| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Jeune Afrique 07/03/17)
Faut-il s’attendre à un rapprochement entre le clan de Khalifa Sall et les partis d’opposition traditionnels en vue des législatives du 30 juillet ? À en croire un lieutenant du maire socialiste de Dakar, en guerre ouverte avec Macky Sall, des discussions ont déjà commencé pour tenter de mettre sur pied une coalition, ou au minimum parvenir à des ententes électorales locales. Objectif : constituer des listes capables de battre les candidats de Benno Bokk Yakaar, la coalition présidentielle, dans les 45 départements du pays et inverser le rapport de force à l’Assemblée nationale, largement favorable à la majorité, avant la présidentielle de 2019.
(AFP 07/03/17)
Dix-huit personnes ont été tuées dimanche soir dans une collision entre un car de passagers et un camion-citerne au Sénégal, deux jours après un accident de la route ayant fait douze morts, ont rapporté lundi soir les médias. L'accident s'est produit sur une route nationale près de la ville de Saint-Louis (nord), faisant sur le coup 15 morts tandis que huit blessés ont été évacués par les secouristes aux urgences, ont indiqué la télévision publique RTS et l'Agence de presse sénégalaise (APS). Trois des blessés sont décédés lundi, portant le bilan à 18 morts, selon les mêmes sources. Selon une source officielle citée par la RTS, la collision a été provoquée, d'après les premières informations, par "l'éclatement du pneu avant...
(Xinhua 07/03/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Le président sénégalais Macky Sall a préconisé lundi l'immobilisation de certains véhicules de transport, suite à la multiplication des accidents de la circulation ayant entrainé plusieurs morts. "Le moment est venu de prendre toutes les mesures vis-à-vis du parc automobile et de procéder momentanément à l'arrêt de tous ces véhicules qui, présentement, ne devraient jamais disposer de visite technique leur permettant de circuler et de transporter des personnes", a-t-il déclaré. Le chef de l'Etat sénégalais réagissait après un accident de la circulation survenu dimanche dans la région de Saint-Louis (nord), qui a fait 16 morts, selon un dernier bilan. Cet accident faisait suite à une collision entre un car de transport public et un camion-citerne. Selon le...
(APA 07/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le taux d’inflation au Sénégal s’est établi à 0,8% au terme de l’année 2016, a appris APA auprès de l’Agence Nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Comparé à l’année 2015 où une évolution modérée de 0,1% avait été relevée par l’ANSD, le taux d’inflation a enregistré 0,7 point de pourcentage. «Cette accélération du niveau des prix à la consommation est due en grande partie au renchérissement des produits alimentaires et boissons non alcoolisées (plus 3,3%), ainsi que des biens et services de loisirs et culture (plus 1,2%), de communication (plus 0,8%), de l’enseignement (plus 0,7%) et de santé (plus 0,5% » explique l’ANSD dans sa note annuelle de l’indice harmonisé des prix à la...
(AFP 07/03/17)
Lamine Diack, l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme, est "pris en otage" en France, a affirmé lundi un de ses fils Papa Massata Diack, dans un entretien exclusif à l'AFP. Les deux hommes sont accusés par la justice française d'être impliqués dans un vaste système de corruption, mêlant dopage en Russie, attributions de droits TV ou encore désignation de Rio pour l'organisation des JO en 2016. Lamine Diack se trouve actuellement en France, et n'a pas le droit de rentrer au Sénégal, son pays. Son fils Papa Massata a été placé le 17 décembre 2015 par Interpol sur sa liste des personnes les plus recherchées après un mandat d'arrêt émis par la France, en lien avec les poursuites visant...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Pour son premier déplacement à l’étranger depuis sa prise de fonctions, Adama Barrow, le président gambien, a effectué une visite officielle de trois jours au Sénégal, du 2 au 4 mars. Un déplacement décidé à la suite du voyage de Macky Sall à Banjul, le 18 février, où le chef de l’État sénégalais avait été l’invité d’honneur de la cérémonie d’investiture de son hôte. « Cela faisait plus de vingt ans que nous n’avions plus de relations normales. La situation va enfin changer, et il était donc important qu’Adama Barrow vienne ici pour le montrer », explique une source ministérielle sénégalaise. Selon elle, Macky Sall et Adama Barrow ont pris soin de ne jamais parler de Yahya Jammeh lors de...
(AFP 07/03/17)
Une plateforme pour protéger les lanceurs d'alerte en Afrique a été lancée mardi à Dakar pour apporter la "sécurité" à ceux qui dénoncent des fraudes contre l'intérêt général, mais sont souvent menacés. La Plateforme de protection des lanceurs d'alerte en Afrique (PPLAAF), qui est une ONG, a été présentée lors d'une conférence de presse animée par les personnes qui sont à l'origine de l'initiative, notamment l'avocat français William Bourdon, le magistrat espagnol Baltazar Garzon et Alioune Tine, responsable d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du centre. Un lanceur d'alerte est "un citoyen qui rend public des actes dissimulés de corruption, d'injustice, d'abus de pouvoir ou de menaces à la santé publique", selon des documents de l'ONG basée à Dakar...
(APA 07/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La production horticole du Sénégal pour l’année 2016 est ressortie à 1 206 810 tonnes, selon les résultats préliminaires de la Direction de l’analyse, de la prévision et des statistiques agricoles (DAPSA) du ministère de l’Agriculture. Comparé à 2015, cette production connait une progression de 6,5%. Celle-ci est principalement tirée par les légumes (plus 7,5%). Par ailleurs, la production de fruits s’est accrue de 2,8% durant la période sous revue. En 2016, les légumes ont représenté 79% de la production horticole du Sénégal contre 21% pour les fruits. S’agissant de la production d’oignons, elle a atteint à 393 225 tonnes en 2016, soit 7% de plus qu’en 2015. Eu égard à l’objectif d’autosuffisance en oignons fixé à...
(Agence Ecofin 07/03/17)
(Agence Ecofin) - En tournée dans le nord du Sénégal depuis le 5 mars, le président de la République Macky Sall a conseillé aux propriétaires des terres rurales de permettre aux investisseurs de les mettre en valeur. Il s’adressait ainsi aux populations de Mbane, dans le département de Dagana où il a inauguré des chambres frigorifiques de la ferme agricole de Senegindia. Si le président est conscient du malaise que provoquent les investissements des multinationales agroindustrielles dans le foncier agricole africain, il estime cependant que le jeu en vaut la chandelle. Une conviction d’autant plus affirmée qu’il compte faire du consentement des populations locales une condition sine qua non à toute attribution ou location de terres. « Nous devons faciliter...
(AFP 06/03/17)
Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a annoncé dimanche qu'il serait interrogé lundi à propos du "détournement" de plus de 2,7 millions d'euros de fonds publics, et il a clamé son innocence. M. Sall, qui dirige la capitale du Sénégal depuis 2009, a tenu une conférence de presse pour se défendre après les accusations de la justice à son encontre. Il a fondu en larmes pendant la conférence en expliquant que sa famille avait été choquée par ces accusations. Il a précisé qu'il accepterait de répondre aux questions de la justice lundi ."Je suis prêt à aller a la CREI (Cour de répression de l'enrichissement illicite) avec tous ceux qui m'accusent", a-t-il dit. "Je vais saisir dès la semaine prochaine...
(La Tribune 06/03/17)
Khalifa Sall fait face au juge d’instruction ce lundi pour répondre aux accusations de détournement de deniers publics portées contre lui. Pour éclairer la lanterne des sénégalais, il a tenu une conférence de presse hier dans l’hôtel de ville de la mairie de Dakar deux jours après la sortie à « charge » du procureur de la république Serigne Bassirou Gueye. Compte rendu. L'hôtel de ville de la mairie de Dakar a refusé du monde hier dans l'après-midi lors de la conférence de presse de l'édile de la capitale sénégalaise. Un exercice à laquelle « le boss de Dakar » ne se livre que rarement. D'habitude, il ne fait pas de conférence de presse, moins encore de point de presse...
(La Tribune 06/03/17)
Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, pourrait être visé par une information judiciaire pour « détournement des deniers publics ». Une affaire destinée à stopper la fulgurante ascension politique du maire de Dakar, outsider principal de Macky Sall pour la présidentielle de 2019 ? Des indices d'une mauvaise gestion de l'édile de la capitale sénégalaise ? Difficile d'avoir une opinion tranchée tant l'affaire défraie la chronique au Sénégal. La communication à la presse du parquet était très attendue par l'opinion publique sénégalaise. Au final, on aura appris peu de choses. Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, pourrait être visé dans « les prochaines semaines » par une information judiciaire pour « détournement des deniers publics », selon Serigne...
(RFI 06/03/17)
Le maire de Dakar est convoqué par la justice ce lundi après-midi. Khalifa Sall fera face à un juge d'instruction, une dizaine de jours après avoir été entendu par la police, dans le cadre d'une enquête sur la gestion d'un fond d'urgence alloué par l'Etat à sa mairie. Dimanche 5 mars, le responsable politique s'est exprimé devant la presse. Il s'est dit « irréprochable » et a accusé le régime de Macky Sall d'être à l'origine de ses ennuis judiciaires. Dans une salle de l'hôtel de ville de Dakar, face à une foule remplie de militants, Khalifa Sall a défendu sa gestion du fond qu'il décrit comme « politique », dont l'existence remonte, a-t-il dit, à plusieurs décennies, connu de...
(Xinhua 06/03/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Le président de l'Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, a appelé samedi l'Afrique à "prendre son destin en main" pour faire face aux situations difficiles qui secouent le monde. "Au moment où l'Europe est secouée par les menaces terroristes et les tentations de repli identitaire et le nationalisme étroit, où l'hémisphère Nord vit une période qui suscite toutes les conjectures avec une situation économique mondiale en clair-obscur, l'Afrique doit prendre son destin en main", a-t-il affirmé en ouvrant à Dakar un symposium de son parti politique, l'Alliance des forces de progrès (AFP). Selon lui, l'Afrique doit "privilégier son unité et son intégration économique, agir en mettant tous les moyens en œuvre pour éduquer et former sa jeunesse,...
(Xinhua 06/03/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Quelque 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis sont arrivés au Sénégal dans la nuit du samedi au dimanche, a annoncé le ministère sénégalais des Affaires étrangères. Dans un communiqué, le ministère a indiqué que toutes les "dispositions pratiques" ont été prises par les services compétents de l'Etat pour leur accueil. En mi-février, les autorités diplomatiques sénégalaises ont révélé que 137 Sénégalais en situation irrégulière aux Etats-Unis font l'objet de mesures de reconduction à la frontière prises par les autorités compétentes américaines. Selon eux, les griefs retenus contre les personnes concernées portent notamment sur l'entrée illégale et des séjours irréguliers sur le territoire américain, le trafic et/ou la consommation de stupéfiants, des délits financiers et des délits de contrefaçon,...
(APA 06/03/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Un accident de la route survenu, dimanche à Saint-Louis (Nord), a fait une quinzaine de personnes, a-t-on appris lundi de source médiatique. «L’accident est survenu sur la Route nationale 2 (RN2), à la sortie de la ville de Saint-Louis (nord), non loin de l’Université Gaston Berger. Quinze personnes y ont perdu la vie», rapporte le quotidien L’As. Il fait état de plusieurs blessés dans cet accident qui a impliqué un car de transport en commun et un camion-citerne. Les deux véhicules sont entrés en collision, avant que le car ne prenne feu. Vendredi dernier, 12 personnes ont également perdu la vie dans un accident à Nioro (Centre). Selon la Direction de la protection civile, les accidents de la...
(RFI 06/03/17)
La Gambie et le Sénégal ont officiellement relancé leurs relations. Après 22 ans de tension durant l’ère Jammeh, la venue d’Adama Barrow en visite officielle durant trois jours a permis d’inscrire dans le marbre ce retour à la normale. Pour marquer l’évènement, des annonces ont donc été faites ce samedi 4 mars. Quatre pages, 14 points. Le communiqué qui scelle définitivement la reprise de relations normalisées a été signé en début d’après-midi par les deux ministres des Affaires étrangères, le Gambien Ousainou Darboe et le Sénégalais Mankeur Ndiaye. Les deux pays veulent faire mettre en place un modèle de partenariat. Un conseil présidentiel est donc créé, il se réunira tous les 6 mois et il permettra de définir les axes...
(APA 06/03/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Le ministère des affaires étrangères du Sénégal annonce dans un communiqué transmis à la presse, de l’arrivée, samedi soir à Dakar, de 130 Sénégalais expulsés des États-Unis. «Toutes les dispositions pratiques ont été prises par les services compétents de l’Etat pour leur accueil», indique la source. La presse sénégalaise avait annoncé il n’y a guère cette expulsion de Sénégalais des USA, suscitant colère et désapprobation parmi la population. Selon des sources concordantes, les griefs retenus contre les Sénégalais expulsés des USA sont relatifs notamment aux délits ‘’d’entrée illégale et de séjours irréguliers sur le territoire américain’’.
(APA 06/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Les résultats provisoires de la campagne agricole 2016-2017 tablent sur une production céréalière de 2 247 094 tonnes, en hausse de 4,4% par rapport à 2015-2016, a appris APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Selon cette structure, la progression est le fait « des performances de la riziculture (plus 4,9%), de la production de maïs (plus 31,6%) et des récoltes de sorgho (plus 2,6%) ». En revanche, une baisse de 6,8% de la production de mil (698 643 tonnes) est observée. L’augmentation de la production céréalière globale est, en partie, imputable à la progression des superficies cultivées (plus 6,4%) qui ont atteint 1 663 754 hectares. En termes de rendements,...
(APA 06/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Les Indices des prix de production des services aux entreprises (IPPS), de nouveaux indices élaborés par l’Agence nationale des statistiques et de la démographie (ANSD), ont connu une situation contrastée quatrième trimestre 2016, a appris APA, samedi, auprès de cette structure. C’est ainsi que les prix de production des services de transport et d’entreposage sont marqués par une baisse de 0,4%. « Ce repli est attribuable aux baisses des prix de production dans le transport routier de longue distance de marchandises (moins 4,3%) et de transport aérien de passagers (moins 0,1%). Toutefois, l’ANSD a noté une hausse des prix de production des services de commissionnaire en douane (plus 41%). Les prix de production des services de transport...

Pages