| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes extrémistes violents. "Cette surenchère de la violence extrémiste qui entraîne des crises économiques et sociales, a propulsé les villes au coeur des efforts menés conjointement par les Etats, les instances régionales et internationales dans la lutte contre la radicalisation et...
(La Tribune 10/03/17)
« Mobilisation ! » Le mot est sur toutes les lèvres des membres de la garde rapprochée de Khalifa Sall qui s’active depuis que leur champion a été écroué. La fatigue est visible, les visages sont tendus et la paranoïa guette les partisans du maire de Dakar qui communiquent désormais exclusivement grâce au réseau sécurisé « Telegram ». La Tribune Afrique vous amène au cœur de la riposte de « Khaff », tel que le surnomment ses compatriotes. Khalifa Sall a passé sa 72ème heure dans le confort rudimentaire de la Chambre spéciale de la célèbre prison urbaine de Rebeuss. Cela fait aussi trois jours que les troupes du maire de Dakar ne dorment plus. Leurs yeux rougeoyants et cernés...
(RFI 10/03/17)
Au Sénégal, l'inculpation et le placement en détention du maire de Dakar pour détournement de fond publics, association de malfaiteurs et blanchiment de capitaux, des crimes passibles d'une peine de 5 à 10 ans d'emprisonnement, provoquent toujours des tensions. Il est reproché à Khalifa Sall et à six de ses proches collaborateurs de n'avoir pas justifié l'utilisation de 2,7 millions d'euros issus d'un fonds de l'Etat entre 2011 et 2015. Et un débat est né ces dernières heures sur la nécessité ou pas d'incarcérer Khalifa Sall. Si Khalifa Sall dispose d'une chambre spéciale à la prison de Rebeuss - qui n'est d'ailleurs pas celle qu'occupait Karim Wade - d'un poste radio et d'une télévision, le maire de Dakar est isolé...
(La Tribune 10/03/17)
Les autorités sénégalaises viennent de lancer 2.000 kilomètres de réseau moyenne tension. Destinée à atteindre 2.800 localités dont 1.800 villages à électrifier en cette année 2017, cette opération entre dans le cadre du Programme d'urgence d'électrification rurale et est évalué à près de 110 milliards de francs FCA. Les efforts pour une électrification rurale complète au Sénégal se poursuivent. A la faveur d'une tournée économique dans le nord du pays, les autorités sénégalaises viennent de procéder au lancement d'un réseau moyenne-tension de 2.000 kilomètres qui devra servir à atteindre 2.800 localités dont 1.800 villages du pays. Le réseau contribuera à électrifier ces zones dans le cadre du programme d'urgence d'électrification rurale. Il s'agit de l'une des « des composantes de...
(RFI 10/03/17)
Au Sénégal, le maire de Dakar, qui est accusé de détournement de biens publics, vient de passer sa troisième nuit en prison. La société civile sénégalaise, l’Association internationale des maires francophones, de plus en plus de voix s’élèvent pour la libération de Khalifa Sall. Est-il en prison parce que le président Macky Sall veut se débarrasser d’un adversaire avant la présidentielle de 2019 ?
(Jeune Afrique 10/03/17)
Faute d’approvisionnement, l’usine du groupe, premier acheteur du pays, est arrêtée. Pourtant, les autorités affirment que la hausse de la production met l’autosuffisance à portée de main. Fin janvier, les semis de la campagne rizicole de la saison chaude sèche vont bientôt débuter dans la vallée du fleuve Sénégal. En attendant, des dizaines de troupeaux paissent tranquillement dans les parcelles en jachère. Tout juste certains groupements paysans commencent-ils à préparer leurs champs en brûlant les pailles de riz. Pour la plupart des agriculteurs, ce sera la seule récolte de l’année. La saison d’hiver n’est plus assez rentable Dans la région, environ 44 000 ha sont exploités pendant la campagne de la saison sèche (de février à juin), mais seulement 25 000 ha...
(APA 10/03/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Le porte-parole du Gouvernement sénégalais, Seydou Guèye, a annoncé jeudi soir à Dakar, le maintien à 2.652.000 f cfa du package du pèlerinage 2017 à la Mecque. S’exprimant au terme d’un conseil interministériel consacré à l’évaluation du dernier pèlerinage et à la préparation de l’édition 2017, Seydou Guèye a rappelé que «le même montant avait été arrêté par le gouvernement en 2015 et 2016, pour prendre en charge le billet d’avion, le pécule à verser au pèlerin, son logement et le paiement de la taxe saoudienne». Selon lui, le quota de pèlerins du Sénégal cette année est "approximativement le même" que celui de l’édition précédente, soit 10.500 pèlerins.
(APA 10/03/17)
APA- Dakar (Sénégal) - L’activité de la fabrication de sucre, confiserie et chocolaterie au Sénégal a enregistré une forte progression de plus de 400% en variation trimestrielle, au quatrième trimestre 2016 comparé au trimestre précédent, a appris vendredi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Pareille situation, note la DPEE, fait suite aux arrêts techniques observés au trimestre précédent au niveau de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS). « Comparativement au même trimestre de 2015, le démarrage précoce de la production de sucre au dernier trimestre de 2016 s’est traduit par une consolidation de 19,1% de l’activité de la branche », souligne la DPEE. Au total, un renforcement annuel de 4% de la production de...
(Leral 10/03/17)
Le bac qui assure la liaison entre le Sénégal la Gambie à l’arrêt la semaine prochaine pour une durée de 30 mois et pour cause la construction du pont tant réclamé par les transporteurs. Ainsi le secrétaire des transporteurs du Sénégal Gora Khouma qui approuve la décision, invite les transporteurs à faire le contournement pour laisser les travaux du pont continuer convenablement. Landing Jef Diédhiou
(Setal 10/03/17)
Le général François Ndiaye, commandant la Force de la Cedeao dépêchée en Gambie, va bientôt terminer sa mission sur le territoire gambien, suite à la décision de la Cedeao de réduire ses effectifs au pays de Adama Barrow. Il sera remplacé par le colonel Magatte Ndiaye, qui se chargera de la mise en œuvre du nouveau mandat de trois mois de cette force. Aussi, le Commandant Saliou Ngom, Chef de la Division Médias Stratégies de la Dirpa, jusqu’ici officier chargé de communication de la mission de la Cedeao en Gambie, termine sa mission en même temps que le général. La communication sera confiée au Ghana, un des pays contributeurs de troupes. Le capitaine de corvette (Grade à la Marine qui...
(APA 10/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Victorieux de la Guinée (1-0), en demi-finale disputée jeudi à Ndola, le Sénégal s’est qualifié pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 20 ans de football où il rejoindra la Zambie, qui a sorti la veille l’Afrique du Sud (1-0). [Img : CAN U20 2017 : Le Sénégal bat la Guinée (1-0) et rejoint la Zambie en finale] L’unique but de la partie a été inscrit par Aliou Badji à la 13ème minute de la partie. C’est la deuxième finale consécutive des «Lionceaux» dans cette compétition. Il y a deux ans, ils s’étaient inclinés à domicile face au Nigeria. Les hommes de Joseph Koto retrouvent en finale, dimanche à Lusaka, la...
(RFI 10/03/17)
L’équipe du Sénégal s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans en battant celle de Guinée 1-0, le 9 mars à Ndola. Les Sénégalais affronteront les Zambiens le 12 mars à Lusaka. Deux après sa défaite à domicile, le Sénégal va retenter sa chance en finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Battus 1-0 par le Nigeria en 2015, les Sénégalais feront cette fois face aux Zambiens, en finale de la CAN U20 2017. Les « Lionceaux de la Téranga » auront une double pression, le 12 mars à Lusaka : celle du public, évidemment acquis à la cause des Zambiens ; et celle de l’histoire, le...
(AFP 09/03/17)
Les maires du Sénégal et de la Francophonie ont exprimé mercredi leur solidarité avec Khalifa Sall, leur collègue de Dakar, inculpé notamment de détournement de fonds publics et placé sous mandat de dépôt mardi. Khalifa Sall, maire de la capitale sénégalaise depuis 2009 et probable candidat à l'élection présidentielle de 2019 contre le chef de l'Etat Macky Sall, est accusé "d'escroquerie portant sur des deniers publics, de détournement de deniers publics, d'association de malfaiteurs, de blanchiment de capitaux". La justice lui reproche des dépenses "non justifiées" de plus de 2,7 millions d'euros prélevés, selon elle...
(France TV Info 09/03/17)
Maire de Dakar depuis 2009, Khalifa Sall est un dissident de la majorité au pouvoir et probable candidat à la présidentielle sénégalaise de 2019. Il a été inculpé et écroué dans la nuit du 7 au 8 mars pour détournement présumé de fonds publics. Il rejette les accusations portées contre lui. Ses partisans dénoncent «une cabale politique». Le procureur de la République de Dakar, Serigne Bassirou Guèye parle d’un montant de 2,7 millions d’euros pris dans les caisses de la ville de Dakar sans justifications. Khalifa Sall a été inculpé d’escroquerie, de détournement de deniers publics, d’association de malfaiteurs et de blanchiment de capitaux, a indiqué un de ses avocats à l'AFP. Il a passé sa première nuit en prison...
(RFI 09/03/17)
Le maire de Dakar en prison... la nouvelle fait sensation. Depuis plus de 25 ans, Khalifa Sall est un poids lourd de la politique sénégalaise. Et depuis mardi 7 mars, il est inculpé et écroué pour détournement présumé de fonds publics. Y a-t-il un rapport avec sa décision de faire cavalier seul aux législatives de cette année et, qui sait, à la présidentielle de 2019 ? Cheikh Guèye est le premier adjoint au maire de Dakar et le maire de la commune de Dieuppeul-Derklé.
(RFI 09/03/17)
Au Sénégal, Khalifa Sall, soupçonné de détournements de deniers publics et d’association de malfaiteurs, est en détention depuis mardi soir 7 mars. Désormais, le maire de Dakar va devoir préparer sa défense et s’expliquer devant le juge sur l’utilisation par sa mairie de 2,7 millions d’euros. Au cœur du débat : l’indépendance de la justice. Défendu par une batterie d’avocats, Khalifa Sall aura à s’expliquer sur l’utilisation par sa mairie de 2,7 millions d’euros. L’argument principal de sa défense n’est pas juridique, mais politique. Maître Clédor Ly dénonce en boucle une justice aux ordres. « C’est un dossier qui est politique, nous le savions. Tout cela pour un homme qui aspire à la magistrature suprême, cela fait quand même mal...
(Autre média 09/03/17)
Khalifa Sall, l’actuel maire de Dakar a été arrêté et inculpé mardi dans le cadre d’une enquête sur de supposés détournements de fonds publics auxquels il aurait participé, une affaire qui risque de faire grand bruit dans le milieu politique sénégalais, d’autant que le maire de la capitale pourrait se porter candidat à la présidentielle de 2019 au Sénégal. Soupçonné de détournements de deniers publics et d’escroquerie portant sur des fonds étatiques, M. Khalifa Sall a été inculpé mardi soir suite à une longue audition devant un juge d’instruction du tribunal de Dakar. Dissident de la majorité au pouvoir et probable candidat à la présidentielle de 2019, M. Khalifa Sall a été pendant longtemps perçu comme une étoile montante au...
(APA 09/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Collectif #200MillionsChallenge# a collecté du 1er au 28 février 2017 plus de 23 millions FCFA destinés au soutien des malades du cancer à travers la Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA), ont révélé jeudi à Dakar, ses initiateurs au cours d'un point de presse. "Le #200MillionsChallenge# est né de la panne récente du seul appareil de radiothérapie disponible sous nos cieux, qui a empêché la poursuite du traitement des malades qui en bénéficiaient’’, a expliqué Rose Gaye Ndao de la Lisca. Face à cette situation, a-t-elle ajouté, ‘’Il fallait dès lors, envisager une évacuation de ces derniers vers des structures équipées, dans la sous-région et vers le Maroc. C'est en vue de soutenir cette initiative, que...
(Apa 09/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La quantité d’or produite au Sénégal en 2017 devrait se situer entre 205 000 et 225 000 onces, selon les projections de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). «Globalement, sur l’année 2016, l’activité des extractives a été reluisante comparativement à 2015, avec une consolidation de 33,7%, sous l’effet de la bonne tenue des productions d’or (+24,3%) et de phosphate (+56,7%) », souligne la DPEE. Selon toujours cette structure, la production d’or de 2016 a atteint un niveau record, dépassant la borne supérieure de l’intervalle de prévision. L’accroissement du total du tonnage en 2016 émane de l’utilisation de la flotte d’équipements mobiles, conformément au plan de mine. «Par ailleurs, souligne la DPEE, les activités...
(Le Point 09/03/17)
L'actuel maire de Dakar, dissident de la majorité au pouvoir, a été inculpé et écroué dans une affaire de détournement présumé de fonds publics. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, connu pour ses prises de position à l'opposé de sa famille politique et dissident de la majorité au pouvoir, a été inculpé et écroué pour détournement présumé de fonds publics. Une arrestation qui met le pays en émoi alors qu'on lui prête des ambitions présidentielles pour 2019. Pour ses avocats, le lien est évident. Quels sont les chefs d'inculpation ? Les chefs d'inculpation retenus contre lui sont ceux « d'escroquerie portant sur des deniers publics, de détournement de deniers publics, d'association de malfaiteurs et de blanchiment de capitaux », selon...

Pages