Dimanche 17 Décembre 2017
( 12/03/13)
Le président sénégalais Macky Sall a demandé au gouvernement de prendre les dispositions pour l'arrivée d'une nouvel opérateur de téléphonie. Le président sénégalais, Macky Sall, a donné instruction à son gouvernement de préparer le terrain à un quatrième opérateur de téléphonie mobile. Lire l'article sur http://economie.jeuneafrique.com/index.php?option=com_content&view=artic...
(Le Soleil 12/03/13)
Le district sanitaire de Kolda veut faire passer le taux de prévalence contraceptive de 10,5 à 16 % d’ici à 2015. Il organise une série d’actions pour permettre aux populations de mieux comprendre les avantages de la planification familiale. Malgré les efforts consentis par l’Etat pour préserver la santé de la mère, le taux de prévalence contraceptive est encore très faible dans la région de Kolda. Il est seulement de 10,5 %, alors que la moyenne nationale est de 12 %. Le district sanitaire a décidé d’inverser la tendance en portant ce taux à 16 % d’ici à 2015, conformément aux instructions du ministère de la Santé et de l’Action sociale qui table, au niveau national, sur un taux de...
(Le Soleil 12/03/13)
Le général Michel Sleiman, président de la République du Liban, sera l’hôte du Sénégal à partir d’aujourd’hui. Le couple présidentiel libanais sera accueilli, en fin d’après-midi, à 18 heures, à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor par Macky Sall et son épouse. Ce sera la première visite officielle, au Sénégal, du président de la République Libanaise. Pendant trois jours, du 12 au 14 mars 2013, le chef de l’Etat libanais et son épouse auront, dans leur programme, diverses activités. Dans la soirée d’aujourd’hui, à 20 heures, le général Sleiman recevra les ambassadeurs arabes à l'hôtel Radisson-blu sur la corniche. Demain, mercredi 13 mars, à 10 heures, le général Sleiman présidera une rencontre entre hommes d'affaires sénégalais et libanais à l'hôtel Radisson. A...
(Le Soleil 12/03/13)
Le Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Conférence des ministres de l’Education ayant le français en partage (Pasec) a enregistré, hier, un appui de 4 millions d’euros (2,6 milliards de FCfa) de l’Agence française de développement. Bouffée d’oxygène pour la Conférence des ministres de l’Education ayant le français en partage (Confemen) ! Son programme d’analyse des systèmes éducatifs (Pasec) enregistre un don non remboursable de 4 millions d’euros (2. 600 millions de FCfa). Cette enveloppe, généreusement octroyée par l’Agence française de développement (Afd), est, en réalité, un complément de financement (du programme) dont le montant global est estimé à 6.982.000 euros. (Ndlr : le reste de ce montant est assuré par la Banque mondiale, les pays bénéficiaires et la...
( 12/03/13)
Du 19 au 23 mars 2013, le Sénégal aura le privilège d’organiser un hommage au défunt poète martiniquais, Aimé Césaire, l’auteur de l’inoxydable Cahier d’un retour au pays natal. La Francophonie qui a choisi Dakar pour abriter l’événement a fait dans des symboliques très fortes dont la plus marquante se situe dans les relations intimes et la complicité intellectuelle qui ont lié Césaire à Léopold Sédar Senghor. L’intitulé de l’hommage est «Ca­hier d’un retour au pays ancestral». Par cet intitulé, la Franco­phonie veut surtout saluer, en ces 100 ans, de Aimé Césaire, en terre africaine du Sénégal, le pays de Léopold Sédar Senghor, son compagnon de plume et de combat, avec qui il a fait rayonner la négritude à travers...
( 12/03/13)
Le président Macky Sall va revoir la tarification de l’électricité. Une commission y travaille depuis peu. On ne sait pas, pour le moment, si les facture seront plus salées ou moins lourdes. Macky Sall est bien décidé à revoir la facturation de l’électricité. C’est ainsi qu’il a donné des instruction au ministre de l’Energie qui, à son tour, à instruit la Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) d’organiser ce mercredi une journée d’échanges sur la révision des conditions tarifaires de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec). Une rencontre se tiendra, à cet effet, à l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien Président), sous la présidence du ministre de l’Énergie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye. « En application des...
( 11/03/13)
La sortie de l’ancien ministre libéral hier sur Walf Tv ressemble à l’histoire de l’arroseur arrosé. En effet, Thierno Lô a déterré hier les six milliards taïwanais dont Idrissa Seck demandait avec insistance des explications à Macky Sall. C’était à la veille de la campagne électorale. L’ancien ministre libéral demande à Idrissa Seck de dire au peuple sénégalais ce qu’il sait de cette affaire de milliards qui a défrayé la chronique. S’il y a un homme qui doit des explications au peuple sénégalais sur l’affaire dite des six milliards de Taïwan, c’est bien Idrissa Seck, selon Thierno Lo. L’ancien ministre du Tourisme et de l’Artisanat mais aussi ancien ministre de l’Environnement du temps de Wade lui demande de dire ce...
( 11/03/13)
Sidy Lamine Niasse n’a pas été tendre, ce week-end avec les tenants du pouvoir. Intervenant dans le cadre de la Ziarra de Léona Niassène, le patron du Groupe Wal Fadjri a encore lancé ses flèches. L’interdiction de la mendicité, le problème de l’homosexualité, les attaques contre l’Islam ont été passés aux cribles par Sidy Lamine Niasse. Le Président directeur général (Pdg) du Groupe Wal Fadjri, Sidy Lamine Niasse, s’est encore illustré ce week-end par une sortie virulente contre les nouveaux tenants du pouvoir. Intervenant dans le cadre de la Ziarra de Léona Niassène dont il était l’animateur, le Pdg du groupe Wal Fadjri a dénoncé la mesure prise par les autorités consistant à interdire la mendicité des jeunes talibés. Une...
(Le Soleil 11/03/13)
L’inflation s’est stabilisée au cours du mois de janvier 2013 qui a été particulièrement marqué par une baisse de 1,1% de l’indice harmonisé des prix à la consommation. L’indice harmonisé des prix à la consommation du mois de janvier 2013 a enregistré une baisse de 1,1%. Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), cette évolution s’explique par le repli des prix des produits alimentaires, boissons non alcoolisées, des services de communication et des loisirs et culture. Concernant les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées, ils se sont repliés de 3,4%, en raison d’un ravitaillement suffisant des marchés en produits frais au cours de la période sous revue. Selon l’Ansd, une chute a été...
(Le Soleil 11/03/13)
Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, en marge de la randonnée de l’association des Enfants de Troupe, hier, à Dakar, a déclaré qu’on ne peut pas, dans une phase d’enquête, parler de médiation pénale. Selon lui, « la médiation pénale est organisée par l’article 32 du code de procédure pénale, c’est quelque chose qui existe comme le principe de transaction existe dans le code des douanes (…). On ne peut pas, dans une phase d’enquête dont vous ne connaissez pas encore le détail, l’étendue des sommes qui sont concernées par tous ces détournements, parler de médiation pénale, ça n’a pas de sens ». Il ajoute : « Ou alors si c’est évoqué, c’est en raison d’un malentendu. C’est un débat désormais...
( 11/03/13)
S’il y a une vocation constante et non négociable au Parti socialiste (Ps), c’est bien la conquête du pouvoir en 2017. Et ceci depuis le 19 mars 2000, date de sa première défaite électorale. Lors d’une journée d’échanges sur le devenir du Ps tenue samedi dernier, les membres de Convergence socialiste se sont accordés sur le fait que leur parti n’a pas été créé pour demeurer dans une coalition. Il veut revenir au pouvoir, alors que leur partenaire principal dans la coalition Benno bokk yaakaar, en l’occurrence Macky Sall, veut le conserver. C’est ce que le premier adjoint de l’Union nationale des jeunesses socialistes, Mamadou Mbodj Diouf, appelle l’inévitable «choc des ambitions». Ce dernier d’avertir que «le Ps aura forcément...
(Leral 08/03/13)
Orange, Tigo et expresso auront bientôt un concurrent. Hier, en Conseil des ministres, le Président Macky Sall a instruit le Gouvernement de prendre les dispositions pratiques, notamment la préparation d’un cahier de charges, en vue de l’arrivée d’un 4ème opérateur sur le marché de téléphonie. Au cours de cette séance, le Chef de l’Etat, est également revenu sur les tarifs de communication et la nécessité absolue d’identification des abonnés. Il a, sur ce registre, invité le Premier ministre à faire la lumière sur cette tarification, qui devrait être subséquente à l’allègement du dispositif réglementaire sur les appels entrants. Le président de la République a ainsi demandé que soit envisagé un système de contrôle transparent du trafic, sans pour autant qu’il...
( 08/03/13)
Selon le journal L'As, Karim Wade a rendu visite à Léna Fall Diagne, la mère de Ndèye Khady Diop, l'ex-directrice du Fonds de promotion économique (Fpe) , dans les liens de la détention depuis un certain temps pour les délits de détournement de derniers publics et blanchiment de capitaux. L'ancien ministre de l'énergie et des infrastructures du défunt régime a effectué cette visite de courtoisie pour manifester son soutien à l'ancienne maire de la commune d'arrondissement de Fass-Colobane-Gueule Tapée. Il en a profité pour dire qu'il sait qu'il est le prochain sur la liste, et que son sac est prêt depuis longtemps.
( 08/03/13)
Le collectif des ex-conseillers du défunt Conseil économique et social n’apprécie pas la gestion de cette institution suite à sa liquidation. Non seulement c’est par voix de presse qu’ils ont été informés de la liquidation, mais c’est par sms qu’ils ont été sommés de rendre leurs véhicules de fonction. Qualifiant cette situation d’injuste, ils ont demandé l’arbitrage du président de la République. Leurs indemnités ne leur sont plus versées depuis juillet 2012. Leurs véhicules sont en passe d’être saisis. Quant à leurs passeports diplomatiques, ils ont été, tout bonnement, suspendus. De quoi irriter les ex-membres de l’institution qui ont tenu hier une conférence de presse pour dénoncer «l’arbitraire» et «l’injustice» dont ils se disent victimes. Pour l’ex-Conseiller Mody Guiro, «la...
( 08/03/13)
Les maîtres coraniques regroupés au sein de la Fédération nationale des associations d'écoles coraniques du Sénégal veulent toute la lumière sur les dix milliards de francs offerts par le Koweït pour la modernisation des daaras. Regroupés autour de la Fédération nationale des associations d'écoles coraniques du Sénégal (Fenaecs), les maîtres coraniques exigent une audience, dans les plus brefs délais, avec Macky Sall pour faire la lumière sur leurs dix milliards octroyés par le Koweït pour la modernisation des daaras, sous le régime libéral. Cette audience qu’ils réclament a aussi pour objet de débattre de l'incendie de la Médina qui a coûté la vie à neufs talibés. Leur implication dans le processus d'éradication de la mendicité fera aussi partie de l’ordre...
( 08/03/13)
Le président de la République, Macky Sall a tranché hier, jeudi en réunion du Conseil des ministres, le débat sur la médiation pénale en réaffirmant «sa détermination infaillible à mettre fin à l’impunité et à poursuivre résolument les procédures judiciaires en cours, jusqu’à leur terme, sans compromission possible, et ceci dans le cadre de lois en vigueur et dans le respect de l’indépendance de la justice». L’expression : «sans compromission possible » en dit long sur cette volonté de ne faire aucune concession dans le recouvrement des biens publics. Ceux qui attendaient une position claire du gouvernement sur la médiation pénale devront sans doute être bien servis. Le président de la République, Macky Sall a réaffirmé hier, jeudi, en conseil...
Article(s) relatif(s): 
( 08/03/13)
Il était attendu du Président Macky Sall qu’il tranche le débat soulevé sur la médiation pénale autour des biens mal acquis. Le Conseil des ministres d’hier a été pour lui une tribune pour réaffirmer sa «détermination» à poursuivre les procédures judiciaires et «sans compromission possible». Bref, une autre façon de tuer cette médiation pénale qui a installé une cacophonie dans la communication gouvernementale. L’imbroglio de la communication autour de la médiation pénale, comme alternative au recouvrement des biens mal acquis, ne pouvait laisser indifférent le président de la République. Cer­tains avaient rangé la proposition de Me El hadj Diouf, d’abord dans son «identité» à s’époumoner sans retenue. Alors que l’avocat persistait et signait que c’est Macky Sall qui lui avait...
( 08/03/13)
En marge de la conférence de presse du mardi 5 mars dernier, suite à la signature du protocole d’accord de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie le 26 février 2013 par les Ministères chargés de la pêche des deux pays, Pape Diouf a annoncé que les modalités pratiques de ce protocole sont prévues en mi-mars à Dakar. «A la faveur des discussions tenues en marge de la réunion de la Grande Commission mixte les 11 et12 février et ensuite la poursuite des négociations les 25 et 26 février 2013, toujours à Nouakchott, des avancées significatives ont permis de finaliser le protocole d’application». C’est en ces termes que s’est exprimé Pape Diouf, ministre de la Pêche. Il avait rappelé que...
(Leral 07/03/13)
Kéba Keindé a intérêt à surveiller ses arrières au risque de se faire cuisiner comme un malpropre et embarquer dans le premier avion à destination de Dakar. Et pour cause, rapporte le journal Libération, les forces de police, de la gendarmerie, de l’aéroport ainsi que la police des polices, Interpol sont désormais à ses trousses. Désigné comme un complice de Thierno Ousmane Sy (aujourd’hui en prison), Keindé est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la justice sénégalaise. Il est poursuivi au même titre que le fils de Cheikh Tidiane Sy pour détournement de deniers publics portant sur 10,9 milliards de F Cfa et corruption passive portant sur 7 millions de dollars dans le cadre des retro-commission de...
( 07/03/13)
Que Abou Abel Thiam et Aminata Touré aillent demander des comptes au président Macky Sall. C’est lui qui a mandaté El Hadj Diouf pour qu’il appelle les mis en cause à transiger. L’avocat de l’Etat met sur le compte de l’ignorance, les positions du ministre de la Justice et celle du porte-parole de la présidence de la République. El Hadj Diouf, un des avocats de l’Etat du Sénégal dans la traque des biens mal acquis, persiste et signe. Malgré le tollé suscité par sa proposition, il affirme que l’Etat du Sénégal est prêt à transiger en acceptant que les mis en cause remboursent 80 % des biens spoliés et de garder les 20 %. Mieux, il révèle que c’est le...

Pages