Vendredi 23 Février 2018
(RFI 05/08/13)
Macky Sall veut faire taire les divergences au sein de son. Le président sénégalais est arrivé au pouvoir en avril 2012 grâce à la coalition Benno Bokk Yakaar, dans laquelle figurent notamment Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng ou encore Idrissa Seck. Aujourd’hui, Macky Sall veut mettre les choses au clair au sein de sa coalition d’origine, Macky 2012, qui ces derniers temps, s’en prend aux partis alliés, risquant ainsi de fragiliser l’unité de son alliance gouvernementale. « Je mettrai bientôt fin à la récréation au sein du parti », a déclaré Macky Sall d’un ton ferme. « Ce n’est pas acceptable, a-t-il poursuivi, que certaines positions soient prises à l’encontre de nos alliés, à qui on doit du respect »...
(Sud Quotidien 05/08/13)
En visite samedi, 03 août, à la ferme agricole moderne de Keur Momar Sarr, dans le département de Louga, le Premier ministre Abdoul Mbaye a souligné la nécessité de reproduire la ferme agricole moderne de cette localité, à travers le Sénégal dans le but de faire de l’agriculture l’outil d’émergence économique du Sénégal. La religion de Abdoul Mbaye est faite. «L’émergence du Sénégal passera par le développement de son agriculture.» Le Premier ministre attend de ce secteur, non seulement le développement de l’emploi, mais aussi la lutte contre l’insécurité alimentaire. «Un pays ne peut se passer de l’agriculture pour se nourrir, ce n’est possible pas possible», a martelé samedi, le chef du gouvernement, au terme d’une visite de la ferme...
(APS 05/08/13)
L’Etat du Sénégal n’a jamais eu autant de « rentrées d’argent » qu’il en a maintenant, a soutenu samedi le président Macky Sall, faisant valoir que les salaires des fonctionnaires et la dette intérieure sont payés à temps et les programmes d’investissement public déroulés. « Le Sénégal est sur la bonne rampe et jamais il n’y a eu autant de rentrées d’argent, malgré la baisse de la contribution de la diaspora, en raison de la crise économique », a assuré M. Sall, ajoutant vouloir « remettre de l’ordre dans la gestion des deniers publics, sans état d’âme ». « Il faut lutter contre les spéculateurs, la fraude, l’argent sale, qui ne profite pas au développement du pays mais à des...
(Le Quotidien (Sn) 05/08/13)
C’est Macky Sall qui a débauché Nafissatou Diop Cissé. Non, c’est elle qui est allée vers lui. La constante, c’est que le président de la République et leader de l’Apr continue de nettoyer Rewmi, qui a déjà perdu Oumar Guèye et Pape Diouf. Et dans une guerre à tout prix, même au détriment des valeurs prônées par la «rupture». Nafissatou Diop Cissé a quitté Idrissa Seck pour Macky Sall. Un recrutement qui ne peut être isolé du duel Seck et Sall entre les leaders de Rewmi et de l’Alliance pour la République (Apr), depuis le 25 mars, anniversaire de la deuxième alternance. Le maire de Thiès avait promis qu’il ne mettra plus de gants pour porter des critiques «objectives» contre...
(AIP 05/08/13)
Abidjan, 05 août (AIP)- L'embellie de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) se poursuit, avec les indices BRVM 10 et BRVM Composite qui ont obtenu des gains de plus d'un point. L'indice BRVM Composite a terminé avec une hausse de 1,24%, à 209,82 points contre 207,26 comme précédemment. Le BRVM 10 a également obtenu une hausse de 1,38% par rapport à la précédente, passant de 230,25 à 233,43 points. La capitalisation boursière sur le marché des actions s'élève à 5.092,19 milliards de FCFA. Pour sa part, le marché des obligations, en dépit des 2.504 titres échangés, a affiché un montant de 967,23 milliards de FCFA, inférieur au 1.000 milliards atteints, il y a environ quatre mois. Quelque 15.531 actions...
(Les Afriques 03/08/13)
La mise en service de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio, tronçon de 25 km, a été inaugurée ce jeudi 1er août 2013 par le chef de l'Etat, Macky Sall, accompagné de plusieurs personnalités gouvernementales et autres partenaires techniques et financiers. L'infrastructure, dont les travaux ont démarré depuis 2009, fruit d'un partenariat public-privé, a nécessité un investissement financier global de 380,2 milliards f CFA, dont 193,5 milliards mobilisés par l'Etat, 61 milliards consentis par le concessionnaire et le reste du financement assuré par un pool d'institutions financières (BM, BAD, AFD). Enfin ouf! Le robuste serpent métallique long de 25 km sort de terre. Cinq ans après le lancement des travaux, l'ambitieux projet d'autoroute à péage, fruit d'un partenariat public-privé, devra permettre aux...
(Le Soleil 03/08/13)
La commission sénégalo-gambienne de gestion des frontières, réunie à Dakar, du 29 juillet au 2 août, demande auxprésidents sénégalais Macky Sall et gambien Yaya Jammeh à d’aider au lancement des missions de sensibilisation destinées à faciliter un programme d’installation des bornes frontières entre les deux pays. « Nous invitons les deux chefs d’Etat Yaya Jammeh et Macky Sall à venir nous aider à lancer ces missions de sensibilisation. Lorsque les deux chefs donnent le coup d’envoi de ces missions de sensibilisation, il y aura plus d’impact chez les populations », a dit le général de division Saliou Ndiaye, président de la Commission nationale de gestion des frontières du Sénégal. Il s’entretenait avec l’Aps à l’issue d’un atelier organisé par la...
(Le Quotidien (Sn) 03/08/13)
Le procureur de la République a décidé de confier l’enquête judiciaire sur l’affaire de la drogue dans la police au Doyen des juges en lui demandant de joindre celle-ci au dossier de Austin. Il a sollicité de sa part beaucoup «de diligence et de fermeté» dans la conduite de ce dossier. Le procureur de la République met le turbo pour démêler le scandale de la drogue qui secoue la police. Hier, il a envoyé son réquisitoire introductif au Doyen des juges : Il lui a chargé d’éclairer cette affaire et d’enquêter sur les accusations portées par le commissaire Keïta sur Abdoulaye Niang. Serigne Bassirou Guèye, qui s’est auto-saisi dès l’éclatement de l’affaire, a demandé à Mahawa Sémou Diouf de la...
(Sud Quotidien 03/08/13)
Le président de la République Macky Sall qui a présidé hier vendredi, l'édition 2013 de la cérémonie de remise de prix aux lauréats du Concours général, a plaidé pour une école de rupture. Une école marquée par la consolidation de la citoyenneté et des valeurs républicaines. 95 distinctions ont été remises aux lauréats. Ibrahima Kane du Prytanée militaire et Massamba Diop du groupe Yavuz Sélim sont sortis du lot. L'école sénégalaise doit assumer les ruptures nécessaires à l’avènement de "l'école du futur". C’est le seul moyen de consolider la citoyenneté et les valeurs de la République, a laissé entendre hier vendredi, le chef de l’Etat Macky Sall, lors de la cérémonie de remise de prix aux lauréats de l’édition 2013...
(Sud Quotidien 03/08/13)
Une large frange de la population sénégalaise demeure confrontée à la pauvreté, en dépit des taux de croissance économiques obtenus dans les quinze dernières années. Ceci peut être formellement appréhendé à travers plusieurs indices de pauvreté qui, bien que discutables, tant dans leur méthodologie d’approche que dans leur pertinence, sont confortés par les réalités de la vie quotidienne au Sénégal. Ainsi, la mendicité demeure importante dans les grandes villes, tout comme le chômage, tandis que les populations des zones rurales et péri-urbaines continuent d’être frappées par l’ignorance, la difficulté de satisfaire les besoins alimentaires quotidiens, d’accéder aux services de santé, au logement et au transport, à l’eau, à l’électricité et au téléphone, en somme à tout ce qui participe d’une...
(Sud Quotidien 02/08/13)
Le président de la république Macky Sall a présidé hier jeudi, à Diamniadio, la cérémonie officielle de mise en circulation de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio. Macky Sall a rappelé que quelque 380 milliards de francs Cfa ont été investis dans l’ouvrage. 380 milliards de francs Cfa. C’est le coût global de l’ouvrage de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio. Le président Macky Sall l’a rappelé hier, jeudi 1er Aout, à l’occasion de la cérémonie officielle de mise en service du dernier tronçon de ladite autoroute. Le président Macky Sall, après avoir remercié son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade. «En 2005, alors que j’étais premier ministre, j’ai procédé au lancement de la première phase de l’autoroute à péage. C’est ici le lieu de saluer...
(Sud Quotidien 02/08/13)
A peine revenu d’un séjour prolongé au Maroc, Macky Sall a annoncé hier, jeudi 01 août, une pause dans les réunions du Conseil des ministres. Le chef de l’Etat qui avait réquisitionné les ministres en décrétant en début juillet qu’il n’y aurait pas de vacances gouvernementales, cette année, a toutefois tenu à préciser que l’action gouvernementale poursuivait son cours . Suffisant pour certains acteurs de se demander si le réaménagement de l’attelage gouvernemental, tant supputé par les analystes politiques, n’était pas arrivé à terme ! Va-t-on vers un réaménagement imminent de l’attelage gouvernemental ? La question mérite bien d’être posée, semble-t-il, après la décision du Président Macky Sall d’apporter une pause dans les conseils des ministres. A peine revenu d’un...
(Le Soleil 02/08/13)
Dans sa lutte contre la pauvreté, le gouvernement a l’ambition d’impulser une nouvelle dynamique de relance de la croissance économique. Dans cette bataille, le chef de l’Etat qui a dirigé, hier, le Conseil présidentiel sur le suivi de la politique économique et sociale, compte s’appuyer sur les orientations de la Stratégie nationale de développement économique et social (Sndes). Le président Macky Sall a affiché l’ambition du gouvernement consistant à « impulser une nouvelle dynamique de relance de la croissance économique. S’exprimant, hier, à l’occasion du Conseil présidentiel sur le suivi de la politique économique et sociale, le chef de l’Etat a déclaré que « l’ambition du gouvernement est d’impulser une nouvelle dynamique de relance de la croissance économique, afin de...
(Sud Quotidien 02/08/13)
Faut-il supprimer l’Agence pour la régulation des marchés publics (ARMP) et sa Direction centrale des marchés publics (Dcmp) ? La question mérite d’être posée. Et pour cause, c’est le président de la République, lui-même, qui a décidé de « valider » les marchés de gré à gré. Face au patronat lors d’un conseil présidentiel sur les questions économiques et sociales hier, jeudi 1er août 2013, Macky Sall a déclaré qu’il n’entendait pas se « laisser enfermer dans des procédures longues et obsolètes» qui plomberaient son action et son ambition pour le Sénégal. Les titres de «bons ou mauvais élèves» décernés par les institutions financières pour les Etats qui respectent les règles de transparence et de bonne gouvernance, le Chef de...
(Setal 02/08/13)
Abbas Jaber! Ce nom pourrait bien ressurgir dans l'affaire des biens mal acquis. En effet, le ministère de la justice, Mimi Touré en tête, entend ré-ouvrir le dossier dit de l'avion de Karim Wade, à la suite de la découverte de nouveaux éléments dans le dossier. Abbas Jaber, patron de Suneor, avait vendu dès le lendemain de la chute de l'ancien régime le dit aéronef pour un prix de près de trois (3) milliards de francs CFA et dissout la société Vigeo qui avait en charge l'exploitation de ce jet privé. Pour des sources interrogées au ministère de la justice, Jaber a cherché à dissimuler des informations concernant cet avion dont l'origine, le financement et l'exploitation sont entourés du plus...
(Setal 02/08/13)
SETAL.NET - Combattu de toutes parts, le premier ministre Abdoul Mbaye n’entend pas courber l’échine face à ses détracteurs qui, selon lui, risquent de s’épuiser sans atteindre leur but. Il est belliqueux ! Il, c’est le premier ministre du Sénégal, Abdoul Mbaye. Au détour d’un entretien qu’il a accordé au quotidien l’Observateur, le fils de Kéba Mbaye s’adresse à ses pourfendeurs et tient à ce que ces derniers sachent qu’il n’est pas prêt à lâcher du lest malgré leurs manœuvres pour avoir sa peau. « Aujourd’hui, je suis dans la fonction, grâce à la confiance du Président Macky Sall, mais c’est le Bon Dieu qui en a décidé ainsi. Le jour où il décidera que c’est terminé, ce sera irrévocable...
( 02/08/13)
La Cour suprême a déclaré irrecevable la plainte déposée par Karim Wade, Samuel Sarr, Omar Sarr, entre autres, qui, suite à la mesure d’interdiction de sortie de territoire qui leur est notifiée, avaient trainé le Procureur spécial près la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite, Alioune Ndao, devant dame justice pour forfaiture. Selon l’Observateur, la haute juridiction, après avoir écouté le parquet et les avocats des plaignants développer leurs arguments, a tranché en faveur du procureur Alioune Ndao, absent lors de l’audience. «La Cour dit que seul le Procureur Général (près la Cour suprême : Ndlr) peut demander qu’il (Alioune Ndao) soit poursuivi de forfaiture», confie une source proche du dossier. Une décision que la Cour a prise après le...
(RFI 02/08/13)
Au Sénégal, le gouvernement a inauguré hier l’autoroute à péage, qui relie Dakar à Diamniadio, sur la petite côte. Cette route s’étend sur 41 kilomètres. Il a fallu mobiliser 127 milliards de francs CFA pour la construire. Sur le premier tronçon de 4 kilomètres ouvert au public fin 2011, il y avait jusqu'à présent 21 000 passagers par jour. C’est la première infrastructure de ce type, qui allie un partenariat entre le secteur public et privé. L’objectif de cette autoroute est de décongestionner la capitale.
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
(Xinhua 01/08/13)
DAKAR, 31 juillet (Xinhua) -- La France, par l' intermédiaire de son agence de développement (Agence française de développement,AFD), a accordé au Sénégal un prêt de soutien budgétaire d' un montant de 60 millions d' euros, soit 39,3 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source officielle. Ce prêt, consenti à un taux d' intérêt de 2,04% pour une durée maximale de 25 ans, couvre le financement partiel du Programme économique et financier du Sénégal pour les années 2013 et 2014, précise-t-on de même source. L' accord de prêt a été signé par le ministre sénégalais de l' Economie et des Finances Amadou Kane et le directeur du département Afrique de l'AFD, Yves Boudot. M. Kane a déclaré à cette...

Pages