| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(La Tribune 28/03/17)
C’est l’affaire judiciaire qui secoue le Sénégal et qui commence à prendre une ampleur internationale au point de suivre Macky Sall dans ses déplacements à l’étranger. Pris à partie par la diaspora sénégalaise lors de son récent déplacement en Europe, soumis à la question par les capitales européennes sur les incidences possibles de cette affaire sur l’image démocratique du Sénégal à l’étranger, le président sénégalais aurait aménagé une porte de sortie qui pourrait dénouer – au moins provisoirement- l’affaire Khalifa Sall : sa libération sous caution ! En exclusivité, La Tribune Afrique vous en révèle la teneur.
(Jeune Afrique 28/03/17)
La compagnie à capitaux indiens, déjà active dans l'immobilier au Sénégal, s'apprête à investir plusieurs dizaines de millions d'euros dans un nouveau projet agricole. Les détails sur Jeune Afrique Business+. Selon nos informations, Senegindia compte mettre en exploitation, pour la campagne 2017-2018, 1 000 hectares de terres à Diokoul, dans la région de Louga (nord-ouest). Une production annuelle de 45 000 tonnes de pommes de terre y est attendue, pour 29 milliards de F CFA (44 millions d’euros) d’investissements réalisés sur fonds propres, nous a dévoilé cette entreprise.
(BBC 28/03/17)
L'ex-champion du monde des échecs, Garry Kasparov, envisage de former 1 million d'enfants dans plusieurs pays africains, notamment en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Maroc et à Madagascar. Pour le prodige russe, ce jeu est un outil efficace pour améliorer les compétences des élèves. Ibrahima Cissé, président du comité national provisoire des échecs du Sénégal, apprécie le projet. "Que Garry Kasparov veuille mettre en œuvre un tel projet, je ne pourrais que m'en réjouir et dire qu'on découvrira des futurs...
(Jeune Afrique 27/03/17)
Ce proche du maire de Dakar tente d’unir l’opposition tout en multipliant les sorties au vitriol contre Macky Sall et les ténors du PS. Aux circonlocutions bureaucratiques de certains cadres socialistes, il préfère les phrases coups de poing. Fougueux, adepte des « prises de position radicales » – aux dires d’un proche de Khalifa Sall –, ce compagnon de route du maire de Dakar se retrouve en première ligne depuis le placement en détention de ce dernier, le 7 mars...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale...
(RFI 27/03/17)
Du jazz, du rock, du blues malien, de l'afrobeat et dix années de travail. Dix ans pour produire un premier disque, le Sénégalais Sahad Sarr, chanteur et guitariste, présente ce samedi soir son premier disque « Jiw », la graine en wolof. Pour l'occasion, celui que certains surnomment le « James Brown » du Sénégal sera sur scène avec son groupe « The Nataal Patchwork ». Ses fines dreadlocks en partie cachée derrière son éternel béret, Sahad dirige ses musiciens...
(RFI 27/03/17)
Cinquante ans qu'ils font vibrer le monde. L'Orchestra Baobab signe son grand retour avec un nouveau disque. Son titre : « Hommage à Ndiouga Dieng », du nom de l'un des chanteurs décédé l'an passé. C'est à Dakar, dans leur fief, que les musiciens, rois de l'afro-cubain, ont souhaité sortir et chanter ce disque pour la première fois. Un concert unique donc dans un lieu unique, le « Bastion pirate », une maison transformée en salle de concert au cœur...
(Jeune Afrique 25/03/17)
Avant le maire de Dakar, Khalifa Sall, bien d’autres responsables politiques ont séjourné derrière les barreaux au cours de la dernière décennie. Depuis le 7 mars, Khalifa Sall, le maire de Dakar, est incarcéré à la prison dakaroise de Rebeuss. Accusé de détournement de fonds publics, ce frondeur socialiste, pressenti pour être le challenger de Macky Sall lors de l’élection présidentielle de 2019, dénonce une cabale politique. Il est loin d’être le seul responsable sénégalais à être passé par la...
(RFI 24/03/17)
A Dakar, Khalifa Sall était à nouveau dans le bureau du juge jeudi 23 mars. En prison depuis deux semaines, le maire de Dakar, soupçonné d'avoir détourné 2,7 millions d'euros issus d'un fonds de l'Etat a été confronté avec ses principaux collaborateurs qui sont aussi inculpés dans ce dossier. Une affaire évoquée aussi à l'Assemblée nationale dans la soirée par le Premier ministre et qui a provoqué une bronca des députés proches de l’édile. Un dossier extrêmement sensible entre justice...
(Le Monde 24/03/17)
Il y a presque soixante ans, le pays d’Afrique de l’Ouest était précurseur dans la recherche en énergie renouvelable. Récit photographique d’un rendez-vous manqué. Depuis quelques mois, le Sénégal ne parle que d’énergie solaire. Le gouvernement s’est fixé comme objectif d’atteindre 20 % d’énergies renouvelables en 2017 dans son Plan Sénégal émergent (PSE). Fin 2016, le président Macky Sall a inauguré deux centrales solaires coup sur coup : Senergy 2, à Bokhol, dans le nord du Sénégal, produisant 20 mégawatts...
(Le Monde 23/03/17)
Serigne Abdoul Aziz Sy redoute que les luttes partisanes mènent le pays à la « guerre civile ». Lors de son premier discours, il a aussi apporté son soutien au maire de Dakar. Enfoncé dans son fauteuil de cuir rouge, le nouveau guide spirituel des tidjanes est à l’aise dans son rôle d’orateur. Serigne Abdoul Aziz Sy, 89 ans, aussi appelé Al-Amine (« l’honnête »), vient de prendre les rênes de la confrérie tidjane après la mort de son frère...
(RFI 23/03/17)
Le doyen des juges a convoqué le maire de Dakar et ses co-inculpés à partir de 9h ce jeudi 23 mars. Khalifa Sall est soupçonné d'avoir détourné 2,7 millions d'euros issus d'un fond de l'Etat mis à la disposition de la mairie. Il a également été inculpé pour association de malfaiteurs. Le juge souhaite visiblement désormais confronter les co-inculpés. Après les interrogatoires, le temps des face à face est sans doute arrivé. C'est en tout cas ce que pensent les...
(Afrique Actualité 23/03/17)
Les résultats, issus du dernier recensement ayant couvert les 37 établissements pénitentiaires du pays, se situent à 3.924 détenus provisoires, soit 42,15% de la population carcérale... 3.569 d'entre eux sont de nationalité sénégalaise, 3.269 hommes, 173 femmes et 127 mineurs. La proportion des nationalités étrangères dans les prisons est chiffrée à 355 détenus, dont 325 hommes, 24 femmes et 6 mineurs. À ce jour, les statistiques concernant les personnes condamnées à une peine privative de liberté culminent à 5.386 détenus,...
(RFI 23/03/17)
Au Sénégal, voilà une affaire qui secoue la communauté musulmane. La très respectée et pieuse chaîne Touba TV, du nom de la ville sainte de la confrérie mouride, a diffusé des extraits d’un film pornographique. Les responsables de la télévision dénoncent un sabotage et ont déposé plainte. Entre 13H10 et 13H30 ce lundi 20 mars, juste avant la prière, les téléspectateurs attendaient leur habituel programme sur l’histoire de grandes mosquées du Sénégal. A la place, c’est pourtant un film X...
(Jeune Afrique 23/03/17)
Erreur technique ou complot ? La diffusion, en pleine journée, d’images provenant d’un film X sur l’une des chaînes de télé de la communauté mouride provoque l’émoi de Touba à Dakar. « Un sabotage et une démarche satanique pour freiner l’élan d’une chaîne qui a pour vocation de prôner les valeurs et les enseignements islamiques. » C’est ainsi que la direction de la chaîne sénégalaise Touba TV stigmatise, dans un communiqué, la mésaventure improbable survenue à l’antenne ce lundi 20...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Entendu sur le fond vendredi dernier, le maire de Dakar est de nouveau convoqué par le juge d'instruction ce jeudi. Il pourrait notamment être confronté à ses co-accusés par le magistrat. Khalifa Sall va de nouveau quitter temporairement sa cellule de la prison de Rebeuss pour être entendu par le juge d’instruction. Le maire socialiste de la capitale, inculpé pour détournement de fonds publics, association de malfaiteurs, ou encore faux et usage de faux, est convoqué jeudi 23 mars à...
(La Voix de l'Amérique 22/03/17)
Au Sénégal, l'usage des réseaux sociaux est en pleine mutation. Plus que de simples plates-formes de distraction, Facebook, Whatsapp et autres sont devenus de véritables moyens de sensibilisation et d'actions sociales. A Dakar, des jeunes étudiants ont choisi les réseaux sociaux pour former une structure d’entraide. Faboré Cissé, membre fondateur de l’Association de Jappo Jappalé, explique leur mode de fonctionnement. "Au Sénégal, la communication coûte excessivement chère. C’est pourquoi on a l’habitude d’utiliser les réseaux sociaux comme Whatsapp, Facebook et...
(Swissinfo 21/03/17)
Pour le début de sa visite d’Etat de trois jours en Suisse, Macky Sall a rencontré lundi matin la présidente de la Confédération Doris Leuthard et le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter. Il s’agit de la troisième visite officielle à Berne d’un président sénégalais en 21 ans, après celles d’Abdou Diouf en juin 1996 et d’Abdoulaye Wade en octobre 2001. «Avec cette visite, nous pouvons renforcer non seulement le commerce bilatéral, mais aussi beaucoup de thèmes qui sont d'importance», a déclaré lundi Doris Leuthard lors d'un point presse avec son homologue sénégalais dans les environs de Berne.
(BBC 21/03/17)
Le nouveau khalife général des Tidianes a invité la classe politique sénégalaise à éviter les invectives qui pourraient embraser le pays. Abdoul Aziz Sy Al Amine, s'exprimait en marge de la cérémonie funéraire de son défunt frère Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Sy Al Maktoum rappelé à Dieu mercredi 15 mars à Dakar. "Tournez le dos aux querelles et aux invectives et concentrez-vous sur la cohésion nationale pour éviter d'embraser notre pays", a déclaré Abdoul Aziz Sy. "Serigne Cheikh Tidiane Sy...
(La Tribune 21/03/17)
Le Sénégal a besoin de savoir-faire et de ressources humaines de qualité pour exploiter ses champs de pétrole. Mis en place en 2016 par le président de la république du Sénégal, Macky Sall, le Cos-PETROGAZ, un comité de supervision et de contrôle de la politique de l’Etat sénégalais en matière de développement de projets pétroliers et gaziers est à la recherche d’un modèle à suivre. C'est l'objet de la mission entamée aujourd’hui à Londres. La Grande Bretagne est une référence...

Pages