Dimanche 18 Février 2018
(Tchadanthropus 03/07/13)
Suite à l’interpellation de l’ex-chef d’Etat Hissein Habré et son placement en garde à vue à Dakar, le président Idriss Déby a fait le 1er juillet 2013 une sorte de « déclaration à la nation » dans laquelle il demande aux Tchadiens de se rappeler que « en 1978 et 1979, quand [Hissein Habré] était Premier ministre sous feu Général Malloum, il avait massacré des ethnies entières à Aramkolé, des ethnies arabes, parmi lesquelles les Erigates et les Ouled id. Les rescapés ont fui et sont allés au Soudan, d’où ils ne sont jamais revenus. […] à la même période, il avait massacré des érudits musulmans, de grands Imams du Tchad ». De nouvelles charges donc, jamais invoquées jusque-là ni...
(Tchadanthropus 03/07/13)
La justice est une, indivisible, universelle, sans nationalité, sans continent, la même pour tous les hommes de la terre. Dès lors que l’Union Africaine l’a africanisée pour juger une personne, elle ne peut, ni ne doit s’appeler JUSTICE ; elle peut s’appeler n’importe quoi sauf JUSTICE. Que dira la Communauté Internationale si l’Union Européenne nous apprend qu’elle a créé sa cour de justice pour connaître les grandes affaires en dehors des juridictions internationales universellement reconnues ? Dans les traditions plusieurs fois séculaires de l’Occident ou de l’Orient les juridictions sont uniques et tous les hommes sont égaux devant elles. Et dans les nôtres non écrites mais aussi vieilles, nul ne peut demander une juridiction autre que celle existante quel que...
(Sud Quotidien 03/07/13)
Une fermeture de la Sar(Société africaine de raffinage) est hors de question pour ses cadres qui, dans un Document Unique Sar(DUS), proposent un plan de quatre, visant à accroître la rentabilité de l’entreprise et à sécuriser l’approvisionnement du pays en produits pétroliers. «Keep ; Upgrade ; Growth ; Control ». Le maintien de la capacité, la mise à niveau des installations, la croissance du niveau de production et l’évolution du schéma de raffinage représentent les quatre piliers qui sous tendent le Programme de Sécurisation de l’Approvisionnement en Produits Pétroliers du Sénégal (SAPPS) proposé par les cadres de la Société africaine de raffinage(Sar) pour sauver celle-ci et accroître sa rentabilité. Dans le cadre d’une rencontre hier mardi avec la presse, le...
(Pressafrik 03/07/13)
De nouveau renvoyé, le fameux dossier "Jaxaay" par le Doyen des juges d’instruction qui a auditionné pas moins de 25 personnes hier, Mahawa Sémou Diouf qui a la lourde tâche de faire éclater la vérité sur ce scandale et qui, à cet effet, appréciera auparavant de l'acceptation ou non des offres de cautions sur cette affaire de magouilles autour de produits phytosanitaires. Et ce, pas plus tard que mardi prochain Sur le montant 1,8 milliard réclamé à l’ancien coordonnateur de « Jaxaay » et actuel conseiller du ministre Khoudia Mbaye, les 470 millions de FCFA ont trait à l’achat de matériels au niveau du Brésil. De l’accusation, il ressort que cette argent est décaissé mais le matériel jamais livré. Ce...
(Le Quotidien (Sn) 03/07/13)
Le patron du Magic Land Youssef Saleh et ses employés Mamadou Cissé et Alassane Sylla, poursuivis pour homicide involontaire, seront édifiés sur leur sort demain. En attendant, le Parquet a requis pour eux 3 mois de prison ferme, alors que la partie civile réclame 50 millions de francs de dommages et intérêts. Par négligence et maladresse, le patron de Magic Land Youssef Saleh et ses employés Mamadou Cissé et Alassane Sylla sont poursuivis pour homicide involontaire. Comparais­sant hier pour ce délit, les prévenus ont tous contesté les faits qui se sont produits suite à la chute d’un enfant du manège. Les faits se sont produits vendredi dernier. Et l’enquête de la gendarmerie a permis de savoir que parmi les 16...
(Le Quotidien (Sn) 03/07/13)
Ceux qui s’attendaient à un séjour carcéral de Hissène Habré à Rebeuss, le temps que s’achève la construction de sa cellule sise au Cap Manuel, doivent se raviser. Après son acheminement à la Maison d’arrêt de Rebeuss hier, le nouveau détenu a été transféré au pavillon spécial de l’hôpital Aristide le Dantec, eu égard à son statut d’ancien chef d’Etat, souligne notre source. Hissène Habré est un détenu spécial. Son statut d’ancien chef d’Etat lui confère certainement des privilèges, si l’on suit les propos d’une source proche des Chambres extraordinaires africaines, qui ont la charge de vider l’affaire Habré. Notre source, jointe par téléphone hier, annonce le transfert de l’ancien Président tchadien de la Maison d’arrêt de Rebeuss vers le...
(Sud Quotidien 03/07/13)
Le fonctionnement de la justice sera paralysé ou du moins perturbé, sur l'étendue du territoire national demain, jeudi 04 juillet. Pour cause, les greffiers et personnels administratifs regroupés au sein du Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) ont décidé de déterrer la hache de guerre et, incidemment, de croiser les bras dans tous les cours, tribunaux et autres juridictions du Sénégal, pour 24 heures. Histoire de contraindre les pouvoirs publics, et surtout le Garde des Sceaux Aminata Touré, à accorder une attention plus soutenue à une plateforme revendicative dont le principal point de cristallisation a trait au rejet du projet de modification visant le nantissement, ce prélèvement qui permet de financer les fonds communs des travailleurs de la Justice...
(Dakaractu 03/07/13)
L’annonce de la nouvelle du placement sous mandat de dépôt de Hissène Habré hier, n’a laissé personne indifférent à Ouakam. Les Jaarafs de la localité sont encore sous le choc. Ils prient pour sa libération, en espérant que El Hadji Diouf le tirera d’affaire. «Habré a été placé sous mandat de dépôt», s’exclame le vieil homme, en poussant un long soupir. «Non ! Ce n’est pas possible», enchaîne-t-il, l’air perturbé, en pénétrant à l’intérieur d’une mosquée pour la prière de Takusan (17heures). L’homme est de ces notables de Ouakam. Il se définit comme un ami et proche de l’ancien dictateur tchadien. Son nom : M. Diagne. Rien de plus. «Je ne sais vraiment pas quoi dire parce que vous m’avez...
(Afrik.com 03/07/13)
En lieu et place de la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss (centre de Dakar), l’ancien Président tchadien, Hissène Habré, a passé sa première nuit au Pavillon spécial de l’hôpital Aristide le Dantec. L’ancien homme fort de Ndjamena a été placé hier sous mandat de dépôt par le juge d’instruction des Chambres africaines extraordinaires. C’est à l’issue des 48 heures de garde-à-vue que Hissène Habré, cueilli chez lui dimanche par les forces de l’ordre, a été présenté au juge d’instruction. Transféré de la prison à l’hôpital Un face-à-face qui n’a pas donné les résultats souhaités puisque, selon un membre du pool d’avocats de l’ancien Président tchadien, Me El Hadji Diouf en l’occurrence, « M. Habré n’a pas répondu aux...
(Leral 03/07/13)
Lors d’une conférence tenue à la suite de l’incarcération de son fils, Cheikh Tidiane Sy avait demandé à la justice de mettre la main sur Kéba Keindé, "impliqué au premier degré" dans l'affaire Sudatel. Dans sa livraison du jour, La Tribune révèle qu’un message électronique de Kéba Keindé, intercepté par les enquêteurs, vient plaider en faveur de l’ancien ministre de la Justice. Dans la missive, le mercredi 21 novembre 2007 à 1h40 Tu, Kéba Keindé réclame 10 millions de dollars, soit 7 milliards pour des services effectués par une société dénommée Pcg pour le compte de Sudatel. Seulement, note le quotidien La Tribune, les sous qui doivent partir dans les caisses de la société de téléphonie passent entre les mains...
(Setal 03/07/13)
SETAL.NET - Courroucé par l’incarcération de Hissène Habré, El Hassane Karim n’a pas été tendre avec ceux qu’il considère comme les bourreaux de ce dernier. Dans les colonnes de l’As, ce beau-frère de l’ancien président Tchadien précise d’emblée que « Habré a fait huit ans au pouvoir et pas 35 ans ». « Durant ces huit années, l’actuel président du Tchad Idriss Déby et d’autres étaient à ses cotés. Il y avait 11 tendances qui se faisaient la guerre. Mais curieusement, tout le monde s’accorde à dire que les protagonistes doivent être laissés tranquilles et Habré poursuivi. C’est comme si Habré a fait la guerre à lui tout seul. On fait une enquête sur une période, on doit entendre tous...
(Pressafrik 03/07/13)
Youssef Saleh qui risque une condamnation ferme de prison de trois (3) mois pourrait tout aussi perdre son parc d’attraction dont la fermeture est requise par l’avocate de la partie civile dans le cadre de l’affaire du Magic Land où un garçonnet de trois (3) a fait une chute rocambolesque le 21 juin dernier avant de décéder, Me Aïssata Tall Sall qui évoque « la conjugaison de défaillances techniques, administratives et humaines » qui ont valu « cet accident mortel » et ne manque pas de préciser au juge des flagrants délits : « En ordonnant la fermeture de Magic Land, vous ferez œuvre de salubrité publique ». Dié BA
(Pressafrik 03/07/13)
Cité dans l’affaire Hisséne Habré, l’ancien chef d’Etat tchadien placé en détention pas plus tard qu’hier qui défraie la chronique depuis dimanche, le premier ministre est mêlé à une autre affaire. Et ce, dans le cadre d’une longue procédure judiciaire qui l’oppose cette fois-ci, à un homme d’affaires du nom d’Abdoulaye Diakhaté qui a même porté plainte contre Abdoul Mbaye. Le dossier évoqué hier par la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Dakar, la dite instance statuera le 16 juillet prochain sur cette affaire « qui peut créer des troubles à l’ordre public » dans laquelle, le chef du gouvernement est poursuivi pour faux, usage de faux et escroquerie. Les faits qui remontent en 2001, l’homme d’affaires en question,...
( 03/07/13)
Les communicants américains avaient annoncé, à grand renfort de publicité, que "l'homme le plus puissant du monde" allait, lors de son séjour sous nos tropiques, loger au Radisson Blu. pourtant, il n'en a rien été. Retour sur un camouflage en règle, dans la pure tradition yankee! La réputation de "connait tout" pompeusement collée à l'homo senegalensis vient de prendre un sacré coup avec la visite du président américain. Et comment? Imaginez que nos compatriotes jusqu'à des niveaux insoupçonnés, étaient à des années lumières de se douter que le lieu de résidence de celui qui vient de séjourner dans notre pays, leur a été caché, d'un bout à l'autre pour des raisons évidentes de sécurité. " Contrairement à ce que croit...
( 03/07/13)
Mahawa Sémou Diouf a entendu hier, Aida Ndiongue et compagnie dans l'affaire dite des produits phytosanitaires pour le Plan Jaxaay. Les 25 personnes citées dans cette affaire sont passées un à un devant le doyen des juges, de 10 heures à 13 heures. Au finish, aucun mandat de dépôt. Tout ce beau monde est rentré chez lui. Seulement, des sources du journal l'As renseignent qu'il y a eu des propositions de consignation. Il s’agit surtout des entrepreneurs qui sont poursuivis pour un certain montant. REWMI.COM/MK
(Pressafrik 03/07/13)
Le président Macky Sall et une large frange des autorités de la République semblent être embarrassés par le tollé né des décrets d’avance. Comme si cela ne suffisait pas, le ministre du Budget a prévu une conférence de presse ce mercredi matin alors que le Ministère de l’Economie et des Finances a déjà publié un communiqué. Le document parvenu à la rédaction de PressAfrik défend la légalité des 26 décrets d’avance pris par le président de la République. Le ministère de l’Economie et des Finances s’adosse à la loi organique n° 2001-09 du 15 octobre 2001 relative aux lois de finances qui dispose en son article 12 alinéa 2 qui organise et encadre les conditions de prise et d’application des...
(Sud Quotidien 03/07/13)
La décision prise par la fédération sénégalaise de basket ball accordant le gain de la finale de la Coupe du Sénégal dame à Saint Louis basket club a été rejetée par le Dakar université club. Son comité directeur qui s’est réuni hier entend donner la position ce mercredi 3 juillet, au cours de son points presse qu’il tient à l’université de Dakar. Mais tout concoure déjà à un boycott des deux finales du play off homme et dame, si l’on en juge à la déclaration du président des supporters Léopold Nzalé, qui s’est prononcé au nom du club. Le Dakar université club n’a pas admis le verdict rendu lundi par la fédération sénégalaise de basket octroyant le gain de la...
(Sud Quotidien 03/07/13)
A 1000 jours de l’échéance fixée pour l’atteinte des objectifs de développement du millénaire(Omd), l’Afrique met les bouchées doubles pour inverser la tendance en matière de santé maternelle et néonatale qui ne donne pas de pronostic optimiste. C’est sur cette base qu’une rencontre internationale ouverte depuis hier à Dakar, entend faire le point des dernières recommandations retenues à Abuja. Une occasion saisie par les organisateurs pour annoncer que 40 millions de dollars sont mobilisés pour la mise en œuvre des plans directeurs des pays décidés à inverser radicalement les tendances défavorables de la santé en Afrique. Sauver 16 millions de vies des mères et des enfants d’ici 2015 est l’objectif visé par la communauté internationale. Mais pour y parvenir, il...
(Sud Quotidien 03/07/13)
Inculpé par la commission d’instruction des Chambres Africaines Extraordinaires, Hissène Habré a été placé sous mandat de dépôt hier, mardi 2 juillet 2013. Après vingt trois années de villégiature au Sénégal, l’ancien président du Tchad entre 1982 et 1990, poursuivi pour « crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture», a été incarcéré à Rebeuss et se trouve présentement au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec. Présenté au juge d’instruction des Chambres Africaines Extraordinaires, l’ex-président Tchadien, Hissen Habré, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt hier, mardi 2 juillet, à Rebeuss et se trouve présentement au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec. Poursuivi pour «crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture et crime de génocide»,...
(Leral 03/07/13)
L'avocat de l'ancien Président tchadien est dans tous ses états suite au placement sous mandat de dépôt de ce dernier, hier. Après son face à face avec le juge d'instruction, Hissène Habré a passé sa première nuit au Pavillon spécial. Dans Le Populaire, Me El Hadji Diouf déclare: "mon client est en danger. Idriss Déby se frotte les mains. Car il a peur de Habré qui est un héros national.Il a avancé 2 milliards pour le procès." Le ministre de la Justice aurait donné des instructions fermes pour que Habré qui séjourne présentement au pavillon spécial hautement surveillé, soit bien traité. Le journal revient par ailleurs sur les confidences faites par l'ancien chef d'Etat sur place: "Je laisse tout entre...

Pages