Mardi 22 Août 2017

Sénégal

(SeneNews 12/08/17)
L’édile de Dakar Khalifa Sall st depuis quelques temps placé en isolement complet, d’après les propos tenus par son conseiller technique Moussa Taye. Et mis à part les membres de son cabinet, Khalifa Sall ne peut plus voir personne à Rebeuss même sa famille. Une situation jugée catastrophique par les membres de son cabinet. Il estime ainsi que même les prisonniers de Guantanamo ne sont pas dans ces conditions de détention. Par la voix donc de son conseiller technique, Moussa Taye, son cabinet met en garde les autorités judiciaires notamment le ministre de la justice Sidiki Kaba sur tout ce qui pourrait arriver au maire en détention.
(RFI 11/08/17)
Après l'annonce des résultats provisoires des élections législatives, Abdoulaye Wade a affirmé mercredi 9 août avoir l’intention de ne plus participer à aucune élection organisée par Macky Sall. L'ex-président a qualifié le scrutin de « fraude générale planifiée ». Les premières réactions à ces déclarations tonitruantes n'ont pas tardé dans la presse et sur la toile sénégalaise. « Abdoulaye Wade ne boycottera aucune élection. » La tribune est signée de Birame Niaye, un blogueur...
(APA 11/08/17)
L’Université de Lomé (Togo) et l’Interprofession Avicole du Sénégal (IPAS) ont signé un accord de coopération sous l'égide du Centre d’excellence régional sur les Sciences aviaires (CERSA, basé au Togo). "L’accord qui vient d’être signé vise à promouvoir entre les deux institutions des relations et des échanges efficients en matière de promotion du développement d’un secteur productif, compétitif et durable", informe le CERSA dans un communiqué sans préciser la date de la signature dudit accord. Ledit accord vise aussi à favoriser des échanges permanents entre les deux pays pour le développement de l’aviculture par le renforcement des compétences notamment les formations certifiantes et diplômantes, les voyages d’études à travers le CERSA et le Cluster Aviculture du Sénégal. "La documentation, la...
(Enquête 11/08/17)
Bien qu’élu député, à l’issue du scrutin législatif du 30 juillet 2017, le maire de Dakar qui séjourne jusqu’ici en prison, n’est pas encore au bout de ses peines. Après le combat des Législatives, Khalifa Sall devra désormais batailler fort pour accéder à l’hémicycle au risque d’être suppléé, s’il demeure en détention préventive. Elu député, en attendant que le Conseil constitutionnel valide les résultats publiés par la commission de recensement des voix, Khalifa Sall est encore loin de voir le bout du tunnel. Malgré son élection, il devra franchir encore bien des obstacles pour pouvoir être installé dans ses nouvelles fonctions de député du peuple, à la prochaine rentrée parlementaire. Ainsi, entre la prison de Rebeuss où il est incarcéré...
(RFI 11/08/17)
Au Sénégal, plusieurs projets ces dernières années ont eu pour but d’attirer les femmes dans le secteur des transports. En 2007, l’ancien président Abdoulaye Wade, lance les «Taxis Sisters»: dix femmes sont recrutées et sponsorisées pour conduire des taxis dans Dakar, un métier jusqu’ici inconnu des Sénégalaises. Le projet fait alors fureur, la presse internationale en parle. Mais dix ans plus tard, ces conductrices ont pour beaucoup jeté l’éponge. L’une d’entre elles, Aïssatou, a aujourd’hui intégré un service de bus, et parle de sa passion pour la conduite, dans un pays où ce secteur est dominé par les hommes. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170811-senegal-passion-conduite-aissatou-ex...
(Sud Quotidien 10/08/17)
C’est dans un livre blanc de 38 pages intitulé «Eléments d’un livre blanc sur la mascarade électorale du 30 juillet 2017 au Senegal et les raisons d’une non élection» que sont consignées les revendications de la coalition gagnante Wattu Senegaal, à l’issue des législatives du 30 juillet dernier. Sortant ainsi de leur mutisme, les leaders de ladite coalition ont fustigé hier, lors d’une conférence de presse, les résultats du scrutin et n’entendent plus participer à une élection organisée par Macky et son gouvernement. Les leaders de la coalition Mankoo Wattu Senegaal, en conférence de presse hier, mercredi, ont dénoncé ce qu’ils qualifient de...
(Sud Quotidien 10/08/17)
En conférence de presse hier, mercredi 9 août, Ousmane Sonko, tête de liste de la coalition «Ndawi Askan Wi», apporte la réplique à Macky Sall qui a tiré un bon bilan de l’organisation des dernières législatives. Face aux journalistes, Ousmane Sonko a indiqué que «le Président Macky Sall a beau radoter, mais les sentiments qui l’animent le mieux, ça doit être la honte et la peur». Vingt-quatre heures après la sortie du chef de l’Etat se félicitant de la bonne organisation des élections législatives du 30 juillet dernier lors de la réunion du secrétariat exécutif national de son parti : l’Alliance pour la République (Apr), Ousmane Sonko, tête de liste de la coalition «Ndawi Askan Wi» apporte la réplique à...
(RFI 10/08/17)
Au Sénégal, le camp d'Abdoulaye Wade ​annonce qu'il ne participera plus à aucun scrutin organisé par le régime du président Macky Sall. La coalition de l'ex-président a remporté 19 sièges lors du scrutin​ législatif​ du 30 juillet, ce qui la place en deuxième position dans l'hémicycle derrière la majorité. ​​L'annonce du boycott des futures élections est la première réaction d’Abdoulaye Wade ​depuis la proclamation des résultats provisoires vendredi. Abdoulaye Wade n'annonce pas de recours en annulation...
(Enquête 10/08/17)
En décidant de surseoir à son mot d’ordre de grève prévue hier et aujourd’hui, le Syndicat unitaire des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) n’a pas encore dit son dernier mot. Tout va dépendre de l’application des accords signés avec le gouvernement. Le syndicat note, en attendant, des avancées. En raison des avancées significatives notées dans l’application des accords signés avec le gouvernement qui a mis 5,2 milliards de francs Cfa à la table des négociations, le Syndicat unitaire des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) a décidé, avant-hier, de suspendre son mot d’ordre de grève prévue les 8 et 9 août. Dans un communiqué dudit syndicat parvenu, hier, à EnQuête, Mballo Dia Thiam...
(Agence Ecofin 10/08/17)
Au Sénégal, des chefs d'entreprises sont nombreux à avoir déclaré une baisse de la production et des carnets de commandes, selon le point mensuel de conjoncture du mois de juin 2017, publié par la direction de la prévision et des études économiques (DPEE). « Au mois de juin 2017, l’enquête d’opinion auprès des industriels a révélé que les principales contraintes liées à l’activité sont la baisse de la demande (35%) et la concurrence supposée déloyale (60%) », peut-on lire dans le document. Les impacts sont toutefois perçus différemment selon les secteurs. Dans le domaine des bâtiments et travaux publics, les difficultés de recouvrement des créances (80%), l’accès difficile au foncier (40%) et aux crédits (40%) sont considérés, par les entrepreneurs,...
(Autre média 10/08/17)
Il y a quelques années, en 2013, le Colloque international des Musulmans de l’Espace francophone (CIMEF) se tenait à Dakar avec une institution basée au Qatar, le Centre de recherche sur la Législation islamique et l’Ethique (CILE) en collaboration avec d’autres mouvements islamiques de la sous-région, d’Europe et du Canada. Cette année, la même conférence devra se tenir du 11 au 16 août à Abidjan sous forme d’Université d’Eté attirant des militants d’Afrique comme d’Europe mais aussi des étudiants et des organisations de la société civile toujours avec le même Centre. Je risque d’être répétitif car l’enjeu reste le même : il ne faudrait pas que le biais religieux soit emprunté par certains réseaux pour pénétrer nos sociétés encore préoccupées...
(Le Point 10/08/17)
Régulièrement, Le Point Afrique vous propose une revue de presse africaine. Distance oblige, c'est par le prisme de la presse en ligne que s'effectue cette moisson d'opinions et d'analyses de journalistes du continent autour d'un même fait d'actualité. Or, sur plus d'une cinquantaine de titres répertoriés, force est de constater que certains médias sont plus fréquemment cités que d'autres. Ils sont bien souvent béninois (Bénin Monde Infos, La Nouvelle Tribune), burkinabés (Aujourd'hui au Faso, Fasozine, L'Observateur Paalga, Le Pays) ou guinéens (Le Djely, ex-Guinée Conakry Infos). Au-delà de la pertinence de leurs analyses, cette surreprésentation tient surtout à la place et au traitement « maison » qu'ils accordent à l'actualité panafricaine et internationale, quand d'autres sites sont plus focalisés sur...
(Enquête 10/08/17)
Une rencontre entre les autorités en charge du Commerce, l’Autorité de régulation des marchés (Arm), les producteurs et les commerçants est prévue ce vendredi, afin de statuer sur la question de l’oignon local qui a connu une hausse considérable ces derniers jours. C’est ce qu’a indiqué hier le directeur général de l’Arm, Amadou Abdoul Sy, joint par téléphone par EnQuête. Le prix du kilogramme de l’oignon local, la seule variété disponible sur le marché sénégalais depuis le gel des importations en février dernier, a connu une augmentation. Il est passé de 300 à 600 F Cfa, ces derniers jours. Une hausse qui, selon le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés (Arm) Amadou Abdoul Sy, est liée à la...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...
(AFP 09/08/17)
Deux opposants sénégalais actifs sur la messagerie WhatsApp, dont la chanteuse populaire Amy Collé Dieng, ont été inculpés et placés en détention préventive pour "offense au chef de l'Etat et diffusion de fausses nouvelles", a-t-on appris mercredi de sources judiciaires. Amy Collé Dieng, chanteuse de "mbalakh", musique sénégalaise basée sur les percussions qui a connu le succès il y a quelques années, avait été interpellée le 3 août à Dakar par la police. Dans un enregistrement sonore partagé sur WhatsApp, en principe...
(Sud Quotidien 09/08/17)
Sortie largement victorieuse des élections législatives du 30 juillet denier, avec un total de 125 sièges sur 165, la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar (Bby) va encore garder sa mainmise sur 13ème législature. Toutefois, la répartition des sièges parait très déséquilibrée dans ladite coalition avec un parti présidentiel, l’Alliance pour la République (Apr) qui s’est taillé «la part du lion» avec 97 députés sur les 125, ne cédant à ses alliés que 28 sièges, répartis comme suit : le Parti socialiste (Ps) 15 députés, l’Alliance des forces du progrès (Afp) 6 parlementaires, 2 pour la Ligue démocratique (Ld), 2 pour le Rassemblement pour le socialisme et la démocratie (Rsd), 1 siège pour le Parti du progrès et de la citoyenneté...
(Sud Quotidien 09/08/17)
Pour l’année académique 2016/2017, les associations de parents d’élèves ne sont pas contentes de l’organisation du baccalauréat et du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem). L’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (Unapees) et la fédération nationale des associations de parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (Fenapes) s’indigent et exigent l’aboutissement des enquêtes sur les fuites constatées dans l’examen du premier diplôme universitaire. BAKARY BADIANE, PRESIDENT DE LA FENAPES :«Les fuites n’honorent pas le Sénégal» «C’est vrai que l’année 2016-2017 s’est bien déroulée. Toutes les dispositions...
(BBC 09/08/17)
Le Sénégal transforme sa politique énergétique et se tourne vers les énergies renouvelables. Trois centrales solaires ont été mises en service dans les 10 derniers mois. Deux autres sont prévues pour la fin de l'année. De quoi booster la production énergétique du pays. Mais les zones rurales tardent encore à en bénéficier. C'est un champ immense - l'équivalent d'une soixantaine de terrains de football. A Santhiou Mekhe, à environ 130 km de la capitale sénégalaise, 92 milles panneaux solaires sont sortis de terre. Inaugurée en juin dernier en présence du président Macky Sall, la centrale de Santhiou Mekhe est la troisième construite dans le pays en moins d'un an, et la plus grande en activité en Afrique de l'Ouest. Lire...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Poursuivie pour « offense au chef de l’État » et « diffusion de fausses nouvelles », la chanteuse Amy Collé Dieng a été placée mardi 8 août sous mandat de dépôt, après avoir été présentée à un juge d’instruction. La jeune femme avait été interpellée jeudi 3 août par la Division d’investigations criminelles (DIC) dans le quartier du Plateau, à Dakar. Une arrestation décidée plus tôt par le Procureur de la République, après la diffusion sur des sites d’information sénégalais d’un enregistrement audio où on l’entend critiquer le président Macky Sall. Dans cet enregistrement extrait d’une conversation sur la messagerie instantanée Whatsapp, Amy Collé Dieng déclare en wolof que « le chef de l’État est un bandit froid, un manipulateur...
(BBC 09/08/17)
Dix supporters de foot ont été arrêtés à Dakar, la capitale sénégalaise, après les incidents qui ont fait huit morts et des centaines de blessés mi-juillet. Un pan du mur de la tribune du stade Demba Diop de Dakar s'était effondré lors de la finale de la Coupe de la Ligue faisant 8 morts sur le coup. Les personnes arrêtées sont des supporters du club de l'US Ouakam, une équipe mise en cause dans ces échauffourées suivies d'un mouvement de panique. Elles ont été interpellées lundi pour "meurtres, coups et blessures volontaires" et placés en garde à vue. L'une des personnes arrêtées est le président du club des supporters de l'US Ouakam, qui est accusé de ne pas avoir dénoncé...

Pages

(SeneNews 19/07/17)
Suite à l’évènement tragique qui a eu lieu au Stade Démba Diop et qui fait 8 morts et 302 blessés (selon les Mbourois), la Première dame a effectué un déplacement à Mbour pour présenter ses condoléances aux familles des victimes et par la même occasion, les assister financièrement.A en croire Saliou Samb, président du Stade de Mbour qui s’est exprimé dans le journal Enquête, Marième Faye Sall a remis une enveloppe de 1 million F CFA à chacun des huit familles concernées. Des blessés aussi ont reçu une compensation financière. La Première est allée les trouver sur leurs lits d’hôpital pour leur remettre de l’argent et compatir à leur douleur.
(L'Union 18/07/17)
Organisée par GBC International, une structure spécialisée dans l'assistance scolaire, médicale et funéraire, en partenariat avec la Fédération des établissements privés d'enseignement supérieur du Sénégal (Fepes), cette première édition, qui devra durer trois jours (jusqu'à ce samedi), a permis aux responsables de ces structures de présenter aux futurs étudiants, qui sont désireux de poursuivre leurs études au Sénégal, les opportunités qu'offre ce pays en termes de formation. Jouant le rôle de tutorat, GBC International a pour rôle de les accompagner, a souligné son responsable, Maurice Engandjas. Lors de son intervention, devant de nombreux visiteurs à l'instar de l'ambassadeur du Gabon au Sénégal, Onanga Ndiaye, du représentant de l'ambassade du Sénégal au Gabon, Niang, Maurice Engandjas a présenté les opportunités de...
(APA 18/07/17)
APA Bissau (Guinée Bissau) - Les autorités chargées de la surveillance maritime de la Guinée-Bissau ont capturé onze pirogues de pêcheurs sénégalais qui pratiquaient la pêche illégale dans les eaux territoriales bissau-guinéennes, tandis que quatre autres ont réussi à s’échapper emportant avec eux un élément de la garde nationale. S’adressant à la presse au port de Pindjiguiti, lors de la présentation publique de ces pirogues, le coordonnateur des activités de pêche des services d'inspection (FISCAP), a expliqué que les saisies de résultent d'une opération conjointe entre le ministère des Pêches, l’Administration maritime, la Marine et la Garde nationale. « Onze pirogues ont été saisies, mais quatre autres se sont échappées emportant avec elles un élément des forces de la Garde...
(Enquête 17/07/17)
Le 5ème congrès de la société sénégalaise de pédiatrie a démarré hier. Une occasion pour les spécialistes de réfléchir sur les stratégies visant à mieux lutter contre la malnutrition qui est préoccupante au Sénégal. L’allaitement maternel exclusif est préconisé. Au Sénégal, la prévalence de la malnutrition aigüe sévère est de 8,8% et celle de la malnutrition chronique est de 15%, renseigne le Directeur général de la Santé, Dr Pape Abdoulaye Diack. Il existe, cependant, des inégalités dans sa répartition territoriale. ‘’Les départements de Ranérou, Kanel et Podor enregistrent les prévalences les plus élevées. Quant aux risques, elles sont multiples et complexes. Malgré le travail effectué, il y a beaucoup de facteurs bloquants dans les zones frontalières. C’est l’insuffisance de la...
(Le Monde 14/07/17)
L’e-santé, le grand espoir de l’Afrique (4). Mamadou Sall a imaginé un service téléphonique de rappels de rendez-vous et de suivi de grossesse portés par des voix célèbres. « Imaginez en France que Monica Belluci vous passe un coup de téléphone pour vous rappeler que vous avez rendez-vous chez le médecin ! » C’est ainsi que le projet Karangé a été présenté début juillet par l’animateur de l’Observatoire de l’e-santé dans les pays du Sud (Odess). Et c’est bien le pari de Mamadou Sall et de son associé : utiliser des voix d’icônes du pays pour porter leur message de santé publique sur la vaccination et sur le suivi des femmes enceintes. Présentation de notre série L’e-santé, le grand espoir...
(Autre média 14/07/17)
La Fondation Mo Ibrahim a annoncé lundi l’identité des bénéficiaires de bourses professionnelles de leadership Ibrahim 2017, qui constitueront la sixième cohorte du programme. Il s’agit de Robtel Neajei Pailey (Libéria), qui rejoindra la Banque africaine de développement (BAD), de Ndapiwa Segole (Botswana), qui intégrera la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), et d’Oulimata Fall (Sénégal), qui travaillera au Centre du commerce international (CCI). Ce programme de tutorat vise à préparer la prochaine génération de dirigeants africains. Les trois candidates, choisies parmi plus de 2 000 postulants, occuperont un poste au sein de ces trois organisations multinationales tout en bénéficiant du tutorat direct de leurs dirigeants en poste. À l’annonce des bénéficiaires, Mo Ibrahim a déclaré : «...
(AFP 13/07/17)
Une trentaine de personnes ont été arrêtées au Sénégal après des fuites au baccalauréat ayant entraîné l'annulation d'épreuves de français et d'histoire-géographie, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête. Les épreuves de français, pour les séries littéraires, et d'histoire-géographie, toutes séries confondues, ont été annulées à la suite de la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux, notamment la messagerie WhatsApp. Initialement organisées le 6 juillet, elles ont eu lieu lundi. "Dix-neuf personnes ont été arrêtées et déférées au parquet depuis la semaine passée. Quinze autres personnes sont sur le point d'être déférées", a affirmé jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête, sans précisions d'identité ou de date. Ces personnes ont été interpellées à Dakar, Tivaouane (ouest), Diourbel...
(SeneNews 13/07/17)
Les régions de Dakar, Thiès et Kaolack occupent une place centrale dans la mafia des fuites des épreuves du Bac général 2017. Une certitude confirmée par le cerveau de la mafia, un certain Ben, présentement dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie. Son arrestation a permis de démanteler la bande établie entre Dakar Thiès et Kaolack.Selon les informations de l’Observateur, le duo police gendarme vient de démantelé la mafia qui gravite autour des fuites du bac général 2017. A preuve avant-hier les éléments de la section de recherches de Colobane ont mis la main sur une femme et deux professeurs, tous du réseau de Kaolack. Ce groupe vendait à partir de Kaolack des épreuves de français...
(Sud Quotidien 12/07/17)
L’arrestation des élèves, professeurs et des employés de l’Office du Baccalauréat dans l’affaire des fuites lors des examens n’ébranlent guère les acteurs de la communauté éducative. Notamment les syndicats d’enseignants qui invitent l’Etat à ne pas se tromper sur la chaine de désignation des coupables pour faire jaillir la lumière dans cette affaire qui risque de porter un sacré coup à système éducatif sénégalais, déjà mal au point. Pendant que l’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (Unapees) exige un arrêt de ce qu’elle qualifie «d’impunité», la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), elle, préconise une évaluation du dispositif de l’organisation du Bac. ABDOULAYE NDOYE, SG CUSEMS : «Que l’on ne se...
(Sud Quotidien 12/07/17)
Les autorités nationales comptent porter de 21,2 à 45% le taux de prévalence contraceptive en 2020 a indiqué le directeur de la Planification et des Politiques économiques, Pierre Ndiaye. Il a présidé hier, mardi 11 juillet, les festivités marquant la Journée mondiale de la population qui a pour thème: «Planification familiale, autonomisation des populations, développement du Sénégal». Avec un taux de prévalence contraceptive de 21,2%, le Sénégal compte bien passer à la vitesse supérieure. Et selon le directeur de la Planification et des Politiques économiques, Pierre Ndiaye, qui était hier, mardi 11 juillet, à la célébration de la Journée de la population qui avait pour thème: «Planification familiale, autonomisation des populations et développement du Sénégal», « l’Etat s’est engagé dans...
(Gabon Actu 12/07/17)
GBC-International organise du 13 au 15 juillet 2017 à Libreville, des journées académiques Gabon-Sénégal dans le but de favoriser la mobilité interafricaine en matière d’Enseignement supérieur, a appris Gabonactu.com. Ce rendez-vous académique a pour objectif d’informer les populations sur les possibilités qu’offre le Sénégal, pays de l’Afrique de l’ouest dans le secteur de la formation supérieure. Organisé en partenariat avec les fédérations des établissements d’enseignement supérieur privé du Sénégal, le rendez-vous de Libreville se veut une plate-forme d’échanges directs entre GBC-International, les établissements supérieurs du Sénégal, les élèves, étudiants, parents, institutions étatiques du Gabon. Articulé autour de la thématique «étudier au Sénégal», cette rencontre permettra aux Gabonais désireux de poursuivre leur formation au pays de la Teranga, de faire un...
(AFP 11/07/17)
Un an après le lancement au Sénégal d'une vaste opération pour retirer des rues les quelque 50.000 enfants mendiants, essentiellement des pensionnaires d'écoles coraniques, des "talibés", le bilan est décevant, déplorent des ONG dans un rapport publié mardi. Le sort de ces enfants vivant dans des "daaras", des écoles coraniques, obligés de mendier chaque jour un quota d'argent, de riz ou de sucre pour leur maître sous peine de sévices physiques ou psychologiques, vaut régulièrement au Sénégal de figurer dans les rapports d'organisations de défense des droits de l'Homme. Lancé en juin 2016 à Dakar, le programme "retrait des enfants de la rue", sous la direction du ministère de la Famille et de l'Enfance, a "rencontré un certain succès", soulignent...
(France Info 11/07/17)
C’est un business lucratif : celui des vêtements recyclés. Ces fripes alimentent toute une économie parallèle comme au Sénégal.Vous ne le savez pas mais les vêtements usagers que vous avez récemment donnés ont peut-être atterri ici. Sur ce marché à Dakar, au Sénégal, on ne vend que des fripes, souvent récupérés en France. A un euro le vêtement pour enfant, le prix est imbattable et peu importe si ces vêtements ont déjà été portés par d’autres. La friperie représente un quart des vêtements vendus en Afrique. Deux conteneurs de vêtements usagers par semaine Et c’est ici qu’ils commencent leur deuxième vie au Sénégal, au port de Dakar. Au milieu des porte-conteneurs, les vêtements recyclés récupérés en France sont une marchandise...
(AFP 11/07/17)
Comment lutter contre les médicaments périmés ou contrefaits qui mettent en danger la santé de millions de personnes en Afrique de l'Ouest ? Face à ce fléau que les Etats ne parviennent pas à endiguer, des start-ups tentent de proposer des remèdes pratiques. L'idée d'une "pharmacie virtuelle" est venue à Adama Kane, fondateur de la start-up sénégalaise JokkoSanté, quand, avec sa femme, ils se sont rendu compte de la quantité de médicaments inutilisés stockée chez eux, comme dans de nombreuses familles aisées, explique-t-il. JokkoSanté, qui en est encore au stade pilote, facilite la collecte des médicaments superflus, en échange de points bonus qui permettront à ses usagers (quelque 1.500 pour l'instant) de se procurer ceux dont ils ont besoin. Lors...
(Sud Quotidien 11/07/17)
Hier, la reprise des épreuves de Français et d’histoire-Géo était effective sur l’ensemble du territoire national. A 8h dans les centres comme Delafosse ou encore Blaise Diagne et même Seydou Nourou Tall, c’est des contrôles stricts concernant les téléphones portables pour cette reprise des épreuves. Le Baccalauréat 2017 a repris hier, lundi 10 Juillet, avec au menu les épreuves de Français et d’Histoire- Géographie qui avait fait, selon l’office du Bac, l’objet de fuites durant le déroulement des épreuves la semaine passée sur toute l’étendue du territoire nationale. Dans les centres comme le lycée Blaise Diagne et Maurice Mixte Delafosse et Seydou Nourou Tall, la concentration était au rendez-vous. Selon le président du jury 1079 du lycée Blaise Diagne, Abdou...
(Le Monde 10/07/17)
L’e-santé, un grand espoir pour l’Afrique (1). Rencontre avec les créateurs de la première application mobile de mise en réseau des donneurs avec les centres de transfusion. Le projet Hope est à l’image de sa représentante. Un peu timide mais plein de perspectives d’avenir. A 23 ans, la Camerounaise Evelyne-Inès Ntonga est cofondatrice de la première plateforme d’application mobile en Afrique d’information sur le don de sang et de mise en réseau des structures de transfusion avec des donneurs bénévoles. C’est sur les bancs de l’Ecole supérieure multinationale de télécommunication de Dakar, en 2014, qu’Evelyne-Inès croise Jean-Luc Semedo. Alors encore étudiants, tous deux sensibles à la problématique de la pénurie de sang qui sévit sur le continent, ils décident de...
(Enquête 10/07/17)
Les populations situées sur l’emprise du projet d’installation de la conduite d’eau potable de l’usine Keur Momar Sarr 3 devront quitter leurs concessions ou lieux de travail, avant le 31 août prochain. S’étalant sur un linéaire de 216 km, la conduite déguerpira 1 673 personnes. Le plan d’action de réinstallation d’une troisième usine d’eau potable à Keur Momar Sarr est lancé. Le projet, qui consiste en l’installation d’une conduite d’eau sur un linéaire de 216 km, risque de créer des désagréments à certains citoyens. Cela, lorsque l’on sait qu’il va toucher trois régions à savoir Dakar, Thiès et Louga, ainsi que cinq départements et 26 communes. Du coup, 1 673 personnes dont 109 dans le département de Rufisque, seront affectées...
(Enquête 10/07/17)
Lutter efficacement contre les inégalités, tel est l’objectif visé par l’Organisation internationale du travail (OIT). Un accord a été signé, dans ce sens, entre le Comité d’action et de réflexion intersyndicale sur la migration et la Confédération italienne (CGIL). Le monde du travail traverse un changement majeur. Qu’il s’agisse de démographie, de technologie, de changement climatique et du caractère évolutif de la production et de l’emploi, plusieurs forces sont à l’œuvre. C’est la conviction du secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), Mody Guiro. Il a affirmé ces propos en marge de la conférence CNTS/CGIL tenue hier, dans le cadre de la coopération syndicale internationale. Une initiative en l’honneur du centenaire de l’Organisation internationale du travail...
(AFP 07/07/17)
L'Assemblée nationale sénégalaise a adopté jeudi une réforme du Code électoral pour éviter des lenteurs dans le vote, en raison d'une pléthore de listes aux législatives du 30 juillet. Une modification dénoncée par des opposants. La campagne électorale s'ouvre samedi pour ce scrutin législatif, auquel doivent participer un nombre record de 47 listes, contre 24 en 2012. Le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a défendu jeudi devant les députés une modification de la disposition imposant à chaque électeur de prendre la totalité des bulletins de vote, avant de se...
(AFP 07/07/17)
Deux enquêtes judiciaires ont été ouvertes au Sénégal après des fuites au baccalauréat ayant entraîné l'annulation d'épreuves de français et d'histoire-géographie, a-t-on appris jeudi auprès de responsables de la sécurité. Ces épreuves, qui se sont tenues mercredi, ont été annulées à la suite de la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux, notamment la messagerie WhatsApp, selon les médias locaux. Les élèves repasseront donc lundi les épreuves de français pour les séries littéraires, et d'histoire-géographie, pour toutes séries confondues, a annoncé Babou Diakham, directeur de l'Office du baccalauréat, rattaché au ministère de l'Enseignement supérieur. "Le procureur de la République a saisi la gendarmerie et une enquête est en cours", a indiqué à l'AFP un responsable de la gendarmerie. Une autre...

Pages

(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(La Tribune 19/06/17)
Le port autonome de Dakar vient de confirmer l'évolution positive de ses activités, soutenue depuis les dernières années. En 2016, l’entreprise publique sénégalaise a réalisé un chiffre d'affaires de 45 milliards de Fcfa. Secret d’une performance en constance hausse. Le Port autonome de Dakar (PAD) renforce son autonomie financière. A la fin décembre 2016, le PAD a réalisé un chiffre d'affaires de 45 milliards de Fcfa, soit une hausse de 15% par rapport à l'exercice de l'année 2015. Un indicateur en constante hausse, indique le quotidien sénégalais, Le Soleil, dans sa livraison du 17 juin. En 2014, ce chiffre était à près de 35 milliards de Fcfa avant de s'établir à 40 milliards en 2015, soit une hausse de 5...
(Enquête 19/06/17)
L’Etat du Sénégal a décidé d’accompagner les promoteurs touristiques avec l’octroi de crédits hôteliers. Un financement de 1 309 180 249 F CFA a été octroyé. Mamadou Racine Sy veut un accès facile aux crédits. Les premières conventions de financement du crédit hôtelier et touristique ont été signées hier, en faveur des opérateurs touristiques. Une dotation initiale de 5 milliards F CFA dont 2 milliards libérés l’année dernière, et 3 milliards sur le budget de cette année vont être octroyés pour financer les projets de rénovation et d’extension d’établissements, d’hébergement touristique, de renouvellement et d’acquisition d’équipements pour les entreprises touristiques, création d’entreprises et renforcement de fonds de roulement. En attendant, le financement octroyé hier s’élève à 1 309 180 249...
(SeneNews 17/06/17)
On croyait Frank Timis hors du pétrole sénégalais avec la vente de ses actions à Kosmos, sur les permis de Cayar et Saint-Louis offshore. En réalité, il n’est est rien. Le businessman australo-roumain a toujours la main trempée dans l’or noir du Sénégal.Détenteur de 90% des parts du permis sur le bloc Sénégal Offshore Sud Profond (10% restant à Petrosen), la société African Petrolium de Frank Timis, ne disposant pas de capacité financière et expérience pour faire les travaux requis et ne voulant pas perdre son permis, cherche un partenaire pour lui filer 70% de ses parts, rapporte «Les Echos». Selon le journal, Frank Timis aurait déjà trouvé un accord avec la britannique Cairn Energy, avec qui il négocie depuis...
(Enquête 17/06/17)
Les Entreprises d’Ingénierie Conseil jouent un rôle important dans le développement du tissu économique du pays. A ce titre, elles espèrent l’accompagnement de l’Etat et l’accès aux marchés accaparés par les bureaux étrangers. L’accès aux marchés est le casse-tête des entreprises d’Ingénierie Conseil du Sénégal. C’est le constat fait par Mamadou Daffé, le Président de l’association de professionnels de l’Ingénierie Conseil du Sénégal et Directeur de l’Entreprise du Génie Conseil sénégalaise IDEV-IC, hier, lors d’un forum. Qui visait à faire connaître aux acteurs publics la place et le rôle des entreprises d’Ingénieur Conseil (IC) dans la mise en œuvre des politiques publiques et le développement. Ces entreprises participent à la conception, la construction et la gestion des différentes composantes socio-économiques...
(La Tribune 16/06/17)
Les coupures de courant intempestives qui exaspèrent les gambiens ces derniers jours vont peut-être cesser. Le Sénégal a décidé de fournir de l’électricité à la Gambie, « un pays ami », par le biais de la Société nationale d'électricité (Senelec) qui a levé récemment 2000 milliards de Fcfa pour améliorer la fourniture d'électricité au Sénégal. Le Sénégal concrétise son soutien à la Gambie. Alors que le pays est plongé dans le noir, les populations, exaspérées par les coupures d'eau et d'électricité à répétition, notamment ces derniers jours, se déchaînent sur les réseaux sociaux pour exprimer leur ras le bol. Pour mettre fin à cette frustration, la Gambie a fait appel à son voisin immédiat, le Sénégal. Une demande acceptée par...
(SeneNews 14/06/17)
Ibrahima Al Khalil Seck. qui est l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, indique que le Sénégal a bénéficié de moins de 0,03% de l’enveloppe financière de 3,2 milliards de dollars (environ 1873 milliards de frs CFA) affectée en 2016 par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’acquisition de biens et services. A l’ouverture d’un séminaire de formation de deux jours sur les procédures d’achat du système des Nations-Unies, il a, en effet, indiqué que «sur un montant global de 3,2 milliards de dollars d’achats, notre pays n’a bénéficié que de 975.000 dollars (570,5 millions de frs CFA), soit moins de 0,03 % du budget en matière d’acquisition de biens et de services». La...
(Le Soleil 13/06/17)
Dans le cadre de sa récente tournée sous-régionale, Son Excellence le président de la République du Ghana, M. Nana Akufo-Addo, élu en 2016 au premier tour des élections présidentielles (avec un suffrage de 53 %), a effectué une visite de travail et d’amitié du 15 au 17 mai au Sénégal. Lors de la conférence de presse du 16 mais 2017 au Palais de la République, les présidents Sall et Akufo-Addo ont fait part de leurs décisions d’accroître la coopération bilatérale entre leurs pays respectifs, mais aussi du partage d’expérience du Ghana sur...
(Enquête 13/06/17)
GFM, Origines Sa et Sirius Télécoms Afrique sont les nouveaux opérateurs virtuels mobiles au Sénégal. Si leur arrivée est saluée par le Restic, elle est surtout une occasion pour l’Asutic de pointer du doigt les manquements dans la gouvernance du secteur. Le Sénégal enregistre l’arrivée de trois nouveaux opérateurs dans le secteur des télécommunications. Cela ne veut pas dire pour autant que le pays en compte six désormais, car les nouveaux venus sont des opérateurs mobiles virtuels (MVNO). Un MVNO est ‘’une société détentrice d’une licence pour l’exploitation d’un réseau télécoms, mais qui ne possède pas de concession de spectre de fréquences, ni d’infrastructure de réseau propre’’, explique le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de...
(Jeune Afrique 12/06/17)
Alors que les hydrocarbures sénégalais ne sont pas encore exploités, le débat sur les bonnes pratiques est, lui, bien lancé. Avant même que le pétrole et le gaz du sous-sol sénégalais ne soient exploités, les questions de gouvernance du secteur des hydrocarbures font la une des journaux du pays. En cause, un processus d’attribution des licences – piloté par le ministère de l’Énergie et la compagnie publique Petrosen, également actionnaire de tous les projets – jugé...
(RFI 12/06/17)
Le président ivoirien Alassane Ouatarra ce dimanche 11 juin, le roi du Maroc Mohamed VI en milieu de semaine et Macky Sall ce lundi 12 juin : si l'actualité française se concentre sur les législatives, Emmanuel Macron engage lui ses relations avec différentes chefs d'Etat africains. Et c'était une volonté du président français qui souhaitait rencontrer son homologue sénégalais rapidement. L'étape de Paris s'est ajoutée récemment pour Macky Sall. Ce rendez-vous, cette « prise de contact », comme l'appellent les deux parties...
(Jeune Afrique 12/06/17)
Depuis les récentes découvertes de gisements d'hydrocarbures et l'annonce de l'entrée en production de plusieurs complexes en 2012, le pays se rêve en petit émirat. Mais attention aux lendemains qui déchantent ... Dakar apparaît désormais sur la carte pétrolière du continent. Depuis 2014, les compagnies internationales ont multiplié les découvertes d’hydrocarbures au pays de la Teranga, dont la principale richesse du sous-sol connue jusque-là était le phosphate. Les pionniers de l’or noir au Sénégal sont des juniors, ces compagnies anglo-saxonnes de taille petite ou moyenne et spécialisées dans l’exploration, comme l’américain Kosmos Energy, découvreur du mégagisement gazier sénégalo-mauritanien de Grand-Tortue, ou encore le britannique Cairn Energy, qui a mis au jour les ressources pétrolières de Sangomar Profond et exploite les...
(APS 09/06/17)
Les ministres de l’Agriculture et de l’Elevage de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont félicité le Sénégal pour ces «performances» obtenues grâce au Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS).Les ministres ont encouragé «les autres Etats membres à capitaliser l’expérience tout en veillant à la soutenabilité de la croissance», indique le communiqué final issue de la réunion des ministres de l’Agriculture et de l’Elevage qui s’est tenue sous la présidence de Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des Productions Animales du Sénégal. La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a été marquée par l’allocution de bienvenue de Abdallah Boureïma, président de la Commission de l’UEMOA et le discours d’ouverture de Albadé Abouba, ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture...
(Enquête 09/06/17)
A Bruxelles pour assister à l’édition 2017 des journées européennes du développement, le président de la République en a profité pour vendre le Plan Sénégal émergent et le Programme d’urgence de développement communautaire à ses partenaires au développement. Le président de la République a pris part hier à l’édition 2017 des journées européennes du développement tenues à Bruxelles. Devant ses partenaires au développement, surtout de l’Union européenne, le chef de l’Etat est revenu de manière beaucoup plus ample sur les objectifs fixés dans le cadre du Plan Sénégal émergent. Macky Sall a, à cet effet, indiqué que ce qu’il veut d’abord réussir à travers ce plan, c’est que le Sénégal compte sur lui-même pour prendre en charge le financement de...
(Enquête 08/06/17)
Pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux sur son réseau de distribution le Dg de la Senelec a visité samedi dernier, le site de Hann, le Poste de Liberté 6 et celui de l’immeuble Kébé. Ces aménagements permettront d’augmenter la puissance de l’électricité. Entamé depuis octobre 2015, le projet de renouvellement des câbles et équipements des postes de la Senelec à Dakar va prendre fin au plus tard dans deux mois. Avec un investissement d’environ 7 milliards de francs CFA, au total 194 postes sont concernés par ces travaux. ‘’Le programme important d’investissement que Senelec est en train de dérouler consiste à transformer la tension dans la capitale sénégalaise. On est passé de 6 600 volts à 30 000 volts...
(Sud Quotidien 06/06/17)
Dans le cadre de l’amélioration de la qualité du service, Senelec a entrepris un programme de modernisation de son réseau de distribution électrique à Dakar, via le remplacement des câbles vétustes par de nouveaux câbles avec une meilleure qualité de tension. Selon le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé, ce projet estimé à prés de 7 milliards de francs Cfa permettra de faire passer les tensions de 6600 volts à 30 mille volts. «Le programme important d’investissement que Senelec est en train de dérouler consiste à transformer la tension dans la capitale sénégalaise. On est passé de 6.600 volts à 30 mille volts ». L’information est livrée par le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé qui effectuait, samedi...
(APA 03/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) - L’activité du secteur secondaire au Sénégal a enregistré une progression de 11,7% au terme du premier trimestre 2017 comparé au trimestre précédent, a appris APA vendredi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Selon la DPEE, cette hausse est tirée par « la construction (plus 36,9%), l’égrenage de coton et la fabrication de textile, la fabrication de matériaux de construction (plus 14,4%), les activités extractives (plus 8,3%) et la fabrication de produits alimentaires (plus 24,9%) ». En revanche, de faibles résultats sont, notamment, enregistrés au niveau du sous-secteur de l’énergie (moins11,5%), dans la fabrication de mobiliers (moins 12,3%) et dans la production de corps gras alimentaires (moins 65,5%). En variation glissante sur...
(Agence Ecofin 02/06/17)
(Agence Ecofin) - En 2016, la région de Kaffrine au Centre-Ouest du Sénégal a produit durant l’hivernage 194 000 tonnes d’arachide, un volume en léger recul de 2% par rapport à la récolte précédente (198 000 tonnes). C’est ce qu’a indiqué à l’Agence de presse sénégalaise (APS), Samba Ndao Tall, son directeur du développement rural. D’après le dirigeant, le résultat négatif enregistré s’explique par la baisse des rendements de l’oléagineux, due aux précipitations qui se sont interrompues précocement durant la saison, alors même que les superficies emblavées sont passées à 221 115 hectares (ha), contre 206 900 ha, en 2015. Concernant les perspectives pour la saison 2017-2018, M. Tall souligne qu’un retour à la hausse des rendements est attendu, en...
(Xinhua 01/06/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Le gouvernement sénégalais projette un taux de croissance de 6,8% pour 2017 et 2018, a indiqué mardi le secrétaire général du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop. S'exprimant lors d'une rencontre sur le bilan de l'économie sénégalaise, il a affirmé que le taux de croissance de 6,8% sera réalisé grâce à une évolution notable enregistrée dans l'agriculture, les investissements dans les secteurs productifs et les infrastructures. Il a rappelé qu'un taux de croissance de 6,8% était également attendu en 2017, après 6,6% en 2016 et 6,5% en 2015. Cette dynamique "sera poursuivie avec l'équipement et la modernisation de l'agriculture, les aménagements hydro-agricoles dans les perspectives de la maîtrise de l'eau, la construction,...
(Agence Ecofin 01/06/17)
(Agence Ecofin) - Mercredi, la Banque mondiale a annoncé qu’elle débloquera 29 millions de dollars pour appuyer l’industrie naissante du pétrole au large des côtes du Sénégal. D’après l’institution de Bretton Woods, les fonds aideront Dakar à « superviser le développement du pétrole et du gaz et à instaurer plus de transparence dans les négociations avec les entreprises internationales », rapporte Reuters. En effet, la question de la transparence dans la gestion des gigantesques ressources d’hydrocarbures dont regorge le pays occupe une place prépondérante dans l’actualité depuis plusieurs mois. Certains partis politiques et organisations de la société civile accusent notamment le gouvernement et le chef de l’Etat, Macky Sall, de mener des négociations opaques avec les entreprises pétrolières. L’année dernière,...

Pages

(AFP 28/03/17)
La Côte d'Ivoire a été tenue en échec lundi par le Sénégal au stade Charléty à Paris (1-1) en match amical, alors que le nouveau sélectionneur, le Belge Marc Wilmots, entrera en fonction le 1er avril pour assurer la qualification pour le Mondial-2018. La rencontre a été interrompue à la 88e minute par l'arbitre français Tony Chapron, après de multiples envahissements de la pelouse de Charléty par les supporters des deux équipes. L'ancien sélectionneur de la Belgique a été nommé mi-mars, en remplacement du Français Michel Dussuyer, et arrive au sein une équipe qui a été éliminée dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon en dépit de son statut de tenante du titre...
(BBC 28/03/17)
L'ex-champion du monde des échecs, Garry Kasparov, envisage de former 1 million d'enfants dans plusieurs pays africains, notamment en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Maroc et à Madagascar. Pour le prodige russe, ce jeu est un outil efficace pour améliorer les compétences des élèves. Ibrahima Cissé, président du comité national provisoire des échecs du Sénégal, apprécie le projet. "Que Garry Kasparov veuille mettre en œuvre un tel projet, je ne pourrais que m'en réjouir et dire qu'on découvrira des futurs grands joueurs d'échecs", se réjouit Ibrahima Cissé. Il est ravi par cette initiative et affirme que l'Afrique regorge d'immenses potentialités.
(APA 25/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - A la peine lors de la phase aller, le Sénégal et le Cap-Vert ont bien démarré la phase retour du Tournoi de la Zone 2 qualificatif pour l’Afrobasket hommes 2017 en dominant respectivement la Guinée (67-49) et le Mali (64-58), à l’occasion de la 1ère journée disputée vendredi au stadium Marius Ndiaye de Dakar. Avec ces succès, Sénégalais et Cap-Verdiens se relancent dans la compétition où tous les quatre protagonistes comptent désormais tous 6 points. La seconde journée, qui se joue ce samedi. Au programme, les deux vainqueurs du jour, le Sénégal et le Cap Vert, se feront face, alors que les vaincus, la Guinée et le Mali, en découdront dans l’autre match. Les deux...
(APA 24/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le chargé du recrutement Afrique de l'Olympique lyonnais (OL), Patrice Girard, a affirmé jeudi à Dakar que le Sénégal est l'un des rares pays africains où les clubs de football ont misé sur la formation des joueurs. "Je trouve que le foot sénégalais se développe. Le Sénégal est l'un des rares pays africains où les clubs ont misé sur la formation", a dit M. Girard, citant des centres de formation comme Diambar, Génération Foot... Il prenait part à une conférence de presse du centre de formation Dakar Sacré-Coeur (DSC) dans le cadre d'une visite d'officiels de son partenaire Olympique lyonnais, une rencontre précédée d'une signature de partanerait entre DSC et la cimenterie Sococim. "Il faut que l'Afrique...
(APA 22/03/17)
APA - Dakar (Sénégal) - La Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB) a procédé à un réajustement de son staff technique avec la nomination de Dame Diouf, jusqu’ici adjoint de l’entraîneur de l’équipe nationale masculine le Français Stéphane Dumas. Cette mesure a été prise au lendemain de la participation ratée du Sénégal à la manche aller du tournoi de qualification de la Zone 2 pour l’Afrobasket 2017 disputée au 17 au 19 mars dernier à Bamako, au Mali. «Il y a eu des réajustements après le bilan technique du tournoi de Bamako. Dame (Diouf) devient le coach principal», a révélé mardi à Dakar le directeur technique national (DTN), Maguette Diop. Selon lui, le technicien français rétrogradé adjoint «est un bon coach...
(Jeune Afrique 21/03/17)
 
00:00
La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a décidé de suspendre à vie l'arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey pour "manipulation du match", a indiqué lundi l'institution dans un communiqué. L’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey reconnu coupable d’avoir manipulé le résultat du match de qualification pour la Coupe du monde 2018, opposant l’Afrique du Sud au Sénégal (2-1), au Peter Mokaba Stadium de Polokwane, le 12 novembre 2016, précise le communiqué de la Fifa, adressé lundi 20 mars. L’organisation a donc décidé de le « suspendre à vie (…) de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international », ajoute le texte. Sanction précédente L’arbitre ghanéen avait déjà été sanctionné par...
(Rewmi 20/03/17)
Joseph Koto et l’équipe nationale Junior qu’il manage ont réussi une soldatesque prouesse en Zambie. La qualification en finale a été un véritable exploit qui mérite d’être loué à l’applaudimètre, non seulement pour les performances réalisées pour la ténacité de l’équipe qui a tenu face à une spirale de forfaitures et d’actes de sabotage fomentés pour saper le moral des joueurs et leur barrer la route par des méthodes déloyales et non conventionnelles Les amateurs du Football ont suivi le Sénégal à la Coupe d’Afrique des Juniors en Zambie, sans disposer d’informations sur le difficile séjour de Joseph Koto, du staff technique et des joueurs. Certes, les Koto’s boys ont tenu en haleine le public grâce à un génie footballistique...
(AFP 18/03/17)
Le sélectionneur adjoint de la Côte d'Ivoire Ibrahim Kamara, assurant l'intérim après le départ du Français Michel Dussuyer, a retenu 23 joueurs pour affronter en amical la Russie le 24 mars à Krasnodar et le Sénégal le 27 mars à Charlety (Paris). Le groupe qui a disputé la CAN-2017 marqué par une sortie dès le 1er tour a été remanié, six joueurs parmi lesquels des cadres comme Wilfried Bony (Stoke City/ENG) et Max-Alain Gradel (Bournemouth/ENG) ne figurent pas sur la liste. Pour sa part Salomon Kalou (Hertha Berlin/GER) avait annoncé sa retraite internationale après la CAN. En revanche Roger Assalé (Young Boys Berne/SUI), Cyriac Gohi Bi (Fulham/ENG) et Abdoul Karim Cissé du club local du Sporting Gagnoa effectuent leur retour...
(Huffingtonpost 14/03/17)
 
00:00
L'action est surréaliste. Certains prient leur bonne étoile, d'autres font appel à la magie pour remporter la victoire. C'est ce qu'a tenté un footballeur sénégalais lors de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations Junior (CAN U20) opposant son pays à la Zambie, ce dimanche 12 mars à Lusaka. Menés 2-0 par la Zambie, pays organisateur de la compétition, les Sénégalais ont offert au public une scène surréaliste à la 57e minute de jeu. Le jeune attaquant Ibrahima Ndiaye a profité d'un arrêt de jeu pour lancer "un sort" dans les buts adverses. Acte désespéré? Simple superstition? Quoi qu'il en soit la manœuvre pour le moins pittoresque n'a pas eu l'effet escompté. Le gardien zambien a immédiatement aperçu le...
(APA 13/03/17)
La sélection nationale de la Zambie a battu son homologue sénégalaise sur le score de 2 buts à 0, dimanche à Lusaka, en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 20 ans de football, remportant son premier trophée continental dans cette catégorie. Dans un National Heroes Stadium pris d’assaut par 60 000 spectateurs totalement acquis à sa cause, le pays hôte a très vite pris les devants, ouvrant le score dès la 18ème minute par Person Daka sur une erreur du gardien de but sénégalais, avant qu’Eduard Chelufya n’aggrave le score, profitant d’un contre du dégagement du portier adverse (33emn). A 2-0 en près d’une demi-heure, les carottes étaient cuites pour les«Lionceaux» qui n'ont jamais pu...
(APA 10/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Victorieux de la Guinée (1-0), en demi-finale disputée jeudi à Ndola, le Sénégal s’est qualifié pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 20 ans de football où il rejoindra la Zambie, qui a sorti la veille l’Afrique du Sud (1-0). [Img : CAN U20 2017 : Le Sénégal bat la Guinée (1-0) et rejoint la Zambie en finale] L’unique but de la partie a été inscrit par Aliou Badji à la 13ème minute de la partie. C’est la deuxième finale consécutive des «Lionceaux» dans cette compétition. Il y a deux ans, ils s’étaient inclinés à domicile face au Nigeria. Les hommes de Joseph Koto retrouvent en finale, dimanche à Lusaka, la...
(RFI 10/03/17)
L’équipe du Sénégal s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans en battant celle de Guinée 1-0, le 9 mars à Ndola. Les Sénégalais affronteront les Zambiens le 12 mars à Lusaka. Deux après sa défaite à domicile, le Sénégal va retenter sa chance en finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Battus 1-0 par le Nigeria en 2015, les Sénégalais feront cette fois face aux Zambiens, en finale de la CAN U20 2017. Les « Lionceaux de la Téranga » auront une double pression, le 12 mars à Lusaka : celle du public, évidemment acquis à la cause des Zambiens ; et celle de l’histoire, le...
(AFP 08/03/17)
Les juges français ont adressé au Sénégal une demande pour que Papa Massata Diack soit entendu dans l'enquête pour corruption qui vise son père Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial, mais ils se sont heurtés à un refus de Dakar, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Au coeur de l'enquête, Papa Massata Diack est visé par un mandat d'arrêt international des juges d'instruction, mais le Sénégal avait fait savoir qu'il ne l'extraderait pas. Soupçonné d'avoir eu un rôle dans la retentissante affaire de corruption pour masquer des cas de dopage d'athlètes russes, il a de nouveau été visé par des révélations du journal Le Monde en date du 4 mars sur une possible corruption en 2009 autour de l'attribution...
(AFP 07/03/17)
Nommée en mai dernier, la Sénégalaise Fatma Samoura, première femme N.2 de la Fifa, estime mardi dans un entretien à l'AFP qu'en tant que femme, musulmane et africaine, dans un univers très masculin et peu prompt "à bousculer les traditions", elle a fait tomber "le plafond de verre". Pour l'ex-diplomate aux Nations Unies, le football féminin, jusqu'alors le "parent pauvre" de ce sport prend "un essor irréversible", souligne-t-elle, à la veille de la 40e journée internationale des droits des femmes. Question: Première femme secrétaire générale de la Fifa, vous venez d'un monde extérieur au football.
(Afrik.com 06/03/17)
Finaliste de la précédente édition, le Sénégal a validé son billet pour les demi-finales de la CAN 2017 des moins de 20 ans tout en éliminant le Cameroun 2-0 dimanche. Tombeuse du Soudan 3-1, l’Afrique du Sud accompagne les Lionceaux de la Teranga dans le dernier carré et au Mondial de la catégorie. Après le dénouement inattendu du groupe A de la CAN 2017 des moins de 20 ans samedi, le groupe B de la compétition a livré un verdict moins surprenant ce dimanche avec les qualifications du Sénégal et de l’Afrique du Sud qui font coup double. En effet, outre leur qualification pour les demi-finales de la compétition, les deux sélections gagnent leur billet pour le Mondial de la...
(RFI 06/03/17)
Les équipes d’Afrique du Sud et du Sénégal ont rejoint celles de la Guinée et de la Zambie en demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017), ce 5 mars. Elles se sont par la même occasion qualifiées pour la phase finale du Mondial juniors. Les Camerounais, eux, ont été éliminés dès le premier tour de la CAN U20 2017. Zambie-Afrique du Sud le 8 mars à Lusaka et Sénégal-Guinée le 9 mars à Ndola seront les affiches des demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017). Les Sénégalais ont en effet assuré leur place dans le dernier carré de la CAN U20 2017 en venant...
(AFP 03/03/17)
Papa Massata Diack, fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Lamine Diack, a reçu un versement de 1,5 million de dollars d'une société liée à un richissime homme d'affaires brésilien, affirme Le Monde daté de samedi, renforçant les soupçons de corruption dans l'attribution des JO-2016 à Rio. Selon Le Monde, la justice française "dispose d'éléments concrets mettant en cause l'intégrité du processus d'attribution des jeux Olympiques" à Rio le 2 octobre 2009 à Copenhague, où se tenait le vote pour l'attribution des JO-2016. "Les magistrats soupçonnent des manoeuvres destinées à acheter les votes de membres du CIO lors de la désignation", poursuit le quotidien du soir. En cause, le versement le 29 septembre (soit trois jours avant...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Une ligne a-t-elle été franchie ? Poursuivi par la justice française, Lamine Diack est ardemment soutenu par une partie de la classe politique. Et ses fils font bloc derrière lui. Enquête sur un clan en eau trouble. «Lamine Diack est un seigneur. C’est un homme d’honnêteté et de générosité. » Le 29 janvier, sur l’antenne de Télé Futurs Médias (TFM), Khalifa Sall, le maire de Dakar, élude la première question de son interviewer pour se lancer dans un vibrant plaidoyer en faveur de Lamine Diack. Véritable icône nationale, ancien sportif de haut niveau passé par la politique avant de régner pendant seize ans sur l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), l’octogénaire aux cheveux couleur de neige a entamé de la pire...
(Jeune Afrique 10/02/17)
Accusé d'être au cœur d'un vaste système de chantage et de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme lorsqu'elle était dirigée par son père, le fils de Lamine Diack continue à nier en bloc tout ce dont il est accusé. Interview. Il est bavard, limite intarissable, dès qu’il s’agit de se défendre. Dans le salon de sa vaste villa dakaroise, Papa Massata Diack est offensif, percutant, et crie au complot contre lui et surtout son père, Lamine Diack, , 83 ans, l’ex-président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme...
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ? Les « Léopards » de RDC ont progressé,...

Pages

(Jeune Afrique 08/06/16)
Jamais là où on l'attend, l'actrice se façonne une carrière solide dans un milieu où il est difficile de percer quand on est noir en France. Pour autant, pas question pour elle de s'apitoyer sur son sort. Rendez-vous est pris dans un café du 18e arrondissement de Paris. Après une demi-heure d’attente, toujours pas d’Aïssa Maïga, et on apprend que – à la suite d’un malentendu – l’interview n’a pas été confirmée auprès de l’actrice. Qu’à cela ne tienne, Aïssa Maïga est prête à nous accueillir tout de go dans son appartement, situé dans le quartier. Une spontanéité qui en dit long sur le tempérament de la comédienne. C’est avec une simplicité désarmante qu’elle nous reçoit chez elle – toute...
(Enquête 07/06/16)
La semaine sénégalaise du livre organisée par l’Harmattan Sénégal a baissé ses rideaux. Elle a permis aux écrivains, intellectuels et des élèves d’échanger pendant 7 jours et de rendre hommage à Cheikh Hamidou Kane et la littérature sénégalaise. La reconnaissance des paires. C’est l’une des choses les plus recherchées certainement par un membre d’une corporation. Voilà pourquoi, les écrivains, Ameth Guissé et Adja Ndeye Boury Ndiaye étaient tout heureux ce samedi, lors de la remise de leurs distinctions littéraires. Le roman d’Ameth, ‘’Une mort magnifique’’ et celui de Ndeye Boury ‘’Collier de cheville’’ ont remporté respectivement le ‘’Grand prix, Cheikh Hamidou Kane pour le roman africain’’ et celui de la première dame pour la promotion de la littérature féminine. Cette...
(Jeune Afrique 31/05/16)
Alors que le 12e Dak'Art prend fin début juin et que se pose déjà la question du 13e, la ville de Martigny en Suisse rend hommage à une manifestation qui a, malgré ses récurrents déboires, joué un rôle fondamental dans l'histoire de l'art contemporain africain. La belle meurt mais ne se rend pas… C’est une histoire qui se répète, tous les deux ans depuis le début des années 1990. Chaque fois, les paris vont bon train : aura-t-elle lieu, cette Biennale de l’art africain contemporain censé réunir à Dakar (Sénégal) le gratin de la création continentale ? Et chaque fois, le miracle se produit in extremis ou presque. Cette année n’a pas fait exception à la règle, bien au contraire...
(Le Quotidien (Sn) 13/05/16)
Pas très attendu au Festival international de jazz de Saint-Louis parce que peu connu par le public de Saint-Louis jazz, le groupe Sarro a pourtant fait forte impression. Oumar Sarr et ses musiciens qui avaient la lourde tâche d’ouvrir la 24ème édition du festival de la vieille ville ont séduit le public pour leur come-back après un premier passage en 2013. Trois ans seulement après son premier passage sur la scène, le groupe de jazz Sarro s’est plus que jamais révélé au public de Saint-Louis. Invité pour faire la première partie à l’ouverture avant le passage tant attendu de Bob Magrib, finalement absent, les jeunes musiciens sénégalais ont en effet fait étalage de tout leur talent sur la scène de...
(RFI 12/05/16)
Bob Marley est mort il y a 35 ans. Icône mondiale, militant avant l’heure pour la défense des droits, le chanteur a été célébré un peu partout sur la planète, notamment en Afrique. Un concert en son honneur était organisé mercredi soir à Dakar.
(RFI 06/05/16)
La 12e édition du Dak'Art, le grand rendez-vous de l'art contemporain africain s'est ouvert mardi 3 mai dans la capitale sénégalaise. Pendant un mois, une soixantaine d’artistes venus de tout le continent y exposent les œuvres entre les murs de l'ancien palais de justice de Dakar.
(AFP 05/05/16)
Le grand festival annuel de jazz de Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, dont l'interdiction officielle a suscité un concert de critiques, se tiendra la semaine prochaine comme initialement prévu, avec une sécurité renforcée après de récentes attaques jihadistes en Afrique de l'Ouest. Les appels au maintien du festival - dont la 24e édition doit s'ouvrir le 11 mai, pour cinq jours avec notamment pour tête d'affiche l'Américain Marcus Miller - s'étaient multipliés depuis la révélation, mardi, d'un arrêté du préfet du département de Saint-Louis stipulant l'interdiction de la manifestation en raisons de menace pour la sécurité. La levée de l'interdiction a été réclamée par l'Association Saint-Louis Jazz, qui organise le festival, des opérateurs économiques, de simples résidents de la...
(AFP 04/05/16)
La star de la musique sénégalaise Youssou Ndour a appelé mercredi au maintien de l'édition 2016 du festival international de jazz de Saint-Louis (nord du Sénégal), interdite par les autorités invoquant des raisons de sécurité dans un contexte marqué par de récentes attaques jihadistes en Afrique de l'Ouest. Parallèlement, des responsables de l'Association Saint-Louis Jazz, qui organise le festival, tentaient mercredi de sauver la manifestation, initialement programmée à partir du 11 mai pour cinq jours avec à l'affiche des artistes d'une dizaine de pays dont Cheikh Lô (Sénégal)...
(Le Monde 04/05/16)
C’est à peine croyable : bien qu’accouchée aux forceps, l’exposition internationale de la biennale de Dakar, conçue par le commissaire Simon Njami, est réussie. Les indicateurs n’étaient pourtant pas au vert. La veille de l’ouverture, les trois quarts des pièces n’avaient toujours pas été installées. D’autres œuvres ne sont pas arrivées à Dakar ou sont retenues à la douane. Lors du vernissage, mardi 3 mai, beaucoup de vidéos n’étaient pas visionnables, faute de projecteurs. L’incurie organisationnelle se trouve toutefois compensée par la splendeur du Palais de justice, un nouveau site laissé dans son jus...
(AFP 04/05/16)
La douzième édition du Dak'Art, une des plus importantes manifestations des arts visuels en Afrique, organisée tous les deux ans au Sénégal, a été lancée mardi et rassemblera plusieurs centaines d'artistes et professionnels des arts durant un mois. L'exposition internationale qui rassemble 66 artistes, est baptisée "Réenchantement", un titre "étroitement lié au thème général de la biennale, qui invite les artistes, et au-delà tous les Africains, à inventer de nouvelles pistes pour réenchanter le monde et le continent", selon le site de la manifestation.
(Jeune Afrique 04/05/16)
Le chef de l'état sénégalais en personne a inauguré le Dak'Art, pour un mois d'événements culturels. C’est dans un théâtre Sorano bondé et ultra sécurisé que le président Macky Sall a déclaré ouverte la 12e édition de la biennale d’art contemporain africain de Dakar. Plutôt inspiré, le chef de l’État a profité de l’occasion pour se placer en premier défenseur de la création : « La culture et l’art ne sont pas de simples produits décoratifs, a-t-il dit. Ils façonnent l’aventure humaine. Que serait la vie de nos sociétés sans cette dimension fondamentale? » Les arts facteur de cohésion sociale Soulignant l’importance des arts comme facteur de « cohésion sociale », il s’est fait philosophe en insistant aussi sur la...
(AFP 04/05/16)
Le préfet de Saint-Louis a interdit la tenue de l'édition 2016 du festival de jazz organisé depuis 25 ans dans cette ville du nord-ouest du Sénégal en invoquant des raisons de sécurité, mais les organisateurs ont affirmé mardi être en discussions pour son maintien, à huit jours de son ouverture. "Sont interdites toutes les manifestations liées au Festival de jazz de Saint-Louis devant se tenir sur la voie publique et dans les lieux publics, pour la période du 11 au 15 mai", indique un arrêté préfectoral. Le texte évoque "le contexte sécuritaire ambiant, la vulnérabilité de la commune de Saint-Louis et le refus des organisateurs de s'engager dans l'effort de sécurité", sans autre détail. "Nous nous désolons d'avoir reçu tardivement...
(Jeune Afrique 03/05/16)
Le 3 mai 2016, la 12e édition de la Biennale de Dakar ouvrira ses portes. Visite dans les coulisses d'une manifestation montée en quelques mois. Sur la façade poudrée de lumière de l’ancien Palais de justice, il ne reste que quatre lettres : le D, le U, le I et la moitié du E, lequel pendouille de traviole. Mais comme une annonce de renaissance, une grande banderole s’affole sous le vent de l’Atlantique : elle porte le logo coloré du Dak’Art et annonce fièrement la 12ème édition de la Biennale de l’art contemporain africain. Attendue par nombre d’artistes du continent, celle-ci doit ouvrir ses portes le 3 mai et durer jusqu’au début du mois de juin. Pour l’heure, à l’intérieur...
(Le Quotidien (Sn) 29/04/16)
Certains ne croyaient même plus à son renouvellement. L’Ams était plongée depuis quelques années dans «un coma profond» comme certaines associations culturelles (bien que quelques membres tenaient encore à polir son image). Mais dans la matinée d’hier, coup de théâtre au Grand Théâtre national. La plus grande association des artistes du Sénégal, au terme d’une Assemblée générale dirigée de main de maître par l’écrivain Seydi Sow, avec à ses côtés Daba Sarr d’Africa fête, Aboubacar Demba Cissokho, journaliste à l’Aps et Joseph Sagna de Cineceas, élit un nouveau bureau. Après 17 ans, Daniel Gomes prend les commandes. C’est officiel. Daniel Gomes a été élu hier nouveau président de l’Association des métiers de la musique du Sénégal (Ams) au terme de...
(Le Monde 27/04/16)
Dans une galerie discrète non loin de la prison pour femmes du quartier de Liberté 6 à Dakar, un jeune homme fluet au sourire avenant vient prendre place sur un siège posé sur quatre cornes de bœuf. Autour de lui, les bijoux, chemises en wax, les tableaux colorés et même le siège sur lequel il vient de s’asseoir ont tous un point commun : Ils ont tous été conçus par des détenus des prisons sénégalaises. Le jeune homme, Moctar Cissé, 27 ans, est l’un des premiers admirateurs de ces artistes un peu particuliers. Ainsi a-t-il créé Yeswesell.org, une plateforme en ligne de revente des produits réalisés par les prisonniers. C’est sur des fonds propres qu’il a lancé YesWeSell au début...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Le Monde 05/04/16)
Le gouvernement du Sénégal a interdit à la vente, le 28 mars, l’ouvrage de Héla Ouardi, Les Derniers Jours de Muhammad, paru début mars chez Albin Michel. Cette censure fait suite à une levée de boucliers d’ONG islamistes comme Jamra et de certains hommes politiques, dont l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye. N’ayant lu que des résumés du livre de Héla Ouardi, je ne m’avancerai pas sur le fond du texte incriminé. Mais, sans équivoque, cette censure est inacceptable. D’autant qu’il ne s’agit pas d’un brûlot islamophobe mais de l’ouvrage d’une chercheuse et historienne. Ce n’est pas au gouvernement d’un pays laïc d’interdire des ouvrages jugés blasphématoires par un collectif religieux. D’ailleurs, à l’ère d’Internet et de la multiplicité des canaux...
(Sud Quotidien 01/04/16)
Ce serait presque mathématique. Pendant 15 jours, 15 artistes, 15 femmes se sont amusées à hanter les murs de la galerie du Village des Arts. Intitulée «Taru Jiguen» (ou la beauté de la femme), l’exposition, une quarantaine d’œuvres d’art au total, et toutes signées par des femmes, a baissé les volets dans la soirée d’hier, jeudi 31 mars. Idrissa Diallo, le commissaire d’exposition, explique d’ailleurs qu’il a surtout voulu échapper à ce qu’il appelle le «folklore» du 8 mars. «Taru Jiguen» regroupe des artistes de plusieurs pays : Togo, Mali, Mauritanie, Hongrie, Suisse, France, Sénégal etc. A y voir de près, aucune de ces 15 artistes, 15 dames, ne fait vraiment la même chose que les autres, autrement dit pas...
(Enquête 25/03/16)
L’édition 2016 de la conférence Homelands se tiendra le 1er avril dans les locaux du British Council de Dakar. Elle regroupera 40 musiciens émergents d’Afrique de l’Ouest et des experts de l’industrie musicale internationale. Établir les bases d’un échange musical et commercial productif et mutuellement bénéfique entre le Sénégal et le Royaume-Uni. Tel est l’objet de la conférence Homelands prévue le 1er avril prochain à Dakar. Regroupant près de 40 musiciens, elle ouvre un large champ de discussion sur les opportunités de partenariat, d’investissement et de collaboration créative. L’évènement est le fruit d’une initiative de Punch Records, l’agence britannique de développement musical primée, en partenariat avec le British Council. Une occasion pour les participants d’apprendre comment les technologies émergentes et...
(Sud Quotidien 17/03/16)
C’est à quelques heures du vernissage de ce vendredi 18 mars, que le concept de l’exposition «Oxygène» a été dévoilé à la presse hier, mercredi 16 mars à la galerie Kemboury, qui a comme qui dirait choisi de délocaliser ses activités. L’exposition, qui prend fin le 25 mars prochain, va donc trouver refuge au Cercle de l’Union, un espace à la fois sportif et associatif. Et en ce Mois de la Femme, «Oxygène» nous introduit dans l’univers de quatre artistes plasticiennes : Kemboury Bessane, Madeleine Devès Senghor, Khadidiatou Sow et Kiné Aw, en plus de l’intrusion masculine de l’artiste sous-verre Djibril Fall Diène. C’est plus ou moins par «mimétisme», aveu de la galeriste Thérèse Turpin Diatta, que l’exposition qui s’ouvre...

Pages

(RFI 26/07/17)
Au Sénégal, cinq ans après son élection, le président Macky Sall va enfin connaître le jugement de ses compatriotes sur sa gestion du pouvoir. Ce sera dimanche prochain, à l'occasion des législatives à un seul tour: il affrontera alors les coalitions menées par l'ex-président Abdoulaye Wade et par le maire de Dakar, Khalifa Sall. Pour cette bataille, le chef de l'Etat s'appuie notamment sur son ministre de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, qui conduit sa liste dans le département de Dakar. En duplex de la capitale sénégalaise, le «grand argentier» Amadou Ba répond aux questions de RFI. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170726-amadou-ba-senegal-macky-sall-bilan-l...
(Jeune Afrique 26/07/17)
Mardi, le groupe pétrolier français Total et le spécialiste des paiements électroniques Worldline ont annoncé leur entrée au capital de l'agrégateur de paiement sénégalais InTouch, qui entend apporter une solution unique à la démultiplication des moyens de paiement mobile en Afrique. Le potentiel du paiement mobile africain est connu. Un milliard d’usagers de téléphones mobiles en Afrique, très majoritairement dépourvus de comptes bancaires, et autant de clients de l’une ou l’autre des solutions de paiement mobile offertes par les opérateurs de téléphonie mobile, à l’instar d’Orange Money, Mobile Money de MTN, Tigo Cash, Airtel Money ou M-Pesa Vodacom. Problème : ils ne sont pas interopérables entre eux, ce qui rend impossible la vie des commerçants qui acceptent les paiements mobiles...
(RFI 25/07/17)
Au Sénégal, c’est la dernière ligne droite dans la bataille pour les législatives. Le vote est prévu ce dimanche, avec en principales têtes de liste : le Premier ministre Mahamad Dione, l’ex-président Abdoulaye Wade et le maire de Dakar Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars. Depuis 15 jours, l’opposition s’inquiète de la très lente distribution des cartes d’identité qui servent à voter. L’Etat a dû en fabriquer plus de 6 millions en quelques mois. Cette inquiétude est désormais...
(Le Monde 24/07/17)
Le maire de Dakar, poursuivi pour « détournement de deniers publics » et détenu depuis mars, est l’absent le plus présent des législatives du 30 juillet. Les partisans de Khalifa Sall sont parvenus à porter puis à maintenir leur champion à la tête de la coalition d’opposition Mankoo Taxawu Senegaal pour les législatives. Mais pourront-ils réussir la prouesse de faire gagner les élections du dimanche 30 juillet à un candidat détenu depuis le 7 mars, soupçonné d’avoir détourné 2,7 millions d’euros de deniers publics et qui n’a pu battre campagne ? Depuis 2014, Khalifa Sall constitue sans doute l’adversaire politique le plus dangereux pour le pouvoir. Il a remporté tous les combats qui l’ont opposé au régime de Macky Sall...
(RFI 24/07/17)
Le Sénégal entre dans sa dernière semaine de campagne pour les législatives du 30 juillet et il n’y a pas que les grandes coalitions qui tentent de séduire les électeurs. Les écologistes par exemple sont eux aussi en compagne avec la liste «Naatal Sénégal» menée par l’ancien ministre de l’Environnement Haïdar El Ali. Leur but, faire entrer à l’Assemblée des problématiques comme la pollution atmosphérique et l’impact sur l’environnement de la future exploitation du pétrole au Sénégal. Après avoir fait campagne dans le sud du Sénégal, l’ancien ministre de l’Environnement Haïdar El Ali était ce dimanche 23 juillet dans la grande banlieue de la capitale sénégalaise, avec un message : l’écologie est une nécessité pour la nature, pour la santé,...
(RFI 22/07/17)
Depuis son retour au Sénégal il y a 10 jours, sa parole lors des meetings est rare. Abdoulaye Wade, candidat aux législatives du 30 juillet, a accepté ce vendredi de s’exprimer au micro de RFI et de TV5 Monde. A 91 ans, l’ex-président partait à la rencontre de la population de la capitale lorsqu’il a pris la parole, et évoqué la forte mobilisation autour de lui et sa certitude de gagner le scrutin. Ecouter la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170721-senegal-abdoulaye-wade-campagne-dakar
(Jeune Afrique 21/07/17)
Ces derniers jours, des violences ont éclaté à Dakar et dans ses environs en marge de la campagne électorale pour les législatives du 30 juillet, suscitant l’indignation des différents responsables politiques sénégalais. Les témoins évoquent des gourdins, des couteaux, et même des armes à feu. Ce mardi 18 juillet, la situation a dégénéré à Rufisque, en banlieue de Dakar, entre les militants de la majorité et ceux de l’opposition. Ce jour-là, la caravane de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY), conduite par le ministre de la Pêche Oumar Gueye, croise celle de la coalition d’opposition Manko Taxawu Senegaal, menée par Oumar Cissé. Selon différents médias locaux, des responsables de la sécurité de BBY auraient alors pris à partie leurs...
(RFI 20/07/17)
Encore une semaine de campagne électorale au Sénégal. Les législatives se tiendront le 30 juillet et les différents camps multiplient les déplacements dans tout le pays pour tenter de convaincre les électeurs qui seront nombreux, car ces élections à différents niveaux sont exceptionnelles. Avec pour candidats un ex-président, un Premier ministre et le maire de la capitale en prison, ces législatives sont déjà hors normes. Tout comme leur organisation, car il a été décidé l’an dernier de revoir le fichier électoral en tablant sur quatre millions d’électeurs. Problème : 6,5 millions de personnes se sont inscrites. Un travail de masse rappelle Thiendella Fall, le directeur général des élections : « Quand vous faites six millions de cartes, c’est un travail...
(RFI 20/07/17)
Au Sénégal, Khalifa Sall obtiendra-t-il une liberté provisoire avant les législatives du 30 juillet? C'est en tout cas son souhait, ses avocats ont déposé une nouvelle demande mardi 18 juillet auprès du juge. Ils estiment que le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics, est privé de ses droits, qu'il ne peut pas mener campagne et qu'il ne pourra pas voter. A dix jours de la fin de la campagne des législatives, cette requête marque peut-être un échec car en coulisse, des solutions ont sans doute été recherchées pour obtenir une libération en douceur. Désormais les avocats de Khalifa Sall tentent de se faire entendre à l'extérieur et exigent que les droits de leur client soient respectés. «...
(Jeune Afrique 19/07/17)
À 91 ans, l’ancien président n’a pas encore dit son dernier mot. Tête de liste d’une coalition d’opposition pour les législatives du 30 juillet, il vient de lancer une campagne électorale qui s’annonce rugueuse. À le voir ainsi juché sur son 4×4, les poings levés, haranguant la foule dense massée autour de lui, difficile d’imaginer que cet homme a dépassé les 90 printemps. À ses partisans, qui scandent « Gorgui dolli ñu ! », (« “Vieux”, on en veut encore », en wolof) il répond par un signe de la main ou un sourire figé. Drapé dans un boubou bleu brodé de jaune – les couleurs du Parti démocratique sénégalais (PDS) –, son éternel kopati rouge sur la tête, Abdoulaye Wade...
(Le Monde 18/07/17)
Les législatives du 30 juillet consacreront l’élargissement de l’Assemblée à quinze nouveaux parlementaires pour représenter la diaspora. Dimanche 30 juillet, les Sénégalais seront appelés aux urnes afin d’élire les 165 députés qui siégeront à l’Assemblée nationale. Soit quinze de plus que la précédente élection de 2012. Ces nouveaux députés représenteront pour la première fois les Sénégalais issus de la diaspora, selon un projet de loi adopté en janvier 2017. L’objectif étant d’offrir une plus grande représentativité aux Sénégalais « de l’extérieur ». Mais, pour de nombreux...
(RFI 18/07/17)
Au Sénégal, après une interruption de 24 heures suite au drame au stade Demba-Diop, la campagne pour les législatives du 30 juillet a repris de plus belle. Deux têtes de liste, l’ex-président Abdoulaye Wade et le Premier ministre Mohamed Dionne sont en tournée dans le pays. Khalifa Sall, le maire de Dakar, est lui toujours en prison mais poursuit son combat pour mener sa campagne à l'extérieur. Ses avocats ont déposé lundi en fin de journée une nouvelle demande de liberté provisoire. Le camp Khalifa Sall cherche, une fois de plus, à mettre le pouvoir et Macky Sall sous pression. « La violation des droits politiques est flagrante, l'Etat doit respecter ses engagements et lui permettre de mener campagne »,...
(RFI 18/07/17)
La bousculade dans le stade Demba-Diop de Dakar où se tenait la finale de la Coupe de la Ligue de football sénégalaise a fait huit morts et plus de 100 blessés, a annoncé ce lundi lors d’une conférence de presse le procureur de la République venu faire le point sur l'enquête 48 heures après le drame. Fermeté et action. Voilà ce que le procureur a voulu mettre en avant. « L’enquête sera complète, aucune piste ne sera négligée, les responsabilités seront établies et les auteurs de ces actes ignobles seront traduits devant la justice », a annoncé le procureur de la République lundi. Le problème, c’est que même s'il s'est rendu sur place et si deux inspecteurs dirigent l'enquête, Bassirou...
(Jeune Afrique 18/07/17)
La justice affirme qu’« aucune piste ne sera négligée » dans l’enquête ouverte suite à la mort de huit personnes, tuées samedi 15 juillet au stade Demba Diop de Dakar, après des violences entre supporteurs des clubs de Mbour et de Ouakam. Alpha, qui était dans les tribunes, raconte sa soirée de cauchemar à Jeune Afrique. « Ce que j’ai vu là-bas… C’est très dur. Les visages étaient défigurés. Les corps tordus. Je peux vous dire que ces images-là ne vont pas partir. » Alpha Rachid Guire, joint par téléphone par Jeune Afrique, raconte le drame depuis sa chambre d’étudiant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Cette chambre où, justement, sa soirée avait commencé, samedi. Les amis étaient venus...
(RFI 17/07/17)
A Dakar, l'effondrement d'un mur suite à une bousculade au stade Demba-Diop lors de la finale de la Coupe de la Ligue de football entre les clubs de Ouakam et de Mbour, a fait au moins 8 morts par asphyxie et des dizaines de blessés, samedi 15 juillet. Le gouvernement sénégalais a publié ce dimanche un communiqué dans lequel il annonce un certain nombre de mesures. Le gouvernement sénégalais interdit notamment toutes les activités sportives ou culturelles pendant la campagne électorale. Cette campagne pour les législatives du 30 juillet est d’ailleurs à l’arrêt ce dimanche sur décision des grandes coalitions politiques elles-mêmes. Le gouvernement a également annoncé l’ouverture prochaine d’une information judiciaire afin d’établir les responsabilités du drame. Le stade...
(RFI 14/07/17)
«Khalifa Sall vous écrit», c’est le titre de la lettre publiée, dans la nuit de jeudi à vendredi, par l’équipe de campagne du maire de Dakar. Khalifa Sall, candidat aux législatives du 30 juillet 2017, est en prison depuis le 7 mars. Il est soupçonné par la justice de détournements de deniers publics à hauteur de 2,7 millions d’euros. Son incarcération lui interdit de parler, de communiquer, mais le maire candidat a donc fait le choix de publier cette lettre aux Sénégalais. « Ensemble pour une Assemblée du peuple », voilà comment Khalifa Sall conclut cette lettre qui est à la fois un programme de campagne et un véritable brûlot contre le pouvoir. « Je tiens à exprimer ma gratitude...
(RFI 14/07/17)
Au Sénégal, la campagne pour les élections législatives du 30 juillet se poursuit. Une campagne particulière marquée par le retour d'Abdoulaye Wade, l'ex-président qui, a 91 ans, est candidat à la députation tout comme le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui fait campagne depuis la cellule de sa prison. Le président Macky Sall, qui a mis son Premier ministre en tête de liste, suit les débats de près, mais évite d'y participer directement. « Comme on ne prélève pas d’impôt sur les applaudissements, je les voudrais plus sociables ».
(Le Point 14/07/17)
C'est le jour même de l'ouverture du nouvel aéroport international de N'Diass que la nouvelle compagnie devrait entamer ses vols officiels. Goutte d'eau dans un océan de commandes (plus de mille avions vendus) lors du récent Salon du Bourget, le contrat de deux ATR 72-600 concrétise la naissance d'Air Sénégal SA, la nouvelle compagnie nationale sénégalaise. Elle recevra ces deux premiers avions en novembre prochain pour un début d'exploitation le 7 décembre. Le même jour que la mise en service du nouvel aéroport international Blaise-Diagne de N'Diass. Cet aéroport est situé à une cinquantaine de kilomètres...
(Le Monde 14/07/17)
A l’occasion du Festival gnaoua d’Essaouira, le Sénégalais défend le rôle de la musique dans la mobilisation contre l’extrémisme religieux sur le continent. Le musicien sénégalais Ismaël Lo, l’une des têtes d’affiche de la 20e édition du Festival gnaoua et musiques du monde qui s’est achevée le 2 juillet à Essaouira, au Maroc, explique au Monde Afrique le rôle et la place de la musique dans la mobilisation contre la menace terroriste en Afrique. Pour lui, cette lutte passe aussi par un effort d’humilité de la part des présidents africains. Face à la menace terroriste pressante et à la montée de l’extrémisme violent, notamment en Afrique de l’Ouest, quel peut être votre rôle ? Ismaël Lo Nos chansons sont écoutés...
(Le Monde 14/07/17)
L’e-santé, le grand espoir de l’Afrique (4). Mamadou Sall a imaginé un service téléphonique de rappels de rendez-vous et de suivi de grossesse portés par des voix célèbres. « Imaginez en France que Monica Belluci vous passe un coup de téléphone pour vous rappeler que vous avez rendez-vous chez le médecin ! » C’est ainsi que le projet Karangé a été présenté début juillet par l’animateur de l’Observatoire de l’e-santé dans les pays du Sud (Odess). Et c’est bien le pari de Mamadou Sall et de son associé : utiliser des voix d’icônes du pays pour porter leur message de santé publique sur la vaccination et sur le suivi des femmes enceintes. Présentation de notre série L’e-santé, le grand espoir...

Pages