Lundi 26 Juin 2017
(Sud Quotidien 15/06/17)
Veillez sur les tenues scolaires des élèves, les cours du soir et de renforcement, limiter l’utilisation des portables et la connexion internet à l’école. Telles sont entre autres mesures prévues dans le projet de code d’éthique et de conduite dont le contenu fait l’objet des journées de partage avec les acteurs dans les établissements en vue d’éradiquer les grossesses précoces en milieu scolaire au Sénégal d’ici 2018. Le ministère de l’Education nationale et l’Association Sénégalaise pour le bien être familiale (Asbef) organisent des journées de partage du code d’éthique et de conduite pour parer aux mariages précoces et grossesses dans le milieu scolaire. Sont conviés à ces rencontres, les parents d’élèves, les élèves, les membres de suivi du Projet de...
(RFI 15/06/17)
Le cinéaste français Gabriel Le Bomin fait revivre une figure méconnue de notre histoire. Dans « Nos patriotes », son troisième long-métrage, le réalisateur dresse le portrait d'Addi Bâ, un héros de la Résistance qui a fait la guerre dans le corps des tirailleurs sénégalais avant de prendre la tête d'un maquis en 1940. Il a la France chevillée au corps et au cœur, Addi Bâ. Guinéen, né en 1916, arrivé en France au milieu des années 1930, hébergé par une famille de Français républicains, ce jeune homme de 25 ans sert au début de la Seconde Guerre mondiale dans le bataillon des tirailleurs sénégalais envoyés combattre les Allemands en première ligne dans les Ardennes et sur la Meuse. Fait...
(RFI 14/06/17)
Au Sénégal, alors que le président Macky Sall rentre d'une tournée européenne à Bruxelles, Berlin et Paris où il a rencontré Emmanuel Macron, le maire de Dakar Khalifa Sall est en prison depuis précisément 100 jours. Et les deux hommes politiques vont désormais s'affronter sur le terrain politique avec les législatives qui se tiendront le 30 juillet prochain. Malgré sa détention, le maire de Dakar reste combatif. « Combatif », « serein », mais visiblement « frustré », expliquent des proches du maire. Car la détention, vue par certains comme une manière...
(SeneNews 14/06/17)
Ibrahima Al Khalil Seck. qui est l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, indique que le Sénégal a bénéficié de moins de 0,03% de l’enveloppe financière de 3,2 milliards de dollars (environ 1873 milliards de frs CFA) affectée en 2016 par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’acquisition de biens et services. A l’ouverture d’un séminaire de formation de deux jours sur les procédures d’achat du système des Nations-Unies, il a, en effet, indiqué que «sur un montant global de 3,2 milliards de dollars d’achats, notre pays n’a bénéficié que de 975.000 dollars (570,5 millions de frs CFA), soit moins de 0,03 % du budget en matière d’acquisition de biens et de services». La...
(Enquête 14/06/17)
Au lendemain des investitures à Benno bokk yaakaar, ça grogne beaucoup au Parti socialiste d’Ousmane Tanor Dieng et à l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse. Les investitures pour les élections législatives du 30 juillet s’annonçaient difficiles au sein de la coalition de la mouvance présidentielle. Elles se sont révélées douloureuses, après la publication des listes officielles par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Elles font en effet apparaître, à quelques mois de la prochaine présidentielle et à quelques jours seulement des futures élections législatives, de nettes lignes de fracture entre le parti présidentiel, l’Alliance pour la République (APR) et certains de ses alliés dont le Parti socialiste (PS) et l’Alliance des forces du progrès (AFP)...
(RFI 14/06/17)
Soigner les migrants aux mains des passeurs en Libye est pour l'instant mission impossible, alors que leurs conditions de vie semblent encore plus difficiles que dans les centres de rétention, selon MSF qui cherche à obtenir un accès à ces populations. L'ONG apporte depuis l'été dernier des soins aux migrants dans les centres de rétention à Tripoli mais "nous cherchons aussi à les aider en amont", explique Jean Guy Vataux, chef de mission en Libye pour Médecins sans frontières, de passage à Paris pour quelques jours. Le chef du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a récemment qualifié d'"épouvantables" les conditions de vie dans ces centres. Là, paradoxalement, les migrants "sont visibles" et "il est assez facile...
(Enquête 14/06/17)
Le retrait des enfants de la rue avance à pas de caméléon. Pour preuve, une année après son démarrage, sur les 30 000 que compte la région de Dakar, seuls 1 620 ont été retirés, soit un taux de 5,20%. Le président de la République avait donné l’ordre, depuis un an, pour que les enfants errants soient retirés des rues du Sénégal. A l’époque, 30 000 enfants mendiants avaient été recensés à Dakar alors qu’au niveau national, le chiffre tourne autour de 100 000. Ainsi, les opérations de retrait avaient démarré en juin dernier. Un an après, force est de constater que les enfants errants continuent de peupler les rues de la capitale. Entre juin 2016 et mai 2017, seuls...
(Jeune Afrique 14/06/17)
Les footballeurs sénégalais n'avaient toujours pas touché les primes promises pour les matchs amicaux joués en mars. C'est désormais chose faite. Depuis deux mois, l’affaire provoquait des tensions entre les joueurs et la Fédération de football, et entre cette dernière et le ministère des Sports. Et, en privé, les internationaux sénégalais ne cachaient plus leur agacement face au non-paiement des primes promises pour les matchs amicaux qui les avaient opposés, en mars, au Nigeria (1-1) et à la Côte d’Ivoire (1-1). « C’est surtout la manière dont tout cela est mené qui les irrite. On leur parle de manque de liquidités, et l’affaire traîne en longueur », avance un proche de la sélection. Le ministère a donc décidé de remettre...
(Enquête 13/06/17)
Le Sénégal suit, avec une vive préoccupation, la situation en cours dans la région du Golfe où les relations entre le Qatar et l’Arabie Saoudite et ses soutiens se détériorent de jour en jour. Dans une déclaration du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur parvenue hier à EnQuête, le gouvernement du Sénégal exprime sa solidarité ‘’agissante’’ à l’Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis, au Bahreïn et à l’Egypte. Pour matérialiser ce soutien, il a ainsi décidé, à compter d’hier, mercredi 07 juin 2017, de rappeler en consultation son...
(SeneNews 13/06/17)
Le président de la république est en France où il répond à une invitation de son homologue Emmanuel Macron. Sur place, au micro de SeneNews, le chef de l’Etat s’est prononcé sur la situation de tensions aux Emirats arabes avec notamment l’appel de l’ambassadeur du Sénégal au Qatar.Abordant l’actualité avec notamment la crise entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, Macky Sall a laissé entendre : «Je voudrais d’abord saluer la médiation de l’émir du Koweït qui va dans le sens de trouver une désescalade, une paix retrouvée entre pays partenaires. Par cette crise, le Sénégal avait, par solidarité, demandé...
(Le Soleil 13/06/17)
Dans le cadre de sa récente tournée sous-régionale, Son Excellence le président de la République du Ghana, M. Nana Akufo-Addo, élu en 2016 au premier tour des élections présidentielles (avec un suffrage de 53 %), a effectué une visite de travail et d’amitié du 15 au 17 mai au Sénégal. Lors de la conférence de presse du 16 mais 2017 au Palais de la République, les présidents Sall et Akufo-Addo ont fait part de leurs décisions d’accroître la coopération bilatérale entre leurs pays respectifs, mais aussi du partage d’expérience du Ghana sur...
(Sud Quotidien 13/06/17)
La secrétaire générale du ministère de la pêche et de l’économie maritime, Ndèye Tické Ndiaye Diop, a précisé que le secteur de la pêche contribue de l’ordre de 3,2% au Pib au lieu de 1,8% qui ne prenait en compte que la branche production. Elle s’exprimait hier, lundi 12 juin lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de concertation sur les statistiques du secteur de la pêche organisé par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd). La contribution du secteur de la pêche au Pib est de l’ordre de 3,2% en lieu et place de 1,8%. Cette précision est de la secrétaire générale du ministre de la pêche et de l’économie maritime, Ndèye Tické Ndiaye Diop qui...
(SeneNews 13/06/17)
La cour suprême va trancher demain son bras de fer avec Diamane Diakham et Cie, ces agents licenciés qui avaient réussi à faire condamner la société à payer 300 millions de francs. La cour d’appel leur avait donné gain de cause, sur la saisie attribution par laquelle ils avaient bloqué les comptes du port.Demain la haute juridiction va statuer sur le pourvoi du directeur du port. Apres un deuxième revers devant la cour d’appel de Dakar, Cheikh Kanté saisi la cour suprême pour un pourvoi en cassation. Le Dg du port est toujours en bras de fer avec les ex-cadres d la société. Diamane Diakham, Jean Baptiste Diop, Moussa Sy et Mamadou Thioub avaient eu raison sur le directeur du...
(Enquête 13/06/17)
GFM, Origines Sa et Sirius Télécoms Afrique sont les nouveaux opérateurs virtuels mobiles au Sénégal. Si leur arrivée est saluée par le Restic, elle est surtout une occasion pour l’Asutic de pointer du doigt les manquements dans la gouvernance du secteur. Le Sénégal enregistre l’arrivée de trois nouveaux opérateurs dans le secteur des télécommunications. Cela ne veut pas dire pour autant que le pays en compte six désormais, car les nouveaux venus sont des opérateurs mobiles virtuels (MVNO). Un MVNO est ‘’une société détentrice d’une licence pour l’exploitation d’un réseau télécoms, mais qui ne possède pas de concession de spectre de fréquences, ni d’infrastructure de réseau propre’’, explique le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de...
(Sud Quotidien 13/06/17)
Après la publication des listes des candidats à la députation, le constat semble unanime au sein de la coalition présidentielle Bby. Ou du moins, au niveau des alliés où c’est la déception totale dans la mesure où aucun parti allié n’a vu ses prétentions respectées, encore moins ses acquis consolidés en termes de sièges à l’Assemblée nationale. Le vice-président de la Commission électorale de l’Afp, Aliou Badara Diouck, repris sur les ondes de la Rfm, laisse entendre que les progressistes sont largement en deçà de leurs attentes. Il en est de même au niveau d’Aj-Authentique, où les camarades de Landing Savané, à l’image du Dr Cheikh Lo, se sentent «humiliés». L’Union pour le renouveau démocratique (Urd) n’en dira pas moins,...
(AFP 12/06/17)
Le président sénégalais Macky Sall a souligné lundi sa volonté de faire en sorte que l'Afrique ne soit pas un "ventre mou dans la lutte contre le terrorisme", à l'issue d'un entretien à Paris avec son homologue français Emmanuel Macron. Ce dernier a pour sa part salué "le rôle majeur que le Sénégal joue et a joué dans la lutte contre le terrorisme au Sahel", lors d'une déclaration conjointe à la presse à l'Elysée. "Le Sénégal a été à nos côtés depuis le départ", a ajouté M. Macron soulignant que "les premiers éléments de l'opération française Serval au Mali s'étaient déployés à partir du Sénégal". Ce pays "déjà fortement engagé, deviendra dans les prochaines semaines le premier contributeur à la...
(Jeune Afrique 12/06/17)
Alors que les hydrocarbures sénégalais ne sont pas encore exploités, le débat sur les bonnes pratiques est, lui, bien lancé. Avant même que le pétrole et le gaz du sous-sol sénégalais ne soient exploités, les questions de gouvernance du secteur des hydrocarbures font la une des journaux du pays. En cause, un processus d’attribution des licences – piloté par le ministère de l’Énergie et la compagnie publique Petrosen, également actionnaire de tous les projets – jugé...
(RFI 12/06/17)
Le président ivoirien Alassane Ouatarra ce dimanche 11 juin, le roi du Maroc Mohamed VI en milieu de semaine et Macky Sall ce lundi 12 juin : si l'actualité française se concentre sur les législatives, Emmanuel Macron engage lui ses relations avec différentes chefs d'Etat africains. Et c'était une volonté du président français qui souhaitait rencontrer son homologue sénégalais rapidement. L'étape de Paris s'est ajoutée récemment pour Macky Sall. Ce rendez-vous, cette « prise de contact », comme l'appellent les deux parties...
(SeneNews 12/06/17)
Au lendemain des investitures à Benno Bokk Yakaar, ça grogne au parti socialiste d’Ousmane Tanor Dieng et à l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse.Arès les investitures pour les législatives, des lignes de fracture se dessinent entre le parti présidentiel et certains de ses alliés notamment l’Afp le Parti socialiste. La formation de Moustapha rue déjà des les brancards en a croire l’Enquête. Au lendemain de la publication officielle des listes, le comité électoral national de l’Apf est aussitôt monté au front pour dénoncer la réparation des sièges. Il dénonce la rupture de la chaîne de concertation, au moment de la phase finale. Selon les camarades de Moustapha Niass, «il est difficilement compréhensible qu’un candidat unanimement désigné par l’ensemble...
(Jeune Afrique 12/06/17)
Depuis les récentes découvertes de gisements d'hydrocarbures et l'annonce de l'entrée en production de plusieurs complexes en 2012, le pays se rêve en petit émirat. Mais attention aux lendemains qui déchantent ... Dakar apparaît désormais sur la carte pétrolière du continent. Depuis 2014, les compagnies internationales ont multiplié les découvertes d’hydrocarbures au pays de la Teranga, dont la principale richesse du sous-sol connue jusque-là était le phosphate. Les pionniers de l’or noir au Sénégal sont des juniors, ces compagnies anglo-saxonnes de taille petite ou moyenne et spécialisées dans l’exploration, comme l’américain Kosmos Energy, découvreur du mégagisement gazier sénégalo-mauritanien de Grand-Tortue, ou encore le britannique Cairn Energy, qui a mis au jour les ressources pétrolières de Sangomar Profond et exploite les...

Pages