Dimanche 18 Février 2018
(APA 05/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Au Sénégal, la fripe ou ‘’feg djay’’ (en wolof) ne désigne pas uniquement les habits convoyés par balles depuis l’Europe et les Etats-Unis, au grand bonheur des classes moyennes qui, en ces temps de froid, trouvent dans ces vêtements le moyen de s’habiller chaudement à moindre frais. De plus en plus, la fripe est synonyme de chaussures importées dans les mêmes conditions que les fringues et vendues presque partout dans les marchés informels de la capitale sénégalaise. Sur les étals de ces lieux de négoce visibles un peu partout, des chaussures de grandes marques comme ‘’Nike’’ et ‘‘Puma ‘’ sont proposées aux Dakarois dont beaucoup, surtout les jeunes, ne ratent pas l’occasion d’en acquérir pour pouvoir imiter...
(AFP 05/02/18)
Trois équipes seront reléguées, contre deux normalement, à l'issue de la saison 2017-2018 du Championnat du Sénégal, a annoncé lundi la Fédération sénégalaise de football (FSF). Cette décision, prise par le comité d'urgence de la FSF, vise à retrouver pour la prochaine saison 14 équipes dans le Championnat de Ligue 1, qui en compte 15 cette saison, après la réintégration de l'Union Sportive de Ouakam (USO). Cette dernière équipe a été réintégrée suite à la levée de sa suspension par le Tribunal arbitral du sport (TAS). En conséquence, les trois dernières équipes du classement seront en Ligue 2. En revanche pas de changement pour la L2: les deux premiers accèderont à l'échelon supérieur en fin de saison. L'US Ouakam, initialement...
(AFP 03/02/18)
Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) est "en très bonne voie" d'être renfloué à hauteur de 3,1 milliards de dollars, a indiqué la présidence française, lors de la conférence de ce fonds à Dakar, coprésidée par Emmanuel Macron et son homologue sénégalais Macky Sall. A la tribune de cette troisième conférence de reconstitution des fonds du PME, clou de sa visite officielle de deux jours au Sénégal, le président français a demandé que l'aide soit particulièrement consacrée à l'éducation des filles. "Partout où on veut promouvoir l'obscurantisme, faire reculer la démocratie...
(Jeune Afrique 03/02/18)
Macky Sall et le chef de l’État français, Emmanuel Macron, ont coprésidé ce vendredi la troisième conférence du « Partenariat mondial pour l’éducation ». Objectif : récolter 3,1 milliards de dollars pour l'éducation sur la période 2018-2020. En marge de l’événement, les dirigeants sénégalais et français ont conclu d’importants accords. Emmanuel Macron, arrivé dans la soirée du 1er février à Dakar, après son passage en Tunisie, et son homologue sénégalais Macky Sall ont coprésidé ce vendredi 2 février la troisième conférence internationale du « Partenariat mondial pour l’éducation ». L’objectif initial était de récolter 3,1 milliards de dollars sur la période 2018-2020 pour l’éducation. D’ores et déjà, un certain nombre de pays donateurs ont annoncé leurs intentions, comme la France,...
(AFP 03/02/18)
La communauté internationale s'est engagée vendredi à Dakar à donner un nouvel élan aux aides destinées à faciliter l'accès des enfants à l'éducation, notamment en Afrique, un geste salué par la star internationale Rihanna. Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) est "en très bonne voie" d'être renfloué à hauteur de 3,1 milliards de dollars, s'est réjoui la France, qui coprésidait avec le Sénégal une réunion de financement de ce fonds. Point fort de la première journée de la visite au Sénégal d'Emmanuel Macron, cette conférence a réuni une dizaine de chefs d'Etat africains, ainsi que des représentants des grands donateurs. Ces derniers se sont tous engagés à augmenter leur apport au PME...
(Reuters 03/02/18)
DAKAR (Reuters) - La France portera sa contribution au Partenariat mondial pour l'éducation (PME) de 17 à 200 millions d'euros, a annoncé vendredi Emmanuel Macron. Le président français coprésidait une conférence du PME, à Dakar (Sénégal), visant à réunir 3,1 milliards de dollars pour l'éducation dans 67 pays en développement pour la période 2018-2020. "Face à l'obscurantisme, aux discours de violence, à toutes ces régressions, il n'y a qu'une réponse, c'est l'éducation", a-t-il dit. "L'éducation, c'est la condition de la sécurité, de la stabilité, du développement durable, du progrès dans nos sociétés." "La France va faire plus que multiplier par dix son propre engagement et nous allons porter à 200 millions d'euros notre engagement pour le Partenariat mondial", a-t-il ajouté...
(APA 03/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les présidents sénégalais, Macky Sall, et français, Emmanuel Macron, ont promis, vendredi à Dakar, respectivement deux millions de dollars et 200 millions d'euros pour la reconstitution du fonds du Partenariat mondial pour "Le Sénégal va allouer deux millions de dollars au PME", a promis Macky Sall au cours du haut panel de la 3eme conférence du PME, en présence de plusieurs chefs d'états. Selon le président Sall, en 3 ans, le Sénégal avec ses maigres moyens à investi dans le secteur éducatif 3,6 milliards de dollars. "La bataille pour l'éducation est la mère de toutes les batailles. Si nous la perdons, toutes les autres batailles sont perdues d'avance. Ensemble, mobilisons-nous pour l'éducation", a dit Macky Sall. A...
(APA 03/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les pays donateurs se sont engagés pour 2,3 milliards de dollars de contribution au Partenariat mondial pour l'éducation (PME) sur les 3,1 milliards visés lors de cette conférence. Une augmentation substantielle du financement comparé aux 1,3 milliard de dollars de contribution au cours des trois dernières années. Par ailleurs, plusieurs pays donateurs ont fait part de leur intention de verser leur contribution au cours de la période de financement (2018-2020). Plus de 50 pays en développement ont ainsi pris l'engagement d'augmenter leurs dépenses publiques consacrées à l'éducation pour la période 2018-2020 pour atteindre un montant total de 110 milliards de dollars, comparé aux 80 milliards de dollars entre 2015-2017. Créé en 2002, le fonds du Partenariat mondial...
(RFI 03/02/18)
La visite d’Emmanuel Macron au Sénégal se poursuit. Après une journée consacrée à l’éducation, place maintenant à la question climatique. Le président français et son épouse Brigitte se rendent à Saint-Louis, ville côtière rongée par l’avancée de la mer. Emmanuel Macron veut à nouveau s’afficher en héraut de la lutte contre le réchauffement climatique, cette fois sur le terrain. Emmanuel Macron passe en quelque sorte du théorique au pratique. Après avoir organisé le One Planet Summit en décembre, il s’agit pour le président français de constater sur place les dégâts causés par réchauffement climatique. La France va débloquer 15 millions d’euros pour aider aux financements des travaux pour faire face à l’érosion côtière. Les habitations de Saint-Louis, l’ancienne capitale du...
(RFI 03/02/18)
C’est le deuxième jour de la visite d’Emmanuel Macron au Sénégal. Après une journée consacrée à l’éducation, place maintenant à la question climatique. Le président français et sa femme Brigitte se rendent à Saint-Louis, la ville côtière est rongée par l’avancée de la mer. Emmanuel Macron veut à nouveau s’afficher en héraut de la lutte contre le réchauffement climatique, cette fois sur le terrain. Vendredi, c’est l’éducation qui était au cœur des discussions lors du Partenariat mondial pour l’éducation, qui bénéficiera de davantage de financements. Plus de 2 milliards 300 millions de dollars récoltés, c’est moins qu’attendu, mais c’est plus que lors du dernier sommet. Macky Sall a lancé un nouvel appel pour atteindre les 3 milliards de dollars espérés...
(Agence Ecofin 03/02/18)
L’opérateur de téléphonie mobile Expresso, filiale du groupe télécoms Sudatel, a lancé sa compétition numérique nationale baptisée « Expresso Innovation Challenge », le 1er février 2018. La société s’est également dotée d'un incubateur numérique dédié à l'accompagnement de la création et de l'entrepreneuriat. Il est basé au nouveau siège de la compagnie. A travers ces deux investissements stratégiques, Expresso rejoint Orange et Tigo dans le secteur de l’innovation numérique, porteuse de nouveaux services à valeur ajoutée, à même de révolutionner l’expérience des consommateurs sur le réseau. Dernier du marché télécoms, en matière de part, Expresso peine depuis longtemps à enregistrer de nouveaux abonnés face à ses concurrents qui ne cessent d'introduire de nouveaux services télécoms. Orange et Tigo ont, en...
(Paris-Match 03/02/18)
Le président de la République française Emmanuel Macron a rencontré la star internationale de la chanson, à Dakar, au Sénégal, dans le cadre de la troisième conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation (PME). Ambassadrice depuis 2016 du Partenariat mondial pour l'éducation, association destinée à permettre l'accès à l'éducation aux enfants des pays en voie de développement, Rihanna est au Sénégal. Elle a rencontré le président de la République Emmanuel Macron ainsi que son homologue sénégalais Macky Sall. Les deux hommes se sont entretenus vendredi matin notamment sur les questions de la force conjointe antijihadiste du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad)...
(Libération 03/02/18)
Le président français a profité de son déplacement à Dakar pour annoncer une forte hausse de la contribution française au Partenariat mondial pour l'éducation (PME). Présente, la superstar américaine et marraine du PME l’a remercié. Des centaines de collégiens hilares scandant de bon cœur «Merci ! Merci !» tout en agitant des drapeaux tricolores : pour illustrer sa volonté de promouvoir l’éducation sur le continent africain, Emmanuel Macron s’est offert vendredi midi de belles et émouvantes images. Son homologue sénégalais, Macky Sall, déjà en campagne pour sa réélection dans un an tout juste, avait bien fait les choses. «On va vous en mettre plein la vue», avait glissé, goguenard, un officier sénégalais en grand uniforme à un conseiller de l’Elysée...
(APA 03/02/18)
APA Rabat (Maroc) - Au total quinze (15) femmes actives du Réseau des Femmes Professionnelles de l’Eau et de l’Assainissement membres de l’Association Africaines de l’Eau (AAE), ont suivi du 29 janvier au 2 février 2018 un atelier de formation au profit des femmes africaines actives dans le domaine de l’eau. Cette formation a été organisée par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) et l’Institut International de l’Eau et de l’Assainissement (IIEA) relevant de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau (ONEE) avec l’appui de l’agence de coordination et d’exécution de la politique belge de développement (ENABEL). Les participantes à cette session sont originaires de sept (07) pays d’Afrique : Bénin, Burkina-Faso, Guinée, Mali, Niger, la République Démocratique du Congo,...
(RFI 03/02/18)
Le franc CFA fait l'objet d'une contestation ouverte. Certains économistes africains déplorent que cette monnaie partagée par 14 pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale paralyse le développement de la région. D'autres, au contraire, se félicitent de la stabilité monétaire que le CFA apporte à la région. Ce débat est aujourd'hui au coeur de l'émission Eco d'ici Eco d'ailleurs avec face à face deux économistes sénégalais, Moubarack Lô, conseiller principal du Premier ministre, et Chérif Salif Sy, ancien conseiller d'Abdoulaye Wade. Dans cet extrait arbitré par Jean-Pierre Boris, les deux économistes débattent de l'impact du CFA sur le développement économique africain. La parole d'abord à Chérif Salif Sy. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180203-impact-franc-cfa-le-developpement-ec...
(AFP 02/02/18)
Après deux semaines de débat de procédure, le tribunal correctionnel de Dakar s'est déclaré vendredi compétent pour juger le maire de Dakar Khalifa Sall et sept de ses collaborateurs pour "détournement de fonds publics" et a rejeté ses demandes de remise en liberté. Brièvement ouvert le 14 décembre, reporté à plusieurs reprises, le procès de l'un des principaux opposants au président Macky Sall avait fini par effectivement démarrer le 23 janvier. Pendant une dizaine d'audiences, les avocats de la défense, ceux de l'Etat, qui s'est porté partie civile, et le ministère public ont échangé des arguments de procédure, sans aborder le fond du dossier. Lors de débats animés, les conseils de Khalifa Sall ont notamment plaidé la nullité des poursuites,...
(AFP 02/02/18)
Le président français Emmanuel Macron, arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi à Dakar, a aussitôt entamé une visite officielle de deux jours au Sénégal, axée sur l'aide internationale à l'éducation et à la lutte contre l'érosion côtière. Dans son plaidoyer devant la troisième conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation (PME), qu'il parraine conjointement avec le président sénégalais Macky Sall, il pourra compter sur le soutien de Rihanna, également présente à Dakar depuis jeudi, selon un responsable de la communication de la chanteuse. C'est la sixième visite du président français, arrivé à Dakar en provenance de Tunisie, dans un pays d'Afrique subsaharienne, après le Mali, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire...
(RFI 02/02/18)
Jour J à Dakar où se tient une grande conférence mondiale pour financer l'éducation. Le « Partenariat mondial pour l'éducation » (PME), troisième édition, est présidé par les chefs d'Etat Macky Sall et Emmanuel Macron qui effectue d'ailleurs une visite officielle au Sénégal. Soixante-cinq pays en développement bénéficient de ce fonds, l'objectif affiché à Dakar : lever trois milliards de dollars. Dans la continuité des engagements annoncés à Ouagadougou en novembre, Emmanuel Macron cherche désormais à les appliquer sur le terrain. Au total, ce sont 264 millions ....
(APA 02/02/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le Sénégal a reçu une enveloppe grobale 77 milliards de FCFA du Partenariat mondial pour l'éducation (PME) de 2007 à 2014, a annoncé vendredi à Dakar, le ministre de l'Éducation, Serigne Mbaye Thiam. "Entre 2007 et 2014, le PME à octroyé au Sénégal 128 millions de dollars, soit 77 milliards FCFA. Ce qui a permis de construire des infrastructures scolaires et améliorer la qualité des enseignements", a dit le ministre Thiam. Il s'exprimait à l'ouverture de la 3eme Conférence du Partenariat mondial pour l'éducation (PME) au cours de laquelle, il y aura un panel de haut niveau animé par des chefs d'états, dont ceux du Sénégal et de la France. À Dakar, le PME veut mobiliser plus de...
(APA 02/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) – Le président français Emmanuel Macron est arrivé jeudi soir à Dakar pour une visite officielle de trois jours au Sénégal durant laquelle il prendra part notamment à la 3-ème Conférence de reconstitution des fonds du Partenariat mondial pour l’éducation. Outre le président sénégalais et son hôte français qu’il a accueilli à l'aéroport international Leopold Sedar Senghor de Dakar aux environs de 23h30, cette grande réunion qui se tient ce vendredi verra la participation de neuf chefs d’Etat africains. Sont déjà arrivés à Dakar, depuis hier, les présidents du Tchad, Idriss Déby, du Niger, Mahamadou Issoufou, de la Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, et du Mali, Ibrahim Boubacar Keita. Les dirigeants du Ghana, Nana Akufo Addo, du Burkina Faso, Roch...

Pages