Vendredi 19 Janvier 2018

Sénégal

(Agence Ecofin 17/01/18)
Le Royaume des Pays-Bas, à travers le projet dénommé Netherlands Trust Fund (NTF IV), a accordé aux start-up sénégalaises spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication et dans l’externalisation des processus métiers (BPO), un appui au développement de 1,7 million de dollars US (911 460 000 Fcfa). Un appel à candidature dont la date limite est fixée au 19 janvier 2018, a été lancé, il y a quelques jours, pour sélectionner les start-up TIC qui bénéficieront du projet. 80 places sont disponibles. Comme critères d’éligibilité, les candidats devront être une petite et moyenne entreprise (Pme), ou une start-up sénégalaise spécialisée dans les TIC ou l’externalisation des processus métiers, être présente à l'international ou désireuse de proposer ses...
(APA 17/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La Convergence pour le désenclavement et le développement de la Casamance (CDDC) a annoncé, mercredi à Dakar, l’organisation dans les prochaines semaines d’une mobilisation à Ziguinchor pour dénoncer la mauvaise gestion des ressources de la région australe du Sénégal. «La CDDC de concert avec les associations, les forces vives de la nation et la jeunesse de la Casamance en particulier, va organiser dans les semaines à venir à Ziguinchor, une marche pour dénonce la mauvaise gestion des ressources naturelles de la Casamance. Nous prévoyons également des campagnes de sensibilisation et de reboisement pour redonner à la Casamance toute sa verdure et sa splendeur d’antan», a expliqué Aliou Sambou Bodian, coordonnateur de la CDDC. S’exprimant au cours d’un...
(Agence Ecofin 17/01/18)
Pour l’année 2017, le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), a contribué à hauteur de 5,1% dans le produit intérieur brut (PIB) qui est de 25 385 400 000 000 Fcfa, selon le rapport de « situation économique et financière en 2017 et perspectives en 2018 », publié par la direction de la prévision et des études économiques du ministère sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan. Le secteur des TIC a généré un revenu de 636,3 milliards Fcfa (au prix courant, Ndlr) pour les caisses de l’Etat en 2017. Soit une croissance de 5%. En 2016, la croissance était de 8,7% pour un revenu de 601,4 milliards Fcfa. Dans ce secteur, les services de...
(Jeune Afrique 17/01/18)
À l’automne 2018, le musée La Piscine, à Roubaix en France, exposera un vitrail représentant Mamadou N’Diaye. Ce Sénégalais décédé en 1985 aurait soigné des dizaines de milliers de personnes. En cette matinée de septembre, Germain Hirselj écume les brocantes à la recherche d’un hypothétique trésor. Dans les allées du dépôt-vente de Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord, son regard s’arrête tout à coup sur un mystérieux vitrail. L’œuvre représente un personnage endimanché, cravaté, avec en arrière-plan un arbre massif et un drapeau du Sénégal. Le visage et le nom de cet homme sont familiers à ce régisseur de musée, mais c’est la phrase au bas de l’objet qui l’intrigue surtout : « Au cher Monsieur Mamadou qui m’a sauvé la vie. Témoignage...
(La Tribune 16/01/18)
Au Sénégal, les indicateurs du secteur secondaire ont enregistré une légère progression de 1,7%, au cours du mois de novembre dernier. Une performance qui revient entre autres une amélioration des activités extractives. L'industrie sénégalaise a enregistré une hausse des activités au terme du mois de novembre 2017. Selon les données de la Direction sénégalaise de la prévision et des études économiques (DPEE), le secteur a enregistré une légère progression de 1,7%, en variation mensuelle au terme du mois de novembre 2017 par rapport au mois précédent. «Cette performance est principalement attribuable à la bonne tenue des activités extractives (+16,4%), de la fabrication de boissons (+176,7%) et de la production...
(La Tribune 16/01/18)
Premières arrestations depuis le carnage de la forêt de Bayottes dont le bilan s’est soldé par 14 morts et 7 blessés dans le sud du Sénégal, à la frontière avec la Guinée-Bissau. La gendarmerie sénégalaise a annoncé l’arrestation de 22 suspects dans cette tuerie de masse. Un premier indice sans doute dans l’enquête sur l’identité des commanditaires ou des auteurs du massacre, alors que l’armée sénégalaise continue son opération de ratissage dans les profondeurs de la forêt verte. Main dans la main, l'opération entre le Groupe d'intervention de la gendarmerie (GIGN) et la Légion de gendarmerie d'intervention (LGI) a porté ses fruits. Cette task force des grands jours a pris 22 suspects dans ses filets lors d'une opération coup de...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Au total, 22 personnes ont été arrêtées à Toubacouta et à Ziguinchor (Sud), dimanche, par la gendarmerie nationale dans le cadre de l’enquête sur la tuerie dans la forêt classée de Bayotte-Est le samedi 06 janvier ayant fait 14 victimes, renseigne sa Division communication. «Les investigations de la gendarmerie nationale ont abouti, hier (dimanche), à l’interpellation de 22 personnes, à la suite de pistes intéressantes dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte suite à la tuerie de 14 personnes dans la forêt de Bayotte-Est du 6 janvier dernier», explique la gendarmerie dans un communiqué de presse. Elle précise que l’opération a été menée sous la houlette de la Légion de gendarmerie Sud et la Section de recherches...
(APA 16/01/18)
APA-Thiès (Sénégal)- Le Sénégal s’est doté d’une quatrième centrale solaire, une infrastructure d’un coût de 28 milliards de FCFA et inaugurée mardi à Mérina Ndakhar (148 km de Dakar) par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne. Dénommée "Cheikh Anta Diop" du nom du défunt égyptologue, la nouvelle centrale solaire a une capacité de 30 MW. "Aujourd'hui, le Sénégal s'est doté d'une quatrième centrale solaire et une cinquième sera installée à Kahone. Cela renforce notre mix énergétique et nous libère de la dépendance des énergies fossiles", a dit le Premier ministre Dionne pour qui l’inauguration de l’infrastructure marque une étape supplémentaire de l'engagement du président Macky Sall d'assurer le renouveau du secteur énergétique. "Avec de n'nouvelles centrales prévues dans la...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) La masse salariale de la fonction publique sénégalaise a connu une augmentation de 11 milliards FCFA (environ 17,600 millions de dollars) au terme du mois de novembre 2017 comparé à la même période de 2016, a appris APA auprès du ministère de l’économie, des finances et du plan. Cette masse salariale s’est établie à 52,86 milliards FCFA contre 47,63 milliards FCFA au 30 novembre 2016. Toutefois, en glissement trimestriel, elle a enregistré une légère baisse de 0,3%, passant de 52,99 milliards FCFA en octobre 2017 à 52,86 milliards FCFA un mois plus tard. Quant aux effectifs de la fonction publique, ils ont progressé de 8,2%, se situant à 128.749 agents contre 119.029 agents un an auparavant. En glissement...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’activité du secteur tertiaire au Sénégal s’est consolidée de 11,4% en variation mensuelle, au terme du mois de novembre 2017, a appris lundi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). La DPEE avance que cette progression est favorisée par les sous secteurs du commerce (plus 5,3%), des transports et télécommunications (plus 9%), des activités immobilières (plus 116,9%), des services d’hébergement et de restauration (plus 28,1%) ainsi que des services financiers (plus 5,3%). Sur une base annuelle, un regain d’activité du tertiaire de 9,6% est noté en novembre 2017, dû aux transports et télécommunications (plus 11,5%), aux activités immobilières (plus 72,6%), aux services d’hébergement et de restauration (plus 6,7%) et aux services...
(RFI 16/01/18)
L’enquête se poursuit en Casamance pour tenter de retrouver les assassins des 14 coupeurs de bois tués il y a 10 jours. Les forces de sécurité ont interpellé ce week-end 22 personnes, toutes de nationalité sénégalaise. Dans un communiqué diffusé lundi 15 janvier, la gendarmerie nationale évoque « des pistes intéressantes ». Les défenseurs des droits de l’homme demandent de leur côté que cette enquête soit menée dans les règles de l’art. « L’enquête est entrée dans une phase décisive », estime-t-on au sein de la section de recherche. Sur les 22 personnes arrêtées, certaines seraient en effet directement liées aux assassinats. Si tous les moyens techniques sont utilisés, c’est visiblement le renseignement humain, le travail de terrain, qui a...
(APA 16/01/18)
APA- Dakar (Sénégal) - Le 26-éme congrès des francs-maçons, initialement prévu les 2 et 3 février prochains à l’hôtel King Fahd Palace de Dakar, n’aura plus lieu dans ce plus grand réceptif de la capitale sénégalaise, suite au refus de la direction, a-t-on appris de source médiatique. ’Le directeur de l’hôtel King Fahd Palace, Pierre Mbow, ferme ses portes aux francs-maçons’’, a indiqué le quotidien L’As de ce mardi, ajoutant que ce congrès dénommé ‘’Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram), d’obédience maçonnique’’ ne se tiendra pas dans le lieu que ses organisateurs avaient réservé. Ces derniers jours, plusieurs mouvements islamiques du Sénégal avaient fait part de leur détermination à s’opposer par tous les moyens à la tenue du...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La suspension à vie infligée par la Fédération internationale de football (FIFA) à l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey a été confirmée par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). « Les motifs de la décision du TAS concluent que M. Lamptey avait intentionnellement pris de mauvaises décisions dans le seul but de permettre qu’un certain nombre de buts soient marqués afin que des parieurs puissent toucher leurs gains », indique la FIFA dans un communiqué parvenu à APAnews lundi. L’officiel ghanéen avait volontairement sifflé un penalty inexistant contre le Sénégal le 12 novembre 2016 lors du match éliminatoire au Mondial 2018 contre l’Afrique du Sud qui a depuis été rejoué. En plus de ce pénalty imaginaire, Lamptey s’était illustré...
(Agence Ecofin 16/01/18)
C’est fini ! Il ne paraitra plus. Après avoir animé le paysage de la presse écrite sénégalaise pendant 21 ans, l’hebdomadaire Nouvel Horizon a arrêté de paraître le 5 janvier dernier. La triste nouvelle avait déjà été annoncée par un communiqué publié mercredi dernier. L’hebdomadaire réalisé par la société Panafrican System Production (PSP), compte 1 053 éditions, réparties sur un peu plus de deux décennies. Ce chiffre ne progressera vraisemblablement pas à cause de problèmes financiers. « La décision de suspension des activités est la conséquence d’une situation économique en dégradation constante sur huit années consécutives avec des pertes de plus en plus difficiles à supporter.», peut-on lire dans le communiqué. Même si la direction du magazine évoque la possibilité...
(AFP 15/01/18)
Un "homme armé" a été tué dimanche lors d'accrochages avec des militaires sénégalais et un groupe d'hommes en armes en Casamance, la région forestière du sud du Sénégal où l'armée recherche les auteurs du massacre de 14 coupeurs de bois, a indiqué lundi un porte-parole militaire. Il s'agit du premier accrochage mortel avec l'armée signalé depuis plusieurs années dans cette région, où le Mouvement démocratique des forces de Casamance (MFDC) mène depuis 1982 une rébellion indépendantiste. Les militaires sont tombés dimanche sur un groupe "d'hommes armés" dans la zone de recherche des auteurs du massacre du 6 janvier, a affirmé à l'AFP un responsable de la Direction des relations publiques de l'armée (Dirpa), sans se prononcer sur leur éventuelle appartenance...
(AFP 15/01/18)
La gendarmerie sénégalaise a arrêté 22 personnes dans l'enquête sur le massacre de 14 coupeurs de bois en Casamance, région forestière du sud du Sénégal, la semaine dernière, selon un communiqué publié dimanche. Il s'agit des premières arrestations annoncées depuis cette tuerie, le 6 janvier dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique bordée au nord par la Gambie et au sud par la Guinée-Bissau. Auparavant, des habitants du village de Toubacouta, au sud de Ziguinchor, avaient fait état d'un bilan de 16 à 20 personnes arrêtées dimanche par la gendarmerie...
(RFI 15/01/18)
Le scandale du lait infantile Lactalis est suivi de près dans de nombreux pays, notamment au Sénégal où les autorités, par mesure de précautions, ont interdit la vente des produits potentiellement dangereux dès la mi-décembre. Dans les locaux de la Direction de la consommation, il faut slalomer entre les cartons, les boîtes et les palettes de la marque Lactalis. Issa Wade dirige cette structure. Dès le 20 décembre, tous les stocks ont été saisis. « Nous, nous n’avons pas attendu. Pour des mesures de prudence, nous avons jugé nécessaire de faire le retrait de l’ensemble des produits Lactalis supposés contaminés à la salmonelle », explique-t-il. Au Sénégal la loi impose de vendre les produits pour les nouveaux-nés dans les pharmacies...
(RFI 15/01/18)
Le drame survenu en Casamance au Sénégal samedi 6 janvier met en lumière un phénomène qui touche la région depuis des années, l'exploitation illégale du bois et le trafic d'essences rares. Les 14 personnes assassinées dans une forêt au sud de Ziguinchor venaient en effet couper du bois. Pierre Goudiaby Atepa : « Il y a une mafia qui s’est organisée, elle envoie des jeunes aller chercher ou couper du bois, dans des endroits où c’est interdit. Il faut ouvrir une enquête - j’allais dire, sérieuse – et si le procureur nous demande, nous lui donnerons des noms. La racine du mal, c’est cette mafia qui s’est installée en Casamance et qui pille les forêts casamançaises, depuis plus de 10...
(RFI 15/01/18)
La gendarmerie sénégalaise a arrêté 22 personnes dans l'enquête sur le massacre de 14 coupeurs de bois en Casamance, région forestière du sud du Sénégal, la semaine dernière, selon un communiqué publié dimanche. Il s'agit des premières arrestations annoncées depuis cette tuerie, le 6 janvier dans la forêt protégée de Boffa-Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique bordée au nord par la Gambie et au sud par la Guinée-Bissau. Le grand coup de filet de dimanche n’a cependant pas mis fin au ratissage déclenché au lendemain de la tuerie dans la forêt classée de Boffa Bayotte. Selon plusieurs témoins joints au téléphone à Toubacouta, l’armée a repris toutes ses positions à Badem, Boffa et avance...
(RFI 14/01/18)
Au Sénégal, Karim Wade, malgré son exil au Qatar, continue de secouer la vie politique sénégalaise. Condamné à six ans de prison et plus de 200 millions d'euros d'amende pour enrichissement illicite et gracié par le président Macky Sall en juin 2016, le fils de l'ex-président sénégalais Wade, affirme, en effet, avoir été contraint à un exil forcé. Des affirmations démenties par les autorités. Karim Wade souhaitait visiblement rentrer au Sénégal pour présenter, comme tous les membres de la communauté mourides, comme tous les acteurs politiques, ses condoléances à la famille du Grand Khalife disparu cette semaine. Aller à Touba comme il a souhaité le faire au moment de son départ en juin 2016. Dans son communiqué, le fils de...

Pages

(RFI 13/01/18)
En Casamance, le bilan de la tuerie du 6 janvier dans la forêt de Boffa Bayotte est passé à 14 morts avec la découverte jeudi par l’armée du corps d’un homme qui était porté disparu. Toubacouta est calme, mais la population vit dans la psychose. Ce matin, les tirs d'artillerie de l'armée sénégalaise ont repris, mais il n'y a toujours aucune trace des agresseurs. Le corps a été retrouvé jeudi matin par l’armée à l’entrée de la forêt de Boffa- Bayotte. Il a été inhumé à Toubacouta à cause de son état de décomposition très avancé. Le chef d’état-major des armées, le général Cheikh Guèye, en visite dans la zone, a assisté à son enterrement. Le bilan officiel est donc...
(Jeune Afrique 13/01/18)
L'armée sénégalaise poursuit ses opérations en Casamance, pour retrouver les auteurs du massacre de 14 jeunes bûcherons, samedi dernier, dans la forêt de Bourofaye. Si le mobile du meurtre demeure incertain, certains indices laissent à penser qu'il pourrait être lié au trafic illicite de bois dans la région. Une hypothèse jugée crédible par Haïdar El Ali, militant écologiste et ancien ministre de l’Environnement, qui appelle à une criminalisation de la coupe illégale de bois. Le meurtre d’un groupe de jeunes villageois par des hommes armés, samedi 6 janvier dans la forêt de Borofaye, en Casamance, a provoqué une vive émotion dans le pays. Depuis 2012, le calme était en effet revenu dans cette région marquée par un conflit qui perdure...
(APA 13/01/18)
APA-Dakar (Sénégal)- La Direction du commerce intérieur a retiré du marché sénégalais 1 648 cartons et 9 848 boites de lait suspect, suite au scandale du lait contaminé en France et dans d’autres pays, rapporte le quotidien EnQuête (privé) dans sa parution de samedi. Selon le journal, conformément à sa mission régalienne de protection des consommateurs, la Direction du commerce intérieur, à travers la division de la consommation, a pris des décisions majeures. «Il s’agit de retirer tous les produits incriminés destinés à l’alimentation humaine et surtout les produits laitiers infantiles et céréaliers. Dans ce sens, on a fait des retraits au niveau de quatre principaux importateurs que sont Cophase, Laborex, Sodipharm et Duopharm. Ces derniers détiennent en réalité 95%...
(AFP 12/01/18)
La Casamance, où quatorze personnes ont été tuées le 6 janvier par des hommes armés, est une région agricole du sud du Sénégal au fort potentiel agricole et touristique, en proie depuis 1982 à un conflit indépendantiste, objet de négociations de paix. Enserrée au Nord par la Gambie et au Sud par la Guinée-Bissau, baignée à l'Ouest par l'océan Atlantique, la Casamance (29.000 km2, 1,9 million d'habitants en 2018 selon l'agence statistique nationale) a été longtemps considérée comme le grenier du Sénégal. C'est l'une des régions les plus boisées du pays, menacée de déforestation par le trafic de bois qui y a longtemps été mené par notamment des exploitants forestiers sénégalais et des groupes armés locaux. Ce commerce illicite de...
(AFP 12/01/18)
Le massacre de 14 personnes le 6 janvier dans une forêt classée de Casamance a rompu l'accalmie régnant depuis plusieurs années dans cette région du sud du Sénégal, en proie à une rébellion armée depuis 1982. Près d'une semaine plus tard, de nombreuses interrogations subsistent sur les protagonistes, le mobile et les conséquences de cette tuerie, qui serait liée à l'exploitation illicite du bois, sur les négociations de paix en cours entre les rebelles et les autorités sénégalaises. - Que s'est-il passé le 6 janvier ? Selon les récits de rescapés, 15 à 20 hommes armés font prisonniers, dès les premières heures du jour, une vingtaine d'hommes venus chercher du bois dans la forêt...
(APA 12/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le bilan de la tuerie du 6 janvier 2018 dans la forêt de Boffa Bayotte en Casamance (région sud du Sénégal), est passé à 14 morts avec la découverte jeudi du corps d’un homme qui était porté disparu. Le corps a été retrouvé par l'armée et enterré sur place à cause de son état de décomposition avancée. Le 6 janvier dernier, des hommes armés ont tué 13 jeunes partis en forêt chercher du bois, une tragédie qui avait amené le président Macky Sall à décréter lundi et mardi derniers deux jours de deuil national. Soupçonné d'être l'auteur du carnage, le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC, rébellion) a démenti et condamné l'acte.
(APA 12/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Grand Cadre des Syndicats d'Enseignants du Sénégal, a annoncé vendredi à Dakar, un mouvement de grève à partir du mardi 16 janvier 2018 qui sera ponctué par un débrayage et une grève totale du préscolaire au secondaire. Ce débrayage sera suivi d’une grève totale grève totale qui sera observée du préscolaire au secondaire le lendemain, a expliqué le coordonnateur du Grand Cadre, Oumar Waly Zoumarou, au cours d'un point de presse. A travers ce plan d'action, le Grand Cadre "exige sans délai la remise de toutes les ponctions sur les salaires, le paiement des indemnités liées aux examens et la prise en charge correcte des préoccupations des enseignants consignées dans un préavis". Entres autres revendications, le...
(Le Monde 12/01/18)
Le Hongkongais Patrick Ho et le Sénégalais Cheikh Tidiane Gadio, en procès à New York pour corruption, sont au cœur de l’ascension d’un jeune champion de l’or noir, CEFC. Ce sont deux intermédiaires qui se débattent dans les filets de la justice américaine, un Chinois et un Sénégalais. Leurs agissements, entre 2014 et 2016, pourraient éclairer sur l’ascension fulgurante d’un jeune champion chinois du pétrole, le groupe CEFC. L’affaire pourrait également renseigner sur les méthodes de l’entreprise pour se hisser rapidement parmi les acteurs majeurs de l’or noir. Des ambitions planétaires, qui contrastent avec la discrétion de son patron, le mystérieux Ye Jianming. Le premier intermédiaire, Patrick Ho, 68 ans, a comparu, lundi 8 janvier, devant une cour de New...
(Le Monde 12/01/18)
C’est une présence discrète mais toujours reconnaissable dans les grandes cérémonies de la confrérie soufie des mourides. Un collier de barbe blanche surmonté parfois de lunettes qui cachent deux épais sourcils d’un blanc éclatant eux aussi. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a été nommé officiellement, mercredi 10 janvier, huitième calife général des mourides, prenant la place de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, mort mardi dans la ville sainte de Touba, au Sénégal. A 88 ans, celui que l’on surnomme déjà « le calife de la continuité » est une personnalité consensuelle habituée des prêches d’union et des prières mortuaires solennelles. Un religieux « détaché des mondanités et doté d’un franc-parler exceptionnel », selon le journal Enquête. L’« intendant des mystères de Serigne...
(AFP 11/01/18)
Le bilan de la tuerie du 6 janvier dans une forêt classée de Casamance, dans le sud du Sénégal, a été revu jeudi à la hausse à 14 morts après la découverte du corps d'un disparu, a indiqué jeudi un porte-parole de l'armée. "Un corps a été retrouvé aujourd'hui (jeudi) et cela porte le bilan à 14" personnes tuées dans la forêt de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de Casamance, a déclaré à l'AFP le porte-parole, le colonel Abdou Ndiaye. Le bilan officiel de la tuerie, dont les auteurs sont toujours recherchés, était jusqu'ici de 13 morts, dont trois ressortissants de Guinée-Bissau, et d'une demi-douzaine de blessés.
(Le Monde 11/01/18)
C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des plus grands chefs religieux du Sénégal s’est éteint. Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, calife général de la confrérie musulmane des mourides, est décédé à 92 ans des suites d’une longue maladie. Après deux jours de deuil national suite à l’assassinat de treize jeunes bûcherons, le pays entre dans une nouvelle période de recueillement avec le décès du septième calife de cette confrérie religieuse issue du soufisme, l’une des plus importantes du pays et de la sous-région, avec plusieurs millions de fidèles. Le président Macky Sall est arrivé mercredi matin à Touba, capitale de la confrérie, afin de présenter les condoléances de la nation. Le traditionnel conseil des...
(Le Point 11/01/18)
La puissante confrérie musulmane soufie des mourides vient de perdre son guide spirituel : Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, 94 ans, septième khalife et descendant du fondateur cheikh Ahmadou Bamba. L'influence de la personnalité du guide spirituel, de l'autorité morale et religieuse des Mourides va bien au-delà de Touba, ville sainte de la confrérie. C'est pourquoi tout le Sénégal, le monde musulman soufi, est en deuil après l'annonce du décès, mardi 9 janvier, du septième khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, à 94 ans. Musulmans à 95 %, les Sénégalais pratiquent un islam sunnite dominé localement par d'importantes confréries soufies, essentiellement celles des mourides, des tidianes, des qadres et des layènes. Fondée par cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), la...
(RFI 11/01/18)
Le chef de l’état-major, le général Cheick Guèye, est à Ziguinchor pour suivre de près la situation en Casamance. Treize bûcherons ont été assassinés par des hommes armés dans la forêt de Boffa Bayote. La piste des indépendantistes des indépendantistes n'est pas exclue. Et l’armée sénégalaise a mis les moyens pour traquer les auteurs du crime. « Le maquis ne se prononcera pas sur les événements de la forêt de Boffa Bayote que nous condamnons », a déclaré Jérôme Diédhiou, le secrétaire national du maquis, joint au téléphone par RFI. « Nous laissons le soin à l’aile politique. Nos hommes observent et suivent de près la situation sur le terrain. Le MFDC [Mouvement des forces démocratiques de Casamance] est dans...
(APA 11/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Comité français d’accréditation (COFRAC) a accordé la certification NF EN ISO/CEI 17025 au laboratoire de mycotoxines (toxines provenant de champignons microscopiques) de l'Institut de technologie alimentaire (ITA) du Sénégal, a annoncé jeudi à Dakar, son directeur général, Dr Mamadou Amadou Seck. "L'accréditation permet, entre autres, l'instauration de la confiance avec sa clientèle et ses partenaires dans les prestations réalisées. Elle permet aux autorités, aux exportateurs et aux entreprises agroalimentaires en général, de s'offrir les compétences de notre laboratoire de mycotoxines pour le contrôle des aflatoxines dans les denrées alimentaires, les tâches étaient exécutées avec le haut niveau de fiabilité requis", a explicité Dr Seck. S' exprimant au cours d'une rencontre avec la presse, le directeur de...
(AFP 10/01/18)
Le gouvernement sénégalais va accentuer la répression du trafic de bois dans la région forestière de Casamance, a annoncé le ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall, à la suite du massacre de 13 jeunes hommes partis chercher du bois mort le 6 janvier. L'armée sénégalaise poursuivait mercredi ses recherches des auteurs de la tuerie, qui s'est déroulée dans la forêt de Borofaye, à proximité de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique, située entre la Gambie au nord et la Guinée-Bissau au sud. "Le ministère de la Justice va évaluer la situation de la politique pénale dans la région, notamment en matière de trafic de bois", a indiqué mardi M. Fall, dans des déclarations reprises par les...
(AFP 10/01/18)
Le chef de la confrérie musulmane des mourides, une des plus importantes du Sénégal, est décédé et a été inhumé dans la nuit de mardi à mercredi près de Touba (centre), ville sainte de la confrérie, ont indiqué les médias sénégalais. Musulmans à 95%, les Sénégalais pratiquent un islam sunnite dominé localement par d'importantes confréries soufies, essentiellement celles des mourides, des tidianes, des qadres et des layènes. Serigne Sidy Moctar Mbacké, décédé à l'âge de 92 ou 93 ans, selon les sources, petit-fils du fondateur de la confrérie, Cheikh Ahmadou Bamba, était devenu en 2010 le septième khalife général des mourides. Décédé à la suite d'une maladie, il a été inhumé dans la nuit et un autre petit-fils de Cheikh...
(RFI 10/01/18)
A peine sorti de deux jours de deuil national en hommage aux 13 jeunes coupeurs de bois assassinés en Casamance, le Sénégal replonge dans un nouveau deuil. La disparition du khalife général de la puissante confrérie Mouride, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke, a en effet été annoncée dans la nuit. Appel à la prière particulier ce mercredi matin… Septième khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke est décédé dans la nuit du mardi au mercredi 10 janvier, d’une longue maladie. Maladie qui l’avait empêché d’ailleurs de participer au grand Magal de Touba, la grande célébration annuelle des mourides, en novembre dernier. Erudit, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke présentait l’islam comme une religion de paix. Bâtisseur, connu pour ses discours unificateurs, il...
(APA 10/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Serigne Mountakha Mbacké a été désigné nouveau Khalife général des mourides, en remplacement de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, décédé mardi soir, à l’âge de 94 ans, rapporte la Radiotélévision sénégalaise (RTS). Son accession au khalifat découle d’une règle préétablie selon laquelle un défunt Khalife est remplacé par son descendant le plus direct et le plus âgé. Fils de Serigne Mouhamadou Bassirou Mbacké ibn Khadim Rassoul, Serigne Mountakha Mbacké devient ainsi le 8ème Khalife de Serigne Touba Khadimou Rassoul. Le nouveau Khalife général des mourides, âgé de 88 ans, est connu comme un grand cultivateur disposant de champs dans plusieurs localités du Sénégal. Homme de confiance de plusieurs Khalifes mourides, le nouveau guide de la confrérie des...
(AFP 10/01/18)
"Manger local": avec un concept locavore à la mode chez les urbains occidentaux, la Sénégalaise Aissatou Tissé a lancé un restaurant qui l'a propulsée au rang de notable à Nganda, commune rurale proche de la Gambie, à cinq heures de route de Dakar. A une centaine de kilomètres de là, Daba Dione, femme et handicapée, nourrit quant à elle sa famille grâce à un élevage de poules et à une formation avicole qui l'a transformée en référence vétérinaire pour ses voisins de la petite localité de Niakhar, au sud-est de la capitale sénégalaise. Comme Aissatou et Daba, de plus en plus de Sénégalaises, jusque dans les campagnes reculées, deviennent des piliers d'un système de production agricole largement dominé par les...
(APA 10/01/18)
APA Dakar (Sénégal) - Le Sénégal compte 358 avocats en 2018, a révélé le ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, déplorant que sur ce nombre seuls une vingtaine officie en dehors de la région de Dakar. ‘’Ce nombre est réduit et sa répartition est disproportionnée sur l’étendue du territoire national’’, a –t-il dit mardi, lors de la cérémonie de signature de la circulaire relative à la présence de l’avocat lors de l’interpellation d’une personne. Le ministre sénégalais de la justice, cité par le quotidien le Soleil de ce mercredi, a reconnu que le système judiciaire du pays est encore loin d’être conforme aux standards internationaux en matière de ratio avocats /justiciables. Il a, à ce propos, invité l’Ordre des...

Pages

(RFI 10/01/18)
Cela fait dix ans que les émeutes de la faim ont eu lieu dans plusieurs capitales africaines. A Dakar, les prix des denrées de première nécessité ont beau s’être stabilisés, le coût de la vie reste un immense défi pour la majorité des habitants. On achète sa baguette, son café, de quoi cuisiner, les repas du jour et il ne reste souvent plus grand chose dans le porte-monnaie. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180110-dix-ans-apres-emeutes-faim-prix-rest...
(Agence Ecofin 10/01/18)
La Senelec, la compagnie sénégalaise en charge de la fourniture énergétique, a prévu d’investir 510 milliards de francs cfa (plus de 920 millions $), au cours des trois prochaines années. Cette information a été révélée par Mouhamadou Makhtar Cissé (photo), le directeur de la compagnie. « Même s’il y a la production (d’électricité, Ndlr) des privés, nous avons encore des investissements à faire.», a affirmé le responsable. Cette déclaration est faite alors que le Bloomfield Investment a attribué à la compagnie nationale, la notation de AA- en ce qui concerne le long terme, et A1- pour le court terme. « Cela signifie que la qualité de crédit est très élevée. La Senelec a des fondements très solides. En plus, elle...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) ne parlent du franc CFA. Ils le font sous toutes les coutures : mauvaise monnaie, cause des déconvenues économiques, bonne monnaie, garante de la stabilité macro-financière, monnaie aux relents...
(Agence Ecofin 10/01/18)
Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, la distribution de la presse écrite internationale a été suspendue par Presstalis. D’après les premières informations, cette situation résulte de l’incapacité des distributeurs locaux à honorer leurs impayés auprès du groupe de distribution français. Edipresse et ADP en particulier doivent respectivement 190 millions de francs CFA et 105 millions de francs CFA, à Presstalis. « Nous avons décidé le 21 décembre de suspendre la distribution de toute la presse internationale au Sénégal et en Côte d’Ivoire, tant qu’Edipresse et ADP n’honoreront pas leurs impayés. Les montants en jeu sont tellement importants que ce n’est plus tenable.», explique Carine Nevejans, directrice de l’international du groupe Presstalis, dans des propos rapportés par Jeune Afrique. Le magazine...
(APA 09/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’Etat du Sénégal, via le trésor public, va procéder le 18 janvier 2018 au remboursement de son emprunt obligataire islamique dénommé « SUKUK Etat du Sénégal 6,25% 2014- 2018 » pour un montant de 13,302 milliards FCFA (environ 21,284 millions de dollars), a appris lundi APA auprès du ministère de l’économie, des finances et du plan. Ce montant couvre à la fois la marge semestrielle et le remboursement partiel du capital. L’Etat du Sénégal avait procédé, du 23 juin au 18 juillet 2014 pour la première fois dans le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), au lancement d’un Sukuk ou obligation islamique pour un montant de 100 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à...
(APA 09/01/18)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - La Banque Atlantique, filiale du Groupe Banque Centrale Populaire du Maroc a annoncé la signature d’une convention à Dakar pour soutenir la lutte contre la précarité énergétique en milieu rural à travers un programme d’électrification solaire. Selon un communiqué transmis, lundi, à APA, cette convention signée le 29 décembre dernier entre Mostafa Dafir et Sunday Egbeola, respectivement Directeur Général de la banque et Président de Suntaeg Energy, partenaire technique du Ministère de l’éducation nationale du Sénégal, porte sur le soutien d’un programme d’électrification d’écoles élémentaires. Dans ce cadre, la Banque Atlantique financera une solution d’électrification individuelle solaire en faveur de 6 écoles localisées en milieu rural, précisément dans les départements de Thiès, Mbour, Kaolack, Saint Louis,...
(APA 08/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le cumul des exportations du Sénégal au terme des 11 premiers mois de 2017 a augmenté de 96,7 milliards FCFA (environ 154,720 millions de dollars) comparé aux 11 premiers mois de 2016, a appris lundi auprès de l’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Ces exportations se sont établies à 1384,9 milliards de FCFA contre 1288,2 milliards de FCFA au mois de novembre 2016, soit une progression de 7,5%. Cependant en glissement mensuel, ces exportations sont ressorties en baisse de 1,900 milliard FCFA, passant de 110,1 milliards de FCFA contre 112 milliards de FCFA au mois d’octobre 2017, soit un fléchissement de 1,7%. Au cours de ce mois, les exportations ont porté essentiellement sur...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Les promoteurs de la centrale thermique de Malicounda ont signé avec la Senelec, la compagnie en charge de la fourniture électrique, le contrat de rachat de l’énergie produite par la centrale. « La signature de ce contrat, marque une avancée significative dans le processus de mise en œuvre du plan de production par le développement d’une centrale en cycle combinée de 120 MW à Malicounda.» a affirmé Mouhamadou Makhtar Cissé (photo), le directeur de la Senelec. L’infrastructure sera mise en place par Melec PowerGen, une filiale de la compagnie libanaise Matelec en collaboration avec Africa 50. Elle sera implantée à 85 km de la capitale Dakar et fonctionnera aussi bien au fuel qu’au gaz naturel. Le Sénégal qui a actuellement...
(Agence Ecofin 08/01/18)
La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), à travers un communiqué sur son portail web www.bceao.int , déplore des informations malveillantes sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à l’existence « de faux numéros de série sur les billets de 10 000 FCFA et 5 000 FCFA » et de différences sur les dimensions de ces billets. La diffusion de ces messages prend une certaine ampleur et crée déjà un début de psychose au sein des populations. La BCEAO dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes et rassure : « elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle des billets de banque de son émission en circulation qui demeurent valides ». Pour éviter...
(APA 05/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Au total 946 186 622 millions FCFA ont été accordés, jeudi à Dakar, à 12 bénéficiaires dans le cadre de la deuxième convention de financement du Crédit hôtelier et touristique (CHT) initié par le ministère du Tourisme à travers l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT) en partenariat avec la Banque nationale de développement économique (BNDE). «L’enjeu du Crédit hôtelier et touristique (CHT) est de créer les conditions pour faire du tourisme un levier de développement économique et un moteur de croissance. Cela est possible grâce à la position stratégique du Sénégal sur la route de l’Atlantique et à ses atouts culturels», a expliqué le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne qui présidait la cérémonie de signature de...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, des distributeurs locaux peinent à honorer leurs impayés auprès du groupe de distribution français Presstalis. Des difficultés qui ont conduit à l’interruption de la distribution dans ces deux pays de la presse internationale, dont Jeune Afrique. À l’instar de plusieurs centaines de titres de la presse étrangère, il y a fort à parier que votre journal Jeune Afrique ne soit pas distribué la semaine prochaine en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Le résultat d’un différend financier opposant le distributeur ivoirien Edipresse et le sénégalais Agence de distribution de presse (ADP) au groupe français Presstalis, qui assure l’export en avion ou en bateau des journaux étrangers jusque dans ces pays. « Ce n’est plus tenable...
(APA 04/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) au Sénégal a enregistré une croissance de 8%, en rythme mensuel au mois de novembre 2017 comparé au mois précédent, révèle une note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) reçue à APA. « Cette évolution est due aux performances des secteurs tertiaire (plus 11,4%), primaire (plus 15,1%) et secondaire (plus 1,7%), dans une moindre mesure », explique la DPEE. Sur un an, une hausse plus soutenue de 9,7% de l’activité économique est notée, durant la période sous revue. Cette hausse est tirée par le tertiaire (plus 9,6%), le secondaire (plus 13,9%), le primaire (plus 20,9%) et l’administration publique (plus 7,8%).
(Agence Ecofin 03/01/18)
« Nous n’attendons que l’inauguration mais tout est prêt.» C’est ainsi qu’Amadou Thiam, le responsable de l’exploitation de la centrale solaire de Ten Mérina, au Sénégal, a annoncé l’inauguration de l’infrastructure qui aura lieu au cours du mois de janvier 2018. Selon le responsable, elle fournit en effet ses 30 MW d’énergie au réseau électrique, depuis novembre 2017. La construction de la centrale solaire de Ten Mérina a été faite par les entreprises françaises Eiffage, Solairedirect et Meridiam. Elle a duré environ un an et coûté 43 millions € (plus de 30 milliards de francs Cfa). Son financement a été assuré à hauteur de 34,5 millions € par la Proparco, la branche de l’Agence française de développement (Afd) consacrée aux...
(Agence Ecofin 03/01/18)
En 2017, les exportations sénégalaises de fruits et légumes se sont cumulées à 106 200 tonnes, soit un bond de 16,7% par rapport aux 91 000 tonnes expédiées, l’année précédente, rapporte le soleil online. Cette progression vient confirmer le dynamisme entamé par le sous-secteur horticole, depuis quelques années. Celui-ci a ainsi vu ses exportations passer de 8 900 tonnes, en 2010, à plus de 29 000 tonnes en 2014. Au-delà de cette performance réalisée au niveau du tonnage, il faut noter la conformité des embarquements aux exigences sanitaires imposées dans les marchés de destination. En effet, indique le soleil online, environ 99,5% des cargaisons de produits horticoles ont reçu l’approbation des importateurs, même si la filière mangue fait encore face...
(Agence Ecofin 03/01/18)
Selon l’Agence régionale d'appui à l'émission et à la gestion des titres publics dans l'UMOA (Agence UMOA-Titres), le volume annuel global provisoire des émissions de titres publics par adjudication au titre de l’année 2018 s’élève à 3026 milliards FCFA (environ 5,5 milliards $). Ce volume global qui regroupe les émissions provisoires de 7 des 8 Etats membres de l’UMOA (le calendrier d’émission du Sénégal n’étant pas encore disponible) se répartit selon les instruments comme suit : 1 212 milliards FCFA (environ 2,2 milliards $) de bons du Trésor ; et 1 814 milliards FCFA (environ 3,3 milliards $) d’obligations du Trésor. Ceci, à raison de 816 milliards FCFA (environ 1,49 milliards $) au cours du premier trimestre 2018. Suivi, au...
(Le Point 02/01/18)
La bourse régionale des valeurs mobilières, institution commune de pays d'Afrique de l'Ouest, a choisi d'enrichir la palette de financement des PME de la sous-région. Une initiative salutaire. Ça bouge du côté des petites et moyennes entreprises en Afrique. Beaucoup de fonds d'investissement, d'agence de développement se tournent désormais directement vers elles pour les financer. Dernièrement on a pu compter : Investisseur et Partenaire (80 millions d'euros), Proparco (750 millions d'euros), Fisea (120 millions d'euros) ou encore le fonds franco-africain BPI et AFD (33 millions). Et pourquoi pas la Bourse ? Si en Europe, le pas est déjà sauté, en Afrique, le mouvement est plus lent. Il faut dire que les PME n'intéressaient pas jusqu'ici les places financières. Pourtant, elles...
(Jeune Afrique 02/01/18)
Alioune Ndiaye, directeur général de Sonatel, est un homme discret mais ses résultats positifs devraient en faire l'un des entrepreneurs importants de 2018. Suivant l’exemple de son mentor et prédécesseur à la tête de Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye, Alioune Ndiaye, 57 ans, cultive la discrétion à l’extrême. En dehors des conférences de presse données à l’occasion de la publication des résultats financiers de la plus importante filiale d’Orange en Afrique (1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016), rares sont les médias à avoir recueilli ses confidences. Peu importe, son bilan parle pour lui. Depuis 2012, il a consolidé la croissance de son groupe et préservé sa rentabilité. Le Sénégalais, diplômé de Télécom Sud Paris, peut aussi se targuer d’avoir...
(RFI 30/12/17)
Au Sénégal, l'Etat fait le point sur les sommes recouvrées dans le cadre de procédures contre l'enrichissement illicite engagées sous le président Macky Sall. Près de 153 milliards de francs CFA ont été versés au budget de l'Etat entre 2012 et 2015, selon un communiqué publié par le porte-parole du gouvernement vendredi 29 décembre. Depuis plusieurs jours, la presse et l'opposition demandaient des explications aux autorités à la suite d’une déclaration de l'ex-Premier ministre Aminata Touré. Il y a une dizaine de jours,...
(APA 30/12/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Au total, le Sénégal a exporté 106.200 tonnes de produits horticoles en 2017, soit une hausse de 20% par rapport à l’année précédente, rapporte le quotidien national Le Soleil de ce samedi «Il faut faire de sorte que nos produits soient compétitifs. Mais, avec notre agrément appelé 430 que nous avons obtenu depuis 2006, nous avons un allègement du contrôle de nos produits sur le marché européen», explique Boubacar Dramé, conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural cité par le journal. Selon lui, les chiffres dévoilés vendredi lors d’une rencontre du réseau national d’échanges sur les pesticides tenue à la Direction de la protection des végétaux (Dpv) démontrent l’option du Sénégal à faire de l’horticulture...
(AFP 29/12/17)
Le Sénégal a recouvré depuis 2012 plus de 234 millions d'euros dans le cadre de la lutte contre l'enrichissement illicite engagée sous le président Macky Sall, a annoncé vendredi le gouvernement. Les actions menées pour que "la nation puisse recouvrer ses biens spoliés et lutter contre la corruption, le détournement des deniers publics et l'enrichissement illicite" ont "permis de recouvrer un montant de "152.984.119.934 francs CFA", indique le gouvernement dans un communiqué. Cette somme a été au fur et à mesure reversée dans le budget de l'Etat en 2013, 2014 et 2015, selon le communiqué qui ne précise pas des personnes, des sociétés ou des institutions concernées par ce recouvrement...

Pages

(AFP 11/11/17)
Ils y sont! Les Sénégalais ont assuré leur qualification pour le Mondial-2018, le second de leur histoire, après un succès plein de réalisme obtenu en Afrique du Sud (2-0), vendredi à Polokwane. Les "Lions de la Teranga", qui sont restés invaincus dans ces éliminatoires en cinq matches, auront l'occasion en Russie de marcher sur les traces de leurs illustres prédécesseurs de 2002. Autour du sélectionneur Bruno Metsu et de leur attaquant El-Hadji Diouf, ils avaient alors atteint les quarts de finale, battant la France en poule et éliminant la Suède en huitièmes.
(APA 11/11/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Le Sénégal est allé s’imposer en Afrique du Sud (0-2), vendredi à Polokwane, pour le compte de la 2e journée du groupe D des éliminatoires, assurant ainsi sa qualification pour la Coupe du monde de football prévue en 2018 en Russie. C’est en première période que les « Lions » ont assuré l’essentiel en inscrivant leurs deux buts par successivement Diafra Sakho sur un passe lumineuse de Sadio Mané (12e mn) et Mkhize contre son camp sur pression de Sadio Mané servi par Diafra (38e mn). Avec ce succès, les Sénégalais, qui comptent 11 points, ne peuvent plus être rejoints par leurs challengers, le Burkina et le Cap-Vert, qui comptent chacun 6 points. L’Afrique du...
(Jeune Afrique 10/11/17)
Vendredi soir en Afrique du Sud, le Sénégal pourrait se qualifier pour sa deuxième Coupe du monde, avant les retrouvailles avec les Bafana-Bafana le 14 novembre à Dakar. À l'approche de la rencontre, Jeune Afrique a interviewé l'un des cadres de la sélection sénégalaise, Moussa Sow. L’attaquant d’Al-Ahli Dubai (Émirats arabes unis) Moussa Sow (31 ans), qui fait partie des cadres des Lions de la Téranga, aborde, comme ses coéquipiers, cette avant-dernière manche avec un maximum de concentration. Jeune Afrique : Deux points pourraient suffire au Sénégal pour aller en Russie l’été prochain. L’équipe est-elle en capacité de les obtenir ? Moussa Sow : Le Sénégal dispose de gros arguments offensifs. Il aime attaquer, marquer des buts. Aujourd’hui, nous sommes...
(AFP 09/11/17)
Le jeune attaquant de l'AS Monaco Keita Baldé pourrait bien devenir le chef de la "Tanière" des "Lions" du Sénégal, à condition qu'il grandisse encore un peu, comme le disent à l'AFP les anciens internationaux à la veille d'une double confrontation décisive contre l'Afrique du Sud. Le joueur "apporte déjà à cette sélection nationale mais on attend encore son match de référence dans la Tanière", surnom de l'équipe nationale, estiment de concert l'ancien "Lion de la Teranga" Diomansy Kamara et l'ex-sélectionneur Amara Traoré (2009-2012), dans un entretien accordé à l'AFP. Né il y a 22 ans en Espagne et formé au Barça, passé professionnel à la Lazio Rome, Baldé a opté pour l'équipe nationale du Sénégal, où il a fait...
(RFI 19/10/17)
Le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé a annoncé sa liste de joueurs pour la double confrontation face à l’Afrique du Sud les 10 et 14 novembre prochains, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Et à la surprise générale, l’attaquant Sadio Mané, pourtant blessé aux adducteurs pour six semaines a été convoqué. Une décision qui pourrait bien provoquer la colère de son club de Liverpool. Il avait quitté le terrain blessé à la 87e minute lors de la victoire du Sénégal 2-0 face au Cap-Vert le 7 octobre 2017, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, et peu de temps après la sanction était tombée. Blessé aux adducteurs, Sadio Mané serait absent des terrains pour six semaines annonçait son...
(RFI 12/10/17)
Les équipes du Cameroun et du Sénégal s’affronteront en demi-finale du Championnat d’Afrique féminin 2017 de volley-ball, le 13 octobre à Yaoundé. L’autre rencontre opposera le Kenya, triple tenant du titre, à l’Egypte. On connaît les quatre équipes qui s’affronteront pour une place en finale du Championnat d’Afrique féminin 2017 de volley-ball et au Championnat du monde 2018, le 13 octobre à Yaoundé. Les Sénégalaises ont en effet validé leur billet pour les demi-finales du tournoi, ce 11 octobre 2017. Pour cela, les « Lionnes de la Téranga » se sont assuré la deuxième place du groupe B en battant les Nigérianes 3 sets à 0 (25-23, 25-20, 25-20). Elles défieront donc les Camerounaises au prochain tour. « Nous savons...
(La Voix de l'Amérique 09/10/17)
L’équipe nationale du Sénégal s’est imposée ce samedi devant le Cap-Vert (2-0), en match comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Leaders du groupe D, les Lions sont à une victoire de Russie 2018. Après la victoire de l’Afrique du Sud sur le Burkina Faso (3-1), le Sénégal et le Cap-Vert avaient le chemin ouvert pour prendre la première place du groupe D de ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Et c’est le Sénégal qui signe la grosse performance en s’emparant de la première place. Le Cap-Vert a dominé les vingt premières minutes de la rencontre avec des phases de jeu bien posées. Dès la 7e minute de jeu, Ryan Mendes sert...
(APA 09/10/17)
APA - Dakar (Sénégal) - Vainqueur du Cap-Vert 2-0, samedi à Praia, en match comptant pour la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de football, le Sénégal a pris la tête du groupe D avec 8 points (+4), s’approchant ainsi de la qualification. Les « Lions » ont fait la différence en fin e partie grâce aux réalisations de Diafra Sakho (80e mn) et de Cheikh Ndoye, d’un joli tir enroulé (90+2). Un peu plus tôt dans la journée, l’Afrique du Sud avait battu le Burkina sur le score de 3 buts à 1. Le Burkina Faso et le Cap Vert occupent respectivement les 2ème et 3ème place du groupe avec 6 points chacun...
(AFP 04/10/17)
Le match entre l'Afrique du Sud et le Sénégal comptant pour la 2e journée des qualifications au Mondial-2018 sera rejoué le 10 novembre à Polokwane, a annoncé mercredi la FIFA. L'instance dirigeante du football mondial avait décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana (surnom de la sélection sud-africaine), vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane. Il a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) Le ghanéen, qui travaille comme contrôleur de la circulation aérienne, s'est tourné vers les tribunaux civils suisses dans l'espoir que sa suspension soit levée. Dans le groupe D, le...
(RFI 04/10/17)
Le Championnat d'Afrique féminin de volley-ball 2017 se déroule du 7 au 14 octobre à Yaoundé. Les Sénégalaises espèrent y décrocher la première médaille de leur histoire après avoir fini quatrièmes lors des trois dernières éditions. Elles pourraient ainsi se qualifier pour le Mondial 2018 au Japon. Le chocolat n'a pas toujours bon goût. Demandez aux volleyeuses sénégalaises. Celles-ci auraient bien goûté à l'or, à l'argent ou au bronze, ces dernières années. Mais elles ont fini au pied du podium, lors des trois derniers Championnats d'Afrique féminin, en 2011, 2013 et 2015. En sports, c’est ce qu’on appelle parfois un peu grossièrement la « place du c.. ». Une quatrième place ne donnant droit qu’à une seule médaille, fictive, en...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Alors que la Tunisie, le Nigeria et l’Égypte pourraient se qualifier avant la fin des éliminatoires, de nombreuses sélections vont jouer très gros à l’occasion de cette cinquième journée. Certaines confrontations directes seront lourdes de conséquences, notamment pour la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon, le Sénégal ou le Burkina Faso. Quelles sont les équipes africaines qui peuvent encore espérer se maintenir sur le long et difficile chemin menant à la Coup du Monde 2018 en Russie ? Si certaines semblent quasi assurées d’avoir leur billet pour Moscou en poche, d’autres sont sur le fil, et certaines sont déjà sur le point de basculer si bas dans le classement que toute remontée semble impossible. Tour d’horizon, groupe par groupe, des...
(AFP 30/09/17)
La Fifa a fixé vendredi les dates des 8 ou 9 novembre pour le match à rejouer Afrique du Sud-Sénégal de la 2e journée des qualifications au Mondial-2018, a indiqué la Fédération sénégalaise de football (FSF). L'instance dirigeante du football mondial a décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana (surnom de la sélection sud-africaine), vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane. Il a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) Dans le groupe D, le Burkina Faso et le Cap Vert occupent les deux premières places avec 6 points chacun, le Sénégal est...
(RFI 22/09/17)
Cent quarante euros, plus de 90 000 francs CFA, c'est le prix de vente du maillot de Neymar, la nouvelle vedette du Paris Saint-Germain. Le club en a écoulé plus de 120 000 en six semaines mais a des problèmes de stock. Neymar représente donc un jackpot pour le PSG mais le Brésilien est aussi à l'origine d'un important business en Afrique de l'Ouest, notamment à Dakar. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170921-senegal-explosion-business-autour-mai...
(Enquête 22/09/17)
Lors de la publication de la liste des 26 joueurs pour le match de la 5e journée des éliminatoires du Mondial 2018 contre le Cap-Vert, Aliou Cissé a invité tout le monde à se mettre ensemble pour la qualification. Au lendemain du match nul (2-2) contre le Burkina (5e j), le bruit sur une éventuelle menace du Chef de l’Etat à l’endroit du sélectionneur national et de la Fédération sénégalaise de football (FSF) courait dans les médias. Interpellé sur le sujet, Aliou Cissé a tout simplement botté en touche. ‘’J’ai rencontré le président de la Fédération et les membres du comité exécutif. Les choses qui ont été dites le lendemain sont diamétralement opposées avec ce dont on a parlé’’, a...
(RFI 21/09/17)
Aliou Cissé, le sélectionneur de l’équipe du Sénégal, a dévoilé une liste de 26 joueurs appelés pour affronter le Cap-Vert, le 7 octobre 2017 à Praia, dans le groupe D des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. L’ex-grand espoir du football français, l’attaquant Mbaye Niang, est convoqué pour la première fois, tout comme le défenseur Youssouf Sabaly. L’ex-grand espoir du football français, Mbaye Niang, va-t-il effectuer ses débuts en équipe nationale du Sénégal, le 7 octobre 2017 à Praia. L’attaquant de 22 ans, né en France, fait en effet partie d’une liste de 26 joueurs convoqués pour affronter le Cap-Vert en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Formé à Caen (France), puis transféré à l’AC Milan (Italie) en...
(RFI 20/09/17)
Au Sénégal, le collectif Lamine Diack a été lancé mardi 19 septembre. L'ancien président de la fédération internationale d'athlétisme, soupçonné de faits de corruption, est mis en examen en France. Depuis deux ans, privé de son passeport, il n'a pas le droit de quitter l'hexagone. Son fils, Papa Massata Diack, également cité dans ce dossier, est lui au Sénégal et refuse de répondre aux convocations de la justice française. Le collectif appelle les Sénégalais à signer une pétition pour permettre à Lamine Diack de pouvoir se déplacer librement. Une prière pour ouvrir ce point presse, comme si Dieu était désormais le seul moyen pour venir au secours de Lamine Diack. Sportifs, politiques, amis ont fait le déplacement ce mardi. «...
(APA 15/09/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc, le Nigeria, la Tunisie et le Sénégal ont décroché leurs tickets pour le carré d’as de la 29èmeédition de l’Afrobasket masculin, à l’issue des quarts de finale disputés jeudi à Tunis. Sur sa lancée victorieuse du 1er tour, le Maroc a remporté le duel nord-africain en dominant l’Egypte sur la marque de 66 à 62. Ce qui leur ouvre les portes des demi-finales, stade qu’il n’a plus atteint depuis 1980. En demi-finale, les Marocains croiseront la Tunisiens, qui se sont débarrassés de la teigneuse formation de la RD Congo (81-60). Accroché pendant les deux premiers quarts temps, c’est après la pause que le pays hôte a fait la différence. Le Nigeria, lui, a validé son...
(AFP 14/09/17)
Le 35e rallye aérien ralliant Toulouse, au sud-ouest de la France, à Saint-Louis du Sénégal, présenté comme le plus long au monde avec 10.000 km de parcours, s'envolera le 23 septembre pour faire revivre la ligne mythique de l'Aéropostale. "C'est le Compostelle des aviateurs", a résumé Thierry Sentous, membre du comité d'organisation, lors d'un point presse jeudi à Toulouse. "Il y a des pèlerinages à pied, à vélo. En avion, il y a celui-là pour perpétuer les valeurs de l'Aéropostale". La Compagnie générale aéropostale a été lancée fin 1918, au lendemain de la Première Guerre mondiale, par Pierre-Georges Latécoère, un entrepreneur français qui, après avoir fabriqué des avions de guerre, décide de se lancer dans le transport aérien du courrier...
(AFP 12/09/17)
L'Afrique du Sud a finalement accepté mardi de rejouer face au Sénégal comme l'avait décidé la Fifa, une rencontre marquée par un penalty imaginaire sifflé après une main inexistante ayant conduit les instances à suspendre l'arbitre à vie. "Nous avons estimé que, tant sur un plan éthique que moral, nous ne pouvions bénéficier d'un acte de corruption. Nous avons donc décidé d'accepter la décision de rejouer le match à une date qui doit être encore précisée", a expliqué la Fédération sud-africaine dans un communiqué. Le 6 septembre, la Fifa avait décidé de faire rejouer ce match de qualification remporté le 12 novembre 2016 par l'Afrique du Sud à domicile contre le Sénégal (2-1) après avoir suspendu à vie l'arbitre pour...
(APA 11/09/17)
After winning their two first matches, Nigeria, Morocco, Tunisia and Senegal have secured qualification for the last eight contest in the 29th edition of the Afrobasket for men, while Angola which lost its last game finds itself is in difficulty situation Nigeria (Group A), Morocco (Group B), Tunisia (Group C) and Senegal (Group D) have defeated Mali Angola, Rwanda and Egypt 87-52, thus securing their tickets to the quarter finals stage. Of all the wins, Morocco’s 60-53 defeat of Angola was the most surprising. Considered one of the favourites of the tournament, the “Palencas Negras" overcame Uganda with great difficulty (94-89 after extra time). They will take on CAR for the last game on Sunday. In group C, Rwanda and...

Pages

(Le Point 02/06/17)
Il n'était pas facile de cohabiter avec la Biennale de Dakar, pionnière de l'art contemporain en Afrique et véritable mastodonte culturel. La manifestation qui a lieu sur l'île de Gorée, lieu le plus visité du Sénégal, et qui se tenait d'abord tous les ans en mai, alterne finalement avec la fameuse Biennale de Dakar. Bien lui en a pris puisque, lors de sa onzième édition, l'île de Gorée a été un écrin pour plus de soixante-dix artistes dont les œuvres ont été disséminées un peu partout. Le charme de l'événement repose sur l'atmosphère festive qui y règne trois jours durant. Quatre mille visiteurs parcourent les ruelles à la découverte de la soixantaine de maisons ouvertes au public. C'est Marie-José Crespin,...
(RFI 30/05/17)
On connaît Felwine Sarr, auteur d’« Afrotopia », et son goût pour les idées, mais moins sa passion pour la musique, qu’il a transmise à sa fratrie. De la patience, Majnun « le fou errant » n’en manque pas assurément. Sahad & The Nataal Patchwork non plus. Il aura fallu dix ans au premier et sept ans au second pour sortir leur premier album. Kindépili pour Majnun et Jiw pour Sahad & The Nataal Patchwork. De longues années pendant lesquelles ces artistes sénégalais auront enchaîné les concerts, testant leurs compositions auprès de leur public, les réajustant si nécessaire, les enrichissant ou les simplifiant. Et pendant lesquelles chacun se sera entouré de musiciens au parcours et au profil variés. Majnun a...
(SeneNews 16/05/17)
Le président Macky Sall a fait hier une révélation Sall sur les dépenses du Fesman (Festival mondial des arts nègres). Une prédation financière jamais connue sous le Sénégal indépendant. Le président de la République a révélé avant-hier, pour répondre à ses détracteurs, que 105 milliards de F CFA avaient été engloutis dans un «Festival de danse» en parlant du Festival mondial des arts nègres (FESMAN) organisé sous son prédécesseur, Abdoulaye Wade, qui avait confié la gestion à sa fille, Sindiély. À vrai dire, Macky Sall n’a fait que «caresser» le scandale qui est beaucoup plus immense. Aujourd’hui, il n’est pas exagéré de dire que le FESMAN est le plus gros scandale financier sous le Sénégal indépendant. Suivant des informations de...
(APA 16/05/17)
Le Salon international de l’artisanat de Dakar (SIAD) est le « lieu le plus propice d’échanges et de partage des valeurs culturelles entre le Sénégal et le Maroc », a déclaré lundi à Dakar, le secrétaire d’Etat de l’Artisanat et de l’Economie sociale du Maroc, Mme Jamila El Mossalli, dont le pays est l’invité d’honneur de la manifestation. Intervenant lors de la cérémonie officielle d’ouverture du SIAD, elle a loué la solidité et l’ancienneté des relations culturelles entre le royaume du Maroc et le Sénégal, ajoutant que le salon se présente comme un lieu d’expression des échanges entre les peuples des deux pays frères. Elle s’est estimée « honorée » que le Maroc soit le pays invité d’honneur de cette...
(Jeune Afrique 13/05/17)
Le groupe français a inauguré le 11 mai, dans la capitale sénégalaise, Canal Olympia Teranga, sa première salle de cinéma et de spectacles dans le pays et la cinquième sur le continent. Après plus de 25 ans d’absence, la magie des grandes salles de projection du 7e art est de retour à Dakar. Le 11 mai, un aréopage de personnalités du monde culturel et politique était présent pour la projection inaugurale du cinéma Canal Olympia Teranga. Les spectateurs ont pu rire ou sursauter devant les films d’animation Sahara, Shaun le Mouton, mais également devant Félicité, le long-métrage du Franco-Sénégalais Alain Gomis, ou devant le corrosif Bienvenue au Gondwana de l’humoriste nigérien Mamane. Ambiance Ces deux derniers films ont été ovationnés,...
(RFI 02/05/17)
Dieuf Dieul, un nom mythique au Sénégal, particulièrement dans la région de Thiès. Un nom oublié, quasiment disparu, car ce célèbre groupe de musique créé à la fin des années 1970, usé par le temps, ne se produisait quasiment plus ces dernièes années. Miracle musical, les anciens ont repris les instruments, des jeunes les ont rejoints et le Dieuf Dieul enflamme à nouveau les scènes du Sénégal et se produira bientôt, pour la première fois, en Europe.
(AFP 27/04/17)
Le président sénégalais Macky Sall a salué mercredi l'artiste Issa Samb, dit Joe Ouakam, décédé mardi, soulignant une vie vouée "entièrement à la création". M. Samb, 72 ans, était peintre, sculpteur, dramaturge, poète, scénariste, critique, philosophe, comédien -il a notamment joué dans "Hyènes" du cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety- et fondateur de sites dédiés à l'art à Dakar. De frêle silhouette, arborant légères lunettes rondes, barbe, moustache et cheveux blancs mais aussi parfois des vêtements chauds par temps chaud, une pipe à la main ou aux lèvres, il était pour de nombreux Sénégalais une icône de l'anticonformisme. Il était reconnu, interpellé à travers les rues de Dakar, sa ville natale, qu'il arpentait régulièrement, et notamment au Plateau (centre-ville), où son...
(AFP 25/04/17)
La 25e édition du festival de jazz de Saint-Louis (nord du Sénégal) a débuté lundi soir sous haute surveillance de crainte d'attentats jihadistes et attend mardi la prestation de l'Américain Marcus Miller. Une cérémonie officielle a marqué lundi à partir de 21H00 (locales et GMT) le début de cette édition, qui va continuer jusqu'au 1er mai, place Faidherbe, dans le centre de Saint-Louis, ville située entre la mer et le fleuve Sénégal. Des agents de sécurité étaient visibles tout autour du site, où ont convergé pour l'occasion plusieurs centaines de personnes, dans la fraîcheur de la nuit. "Des centaines de policiers, en uniforme et en civil" ont été déployés pour assurer la sécurité du festival, a affirmé lundi soir à...
(AFP 22/04/17)
La 25e édition du festival de jazz de Saint-Louis, événement moteur de cette ville paisible du nord du Sénégal, s'ouvre lundi sous une sécurité accrue avec, parmi les têtes d'affiche, Marcus Miller et Lucky Peterson. Une animation fébrile s'est emparée depuis quelques jours des rues de cette cité coincée entre la mer et le fleuve Sénégal, où ont fleuri banderoles et panneaux évoquant la manifestation, notamment sur le mythique Pont Faidherbe, du nom d'un gouverneur colonial français. Durant le festival qui se tiendra jusqu'au premier mai à l'initiative de l'Association Saint-Louis Jazz, plusieurs musiciens de jazz et de diverses influences se produiront dans la ville, dont les scènes en ont vu défiler bien d'autres. La manifestation, organisée pour la première...
(Sud Quotidien 21/04/17)
Sorano va donc changer de statut, passant ainsi d’un Etablissement public à caractère administratif (Epa), à un Etablissement à caractère industriel et commercial (Etic). Ce ne sera pas automatique, mais disons que Sorano va vers plus de liberté en matière de «politique artistique et commerciale». C’est une «vieille doléance» dit le président du Conseil d’administration (Pca) de Sorano, Alioune Badara Bèye, qui pense qu’il va falloir «rentabiliser» la structure et se montrer «plus créatif». Pour le metteur en scène Seyba Traoré, il va tout simplement falloir que Sorano «travaille» davantage. Il aura suffi de deux lignes, ni plus, ni moins, pour nous apprendre que le Conseil des ministres a adopté, ce mercredi 19 avril, le projet de loi qui abroge...
(AFP 31/03/17)
L'écrivaine d'origine sénégalaise est en colère. L'objet de son ire : la tournure que prend en France le débat sur l'identité nationale. Attention, voilà une fine bretteuse dont les armes redoutables sont les mots. C'est en tout cas ce qui ressort du dernier livre de l'écrivaine française d'origine sénégalaise Fatou Diome : Marianne porte plainte !* Et Fatou Diome entend bien se faire son avocate indignée. Celle qui se dit "Française par choix, donc par amour mais aussi par résistance" détaille en mots bien sentis et parfois lapidaires sa colère devant certaines déclarations politiques qui font de l'identité nationale un totem médusant et sclérosé. Ces "pirates qui menacent devant [ses] yeux [sa] mère adoptive", Fatou Diome a choisi de les...
(Jeune Afrique 30/03/17)
Issu d’un quartier populaire de Dakar, ce peintre de 40 ans installé en Suisse a acquis une reconnaissance internationale. Rejoindre l’atelier d’Omar Ba a tout du parcours du combattant ! Bien loin des rives du Léman, dont les eaux scintillent sous les étoiles des hôtels de standing, l’artiste sénégalais s’est installé aux limites de Genève, en direction de la frontière française toute proche, dans la grisaille d’une zone commerciale aux bâtiments cubiques et anonymes. Seul point de repère, un numéro 43, taille XXL, dont les néons rouges accrochés au mur en béton tranchent un peu avec la monotonie des lieux. Même passé le sas d’entrée, le long couloir fait penser à la galerie d’un bunker. Jusqu’à ce qu’une porte s’ouvre sur...
(RFI 27/03/17)
Du jazz, du rock, du blues malien, de l'afrobeat et dix années de travail. Dix ans pour produire un premier disque, le Sénégalais Sahad Sarr, chanteur et guitariste, présente ce samedi soir son premier disque « Jiw », la graine en wolof. Pour l'occasion, celui que certains surnomment le « James Brown » du Sénégal sera sur scène avec son groupe « The Nataal Patchwork ». Ses fines dreadlocks en partie cachée derrière son éternel béret, Sahad dirige ses musiciens comme le ferait un chef d'orchestre. Mais ici pas de partition, les mélodies sont chantées et jouées à l'oreille. Treize titres composent ce tout premier album. Sahad chante sa société, la jeunesse et aussi l'inconnu. « Dans la chanson "I...
(RFI 27/03/17)
Cinquante ans qu'ils font vibrer le monde. L'Orchestra Baobab signe son grand retour avec un nouveau disque. Son titre : « Hommage à Ndiouga Dieng », du nom de l'un des chanteurs décédé l'an passé. C'est à Dakar, dans leur fief, que les musiciens, rois de l'afro-cubain, ont souhaité sortir et chanter ce disque pour la première fois. Un concert unique donc dans un lieu unique, le « Bastion pirate », une maison transformée en salle de concert au cœur du populaire quartier de Ouakam. De l'amour, de l'énergie et des grands sourires. Malgré la douleur d'avoir perdu un frère, un ami, un parent, l'orchestre garde la tête haute, va de l'avant. Pour le chanteur Bala Sidibé, feu Ndiouga Dieng...
(Agence Ecofin 24/03/17)
(Agence Ecofin) - L’exécutif sénégalais a injecté 30,2 milliards de FCFA dans le cadre du financement de la campagne de commercialisation de l’arachide 2016/2017. C’est ce qu’a indiqué Papa Abdoulaye Seck, le ministre sénégalais de l’agriculture et de l’Equipement rural. Concernant les retombées de cet investissement, le dirigeant souligne que déjà 417 000 tonnes d’arachide ont été récoltées. Sur ce volume, environ 188 000 tonnes d’arachide ont été exportées tandis que 128 000 tonnes ont été vendues aux producteurs d'huile d’arachide. Ce dernier chiffre représente une progression de 89 000 tonnes par rapport au résultat enregistré au cours de l’année précédente (39 000 tonnes). Pour rappel, la campagne de commercialisation 2016/2017 a démarré depuis le 1er décembre dernier et doit...
(AFP 24/03/17)
Couronné aux festivals du film de Berlin et de Ouagadougou, le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis entre dans la cour des grands avec "Félicité", en salles mercredi, le portrait d'une femme fière et indépendante qui, face aux aléas de la vie, va s'ouvrir aux autres. Après le remarqué "Tey" ("Aujourd'hui") en 2012 avec le poète hip hop Saul Williams, le quatrième film du réalisateur a reçu le Grand prix du jury à Berlin en février puis l'Etalon d'or, la récompense suprême, au festival du film panafricain de Ouagadougou (Fespaco) début mars. Tourné à Kinshasa, dont il montre le chaos, la moiteur et la nuit, "Félicité" est le portrait d'une chanteuse de bar qui doit trouver de l'argent pour que son fils,...
(APA 22/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Sénégal a progressé de 4% au quatrième trimestre de l’année 2016 comparé à la période correspondante de 2015, a appris APA, mercredi auprès de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). « Cette évolution est imputable à la bonne tenue de l’activité économique dans les secteurs primaire et tertiaire qui ont enregistré des croissances respectives de 6,1% et 4,6% contrairement au secteur secondaire qui a affiché un replié de 1,7% », explique l’ANSD. Par ailleurs, poursuit la source, les taxes nettes sur les produits se sont relevées de 5,5% par rapport au quatrième trimestre de 2015. Sur l’année 2016, la croissance économique, en termes réels, s’est établie à...
(AFP 15/03/17)
Le chanteur sénégalais Youssou Ndour, héraut de la lutte contre le paludisme, espère voir ce fléau éradiqué dans son pays, afin de lever un verrou au développement de l'Afrique. Son engagement de longue date contre cette maladie souvent minimisée par les victimes elles-mêmes, pourtant très nombreuses (quelque 200 millions par an, dont plus de 400.000 morts, essentiellement en Afrique subsaharienne), a été surtout motivé par la prise de conscience de ses lourdes conséquences économiques, confie-t-il dans un entretien à l'AFP. Même parmi les populations directement touchées par ce parasite véhiculé par les moustiques, "on a toujours cité la maladie comme une petite chose...
(RFI 08/03/17)
On parle beaucoup des migrants. On parle moins de leurs épouses, qui restent au village en attendant un retour hypothétique du mari. C'est l'un des thèmes de Récit d'une migration, le dernier roman d'Awa Thiam, paru chez Panafrika. Awa Thiam est anthropolgue et a enseigné à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar.
(AFP 05/03/17)
Après un Ours d'argent à Berlin il y a deux semaines, l'Etalon d'or samedi au Fespaco: "Félicité", du Sénégalais Alain Gomis, récit de la vie difficile d'une chanteuse de bar de Kinshasa collectionne les récompenses du cinéma mondial. "C'est un grand honneur de recevoir ce trophée pour la deuxième fois", a déclaré Alain Gomis qui avait déjà reçu la récompense suprême du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou avec "Tey" en 2013. Il est le deuxième réalisateur à recevoir pour la seconde fois l'Etalon d'or au grand rendez-vous du cinéma africain, après le Malien Souleymane Cissé ("Baara" en 1979 et "Finyé" en 1983). Le film anticolonialiste béninois "Un orage africain" de Sylvestre Amoussou, qui met en...

Pages

(La Tribune 11/01/18)
Le Sénégal et le Japon viennent de signer ce mardi 9 janvier à Dakar un mémorandum engageant les deux pays à promouvoir l'infrastructure de haute qualité au Sénégal et à renforcer leur coopération en termes d'échanges d'expériences et de bonnes pratiques dans le domaine de la construction. Nouvelle étape dans les relations entre le Sénégal et le Japon. Les deux pays viennent de signer, ce mardi à Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de la capitale sénégalaise Dakar, un mémorandum orientant en partie leur coopération en matière d'infrastructures. Paraphé par Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre sénégalais des Infrastructures et des transports terrestres, et Takao Makino, ministre japonais du Territoire, de l'infrastructure, des transports et du tourisme, le mémorandum scelle l'engagement...
(Le Point 11/01/18)
La puissante confrérie musulmane soufie des mourides vient de perdre son guide spirituel : Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, 94 ans, septième khalife et descendant du fondateur cheikh Ahmadou Bamba. L'influence de la personnalité du guide spirituel, de l'autorité morale et religieuse des Mourides va bien au-delà de Touba, ville sainte de la confrérie. C'est pourquoi tout le Sénégal, le monde musulman soufi, est en deuil après l'annonce du décès, mardi 9 janvier, du septième khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, à 94 ans. Musulmans à 95 %, les Sénégalais pratiquent un islam sunnite dominé localement par d'importantes confréries soufies, essentiellement celles des mourides, des tidianes, des qadres et des layènes. Fondée par cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), la...
(RFI 11/01/18)
Le chef de l’état-major, le général Cheick Guèye, est à Ziguinchor pour suivre de près la situation en Casamance. Treize bûcherons ont été assassinés par des hommes armés dans la forêt de Boffa Bayote. La piste des indépendantistes des indépendantistes n'est pas exclue. Et l’armée sénégalaise a mis les moyens pour traquer les auteurs du crime. « Le maquis ne se prononcera pas sur les événements de la forêt de Boffa Bayote que nous condamnons », a déclaré Jérôme Diédhiou, le secrétaire national du maquis, joint au téléphone par RFI. « Nous laissons le soin à l’aile politique. Nos hommes observent et suivent de près la situation sur le terrain. Le MFDC [Mouvement des forces démocratiques de Casamance] est dans...
(La Tribune 10/01/18)
Au Sénégal, les recettes tirées des exportations à l'issue des onze premiers mois de l'année 2017 ont augmenté de 154,7 millions de dollars soit 96,7 milliards de francs CFA, par rapport au cumul des recettes enregistré une année auparavant. Quant au solde commercial cumulé sur la même période, il s'est établi à -1 839,6 milliards de Fcfa, avec un écart négatif observé durant les onze premiers mois de l'année 2016. Les exportations au Sénégal ont affiché une tendance haussière tout au long depuis la fin de l'année de l'année 2016. Selon les données de l'Agence sénégalaise de la statistique et de la démographie (ANSD), les recettes cumulées des exportations entre janvier et novembre 2017 ont connu une progression de 154,7...
(RFI 10/01/18)
A peine sorti de deux jours de deuil national en hommage aux 13 jeunes coupeurs de bois assassinés en Casamance, le Sénégal replonge dans un nouveau deuil. La disparition du khalife général de la puissante confrérie Mouride, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke, a en effet été annoncée dans la nuit. Appel à la prière particulier ce mercredi matin… Septième khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke est décédé dans la nuit du mardi au mercredi 10 janvier, d’une longue maladie. Maladie qui l’avait empêché d’ailleurs de participer au grand Magal de Touba, la grande célébration annuelle des mourides, en novembre dernier. Erudit, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke présentait l’islam comme une religion de paix. Bâtisseur, connu pour ses discours unificateurs, il...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) ne parlent du franc CFA. Ils le font sous toutes les coutures : mauvaise monnaie, cause des déconvenues économiques, bonne monnaie, garante de la stabilité macro-financière, monnaie aux relents...
(RFI 10/01/18)
Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à de faibles dosages. Cette saisie record témoigne de la vitalité de ce marché, qui concerne le Nigeria, mais aussi plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest où d'autres saisies ont été faites ces dernières années. Le Tramadol est un antidouleur, proche de la codéine et de la morphine, généralement prescrit en cas de forte douleur ou après une opération. Mais dans certains pays d’Afrique, il est majoritairement consommé pour tout autre chose. Chercheur associé à l'institut Thomas More et au Groupe...
(Le Point 09/01/18)
Treize morts et sept blessés : voilà le bilan de l'attaque qui a eu lieu samedi 6 janvier dans la forêt de Borofaye, dans la commune de Boutoupa-Camaracounda. Le Sénégal est en deuil national pour deux jours. L'attaque a été aussitôt attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) qui réclame l'indépendance de la région. Au lendemain de cette journée macabre, les autorités et l'armée sont toujours...
(RFI 09/01/18)
L’armée cherche toujours les assassins des 13 jeunes coupeurs de bois tués samedi dernier. Si certains s’inquiètent de leur passage en Guinée Bissau, le président Macky Sall en a fait une priorité. Ce lundi, l’influent collectif des cadres casamançais, qui regroupe notamment des élus et des scientifiques, a organisé un point presse à Dakar. Le collectif estime qu’à l’origine de ce drame, il y a le pillage du bois organisé par une véritable mafia. « Je voudrais, avant de commencer, que nous puissions observer une minute de silence... » Après l’hommage, le président du collectif, l'architecte Pierre Goudiaby Atépa, a pointé du doigt différentes responsabilités. Notamment celle de la rébellion, le Mouvement des forces démocratiques de Casamance. « Il semblerait...
(La Tribune 08/01/18)
La tragédie s’est passée samedi dernier dans les profondeurs de la forêt casamançaise. Après le déchirement des familles, le Sénégal tout entier va observer un deuil national de deux jours à la mémoire des 13 jeunes massacrés dans une forêt de la région de Ziguinchor, au sud du Sénégal, par une bande armée non encore identifiée. Sur ce point, l’incompréhension et les interrogations demeurent sur les mobiles et l’identité des assaillants. Les détails. Du côté de l'Etat, il a fallu coordonner la mise en berne des drapeaux sur les édifices publics et les représentations diplomatiques à l'étranger. Le gouvernement sénégalais a aussi dû prendre les décrets nécessaires à l'observation du deuil sur tout le territoire. Deux jours après le massacre...
(RFI 08/01/18)
Le président sénégalais, Macky Sall a décrété deux jours de deuil à partir de ce lundi à la mémoire des 13 jeunes tués samedi dans une forêt protégée de Casamance. Une délégation ministérielle s'est rendue à Ziguinchor au lendemain du drame. Ces jeunes qui coupaient du bois dans la forêt de Bofa Bayotte ont été tués par des hommes armés. Boubacar Sidibé est l’un des rares rescapés de la tuerie de samedi. Il a échappé aux tueurs, car il était sorti de la forêt et attendait ses compagnons pour déjeuner : « Il était environ 14 heures (locales) ce samedi. J’attendais les autres collègues pour la prière avant le repas. C’est à ce moment précis que j’ai entendu des rafales...
(La Tribune 08/01/18)
Est ce le retour du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), un mouvement sécessionniste armé qui sévit dans cette région sud du Sénégal depuis 1982 ? En tout cas, le meurtre de 13 coupeurs de bois à l’arme lourde ce 6 janvier dans une forêt en périphérie de la frontière bissau-guinéenne, a relancé les spéculations autour du mouvement. Jusqu’au moment du deuil, l’identité réelle des auteurs est encore inconnue. Mais la tragédie fait craindre un retour de la violence dans cette région en recherche de paix. Détails. En plus de l'enquête ouverte sur les circonstances ayant entraîné l'assassinat des 13 jeunes, l'armée sénégalaise a envoyé une compagnie de 150 parachutistes pour venir en aide aux blessés et traquer les...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Les promoteurs de la centrale thermique de Malicounda ont signé avec la Senelec, la compagnie en charge de la fourniture électrique, le contrat de rachat de l’énergie produite par la centrale. « La signature de ce contrat, marque une avancée significative dans le processus de mise en œuvre du plan de production par le développement d’une centrale en cycle combinée de 120 MW à Malicounda.» a affirmé Mouhamadou Makhtar Cissé (photo), le directeur de la Senelec. L’infrastructure sera mise en place par Melec PowerGen, une filiale de la compagnie libanaise Matelec en collaboration avec Africa 50. Elle sera implantée à 85 km de la capitale Dakar et fonctionnera aussi bien au fuel qu’au gaz naturel. Le Sénégal qui a actuellement...
(RFI 08/01/18)
France Gall s'est éteinte ce dimanche 7 janvier 2017. Elle a été emportée par un cancer à l'âge de 70 ans. Icône de la chanson française depuis sa plus tendre jeunesse dans les années 1960, la chanteuse avait aussi, au fil des ans, tissé un lien particulier avec l'Afrique, et plus particulièrement le Sénégal, qu'elle avait découvert au cours d'un voyage au milieu des années 1980. Elle possédait une maison sur l'île de Ngor. Au cours des années 1980, le milieu artistique français se passionne pour les œuvres humanitaires. C'est l'époque du « charity-spectacle » et France Gall, avec son époux, l'auteur-compositeur Michel Berger, sont de ceux-là. Notamment en 1985 pendant la famine en Ethiopie. C'est à cette période que...
(RFI 06/01/18)
Au Sénégal, deux membres du MFDC, le mouvement indépendantiste casamançais, ont été libérés début janvier. L'information a été rendue publique par la communauté catholique de Sant'Egidio, médiatrice dans ce conflit en cours depuis plusieurs décennies et qui connaît une période d'accalmie depuis l'arrivée au pouvoir de Macky Sall. Le 1er janvier, deux membres du MFDC ont recouvré la liberté selon la communauté Sant'Egidio qui attribue cette libération aux autorités sénégalaises. Deux hommes jusqu'ici « gardés par les forces de sécurité du gouvernement », détaille la mission médiatrice dans un communiqué; et libérés...
(Jeune Afrique 06/01/18)
L’hebdomadaire généraliste Nouvel Horizon met la clé sous la porte ce vendredi après une aventure journalistique d’une vingtaine d’années. Une disparition symptomatique d’une presse sénégalaise dont le modèle économique n’est plus viable. L’annonce de la cessation des parutions de l’hebdomadaire Nouvel Horizon a sonné comme un coup de tonnerre dans le ciel déjà sombre de la presse sénégalaise. Et pour cause. Ce magazine, lancé en 1996 à Dakar est parvenu, en une vingtaine d’années, à se tailler une place respectable au sein du paysage médiatique sénégalais.
(RFI 06/01/18)
Après l'attaque qui a fait 13 morts en Casamance samedi 6 janvier, beaucoup de zones d'ombres perdurent. On ne sait pas pour l'heure qui sont les auteurs de ce crime. Une chose est sûre, les tensions sont fortes autour des forêts de Casamance. Cette affaire ressemble à un règlement de compte entre villageois et exploitants clandestins de la forêt classée de Toubacouta, si l’on se réfère aux nombreux témoignages recueillis sur place. La surveillance de la forêt a été confiée aux jeunes de Toubacouta, regroupés au sein d’un comité de vigilance. Ce comité prélève des taxes sur chaque arbre coupé. « Les membres de ce comité sont, eux aussi, des exploitants clandestins comme nous, explique un rescapé du massacre. Ce...
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(RFI 05/01/18)
Dakar connaît des pics de pollution atmosphérique particulièrement importants depuis la période des fêtes de Noël. La capitale sénégalaise était de nouveau placée jeudi 4 janvier en alerte rouge ; la qualité de l’air y est donc mauvaise, le risque sanitaire « réel », selon les organismes de contrôle. La pollution sur la presqu’île pourtant balayée par l’air marin est un vrai sujet de préoccupation tout au long de l’année. Elle est à l’origine de problèmes de santé chez les habitants de la capitale, notamment des pathologies...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, des distributeurs locaux peinent à honorer leurs impayés auprès du groupe de distribution français Presstalis. Des difficultés qui ont conduit à l’interruption de la distribution dans ces deux pays de la presse internationale, dont Jeune Afrique. À l’instar de plusieurs centaines de titres de la presse étrangère, il y a fort à parier que votre journal Jeune Afrique ne soit pas distribué la semaine prochaine en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Le résultat d’un différend financier opposant le distributeur ivoirien Edipresse et le sénégalais Agence de distribution de presse (ADP) au groupe français Presstalis, qui assure l’export en avion ou en bateau des journaux étrangers jusque dans ces pays. « Ce n’est plus tenable...

Pages