Lundi 21 Août 2017
(Le Quotidien (Sn) 05/06/13)
L’Apr est en train de faire nommer ses militants pour occuper les délégations spéciales jadis réservées à l’actuel ministre de l’Assainissement et ancien président de la communauté rurale de Sangalkam, Oumar Guèye. Une guerre déclarée au ministre de l’Hydraulique. La météo de Sangalkam annonce la tempête : l’Alliance pour la Républi­que entre en guerre contre Oumar Guèye. «Seigneur» de cette vaste commu­nauté rurale morcelée en plusieurs zones, le ministre de l’Hy­drau­lique et de l’Assainissement est touché en plein cœur par certains limogeages de ses proches. Ndiagne Diop, premier bras droit politique de Oumar Guèye, par ailleurs président de la délégation spéciale de Bambilor a été démis de ses fonctions. La nouvelle a fini de faire le tour de l’ancienne communauté...
(Setal 05/06/13)
SETAL.NET - Placé sous mandat de dépôt pour enrichissement illicite et concussion dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis, le fils de Wade risque de voir son empire financier s’écrouler tel un château de cartes. Les premiers jalons ont d’ailleurs été posés par la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui, d’après Libération de ce mercredi 05 juin lu par Setal.net, a placé sous administration provisoire deux présumés sociétés écran de Karim Wade. Il s’agit de Dubaï Port World Dakar et Abs. La première gère le terminal à containers du Port autonome de Dakar tandis que la seconde transporte les passagers débarquant ou embarquant à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Non contente...
(Le Quotidien (Sn) 05/06/13)
Entre Idrissa Seck et le Parti démocratique sénégalais, c’est l’histoire d’un couple. L’idylle politique est marquée de mariage, de chaudes accolades, d’incompatibilité d’humeur, de divorce, de séparation de corps. Aujourd’hui, Rewmi et le Pds tentent de raviver la flamme de l’amour pour combattre l’autre fils de la famille libérale, Macky Sall. Tout a commencé dans les années de braise. Au-delà d’un «papa», Abdoulaye Wade, qui constitue sa famille politique libérale dans un Sénégal à domination socialiste, le Parti démocratique sénégalais (Pds) se prépare à la succession. Idrissa Seck, et bien avant lui, d’autres de la «progéniture» du Pape du Sopi se sont faits les gardiens de la maison. Il finira par être adopté et devenir le «fils» le plus choyé,...
(Pressafrik 05/06/13)
La gendarmerie traque les anciens sénateurs. L’Etat qui a décidé depuis vendredi dernier de récupérer de force les véhicules de fonction des anciens membres du sénat a saisi la brigade de gendarmerie de Thiong pour obliger les parlementaires de l’ancienne chambre haute à restituer les voitures en question. Nos confrères de « L’As » indiquent déjà que certains anciens sénateurs comme Kadiata Bâ et Charles Mendy ont été câblés par les pandores. Un geste qui dit-on, a suscité le courroux des anciens sénateurs qui exigent néanmoins la pension de retraite que leur avait promis le chef de l’Etat. Mamadou Sakhir Ndiaye
(Pressafrik 05/06/13)
La gestion d’Idrissa Seck est loin de charmer tous les responsables de son parti Rewmi. Lors d’une assemblée générale tenue hier mardi pour le lancement de la vente des cartes, un des responsables de la première heure de ce parti, en l’occurrence Moussa Diaw qui a boycotté la rencontre n’a pas tremblé pour tirer à boulets rouges sur son mentor. « Tout ce qu’Idrissa Seck reprochait au président Me Abdoulaye Wade dans ces moments où il venait d’être exclu du parti démocratique sénégalais, il est en train de le reproduire au Rewmi qu’il gère comme sa propriété. Il veut régner en monarque, mais ça ne peut pas se passer comme tel », a pesté M. Diaw qui a qualifié de...
( 05/06/13)
Le recouvrement se poursuit et semble productif pour le ministre de la justice Aminata Touré. Le journal l'Observateur renseigne que la garde des sceaux va remettre, ce mercredi, au ministre du budget, un autre chèque de 1 milliard de Fcfa recouvré auprès d'entreprises qui ont accepté de transiger. Le Ministre est sorti de sa réserve pour clarifier son acte contesté par certains, qui a consisté à remettre un chèque au budget. A ce propos elle fera savoir: " Il n'ya vraiment pas de quoi fouetter un chat. J'ai juste réceptionné un chèque pour le compte du ministre du budget. La bonne gouvernance sert à ramener les fonds publics à leur destination prioritaire. Toutes les procédures sont respectées. Il y a...
( 05/06/13)
Les soldats sénégalais envoyés au Mali se trouvent dans des conditions assez difficiles. le journal l'As quotidien rapporte ainsi l'aveu du ministre des Forces armées Augustin Tine qui faisait face hier à l'Assemblée nationale pour répondre à la question orale posée par Mamadou Diop Decroix. Le député non inscrit voulait être édifié sur l'engagement et les conditions de travail des Jambars au Mali. En dépit des difficultés auxquelles ils sont confrontés, indique Augustin Tine, les soldats sont préparés à cette situation. REWMI.COM/MK
(Leral 05/06/13)
La Commission d'instruction de la Crei, en décidant de mettre sous administration provisoire trois sociétés "impliquées" dans le volet Karim Wade, risque de se retrouver dans l'impasse. C'est du moins l'avis d'un des conseils de Karim Wade, selon L'As. De l'avis d'un conseil de Karim Wade, qui requiert l'anonymat, avec la mise sous administration provisoire de trois sociétés qui sont Dp World, Shs Sénégal, et Abs Sénégal, une alternative s'offre à l'Etat. "Soit il fonce et maintient la mesure contre Dp World et dans ce cas nous allons droit vers un incident diplomatique avec DubaÏ, sans parler des problèmes d'investissements; soit il recule et ce sera l'aveu au grand jour que tout le dossier de Karim Wade est bidon. Conclusion...
(Dakaractu 05/06/13)
Entre Moustapha Niasse, le président de l’Assemblée nationale et Me Elhadji Diouf, député et patron du Ptp, ce n’est plus le parfait amour. Et pourtant l’avocat était l’un des plus farouches souteneurs de Niasse, candidat de Benno Siggil Senegaal à la présidentielle de 2012. De bonnes sources, le torchon a commencé à brûler entre les deux hommes politiques, au lendemain de la formation du premier gouvernement de l’ère Macky Sall. Le tonitruant avocat a été zappé de l’attelage gouvernemental, ce qu’il a considéré comme un manque de considération au regard de son apport dans la coalition de Niasse. Il s’est braqué avant d’aller à la conquête de l’Assemblée nationale sous la bannière de son parti. Il est élu au plus...
(Dakaractu 05/06/13)
La traque des biens supposés mal acquis continue de s’imposer aux quotidiens dont de nombreux titres reviennent sur cette question, notamment en partant du placement sous administration provisoire de certaines sociétés supposées appartenir à Wade, l’un des principaux responsables de l’ancien régime visés par la traque des biens ‘’mal acquis’’. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ‘’s’apprête à fouiller chez Wade, annonce ainsi La Tribune. ‘’Au-delà des commissions rogatoires qui ont pour but de consolider les termes de l’accusation qui valent à Karim Wade et à certains de ses proches d’être placés sous mandant de dépôt, les juges ont repris la société ABS, supposée appartenir à Karim Wade, pour la confier au cabinet Bécaye Sène’’, explique ce quotidien...
(Dakaractu 05/06/13)
DAKARACTU.COM Après la chute de N'dèye Khady Guèye ex administratrice du FPE, les choses semblent aller dans le mauvais sens pour certaines personnes qui avaient contracté ou avalisé des prêts. C’est dire que la nébuleuse FPE n’a pas encore fini de faire parler d’elle. De bonnes sources, des milliards de nos pauvres francs ont été gracieusement « offerts » à des partisans de l’ancien Président sans contrepartie aucune et souvent sous forme de financement ou de prêt octroyé, sans autre but que de créer de nouveaux milliardaires, pour paraphraser Wade himself. Le dernier rapport de la Cour des Comptes avait fini d’édifier les tenants actuels du Pouvoir sur l’étendue des dégâts. Pour la plupart, ces attributaires de crédit s’étaient regroupés...
(Leral 05/06/13)
Le ministre de la Justice estime n’avoir commis aucune faute en remettant au ministre du Budget, la somme d’un milliard de FCfa, recouvrés dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Selon Aminata Touré, toutes les procédures ont été respectées. « Il y aura une loi de finances rectificative pour réaffecter les sommes recouvrées. Ce que nous avons fait, c’est essayer de rétablir le préjudice que l’Etat a subi et cela, les gens devaient le saluer. Si c’est cela faire une faute, j’aimerai en faire autant que possible », a-t-elle déclaré. Concernant l’utilisation de cet argent, Mimi Touré dit suivre les indications du Président de la République. « Le chef de l’Etat avait déclaré qu’il veut que les...
(Sud Quotidien 05/06/13)
L’introduction de l’enseignement arabe dans les écoles est une grande source de motivation pour l’inscription des enfants à l’école au niveau de la région de Kaffrine. C’est l’inspecteur d’Académie, Karim Kébé, qui l’a fait savoir hier, mardi, à l’occasion de la présentation de son rapport introductif du Comité régional de développement (Crd) consacré à l’éducation. « Les populations qui sont fortement ancrées dans des valeurs islamiques ne s’identifient pas au modèle éducatif actuel proposé. Ils souhaitent bénéficier de structures prenant en charge la dimension religieuse ». L’annonce est de l’inspecteur d’Académie, Karim Kébé dans son rapport introductif. C’était à l’occasion du comité régional de développement (Crd) consacré au secteur de l’éducation dans la région de Kaffrine. Pour M. Kébé, «...
(Sud Quotidien 05/06/13)
En visite de partage et d’informations à la cimenterie Dangoté, à Pout, le lundi 03 juin, les députés du groupe Benoo Bokk Yakaar, par la voix de leur président, Moustapha Diakhaté, a exprimé son intention de s’impliquer pour une solution heureuse au litige foncier qui oppose le projet Dangoté à la famille de Serigne Saliou Mbacké. 9h30 mn. La caravane des députés du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yakaar, composée d’un bus et d’une dizaine de voitures 4x4, quitte l’Assemblée Nationale, en direction de Pout (à une trentaine de kilomètres de Dakar). Après deux heures de route, précisément, à 11h20 mn, la délégation des députés débarque, sous une chaleur accablante, à Dallan, le village qui abrite la cimenterie Dangoté. Un très...
(Sud Quotidien 05/06/13)
Va-t-on vers la ponction ou l’ajustement des salaires des enseignants grévistes ? Tout porte à le croire. Le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam entend appliquer la loi qui veut que tout gréviste et les enseignants se trouvant dans le cas d’espèce, ne soient pas être payés les jours de grèves. Il l’a fait savoir hier, mardi 4 juin, à l’occasion du Comité régional de développement consacré au secteur de l’éducation dans la région de Kaffrine. A l’occasion du Comité régional de développement (Crd) consacré au secteur de l’éducation dans la région de Kaffrine, Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’éducation a dit hier, mardi, que « les jours de grèves ne doivent pas être payés». Le ministre de...
(Sud Quotidien 05/06/13)
(Correspondance particulière) – A partir du 1er juillet 2013 le Sénégal va appliquer la réciprocité des visas. A moins d'un mois de cette échéance, les touristes français et les Sénégalais binationaux qui s'apprêtent à aller en vacances au Sénégal s’inquiètent de l’absence de communication sur le lieu de délivrance du visa de même que la date de mise en œuvre. Le consulat du Sénégal à Paris ne sait pas quoi faire Sollicités par nos soins pour obtenir des informations sur les modalités d'obtention du visa d'entrée au Sénégal pour les touristes et pour les binationaux, les services du consulat général de Paris ont expliqué n'avoir pas encore reçu les instructions relatives à la mise en œuvre de cette procédure. Ils...
(Enquête 05/06/13)
52 députés du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar étaient en tournée hier dans la région de Thiès pour avoir une meilleure compréhension des difficultés auxquelles sont confrontées la cimenterie Dangote et la société Transrail, en plus d'un saut dans des zones inondables. Deux mois après le forum de redevabilité parlementaire organisé par les députés de Thiès avec l’appui du Forum civil, les députés du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar ont fait le déplacement au niveau de la cimenterie Dangote pour s’imprégner davantage du litige foncier qui oppose Aliko Dangote, milliardaire et propriétaire de l'entreprise, aux héritiers de feu Serigne Saliou Mbacké. En effet, un premier décret présidentiel en 2006 a attribué 941 hectares de terres à l'ex-khalife général des mourides...
(Enquête 05/06/13)
Le ''Lion de Guédiawaye'' a fini de remplir sa mission en s'imposant face à Tapha Tine de l'écurie ''Baol Mbollo''. Au lendemain de sa victoire, Balla Gaye 2 a tenu à préciser que son adversaire de dimanche dernier, de même que Modou Lô, n'ont pas encore atteint son niveau. Il dit avoir tourné leur page ainsi que celle de Yékini mais il ouvre la porte à Eumeu Sène... Qu’est-ce qui a été déterminant lors de votre victoire devant Tapha Tine ? Je me suis préparé sur tous les plans. Je crois que c’était ça le plus important. Je l’ai battu à travers la lutte, un aspect que j’ai beaucoup travaillé durant la préparation. Je me suis défoncé comme un fou...
( 05/06/13)
NETTALI.NET - On ne l’avait plus entendu depuis longtemps celui-là. On parle de Cheikh Tidiane Sy, ancien de la justice sous Wade. C’est la raisn pour laquelle Aminata Touré, l’actuelle ministre de la Justice devra se boucher les oreilles jeudi prochain. En effet son prédécesseur au 7e étage du building administratif, Cheikh Tidiane Sy, va briser le silence ce jeudi. Il tient une conférence de presse à 16 heures, à l’hôtel Terrou Bi. Il a ainsi décidé de se prononcer sur l’actualité nationale, principalement sur la traque des biens supposés mal acquis. Il ne manquera surement pas de se prononcer sur l’incarcération de son fils, Thierno Ousmane Sy, qui croupit depuis des mois à la Maison d’arrêt et de correction...
( 05/06/13)
NETTALI.NET - Mahmout Saleh n’est pas d’accord avec les sorties d’Idrissa Seck qui déclare qu’on n’a pas à attendre les réformes institutionnelles et que la loi Sada Ndiaye doit être abrogée dans les meilleurs délais. Le ministre conseiller auprès du Président de la République pense qu’Idy fait juste une déclaration politique. Mahmout Saleh fait la leçon à Idrissa Seck. Il pense que le maire de Thiès est malvenu pour parler d’abrogation de la loi Sada Ndiaye qui avait servi à liquider Macky Sall lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale. « Les démocrates se doivent d’être au service de la démocratie et non pas l’instrumentaliser à des fins privées ou des positionnements partisans ou politiques. Les questions de démocratie sont tellement...

Pages