| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(SeneNews 03/04/17)
Le Mouvement Karim Président est convaincu que leur leader sera de retour très bientôt au Sénégal pour s’investir dans les Législatives. Ces partisans de Karim Wade ont ainsi ameuté les troupes tout en signifiant que les renvois de Pape Samba Mboup et Farba Senghor.
(RFI 03/04/17)
Le 24 février dernier, le Maroc adressait une demande officielle à la présidente de la Cédéao pour intégrer l’organisation ouest-africaine. Le royaume chérifien, très offensif économiquement sur le continent, entend ainsi parfaire son intégration régionale après avoir réintégré en janvier dernier l’Union africaine. Mais si la présence économique du Maroc est de plus en plus visible dans les pays membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, des questions se posent quant aux répercussions éventuelles de son entrée au sein de cette communauté économique. La demande du Maroc est diversement accueillie par le monde économique et les milieux d’affaires du continent. Godefroiy Kokam, entrepreneur dans le domaine de la tôlerie à Yaoundé, a plusieurs rendez-vous d’affaires à Casablanca...
(RFI 02/04/17)
L'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade appelle l'opposition à s'unir en vue des législatives du 30 juillet prochain. Actuellement, 118 des 150 députés de l'Assemblée nationale appartiennent au groupe présidentiel Benno Bokk Yakaar. Les démarches de l'ancien chef d'Etat interviennent dans un contexte où certaines forces de l'opposition envisagent aussi une union avec le camp de Khalifa Sall, le maire de Dakar actuellement emprisonné. De la France où il vit, Abdoulaye Wade a passé quelques coups de fil à plusieurs leaders de l'opposition. L'ancien président sénégalais veut s'investir « personnellement »
(La Voix de l'Amérique 31/03/17)
Le mouvement civique a appelé à tous les Sénégalais de se joindre à lui le 7 avril, dans une manifestation pour dénoncer "les dérives" du pouvoir de Macky Sall. Malal Talla dit Fou Malade a dit à VOA Afrique que le moment de "grâce" ne peut plus perdurer après les multiples interpellations par "voies de presse ou artistiques", par rapport aux "dérives" et aux différentes "paradoxes" observées. "Nous sommes dans une situation où il me semble que nous ne sommes pas entendus", a indiqué M. Talla. Il estime donc qu’il est important de "mobiliser les Sénégalais" pour toutes les questions qui les concernent, notamment la justice. C’est "une justice du peuple, nous la voulons autonome et indépendante, nous ne la...
(APA 31/03/17)
APA-Dakar-(Sénégal) - Les travaux de réhabilitation et de mise aux normes des aérodromes régionaux du Sénégal sera lancée au cours de l’année en cours, a annoncé, jeudi à Dakar, Maimouna Ndoye Seck, à l’ouverture des journées du transport aérien. Cette première phase des travaux de réhabilitation et de mise aux normes des aéroports régionaux porte sur cinq régions du Sénégal : Saint Louis, Matam, Ziguinchor, Tambacounda, et Kédougou, selon le ministre. Cette réhabilitation des aérodromes régionaux fait partie du « projet hub aérien sous régional » ainsi que le lancement de la compagnie aérienne sénégalaise Air Sénégal SA et le démarrage de l’exploitation de l’Aéroport International...
(Xinhua 31/03/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Falou Samb, conseiller spécial en Commerce et Investissements du président du Sénégal, a invité la Chine à élargir ses préférences commerciales en faveur de l'Afrique, lors d'une interview accordée récemment à Xinhua. "Au niveau du commerce, il faut que la Chine ouvre beaucoup plus ses marchés par rapport à des pays comme le Sénégal, qui appartient à la catégorie des pays les moins avancés. Il lui faut élargir les préférences commerciales", a affirmé M. Samb qui est également professeur d'économie à l'université de Dakar. Falou Samb a relevé que, pour la première fois depuis l'arrivée au pouvoir du président Macky Sall, en 2012, le Sénégal a exporté plus de 500.000 tonnes d'arachides vers la Chine. Il a...
(APA 31/03/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Le député de Benno Bokk Yakaar (Bby, majorité), Marie Thérèse Aïda Seck née Mme Paye, donne en exemple à ses autres camardes de parti et de coalition, le bureau consensuel mis en place par la section de Patte d’Oie (Dakar) en vue des prochaines élections législatives du 30 juillet 2017. «Ce bureau consensuel a été mis en place grâce à l’action combinée des partis membres de la coalition (Apr, Ps, Pit, Ld, Bess Du Niak…) et de la société civile. Tous les responsables de ces partis politiques sont donnés la main pour surmonter le démon de la division et réaliser une unité d’action», a expliqué Mme Paye, mercredi soir, au cours d’un point de presse. Selon elle, le...
(Les Afriques 31/03/17)
En Afrique de l’Ouest, le peuple a par deux fois montré au monde sa maturité démocratique. Au Ghana, l’alternance est consommée sans heurts, au mois de décembre dernier, tandis que la Gambie s’est débarrassée, tant bien que mal, du dictateur Yahya Jammeh qui y faisait la pluie et le beau temps. Dans ce dernier pays, blotti au sein du Sénégal, le président légalement élu, Adama Barrow, promet de rendre à la nation sa souveraineté. Sa récente visite de travail et d’amitié, la première à «l’étranger», depuis son investiture, va dans cette direction. En se rapprochant de son voisin sénégalais, c’est un réel pied de nez qui est fait au colon d’antan – en train de se retourner dans sa tombe...
(AFP 31/03/17)
L'écrivaine d'origine sénégalaise est en colère. L'objet de son ire : la tournure que prend en France le débat sur l'identité nationale. Attention, voilà une fine bretteuse dont les armes redoutables sont les mots. C'est en tout cas ce qui ressort du dernier livre de l'écrivaine française d'origine sénégalaise Fatou Diome : Marianne porte plainte !* Et Fatou Diome entend bien se faire son avocate indignée. Celle qui se dit "Française par choix, donc par amour mais aussi par résistance" détaille en mots bien sentis et parfois lapidaires sa colère devant certaines déclarations politiques qui font de l'identité nationale un totem médusant et sclérosé. Ces "pirates qui menacent devant [ses] yeux [sa] mère adoptive", Fatou Diome a choisi de les...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le projet « free roaming », qui vise à instaurer un tarif unique de communication entre plusieurs pays ouest-africains doit entrer officiellement en vigueur ce vendredi 31 mars. « Ce 31 mars marque une importante avancée dans la marche vers l’intégration en Afrique de l’Ouest ». Ce commentaire de Cina Lawson, ministre togolaise des Postes et de l’Économie numérique fait écho au soulagement des millions d’utilisateurs des services de téléphonie mobile au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali, en Guinée et au Sierra Leone. Ces six pays d’Afrique de l’Ouest ont en effet signé en novembre 2016 un protocole qui met fin à l’itinérance payante, et donne donc aux usagers la possibilité de pouvoir appeler et être...
(Agence Ecofin 31/03/17)
Dans un communiqué publié vendredi, le pétro-gazier australien Far Ltd a annoncé avoir signé avec CNOOC UK Ltd, la filiale britannique du pétrolier chinois CNOOC, un accord de zone d'intérêt mutuel (AMI) qui couvre les licences des deux compagnies dans les eaux du Sénégal et de la Gambie. Il s’agit des permis Djiffere et Sangomar offshore contrôlés par Far au Sénégal et les permis A2 et A5 contrôlés par CNOOC UK Ltd, au large de la Gambie. Il convient de souligner qu’un AMI est défini par un contrat qui décrit la zone géographique (principal objet de l’accord), les droits de chaque partie (le pourcentage d'intérêt attribué à chaque entreprise), la durée du contrat et la manière dont les dispositions contractuelles...
(APA 31/03/17)
Les clubs champions de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Liberia et du Sénégal s’affrontent à partir de ce vendredi à Dakar, dans un tournoi organisé par les zones A et B de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA) de la Confédération africaine de football (CAF) dans le cadre d’un partenariat qu’elles ont signé avec la chaîne Fox Sports TV. En demi-finales, l’AS Tanda (Côte d’Ivoire) va faire face à Wa All Stars Squad (Ghana), et Barrack Young Controllers (Liberia) en découdra avec l’US Gorée (Sénégal). La finale et le match de classement sont prévus dimanche au stade Demba Diop. Le vainqueur du tournoi recevra une enveloppe de 12 millions de francs CFA, selon les organisateurs. Les zones Ouest A et...
(RFI 30/03/17)
Un an après leur dernière conférence de presse, les membres du mouvement citoyen se sont à nouveau exprimés mercredi 29 mars à Dakar. Une prise de parole pour dénoncer le pouvoir actuel et annoncer un grand rassemblement populaire. C'est sur le toit de leur QG, quartier Parcelles assainies, que les Y’en a marre ont dévoilé leur nouveau slogan : « Lu Eppe Tuuru », la goutte qui fait déborder le vase. Thiat, porte-parole du mouvement estime qu'après 5 ans à la présidence, Macky Sall a déçu. « Y a pas bilan plus lourd que cela. Déception, trahison de ses propres promesses. Il a plus de milices qu’Abdoulaye Wade.
(RFI 30/03/17)
Au Sénégal, le dossier judiciaire de Khalifa Sall évolue. Le maire de Dakar est soupçonné par la justice d'avoir détourné 2,7 millions d'euros, de l'argent issu d'un fond de l'Etat. Désormais, le maire va faire face directement à l'Etat sénégalais. Les autorités ont en effet décidé de se porter partie civile, des avocats ont été désignés. Pour maître Félix Sow, il ne fait aucun doute que les sommes détournés l'ont été au détriment du pays ; l'avocat demande donc à la justice de faire son travail et estime que les demandes de liberté provisoire ne peuvent pas être acceptées.
(APA 30/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le secteur secondaire au Sénégal a enregistré une progression de 3% en rythme mensuel, au terme du mois de janvier 2017 , a appris APA jeudi,auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). « Ce résultat est, essentiellement, lié aux bons comportements de l’égrenage de coton et fabrication de textiles, la fabrication de produits alimentaires (plus 39,2%), la construction (plus 1,9%), le raffinage (plus 22,1%) et la fabrication de matériaux de construction (plus 3,4%) », souligne la DPEE. Elle a relevé toutefois, de faibles résultats au niveau de la production de sucre (moins 48,3%), de la fabrication de produits en caoutchouc (moins 36,2%) et des activités extractives (moins 6,3%). Sur un an, le...
(Leral 30/03/17)
Le Sénégal paie, de plus en plus, les conséquences de son soutien diplomatique assumé au Maroc. L’annulation de la conférence du partenariat Union africaine-Nations unies, qui devait se tenir le week-end dernier à Dakar, en est une nouvelle preuve. On sait désormais que la confusion née de l’opposition du Maroc à la participation de la République arabe sahraouie à cette rencontre, a été à l’origine du report par la Commission économique des ?Nations-Unies pour l’Afrique. Déjà, une ambiance délétère planait au cours des trois jours de palabres qui ont précédé la date de la conférence initialement prévu samedi dernier. Sur fond d’accusations et de contre-accusations entre délégués du Maroc et de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), les experts n’arrivaient...
(Jeune Afrique 30/03/17)
Le plus grand groupe de production et d'exploration pétrolière de Chine devient opérateur d'un bloc à la frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Le géant chinois, déjà présent en Ouganda, au Ghana et au Nigeria, fait son entrée au Sénégal et en Guinée-Bissau. L’arrivée de CNOOC intervient après la découverte de gisements pétroliers et gaziers au large des côtes du Sénégal, qui ont déjà attiré d’autres leaders mondiaux, comme le britannique BP.
(Jeune Afrique 30/03/17)
Le spécialiste des relations clients né au Sénégal n’en finit plus de grandir : il prévoit d’ouvrir cinq à sept plateformes d’ici à la fin de l’année et de prendre le virage du numérique. Son vice-président et directeur général, Nidal El Kamouni, la voit comme la première entreprise née sur le continent africain à pouvoir y rivaliser avec les géants indiens de la relation clients comme Tech Mahindra et ses 80 000 salariés. Venu à Paris le 8 mars pour rencontrer les équipes d’Orange et évoquer les perspectives en Amérique latine, le patron franco-libanais de PCCI Group n’est pas peu fier du chemin parcouru par l’entreprise qu’il a rejointe en août 2015. Créée en 2001 à Dakar, PCCI Groupe réalise désormais...
(Agence Ecofin 30/03/17)
(Agence Ecofin) - En 2016, le Sénégal a produit 367 000 tonnes d’oignons, a annoncé Alioune Sarr, le ministre en charge du Commerce, ​de l’Industrie et du Secteur informel. Si ce niveau de production se situe légèrement en dessous de celui enregistré l’année dernière (367 500 tonnes), il permet néanmoins au pays de franchir pour la deuxième année consécutive la barre des 350 000 tonnes fixées par le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) de l’exécutif. Cette performance a permis au pays d’engranger 5 milliards de Fcfa de revenus. « Ces résultats sont le fruit des initiatives combinées du gouvernement qui a mis à la disposition des producteurs des semences et des engrais subventionnés dans le cadre...
(APA 30/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La gestion figée des ressources hydriques et l'insuffisance des revenus des ménages, figurent parmi les causes de la malnutrition au Sénégal et en Mauritanie, révèle une étude sur l'"Analyse causale de la sous-nutrition, Link NCA (Nutrition Causal Analysis) ”- dans la zone Transfrontalière Sénégal (région de Matam) -Mauritanie (région de Gorgol)", présentée, mercredi à Dakar. Menée durant une période de huit mois sous l'égide de l'Ong Action contre la faim (Acf), cette étude met en exergue 24 facteurs de risques causant la malnutrition dans les zones étudiées et où le taux de malnutrition aiguë dépasse les 10%. "Parmi ces facteurs, il y a l'insuffisance de la diversité alimentaire, l’insuffisance de revenus et d’activités génératrices de revenus (l'essentiel...

Pages