| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Agence Ecofin 09/03/17)
Agence Ecofin) - Selon Cath Norman, la Dg du pétro-gazier australien FAR qui est engagé dans l’offshore sénégalais, la production de pétrole brut sur le champ SEN pourrait commencer avant la date prévue et avec un débit supérieur aux attentes. Les prévisions d’il y a quelques mois tablaient sur la période allant de 2021 à 2023. Cette nouvelle intervient au lendemain de la publication d’une mise à jour sur les travaux de forage du puits SNE-5. Selon les premiers résultats, le premier réservoir du puits a affiché un débit bien supérieur aux attentes et le second est conforme aux attentes. Ce sont globalement, selon les responsables de l’entreprise, des résultats satisfaisants. « Nous pouvons appliquer un facteur de récupération beaucoup...
(APA 09/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Divers acteurs issus d’ONG, de la société civile et du monde politique ont plaidé, mercredi soir à Sébikotane (Ouest), pour la duplication du modèle des Associations villageoises d’épargne et de crédit (Avec) initiées dans la région de Dakar, estimant que ces structures facilitent l’accès des femmes au crédit. «Les Associations villageoises d’épargne et de crédit (Avec) ont permis aux membres d’accéder facilement au crédit grâce à un système de mutualisation et de solidarité basé sur le modèle traditionnel. Nous en sommes à la 3ème génération de financement qui a mobilisé plus de 160 millions f cfa pour des projets de femmes», a expliqué Ngoné Sarr, présidente de la plate-forme qui regroupe des associations féminines d’Ouakam, Yoff, Guédiawaye,...
(Afrique Actualité 09/03/17)
Les plus hautes autorités de l'État venues en masse, en premier lieu le président de la République, en ont été les témoins privilégiés. Les dix villes concernées, quasiment toutes des départements, car à fortes concentrations de population, sont Dakar, Pikine, Rufisque, Tivaouane, Louga, Saint Louis, Matam, Tambacounda, Touba et Louga. Le programme , selon les responsables en charge du projet, a pour seul objectif "d'améliorer de façon significative les conditions de vie et de santé des populations dans les zones d'intervention du programme". Structure en charge du programmet d'un coût de 60 milliards de francs CFA (91.469.411 euros), l'Office national de l'assainissement du Sénégal (ONAS, démembrement du ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement) a annoncé dans une note d'information, la...
(Agence Ecofin 09/03/17)
(Agence Ecofin) - Le 08 mars 2017, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal, Abdou Karim Sall, a révélé que le dossier pour l’acquisition de Tigo par Wari est déjà en cours d’examen au niveau du régulateur télécoms. Le patron de l’Artp répondait ainsi aux questions de la presse, en marge de la cérémonie d’ouverture de la réunion de la commission «Administration et Finance » de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP) qui se tient à Dakar au Sénégal, jusqu’au 09 mars 2017. D’après le directeur général de l’Artp, le dossier sera traité « le plus rapidement possible». C’est le 7 février 2017 que Tigo et Wari ont dévoilé la conclusion d’un accord...
(APA 09/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - L’activité de fabrication de corps gras alimentaires au Sénégal a enregistré une forte hausse de 36,9%, en variation trimestrielle au cours du quatrième trimestre de 2016 comparé au trimestre précédent, a appris jeudi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). « La production d’huile brute d’arachide est estimée à 2.196 tonnes sur les trois derniers mois de 2016 contre 768 tonnes un trimestre plutôt, suite au démarrage de la collecte de graines pour la campagne 2016/2017 », souligne la DPEE. La production de tourteaux d’arachide a, de son coté augmenté de 164,5% sur la période. Par contre, regrette la DPEE, s’agissant de l’huile raffinée, aucune production n’a été réalisée durant cette...
(Le Monde 08/03/17)
La justice reproche à Khalifa Sall l’utilisation de 2,7 millions d’euros « sans justification ». Ses avocats dénoncent un procès politique contre un opposant. Ce n’est que vers minuit, à Dakar, qu’a enfin été publié un communiqué des avocats de Khalifa Sall qui était convoqué, mardi 7 mars à 16 heures, au palais de justice de la capitale sénégalaise. A la suite de son audition par le doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance, le maire de Dakar a été placé sous mandat de dépôt et transféré à la prison de Rebeuss avec cinq de ses collaborateurs, a annoncé le collectif de ses avocats. Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus contre l’homme qui est de plus en plus...
(APA 08/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) – Les réactions des partisans du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, écroué mardi soir pour notamment détournement de 1,8 milliard de FCFA, se multiplient, à l’image de la sortie de son conseiller spécial, Moussa Taye, qui crie au ‘’complot’’ et promet de poursuivre la lutte à travers la reprise des tournées nationales menées par l’édile dans le cadre de sa candidature aux législatives du 2 juillet. ‘’Quels que soient les obstacles, nous aurons notre liste avec ou sans Khalifa et dés demain nous allons continuer les tournées’’, a affirmé face à la presse M. Taye, peu après que le Doyen des juges, Samba Sall, a envoyé en prison le maire de Dakar et six de ses proches...
(AFP 08/03/17)
Le maire de Dakar, Khalifa Sall, dissident de la majorité au pouvoir et probable candidat à la présidentielle de 2019 au Sénégal, a été inculpé et écroué pour détournement présumé de fonds publics, une arrestation visant selon ses avocats à l'écarter des élections. Les chefs d'inculpation retenus à son encontre sont ceux "d'escroquerie portant sur des deniers publics, de détournement de deniers publics, d'association de malfaiteurs, et de blanchiment de capitaux", a affirmé à l'AFP un de ses avocats, Me Bamba Cissé. Il a été inculpé et écroué avec cinq de ses collaborateurs par le juge d'instruction, selon Me Cissé. Ancien ministre, Khalifa Sall dirige la capitale du Sénégal depuis 2009. Il est un des responsables du Parti socialiste (PS),...
(Jeune Afrique 08/03/17)
Au terme de son audition ce mardi par un juge d'instruction, le maire de Dakar n'est pas ressorti libre du Palais de justice. Accusé de détournement de deniers publics et d'association de malfaiteurs, il a été écroué dans la soirée avec six de ses collaborateurs. « On a fini. C’est un mandat de dépôt. » Il est 23h30 à Dakar, ce mardi 7 mars, lorsqu’un membre du collectif des avocats de Khalifa Sall, à peine ressorti du cabinet du doyen des juges d’instruction, adresse à Jeune Afrique ce SMS laconique, confirmant le placement en détention provisoire du maire de Dakar. Lui-même, pourtant, ne semble pas surpris. Anticipant l’issue de ce face-à-face, il avait rédigé par avance, avec ses confrères, un...
(AFP 08/03/17)
Depuis 2008 au Sénégal, des juristes offrent une assistance juridique gratuite aux femmes dans le besoin en les accueillant dans des "boutiques du droit", dont la dernière en date a été inaugurée à Thiès (ouest) à l'occasion de la Journée de la femme. La boutique du droit de Thiès, ville à 70 km à l'est de Dakar, fonctionne depuis janvier mais elle a été officiellement inaugurée mardi - veille de la Journée de la femme - lors d'une cérémonie solennelle par l'Association des juristes sénégalaises (AJS), qui en est à l'origine. Cette structure "est un centre d'accueil, d'assistance et d'orientation des victimes des violences basées sur le genre", a expliqué à l'AFP Seynabou Dieng, coordinatrice de la Boutique du droit...
(RFI 08/03/17)
Accusé notamment de détournement de fonds publics, le maire de Dakar, Khalifa Sall, a été inculpé mardi soir 7 mars et placé sous mandat de dépôt. Ses avocats dénoncent une manœuvre politique. Khalifa Sall dort en prison cette nuit. C'est en catimini, par une porte dérobée du tribunal qu'il a rejoint la toute proche prison de Rebeuss. Devant le palais de justice de Dakar, l'un de ses avocats, Clédor Ly, a indiqué que les sommes d'argent non déclarées servaient à aider les plus démunis. « On a parlé pendant plus de deux heures parce qu'il fallait que le juge entende la vérité. Tous ces invalides, tous ces impotents, c'est tous ceux qui bénéficiaient de l'aide de la mairie. Ce qui...
(APA 08/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le secteur secondaire au Sénégal a enregistré une progression de 7,5% au terme de l’année 2016 comparé à 2015, a appris APA, mardi, auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Cette situation résulte essentiellement de la bonne tenue des activités extractives (plus 33,7%), des industries chimiques (plus 26,6%), de la construction (plus 7%), du travail de bois (plus 39,5%), de la production d’énergie (plus 5,7%) et de la fabrication de matériaux de construction (plus 11,3%). Toutefois, cette bonne orientation a été atténuée par les contreperformances des conserveries de viande et de poissons (moins 3,9%), de la production de corps gras alimentaires (moins 60,8%) et de l’égrenage de coton et la fabrication de...
(APA 08/03/17)
APA Dakar (Senegal) Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt ce mardi peu avant minuit, par le doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance de Dakar, pour «association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et faux et usage de faux» Khalifa Sall et ses supposés complices, tous ses proches collaborateurs, sont poursuivis dans le cadre de l’affaire de la gestion de la ''Caisse d’avance'' de la Ville de Dakar Le Procureur avait ordonné une enquête suite à un rapport de l'Inspection générale d'Etat (Ige) relevant des dépenses non justifiées à la mairie de Dakar puisées, sur la période 2011-2015, dans la ‘’caisse d’avance’’ de...
(AFP 08/03/17)
Les juges français ont adressé au Sénégal une demande pour que Papa Massata Diack soit entendu dans l'enquête pour corruption qui vise son père Lamine Diack, ancien patron de l'athlétisme mondial, mais ils se sont heurtés à un refus de Dakar, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Au coeur de l'enquête, Papa Massata Diack est visé par un mandat d'arrêt international des juges d'instruction, mais le Sénégal avait fait savoir qu'il ne l'extraderait pas. Soupçonné d'avoir eu un rôle dans la retentissante affaire de corruption pour masquer des cas de dopage d'athlètes russes, il a de nouveau été visé par des révélations du journal Le Monde en date du 4 mars sur une possible corruption en 2009 autour de l'attribution...
(RFI 08/03/17)
Protéger techniquement et juridiquement les lanceurs d’alerte. C’est l’objectif affiché par une ONG qui vient d’être créée ce mardi 7 mars à Dakar. Son nom ? PPLAAF, pour « Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique ». Derrière ce combat et cette possibilité pour un citoyen de divulguer des informations souvent confidentielles : la lutte contre l’impunité et la corruption. A l’origine de cette plateforme, de grands noms de la justice internationale : William Bourdon, fondateur de Sherpa, à l’origine des procès des biens mal acquis, et Baltazar Garzon, réputé pour sa lutte contre la corruption et les dictateurs, notamment Pinochet. « Les lanceurs d’alerte, au risque de leur intégrité, sont cet œil public qui protège la société »,...
(RFI 08/03/17)
On parle beaucoup des migrants. On parle moins de leurs épouses, qui restent au village en attendant un retour hypothétique du mari. C'est l'un des thèmes de Récit d'une migration, le dernier roman d'Awa Thiam, paru chez Panafrika. Awa Thiam est anthropolgue et a enseigné à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar.
(RFI 08/03/17)
Le président de la commission de la Cédéao, Marcel de Souza, de passage à Paris pour les Entretiens Eurafricains animés par Claude Fischer-Herzog, est l’invité de RFI. Il révèle que Yahya Jammeh ne bénéficie d'aucune immunité judidicaire de la part de la communauté internationale. Le n°1 de la Commission économique des Etats d'Afrique de l'Ouest s'exprime aussi sur la demande d'adhésion du Maroc et le blocage politique en Guinée Bissau pour laquelle il lance un quasi ultimatum. RFI : Marcel de Souza, la démocratie a triomphé en Gambie et c’est un grand succès pour la Cédéao. Mais est-ce qu’on n’est pas passé tout près de la guerre ? Marcel de Souza : Non, on n’a jamais eu l’intention d’aller faire...
(AFP 07/03/17)
Nommée en mai dernier, la Sénégalaise Fatma Samoura, première femme N.2 de la Fifa, estime mardi dans un entretien à l'AFP qu'en tant que femme, musulmane et africaine, dans un univers très masculin et peu prompt "à bousculer les traditions", elle a fait tomber "le plafond de verre". Pour l'ex-diplomate aux Nations Unies, le football féminin, jusqu'alors le "parent pauvre" de ce sport prend "un essor irréversible", souligne-t-elle, à la veille de la 40e journée internationale des droits des femmes. Question: Première femme secrétaire générale de la Fifa, vous venez d'un monde extérieur au football.
(RFI 07/03/17)
Au Sénégal, le maire de Dakar, Khalifa Sall, mis en cause dans une affaire d'escroquerie dénonce une cabale. Convoqué par un juge pour une affaire de corruption présumée, Khalifa Sall est sorti du tribunal et s'est exprimé sur le perron devant ses sympathisants. Le maire de Dakar dénonce, une fois de plus, une justice aux ordres et annonce qu’il se battra jusqu’au bout. Malgré la présence de sympathisants, de nombreux observateurs s'attendaient à l'inculpation de Khalifa Sall, voire à un placement en détention. « Khalifa Sall ne dormira pas ce soir en prison ».
(Jeune Afrique 07/03/17)
Khalifa Sall doit être entendu ce lundi après-midi par un juge d'instruction à propos d’un présumé "détournement de deniers publics" portant sur plus de 2,7 millions d'euros. Le maire de Dakar s'estime victime d'un "complot politique". « Je sais que ma famille a été choquée, je sais que mes amis ont été choqués ». Puis coulent les larmes de l’élu, sous les applaudissements de ses supporteurs. Une séquence rare, qui s’est déroulée hier, dimanche 5 mars, lors d’une conférence de presse. Maire de Dakar depuis 2009, Khalifa Sall avait choisi de s’expliquer publiquement à la suite des accusations portées à son encontre par la justice sénégalaise. En cause : un rapport de l’Inspection générale d’État (IGE) pointant le détournement présumé...

Pages