Mercredi 22 Novembre 2017
(Pressafrik 05/07/13)
Au titre des mesures individuelles, le conseil a pris les mesures suivantes : § Le Général de Brigade Alioune DIEYE est nommé représentant permanent du Sénégal auprès de l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI) à Montréal, avec rang d’Ambassadeur, en remplacement de Monsieur Amadou Tidiane HANE, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ; § Monsieur Ibahima Moctala LO, Enseignant chercheur, est nommé Directeur du Livre et de la Lecture au Ministère de la Culture, en remplacement de Madame Mariama Ndoye SECK. Jean Louis DJIBA Vendredi 5 Juillet 2013 - 09:42
(Pressafrik 05/07/13)
Trois personnes, dont Saleh Younous et Mbaikoubou Nestor, deux anciens directeurs de la DDS, la Direction de la documentation et de la sécurité, la police politique de Hissène Habré, ont été arrêtées jeudi 4 juillet à Ndjamena. Ces arrestations ont été effectuées dans le cadre de la procédure tchadienne contre l'ancien président et plusieurs personnalités de son régime. Cette procédure, ouverte depuis 1996, connaît une accélération qui n’est pas étrangère aux préparatifs du jugement de Hissène Habré à Dakar. Le général Mbaikoubou Nestor a été directeur de la DDS pendant quelques mois à la fin des années 80. Tombé en disgrâce, il avait été emprisonné par les hommes qu’il commandait avant d'être libéré en décembre 1990. Autre personnalité arrêtée, Saleh...
(Xinhua 05/07/13)
DAKAR -- Les avocats de l'ex-président tchadien Hissène Habré, inculpé à Dakar pour "crimes contre l' humanité, crimes de guerre et de torture", ont décidé de boycotter son procès prévu devant le tribunal spécial de Dakar, rapporte la presse locale. Au cours d' une conférence de presse tenue mercredi, les conseillers de Habré ont décidé de se mettre en retrait de la procédure enclenchée, estimant que "le tribunal spécial a déjà signé l' arrêt de la condamnation de leur client". Cité par le journal Sud, l'avocat français François Serres, a précisé que le boycott du procès "est une décision du président Habré qui considère que la procédure menée par les Chambres africaines extraordinaires est inéquitable". L' ex-président tchadien Hissène Habré...
( 05/07/13)
C'est la fin d'un long suspens lié à la candidature du Sénégal au Comité international Olympique. Diagna Ndiaye et Abdoul Mbaye ont tous les deux vu leur candidature recalée. La candidature de M Ndiaye, président du Comité national olympique sénégalais (Cnoss) a pourtant été soutenue par l'Etat du Sénégal. Ses proches accusent le Premier ministre d'avoir mené un lobbying discret pour la torpiller. les proches de Abdoul Mbaye réfutent ces accusations et soutiennent que le Cio, à l'image de la Fifa, n'apprécie pas trop que les Etats s'incrustent dans ses affaires, faisant allusion à la lettre que l'Etat du Sénégal a envoyée au Cio pour soutenir Diagna Ndiaye. En tout cas, une chose est sûre : Les deux candidats savaient...
( 05/07/13)
NETTALI.NET - L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Lewis Lukens soutient qu’il est fier d’être l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal et remercie les sénégalais de l’accueil chaleureux qu’ils ont réservé au président américain, lors de son séjour. « Mercredi dernier, le président Macky Sall et moi avons eu le grand honneur d’accueillir le président Barack Obama au Sénégal. Je suis ravi que cette visite ait eu lieu. Pendant les deux années que j’ai passées ici comme ambassadeur, j’ai fini par vraiment aimer et apprécier le Sénégal, ses habitants et leur Téranga. En tant que partenaire et ami de cette nation, honnêtement je peux dire que ce fut un plaisir absolu et un privilège de présenter personnellement le président Obama au Sénégal...
( 05/07/13)
NETTALI.NET - Lors du comité directeur de la convergence Bokk Gis Gis, Pape Diop a demandé au gouvernement de Macky Sall de faire la lumière sur les milliards collectés lors des inondations de 2012. « Nous demandons au gouvernement d’apporter la lumière sur les milliards FCfa collectés pour lutter contre les inondations et l’appui aux populations sinistrées. Car, jusqu’aujourd’hui, aucune amélioration n’est notée au niveau des zones concernées », déclare Pape Diop, lors de leur réunion du comité directeur. « Puisque le pouvoir parle aujourd’hui de bonne gouvernance et de transparence, en tant que citoyens sénégalais, nous voulons savoir où sont passés les fonds pour la gestion des inondations de 2012. Cet argent appartient aux Sénégalais qui ont de manière...
( 05/07/13)
NETTALI.NET - L’équipe du Dakar Université Club (Duc) va faire un boycott général des finales de la saison en guise de protestation contre la décison de la fédération sénégalaise de basketball d’avoir attribué le titre de finaliste de la Coupe du Sénégal dame à leur adversaire du Saint Louis Basket Club ainsi qu’une amende assortie d’un sursis à la suite des incidents qui avaient émaillé la rencontre. Les responsables du club estudiantin avaient fait face à la presse hier mercredi 3 juillet, à l’université de Dakar. A l’issue de cette rencontre, ils ont manifesté leur mécontentement à l’endroit des dirigeants de la fédération sénégalaise de basket, en décidant qu’ils ne joueront point les finales de play-off dames et hommes qui...
( 05/07/13)
L'ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal n'a pas tari d'éloges à l'endroit de l'ancien chef de l'Etat Abdoulaye Wade. Il invite le peuple sénégalais à lui reconnaitre " tout ce qu'il a apporté au Sénégal ". Invité hier à l' Ecole supérieure d'économie appliquée par l'Eco forum de l'école à une conférence sur " la problématique de l'intégration économique africaine ", Cheikh Tidiane Gadio s'est montré nostalgique. Dans les colonnes du journal l'As, il dit : « J'ai un immense respect pour tous nos frères et nos sœurs d'Haïti, « la première République noire » et en ce sens donc, il faut saluer le geste de l'ancien Président Abdoulaye Wade pour les étudiants haïtiens. J'ai eu avec lui quelques...
( 05/07/13)
NETTALI.NET - Bara Gaye veut que les députés déposent une proposition de loi leur permettant de pouvoir visiter les prisons du pays autant de fois qu’ils le veulent sans autorisation du parquet. Selon lui, le constant est alarmant à Rebeuss. Bara Gaye veut qu’une loi puisse autoriser les députés à visiter les prisons sans autorisation préalable du parquet. « Les prisons du pays ont fait le trop plein. Exemple : la capacité d’accueil de celle de Rebeuss est de 700 personnes. Aujourd’hui, elle abrite en moyenne 2.500. A Rebeuss, les chambres 3, 4, 9 et 10 qui doivent contenir tout au plus 50 détenus, sont aujourd’hui remplis jusqu’à 270, 280 détenus. Conséquence : il ne se passe pas 2 semaines...
(APS 05/07/13)
Sébikotane, 5 juil (APS) - Le ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Arame Ndoye, a fait part vendredi à Sébikotane (Rufisque) de sa volonté de soutenir les services régionaux d’appui au développement local, afin de leur permettre de mieux exécuter leur mission sur le terrain. ‘‘Il m’est, en effet, souvent revenu et je me suis rendue compte, par moi-même, lors de mes déplacements que les services déconcentrés de mon département (...) sont confrontés dans l’exercice de leur travail à de sérieuses difficultés aux plans matériel et logistique’’, a relevé Arame Ndoye. Mme Ndoye s’exprimait à l’occasion de la réunion annuelle des chefs de service régional d’appui au développement local, au cours de laquelle, elle a remis du...
(Le Soleil 05/07/13)
Le Pdg de la Compagnie Corsair, Pascal de Izaguirre a été reçu mercredi par le chef de l’Etat, Macky Sall. M. Izaguirre était venu faire le bilan des premiers mois d'exploitation de la ligne Paris-Dakar et remercier le président Sall de la confiance placée en sa compagnie pour le développement du trafic aérien et du tourisme entre la France et le Sénégal. Il était accompagné de Sylvain Bosc, directeur adjoint, Martine Haas, directrice de la Communication et de notre compatriote, Ibra B. Wane, représentant général de la Compagnie en Afrique. WRITTEN BY AMA
(Le Soleil 05/07/13)
La Gambie organise, aujourd’hui et demain à Banjul, un tournoi international regroupant, en plus du pays hôte, le Sénégal, la Guinée-Bissau et le Nigeria. Une compétition qui veut s’ouvrir plus tard aux autres pays membres de la sous-région. Selon Matar Diédhiou, le président de la Fédération gambienne de lutte, l’objectif est de faire de cet événement le troisième tournoi de lutte africaine de la Cedeao (Tolac), après ceux de Niamey et de Dakar. Après le Niger et le Sénégal, la Gambie organise son tournoi de lutte sous-régional, aujourd’hui et demain à Banjul. Un événement qui, outre le pays hôte, verra la participation du Sénégal, du Niger et de la Guinée-Bissau, trois grandes nations de lutte de l’espace Cedeao. Pour sa...
(Dakaractu 04/07/13)
DAKARACTU.COM Après la mort accidentelle d'un enfant de 3 ans, et le placement sous mandat de dépôt de Youssef Saleh et deux de ses employés pour Homicide involontaire, il nous revient de source proche du prétoire, que la Protection Civile a été la véritable absente du procès. Il faut cependant relever que depuis son ouverture, le Parc Magic Land a toujours été au centre de nombreuses controverses. Même si la mort du jeune garçon Daouda Traoré a été le signe déclencheur, de nombreuses enquêtes auparavant avaient tiré la sonnette d’alarme sur la vétusté du matériel, l'absence de qualification requise du personnel affecté à l'exploitation de pareil site. Pourtant aussi bien la Direction de la protection Civile, la Préfecture de Dakar...
(Leral 04/07/13)
En cette période d’hivernage pendant laquelle le spectre des inondations hante le sommeil des populations, le gouvernement a jugé opportun de se priver de vacances pour rester, au besoin, aux côtés des populations. Ainsi, note le journal Libération, ce sont les ministres, qui espéraient prendre quelques jours de repos avec les vacances gouvernementales, qui vont déchanter. Des sources citées par ledit journal sont catégoriques : Il n’y aura pas de vacances gouvernementales cette année et la mesure va d’ailleurs faire l’objet d’une annonce officielle. D’habitude, tous les ministres partaient en vacances sauf ceux qui occupent des ministères de souveraineté. Mais pour cette fois-ci, l’interdiction vise tous les ministres. Mais, il faut dire surtout qu’en plus de la situation morose du...
(Afrik.com 04/07/13)
Deux jours après l’inculpation de Habré par le juge d’instruction des Chambres africaines extraordinaires pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et tortures, ses avocats ont fait savoir, hier, à la presse qu’ils comptent boycotter le procès de leur client. En outre, ils ont indexé l’actuel Président du Tchad, Idriss Déby, accusé d’avoir versé 2 milliards FCFA pour faire arrêter Hissène Habré. L’ex-Président tchadien, Hissène Habré, avait annoncé la couleur lors de son face-à-face avec le juge d’instruction, en refusant de répondre aux questions. Mieux, Habré a demandé au juge d’aller poser ces mêmes questions à son ancien conseiller en charge de la sécurité, l’ex-commandant Idriss Déby qui contrôlait, à l’époque, la police, la gendarmerie et l’armée, pour avoir plus...
(Pressafrik 04/07/13)
Le Sénégal a beaucoup de chemin à faire pour rejoindre le groupe des pays émergents. Les économistes Moubarack Lô, ministre conseiller et directeur de cabinet du chef de l’Etat, Babacar Mbaye, Directeur général du Plan et Pr El Hadji Ibrahima Sall ancien ministre du Budget ont chacun expliqué pourquoi il est utopique de parler d’émergence pour le moment. De l’absence d’un plan bien articulé au Sénégal au secteur privé très présent dans l’Etat en passant par les comportements des pouvoirs politiques, toutes les « pathologies qui bloquent l’émergence du Sénégal » ont été passées en revue. Le ministre conseiller et directeur du cabinet du chef de l’Etat, Moubarack Lô a montré que le Sénégal est un pays qui n’a même...
(Jeune Afrique 04/07/13)
L'ancien président tchadien, Hissène Habré, inculpé de crimes contre l'humanité et incarcéré à Dakar où il est réfugié depuis 22 ans, a dénoncé, le 3 juillet, "la mascarade judiciaire" dont il serait victime, ont affirmé ses avocats. « Hissène Habré a dit aux juges [d'instruction qui l'ont inculpé] qu'il ne reconnaissait pas les chambres africaines extraordinaires, ni leur légalité ni leur légitimité » à cause « des violations permanentes des règles de procédures » par ce tribunal spécial, a affirmé, le 3 juillet, à la presse Me Ibrahima Diawara, un des avocats de l’ancien président tchadien, inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et torture, pour des faits présumés commis pendant ses huit ans de pouvoir, de 1982 à...
( 04/07/13)
Qui est au juste plaignant ou victime dans cet imbroglio juridique nommé «Affaire Habré » : la Communauté Internationale ? Les victimes tchadiennes ? Les ennemis d’Habré? Ou l’Etat tchadien par son président interposé? En attendant, à chacun son standpoint pour identifier les victimes (plaignants), l’auteur/co-auteurs des crimes, juges et bailleurs? Car il y a de l’affairisme juridique quelque part dans ce dossier et les vrais avocats des victimes tchadiennes doivent le dénoncer avec vigueur. J’avoue d’amblée que je ne suis pas juriste, alors je remets la compétence de l’analyse juridique du « feuilleton Habré » aux juristes tchadiens (qui ne sont pas sortis jusqu’à là pour éclairer le peuple).Cependant, je hais le droit quand on utilise la force et...
( 04/07/13)
L’ancien président tchadien Hissène Habré est dans la nasse. En effet, après avoir coulé une vingtaine d’années paisibles au Sénégal, pays de la Téranga, l’ex-dictateur a été appréhendé, tel un galapiat, le 30 juin dernier. Et c’est hier, 2 juillet 2013, qu’il a été présenté pour la première fois à la Commission d’instruction des chambres africaines extraordinaires. Finie donc l’impunité pour l’ex-dictateur qui, on le sait, a longtemps bénéficié de la protection de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade. Donc, Hissène Habré sera jugé pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, au grand bonheur des victimes qui, depuis des lustres, n’y croyaient plus. Mais le plus ahurissant dans tout ça est l’attitude du chef d’Etat tchadien, Idriss Déby, qui, à chaque...
(Alwihda 04/07/13)
Les avocats de Hissène Habré ne décolèrent pas. Ils estiment que l’audition de mardi ne répond pas aux normes d’un tribunal international. Ils reprochent aux juges de n’avoir même pas pris le temps d’étudier le dossier du procureur Hissène Habré a été inculpé de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de tortures. Ainsi en ont décidé mardi 2 juillet les Chambres africaines extraordinaires créées par le Sénégal et l’Union africaine pour juger les crimes commis au Tchad durant la présidence de Habré, de 1982 à 1990. Ci-dessous, les tenants et les aboutissants de cette inculpation en cinq points. • Hissène Habré échappe à l'emprisonnement L'ancien président tchadien est en détention provisoire mais pas en prison. Pourquoi ? Il...

Pages