Lundi 23 Octobre 2017
(RFI 03/10/17)
Sept écoles, 3 000 élèves, 500 professeurs plongés dans l'inconnu. Lundi 2 octobre, l'Etat du Sénégal a donc décidé comme d'autres, notamment le Mali et le Maroc, de fermer les établissements Yavuz Selim. Etablissements proches du prédicateur turc Fethullah Gülen, opposant accusé par Ankara d'être à l'origine de la tentative de coup d'Etat contre Recep Tayyip Erdogan en 2016. Des fermetures qui ont en tout cas provoqué une vive inquiétude chez les professeurs, les élèves et leurs parents. Reportage. Fâchés contre deux présidents, Macky Sall ...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Réputées proches de la confrérie turque de Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’être à l’origine de la tentative de coup d’État durant l’été 2016, les écoles sénégalaises du groupe Yavuz Sélim ont été fermées lundi matin par les forces de l’ordre. Les 3 000 élèves du groupe Yavuz Selim ont dû rebrousser chemin lundi matin, en découvrant les forces de l’ordre en faction à l’entrée de leurs établissements. Un déploiement en application d’un arrêté du ministère sénégalais de l’Intérieur rendu public samedi 30 septembre, qui impose « la fermeture des écoles portant l’appellation Yavuz Selim ». Du côté des parents d’élèves, on se déclare « fortement choqué et bouleversé » par cette décision, qui remet en cause selon eux un...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Alors que la Tunisie, le Nigeria et l’Égypte pourraient se qualifier avant la fin des éliminatoires, de nombreuses sélections vont jouer très gros à l’occasion de cette cinquième journée. Certaines confrontations directes seront lourdes de conséquences, notamment pour la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon, le Sénégal ou le Burkina Faso. Quelles sont les équipes africaines qui peuvent encore espérer se maintenir sur le long et difficile chemin menant à la Coup du Monde 2018 en Russie ? Si certaines semblent quasi assurées d’avoir leur billet pour Moscou en poche, d’autres sont sur le fil, et certaines sont déjà sur le point de basculer si bas dans le classement que toute remontée semble impossible. Tour d’horizon, groupe par groupe, des...
(RFI 02/10/17)
Au Sénégal, colère et amertume ont saisi, ce lundi matin, de nombreux parents d'élèves. L'Etat a en effet décidé la fermeture des sept écoles du groupe turc Yavuz-Selim, des établissements privés liés à Fethullah Gülen accusé par Ankara d'être à l'origine de la tentative de coup d'Etat durant l'été 2016. A Dakar, c'est l'armée qui a pris possession ce matin des établissements. La scène est surréaliste : des soldats pour bloquer des écoles. Devant le collège Bosphore, les élèves sont perdus, comme Moussa, 15 ans : « On s’est levés pour aller à l’école et on a trouvé des policiers devant la porte...
(MondAfrique 02/10/17)
La Résurgence du Mouvement Abolitionniste (IRA), ONG anti-esclavagiste en Mauritanie, des organisations de défense des droits humains et des avocats mauritaniens, sénégalais, français et belges ont vu le gouvernement sénégalais interdire la conférence de presse qu’ils devaient tenir, ce samedi 30 septembre 2017, au Café de Rome. Cette conférence de presse n’aura finalement pas lieu à la date et à l’endroit initialement retenus. Les autorités mauritaniennes et sénégalaises n’y étant pas favorables. Pour rappel, la rencontre avec la presse devait évoquer la grave crise politique et sociale en Mauritanie ainsi que les nombreux maux ...
(APA 02/10/17)
APA-Dakar (Sénégal)- Plusieurs personnalités de la société civile, du monde syndical, des religieux, des artistes et des parents d'd'élèves se sont mobilisés, lundi matin au collège Bosphore de ‘’Yavuz Selim’’ à Liberté 6 à Dakar, pour manifester leur désaccord avec la décision du gouvernement sénégalais de fermer les écoles de ce groupe scolaire censé appartenir au prédicateur turc Fetullah Gulen, a constaté APA sur place. Parmi les manifestants massés dés 7 heures du matin à la devanture de l'école, gardée par des éléments du Groupement mobile d'intervention (Gmi), il y avait notamment Simon du mouvement +Y en a marre+ . "Je ne peux pas comprendre pourquoi cette école du groupe Yavuz Selim soit obligée de payer le prix dans un...
(Le Soleil 02/10/17)
Genève - (Suisse)- Le Sénégal, grand consommateur de riz importé qui pèse lourdement sur sa balance commerciale, a décidé, dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse) lancé par le Président Macky Sall, de devenir autosuffisant. Dans un entretien exclusif accordé au Soleil, à Genève, Alioune Sarr, après avoir présidé l’un des 100 panels sélectionnés par l’Organisation mondiale du commerce (Omc), dans le cadre de son forum public qui rassemble 2.000 personnes venues du monde entier, donne des raisons d’espérer. Il a rappelé l’important travail qu’est en train d’abattre le gouvernement du Sénégal et le secteur privé pour matérialiser cette grande ambition d’autosuffisance en riz du chef de l’Etat. Il a aussi abordé les problèmes du commerce sénégalais. Monsieur le...
(RFI 02/10/17)
Au Sénégal, il n’est pas bon de critiquer le futur TER (Train express régional) construit par l’entreprise française Alstom et qui va relier Dakar au nouvel aéroport, situé à 40 kilomètres de la capitale. Le tracé de ce futur train traverse des communes populaires de la grande banlieue et nécessite l’expropriation de nombreuses familles. Pour la première fois, ce samedi 30 septembre, des habitants de Thiaroye se sont rassemblés pour dénoncer notamment les faibles montants des indemnités. « Ma maison, ma richesse, recasement ou rien ».
(Le Point 02/10/17)
Au cœur du delta du Saloum, au centre-ouest du Sénégal, à plusieurs centaines de kilomètres du tumulte de la capitale Dakar, s'ouvre le royaume de la mangrove. Dans cette réserve naturelle de 76 000 hectares, les palétuviers, arbres rois de la forêt, dominent l'horizon. À côté serpente le fleuve Saloum, avec ses milliers de bras de mer appelés « bolongs ». Sillonnant ce labyrinthe marécageux, notre pirogue glisse sur l'eau, se frayant un chemin parmi les 200 îles et îlots que compte l'estuaire. Au loin, un groupe de pélicans prend son envol. Bienvenue dans le parc national du delta du Saloum, l'un des plus grands réservoirs de mangrove d'Afrique. Ici, plus de 250 espèces d'oiseaux, de reptiles et de mammifères...
(RFI 02/10/17)
C’est la fin de la saison des pluies au Sénégal, période de la pêche au poulpe. Une pêche exclusivement destinée à l’exportation et le pays souhaite justement renforcer cette filière dépendante de la demande des marchés européens et asiatiques. Mais les prises de poulpes, source de revenus pour les pêcheurs artisanaux, sont chaque année moins nombreuse, et les autorités n’ont d’autre choix que d’envisager une pêche plus durable. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171001-senegal-peche-poulpe
(RFI 02/10/17)
La Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Maroc, ces trois pays fréquentent régulièrement les grands salons du tourisme dans le monde. Ils étaient présents à Paris du 26 au 29 septembre, lors de l’édition 2017 de l’IFTM Top Resa. Comme chaque année, ils avaient réservés des stands assez importants à ce salon des professionnels du tourisme. Le Maroc a été la 1ère destination touristique en Afrique en 2016 en termes d’arrivées, une croissance de 1,5% par rapport à l’année précédente. La destination attire toujours les voyageurs cette année, selon Abderrafie Zouitene, Directeur général de l'Office marocain du tourisme. « Les recettes liées à l’activité en devises ont atteint un pic historique, avec l’équivalent de pratiquement 6,3 milliards de dollars ;...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres des efforts consentis par ceux-ci pour transformer leurs économies. Pour Dimitri Sanga (photo), le Directeur du BSR-AO/CEA, « l’institution parle un langage qui n’est compris que des décideurs politiques et spécialistes des questions de politiques publiques. Les spécialistes des médias...
(Jeune Afrique 30/09/17)
En marge du Forum Investir en Afrique, co-organisé par la Banque chinoise de développement et la Banque mondiale du 25 au 27 septembre à Dakar, Ahmed Bin Sulayem, le président de Dubaï Ports World (DPW), a évoqué les investissements à consentir dans le Port du Futur de Ndayane, dont l’opérateur portuaire émirati sera le maître d’œuvre. C’est au sortir de son entrevue, le 25 septembre dernier à Dakar, avec le chef de l’État Macky Sall, qu’Ahmed Ben Sulayem a fait l’annonce...
(AFP 30/09/17)
La Fifa a fixé vendredi les dates des 8 ou 9 novembre pour le match à rejouer Afrique du Sud-Sénégal de la 2e journée des qualifications au Mondial-2018, a indiqué la Fédération sénégalaise de football (FSF). L'instance dirigeante du football mondial a décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana (surnom de la sélection sud-africaine), vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane. Il a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) Dans le groupe D, le Burkina Faso et le Cap Vert occupent les deux premières places avec 6 points chacun, le Sénégal est...
(RFI 29/09/17)
Au Sénégal, Khalifa Sall est en prison depuis plus de 200 jours. Pour la première fois dans l'histoire du pays, un député a été élu depuis sa cellule. A l'Assemblée, ces confrères ont fait leur rentrée il y deux semaines et le débat autour du statut de Khalifa Sall est vif. Certains estiment qu'il doit rester en prison en attendant que la justice passe, d'autres au contraire pensent qu'il est temps de débattre de l'arrêt temporaire des poursuites à son encontre pour permettre sa libération. Avec notre correspondant à Dakar...
(Enquête 29/09/17)
Le régime du président Sall mettra du temps à s’en remettre. La sortie assassine de Mamadou Ndoye, membre de la mouvance présidentielle, enterre définitivement la gouvernance vertueuse, naguère slogan du chef de l’Etat. ‘’EnQuête’’ revient sur la nébuleuse autour du financement des partis politiques. Mamadou Ndoye, ancien Secrétaire général de la LD/MPT, a percé, ce dimanche, une partie de la grand-voile de mystère qui couvrait jusque-là les relations entre le chef de l’Etat et ses alliés de Benno Bokk Yaakaar. Une histoire de postes ministériel, législatif, mais aussi de gros sous. Toute la face...
(Sud Quotidien 29/09/17)
Remis au goût du jour à la suite de la sortie au vitriol de l’ancien Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), Mamadou Ndoye, sur les ondes de la radio privée Sud Fm, la lancinante question du financement des partis politiques au Sénégal préoccupe les parlementaires de la 13ème législature. Ce, quelque soit leur bord politique. En effet, que ce soit Modou Diagne Fada, député non-inscrit du parti Les réformateurs démocrates/ Yessal, ou Pape Diop du groupe parlementaire de l’opposition «Liberté et démocratie», ou encore Abdoulaye Wilane, membre de la mouvance présidentielle «Benno Bokk Yakaar» (Bby). Tous, reconnaissent...
(Le Soleil 29/09/17)
Le Sénégal a mis à profit l’édition 2017 du sommet mondial de l’Union international des télécommunications (Itu Telecom World), à Busan (Corée du Sud), pour échanger sur les évolutions les bonnes pratiques technologiques dans le monde du numérique mais aussi nouer des contacts avec des partenaires potentiels informe un communiqé de l’Artp. Une occasion aussi pour vendre la candidature du Sénégal au conseil de l’Uit pour y maintenir son siège. Le sommet de Busan, dont la cérémonie d’ouverture officielle était présidée par le ministre sud-coréen en charge du Développement des Tic, cadre avec les objectifs de la stratégie nationale « Sénégal Numérique 2025 ». La délégation sénégalaise au sommet était composée des représentants de la Primature, du ministère de la...
(Sud Quotidien 29/09/17)
Désormais, les travaux à l’Assemblée nationale vont démarrer après 15 minutes de l’heure fixée, lors des plénières qui n’exigent pas un quorum. La 13ème législature a adopté hier, mercredi 27 septembre, la proposition du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, le «1/4 d’heure pédagogique» qui accorde 15 minutes aux députés retardataires. La décision a été prise à l’unanimité lors de la clôture de la 1ère session extraordinaire. Rupture ou simple effet d’annonce ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la 13ème législature affiche sa volonté de mettre fin aux longues heures de retard que connaissait la défunte législature, lors des plénières. Elle a, en fait, adopté hier, mercredi 27 septembre, le «1/4 d’heure pédagogique», sur proposition de son...

Pages