessibles à toutes les bourses. Il y aussi l'option des « par terre », ces petits stands informels qui vendent des livres d’occasion à moindre coût mais à la sélection limitée. Une troisième option existe à présent, la librairie solidaire « Plumes du monde » qui propose une grande sélection d’ouvrages de littérature africaine et internationale à des prix abordables pour élargir l’accès à la littérature. A Diamalaye...
(RFI 28/08/17)
Au Sénégal, l'octroi de 10 000 hectares dans le nord du pays à la firme marocaine Sefrioui, via sa filiale locale Afri Partners Sénégal, est dénoncé par un collectif de villageois qui se dit spolié de ses terres. Cette exploitation a été approuvée par les communes et validée par le gouvernement et elle sera effective pendant les quarante prochaines années. Après avoir manifesté début juillet, les villageois impactés par le projet ont décidé de se tourner vers la justice avec le dépôt d'un recours en annulation ce lundi 28 août devant la Cour...
(RFI(EN) 28/08/17)
L'activiste sénégalais Kémi Séba doit être jugé mardi à Dakar pour destruction de billet de banque. Son interpellation relance de plus belle la polémique sur l'intérêt de conserver ou non l'usage du FCFA dans les 15 pays de la zone. Choc des arguments. Stabilité contre immobilisme : deux visions s'opposent. Les partisans du FCFA mettent en avant la stabilité de cette monnaie fixe et garantie, liée depuis 1945 au franc français puis à l'euro. Une monnaie crédible et qui facilite les échanges avec l'Union européenne. Mais les adversaires du FCFA soulignent que depuis sa création, il n'a guère favorisé la croissance des pays de la zone, ni les échanges entre eux. De plus, un euro fort qui surévalue le FCFA...

Pages