Mardi 23 Mai 2017
(Senegalactu 02/03/13)
Le leader de Rewmi, parti en France depuis le week-end dernier doit être de retour depuis hier s’il n’y a pas changement de dernière minute de son calendrier. Selon nos sources, Idrissa Seck revient avec un trésor de guerre pour affronter l’Alliance pour la République (APR) mais aussi pour continuer la tournée dans les coins et recoins du pays. L’argent est le nerf de la guerre. Cet adage, Idrissa Seck semble beaucoup trop l’assimiler. En prélude aux prochaines échéances électorales, le patron de Rewmi a débuté sa tournée nationale par le département de Mbour depuis le 17 février pour prendre fin le 21 février. Ce séjour de quatre jours a permis à Idrissa Seck de sillonner tout le département. Aucun...
(22 Septembre 01/03/13)
Arrivé à la tête d’une forte délégation, hier, à Paris, le président de la République, Macky Sall, a entamé une visite de trois jours en France. Il en a profité pour rappeler sa détermination de laisser les coudées franches à la justice sénégalaise pour aller au bout de son travail sur la gestion antérieure des affaires du Sénégal. Fidélité idéologique aux militants de l’Alliance pour la République (Apr) et au peuple Sénégalais qui l’a élu, poursuites des enquêtes judiciaires et remettre le pays sur le chemin du développement, ce sont les différents thèmes abordés par le président Macky Sall, devant la foule venue l’accueillir au Salon d’honneur de l’aéroport d’Orly Ouest. Arrivé sous les coups de 19 h, le chef...
( 01/03/13)
Sorte de véritables «primaires» avant la présidentielle de 2017, les prochaines élections locales pourraient sonner le glas du compagnonnage qui a eu raison de Me Wade, le 25 mars 2012, même si ses principaux acteurs (Macky, Niasse et Tanor) ressassent à tout bout de champ leur disposition à maintenir la dynamique unitaire de Bokk Yaakaar pour mars 2014. Les ambitions des uns et des autres pour les 587 collectivités locales du pays, les divergences et les crocs en jambe qui prospèrent de plus en plus entre alliés comme la fameuse clé de répartition pour ces joutes communales, régionales et rurales sont en passe de pousser vers la sortie beaucoup de souteneurs de Macky Sall. A la limite, ces élections sont...
( 01/03/13)
Décidément ces derniers temps, le Tchad à travers son président, Idriss Déby Itno, nous surprend agréablement. Il est déjà au Mali avec 1800 hommes. Le contingent tchadien dans le bourbier malien est dirigé par son fils le général Mahamat. Son père a invité les soldats maliens à être sur le front plutôt que de se mêler de la politique… En raison du respect et des exigences de la rigueur diplomatique, on peut comprendre aisément la sortie du président tchadien. Au-delà des militaires du Mali, c’est en réalité à ses pairs que Déby s’en prend. Eux qui, au lieu d’agir franchement, perdent le temps dans de vains discours lors de leurs multiples et coûteux sommets. Invité spécial à la 42e session...
(22 Septembre 01/03/13)
Après les Américains et les Français, la Grande Bretagne offre ses services pour aider le Sénégal dans la traque des biens mal acquis. L’ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal l’a fait savoir ce mercredi en marge d’une cérémonie de récompense des lauréats du concours « Entrepreneurship is great », fruit d’une collaboration entre l’ambassade de Grande-Bretagne à Dakar, le British Council et la Sonatel. L’ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal, John Marshall, a offert la collaboration de son pays dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Il l’a fait savoir en marge d’une cérémonie de récompense des lauréats du concours « Entrepreneurship is great », organisée par l’ambassade de Grande-Bretagne à Dakar, le British Council...
(22 Septembre 28/02/13)
Avec la 23e édition du FESPACO qui se tient, depuis le 23 février, dans la capitale du Burkina Faso, c’est tout le continent africain qui célèbre le septième art. Aujourd’hui, ce festival qui fait la fierté du pays hôte fête aussi ses quarante-quatre ans d’existence. C’est dire que l’édition actuelle célèbre, comme seul l’art sait le faire, avec une intensité, particulière, ces instants où le passé vient enrichir le présent et où le futur stimule ce qui existe dans le présent. Et comme l’avait souvent si bien écrit, l’éminent philosophe américain, John Dewey, « nul n’entre dans le royaume de l ‘art s’il n’est affamé et assoiffé ». Mais de quoi nos cinéastes, nos producteurs, nos distributeurs, nos publics sont-ils...
(22 Septembre 26/02/13)
Six anciens responsables politiques sénégalais, dont Karim Wade, ont obtenu gain de cause auprès de la Cour de justice de la Cédéao. Ils contestaient l'interdiction de sortie du territoire imposée par Dakar. Parmi eux, Karim Wade, fils de l'ex-président Abdoulaye Wade. Poursuivis par l'Etat sénégalais pour enrichissement illicite, ils s'étaient vu confisquer leur passeport et interdire de sortir du territoire. La plainte déposée en janvier par le parti de l'ex-président auprès de la Cour de justice de la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) a porté ses fruits: vendredi, le tribunal a ordonné au Sénégal de lever cette interdiction, jugeant que Dakar avait violé la "présomption d'innocence". Mais Dakar ne semble pas prêt à le faire... Ecoutez ci-dessous...
( 22/02/13)
Jusqu’à preuve du contraire, les élections locales seront organisées en mars 2014. Le décret fixant la révision exceptionnelle au 1er avril prochain a été déjà signé. La direction générale des élections (Dge) est en train de prendre les actes et informera, le moment venu, tous les acteurs du processus électoral. Le processus électoral pour les locales de 2014 démarre le 1er avril prochain, par la révision exceptionnelle qui se termine le 30 juin de la même année. Le ministère de l’Intérieur, notamment la Direction générale des élections (Dge), est en train de prendre toutes les dispositions dans ce sens. C’est du moins ce qu’a déclaré hier, sur les ondes de Sud Fm, Macoumba Coumé, le Directeur de la formation et...
( 21/02/13)
Les députés ont commencé à récupérer leurs véhicules de fonction depuis hier. Mais la rupture et l’austérité dont se glorifie le nouveau régime ne sont effectives qu’en parole. En effet, la preuve a été fournie par l’acquisition des nouveaux bolides aux 150 députés de l’Assemblée nationale. Là où Wade s’était contenté d’acheter des Hovers au prix de 16 millions francs l’unité, Macky Sall a cassé sa tirelire pour octroyer un Toyota Fortuner à chaque élu du peuple à 35 millions de francs l’unité. Soit près de six milliards de nos francs pour les 150 parlementaires, si on y ajoute la dizaine d’autres voitures plus luxueuses pour chaque membre du Bureau de l’Assemblée nationale et les présidents de commission. Le Président...
(22 Septembre 20/02/13)
La Société nationale de télécommunications (SONATEL), filiale de l'opérateur français, a réalisé, au terme de la clôture de l'activité 2012, un résultat net de 171 milliards de francs cfa contre 154 milliards de francs Cfa, amassé en 2011. La Société nationale de télécommunications (SONATEL), filiale de l'opérateur français, a réalisé, au terme de la clôture de l'activité 2012, un résultat net de 171 milliards de francs cfa contre 154 milliards de francs Cfa, amassé en 2011. Une grosse timbale pour le géant sénégalais, qui conforte sa position de leader sur le marché. Cette percée fulgurante est le fruit d'une performance réalisée par la société en 2012 (soit une progression annuelle de 11 %), rapporte un document parvenu à Les Afriques...
( 20/02/13)
La sortie au vitriol du coach de Niary Tally, Abdoulaye Ndiaye, dimanche dernier contre Saer Seck, n'a pas été appréciée par les dirigeants de Diambars. Par l'intermédiaire de son directeur sportif, Moussa Camara, le club l'a fait savoir au technicien de NGB. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction hier, Moussa Camara, directeur sportif de Diambars, fait d’abord remarquer que «de manière récurrente et par presse interposée, Diambars fait l'objet depuis son accession en Ligue 1, d'attaques de la part d'entraîneur ou parfois d'autres acteurs du football comme les supporters, sur la base de décisions arbitrales qui ne les agréent pas». «La dernière sortie médiatique dans ce cadre est celui de l'entraîneur de Niary Tally, Abdoulaye Ndiaye qui a déclaré...
(22 Septembre 20/02/13)
Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a discuté, hier à Washington, de la Stratégie de partenariat avec le Sénégal (Cps, selon le sigle en anglais) pour la période 2013 -2017. Le nouvel accord met l'accent sur la croissance économique, la création d'emplois et la réduction de la pauvreté pour un Sénégal émergent. «Cette nouvelle stratégie se veut une traduction du changement souhaité par le peuple sénégalais qui a voté en 2012 pour des politiques publiques générant de la croissance économique durable, capable de créer des emplois pour les jeunes et des possibilités de réduire, de façon significative, voire d'éliminer, la pauvreté au Sénégal», selon Mme Vera Songwe, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. « La...
( 20/02/13)
La proposition de report des prochaines élections locales, agitée au cours du week-end passé, par Jean Paul Diaz, le premier secrétaire du Bloc des centristes Gaindé (BCG), ne semble pas, pour le moment, faire tâche d’huile au sein du landerneau politique. Au contraire, en réaction à l’idée émise par l’ancien ministre libéral de l’Intégration africaine sous Abdou Diouf, actuel allié de Macky Sall, Idrissa Seck de Rewmi et Barthélémy Diaz du Ps ont plaidé le respect du calendrier républicain. Idrissa Seck, l’ancien Premier ministre du Sénégal, leader du Rewmi et membre de Bokk yaakaar (la mouvance présidentielle) est formel. «Il n’est pas convenable de modifier le calendrier républicain, pour des raisons de turbulences dans des associations privées». Se prononçant à...
(22 Septembre 19/02/13)
Hier lundi 18 février, la Gambie fêtait le 48e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. C’est à cette date historique que la quasi-enclave du Sénégal s’est défaite de la férule humiliante du colonisateur pour se constituer en Etat indépendant. 48 ans de souveraineté, ça se fête, dira-t-on. D’ailleurs, depuis l’apparition des soleils des indépendances, ces évènements offrent toujours l’occasion aux chefs d’Etat africains de tester leur cote de popularité auprès de leurs homologues. Pour la circonstance, l’on fait souvent feu de tous bois pour « glaner » le maximum de têtes couronnées, histoire de mieux exulter. Mais hier, Banjul aura donné à voir un spectacle sans éclat, à la limite terne et insipide. Comme à ses...
(22 Septembre 19/02/13)
Le marché de la construction des 2000 logements promis par Macky Sall aux sinistrés des inondations soulève une certaine polémique, entre le ministère de M. Khadim Diop et des promoteurs immobiliers qui jugent que le dossier d’appel d’offres a été taillé sur mesure pour certains. Et qui dénoncent une certaine magouille. Le projet de construction de 2000 logements sociaux lancé par le président de la République Macky Sall pourra-t-il se réaliser, surtout dans les délais et à des coûts abordables ? A ce jour, aucune pierre n’est encore élevée et tel que les choses se présentent, cela risque même de ne pas se passer comme prévu. Plusieurs acteurs économiques émettent des protestations sur la manière dont le ministère de la...
(22 Septembre 14/02/13)
Lors de la cérémonie de remise du Label de certification citoyenne de la bonne gouvernance locale, organisée, hier, par le Forum civil et Enda Graf, le président de la République, Macky Sall, a estimé qu’il faut s’orienter vers la transparence, la seule voie qui permettra à l’Etat d’optimiser ses ressources. Le président de la République a présidé, hier, la cérémonie de remise du Label de certification citoyenne de la bonne gouvernance locale au Théâtre national Daniel Sorano. Il a demandé à tous les dépositaires d’un mandat public de comprendre que l’heure de la transparence a sonné. Il a adressé aux 25 collectivités locales récipiendaires ses félicitations et les a encouragées à persévérer dans cette voie qui mène indubitablement vers le...
(22 Septembre 20/11/12)
Dakar — Les quotidiens traitent mardi de divers sujets d'actualité dont la question de la traque des biens mal acquis qui continue d'alimenter les colonnes de quelques titres de la livraison du jour. Concernant la traque des biens acquis, Libération annonce que l'homme d'affaires Abbas Jaber a été convoqué par les enquêteurs. Jaber doit contribuer à élucider l'affaire du Falcon 50 utilisé par Karim Wade pour ses déplacements, selon ce journal. Le Quotidien creuse le même sillon. "Ces affaires de Jaber qui mènent à Karim", titre le quotidien du groupe Avenir Communication. "Que ce soit le jet privé ou l'ensemble immobilier situé à Paris, l'homme d'affaires Abbas Jaber devra fournir des explications aux enquêteurs", écrit-il. Cela permettra aux enquêteurs "de...
Article(s) relatif(s): 
(22 Septembre 20/11/12)
L'édition 2012 de la campagne de vaccination contre la méningite A a été officiellement lancée, lundi 12 novembre 2012, dans la commune de Kaffrine. Présidée par Eva Marie Coll Seck, lministre de la Santé et de l'Action sociale, elle a mobilisé plusieurs partenaires internationaux, mais aussi les autorités sanitaires administratives et locales de la région. Pour cette année, la campagne élargie de vaccination contre la méningite cible un effectif de quatre (4) millions d'enfants et de jeunes, âgés de 1 à 29 ans, soit 95 % de la population cible. Elle sera également poursuivie sur le territoire national, du 12 au 21 novembre prochain, et pilotée par un ensemble de 35 districts choisis pour la circonstance. Même si de l'avis...
Article(s) relatif(s): 
(22 Septembre 20/11/12)
Dakar — Le procureur du tribunal des flagrants délits de Dakar a requis jeudi soir diverses peines allant de 5 ans à 3 ans de prison mais aussi la relaxe au procès des 57 Thiantacounes poursuivis pour trouble à l'ordre public, rassemblement illicite ayant causé des dommages à la propriété d'autrui et atteinte à la sûreté de l'Etat. Le représentant du ministère public a demandé 5 ans ferme pour les 18 présumés instigateurs ou Diewringue, 3 ans ferme pour les 24 autres prévenus et requis la relaxe pour 15 autres. Le procès se poursuit toujours au Palais de Justice de Dakar où la parole est à la défense. Les 57 disciples de Cheikh Béthio Thioune, appelés Thiantacounes, ont globalement nié...

Pages