Samedi 24 Juin 2017

Sénégal

(Enquête 19/06/17)
L’Etat du Sénégal a décidé d’accompagner les promoteurs touristiques avec l’octroi de crédits hôteliers. Un financement de 1 309 180 249 F CFA a été octroyé. Mamadou Racine Sy veut un accès facile aux crédits. Les premières conventions de financement du crédit hôtelier et touristique ont été signées hier, en faveur des opérateurs touristiques. Une dotation initiale de 5 milliards F CFA dont 2 milliards libérés l’année dernière, et 3 milliards sur le budget de cette année vont être octroyés pour financer les projets de rénovation et d’extension d’établissements, d’hébergement touristique, de renouvellement et d’acquisition d’équipements pour les entreprises touristiques, création d’entreprises et renforcement de fonds de roulement. En attendant, le financement octroyé hier s’élève à 1 309 180 249...
(AFP 18/06/17)
Debout devant ses rayons de marchandises, Amadou Bousso tapote sur son smartphone et, aussitôt, un reçu sort d'une micro-imprimante sur le comptoir. Au Sénégal, des outils numériques permettent aux commerçants du secteur informel omniprésent de sécuriser leurs données et de mieux suivre leur clientèle. Amadou Bousso est un utilisateur de "Weebi", une application destinée aux commerces de proximité (boutiques alimentaires, restaurants, grossistes, blanchisseurs ...). Elle a été distinguée au...
(SeneNews 17/06/17)
L’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, est plus que déterminé à descendre dans l’arène politique. Il a fait sa déclaration depuis Versailles en territoire Français. Il promet de faire une campagne digne de ce nom et de faire mal à l’actuel président Macky Sall. Selon les informations du quotidien La Tribune, Me Abdoulaye Wade a reçu une délégation dans sa villa à Versailles. Il a fait savoir qu’il regagnera la capitale du Sénégal après la fête de Korité. Me Wade promet de battre campagne comme il a l’habitude de le faire. Il ne compte pas laissé le président Macky Sall avoir la majorité aux lendemains des élections du 30 juillet prochain. En tant que tête de liste de la...
(SeneNews 17/06/17)
On croyait Frank Timis hors du pétrole sénégalais avec la vente de ses actions à Kosmos, sur les permis de Cayar et Saint-Louis offshore. En réalité, il n’est est rien. Le businessman australo-roumain a toujours la main trempée dans l’or noir du Sénégal.Détenteur de 90% des parts du permis sur le bloc Sénégal Offshore Sud Profond (10% restant à Petrosen), la société African Petrolium de Frank Timis, ne disposant pas de capacité financière et expérience pour faire les travaux requis et ne voulant pas perdre son permis, cherche un partenaire pour lui filer 70% de ses parts, rapporte «Les Echos». Selon le journal, Frank Timis aurait déjà trouvé un accord avec la britannique Cairn Energy, avec qui il négocie depuis...
(Enquête 17/06/17)
Les Entreprises d’Ingénierie Conseil jouent un rôle important dans le développement du tissu économique du pays. A ce titre, elles espèrent l’accompagnement de l’Etat et l’accès aux marchés accaparés par les bureaux étrangers. L’accès aux marchés est le casse-tête des entreprises d’Ingénierie Conseil du Sénégal. C’est le constat fait par Mamadou Daffé, le Président de l’association de professionnels de l’Ingénierie Conseil du Sénégal et Directeur de l’Entreprise du Génie Conseil sénégalaise IDEV-IC, hier, lors d’un forum. Qui visait à faire connaître aux acteurs publics la place et le rôle des entreprises d’Ingénieur Conseil (IC) dans la mise en œuvre des politiques publiques et le développement. Ces entreprises participent à la conception, la construction et la gestion des différentes composantes socio-économiques...
(AFP 17/06/17)
Sadio Mané, Diafra Sakho ... Les jeunes de l'académie Génération Foot, au Sénégal, rêvent de connaître la fortune de leurs prédécesseurs, qui s'illustrent sur les terrains de L1 ou de Premier League, et dont les noms sont inscrits sur les bâtiments de leurs dortoirs. Pour sa première saison en première division, Génération Foot s'est assuré le titre de champion du Sénégal, avec sa victoire sur le Stade de Mbour, le 11 juin, à deux journées de la fin de la compétition, deux ans après avoir remporté la Coupe, alors que l'équipe évoluait en National 1 (division 3). Mais pour les joueurs les plus prometteurs l'aventure ne fait que commencer. Grâce à un partenariat avec le FC Metz depuis le début...
(SeneNews 16/06/17)
A Bokk Guiss Guiss, des militants fustigent la démarche adoptée par le président Pape Diop en ce qui concerne les investitures pour les législatives prochaines. Selon les contestataires, leur leader n’a pas été mandaté par le parti pour s’allier avec le Pds dans la Coalition Gagante Wattu Sénégal. Les investitures pour les élections législatives continuent de faire des frustrés au sein des coalitions et formations politiques. Après les contestations au sein de la mouvance présidentielle...
(Xinhua 16/06/17)
Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a affirmé jeudi qu'il existe des "menaces de déstabilisation" du nouveau gouvernement gambien. "En Gambie, les menaces de déstabilisation sont réelles. Nous allons continuer à accompagner le président (gambien Adama) Barrow dans la réforme de son système de défense", a déclaré M. Ndiaye. Le ministre a fait cette déclaration lors d'un point de presse avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, en visite à Dakar. "Nous n'accepterons pas que la Gambie soit déstabilisée. Nous allons accompagner le nouveau régime et le sécuriser", a assuré le ministre sénégalais des Affaires étrangères. Pour sa part M. Le Drian a rappelé que le président gambien a été élu démocratiquement, d'où la légitimité de son gouvernement...
(RFI 16/06/17)
Ce mercredi à Dakar, les sympathisants et partisans de Khalifa Sall se sont réunis pour marquer les 100 jours de détentions du maire. Khalifa Sall, qui est candidat aux législatives du 30 juillet prochain, est soupçonné d'avoir détourné 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d'euros) d'argent public. Et pour ses avocats, Khalifa Sall, incarcéré, n'est pas en mesure de battre campagne. Au total, 17 avocats défendent le maire de Dakar pendant que le célèbre El Hadji Diouf, tonitruant avocat-député, harangue les sympathisants dans la cour de la mairie : « Qu’est-ce que donc Khalifa Sall a fait ? Absolument rien ! On a voulu le liquider, mais le peuple de Dakar fera face ». Maître Seydou Diagne dans la...
(RFI 16/06/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en visite en Afrique de l’Ouest. Après la Guinée Conakry la veille, et avant la Mauritanie vendredi, le ministre français était ce jeudi au Sénégal. Jean-Yves Le Drian a tenu un point presse à la résidence de l’ambassadeur de France avec son homologue Mankeur Ndiaye. Les deux hommes ont évoqué des menaces qui pèseraient sur la Gambie sans donner de détails.
(SeneNews 16/06/17)
Les responsables de l’Université Cheikh Anta Diop sont très remontés contre le gouvernement. Ils ont du mal à comprendre le comportement du régime face aux perturbations notées dans la cité du savoir. Ibrahima Thioub constate d’ailleurs que «des lenteurs se font sentir partout, allant du déroulement des cours à la logistique». Aujourd’hui le recteur de l’université de Dakar, Ibrahima Thioub, a fait une sortie fracassante. Il déplore la situation assez tendue qui prévaut au sein de l’Université de Dakar. Des conditions de travail que le recteur déplore, soutenant que «l’Université par (sa) voix souhaite que les responsabilités soient situées afin que puisse continuer le climat de paix qui régnait depuis quelques mois dans l’institution et qui a été perturbé, mis...
(La Tribune 16/06/17)
Les coupures de courant intempestives qui exaspèrent les gambiens ces derniers jours vont peut-être cesser. Le Sénégal a décidé de fournir de l’électricité à la Gambie, « un pays ami », par le biais de la Société nationale d'électricité (Senelec) qui a levé récemment 2000 milliards de Fcfa pour améliorer la fourniture d'électricité au Sénégal. Le Sénégal concrétise son soutien à la Gambie. Alors que le pays est plongé dans le noir, les populations, exaspérées par les coupures d'eau et d'électricité à répétition, notamment ces derniers jours, se déchaînent sur les réseaux sociaux pour exprimer leur ras le bol. Pour mettre fin à cette frustration, la Gambie a fait appel à son voisin immédiat, le Sénégal. Une demande acceptée par...
(AFP 15/06/17)
Les avocats du maire de Dakar, Khalifa Sall, inculpé et écroué depuis 100 jours et tête de liste aux élections législatives du 30 juillet, ont exigé mercredi sa libération pour lui permettre de faire campagne, lors d'une conférence de presse. Khalifa Sall dirige une coalition de l'opposition pour ces législatives, auxquelles doivent participer 47 listes, contre 24 en 2012. La campagne électorale s'ouvre le 9 juillet. Considéré comme un probable candidat à l'élection présidentielle de 2019 contre le chef de l'Etat Macky Sall...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Plus de 100 jours après l'incarcération de Khalifa Sall, ses avocats ont tenu une conférence de presse mercredi à l'Hôtel de ville de Dakar. Ils ont réclamé la remise en liberté et le respect des droits civiques de leur client, qui se présente aux législatives du 30 juillet malgré sa détention. Le moment choisi se voulait symbolique. Comme l’indique un grand panneau installé récemment devant l’Hôtel de ville de Dakar, qui totalise le nombre de jours de détention de Khalifa Sall, voilà plus de 100 jours que le maire de la capitale est incarcéré à la prison de Rebeuss. Mercredi 14 juin, les avocats de l’élu socialiste ont donc tenu une conférence de presse sous les lambris dorés de sa...
(Enquête 15/06/17)
Aujourd’hui, c’est le 100ème jour de prison pour Khalifa Sall. Ses partisans comptent bien organiser une série d’activités pour dénoncer une fois de plus ‘’la détention arbitraire’’ de leur mentor. A cet effet, la mairie de Dakar va accueillir les activités qui seront sanctionnées par un point de presse à partir de 15 heures à la salle de conférence de l’hôtel de ville. La rencontre avec les journalistes sera animée par les responsables de la ville. Les avocats de Khalifa Sall seront de la partie. Ils vont faire le point sur la situation judiciaire de leur client. Les robes noires vont aussi évoquer les droits ‘’du détenu politique’’ (Ndlr : Khalifa Sall) en tant que tête de liste nationale pour...
(SeneNews 15/06/17)
Le président de la République, Macky Sall, dans une interview à la Deutsche Welle (DW), la radio internationale allemande. a annoncé que le texte sur la réforme des régimes de retraite sera examiné en conseil des ministres dans les semaines à venir pour ensuite être soumis à l’Assemblée nationale.Le chef de l’Etat, revenant ainsi sur l’une des décisions majeures de la deuxième Conférence sociale qui s’est tenue en avril dernier, a ainsi promis avoir «fait une réforme acceptée par tous. On a les enseignants du supérieur qui, je pense, veulent une application immédiate.
(Sud Quotidien 15/06/17)
Veillez sur les tenues scolaires des élèves, les cours du soir et de renforcement, limiter l’utilisation des portables et la connexion internet à l’école. Telles sont entre autres mesures prévues dans le projet de code d’éthique et de conduite dont le contenu fait l’objet des journées de partage avec les acteurs dans les établissements en vue d’éradiquer les grossesses précoces en milieu scolaire au Sénégal d’ici 2018. Le ministère de l’Education nationale et l’Association Sénégalaise pour le bien être familiale (Asbef) organisent des journées de partage du code d’éthique et de conduite pour parer aux mariages précoces et grossesses dans le milieu scolaire. Sont conviés à ces rencontres, les parents d’élèves, les élèves, les membres de suivi du Projet de...
(RFI 15/06/17)
Le cinéaste français Gabriel Le Bomin fait revivre une figure méconnue de notre histoire. Dans « Nos patriotes », son troisième long-métrage, le réalisateur dresse le portrait d'Addi Bâ, un héros de la Résistance qui a fait la guerre dans le corps des tirailleurs sénégalais avant de prendre la tête d'un maquis en 1940. Il a la France chevillée au corps et au cœur, Addi Bâ. Guinéen, né en 1916, arrivé en France au milieu des années 1930, hébergé par une famille de Français républicains, ce jeune homme de 25 ans sert au début de la Seconde Guerre mondiale dans le bataillon des tirailleurs sénégalais envoyés combattre les Allemands en première ligne dans les Ardennes et sur la Meuse. Fait...
(RFI 14/06/17)
Au Sénégal, alors que le président Macky Sall rentre d'une tournée européenne à Bruxelles, Berlin et Paris où il a rencontré Emmanuel Macron, le maire de Dakar Khalifa Sall est en prison depuis précisément 100 jours. Et les deux hommes politiques vont désormais s'affronter sur le terrain politique avec les législatives qui se tiendront le 30 juillet prochain. Malgré sa détention, le maire de Dakar reste combatif. « Combatif », « serein », mais visiblement « frustré », expliquent des proches du maire. Car la détention, vue par certains comme une manière...
(SeneNews 14/06/17)
Ibrahima Al Khalil Seck. qui est l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, indique que le Sénégal a bénéficié de moins de 0,03% de l’enveloppe financière de 3,2 milliards de dollars (environ 1873 milliards de frs CFA) affectée en 2016 par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’acquisition de biens et services. A l’ouverture d’un séminaire de formation de deux jours sur les procédures d’achat du système des Nations-Unies, il a, en effet, indiqué que «sur un montant global de 3,2 milliards de dollars d’achats, notre pays n’a bénéficié que de 975.000 dollars (570,5 millions de frs CFA), soit moins de 0,03 % du budget en matière d’acquisition de biens et de services». La...

Pages

(Enquête 09/06/17)
Dans une déclaration rendue publique hier, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) rappelle les exigences de la couverture de la campagne électorale pour les Législatives aussi bien pour les organes publics que privés. En perspective de l’ouverture prochaine de la campagne pour les élections législatives du 30 juillet 2017, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) fixe les règles du jeu. Conformément aux dispositions du Code électoral et de la loi 2006-04 du 04 janvier 2006, il veut ainsi veiller au respect des règles relatives à la couverture médiatique des élections. Ainsi, dans une déclaration parvenue hier à EnQuête, la structure que dirige Babacar Touré rappelle que la couverture des Législatives se fait dans le respect du...
(AFP 09/06/17)
Quelque trois millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire "immédiate" dans huit Etats d'Afique de l'Ouest, ont alerté vendredi les ministres de l'Agriculture de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). "Les ministres se sont préoccupés de la situation difficile d'environ trois millions de personnes en insécurité alimentaire", indique un communiqué publié à l'issue d'une réunion jeudi à Niamey des huit ministres de l'Union. Ces victimes des pénuries vivrières "ont besoin d'assistance immédiate" pour "renforcer leur résilience" particulièrement durant "la période de soudure de juin à août", assure le communiqué lu vendredi sur la télévision nigérienne. La "soudure" est la période qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente des prochaines récoltes, soit une période...
(RFI 09/06/17)
Notre reportage du jour nous amène sur les routes de la capitale sénégalaise. Dakar, ses fourgonnettes bleues et jaunes, ses transports clandestins et ses nombreux accidents. Ce décor est le lieu de travail d'un agent de la circulation célèbre dans la ville. Son nom, Amul Yakaar, signifie «sans espoir» en wolof. Réputé incorruptible, Amul Yakaar ne laisse passer aucune infraction au code de la route. Pour les taxis dakarois habitués à le croiser sur leur route, il est «le policier qui ne pardonne jamais», celui qui n'accepte pas l'argent tendu pour échapper à une amende. Notre correspondante l'a suivi dans son travail.
(Sud Quotidien 09/06/17)
Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) est sorti dans la rue, hier, mercredi 7 juin, pour marquer son détermination à faire face au gouvernement sur la question de la retraite. Les camarades de Malick Fall, secrétaire général du Saes, appuyés par l’Unsas et le Cusems, ont décidé de boycotter les activités du baccalauréat 2017 et exigent l’ouverture de négociations sérieuses. Pancartes à la main, malgré la rigueur du Ramadan, les enseignants ont répondu massivement à l’appel du Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes) hier, mercredi 7 juin. Ils ont été accompagnés par les responsables de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) et du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (Cusems) pour manifester dans la rue...
(Jeune Afrique 09/06/17)
Plusieurs fois primé à la biennale de Dakar, collectionné bien au-delà du Sénégal, l'artiste s'est éteint à Lyon le 8 juin des suites d'une longue maladie. Les bras levés vers le ciel, au pied du Palais des Papes, sous le ciel bleu d’Avignon, l’homme de métal offre à tous les passants, sans distinction, une Prière universelle. « J’ai fait un personnage immense ouvert sur le ciel, ouvert au monde, ouvert à Dieu. Il est en prière, les bras levés, mais je voulais une prière universelle. Dieu sait, je n’ai pas à expliquer », déclarait le sculpteur sénégalais Ndary Lo à Marion Brousse, qui le rencontre en 2002 pour les besoins de son mémoire, à propos de cette monumentale oeuvre en...
(SeneNews 08/06/17)
Actuellement à Bruxelles, le chef de l’Etat Macky Sall a appelé l’Union européenne (UE), à travers une économie rurale génératrice d’activités et de revenus en faveur des jeunes, à accompagner son gouvernement pour «une réponse durable et apaisée» au phénomène migratoire,. Considérant qu'»avec le PUDC, les Programmes de fermes familiales et de Domaines agricoles communautaires, le Sénégal est sérieusement engagé dans la mise en place d’une économie rurale génératrice d’activités et de revenus, en particulier pour les jeunes», il tend ainsi la main à l’UE. Le président sénégalais intervenait lors de la 11e édition des Journées européennes du développement, en présence de son homologue guinéen et président de l’Union Africaine (UA), Alpha Condé, et du président de la Commission de...
(Sud Quotidien 07/06/17)
147.607 lycéens répartis entre 475 jurys et 350 centres approximativement, vont démarrer le Baccalauréat 2017, aujourd’hui, mercredi 6 juin, par les épreuves anticipées de philosophie. Les candidats de séries littéraires (L) et scientifiques (S) vont remuer les méninges pendant 4 tours d’horloge, temps consacré pour la composition de cette épreuve. Loin des incertitudes de correction soulevées les années précédentes par la Coordination des enseignants et examinateurs de Philosophie (Ceep), les élèves iront à l’assaut du premier diplôme universitaire...
(RFI 07/06/17)
Circulation intense, grands chantiers au cœur de la ville, la capitale du Sénégal, Dakar, est sujette à de sérieux problèmes de pollution atmosphérique. Les alertes sont fréquentes notamment les jours sans vent. Pour échapper à cette atmosphère parfois difficilement respirable, pour échapper aussi à la tension de la ville, certains habitants de la capitale ont un petit refuge situé juste au large de la capitale : l’île de la Madeleine. Reportage. Quinze minutes de chaloupe depuis le port de Soumbédioune suffisent pour arriver à la Madeleine...
(France 24 06/06/17)
Quatre jeunes Sénégalais sont poursuivis pour "diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs" après la découverte d'un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall. Ils ont été placés vendredi sous mandat de dépôt. Un mois à deux ans d'emprisonnement et une amende allant jusqu’à 300 000 francs CFA (457 euros). C’est ce que risquent, au Sénégal, quatre personnes poursuivies pour "diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs", après la découverte sur la messagerie WhatsApp, où ils avaient constitué un groupe commun, d’un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall. Arrêtés en début de semaine, ces trois femmes et un homme, âgés d’une vingtaine d’années, ont été présentés à un juge d’instruction vendredi 3 juin, puis placés sous mandat de dépôt...
(RFI 06/06/17)
Après huit années de blocage, les médias sénégalais devraient bientôt disposer d'un nouveau Code de la presse. Adopté en Conseil des ministres le mercredi 31 mai, le texte doit être étudié par l'Assemblée nationale avant la fin du mois de juin. Ce Code va permettre d'encadrer juridiquement la profession. Et c'est une première, dans un pays réputé pour sa liberté d'expression, mais où les acteurs des médias disent vivre de réelles difficultés. Il aura fallu plusieurs mois de discussions entre les représentants des médias et le gouvernement sénégalais avant de parvenir à l'élaboration de ce texte. L’objectif est de redresser ce secteur en crise - plusieurs organes de presse sont au bord de la faillite au Sénégal -, mais également...
(SeneNews 06/06/17)
Les prochaines échéances électorales interpellent tous les fils du pays. Hier, lors de la messe de clôture du 129ème pèlerinage marial à Popenguine, Messeigneurs Jean Pierre Bassène et Benjamin Ndiaye ont beaucoup insisté sur les élections à venir.«Il appartient à chaque citoyen de prendre la mesure de sa responsabilité personnelle, en accomplissant son devoir de vote en toute cohérence et en toute objectivité, dans le respect, la sérénité et la paix » a sermonner l’archevêque Benjamin Ndiaye. Par ailleurs, Monseigneur Jean Pierre Bassène invite les politiciens « à une campagne électorale paisible et élégante en vue des prochaines joutes législatives». Ainsi la cérémonie officielle de clôture du 129e pèlerinage d’hier a servi de tribune aux hommes d’églises pour inviter les...
(BBC 02/06/17)
Au Sénégal, 170 candidats à l'émigration clandestine ont été rapatriés jeudi à Dakar en provenance de Tripoli, la capitale de la Libye. Ils avaient demandé à rentrer au bercail. Leur retour est organisé par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en collaboration avec les autorités sénégalaises. C'est la deuxième vague de Sénégalais rapatriés de Libye depuis le début de l'année.
(SeneNews 31/05/17)
Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) a dénoncé, mardi, des «insuffisances» dans le déroulement des élections de représentativité syndicale à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et a manifesté sa volonté de porter l’affaire devant la justice.«Nous allons prendre un huissier de justice et un avocat, faire constater ce manquement pour ester en justice (contre le ministère du Travail). Et nous verrons quelles sont les autres actions que nous allons mener», a déclaré le secrétaire général de la Saes, professeur Malick Fall, à l’Aps. Selon monsieur Fall, «75% des enseignants ne sont pas sur les listes électorales alors que l’UCAD compte environ 1500 enseignants, 1300 personnels administratifs et techniques, des personnels de sécurité, etc ». A en croire...
(SeneNews 31/05/17)
Le renvoi de 42 élèves-officiers et commissaires continue de défrayer la chronique à l’école nationale de police, c’est pourquoi nous avons essayé d’en savoir un peu plus sur l’origine de ce différend. En effet, les élèves de la 44éme promotion de la police ont été exclus par leurs supérieurs suite à leur non-conformité. Une source digne de foi nous informe que dans la police, l’insubordination n’est pas tolérée. Selon lui les élèves-policiers ont manqué de respect aux supérieurs, ils ont refusé d’obéir aux ordres. Éduqués et formés à ce respect de la hiérarchie, ils ont donc grandement failli à leurs missions premières. Pratiquement tous les éléments de la 44éme promotion ont été exclus de leur lieu de formation après avoir...
(Enquête 30/05/17)
Le directeur général et administrateur de la société Grande côte opérations (Gco), Daniel Marini a demandé hier à l’Etat du Sénégal de ne pas autoriser les constructions dans les 15 mètres séparant la voie ferrée des habitations. La ville de Thiès, en collaboration avec la Grande côte opérations (Gco), a organisé hier une campagne de sensibilisation sur les dangers liés aux chemins de fer. Une rencontre au cours de laquelle le Dg de la Gco a demandé à l’Etat du Sénégal de ne délivrer aucune autorisation de construire aux alentours de la voie ferrée. Selon M. Marini, cela constitue un danger ‘’permanent’’ pour les populations. ‘’Le chemin de fer est en train de se développer très vite et, pour une...
(Enquête 30/05/17)
Aminata Sow Fall, auteure émérite sénégalaise, vient de publier aux éditions ‘’Caec, Khoudia’’, son dixième roman : ‘’L’empire du mensonge’’. Une cérémonie de dédicace de cet ouvrage s’est tenue jeudi passé à la maison des écrivains sénégalais. EnQuête a saisi l’occasion pour interviewer, le lendemain, ‘’la fringante jeune dame de 76 ans’’. Elle a partagé sa pensée sur l’évolution de la société, l’emprise de l’argent et du mensonge, etc. A ceux qui sont tristes de ne pas la voir célébrée par les autorités comme il faut, Aminata Sow Fall assure que cela ne la dérange guère. Cela fait 12 ans que vous n’avez pas publié de livres. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? De plus en plus, quand on bouge,...
(RFI 29/05/17)
Au Sénégal, ce samedi 27 mai est le premier jour de jeûne pour les musulmans sénégalais. Parmi eux se trouve un certain nombre de personnes diabétiques, pour qui il n’est, en général, par recommandé de jeûner. Le diabète est un véritable problème de santé publique au Sénégal. Pour obtenir un avis médical et des conseils afin d’éviter les complications, de nombreux diabétiques ont consulté des médecins à la veille du début du ramadan. « Le médecin vous a dit que si vous étiez fatiguée, vous deviez arrêter de jeuner ? », demande un médecin à une patiente. « Oui, et elle m’a dit aussi de me lever toujours tôt, le matin, pour prendre un petit repas et mon médicament »,...
(AFP 27/05/17)
Le journaliste franco-sénégalais de France 24 Jean-Karim Fall, grand spécialiste de l'Afrique, est décédé brutalement vendredi à l'âge de 59 ans, alors qu'il couvrait le sommet du G7 en Sicile, a-t-on appris auprès du groupe France Médias Monde. "France Médias Monde (qui réunit France 24, RFI et la radio en langue arabe MCD, ndlr) a appris avec un immense chagrin la disparition brutale, le vendredi 26 mai, de Jean-Karim Fall à l’âge de 59 ans. Il était en mission à Taormina, en Sicile, où il couvrait le sommet du G7 pour France 24", a indiqué le groupe dans un communiqué. Rédacteur en chef et chroniqueur à France 24 depuis 2012, Jean-Karim Fall était un visage bien connu des téléspectateurs de...
(Jeune Afrique 27/05/17)
Lancé officiellement en début de semaine, le fichier unifié des données du personnel de l’État devrait favoriser une gestion transparente et efficace de ses ressources. Le gouvernement sénégalais pose un pas de plus vers l’e-administration en lançant le fichier unifié des données du personnel de l’État. Mis en œuvre par l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), il va « permettre d’avoir accès en temps réel à des données du personnel fiables, harmonisées et partagées entre les différentes administrations », a indiqué la ministre chargée de la Fonction publique, Viviane Laure Elisabeth Bampassy.
(Jeune Afrique 27/05/17)
Le journaliste franco-sénégalais de France 24 est décédé brutalement le 26 mai, en Sicile, alors qu'il couvrait le G7. Il avait 59 ans. « C’était un grand », disent tous les journalistes africains et européens qui l’ont connu. Jean-Karim Fall, journaliste et rédacteur en chef à France 24, était un reporter exceptionnel et il est mort en reportage. Il est décédé brutalement dans sa chambre d’hôtel, le 26 mai, lors du sommet du G7 à Taormina en Sicile. Né en mars 1958 d’un père sénégalais et d’une mère française, « JKF », comme l’appelaient ses collègues, est un diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, qui a tout de suite choisi de suivre l’actualité africaine. Grand reporter à...

Pages

(Sud Quotidien 06/06/17)
Dans le cadre de l’amélioration de la qualité du service, Senelec a entrepris un programme de modernisation de son réseau de distribution électrique à Dakar, via le remplacement des câbles vétustes par de nouveaux câbles avec une meilleure qualité de tension. Selon le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé, ce projet estimé à prés de 7 milliards de francs Cfa permettra de faire passer les tensions de 6600 volts à 30 mille volts. «Le programme important d’investissement que Senelec est en train de dérouler consiste à transformer la tension dans la capitale sénégalaise. On est passé de 6.600 volts à 30 mille volts ». L’information est livrée par le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé qui effectuait, samedi...
(APA 03/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) - L’activité du secteur secondaire au Sénégal a enregistré une progression de 11,7% au terme du premier trimestre 2017 comparé au trimestre précédent, a appris APA vendredi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Selon la DPEE, cette hausse est tirée par « la construction (plus 36,9%), l’égrenage de coton et la fabrication de textile, la fabrication de matériaux de construction (plus 14,4%), les activités extractives (plus 8,3%) et la fabrication de produits alimentaires (plus 24,9%) ». En revanche, de faibles résultats sont, notamment, enregistrés au niveau du sous-secteur de l’énergie (moins11,5%), dans la fabrication de mobiliers (moins 12,3%) et dans la production de corps gras alimentaires (moins 65,5%). En variation glissante sur...
(Agence Ecofin 02/06/17)
(Agence Ecofin) - En 2016, la région de Kaffrine au Centre-Ouest du Sénégal a produit durant l’hivernage 194 000 tonnes d’arachide, un volume en léger recul de 2% par rapport à la récolte précédente (198 000 tonnes). C’est ce qu’a indiqué à l’Agence de presse sénégalaise (APS), Samba Ndao Tall, son directeur du développement rural. D’après le dirigeant, le résultat négatif enregistré s’explique par la baisse des rendements de l’oléagineux, due aux précipitations qui se sont interrompues précocement durant la saison, alors même que les superficies emblavées sont passées à 221 115 hectares (ha), contre 206 900 ha, en 2015. Concernant les perspectives pour la saison 2017-2018, M. Tall souligne qu’un retour à la hausse des rendements est attendu, en...
(Xinhua 01/06/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Le gouvernement sénégalais projette un taux de croissance de 6,8% pour 2017 et 2018, a indiqué mardi le secrétaire général du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop. S'exprimant lors d'une rencontre sur le bilan de l'économie sénégalaise, il a affirmé que le taux de croissance de 6,8% sera réalisé grâce à une évolution notable enregistrée dans l'agriculture, les investissements dans les secteurs productifs et les infrastructures. Il a rappelé qu'un taux de croissance de 6,8% était également attendu en 2017, après 6,6% en 2016 et 6,5% en 2015. Cette dynamique "sera poursuivie avec l'équipement et la modernisation de l'agriculture, les aménagements hydro-agricoles dans les perspectives de la maîtrise de l'eau, la construction,...
(Agence Ecofin 01/06/17)
(Agence Ecofin) - Mercredi, la Banque mondiale a annoncé qu’elle débloquera 29 millions de dollars pour appuyer l’industrie naissante du pétrole au large des côtes du Sénégal. D’après l’institution de Bretton Woods, les fonds aideront Dakar à « superviser le développement du pétrole et du gaz et à instaurer plus de transparence dans les négociations avec les entreprises internationales », rapporte Reuters. En effet, la question de la transparence dans la gestion des gigantesques ressources d’hydrocarbures dont regorge le pays occupe une place prépondérante dans l’actualité depuis plusieurs mois. Certains partis politiques et organisations de la société civile accusent notamment le gouvernement et le chef de l’Etat, Macky Sall, de mener des négociations opaques avec les entreprises pétrolières. L’année dernière,...
(APA 01/06/17)
APA-Dakar (Sénégal) – L’activité économique interne hors agriculture et sylviculture au Sénégal, mesurée par l’indice général d’activité (IGA), s’est repliée au premier trimestre 2017 de 1,6%, en variation trimestrielle, annonce la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) dans une note reçue jeudi APA. Selon cette structure, « les bons comportements des secteurs primaire (plus 4,5%), secondaire (plus 11,7%) et de l’administration publique (plus 2,6%) n’ont pas pu compenser le repli du tertiaire (moins 0,2%) et le faible niveau de recouvrement des taxes sur les biens et services (moins 35,3%), par rapport au trimestre précédent ». Toutefois, en variation annuelle, un regain d’activité de 4,4% est noté au premier trimestre de 2017, porté par les secteurs tertiaire (plus...
(Jeune Afrique 30/05/17)
La Banque mondiale a annoncé, dans un communiqué publié vendredi 26 mai, avoir approuvé un financement de 300 millions de dollars pour un projet pilote de système de bus rapides sur une voie réservée à Dakar (BRT). Les retombées potentielles du projets pour les usagers, l'environnement et l'économie sont nombreuses. Plusieurs villes d’Amérique Latine, comme Bogotá, en Colombie, ou encore Guangzhou en Chine, l’ont essayé et adopté. Le système de bus rapides sur voie réservée (BRT) est une solution aussi peu chère qu’efficace pour répondre aux défis posés par le transports dans les villes des pays en développement. De fait, le succès du système BRT repose sur trois constats : les embouteillages urbains sont largement dus aux mouvements des bus...
(Enquête 30/05/17)
Les travailleurs du Crédit mutuel du Sénégal sont en colère. Ils dénoncent une mauvaise gouvernance de la société. Face à la presse hier, ils ont exigé la nomination d’un nouveau directeur général. Les travailleurs du Crédit mutuel du Sénégal ne veulent plus de leur administrateur provisoire Alioune Ndiaye qui leur a été envoyé, après le licenciement de Mouhamed Ndiaye. Selon le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des mutuels d’épargne et de crédit, Oumar Guangué, la phase intérimaire a été close après le 31 mars, avec le départ de Mamadou Ndiaye, avant-dernier administrateur promu président du conseil régional épargne public et marchés financiers. Ce dernier, d’après le syndicaliste, affirmait avant son départ que le Crédit mutuel du Sénégal (Cms)...
(Enquête 29/05/17)
Alors que l’ouverture de l’Aéroport International Blaise Diagne est prévue pour décembre 2017, la direction s’attelle à former les futurs utilisateurs de l’infrastructure. Dans ce cadre, un séminaire a regroupé, mercredi dernier à Saly, les élus locaux, les représentants des populations et le ministère du Tourisme. ‘’Imprégner davantage les collectivités locales du projet de l’aéroport ; identifier les défis d’aménagement du territoire de la zone aéroportuaire auxquels seront confrontées les collectivités locales ; partager, informer et sensibiliser sur les enjeux et l’impact socio-économique et environnemental de l’Aibd’’. Tels sont les objectifs du séminaire organisé, mercredi dernier à Saly, par l’Aéroport international Blaise Diagne, au profit des collectivités locales, sur le thème : ‘’Aibd : Enjeux socio-économiques et défis territoriaux’’. La...
(Jeune Afrique 24/05/17)
La société française Sunna Design, qui fête cette année son dix-millième panneau solaire à destination de l'Afrique - ils sont distribués dans 22 pays du continent -, tente la diversification dans la téléphonie mobile avec un kit associant panneau solaire individuel et téléphone portable. Objectif : en écouler 250 000 d'ici 2021. Le fabricant français de lampadaires solaires Sunna Design joue la diversification. Cette année, de son usine bordelaise sortira le dix-millième des lampadaires solaires qui, depuis sa création en 2011, ont été installés dans des villages au Sénégal et sur les bords d’axes routiers au Nigeria, au Niger, au Mali et au Bénin. Mais il entend désormais se développer sur un segment voisin, proche de ce que propose M-Kopa...
(APS 23/05/17)
Le Sénégal est le 8ème pays en Afrique en termes de taux d’accès à l’électricité, a indiqué Abdoulaye Dia, le secrétaire général de la société nationale d’électricté (Sénélec). "Le Sénégal est le 8ème pays au niveau africain, en terme de taux d’accès à l’électricité mais, nous devons transformer notre pays plus facilement" a réaffirmé M. Dia. Selon Abdoulaye Dia qui s’entretenait avec la presse en marge d’un atelier de formation organisé par l’APIX à l’intention du collectif des journalistes économiques (COJES), "cela demande de la stratégie, des moyens et de l’engagement de consommateurs". "Nous sommes au service des consommateurs. Avant nous pensions vous donner le courant. Aujourd’hui nous pensons que c’est le client qui doit commander l’action de la Sénélec"...
(APA 22/05/17)
Investisseurs & Partenaires (I&P) et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) envisagent de lever 5 millions d’euros pour un programme innovant d’accélération à destination de jeunes entreprises situées au Niger, au Burkina Faso et au Sénégal, a appris APA auprès de la représentation à Ouagadougou. Près de 5 millions d’euros devraient être levés en dette et en capital auprès de fonds, banques et business angels sur la période au bénéfice de jeunes PME dont les besoins sont compris entre 30 000 et 300 000 euros. Le partenariat accompagnera des start-up et petites et moyennes entreprises à fort potentiel afin de leur faciliter l’accès au financement à 52 PME au cours des trois prochaines années. Le programme prévoit l’octroi...
(Sud Quotidien 22/05/17)
En matière de transactions immobilières, des efforts considérables ont été consentis pour amoindrir les coûts d’investissement aussi bien pour les investisseurs nationaux et internationaux. En effet, de 2012 à 2017, le taux des mutations immobilières a baissé de 15% à 05%. C’est ce qu’a indiqué Mor Fall, inspecteur des impôts et domaines à la Dgid. Il portait sa communication sur le paiement des impôts à Saly (Mbour) dans le cadre d’un atelier d’échanges de deux jours avec la presse économique sur les reformes de l’environnement des affaires, focus doing business 2018. Les coûts de transactions immobilières sont jugés exorbitants. Voilà pourquoi leur baisse s’imposait de droit, à l’Etat du Sénégal devant l’impératif d’assainir le climat des affaires. Surtout face aux...
(SeneNews 20/05/17)
Le ministre de l’élevage Aminata Mbengue Ndiaye est revenu sur l’élevage dans le pays. Elle affirme que la majeure partie des problèmes dans ce secteur est la nourriture du bétail. Avec les incendies du Ranch de Dolly, le chef de l’Etat en a profité pour prendre des mesures afin de protéger le bétail. Certains éleveurs ont déjà acheté les aliments sans attendre le gouvernement.«En 2013, le Sénégal avait des associés dans le secteur de l’élevage. Avec ce partenariat, le Sénégal pouvait avoir une garantie sur les produits et celui avec ARCE permettait au Sénégal de bénéficier d’une souscription d’assurance de 4,200 milliards. Cette somme a valu l’achat des aliments pour les distribuer au niveau des 45 départements dans le pays...
(SeneNews 19/05/17)
La découverte d’un nouveau gisement de pétrole au Sénégal a été annoncée par le Premier ministre Mouhammed Boun Abdallah Dionne, ce jeudi. Répondant aux questions d’actualité adressées au gouvernement par les députés, à l’Assemblée nationale, le désormais ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables a affirmé que «la compagnie Cairn a foré une sixième puits, qui a donné des résultats positifs. La société a publié les résultats».Ladite compagnie a fait état de la récente découverte d’un gisement pétrolier évoquée par le Premier ministre sénégalais dans un communiqué publié sur son site Internet. Pour rappel, cette même entité avait annoncé en 2014 une première découverte de gisements pétroliers au large de Sangomar. Réagissant à cela, le directeur général de...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Le Conseil d’administration de la banque mondiale va financer un projet d'extension du système d’interconnexion électrique entre le Sénégal, le Mali et la Mauritanie, à hauteur de 91,5 millions d’euros. Trois États membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), à savoir le Sénégal, le Mali et la Mauritanie, veulent donner un coup d’accélérateur à leur système d’échange d’électricité, via le projet d’extension de leur réseau de transport. Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, le 12 mai à Washington, le financement du ...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Le Sénégal a émis, mardi 16 mai, 1,1 milliard de dollars d'obligations souveraines (eurobonds) vendues sur les marchés financiers internationaux. La dette sénégalaise a été achetée à bas coût par les investisseurs, au taux d'intérêt de 6,25%, en deçà des prévisions. Un mois après que sa note a été relevée par l’agence de notation financière Moody’s, le Sénégal en voit les bénéfices immédiats lors de sa dernière sortie en date sur les marchés financiers internationaux. Mercredi, le ministère des Finances a fait savoir qu’il a levé une série d’obligations financière qui vont permettre au pays de financer les projets d’infrastructures du Plan Sénégal émergent (PSE) initié par le Président Macky Sall. 4e émission d’eurobonds depuis 2009 Quelque 389 investisseurs ont...
(SeneNews 17/05/17)
L’Etat du Sénégal a émis avec succès, ce mardi, des «obligations souveraines» sur les marchés financiers internationaux (Eurobonds) pour un montant d’un milliard cent millions de dollars US (soit 660 milliards FCFA) et ce, «sur une maturité de 16 ans».Dans un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances transmis à l’APS, les autorités sénégalaises indiquent que la présente levée de fonds va servir à financer les projets d’infrastructures du Plan Sénégal Emergent, notamment ceux inscrits dans le budget 2017. Le communiqué informe aussi que ces obligations ont été «très largement» souscrites grâce aux bonnes appréciations de la situation et des perspectives macroéconomiques de notre pays. «389 investisseurs ont présenté des offres de souscriptions d’une valeur globale de 9,3 milliards...
(Agence Ecofin 17/05/17)
Les investisseurs du marché international des capitaux se sont bousculés sur l'Eurobond d'un milliard $ émis par le Sénégal le 16 mai 2017. Les souscriptions ont rapidement atteint 4 milliards $, bien avant l'ouverture des marchés financiers nord-américains, avec un taux moyen qui tournait autour de 6,5%. Elles se sont achevées sur 7,7 milliards $ à la fin de la journée, Au final, l'Etat du Sénégal en a servi pour 1,1 milliard $. Certains analystes ayant suivi l’opération indiquent qu’au-delà de la bonne signature du Sénégal, le marché international des capitaux se caractérise actuellement par une attitude de conservation de titres obligataires, qui sont majoritairement à des rendements en dessous de 5%. Avec un taux final de 6,25% pour une...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Directeur général du port autonome de Dakar, Cheikh Kanté, a reçu hier, lundi 15 mai, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, en visite de travail à Dakar. Au cours de cette rencontre, le ministre malien a fait la demande, par de la volonté de son pays, de disposer d’un parking plus étendu pour les camions maliens au niveau du port de Dakar. En visite de travail au Sénégal, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, a rencontré le directeur général du port autonome de Dakar hier, lundi 15 mai. Profitant de cette occasion, il a émis le souhait de voir les camions maliens disposer d’un parking plus grand dans l’enceinte du port de Dakar. «Aujourd’hui, nous...

Pages

(APA 25/03/17)
APA – Dakar (Sénégal) - A la peine lors de la phase aller, le Sénégal et le Cap-Vert ont bien démarré la phase retour du Tournoi de la Zone 2 qualificatif pour l’Afrobasket hommes 2017 en dominant respectivement la Guinée (67-49) et le Mali (64-58), à l’occasion de la 1ère journée disputée vendredi au stadium Marius Ndiaye de Dakar. Avec ces succès, Sénégalais et Cap-Verdiens se relancent dans la compétition où tous les quatre protagonistes comptent désormais tous 6 points. La seconde journée, qui se joue ce samedi. Au programme, les deux vainqueurs du jour, le Sénégal et le Cap Vert, se feront face, alors que les vaincus, la Guinée et le Mali, en découdront dans l’autre match. Les deux...
(APA 24/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le chargé du recrutement Afrique de l'Olympique lyonnais (OL), Patrice Girard, a affirmé jeudi à Dakar que le Sénégal est l'un des rares pays africains où les clubs de football ont misé sur la formation des joueurs. "Je trouve que le foot sénégalais se développe. Le Sénégal est l'un des rares pays africains où les clubs ont misé sur la formation", a dit M. Girard, citant des centres de formation comme Diambar, Génération Foot... Il prenait part à une conférence de presse du centre de formation Dakar Sacré-Coeur (DSC) dans le cadre d'une visite d'officiels de son partenaire Olympique lyonnais, une rencontre précédée d'une signature de partanerait entre DSC et la cimenterie Sococim. "Il faut que l'Afrique...
(APA 22/03/17)
APA - Dakar (Sénégal) - La Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB) a procédé à un réajustement de son staff technique avec la nomination de Dame Diouf, jusqu’ici adjoint de l’entraîneur de l’équipe nationale masculine le Français Stéphane Dumas. Cette mesure a été prise au lendemain de la participation ratée du Sénégal à la manche aller du tournoi de qualification de la Zone 2 pour l’Afrobasket 2017 disputée au 17 au 19 mars dernier à Bamako, au Mali. «Il y a eu des réajustements après le bilan technique du tournoi de Bamako. Dame (Diouf) devient le coach principal», a révélé mardi à Dakar le directeur technique national (DTN), Maguette Diop. Selon lui, le technicien français rétrogradé adjoint «est un bon coach...
(Jeune Afrique 21/03/17)
 
00:00
La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a décidé de suspendre à vie l'arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey pour "manipulation du match", a indiqué lundi l'institution dans un communiqué. L’arbitre ghanéen Joseph Odartei Lamptey reconnu coupable d’avoir manipulé le résultat du match de qualification pour la Coupe du monde 2018, opposant l’Afrique du Sud au Sénégal (2-1), au Peter Mokaba Stadium de Polokwane, le 12 novembre 2016, précise le communiqué de la Fifa, adressé lundi 20 mars. L’organisation a donc décidé de le « suspendre à vie (…) de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international », ajoute le texte. Sanction précédente L’arbitre ghanéen avait déjà été sanctionné par...
(Rewmi 20/03/17)
Joseph Koto et l’équipe nationale Junior qu’il manage ont réussi une soldatesque prouesse en Zambie. La qualification en finale a été un véritable exploit qui mérite d’être loué à l’applaudimètre, non seulement pour les performances réalisées pour la ténacité de l’équipe qui a tenu face à une spirale de forfaitures et d’actes de sabotage fomentés pour saper le moral des joueurs et leur barrer la route par des méthodes déloyales et non conventionnelles Les amateurs du Football ont suivi le Sénégal à la Coupe d’Afrique des Juniors en Zambie, sans disposer d’informations sur le difficile séjour de Joseph Koto, du staff technique et des joueurs. Certes, les Koto’s boys ont tenu en haleine le public grâce à un génie footballistique...
(AFP 18/03/17)
Le sélectionneur adjoint de la Côte d'Ivoire Ibrahim Kamara, assurant l'intérim après le départ du Français Michel Dussuyer, a retenu 23 joueurs pour affronter en amical la Russie le 24 mars à Krasnodar et le Sénégal le 27 mars à Charlety (Paris). Le groupe qui a disputé la CAN-2017 marqué par une sortie dès le 1er tour a été remanié, six joueurs parmi lesquels des cadres comme Wilfried Bony (Stoke City/ENG) et Max-Alain Gradel (Bournemouth/ENG) ne figurent pas sur la liste. Pour sa part Salomon Kalou (Hertha Berlin/GER) avait annoncé sa retraite internationale après la CAN. En revanche Roger Assalé (Young Boys Berne/SUI), Cyriac Gohi Bi (Fulham/ENG) et Abdoul Karim Cissé du club local du Sporting Gagnoa effectuent leur retour...
(Huffingtonpost 14/03/17)
 
00:00
L'action est surréaliste. Certains prient leur bonne étoile, d'autres font appel à la magie pour remporter la victoire. C'est ce qu'a tenté un footballeur sénégalais lors de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations Junior (CAN U20) opposant son pays à la Zambie, ce dimanche 12 mars à Lusaka. Menés 2-0 par la Zambie, pays organisateur de la compétition, les Sénégalais ont offert au public une scène surréaliste à la 57e minute de jeu. Le jeune attaquant Ibrahima Ndiaye a profité d'un arrêt de jeu pour lancer "un sort" dans les buts adverses. Acte désespéré? Simple superstition? Quoi qu'il en soit la manœuvre pour le moins pittoresque n'a pas eu l'effet escompté. Le gardien zambien a immédiatement aperçu le...
(APA 13/03/17)
La sélection nationale de la Zambie a battu son homologue sénégalaise sur le score de 2 buts à 0, dimanche à Lusaka, en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 20 ans de football, remportant son premier trophée continental dans cette catégorie. Dans un National Heroes Stadium pris d’assaut par 60 000 spectateurs totalement acquis à sa cause, le pays hôte a très vite pris les devants, ouvrant le score dès la 18ème minute par Person Daka sur une erreur du gardien de but sénégalais, avant qu’Eduard Chelufya n’aggrave le score, profitant d’un contre du dégagement du portier adverse (33emn). A 2-0 en près d’une demi-heure, les carottes étaient cuites pour les«Lionceaux» qui n'ont jamais pu...
(APA 10/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Victorieux de la Guinée (1-0), en demi-finale disputée jeudi à Ndola, le Sénégal s’est qualifié pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 20 ans de football où il rejoindra la Zambie, qui a sorti la veille l’Afrique du Sud (1-0). [Img : CAN U20 2017 : Le Sénégal bat la Guinée (1-0) et rejoint la Zambie en finale] L’unique but de la partie a été inscrit par Aliou Badji à la 13ème minute de la partie. C’est la deuxième finale consécutive des «Lionceaux» dans cette compétition. Il y a deux ans, ils s’étaient inclinés à domicile face au Nigeria. Les hommes de Joseph Koto retrouvent en finale, dimanche à Lusaka, la...
(RFI 10/03/17)
L’équipe du Sénégal s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans en battant celle de Guinée 1-0, le 9 mars à Ndola. Les Sénégalais affronteront les Zambiens le 12 mars à Lusaka. Deux après sa défaite à domicile, le Sénégal va retenter sa chance en finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Battus 1-0 par le Nigeria en 2015, les Sénégalais feront cette fois face aux Zambiens, en finale de la CAN U20 2017. Les « Lionceaux de la Téranga » auront une double pression, le 12 mars à Lusaka : celle du public, évidemment acquis à la cause des Zambiens ; et celle de l’histoire, le...
(AFP 08/03/17)
Les juges français ont adressé au Sénégal une demande pour que Papa Massata Diack soit entendu dans l'enquête pour corruption qui vise son père Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial, mais ils se sont heurtés à un refus de Dakar, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Au coeur de l'enquête, Papa Massata Diack est visé par un mandat d'arrêt international des juges d'instruction, mais le Sénégal avait fait savoir qu'il ne l'extraderait pas. Soupçonné d'avoir eu un rôle dans la retentissante affaire de corruption pour masquer des cas de dopage d'athlètes russes, il a de nouveau été visé par des révélations du journal Le Monde en date du 4 mars sur une possible corruption en 2009 autour de l'attribution...
(AFP 07/03/17)
Nommée en mai dernier, la Sénégalaise Fatma Samoura, première femme N.2 de la Fifa, estime mardi dans un entretien à l'AFP qu'en tant que femme, musulmane et africaine, dans un univers très masculin et peu prompt "à bousculer les traditions", elle a fait tomber "le plafond de verre". Pour l'ex-diplomate aux Nations Unies, le football féminin, jusqu'alors le "parent pauvre" de ce sport prend "un essor irréversible", souligne-t-elle, à la veille de la 40e journée internationale des droits des femmes. Question: Première femme secrétaire générale de la Fifa, vous venez d'un monde extérieur au football.
(Afrik.com 06/03/17)
Finaliste de la précédente édition, le Sénégal a validé son billet pour les demi-finales de la CAN 2017 des moins de 20 ans tout en éliminant le Cameroun 2-0 dimanche. Tombeuse du Soudan 3-1, l’Afrique du Sud accompagne les Lionceaux de la Teranga dans le dernier carré et au Mondial de la catégorie. Après le dénouement inattendu du groupe A de la CAN 2017 des moins de 20 ans samedi, le groupe B de la compétition a livré un verdict moins surprenant ce dimanche avec les qualifications du Sénégal et de l’Afrique du Sud qui font coup double. En effet, outre leur qualification pour les demi-finales de la compétition, les deux sélections gagnent leur billet pour le Mondial de la...
(RFI 06/03/17)
Les équipes d’Afrique du Sud et du Sénégal ont rejoint celles de la Guinée et de la Zambie en demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017), ce 5 mars. Elles se sont par la même occasion qualifiées pour la phase finale du Mondial juniors. Les Camerounais, eux, ont été éliminés dès le premier tour de la CAN U20 2017. Zambie-Afrique du Sud le 8 mars à Lusaka et Sénégal-Guinée le 9 mars à Ndola seront les affiches des demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans (CAN U20 2017). Les Sénégalais ont en effet assuré leur place dans le dernier carré de la CAN U20 2017 en venant...
(AFP 03/03/17)
Papa Massata Diack, fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Lamine Diack, a reçu un versement de 1,5 million de dollars d'une société liée à un richissime homme d'affaires brésilien, affirme Le Monde daté de samedi, renforçant les soupçons de corruption dans l'attribution des JO-2016 à Rio. Selon Le Monde, la justice française "dispose d'éléments concrets mettant en cause l'intégrité du processus d'attribution des jeux Olympiques" à Rio le 2 octobre 2009 à Copenhague, où se tenait le vote pour l'attribution des JO-2016. "Les magistrats soupçonnent des manoeuvres destinées à acheter les votes de membres du CIO lors de la désignation", poursuit le quotidien du soir. En cause, le versement le 29 septembre (soit trois jours avant...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Une ligne a-t-elle été franchie ? Poursuivi par la justice française, Lamine Diack est ardemment soutenu par une partie de la classe politique. Et ses fils font bloc derrière lui. Enquête sur un clan en eau trouble. «Lamine Diack est un seigneur. C’est un homme d’honnêteté et de générosité. » Le 29 janvier, sur l’antenne de Télé Futurs Médias (TFM), Khalifa Sall, le maire de Dakar, élude la première question de son interviewer pour se lancer dans un vibrant plaidoyer en faveur de Lamine Diack. Véritable icône nationale, ancien sportif de haut niveau passé par la politique avant de régner pendant seize ans sur l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), l’octogénaire aux cheveux couleur de neige a entamé de la pire...
(Jeune Afrique 10/02/17)
Accusé d'être au cœur d'un vaste système de chantage et de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme lorsqu'elle était dirigée par son père, le fils de Lamine Diack continue à nier en bloc tout ce dont il est accusé. Interview. Il est bavard, limite intarissable, dès qu’il s’agit de se défendre. Dans le salon de sa vaste villa dakaroise, Papa Massata Diack est offensif, percutant, et crie au complot contre lui et surtout son père, Lamine Diack, , 83 ans, l’ex-président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme...
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ? Les « Léopards » de RDC ont progressé,...
(Sud Quotidien 30/01/17)
C’est un Aliou Cissé complètement abattu qui s’est présenté à la presse en marge de la cruelle élimination du Sénégal à l’issue de l’épreuve fatidique des tirs au but. «Je présente mes excuses au peuple sénégalais», a lancé le sélectionneur des «Lions» qui a toutes les peines du monde à consoler ses joueurs aussi bien sur la pelouse que dans les vestiaires. Une amère défaite qui a poussé l’ancien capitaine du Sénégal à vouloir prendre du recul pour mieux penser à son avenir. Comment vous sentez après cette élimination ? Une élimination n’est jamais facile. Je suis déçu. Mais, je suis plus déçu pour les garçons. Je suis aussi déçu pour le pays qui attendait beaucoup de nous. Toutefois, je...
(RFI 29/01/17)
Les Lions de la Téranga et les Lions indomptables s'expliquaient en quarts de finale de la CAN 2017, ce samedi 28 janvier à Franceville. Ce sont finalement les joueurs camerounais qui se sont qualifiés lors de la séance de tirs au but. Sadio Mané a raté son tir et les Camerounais sont désormais en demi-finale (0-0 après prolongation, tab 4-5). Mais où sont passés les Lions de la Téranga, sortis en première position de leur groupe et invaincus après trois rencontres dans cette CAN 2017 ? Le poids de l’histoire a-t-il rendu cette partie trop compliquée pour les Sénégalais, annoncés comme favoris de ce quart de finale ?

Pages

(Le Monde 04/02/17)
Figure montante de la scène underground, le Sénégalais mixe un son « afrofuturiste » où se répondent rythmes traditionnels, samples, hip-hop, jazz, reggae et voix. Prenez un shaker électro, insérez-y des rythmes traditionnels de Casamance, un jus de transe hypnotique, arrosez d’un double zeste créatif et d’une cuillerée d’audace. Emulsionnez avec un futur où les extraterrestres auront envahi Dakar. Et, pour finir, saupoudrez le tout de quelques notes de piano et vous obtiendrez un hip-hop alternatif aux échos psychédéliques. A 34 ans, le multi-instrumentiste sénégalais Ibaaku est l’une des figures montantes de...
(SeneNews 01/02/17)
Le 4 janvier dernier, lors des conseils des ministres, le président de la République dans son discours avait décidé de consacrer cette année 2017 à celle de la culture. Suite à cette déclaration du chef de l’Etat, le ministre de la culture Mbagnick Ndiaye a rencontré ce mardi, au Grand Théâtre, la communauté artistique pour échanger sur les maux du monde culturel.« Un pays ne peut pas se développer sans sa culture », une citation que le chef de l’Etat a pris en considération en décrétant 2017, l’année de l’art. Cependant des maux devraient d’abord être éradiqués, le moment de prendre en charge les préoccupations du secteur de la culture. Le secrétaire général du ministre de la culture et de...
(Jeune Afrique 05/12/16)
Le sculpteur sénégalais, qui avait célébré les Noubas, les Peuls, les Masaïs, les Cheyennes et les Sioux, est décédé le 1er décembre à Dakar. Ses obsèques auront lieu mardi 6 décembre à Dakar, en présence du président sénégalais Macky Sall. La lumière était magnifique, ce jour-là, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Tranquillement attablé au soleil, dans un restaurant, Ousmane Sow laissait errer son regard au-delà des grands arbres, y notant sans doute un scintillement, une matière, une vibration que ses yeux d’artiste transmettraient ensuite à ses mains d’artiste pour qu’elles modèlent la terre à l’image du monde et lui insufflent la vie. S’il était à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, en banlieue parisienne, c’était pourtant pour transformer cette terre d’Afrique malaxée à sa sauce en bronze indestructible,...
(AFP 01/12/16)
Figure de l'art africain contemporain, le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort jeudi à Dakar à l'âge de 81 ans, a annoncé sa famille à l'AFP. "Il emporte avec lui rêves et projets que son organisme trop fatigué n'a pas voulu suivre", a-t-on déclaré de même source. Ousmane Sow était connu pour ses sculptures monumentales de guerriers qui ont fait le tour du monde.
(Sud Quotidien 24/11/16)
La commune de Nguidjilone va abriter les 23, 24 et 25 décembre prochains le festival culturel dénommé «Ngijilon Vision» pour sa première édition. Organisé par l’Association pour le développement de ce village, Nguidjilone (Advn), le rendez-vous culturel est un cadre de réflexion, d’échanges et de communion dont l’ambition est de créer une synergie d’actions qui concourent vers le développement socioéconomique et culturelle de la zone, renseigne un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien hier, mercredi 23 novembre. Au menu de ce festival qui réunira plusieurs acteurs culturels, artistes et intellectuels, il est prévu diverses activités telles des soirées culturelles et traditionnelles (Dillere, Gummbala, Pekaan, Cosaan, Nale, Lammba, Yela suivi de JammaGunnabi en format original), des expositions et démonstrations...
(Sud Quotidien 14/11/16)
Dominique Preira à l’état civil, Dip Doundou Guiss est un jeune artiste du label Rep’Tyle Music de Grand-Yoff. Actuellement, il vient de sortir son premier album intitulé TLK («Tey Leu Kagne»), un disque de 16 titres. Dip qui a mis sur le marché sa première mix tape en 2014 a aujourd’hui tissé sa toile dans le milieu du hip hop sénégalais. Peut-être là une explication des nombreuses dont il fait l’objet. Dans cette interview, il parle de son nouvel album, de ses relations avec les autres artistes et de ses futurs projets. Vous avez fait deux ans pour sortir un nouvel album. Pourquoi autant de temps ? Le travail, ce n’était pas seulement l’album. Il y avait beaucoup d’autres singles...
(SeneNews 05/11/16)
L’information circulait sur la toile, suscitant une vive polémique sur la scène publique. “Youssou Ndour va arrêter sa carrière musicale”, avaient titré certains sites d’informations. Un couperet pour la plupart des inconditionnels du leader du Super Etoile qui se demandaient si cela pouvait bien être vrai. Mais est-il que le leader du super Etoile ne compte pas arrêter définitivement sa carrière. Youssou Ndour a fait l’annonce ce vendredi sur les ondes de la Rfm dont il était l’invité ce matin « dans les coulisses en parlant avec des amis en leurs disant que c’est la premier fois que je termine un album et que je ne projette pas un autre album international, donc cela n’a rien avoir avec arrêter ma...
(Jeune Afrique 01/10/16)
La chanteur sénégalais se produira notamment sur la scène du Bataclan à Paris, les 18 et 19 novembre. Youssou Ndour, 56 ans, lead vocal du Super Étoile de Dakar, était à Paris durant la semaine du 19 septembre avec Aïda, son épouse, et une équipe restreinte afin de préparer la sortie mondiale, le 24 novembre, de son 34e album, Africa Rekk (« l’Afrique seulement »), dont un premier extrait, « Be Careful », a déjà été divulgué.
(Jeune Afrique 29/09/16)
Grâce au webdoc Art + Casamance, les artistes de la région disposent désormais d’un espace d’exposition. Un lieu virtuel pour des œuvres bien réelles, jusque-là rarement exposées. À de rares exceptions près – la sculptrice Seyni Awa Camara en est une – les artistes de Casamance (Sénégal) sont méconnus, et leurs œuvres quasi invisibles au-delà des frontières de la région. Inutile de les chercher dans les médias et les hauts lieux de l’art contemporain, qu’il s’agisse des foires, des musées ou des biennales, ils n’y sont pas, ignorés des réseaux, des galeristes, des commissaires d’expo. Et pourtant ces plasticiens existent, travaillent, poursuivent tant bien que mal des œuvres singulières. Avec le webdocumentaire Art + Casamance, la Française Sabrina Daniel Calonne...
(RFI 22/09/16)
La troisième édition du festival Ciné Droit Libre a ouvert ses portes mercredi 21 septembre, jusque samedi 24 septembre à Dakar sous le thème « Droit de vivre, luttons contre l’extrémisme violent ». Au total, 20 films et long métrages seront présentés gratuitement d’ici la fin de la semaine en ville mais également dans les quartiers populaires.
(Sud Quotidien 15/09/16)
Intitulé «Amine !!!», avec ses trois points d’exclamation, le tout nouveau single de Baaba Maal ne serait qu’une mise en bouche, d’après le communiqué dont nous avons reçu copie, hier mercredi 14 septembre, et qui annonce que l’album du chanteur ne serait plus très loin et qu’il devrait d’ailleurs être disponible dès le mois prochain. «Amine !!!», qui n’est finalement que l’un des douze titres de cet album, serait une fervente prière. Baaba Maal s’intéresse aussi bien à l’actualité nationale qu’à l’actualité internationale, avec l’air de s’en faire pour ce qui se passe autour de lui ou autour de nous, dans un monde de plus en troublé sinon secoué, pour reprendre les termes du communiqué. «Amine !!!» parle de paix,...
(Sud Quotidien 14/09/16)
Pour parler franchement, lui s’attendait à un peu mieux, elle…s’attendait tout de même à ce que son tout premier film plaise au jury. Mor Talla Ndione et Fatou Touré Ndiaye sont les heureux lauréats sénégalais de ce 16ème Clap Ivoire. Deux jeunes gens expérimentés qui ont eu une vie avant le cinéma, en plus d’avoir un discours sur le 7ème art au Sénégal, qu’ils ont bien voulu partager avec nous, au cours de notre entretien téléphonique d’hier, mardi 13 septembre. Portrait croisé… Vous ne l’entendrez peut-être pas le crier sur tous les toits, avec toute l’exubérance tapageuse du vainqueur, mais ce n’est certainement pas comme si toute cette histoire l’avait plus ou moins laissé de marbre…Vous le sentirez même un...
(Jeune Afrique 08/09/16)
Deux romans graphiques reviennent sur l’expérience de soldats français en terre algérienne. Avec subtilité et sensibilité. Cinquante-quatre ans après la fin de la guerre d’Algérie, le conflit continue de hanter la mémoire de l’ancienne puissance coloniale. Cela ne signifie pas pour autant que rien ne soit entrepris, d’un côté comme de l’autre de la Méditerranée, pour faire la lumière sur les zones d’ombre d’une histoire de fièvre et de sang. Livres de chercheurs, témoignages d’acteurs, expositions diverses ont été nombreux, ces dernières années, à revenir sur les « événements » – le monde de l’édition ne passant pas à côté du cinquantenaire de l’indépendance, en 2012.
(Enquête 12/08/16)
Le festival ‘’clap ivoire 2016‘’, pour sa 16ème édition, se tiendra du 06 au 10 septembre 2016. Au Sénégal, le jury national s’est réuni et a porté son choix sur un film de fiction : ‘’La promesse’’ et un court métrage documentaire ‘’Ramatou’’ pour le représenter à ce rendez-vous annuel. Mor Talla Ndionne et Fatou Touré feront-ils cette année autant que Lamine Diémé et Pape Abdoulaye Seck au festival Clap Ivoire de la Côte d’Ivoire ? On en saura quelque chose le 10 septembre prochain quand tous les films en compétition seront diffusés sur grand écran à Abidjan. Leurs films ‘’Ramatou’’ et ‘’La Promesse’’ ont été choisis par le jury national du Sénégal qui s’est réuni à la Direction de...
(Enquête 27/07/16)
L’artiste et promoteur sénégalais Ablaye Dieng dit Laye Ananas établi en Norvège est de retour à Dakar. Il a présenté samedi dernier différents projets culturels. Avec pour objectif de vendre la destination Sénégal en Europe. Recruter des artistes sénégalais, leur ouvrir les portes de l’Europe pour promouvoir la culture sénégalaise. C’est l’objectif que s’est fixé l’artiste et promoteur sénégalais Ablaye Dieng dit Laye Ananas établi en Norvège depuis 13 ans. Actuellement au Sénégal, il a présenté samedi dernier ses projets culturels à la presse. Il entend mobiliser des artistes casamançais pour promouvoir les cultures du Sud à travers le monde. ‘’Je veux montrer notre riche culture à la face du monde. Mais aussi en même temps passer par cette dernière...
(Jeune Afrique 12/07/16)
Jusqu'au 30 août, « Jeune Afrique » vous propose un rendez-vous hebdomadaire consacré aux influenceurs africains et / ou de la diaspora qui agitent la toile. Cette semaine, Mouhamadou Ndiaye, plus connu sous le pseudo de "Dudu fait des vidéos", véritable ambianceur du web sénégalais. Mais pas seulement. À seulement 24 ans, Mouhamadou Ndiaye a su se faire une place de choix dans le monde encore balbutiant des net influenceurs sénégalais. Pour ce jeune Dakarois, tout a commencé il y a deux ans : « J’ai vu une vidéo du rappeur 50 Cent sur Twitter où il faisait un truc drôle. C’était un Vine. Je suis allé voir ce que c’était et j’ai vu des trucs de dingue. Je m’y...
(Le Soleil 09/07/16)
La redynamisation de la coopération culturelle entre le Sénégal et le Cap-Vert, était, lundi dernier, au centre des discussions durant l’audience accordée par le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, à son Excellence Cesar Monteiro, ambassadeur de la République du Cap-Vert à Dakar. Selon le diplomate capverdien, Praia a l’ambition de relancer ses relations de partenariat dans le domaine de la culture avec les Etats de la sous-région en général et du Sénégal en particulier. « Il s’agit de renforcer et d’approfondir les liens très étroits de la coopération culturelle qui ont toujours existé entre le Cap-Vert et le Sénégal ; les deux pays accueillant chacun une forte communauté depuis longtemps », lit-on dans un communiqué...
(Jeune Afrique 08/06/16)
Jamais là où on l'attend, l'actrice se façonne une carrière solide dans un milieu où il est difficile de percer quand on est noir en France. Pour autant, pas question pour elle de s'apitoyer sur son sort. Rendez-vous est pris dans un café du 18e arrondissement de Paris. Après une demi-heure d’attente, toujours pas d’Aïssa Maïga, et on apprend que – à la suite d’un malentendu – l’interview n’a pas été confirmée auprès de l’actrice. Qu’à cela ne tienne, Aïssa Maïga est prête à nous accueillir tout de go dans son appartement, situé dans le quartier. Une spontanéité qui en dit long sur le tempérament de la comédienne. C’est avec une simplicité désarmante qu’elle nous reçoit chez elle – toute...
(Enquête 07/06/16)
La semaine sénégalaise du livre organisée par l’Harmattan Sénégal a baissé ses rideaux. Elle a permis aux écrivains, intellectuels et des élèves d’échanger pendant 7 jours et de rendre hommage à Cheikh Hamidou Kane et la littérature sénégalaise. La reconnaissance des paires. C’est l’une des choses les plus recherchées certainement par un membre d’une corporation. Voilà pourquoi, les écrivains, Ameth Guissé et Adja Ndeye Boury Ndiaye étaient tout heureux ce samedi, lors de la remise de leurs distinctions littéraires. Le roman d’Ameth, ‘’Une mort magnifique’’ et celui de Ndeye Boury ‘’Collier de cheville’’ ont remporté respectivement le ‘’Grand prix, Cheikh Hamidou Kane pour le roman africain’’ et celui de la première dame pour la promotion de la littérature féminine. Cette...
(Jeune Afrique 31/05/16)
Alors que le 12e Dak'Art prend fin début juin et que se pose déjà la question du 13e, la ville de Martigny en Suisse rend hommage à une manifestation qui a, malgré ses récurrents déboires, joué un rôle fondamental dans l'histoire de l'art contemporain africain. La belle meurt mais ne se rend pas… C’est une histoire qui se répète, tous les deux ans depuis le début des années 1990. Chaque fois, les paris vont bon train : aura-t-elle lieu, cette Biennale de l’art africain contemporain censé réunir à Dakar (Sénégal) le gratin de la création continentale ? Et chaque fois, le miracle se produit in extremis ou presque. Cette année n’a pas fait exception à la règle, bien au contraire...

Pages

(RFI 10/06/17)
Sept chalutiers chinois sont depuis la nuit de jeudi à vendredi au port militaire de Dakar. Ces bateaux de 30 à 40 mètres ont été interceptés la nuit précédente plus tôt par la marine sénégalaise alors qu'ils pêchaient, sans autorisation, au large de la Casamance. Désormais bloqués à quai, surveillés par des militaires, les sept chalutiers ont été arraisonnés en pleine nuit dans des conditions difficiles, explique le chef de corps du groupement naval Karim Mara. « Les chalutiers étaient en groupe, sans autorisation. Quand ils font ces opérations...
(Jeune Afrique 09/06/17)
L'agenda africain du président français Emmanuel Macron s'annonce chargé. Le nouvel occupant de l'Elysée rencontrera son homologue ivoirien Alassane Ouattara dimanche 11 juin, avant de s'entretenir avec le Sénégalais Macky Sall le lendemain et de s'envoler pour le Maroc, le 14 juin. Le premier chef d’État africain reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron sera donc Alassane Ouattara. Moins de trois mois après ses adieux à François Hollande, le président ivoirien sera de nouveau sur le perron de l’Élysée dimanche, cette fois-ci accueilli par le nouvel occupant du palais présidentiel français.
(RFI 09/06/17)
Il y a dix ans, le 09 juin 2007, disparaissait à Dakar, à l’âge de 84 ans le cinéaste et écrivain sénégalais Ousmane Sembène. Autodidacte, l’homme avait été maçon, tirailleur, docker, avant de se lancer dans l’écriture littéraire et cinématographique, afin d’imprimer sa marque sur les combats essentiels de son temps pour la justice, la liberté et la dignité de son peuple. Il a laissé derrière lui une œuvre impressionnante, empreinte d’engagement et d’indignation féconds, qui a influencé plusieurs générations d’intellectuels sénégalais et africains. Faisant le récit du « making of » de son livre Ousmane Sembène, une conscience africaine (Présence Africaine, 2010), seule biographie à ce jour consacrée au romancier-cinéaste sénégalais, son auteur, le professeur Samba Gadjigo, raconte la...
(RFI 09/06/17)
Notre reportage du jour nous amène sur les routes de la capitale sénégalaise. Dakar, ses fourgonnettes bleues et jaunes, ses transports clandestins et ses nombreux accidents. Ce décor est le lieu de travail d'un agent de la circulation célèbre dans la ville. Son nom, Amul Yakaar, signifie «sans espoir» en wolof. Réputé incorruptible, Amul Yakaar ne laisse passer aucune infraction au code de la route. Pour les taxis dakarois habitués à le croiser sur leur route, il est «le policier qui ne pardonne jamais», celui qui n'accepte pas l'argent tendu pour échapper à une amende. Notre correspondante l'a suivi dans son travail.
(Jeune Afrique 09/06/17)
Plusieurs fois primé à la biennale de Dakar, collectionné bien au-delà du Sénégal, l'artiste s'est éteint à Lyon le 8 juin des suites d'une longue maladie. Les bras levés vers le ciel, au pied du Palais des Papes, sous le ciel bleu d’Avignon, l’homme de métal offre à tous les passants, sans distinction, une Prière universelle. « J’ai fait un personnage immense ouvert sur le ciel, ouvert au monde, ouvert à Dieu. Il est en prière, les bras levés, mais je voulais une prière universelle. Dieu sait, je n’ai pas à expliquer », déclarait le sculpteur sénégalais Ndary Lo à Marion Brousse, qui le rencontre en 2002 pour les besoins de son mémoire, à propos de cette monumentale oeuvre en...
(RFI 08/06/17)
Au Sénégal, Khalifa Sall est en prison depuis trois mois. Et c'est depuis la prison de Rebeuss que le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics, gère sa mairie, mais aussi la campagne électorale des législatives. Si certains voient cet emprisonnement comme une possibilité de renforcer sa stature politique, des proches de Khalifa Sall considèrent au contraire que c'est à l'extérieur qu'il doit être et ils ont donc lancé un appel pour payer sa caution. Sur la liste distribuée à la presse figurent treize noms : des fidèles, des amis, des proches de Khalifa Sall qui lancent un appel pour payer la caution du maire de Dakar. Certains refusent d'être filmés car la pression est forte. Nicolas Ndiaye,...
(RFI 08/06/17)
La crise diplomatique autour du Qatar a gagné l’Afrique. Après la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite avec l’émirat, plusieurs pays du continent ont, à leur tour, pris position. D’abord la Mauritanie mardi, puis les Comores mercredi ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha. Nouakchott accuse le Qatar de « soutenir des organisations terroristes, de propager des idées extrémistes et de semer l’anarchie ». Ensuite, c’est le gouvernement sénégalais, solidaire de l’Arabie saoudite, qui a rappelé son ambassadeur au Qatar. Un geste fort qui ne rompt pas pour autant tous liens avec les Qatariens. Dakar dit vouloir consulter son diplomate sur les suites à donner à cette crise. Dans le même esprit, Djibouti a décidé de réduire sa représentation...
(Jeune Afrique 07/06/17)
L’ancien président sénégalais sera l’une des têtes de liste de l’opposition pour les législatives. «On ne peut pas être et avoir été », dit-on. L’ancien président Abdoulaye Wade entend bien faire mentir l’adage. Les plus belles phrases de son passé, le nonagénaire les conjugue au présent. Opposant mythique il fut, vingt-six ans durant, opposant de premier plan il reste. Président de la République au cours des douze années suivantes, il tient aussi à conserver le statut de monarque républicain, continuant à diriger à distance le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), qu’il a fondé en 1974, et multipliant les...
(RFI 07/06/17)
Circulation intense, grands chantiers au cœur de la ville, la capitale du Sénégal, Dakar, est sujette à de sérieux problèmes de pollution atmosphérique. Les alertes sont fréquentes notamment les jours sans vent. Pour échapper à cette atmosphère parfois difficilement respirable, pour échapper aussi à la tension de la ville, certains habitants de la capitale ont un petit refuge situé juste au large de la capitale : l’île de la Madeleine. Reportage. Quinze minutes de chaloupe depuis le port de Soumbédioune suffisent pour arriver à la Madeleine...
(Jeune Afrique 07/06/17)
Le départ de l’autocrate gambien et les bons rapports que Dakar et Banjul entretiennent depuis l’arrivée au pouvoir de son successeur Adama Barrow permettent d’envisager la fin d’un conflit vieux de trente-cinq ans. D’imposants piliers en béton commencent à émerger au milieu des flots. Sur chaque rive du fleuve Gambie, des dizaines d’ouvriers s’activent sous les grues, dans un bruyant vacarme mécanique. En ce milieu de journée, le soleil est écrasant et la chaleur étouffante, mais pas de quoi ralentir l’ardeur des équipes qui travaillent sur ce chantier chaque jour de la semaine. « Nous avançons à un bon rythme, se félicite Hernan, un des chefs espagnols qui dirigent les travaux. Si tout va bien, nous aurons terminé d’ici à...
(Jeune Afrique 06/06/17)
Jean-Claude Marut est chercheur associé au laboratoire Les Afriques dans le monde (CNRS - Sciences-Po Bordeaux). Ce géopoliticien, qui a écrit « Le Conflit de Casamance. Ce que disent les armes », (Karthala, 2010) travaille depuis plus de vingt ans sur la rébellion casamançaise. Jeune Afrique : Le départ de Yahya Jammeh peut-il accélérer la résolution du conflit casamançais ? Jean-Claude Marut : Le conflit se situe d’abord entre l’État sénégalais et la rébellion, mais le départ de Jammeh a accentué l’évolution du rapport des forces en faveur de Dakar, en particulier face à la faction radicale de Salif Sadio...
(Jeune Afrique 06/06/17)
Les législatives auront lieu, sans la participation des rebelles. Le député sortant et maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, se voit défié par la coalition au pouvoir. Cela sera-t-il suffisant pour le fragiliser ? Les chefs rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui considèrent la région comme occupée par les forces sénégalaises, y sont opposés, mais ici comme dans le reste du pays les citoyens voteront le 30 juillet pour élire leurs députés. Ces législatives permettront notamment de jauger les rapports des forces locaux avant la grande bataille pour la magistrature suprême, en 2019...
(France 24 06/06/17)
Quatre jeunes Sénégalais sont poursuivis pour "diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs" après la découverte d'un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall. Ils ont été placés vendredi sous mandat de dépôt. Un mois à deux ans d'emprisonnement et une amende allant jusqu’à 300 000 francs CFA (457 euros). C’est ce que risquent, au Sénégal, quatre personnes poursuivies pour "diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs", après la découverte sur la messagerie WhatsApp, où ils avaient constitué un groupe commun, d’un photomontage jugé offensant pour le président Macky Sall. Arrêtés en début de semaine, ces trois femmes et un homme, âgés d’une vingtaine d’années, ont été présentés à un juge d’instruction vendredi 3 juin, puis placés sous mandat de dépôt...
(RFI 06/06/17)
Après huit années de blocage, les médias sénégalais devraient bientôt disposer d'un nouveau Code de la presse. Adopté en Conseil des ministres le mercredi 31 mai, le texte doit être étudié par l'Assemblée nationale avant la fin du mois de juin. Ce Code va permettre d'encadrer juridiquement la profession. Et c'est une première, dans un pays réputé pour sa liberté d'expression, mais où les acteurs des médias disent vivre de réelles difficultés. Il aura fallu plusieurs mois de discussions entre les représentants des médias et le gouvernement sénégalais avant de parvenir à l'élaboration de ce texte. L’objectif est de redresser ce secteur en crise - plusieurs organes de presse sont au bord de la faillite au Sénégal -, mais également...
(RFI 02/06/17)
Au Sénégal, les législatives se tiendront dans deux mois. Avec le retour sur le devant de la scène d'Abdoulaye Wade, l'ex-président n'a pas réussi à conserver la large coalition de l'opposition mise en place en mars. Khalifa Sall qui était au sein de cette alliance sera, comme l'ex-président, tête de liste. Une opposition divisée donc face à une majorité qui bouillonne et que le président Macky Sall cherche à contenir. Macky Sall a-t-il étudié de près la méthode Emmanuel Macron ? En cultivant par exemple comme son homologue français, le secret. Le chef de l'Etat se fait rare dans les médias et rien ou presque n'a fuité sur les listes des candidats-députés de la coalition qu'il préside. Les seuls noms...
(BBC 02/06/17)
Au Sénégal, une femme, accusée d'avoir envoyé dans un groupe Whats App un photomontage associant le visage du président Macky Sall au corps d'un homme nu, a été arrêtée dimanche. Un homme et deux autres femmes ont été arrêtés mercredi dans le cadre de cette affaire. Des sources policières ont confirmé à la BBC que les quatre personnes arrêtées étaient en attente de jugement et qu'un cinquième suspect était recherché. Ils sont poursuivis pour "diffusion d'image obscènes" et "offense au chef de l'Etat".
(BBC 02/06/17)
Au Sénégal, 170 candidats à l'émigration clandestine ont été rapatriés jeudi à Dakar en provenance de Tripoli, la capitale de la Libye. Ils avaient demandé à rentrer au bercail. Leur retour est organisé par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en collaboration avec les autorités sénégalaises. C'est la deuxième vague de Sénégalais rapatriés de Libye depuis le début de l'année.
(Le Point 02/06/17)
Il n'était pas facile de cohabiter avec la Biennale de Dakar, pionnière de l'art contemporain en Afrique et véritable mastodonte culturel. La manifestation qui a lieu sur l'île de Gorée, lieu le plus visité du Sénégal, et qui se tenait d'abord tous les ans en mai, alterne finalement avec la fameuse Biennale de Dakar. Bien lui en a pris puisque, lors de sa onzième édition, l'île de Gorée a été un écrin pour plus de soixante-dix artistes dont les œuvres ont été disséminées un peu partout. Le charme de l'événement repose sur l'atmosphère festive qui y règne trois jours durant. Quatre mille visiteurs parcourent les ruelles à la découverte de la soixantaine de maisons ouvertes au public. C'est Marie-José Crespin,...
(RFI 01/06/17)
Au Sénégal, les législatives se tiendront le 30 juillet prochain. Et il n'y a jamais eu autant de candidats pour les 165 fauteuils de l'Assemblée nationale. Les partis politiques avaient jusqu'à mardi soir minuit pour déposer leurs listes de candidats. Des listes qui doivent être validées par la direction générale des élections d'ici début juin et elles sont en grande partie secrètes. Si les états-majors des grandes coalitions ont annoncé leurs têtes de liste nationales, les listes complètes n'ont pas été publiées. Pour justifier ce silence, chaque camp a ses raisons. Au sein de la coalition au pouvoir, Macky Sall veut visiblement un grand renouveau. Les candidatures de la majorité des députés actuellement en poste n'ont pas été validées, ce...
(La Tribune 01/06/17)
C’est le délit d’« outrage au président de la République » qui a finalement été retenu. Passibles d’une peine d’un à trois ans de prison, quatre jeunes sénégalais ont été déférés devant le parquet, ce mercredi 31 mai, pour avoir partagé sur les réseaux sociaux, une caricature de Macky Sall. Dans la confusion, une polémique s’en est suivie et même un débat sur la liberté d’expression au Sénégal. Explications. « Photomontage ! », vocifèrent les proches du pouvoir. « Caricature », répliquent les soutiens des inculpés. Une vive polémique s'est emparée de l'espace public sénégalais après l'arrestation de quatre jeunes pour le délit d'outrage au chef de l'Etat. Arrêtés pour avoir diffusé une photo Devenue le visage des inculpés, Oulèye...

Pages