Vendredi 23 Juin 2017
(SeneNews 19/05/17)
La découverte d’un nouveau gisement de pétrole au Sénégal a été annoncée par le Premier ministre Mouhammed Boun Abdallah Dionne, ce jeudi. Répondant aux questions d’actualité adressées au gouvernement par les députés, à l’Assemblée nationale, le désormais ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables a affirmé que «la compagnie Cairn a foré une sixième puits, qui a donné des résultats positifs. La société a publié les résultats».Ladite compagnie a fait état de la récente découverte d’un gisement pétrolier évoquée par le Premier ministre sénégalais dans un communiqué publié sur son site Internet. Pour rappel, cette même entité avait annoncé en 2014 une première découverte de gisements pétroliers au large de Sangomar. Réagissant à cela, le directeur général de...
(Le Monde 19/05/17)
Construction du royaume zoulou, de l’Afrique du Sud, rapports de domination sont au cœur du premier roman de l’anthropologue spécialiste de l’esclavage. Economiste franco-sénégalais qui a fait carrière à l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et anthropologue, Tidiane N’Diaye signe chez Gallimard son premier roman. L’Appel de la lune revient sur la construction dans le sang du royaume zoulou puis de la nation sud-africaine. A l’origine une tribu majeure du groupe Ngumi, fondé vers 1709 par Zulu kaNtombhela, le royaume zoulou a connu son apogée durant le règne de Chaka, devenu l’une des grandes figures épiques de l’Afrique précoloniale. Chaka « réussit à battre, à intégrer ou à écraser sans pitié nombre de miniroyaumes qui évoluaient...
(Sud Quotidien 19/05/17)
Commise par l’État du Sénégal, l’Inspection générale d’Etat (IGE) va se pencher sur le dossier du troisième Festival mondial des arts nègres (Fesman), histoire de voir comment celui-ci s’est déroulé, a laissé entendre le ministre de la Culture et de la Communication, hier jeudi 18 mai, face aux députés. Mbagnick Ndiaye, qui répondait ainsi à la question orale du député Boucar Biaye, qui cherchait à en savoir davantage sur la somme dépensée pendant le Fesman 2010, a surtout dit qu’il ne pouvait pas “avancer à ce niveau un chiffre exact ou qui peut être contraire à la réalité”. Parce que, a-t-il expliqué, “au terme de ce FESMAN 3 beaucoup de problèmes ont été posés (...) et cela a valu à...
(RFI 18/05/17)
Macky Sall remplace Alpha Condé à la tête de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal. Mercredi 17 mai 2017, en sommet à Conakry, les quatre chefs d'Etat du Sénégal, de la Guinée, de la Mauritanie et du Mali, ont renouvelé les représentants des institutions de l'OMVS. Cette 17e conférence a également permis de faire le bilan des chantiers en cours et de réévaluer les priorités. Les discours des quatre présidents s'enchainent et après un huis clos, Macky Sall est élu à la tête de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal. La production d'électricité est une de ses priorités. Après ceux déjà réalisés ou en cours au Mali, quatre barrages sur le sol guinéen sont...
(Sud Quotidien 18/05/17)
Le députée socialiste et mairesse de Podor (région de Saint-Louis), Aissata Tall Sall ne partira aux prochaines élections législatives, ni avec la coalition Benno Bokk Yakaar (coalition au pouvoir), ni avec Mankoo Takhawou Sénégal (coalition de l’opposition). Mais, elle compte participer aux élections sous la bannière de son propre mouvement politique. Ce mouvement dénommé «Osez l’avenir» sera lancé officiellement ce samedi 20 mai. Elle l’a fait savoir hier, mercredi 17 mai lors d’une face à face avec la presse. Aïssata Tall Sall se démarque !
(Sud Quotidien 18/05/17)
La coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (Bby) aux Hlm est au bord de la scission à la veille des législatives prévues le 30 juillet prochain. Deux tendances semblent se former au niveau de ladite commune avec d’un côté Bby coordonné par Alassane Sow de l’Alliance pour la République (Apr), de l’autre, le maire des Hlm, Khalifa Ababacar Seck de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Au moment où les pro-Alassane Sow, notamment le porte-parole Aliou Badara Diatta, tirent la sonnette d’alarme sur un éventuel vote sanction à cause de la position politique «ambigüe» du maire, tantôt membre de Bby, tantôt défenseur de Taxawu Dakar, le poulain de Moustapha Niasse réaffirme son ancrage dans Bby, non sans recadrer M. Diatta. Ça...
(RFI 18/05/17)
Des visites réduites, l'obligation d'aller au parloir, au Sénégal, les conditions d'incarcération de Khalifa Sall se sont sérieusement durcies depuis lundi 15 mai. En réaction, le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics a décidé de refuser toutes visites. Seuls ses avocats et ses conseillers ont accès à lui. Ce mardi, la large coalition de l'opposition qui regroupe Khalifa Sall, le Parti démocratique sénégalais (PDS d'Abdoulaye Wade), Rewmi (« le pays » en wolof) d'Idrissa Seck, coalition créé en vue des législatives du 30 juillet, a réaffirmé son soutien au maire de Dakar déchu.
(Jeune Afrique 18/05/17)
Selon différentes sources internes et externes au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), le processus de réunification des différentes factions armées qui composent l’organisation indépendantiste commence à porter ses fruits. Après dix ans d’une rivalité exacerbée, César Atoute Badiate, le commandant du front sud, et Salif Sadio, celui du front nord, ont renoué le dialogue depuis quelques mois à travers des émissaires. « Une rencontre est encore impossible car leurs divergences sont toujours profondes, mais, au moins, ils recommencent à se parler », explique un cadre du MFDC. Jusqu’à présent nombreux à proposer leurs bons offices, les médiateurs externes ne sont plus les bienvenus dans les différents maquis, où l’on entend désormais laver son linge sale en famille.
(SeneNews 18/05/17)
Dans l’affaire qui l’opposait à son ex épouse Aminata Diack, l’ancien Premier ministre peut pousser un ouf de soulagement. En effet, il a été relaxé pour les délits de tentative d’escroquerie et de faux et usage de faux dans un document administratif.Par rapport toujours aux peines prononcées par la Cour, les 6 mois avec sursis affligés à l’agent municipal qui aurait aidé Abdoul Mbaye à falsifier ledit document et le déboutement de Mme Diack ont été aussi notés. C’est donc une fin contraire à la réquisition du procureur qui faisait état d’un an de prison ferme contre Abdoul Mbaye ainsi qu’une relaxe de son ex-épouse.
(Jeune Afrique 17/05/17)
Le Conseil d’administration de la banque mondiale va financer un projet d'extension du système d’interconnexion électrique entre le Sénégal, le Mali et la Mauritanie, à hauteur de 91,5 millions d’euros. Trois États membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), à savoir le Sénégal, le Mali et la Mauritanie, veulent donner un coup d’accélérateur à leur système d’échange d’électricité, via le projet d’extension de leur réseau de transport. Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, le 12 mai à Washington, le financement du ...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Le Sénégal a émis, mardi 16 mai, 1,1 milliard de dollars d'obligations souveraines (eurobonds) vendues sur les marchés financiers internationaux. La dette sénégalaise a été achetée à bas coût par les investisseurs, au taux d'intérêt de 6,25%, en deçà des prévisions. Un mois après que sa note a été relevée par l’agence de notation financière Moody’s, le Sénégal en voit les bénéfices immédiats lors de sa dernière sortie en date sur les marchés financiers internationaux. Mercredi, le ministère des Finances a fait savoir qu’il a levé une série d’obligations financière qui vont permettre au pays de financer les projets d’infrastructures du Plan Sénégal émergent (PSE) initié par le Président Macky Sall. 4e émission d’eurobonds depuis 2009 Quelque 389 investisseurs ont...
(RFI 17/05/17)
En prison depuis le 7 mars, Khalifa Sall voit ses conditions de visite se compliquer, ont indiqué les avocats du maire de Dakar, qui n'a donc plus le droit, chaque lundi, qu'à dix visites au lieu de vingt. De plus, il doit désormais se rendre au parloir alors qu'il disposait jusqu’ici d'une petite salle. Pour ses avocats, ces mesures visent à « déshumaniser » et casser la carrière politique de Khalifa Sall. Croisé devant la prison de Rebeuss, après 30 minutes d'entretien avec Khalifa Sall, Me Koureyssi Ba a la mine des mauvais jours. L'avocat du maire de Dakar indique que son...
(SeneNews 17/05/17)
Abdoulaye Baldé était hier dans les locaux de la Crei. Il a été interrogé sur un rapport déposé par l’expert désigné par la Commission d’instruction. Ses avocats dénoncent la longueur «anormale» de l’instruction qui dure depuis près de quatre longues années. Ils espèrent un non-lieu. Convoqué à 11 heures, le leader de l’Union des centristes du Sénégal a subi deux heures d’interrogation dans les locaux de la Cours de répression de l’enregistrement illicite (Crei). A en croire L’Observateur, Abdoulaye Baldé a été entendu sur un rapport déposé par la Commission d’instruction. «L’expert qui avait été désigné par la Commission d’instruction a déposé un rapport, c’était donc...
(SeneNews 17/05/17)
L’ancien maire de Dakar, Pape Diop s’est exprimé sur l’affaire de la caisse d’avance qui oppose Khalifa Sall à l’Etat du Sénégal. En entretien avec Le Quotidien, le président de Bokk Guiss Guiss a disculpé son successeur et a estimé que l’édile de Dakar est victime d’ «acharnement» du régime de Macky Sall. «Je pense que la caisse d’avance de la ville de Dakar constitue des fonds politiques. La pression que subit Khalifa Sall n’est comparable à aucune autre pression d’une institution. Elle est plus importante que celle exercée sur le président de l’Assemblée nationale qui reçoit 50 millions par mois en guise de fonds politiques, alors que pour le maire de Dakar c’est 30 millions. […]. Qui veut noyer...
(SeneNews 17/05/17)
L’Etat du Sénégal a émis avec succès, ce mardi, des «obligations souveraines» sur les marchés financiers internationaux (Eurobonds) pour un montant d’un milliard cent millions de dollars US (soit 660 milliards FCFA) et ce, «sur une maturité de 16 ans».Dans un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances transmis à l’APS, les autorités sénégalaises indiquent que la présente levée de fonds va servir à financer les projets d’infrastructures du Plan Sénégal Emergent, notamment ceux inscrits dans le budget 2017. Le communiqué informe aussi que ces obligations ont été «très largement» souscrites grâce aux bonnes appréciations de la situation et des perspectives macroéconomiques de notre pays. «389 investisseurs ont présenté des offres de souscriptions d’une valeur globale de 9,3 milliards...
(Leral 17/05/17)
 
00:00
Pour cette première visite au Sénégal du tout nouveau Président élu de la Ghana, il a été beaucoup question « de partage d'expériences ». Après avoir souhaité plein succès au successeur de John Dramani Mahama, le Président Macky Sall a, lors de la conférence de presse tenue à la Présidence, estimé que « cette visite d'amitié et de travail » est une occasion pour le Sénégal de bénéficier de l'expérience du Ghana dans la gestion de ses ressources énergétiques. D'abord un rappel, la culture démocratique que partagent les deux pays. Ensuite, le Président Macky Sall, a souligné la vision commune du Ghana et du Sénégal, pour « l'émergence et la prospérité ». « Une option qui passe nécessairement par le...
(Agence Ecofin 17/05/17)
Les investisseurs du marché international des capitaux se sont bousculés sur l'Eurobond d'un milliard $ émis par le Sénégal le 16 mai 2017. Les souscriptions ont rapidement atteint 4 milliards $, bien avant l'ouverture des marchés financiers nord-américains, avec un taux moyen qui tournait autour de 6,5%. Elles se sont achevées sur 7,7 milliards $ à la fin de la journée, Au final, l'Etat du Sénégal en a servi pour 1,1 milliard $. Certains analystes ayant suivi l’opération indiquent qu’au-delà de la bonne signature du Sénégal, le marché international des capitaux se caractérise actuellement par une attitude de conservation de titres obligataires, qui sont majoritairement à des rendements en dessous de 5%. Avec un taux final de 6,25% pour une...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Président de la République s’est prononcé sur le pétrole qui occupe depuis quelques temps les devants de l’actualité au Sénégal. Selon Macky Sall qui présidait hier, dimanche 14 mai, le lancement de la Plateforme républicaine pour la citoyenneté et l’émergence au Sénégal de jeunes cadres, c’est «faux» de dire que le Sénégal a perdu des milliards dans les contrats pétroliers. Il a par ailleurs parlé de ses réalisations depuis 2012. Présidant hier, dimanche 14 mai, la rentrée politique de plusieurs jeunes cadres dans son parti, l’Alliance pour la République (Apr), le Président de la République, a appelé l’opposition à cesser les «contrevérités» surtout en ce qui concerne la découverte du pétrole. Pour Macky Sall, le «pétrole est un domaine...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng par ailleurs, président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) a invité les responsables des partis membres de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) à investir les médias enfin relever le défi de la communication pour la victoire de la majorité aux prochaines législatives. S’exprimant le samedi 13 mai, lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème session thématique du Bureau politique Ps, élargi aux représentants des partis alliés autour du thème «Élections Législatives 2017 : enjeux et défis», le leader du Ps a insisté sur la nécessité pour les alliés de travailler en équipe dans le choix des candidats à la députation. Les partis alliés représentés à cette rencontre sont,...
(Sud Quotidien 16/05/17)
La prolongation de l’affaire Khalifa Sall se joue désormais dans les rues de Dakar, plus précisément devant le ministère de l’Intérieur sis à la Place Washington. Et hier, dans le cadre des manifestations dites « Lundis de Khalifa », un des volets du plan d’actions pour la libération du maire de Dakar, 19 femmes du mouvement Taxawu Dakar dont la première adjointe au maire de la ville Sohane Wardini ont été arrêtées par la police du Plateau et acheminées de suite au commissariat central de Dakar. Par suite, une foule immense s’est formée devant le commissariat central et parmi les nombreux partisans de Khalifa Sall, on pouvait repérer le maire des Parcelles assainies Moussa Sy, la députée Hélène Tine, le...

Pages