Mercredi 24 Mai 2017
(Sud Quotidien 23/05/17)
Apparemment, la polémique autour des contrats pétroliers et gaziers n’est pas sur le point de s’estomper au Sénégal. Cette fois, c’est la jeunesse de la coalition présidentielle Bby qui a décidé de monter au créneau pour contredire les « affabulations et contrevérités» de Malick Gakou, Ousmane Sonko et cie, en somme de l’opposition sur les licences touchant au pétrole au Sénégal. En conférence de presse organisée hier, lundi 22 mai, le député Zator...
(APA 23/05/17)
Les présidents Macky Sall du Sénégal et Patrice Talon du Bénin, ainsi que l’ancien président ghanéen John Mahama, sont au nombre des dirigeants africains attendus aux 52 emes Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), dont les travaux ont débuté ce lundi à Ahmedabad (Inde). Organisé jusqu’au 26 Mai prochain sous le thème « Transformer l’agriculture pour créer de la richesse en Afrique », l’évènement enregistre aussi la présence du vice-président de la Côte d’Ivoire...
(Sud Quotidien 22/05/17)
La nouvelle opposition n’aurait pas d’alternatives crédibles à proposer aux sénégalais contre les programmes et autres politiques que seraient en train de dérouler le régime du président Macky Sall. C’est la conviction de l’Envoyée spéciale du chef de l’Etat, Aminata Touré, invitée à l’émission politique Objection de la radio privée Sud Fm, le dimanche 21 mai dernier. L’ancienne Première ministre n’a pas manqué de défier Mankoo Taxawu Sénégal. Après le grand rassemblement de l’opposition regroupée autour de la coalition Mankoo Taxawu Sénégal le vendredi 19 mai dernier, l’Alliance pour la République (Apr) apporte la réplique. C’est l’Envoyée...
(Sud Quotidien 22/05/17)
La «Lionne» de Podor a procédé au lancement officiel de son mouvement politique dénommé “Osez l’avenir avec Aïssata Tall Sall“, le samedi 20 mai dernier. Devant une foule acquise à sa cause, l’avocate a justifié son choix politique par la situation politique «confuse» que connait le Sénégal, non sans proposer des alternatives. La robe noire politique, qui compte défier les Benno, Mankoo, entre autres coalitions, aux législatives prochaines, affiche déjà ses ambitions présidentielles. C’est presque officiel. La mairesse de Podor,...
(SeneNews 22/05/17)
Pour donner un nouveau visage à l’hémicycle et ainsi marquer la fin de la 12e législature, les sénégalais seront devant les urnes le 30 juillet prochain pour élire 165 députés, 15 d’entre eux seront issus de la diaspora.Pour aller en concordance avec cette nouvelle ère qui s’ouvre avec notamment la 13e législature, le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique accompagné par la Direction générale des élections a mis en place une liste explicative du processus électoral, globalement. Conformément au code électoral, le document informe que le décret n°2017-442 en date du 15 mars 2017 a procédé à la répartition des sièges de députés...
(AFP 20/05/17)
Des milliers de manifestants ont réclamé vendredi soir à Dakar la libération du maire de la capitale sénégalaise, emprisonné depuis mars pour détournement de fonds publics, à l'appel d'une nouvelle coalition de l'opposition. Ce rassemblement était la première manifestation de "Manko Taxawu Sénégal" (Entente pour veiller sur le Sénégal, en langue ouolof), coalition de formations de l'opposition, dont le Parti démocratique sénégalais (PDS, ex-pouvoir), formée fin avril en vue des élections législatives du 30 juillet. La manifestation, à laquelle participaient plusieurs responsables de l'opposition, visait...
(RFI 20/05/17)
Alors que Macky Sall est en voyage officiel en Arabie saoudite, l’opposition regroupée désormais au sein d’une très large coalition a organisé un grand rassemblement populaire à Dakar ce vendredi 19 mai sur l’avenue Général-de-Gaulle. Elle demande une fois de plus la libération du maire de la capitale Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars et soupçonné de détournements de fonds. Ce rassemblement aux allures de meeting a aussi permis de lancer dans la rue la campagne pour les...
(Sud Quotidien 19/05/17)
Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a effectué hier, jeudi 18 mai son septième passage à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions d’actualité des députés. Pour cet avant-dernier face à face, le Premier ministre et son gouvernement ont saisi l’occasion pour s’étaler sur certaines questions notamment la présence du riz en plastique au Sénégal, l’adoption du code de la presse, l’état des lieux du processus de la refonte du fichier. Quant à l’opposition, elle a saisi cette occasion...
(RFI 18/05/17)
Macky Sall remplace Alpha Condé à la tête de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal. Mercredi 17 mai 2017, en sommet à Conakry, les quatre chefs d'Etat du Sénégal, de la Guinée, de la Mauritanie et du Mali, ont renouvelé les représentants des institutions de l'OMVS. Cette 17e conférence a également permis de faire le bilan des chantiers en cours et de réévaluer les priorités. Les discours des quatre présidents s'enchainent et après un huis clos, Macky...
(Sud Quotidien 18/05/17)
Le députée socialiste et mairesse de Podor (région de Saint-Louis), Aissata Tall Sall ne partira aux prochaines élections législatives, ni avec la coalition Benno Bokk Yakaar (coalition au pouvoir), ni avec Mankoo Takhawou Sénégal (coalition de l’opposition). Mais, elle compte participer aux élections sous la bannière de son propre mouvement politique. Ce mouvement dénommé «Osez l’avenir» sera lancé officiellement ce samedi 20 mai. Elle l’a fait savoir hier, mercredi 17 mai lors d’une face à face avec la presse. Aïssata Tall Sall se démarque !
(Sud Quotidien 18/05/17)
La coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (Bby) aux Hlm est au bord de la scission à la veille des législatives prévues le 30 juillet prochain. Deux tendances semblent se former au niveau de ladite commune avec d’un côté Bby coordonné par Alassane Sow de l’Alliance pour la République (Apr), de l’autre, le maire des Hlm, Khalifa Ababacar Seck de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Au moment où les pro-Alassane Sow, notamment le porte-parole Aliou Badara Diatta, tirent la sonnette...
(RFI 18/05/17)
Des visites réduites, l'obligation d'aller au parloir, au Sénégal, les conditions d'incarcération de Khalifa Sall se sont sérieusement durcies depuis lundi 15 mai. En réaction, le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics a décidé de refuser toutes visites. Seuls ses avocats et ses conseillers ont accès à lui. Ce mardi, la large coalition de l'opposition qui regroupe Khalifa Sall, le Parti démocratique sénégalais (PDS d'Abdoulaye Wade), Rewmi (« le pays » en wolof) d'Idrissa Seck, coalition créé en vue des législatives du 30 juillet, a réaffirmé son soutien au maire de Dakar déchu.
(Jeune Afrique 18/05/17)
Selon différentes sources internes et externes au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), le processus de réunification des différentes factions armées qui composent l’organisation indépendantiste commence à porter ses fruits. Après dix ans d’une rivalité exacerbée, César Atoute Badiate, le commandant du front sud, et Salif Sadio, celui du front nord, ont renoué le dialogue depuis quelques mois à travers des émissaires. « Une rencontre est encore impossible car leurs divergences sont toujours profondes, mais, au moins, ils recommencent...
(RFI 17/05/17)
En prison depuis le 7 mars, Khalifa Sall voit ses conditions de visite se compliquer, ont indiqué les avocats du maire de Dakar, qui n'a donc plus le droit, chaque lundi, qu'à dix visites au lieu de vingt. De plus, il doit désormais se rendre au parloir alors qu'il disposait jusqu’ici d'une petite salle. Pour ses avocats, ces mesures visent à « déshumaniser » et casser la carrière politique de Khalifa Sall. Croisé devant la prison de Rebeuss, après 30 minutes d'entretien avec Khalifa Sall, Me Koureyssi Ba a la mine des mauvais jours. L'avocat du maire de Dakar indique que son...
(SeneNews 17/05/17)
Abdoulaye Baldé était hier dans les locaux de la Crei. Il a été interrogé sur un rapport déposé par l’expert désigné par la Commission d’instruction. Ses avocats dénoncent la longueur «anormale» de l’instruction qui dure depuis près de quatre longues années. Ils espèrent un non-lieu. Convoqué à 11 heures, le leader de l’Union des centristes du Sénégal a subi deux heures d’interrogation dans les locaux de la Cours de répression de l’enregistrement illicite (Crei). A en croire L’Observateur, Abdoulaye Baldé a été entendu sur un rapport déposé par la Commission d’instruction. «L’expert qui avait été désigné par la Commission d’instruction a déposé un rapport, c’était donc...
(SeneNews 17/05/17)
L’ancien maire de Dakar, Pape Diop s’est exprimé sur l’affaire de la caisse d’avance qui oppose Khalifa Sall à l’Etat du Sénégal. En entretien avec Le Quotidien, le président de Bokk Guiss Guiss a disculpé son successeur et a estimé que l’édile de Dakar est victime d’ «acharnement» du régime de Macky Sall. «Je pense que la caisse d’avance de la ville de Dakar constitue des fonds politiques. La pression que subit Khalifa Sall n’est comparable à aucune autre pression...
(Leral 17/05/17)
 
00:00
Pour cette première visite au Sénégal du tout nouveau Président élu de la Ghana, il a été beaucoup question « de partage d'expériences ». Après avoir souhaité plein succès au successeur de John Dramani Mahama, le Président Macky Sall a, lors de la conférence de presse tenue à la Présidence, estimé que « cette visite d'amitié et de travail » est une occasion pour le Sénégal de bénéficier de l'expérience du Ghana dans la gestion de ses ressources énergétiques. D'abord...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Président de la République s’est prononcé sur le pétrole qui occupe depuis quelques temps les devants de l’actualité au Sénégal. Selon Macky Sall qui présidait hier, dimanche 14 mai, le lancement de la Plateforme républicaine pour la citoyenneté et l’émergence au Sénégal de jeunes cadres, c’est «faux» de dire que le Sénégal a perdu des milliards dans les contrats pétroliers. Il a par ailleurs parlé de ses réalisations depuis 2012. Présidant hier, dimanche 14 mai, la rentrée politique de...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng par ailleurs, président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) a invité les responsables des partis membres de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) à investir les médias enfin relever le défi de la communication pour la victoire de la majorité aux prochaines législatives. S’exprimant le samedi 13 mai, lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème session thématique du Bureau politique Ps, élargi aux représentants des partis alliés autour du...
(Afrique sur 7 13/05/17)
L’Opposition au Sénégal, est plus que jamais déchaînée et très déterminée. Le moins qu’on puisse dire est que le Président du Sénégal, Macky Sall est en réalité sur des braises. Sa gestion des affaires étatiques au Sénégal, semble calamiteuse. D’où la marche que projette faire l’Opposition, le 19 mai prochain. L’Opposition au Sénégal souffle les braises sous le siège du Président Macky Sall L’Opposition du Sénégal unie en toutes ses parties à travers le mouvement politique « Mankoo Taxawu Sénégal...

Pages