Jeudi 19 Avril 2018
(APA 27/03/18)
APA – Dakar (Sénégal) - L’Etat sénégalais, par manque de dépôt d’un pourvoi en cassation, s’est vu définitivement débouté de sa demande de confiscation des biens détenus en France par Karim Wade, a appris APA mardi de source médiatique. Selon le quotidien Enquête de ce mardi, la justice française assure ne pas avoir reçu de déclaration de pourvoi en cassation après que le 14 mars dernier la Cour d’appel de Paris a confirmé le rejet de la demande de confiscation des biens de l’ex ministre sénégalais de l’Energie rendu le 26 septembre 2016 par le tribunal de grande instance de Paris. Le pourvoi en cassation que l’Etat sénégalais devait déposer dans un délai de six jours après la décision du...
(APA 27/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le président sénégalais Macky Sall s’est longuement appesanti dans son discours au Next Einstein Forum (NEF) ouvert lundi à Kigali, sur la capacité de l’Afrique à s’arrimer à la révolution numérique qui s’opère dans le monde. « Si l’Afrique est en retard sur la révolution industrielle, elle doit s’arrimer fermement à celle du numérique. Elle en a la capacité, et nos jeunes en ont le talent et l’intelligence », a dit le chef de l’Etat sénégalais dans une de sa cellule de communication reçue mardi à APA. Macky Sall est co-parrain avec son homologue rwandais Paul Kagamé de ce NEF qui promeut l'enseignement de la science et la technologie en Afrique, particulièrement chez les jeunes, et encourage...
(APA 27/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) est sorti satisfait, lundi soir à Dakar, des négociations avec le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, après avoir trouvé un accord avec le gouvernement sur 6 des 7 points de revendication, a constaté APA. A l’exception du point concernant le statut du praticien hospitalier, dont le désaccord est même « compréhensible », selon le Secrétaire général du Sames, Dr Boly Diop, les deux parties, après plus de 4 heures de huis clos, sont convenues entre autres du régime indemnitaire, de l’effectivité des prêts équipement, de l’habitat social, de la valorisation du travail des médecins régionaux et du relèvement de l’âge de la retraite des médecins à 65 ans...
(APA 27/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- La production industrielle du Sénégal a enregistré une hausse de 0,3% au terme du mois de février 2018 comparée au mois de décembre 2017, a appris APA lundi auprès de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). L’ANSD attribue cette situation à la reprise de l’activité des industries mécaniques, des matériaux de construction, textiles et du cuir mais aussi de l’accroissement de l’activité des industries extractives, alimentaires et des autres industries manufacturières. « Cette embellie est toutefois ternie par la baisse de l’activité des industries du papier et du carton et chimiques », précise-t-elle. Toutefois, par rapport à janvier 2017, la production industrielle s’est relevée de 7,9%.
(APA 27/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le juge Ibrahima Hamidou Dème a annoncé, lundi soir, sa démission de la magistrature sénégalaise. Dans une lettre adressée aux Sénégalais et dont APA a obtenu une copie, le juge Dème, ancien substitut général de la Cour d’Appel de Dakar qui a démissionné en février 2017 du Conseil supérieur de la magistrature, dit partir cette fois-ci d’ « une magistrature qui a démissionné ». «La magistrature est de plus en plus fragilisée, voire malmenée de l’intérieur comme de l’extérieur. Il en est résulté une crise sans précédent de la justice qui a perdu sa crédibilité et son autorité. Aujourd’hui, elle ne joue plus son rôle de gardienne des libertés individuelles, de régulateur social et d’équilibre des pouvoirs...
(RFI 27/03/18)
Au Sénégal, c’est un pilier de l’histoire politique qui vient de disparaître. Mamadou Diop, ancien maire de Dakar, est décédé, ce lundi 26 mars, à l’âge de 82 ans. Engagé au sommet de l’Etat avant l’indépendance en 1960, l’homme politique a ensuite accompagné deux présidents, avant de se consacrer, pendant près de deux décennies, à la mairie de Dakar et d’y former celui qu’il considérait comme son héritier politique, l’actuel maire Khalifa Sall. C’était l’une de ses dernières apparitions publiques. Le 9 février dernier, alerte malgré ses 82 ans, Mamadou Diop avait accepté, à la demande des avocats de Khalifa Sall, de venir témoigner à la barre du tribunal. « Khalifa Sall est comme mon fils », avait déclaré l’homme...
(APA 27/03/18)
Le ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité, lundi, les pays de la sous-région, à la réciprocité en facilitant la libre circulation des marchandises. Le ministre s’exprimait face à des cadres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), venus lui présenter les activités du Système ouest-africain d’accréditation (SOAC) qui sera basé à Abidjan. Selon Souleymane Diarrasouba qui assure également l’intérim du ministère de l’industrie et des mines, «il faudrait que la libre circulation soit effective aussi bien dans l’UEMOA que dans la CEDEAO», insistant sur le respect des textes signés « librement ». Le ministre a...
(APA 27/03/18)
APA (Dakar)-Sénégal - Joseph Koto, le sélectionneur de l’équipe des moins de 23 ans (U23) du Sénégal, a plaidé lundi soir à Dakar, pour des regroupements et des matchs amicaux périodiques devant permettre à ses poulains de progresser rapidement. « Il faut qu’on ait des regroupements périodiques. L’équipe des U23 est très importante pour le Sénégal car, elle est censée fournir des joueurs à la sélection A. Au même titre que l’équipe A, je pense qu’on doit pouvoir décrocher des matchs amicaux pour les U23 lors des dates FIFA. Cela nous fait beaucoup travailler pour avoir des résultats », a dit M. Koto. Il s’adressait à la presse au terme d’un match amical contre les U23 du Maroc (1-1). Analysant...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dionne, a dit dimanche à Dakar, être convaincu que le président Macky Sall sera réélu dès le premier tour à la présidentielle 2019. « Je suis convaincu que le 24 février 2019, nous allons fêter la réélection du président de la République. Parce que l’homme de la situation aujourd’hui au Sénégal, c’est le président Macky Sall », a dit le Premier ministre Dionne, invité de l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (Rfm, privée). Ce 25 mars 2018 marque le 6e anniversaire de l’accession de Macky Sall à la tête l’Etat sénégalais, après avoir battu au second tour son ancien mentor, Abdoulaye Wade. « Il y a aujourd’hui dans...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le Premier ministre sénégalais, Mahammad Boun Abdallah Dionne, a pris, dimanche, le contre-pied de son ancien ministre de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall, en précisant que ce dernier a été démis en mai 2017 pour des « raisons de performance ». « Ce monsieur n’a pas démissionné ! Il a été démis devant moi pour des raisons non liées à des valeurs, mais des raisons de performance », a dit le Pm Dionne, invité de l’émission « Grand Jury » de la Radio futurs médias (Rfm, privée). « Si vous êtes un manager, c’est la décision. Si vous n’arrivez pas à décider, le chef de l’Etat n’a pas besoin d’un tel collaborateur »,...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’ancien maire de Dakar Mamadou Diop est décédé ce lundi matin dans la capitale sénégalaise à l’âge de 82 ans, annonce la conseillère municipale Fatoumata Gassama Fall sur sa page Facebook visitée à APANEWS. Elu maire de Dakar en 1984, Mamadou Diop a occupé ce poste pendant 17 ans, le marquant de son empreinte à tel point qu’on lui colla la célèbre appellation de ‘’Diop le maire’’. Responsable au sein du Parti socialiste, qui dirigea le Sénégal de l’indépendance en 1960 jusqu’à l'an 2000, il a été plusieurs fois ministre dont celui de la Santé et des Travaux publics. Colonel de gendarmerie, puis magistrat avant de verser dans la politique, Mamadou Diop avait fait une dernière sortie...
(AFP 26/03/18)
APA – Dakar (Sénégal) - L’opposant Idrissa Seck qui ne fait pas mystère de sa candidature à l’occasion de l’élection présidentielle du 24 février 2019, a fait part, en cas de victoire, de sa volonté de promouvoir une nouvelle République, en commençant par changer l’hymne national du Sénégal. « Je vais commencer par proposer de changer l’hymne national. Je veux un hymne à nous qui nous fasse vibrer, qui sorte de nos tripes, qui évoque ce que nous sommes, d’où nous venons », a dit l’ancien Premier ministre de l’ex président Abdoulaye Wade, dans un entretien diffusé lundi par Radio futurs médias (RFM, privé). Selon M. Seck qui a rompu avec Wade pour fonder son propre partir, Rewmi, l’hymne national...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le prix du kilogramme de farine de blé au Sénégal est resté stable à son niveau de janvier 2018 au terme du mois de février 2018, a appris lundi APA au niveau de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). Cette denrée s’est échangée sur le marché local à 400 FCFA (environ 0,64 dollar). Cette situation contraste avec l’évolution sur le marché international où, le blé tendre français s’est renchéri de nouveau en février 2018, dans un contexte marqué par des conditions météorologiques défavorables pour les cultures de blé d’hiver aux Etats-Unis et par la baisse du dollar relativement à l’euro. Sur le premier bimestre 2018, le cours du blé tendre français a augmenté...
(La Tribune 26/03/18)
Pour participer à l'amélioration de l'accès à l'eau potable au Sénégal, le Japon va financer à hauteur de 137 milliards de francs CFA, la construction d'une usine de dessalement de l'eau de mer aux Mamelles à Dakar. Le démarrage des travaux de construction de la future usiné est prévu pour 2019. La coopération sénégalo-japonaise se renforce de plus en plus. En effet, le Japon va financer la construction d'une usine de dessalement de l'eau de mer aux Mamelles à Dakar, la capitale togolaise. En milieu de semaine, le ministre sénégalais de l'Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, et l'ambassadeur du Japon au Sénégal, Shigeru Omori, ont procédé à la signature d'échanges de notes portant entre autres sur ce...
(Agence Ecofin 26/03/18)
Le comité de pilotage sur les Directives Volontaires et la Gouvernance Foncière au Sénégal (COPIL/DVGF), co-présidé par le Ministère sénégalais de l’agriculture et de l’équipement rural et le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), organise, en collaboration avec l’Initiative Prospective agricole et rurale (IPAR) et le Programme des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le quatrième atelier national de la Plateforme nationale sur la gouvernance foncière au Sénégal. Les assises se dérouleront à Dakar, les 27 et 28 mars prochains. Placé sous le thème : « Des pratiques locales aux politiques publiques: retour d'évidences et d’expériences de gouvernance foncière locale », l’atelier a pour objectif de permettre « un partage des connaissances produites par les...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le chercheur sénégalais, Babacar Mbaye Diop, rappelle l’obligation étatique de protéger les citoyens sénégalais devant les rapts d’enfants notés dans le pays. « L’Etat a l’obligation de protéger les citoyens sénégalais et nos enfants. J’ai entendu dire qu’il y a 50 commissariats de police, mais pourquoi attendre qu’il y ait des rapts d’enfants pour en augmenter ? Gouverner c’est aussi prévoir, il ne faut pas attendre qu’il y ait des évènements malheureux pour ouvrir des commissariats », a dit le professeur de philosophie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Babacar Mbaye Diop dans un entretien avec APA. « On ne connait pas ces choses (rapt d’enfants) en tant que Sénégalais. Mais il faut savoir qu’on n’est...
(APA 26/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’association Dakar Women’s Group (DWG) travaille à mettre l’art au service des actions humanitaires, a affirmé sa présidente, Fatou Jobe, dimanche soir à Dakar. S’exprimant au cours d’une conférence de presse dans le cadre d’une exposition à la Place du Souvenir, Mme Jobe a expliqué celle-ci vise à collecter des fonds pour permettre à Dwg de dérouler ses actions humanitaires. « L’année dernière nous avons récolté 6,2 millions de FCFA. Cette année, nous espérons recueillir encore davantage et encourageons les amoureux de l’art à nous soutenir », a affirmé Fatou Jobe, présidente du Dakar Women’s Group (DWG). Selon elle, au cours des cinq dernières années, le DWG a donné plus de 120 millions FCFA à des associations...
(AFP 23/03/18)
Le président sénégalais Macky Sall a appelé vendredi à "traquer" les malfaiteurs qui s'attaquent aux enfants et à les traduire devant la justice, après une série d'enlèvements et meurtres d'enfants ayant créé une psychose au Sénégal. "J'ai appris avec douleur ces rapts d'enfants suivis de meurtres. J'ai déjà donné des instructions les plus fermes" aux forces de sécurité pour "traquer ces malfaiteurs, les traduire devant la justice", a déclaré Macky Sall sur la radio privée RFM. "Le Sénégal se mobilisera plus que par le passé pour mettre un terme définitif à ces actes regrettables. C'est ignoble, c'est inacceptable et le Sénégal ne saurait tolérer cela", a ajouté Macky Sall. La police a fait état mardi de deux meurtres d'enfants et...
(APA 23/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - L’opposition sénégalaise, réunie au sein de l’Initiative pour des élections démocratiques (LED) a différé son sit-in, initialement prévu ce vendredi matin devant le ministère de l’Intérieur, pour protester contre la loi sur le parrainage des candidats à la présidentielle. Selon ses dirigeants, l’IED a décidé de tenir le rassemblement devant l’Assemblée nationale le jour (date non encore précisée) du vote de la loi portant modification de la Constitution pour y inclure le parrainage des candidats à la présidentielle. La prochaine élection présidentielle au Sénégal aura lieu le 24 février 2019.
(APA 23/03/18)
APA-Dakar (Sénégal- Le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et l’ambassadeur du Japon, Shigeru Omori, ont procédé mercredi soir à Dakar, à la signature d’échanges de notes dont l’un porte sur le financement de 137 milliards f cfa pour la construction d’une usine de dessalement de l’eau de la mer aux Mamelles, à Dakar. « Le gouvernement japonais va financer sous forme de prêt le projet de construction de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles pour un montant de 27, 463 milliards de yens soit environ 137 milliards de f cfa », a affirmé Amadou Bâ. S’exprimant au cours de la cérémonie de signature des échanges de notes, le ministre sénégalais de l’Economie,...

Pages