Lundi 29 Mai 2017
(SeneNews 22/05/17)
Pour donner un nouveau visage à l’hémicycle et ainsi marquer la fin de la 12e législature, les sénégalais seront devant les urnes le 30 juillet prochain pour élire 165 députés, 15 d’entre eux seront issus de la diaspora.Pour aller en concordance avec cette nouvelle ère qui s’ouvre avec notamment la 13e législature, le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique accompagné par la Direction générale des élections a mis en place une liste explicative du processus électoral, globalement. Conformément au code électoral, le document informe que le décret n°2017-442 en date du 15 mars 2017 a procédé à la répartition des sièges de députés...
(Enquête 22/05/17)
Dans sa croisade contre la mendicité des enfants, le Sénégal peut compter sur l’Italie qui a mis sur la table 327 978 500 F CFA. Le Sénégal accentue la lutte contre la mendicité des enfants. A cet effet, le projet d’appui à l’éradication de la mendicité et la maltraitance des enfants a été lancé hier, au Centre de premier accueil de Dakar (CPA). L’Italie, en phase avec les instruments juridiques relatifs à la protection de l’enfant et à la promotion de ses droits mis en place par l’Etat du Sénégal, a financé le projet à hauteur de 500 000 euros, environ 327 978 500 F CFA. Ce projet, d’après le présentateur Amadou Ndiaye, tend à éradiquer le problème de la...
(APA 22/05/17)
Investisseurs & Partenaires (I&P) et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) envisagent de lever 5 millions d’euros pour un programme innovant d’accélération à destination de jeunes entreprises situées au Niger, au Burkina Faso et au Sénégal, a appris APA auprès de la représentation à Ouagadougou. Près de 5 millions d’euros devraient être levés en dette et en capital auprès de fonds, banques et business angels sur la période au bénéfice de jeunes PME dont les besoins sont compris entre 30 000 et 300 000 euros. Le partenariat accompagnera des start-up et petites et moyennes entreprises à fort potentiel afin de leur faciliter l’accès au financement à 52 PME au cours des trois prochaines années. Le programme prévoit l’octroi...
(Enquête 22/05/17)
Pour mieux faire face aux menaces terroristes et crimes transfrontaliers, l’Administration des Douanes et la Police nationale ont décidé de fédérer leurs forces. C’est dans ce cadre qu’un atelier d’une semaine a été organisé pour mieux renforcer les capacités d’une vingtaine d’agents de ces deux corps. La Direction générale de la Police nationale a organisé, avec l’Administration des Douanes, un atelier d’une semaine sur le thème : ‘’Formation thématique pour la Douane et la Police sur la gestion des frontières’’. Cette rencontre, qui a pris fin hier et qui a vu la participation d’une vingtaine d’éléments des deux corps, s’inscrit, selon les initiateurs, dans le cadre du projet d’appui de la gestion des frontières financé par l’Union européenne (UE) à...
(Sud Quotidien 22/05/17)
En matière de transactions immobilières, des efforts considérables ont été consentis pour amoindrir les coûts d’investissement aussi bien pour les investisseurs nationaux et internationaux. En effet, de 2012 à 2017, le taux des mutations immobilières a baissé de 15% à 05%. C’est ce qu’a indiqué Mor Fall, inspecteur des impôts et domaines à la Dgid. Il portait sa communication sur le paiement des impôts à Saly (Mbour) dans le cadre d’un atelier d’échanges de deux jours avec la presse économique sur les reformes de l’environnement des affaires, focus doing business 2018. Les coûts de transactions immobilières sont jugés exorbitants. Voilà pourquoi leur baisse s’imposait de droit, à l’Etat du Sénégal devant l’impératif d’assainir le climat des affaires. Surtout face aux...
(RFI 22/05/17)
Le riz auquel nous nous intéressons aujourd'hui est un riz un peu particulier, un riz qui jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. Son nom : le riz plastique. La rumeur sur l’existence supposée de ce « faux riz » s’est répandue comme un feu de brousse ces dernières semaines, obligeant les autorités, notamment au Sénégal, à prendre les devants. La première vidéo dure 3 minutes. Des grains qui ressemblent à du riz sont posés sur le brûleur d’une gazinière. Les grains s’enflamment, fondent. Un homme dit « vous voyez, vous voyez, est-ce que c’est du riz ça ? » Dans une seconde vidéo, une femme fait une boule avec du riz, la jette au sol, la boule ne se casse...
(Vox Africa 22/05/17)
Le car rapide sénégalais, ce moyen de transport en commun, bariolé et gribouillé de bout en bout, s'impose sur la carte postale du pays depuis plusieurs décennies. Il n'est pourtant ni beau, ni un joyau, mais demeure un des moyens de transport les plus prisés à Dakar. Ce véhicule à la limite extravagant est pourtant devenu un symbole de la capitale sénégalaise au point de faire partie de l'exposition permanente du Musée de l'Homme de Paris. Venu d’Europe, le "car rapide" est à l’origine un véhicule de transports de marchandises. Au Sénégal, il a été transformé en voiture de transport en commun depuis plusieurs décennies. Prisé par les usagers, il est aujourd’hui incontournable. Socé Ndao, secrétaire Général du garage des...
(Enquête 22/05/17)
Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a publié hier son premier avis trimestriel. Comme il est de coutume, les dysfonctionnements notés dans les programmes des médias y sont relevés et des recommandations faites. ‘’Les médias servent de plus en plus de caisse de résonance aux drames quotidiens des populations en situation de détresse. Ils font la promotion d’une forme ‘’d’esthétique de l'insoutenable’’, particulièrement dans le traitement des faits divers. Certains contenus audiovisuels exposent des consciences innocentes et portent souvent atteinte à la cohésion nationale, à l’intégrité du territoire et au respect des institutions républicaines.’’ Ces propos sont du collège du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) dont l’avis trimestriel est parvenu hier à EnQuête. Cette conclusion découle...
(AFP 20/05/17)
Des milliers de manifestants ont réclamé vendredi soir à Dakar la libération du maire de la capitale sénégalaise, emprisonné depuis mars pour détournement de fonds publics, à l'appel d'une nouvelle coalition de l'opposition. Ce rassemblement était la première manifestation de "Manko Taxawu Sénégal" (Entente pour veiller sur le Sénégal, en langue ouolof), coalition de formations de l'opposition, dont le Parti démocratique sénégalais (PDS, ex-pouvoir), formée fin avril en vue des élections législatives du 30 juillet. La manifestation, à laquelle participaient plusieurs responsables de l'opposition, visait...
(RFI 20/05/17)
Alors que Macky Sall est en voyage officiel en Arabie saoudite, l’opposition regroupée désormais au sein d’une très large coalition a organisé un grand rassemblement populaire à Dakar ce vendredi 19 mai sur l’avenue Général-de-Gaulle. Elle demande une fois de plus la libération du maire de la capitale Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars et soupçonné de détournements de fonds. Ce rassemblement aux allures de meeting a aussi permis de lancer dans la rue la campagne pour les législatives du 30 juillet prochain.
(SeneNews 20/05/17)
Le ministre de l’élevage Aminata Mbengue Ndiaye est revenu sur l’élevage dans le pays. Elle affirme que la majeure partie des problèmes dans ce secteur est la nourriture du bétail. Avec les incendies du Ranch de Dolly, le chef de l’Etat en a profité pour prendre des mesures afin de protéger le bétail. Certains éleveurs ont déjà acheté les aliments sans attendre le gouvernement.«En 2013, le Sénégal avait des associés dans le secteur de l’élevage. Avec ce partenariat, le Sénégal pouvait avoir une garantie sur les produits et celui avec ARCE permettait au Sénégal de bénéficier d’une souscription d’assurance de 4,200 milliards. Cette somme a valu l’achat des aliments pour les distribuer au niveau des 45 départements dans le pays...
(Sud Quotidien 19/05/17)
Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a effectué hier, jeudi 18 mai son septième passage à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions d’actualité des députés. Pour cet avant-dernier face à face, le Premier ministre et son gouvernement ont saisi l’occasion pour s’étaler sur certaines questions notamment la présence du riz en plastique au Sénégal, l’adoption du code de la presse, l’état des lieux du processus de la refonte du fichier. Quant à l’opposition, elle a saisi cette occasion...
(Afrik.com 19/05/17)
Pendant plusieurs décennies, d’innombrables habitants des zones rurales d’Afrique ont rejoint les centres urbains, attirés par la perspective d’une vie meilleure. Dans la région sénégalaise de Fouladou, une initiative locale qui vise à améliorer la viabilité de l’agriculture tente d’inverser cette tendance, en mettant l’accent sur les semences. Lamine Biaye, vétéran du Mouvement des paysans sénégalais aujourd’hui âgé de plus de 70 ans, est le fondateur et président de l’Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes (ASPSP). Cette organisation s’appuie sur les connaissances locales et les systèmes...
(SeneNews 19/05/17)
La découverte d’un nouveau gisement de pétrole au Sénégal a été annoncée par le Premier ministre Mouhammed Boun Abdallah Dionne, ce jeudi. Répondant aux questions d’actualité adressées au gouvernement par les députés, à l’Assemblée nationale, le désormais ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables a affirmé que «la compagnie Cairn a foré une sixième puits, qui a donné des résultats positifs. La société a publié les résultats».Ladite compagnie a fait état de la récente découverte d’un gisement pétrolier évoquée par le Premier ministre sénégalais dans un communiqué publié sur son site Internet. Pour rappel, cette même entité avait annoncé en 2014 une première découverte de gisements pétroliers au large de Sangomar. Réagissant à cela, le directeur général de...
(Le Monde 19/05/17)
Construction du royaume zoulou, de l’Afrique du Sud, rapports de domination sont au cœur du premier roman de l’anthropologue spécialiste de l’esclavage. Economiste franco-sénégalais qui a fait carrière à l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et anthropologue, Tidiane N’Diaye signe chez Gallimard son premier roman. L’Appel de la lune revient sur la construction dans le sang du royaume zoulou puis de la nation sud-africaine. A l’origine une tribu majeure du groupe Ngumi, fondé vers 1709 par Zulu kaNtombhela, le royaume zoulou a connu son apogée durant le règne de Chaka, devenu l’une des grandes figures épiques de l’Afrique précoloniale. Chaka « réussit à battre, à intégrer ou à écraser sans pitié nombre de miniroyaumes qui évoluaient...
(Sud Quotidien 19/05/17)
Commise par l’État du Sénégal, l’Inspection générale d’Etat (IGE) va se pencher sur le dossier du troisième Festival mondial des arts nègres (Fesman), histoire de voir comment celui-ci s’est déroulé, a laissé entendre le ministre de la Culture et de la Communication, hier jeudi 18 mai, face aux députés. Mbagnick Ndiaye, qui répondait ainsi à la question orale du député Boucar Biaye, qui cherchait à en savoir davantage sur la somme dépensée pendant le Fesman 2010, a surtout dit qu’il ne pouvait pas “avancer à ce niveau un chiffre exact ou qui peut être contraire à la réalité”. Parce que, a-t-il expliqué, “au terme de ce FESMAN 3 beaucoup de problèmes ont été posés (...) et cela a valu à...
(RFI 18/05/17)
Macky Sall remplace Alpha Condé à la tête de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal. Mercredi 17 mai 2017, en sommet à Conakry, les quatre chefs d'Etat du Sénégal, de la Guinée, de la Mauritanie et du Mali, ont renouvelé les représentants des institutions de l'OMVS. Cette 17e conférence a également permis de faire le bilan des chantiers en cours et de réévaluer les priorités. Les discours des quatre présidents s'enchainent et après un huis clos, Macky Sall est élu à la tête de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal. La production d'électricité est une de ses priorités. Après ceux déjà réalisés ou en cours au Mali, quatre barrages sur le sol guinéen sont...
(Sud Quotidien 18/05/17)
Le députée socialiste et mairesse de Podor (région de Saint-Louis), Aissata Tall Sall ne partira aux prochaines élections législatives, ni avec la coalition Benno Bokk Yakaar (coalition au pouvoir), ni avec Mankoo Takhawou Sénégal (coalition de l’opposition). Mais, elle compte participer aux élections sous la bannière de son propre mouvement politique. Ce mouvement dénommé «Osez l’avenir» sera lancé officiellement ce samedi 20 mai. Elle l’a fait savoir hier, mercredi 17 mai lors d’une face à face avec la presse. Aïssata Tall Sall se démarque !
(Sud Quotidien 18/05/17)
La coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar (Bby) aux Hlm est au bord de la scission à la veille des législatives prévues le 30 juillet prochain. Deux tendances semblent se former au niveau de ladite commune avec d’un côté Bby coordonné par Alassane Sow de l’Alliance pour la République (Apr), de l’autre, le maire des Hlm, Khalifa Ababacar Seck de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Au moment où les pro-Alassane Sow, notamment le porte-parole Aliou Badara Diatta, tirent la sonnette d’alarme sur un éventuel vote sanction à cause de la position politique «ambigüe» du maire, tantôt membre de Bby, tantôt défenseur de Taxawu Dakar, le poulain de Moustapha Niasse réaffirme son ancrage dans Bby, non sans recadrer M. Diatta. Ça...
(RFI 18/05/17)
Des visites réduites, l'obligation d'aller au parloir, au Sénégal, les conditions d'incarcération de Khalifa Sall se sont sérieusement durcies depuis lundi 15 mai. En réaction, le maire de Dakar, soupçonné de détournements de deniers publics a décidé de refuser toutes visites. Seuls ses avocats et ses conseillers ont accès à lui. Ce mardi, la large coalition de l'opposition qui regroupe Khalifa Sall, le Parti démocratique sénégalais (PDS d'Abdoulaye Wade), Rewmi (« le pays » en wolof) d'Idrissa Seck, coalition créé en vue des législatives du 30 juillet, a réaffirmé son soutien au maire de Dakar déchu.

Pages