Dimanche 22 Octobre 2017
(Enquête 29/09/17)
Lors de l’installation de la 13ème législature, le président de l’Assemblée nationale avait averti les députés absentéistes. Un appel qui semble être entendu au regard de la ‘’présence massive’’ des parlementaires à la première session extraordinaire de l’actuelle législature ouverte hier. ‘’Le président de l’Assemblée nationale est en train de se faire un grand plaisir par rapport à la présence massive des députés. Ce n’est que le début. Mais nous souhaitons vivement que ça continue comme ça. Venir assister aux séances, c’est le moins que l’on puisse faire en tant que député’’, a souligné hier l’honorable Aïda Mbodj, au sortir de la première session extraordinaire qui s’est tenue à la place Soweto. Revenant sur l’atmosphère et les temps forts de...
(Sud Quotidien 29/09/17)
En marge du 3e forum investir en Afrique, l’agence d’aménagement de la promotion des sites industriels (Aprosi) a reçu une forte délégation d’investisseurs chinois au parc industriel de Diamniadio. Au terme de cette visite de chantier, le directeur général de l’Aprosi annonce que le démarrage de l’exploitation des installations de cette plateforme industrielle intégrée est prévu au mois de décembre prochain. L’exploitation des installations du parc industriel de Diamniadio va démarrer au mois de décembre 2017. L’annonce est du directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi) qui s’exprimait hier, mercredi 27 septembre, en marge d’une visite de terrain dans le site industriel de Diamniadio, en compagnie des investisseurs chinois qui participaient au 3e forum investir...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(RFI 28/09/17)
Les deux poids lourds de la classe politique sénégalaise se toisent. Il y a quinze jours, le président Macky Sall a appelé au dialogue politique. Il souhaite discuter notamment du statut du leader de l'opposition et de l'organisation de la prochaine présidentielle en 2019. Un dialogue refusé pour le moment par l'ex-chef de l'Etat Abdoulaye Wade. Un blocus politique qui fatigue la population. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170928-senegalais-bras-fer-macky-sall-abdoul...
(Financial Afrik 28/09/17)
La Cedeao a lancé un nouveau programme communautaire de développement (Pcd) sur financement de plusieurs institutions internationales dont la Banque africaine de développement. L’initiative jugée innovante par les experts a été facilitée par la commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (Cea).Elle devrait notamment aboutir à la réalisation du corridor Dakar-Abidjan-Lagos d’un coût global de 45 millions de dollars. Le nouveau programme communautaire de développement (Pcd) est un instrument majeur d’opérationnalisation de la vision de la Cedeao adopté par la conférence des Chefs d’Etats et de gouvernement de l’institution régionale. Selon son coordonnateur ,Dr Guevera Yao, il s’agit d’un programme basé notamment sur le développement des infrastructures afin de corriger des situations désastreuses comme la faiblesse du commerce intra régional et...
(Sud Quotidien 27/09/17)
Le chef de l’Etat, Macky Sall, serait à l’origine de tous les maux que connait le Sénégal et saurait par où passer pour les résoudre. Ces accusations sont de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, en marge du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) hier, mardi 26 septembre. Le Secrétaire général national du Pds trouve ainsi que son successeur n’est pas dans la posture de dialoguer, contrairement à l’appel lancé. Il n’a pas manqué d’annoncer par ailleurs la réorganisation de son parti, d’ici le 1 novembre, ainsi que l’organisation d’un congrès...
(Sud Quotidien 27/09/17)
Le Sénégal doit davantage multiplier ses efforts pour respecter ses engagements de porter le taux de prévalence contraceptive à 45 % d’ici 2020 et en réduisant les besoins non satisfaits de 25,2 à 10 %. L’interpellation est de la représentante de l’UNFPA, le Dr Andréa Wojnar Diagne qui a également alerté les pouvoirs publics sur la faiblesse du budget consacré à la planification familiale et qui accuse un gap de 15 milliards CFA. Le point sur la politique en matière de planification familiale a été présenté hier, à Dakar, à l’occasion de la célébration pour une première fois dans notre pays de la journée mondiale de la contraception. La planification familiale est non seulement une stratégie de réduction de la...
(RFI 27/09/17)
Abdoulaye Wade a choisi un jour particulier, le 26 septembre, date des célébrations des 15 ans du naufrage du Joola, pour répondre au président Macky Sall. L’ex-chef de l’Etat sénégalais arrivé deuxième des législatives avec sa coalition a été invité à participer au dialogue national. Pour le moment, il a adressé un refus catégorique à son successeur. C’est au siège du Parti démocratique sénégalais, bondé, dans une atmosphère électrique qu’Abdoulaye Wade a pris la parole mardi. Pour la première fois depuis son retour en juillet, l’homme fort du parti qu’il a créé en 1974, a présidé la réunion du comité directeur. Il estime que Macky Sall ne montre aucun signe de bonne volonté pour dialoguer. « S’agissant de ce que...
(Jeune Afrique 27/09/17)
Le 20 septembre, en marge de l’Assemblée générale de l'ONU, Donald Trump a reçu à dîner quelques chefs d’État africains, accompagnés de leurs ministres des Affaires étrangères. À cette table, il n’y avait que trois dirigeants francophones, Alassane Ouattara, Macky Sall et Alpha Condé. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/476586/politique/alassane-ouattara-macky...
(Sud Quotidien 27/09/17)
Le Conseil économique social et environnemental (Cese), a ouvert hier, mardi 26 septembre, au siège de l’institution, sa deuxième session ordinaire 2017. A cet effet, quatre thèmes majeurs portant sur l’analphabétisme, la prise en charge du Vih/Sida, l’environnement ainsi que les enjeux et opportunités d’une gestion durable des ressources naturelles en particulier, le pétrole et le gaz, seront au centre des discussions. La session sera clôturée le 24 novembre prochain, conformément au décret n° 2017-1607du 15 septembre 2017. La présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese), Aminata Tall, a procédé hier, mardi 26 septembre, à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de ladite institution, en présence du ministre du Travail du Dialogue Social, des Organisations Professionnelles et des Relations...
(APA 27/09/17)
Une campagne nationale d'identification, de collecte et d'élimination des pesticides périmés a été lancée, mardi à Dakar, avec comme objectif d'arriver à une cartographie des risques relatifs à ces types de pesticides au Sénégal, a constaté APA. Le président du CropLife Sénégal, initiateur de la campagne, Ibrahima Dièye, a invité les producteurs, distributeurs, agriculteurs et autres détenteurs de pesticides périmés à déclarer leurs stocks pour permettre au Sénégal d'avoir une base de données fiables sur les pesticides périmés et de procéder à leur élimination. D’une durée de trois mois, la campagne entre dans le cadre du projet « Clean Farms Sénégal » ou Projet de sécurisation des stocks de pesticides périmés. Elle sera exécutée par CropLife, en collaboration l'Organisation des...
(AFP 26/09/17)
Quinze ans après le naufrage du ferry sénégalais "Le Joola", qui avait fait quelque 1.900 morts, des victimes et leurs proches ont réclamé mardi justice lors de cérémonies organisées à Dakar et à Ziguinchor (sud), d'où était parti le navire. Le ferry, qui faisait la navette entre la Casamance, la région du sud de Sénégal, et la capitale Dakar, avait chaviré lors d'une tempête dans la nuit du 26 septembre 2002 au large de la Gambie. Ce jour-là, le navire transportait officiellement 1.928 personnes, alors que la capacité d'embarquement...
(Sud Quotidien 26/09/17)
Ziguinchor qui a payé un lourd tribu au drame du naufrage du Joola, rend hommage, ce mardi matin, aux 1863 victimes officiellement recensées dans l’une des plus grandes tragédies maritimes au monde. Quinze ans, jour pour jour, que le Joola a coulé, quinze ans que le dossier n’a pas trop évolué, selon le Président de l’Association des familles des victimes, Moussa Cissokho qui estime que nombreuses questions restent encore pendantes dans le dossier : renflouement, situation des pupilles de la nation etc. Autant de points qui préoccupent les responsables des familles de...
(Sud Quotidien 26/09/17)
La révélation faite par l’ancien Secrétaire général de la Ld, Mamadou Ndoye, sur la façon dont l’actuel chef de l’Etat traite avec certains de ses alliés de Bennoo Bokk Yaakaar témoigne au-delà des ruptures promises aux Sénégalais, de la persistance des mauvaises pratiques de gestion pourtant dénoncées sous le régime de Wade. Idrissa Seck avait-t-, raison en partie quand il disait de l’actuel chef de l’Etat qu’«il a tous les défauts de son prédécesseur au Palais de la République, Me Abdoulaye Wade mais pas une de ses qualités». Après les révélations fracassantes de l’ancien Secrétaire général de la Ld, Mamadou Ndoye sur la façon dont l’actuel chef de l’Etat traite avec certains de ses alliés de Bby, cette question mérite...
(RFI 26/09/17)
Il y a 15 ans, le 26 septembre 2002, le Joola sombrait au large du Sénégal. Plus de 2 000 personnes sont mortes dans ce qui reste l'une des plus grandes tragédies du pays alors que le ferry qui assurait la liaison entre Dakar et Ziguinchor pouvait normalement accueillir 550 personnes à bord. Depuis 15 ans, un collectif se bat pour que les responsabilités soient établies, mais pour le moment ce sensible dossier est au point mort. Avec notre correspondant à Dakar, Guillaume Thibault « Amnésie ou banalisation », ce sont les thèmes choisis par les membres du collectif pour les 15 ans de ce drame. Premier visé par les critiques, par le silence pesant qui règne autour du Joola...
(France Info 26/09/17)
Depuis quelques années, le Sénégal incite les agriculteurs à produire du riz mais les Sénégalais continuent à acheter du riz asiatique, bien meilleur à leur goût. Résultat : le pays importe 85% de la consommation nationale.Le nouveau visage de la vallée du fleuve au nord du Sénégal. Des rizières à perte de vue. Le résultat d'une politique du gouvernement sénégalais, lancée en 2010. Favoriser la production de riz local pour parvenir à l'autosuffisance. Un enjeu national et une politique extrêmement coûteuse pour un pays qui ne roule pas sur l'or. Ancienne commerçante, Korka Diaw s'est lancée dans...
(Enquête 26/09/17)
Le Sénégal ne veut pas encore voir sur son sol Karim Wade contraint à l’exil au Qatar, depuis son élargissement de prison dans la nuit du 23 au 24 juin 2016. Si l’on en croit l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite au Sénégal, Abdallah Ahmad Al Abdan, le Qatar voulait rapatrier le fils de l’ex-Président Wade, mais le gouvernement sénégalais a refusé. ‘’Une délégation du Qatar était venue au Sénégal durant la Korité pour négocier le retour de Karim, mais le gouvernement sénégalais s’y est opposé’’, a confié l’Ambassadeur sur les ondes de la Zik Fm. Ce dernier qui s’exprimait à l’émission Sen Jotay de la Sen Tv, animé par Ameth Aïdara, d’ajouter que ‘’c’est la preuve que le Qatar fait de l’ingérence...
(Agence Ecofin 26/09/17)
L’opérateur portuaire émirati Dubai Port World (DP World) va contribuer, à hauteur de 30 millions $, à la réalisation d’un deuxième port à Bargny (situé à une trentaine de km au sud de Dakar), ainsi qu’à l’acquisition de nouveaux équipements pour le port autonome de Dakar. L’annonce a été faite à travers un communiqué de la présidence sénégalaise sanctionnant un entretien accordé par le Président Macky Sall au PDG de DP World, Ahmed Bin Sulayem (photo), hier lundi 25 septembre. A noter que DP World, qui compte accroitre le volume de ses investissements au Sénégal, est concessionnaire d’un terminal à conteneurs en zone nord du port de Dakar (signée le 7 octobre 2007 pour une période de 25 ans). Le...
(Sud Quotidien 25/09/17)
«Lorsque j’ai été élu SG de la LD, Macky Sall m’a reçu et m’a fait deux propositions: soit je te nomme ministre-conseiller, ou alors je te remets la somme mensuelle de quatre millions. J’ai refusé le poste de ministre conseiller et j’ai pris les quatre millions qui, chaque mois, étaient versés directement dans les caisses du parti ». Voilà la révélation que Mamadou Ndoye, l’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique a faite hier, dimanche 24 septembre 2017, au micro de Baye Oumar Guère de Sud Fm. Invité de l’émission «Objection », le Jallarbiste s’est employé à dézinguer le régime de Macky Sall, aussi bien au niveau des actions posées en termes de gouvernance, de dialogue politique ou tout simplement...
(RFI 25/09/17)
Les membres de la confrérie des Tidianes au Sénégal ont un nouveau chef spirituel. Il s'appelle Serigne Mbaye Sy Mansour et était jusqu'ici le porte-parole de la famille religieuse, la plus importante du pays en nombre de fidèles. Dimanche 24 septembre, une cérémonie s'est tenue dans la capitale sénégalaise des Tidianes, la ville de Tivaouane, lors de laquelle le nom du nouveau khalife a été révélé en présence de représentants d'autres confréries soufies...

Pages