| Africatime
Dimanche 01 Février 2015
(AFP 31/01/15)
La police sénégalaise a interpellé vendredi plusieurs membres de l'opposition, dont un ancien ministre de la Justice, lors d'un rassemblement interdit à Dakar contre "les restrictions aux libertés" dans le pays, a constaté un journaliste de l'AFP. Parmi les personnes interpellées lors de ce rassemblement de plusieurs dizaines de personnes figurent deux députés et cet ancien ministre, selon le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), la coalition à l'initiative de la manifestation. Des policiers s'étaient déployés sur le lieu du rassemblement, la place de l'Obélisque, dans un quartier populaire près du centre-ville, dont l'accès a été interdit aux militants et responsables du FPDR, selon un journaliste de l'AFP. Plusieurs groupes de militants...
(Sud Quotidien 31/01/15)
Le meeting du Pds prévu hier, vendredi 30 janvier, à la place de l’Obélisque n’a pas eu lieu. Pour cause, les forces de sécurité ont fait respecter à la lettre la mesure d’interdiction de ce rassemblement par le préfet de Dakar. Une dizaine de responsables libéraux (dont Oumar Sarr et Me El Hadji Amadou Sall) ont été cueillis par les éléments des Gmi, malmenés, balancés dans le panier à salade avant d’être présentés au commissariat central pour certains d’entre eux. Mais le Pds ne lâche pas la bride. Rendez-vous est donné aux militants aujourd’hui pour un autre rassemblement dirigé cette fois par…Abdoulaye Wade lui-même. La montagne a finalement accouché d’une souris. Le meeting du Pds qui était prévu hier, vendredi...
(Groupe Futurs Médias 31/01/15)
Le Parti démocratique sénégalais (Pds) passe à la vitesse supérieure. Les libéraux comptent tenir leur meeting aujourd’hui à la place de l’Obélisque. Et demain, ils tiendront un sit-in à la même place, sous la présidence de Me Abdoulaye Wade. Ils vont aussi investir la rue tous les mercredis pour barrer la route à Macky Sall. Le son de sa voix trahit sa nervosité. Abdoulaye Faye bout de rage. L’administrateur général du Parti démocratique sénégalais (Pds) semble très remonté contre le...
(Le Soleil 31/01/15)
Le Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Apr s’est réuni jeudi pour examiner la situation nationale et la vie du parti. Ainsi, le Sen de l’Apr exhorte le gouvernement à veiller scrupuleusement au respect de l’Etat de Droit. Abordant le premier point de l’ordre du jour, le Sen a relevé la frénésie avec laquelle, les forces anti- républicaines composées du défunt pouvoir honni des Sénégalais et adepte de la violence instrumentale, s’activent pour mettre en péril l’Etat de Droit et les...
(Enquête 31/01/15)
Le Fonds de garantie des investissements prioritaires a un budget de 9 milliards pour l’année 2015. Le Conseil d’Administration (CA) qui s’est réuni hier a, d’après un communiqué reçu à EnQuête, adopté à l’unanimité le programme à venir pour les 12 prochains mois. Ce programme, partie intégrante du Plan Sénégal émergent (PSE), ‘’consiste en la territorialisation de nouveaux produits et instruments’’ de la structure. Le principe retenu ici est d’avoir des sous-fonds destinés à des secteurs ou domaines bien précis...
(Sud Quotidien 31/01/15)
En visite à Dakar depuis jeudi, la directrice générale du fonds monétaire internationale (Fmi), Christine Lagarde, a été reçue par les députés de la 12e législature à l’Assemblée nationale hier, vendredi 30 janvier. Face aux représentants du peule, la patronne du Fmi a tracé au Sénégal les chemins de l’émergence. Ainsi, invite-t-elle le Sénégal à redynamiser son économie en tirant les enseignements des expériences d’autres pays qui ont réussi à pérenniser leur décollage économique. Face aux députés hier, vendredi 30...
(Le Quotidien (Sn) 31/01/15)
C’est une bonne nouvelle pour l’école sénégalaise. La Banque mondiale et l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) ont convenu de renforcer leur collaboration dans leur appui au Sénégal dans ce secteur. Le représentant de l’agence japonaise a indiqué qu’un nouveau soutien de son pays sera mis en œuvre avant la fin de cette année. Alors que la Banque mondiale a commencé la mise en œuvre de deux projets dans l’éducation de base : Il s’agit de deux versements de 11...
(Dakaractu 31/01/15)
Si les travailleurs de l'APS se sont radicalisés, c'est qu'ils ont désormais la preuve de la gestion opaque de la boîte dirigée par Thierno Birahim Fall. Et c’est l’Agence comptable particulier (Acp) qui est dans leur ligne de mire. Selon Libération, le relevé du compte de l’Aps dans une banque de la place montre des flux financiers pour le moins troublants. Entre octobre 2014 et janvier 2015, ce compte a été crédité à hauteur de plus de 140 millions Fcfa...
(RFI 30/01/15)
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde est arrivée ce jeudi 29 janvier à Dakar pour une visite de trois jours. Elle a été reçue par le président Macky Sall, pour un entretien qui a porté sur le financement du Plan Sénégal émergent (PSE). C'est le grand programme économique de Macky Sall, qui vise à doubler le taux de croissance en 10 ans. Cela faisait 15 ans qu'un directeur général du FMI n'était pas venu en visite à Dakar. Le...
(Financial Afrik 30/01/15)
Selon le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, le plan d’actions de prioritaires (PAP) mis en œuvre dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) a reçu 1.5 milliards de F CFA. Pour le Président Sall qui s’exprimait en marge de la visite de la directrice du FMI au Sénégal, les attentes pour la période 2014-2018 sont même dépassées car 26% des financements ont été mobilisés. «L’objectif qui a été fixé sur cette période était de mobiliser 20% des financements», a ajouté le Président Sall. Le PAP concentre un ensemble de projets agricoles, industriels, touristiques, etc. Selon les autorités sénégalaises, ce plan...
(Les Afriques 30/01/15)
Le premier groupe bancaire de l’Afrique centrale poursuit son implantation à travers le continent avec l’ouverture d’une représentation au Sénégal, prémices d’une conquête de l’Afrique de l’Ouest. Déjà bien implantée en Afrique centrale, la Banque gabonaise et française internationale (BGFIBank) poursuit son expansion transfrontalière en renforçant sa présence sur le continent avec la création d’une nouvelle filiale au Sénégal. La matérialisation de ce projet de développement est intervenue le 29 janvier 2015, au cours de l’inauguration de la nouvelle succursale...
(Enquête 30/01/15)
Rosso du Sénégal est le point de passage des commerçants qui rallient l’autre rive du fleuve Sénégal par bac ou par pirogues pour trouver des marchandises en territoire mauritanien. En 2014, les recettes du poste douanier ont sensiblement augmenté, malgré Ébola. Elles sont passées de 3 469 000 000 F en 2013 à 4 060 000 000 francs en 2014, soit une progression de 16%. Rosso du Sénégal, commune frontalière à la République Islamique de la Mauritanie, est un véritable...
(Le Soleil 30/01/15)
L’espoir renaît dans l’univers des inventions au Sénégal. Le gouvernement a décidé d’acquérir des unités de presse à huile, des moulins et le semoir à plusieurs lignes pour les distribuer. L’annonce a été faite par le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, qui a procédé, hier, à l’installation du jury du Grand prix du président de la République pour la promotion de l’invention et de l’innovation technologique. Le jury du Grand prix du président de la République...
(RFI 30/01/15)
La marche de l’opposition n’a pas eu lieu mercredi 28 janvier dans la capitale sénégalaise. Le préfet de Dakar l’a interdite pour risque de troubles à l’ordre public. Une décision qui a provoqué la colère du Parti démocratique sénégalais (PDS). Pour protester contre la restriction des libertés et de la démocratie au Sénégal, ils s’étaient donné rendez-vous place de l’Obélisque. Un rendez-vous annulé faute d’autorisation justement. Amadou Sall, ancien ministre, membre du comité directeur du PDS, dénonce cet énième refus...
(Enquête 30/01/15)
Au Parti démocratique sénégalais, l’heure n’est plus au débat de salons. Même si les guerres de positionnement font rage, les libéraux semblent afficher un semblant de cohésion voire de solidarité. Galvanisés sans doute par l’arrivée annoncée ce soir de leur leader en l’occurrence l’ancien chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade, ils sonnent la mobilisation et bandent les muscles. Et le comité directeur du parti qui s’est réuni hier, ne s’est pas privé de dérouler un plan d’action face à ce...
(Le Soleil 30/01/15)
Exécution de la Couverture maladie universelle, stratégies de lutte contre les maladies chroniques, défis de l’accueil et de la gestion des urgences dans les structures sanitaires sé- négalaises… Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr Awa Marie Coll Seck, passe en revue toutes ces questions dans cette interview. Mme le ministre, le Sénégal a initié la Cmu pour faciliter l’accès des populations aux soins. Pouvez-vous nous faire le bilan de cette initiative ? Il est bon...
(Le Quotidien (Sn) 30/01/15)
Pour Bibo Bourgi, son ami d’enfance Karim Wade a été juste un facilitateur qui lui a recommandé Bara Tall, au ministre en charge des Transports aériens Mamadou Seck. Mais il a encore déclaré devant la Cour que Wade- fils n’avait rien à avoir avec ses sociétés. Le prévenu avait le réflexe facile de créer des sociétés. Parfois, rien que pour un projet spécifique. C’est le cas, dit-il, de Dahlia Sa. Pour autant, l’implication de Karim Wade dans les affaires de...
(Le Quotidien (Sn) 30/01/15)
La «revitalisation de l’enseignement supérieur en Afrique» passe par un plan d’actions commun pour tous les pays du continent. C’est la conviction des organisateurs du sommet sur l’enseignement supérieur qui se tiendra du 10 au 12 mars prochains à Dakar. Le but de cette rencontre, à laquelle prendront part 500 personnes, vise à élaborer une stratégie commune afin que ce sous-secteur puisse jouer son véritable rôle dans le développement des pays africains. «Revitaliser l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Afrique» est...
(RFI 29/01/15)
Journée importante ce mercredi 28 janvier à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), avec pour la première fois, l’audition d’Ibrahima Aboukhalil Bourgi dit Bibo Bourgi. Ce riche homme d’affaires libanais est le principal co-accusé de Karim Wade. C’est d’ailleurs lui qui revendique près de la moitié des biens attribués par l’accusation à l’ancien ministre et fils de l’ex-président. Après moultes polémiques, et alors que son pronostic vital était en jeu selon plusieurs expertises médicales, Bibo Bourgi avait finalement...
(APS 29/01/15)
La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a auditionné, à nouveau, ce mercredi, l’un des principaux prévenus, avec Karim Wade dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis portant sur un patrimoine de 117 milliards de francs CFA. Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo a assuré à la barre de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) ne pas être un prête-nom de l'ancien ministre Karim Wade, dont il est l'un des principaux co-inculpés dans le...

Pages