Mercredi 16 Août 2017
(Sud Quotidien 16/08/17)
Des milliers de nouveaux bacheliers frappent aux portes des universités publiques sénégalaises chaque année. Un effectif pléthorique dans les institutions d’enseignement supérieur du Sénégal qui cache mal l’insuffisance de l’effectif du personnel enseignant et de recherche (Per). La série de recrutement initiée par l’Etat est insuffisante, pendant ce temps-là les universités publiques se vident de ses enseignants. Ils partent en cascade en retraite, risquant de plonger les universités au bord du naufrage. L’étude commanditée par le syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) au niveau du Laboratoire de recherche sur les transformations économiques...
(Enquête 16/08/17)
Les populations impactées par la décharge de Keur Massamba Guèye ont enclenché la bataille pour sa délocalisation. Elles ont organisé, hier dans la matinée, un sit-in pour exiger sa fermeture. Ils sont venus des quartiers Keur Massamba Guèye, Sud stade Lat-Dior, Mbour 4 extension et Sinthiou Yoro Sadio pour prendre d’assaut, hier, la décharge de Keur Massamba Guèye. Tous unis dans la colère autour d’un même souhait : la fermeture de celle-ci qui, selon eux, est un véritable problème environnemental et de ‘’santé publique’’. D’après leur porte-parole du jour, les autorités locales doivent agir pour les aider à se débarrasser définitivement des ordures. La seule alternative, dit-il, c’est la fermeture de cette décharge. ‘’Une décharge ne peut pas se trouver...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller...
(AFP 15/08/17)
Le Conseil constitutionnel du Sénégal a officiellement confirmé la large victoire de la coalition au pouvoir lors des élections législatives du 30 juillet avec 125 députés sur 165, selon les résultats officiels diffusés mardi par l'agence sénégalaise d'information APS. Les deux coalitions d'opposition, celle de l'ancien président Abdoulaye Wade et celle du maire de Dakar Khalifa Sall - tous deux élus - ont remporté respectivement 19 et 7 sièges. Au total, quatorze partis seront représentés au parlement, avec, pour la...
(Enquête 14/08/17)
Une entreprise de fraude planifiée au plus haut sommet de l’Etat, exécutée par les services de celui-ci, avec le silence complice de la Cena. Voilà la définition que Mankoo Taxawu Senegaal donne aux élections législatives du 30 juillet. La coalition a saisi le Conseil constitutionnel. Mais c’est plus pour le mettre à l’épreuve qu’une confiance placée en cette institution. Les résultats provisoires des élections législatives du 30 juillet dernier proclamés par la Cour d’appel de Dakar ont donné la majorité...
(APA 14/08/17)
Suite à l’attaque terroriste de dimanche à Ouagadougou, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a exprimé son soutien total au peuple burkinabé. «Contre le terrorisme, soutien total au peuple burkinabé et à mon frère le président (Roch Marc Christian Kaboré)», écrit Macky Sall sur son compte tweet. L’attaque terroriste contre un restaurant-café ouagalais a fait une vingtaine de morts et plusieurs blessés.
(SeneNews 14/08/17)
Le regroupement des boulangers du Sénégal va en grève ce mercredi. A l’origine, l’organe dirigé par Amadou Gaye s’inscrit d’ans l’organisation d’une assise nationale pour assainir le secteur de la Boulangerie.Abordant le motif de leur démarcation face à la décision du regroupement des boulangers du Sénégal d’aller en grève le mercredi prochain, le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal, Amadou Gaye déclare sur les ondes de la Rfm, «nous respectons la population pour ne pas être des...
(Sud Quotidien 14/08/17)
Ce n’est plus le parfait amour entre le maire de Thiaroye-Gare, Badou Ndoye Sène et les commerçants du marché Thiaroye. A l’origine de ce désamour, la situation d’insalubrité, l’absence d’assainissement et l’anarchie qui règnent dans le marché. L’insalubrité, l’absence d’assainissement et l’anarchie qui règnent dans le marché Thiaroye inquiètent les usagers. En assemblée générale, les commerçants du marché Thiaroye ont brandi des menaces de ne plus payer les taxes municipales à partir de ce lundi. Face à la presse les...
(Sud Quotidien 14/08/17)
Me Augustin Senghor a été reconduit pour quatre ans président de la Fédération sénégalaise de football lors de l’assemblée générale ordinaire (élective) ce samedi 12 août. Le Goréen de 52 ans, en poste depuis 2009, a été réelu au deuxiéme tour du vote qui a réuni un corps électoral composé au total de 376 délégués détenteur de mandats. Il a recueilli les 260 voix contre 151 pour Mbaye Diouf qui était son unique challenger après l’élimination de l’ancien président de...
(AFP 12/08/17)
Quatre personnes arrêtées en juin à la suite de la diffusion d'une image offensante pour le président Macky Sall sur WhatsApp ont bénéficié vendredi soir d'une liberté provisoire, a-t-on appris samedi de source judiciaire et auprès d'un de leurs avocats. Ces quatre personnes dont une femme, membres d'un groupe sur cette application de messagerie, avaient été début juin inculpées de diffusion d'image contraire aux bonnes mœurs et d'association de malfaiteurs avant d'être écrouées à Dakar. Il leur est reproché d'avoir partagé sur WhatsApp l'image jugée offensante du président Macky Sall, un photomontage sur lequel le visage du dirigeant sénégalais a été superposé au corps d'un homme nu.
(Enquête 12/08/17)
Le climat politique est aujourd’hui plus que jamais délétère. La tension est vive et les acteurs ne semblent pas se presser à la faire baisser. Alors que l’opposition significative estime que l’heure est encore aux élections, la coalition présidentielle déclare que le pouvoir n’est pas demandeur de dialogue, même s’il en appelle. Les élections législatives ont fini de révéler leurs secrets. Mais les acteurs continuent de jouer le temps additionnel. En fait, l’organisation chaotique et les scores des uns et des autres montrent...
(SeneNews 12/08/17)
L’édile de Dakar Khalifa Sall st depuis quelques temps placé en isolement complet, d’après les propos tenus par son conseiller technique Moussa Taye. Et mis à part les membres de son cabinet, Khalifa Sall ne peut plus voir personne à Rebeuss même sa famille. Une situation jugée catastrophique par les membres de son cabinet. Il estime ainsi que même les prisonniers de Guantanamo ne sont pas dans ces conditions de détention. Par la voix donc de son conseiller technique, Moussa...
(RFI 11/08/17)
Après l'annonce des résultats provisoires des élections législatives, Abdoulaye Wade a affirmé mercredi 9 août avoir l’intention de ne plus participer à aucune élection organisée par Macky Sall. L'ex-président a qualifié le scrutin de « fraude générale planifiée ». Les premières réactions à ces déclarations tonitruantes n'ont pas tardé dans la presse et sur la toile sénégalaise. « Abdoulaye Wade ne boycottera aucune élection. » La tribune est signée de Birame Niaye, un blogueur...
(APA 11/08/17)
L’Université de Lomé (Togo) et l’Interprofession Avicole du Sénégal (IPAS) ont signé un accord de coopération sous l'égide du Centre d’excellence régional sur les Sciences aviaires (CERSA, basé au Togo). "L’accord qui vient d’être signé vise à promouvoir entre les deux institutions des relations et des échanges efficients en matière de promotion du développement d’un secteur productif, compétitif et durable", informe le CERSA dans un communiqué sans préciser la date de la signature dudit accord. Ledit accord vise aussi à...
(Enquête 11/08/17)
Bien qu’élu député, à l’issue du scrutin législatif du 30 juillet 2017, le maire de Dakar qui séjourne jusqu’ici en prison, n’est pas encore au bout de ses peines. Après le combat des Législatives, Khalifa Sall devra désormais batailler fort pour accéder à l’hémicycle au risque d’être suppléé, s’il demeure en détention préventive. Elu député, en attendant que le Conseil constitutionnel valide les résultats publiés par la commission de recensement des voix, Khalifa Sall est encore loin de voir le...
(RFI 11/08/17)
Au Sénégal, plusieurs projets ces dernières années ont eu pour but d’attirer les femmes dans le secteur des transports. En 2007, l’ancien président Abdoulaye Wade, lance les «Taxis Sisters»: dix femmes sont recrutées et sponsorisées pour conduire des taxis dans Dakar, un métier jusqu’ici inconnu des Sénégalaises. Le projet fait alors fureur, la presse internationale en parle. Mais dix ans plus tard, ces conductrices ont pour beaucoup jeté l’éponge. L’une d’entre elles, Aïssatou, a aujourd’hui intégré un service de bus,...
(Sud Quotidien 10/08/17)
C’est dans un livre blanc de 38 pages intitulé «Eléments d’un livre blanc sur la mascarade électorale du 30 juillet 2017 au Senegal et les raisons d’une non élection» que sont consignées les revendications de la coalition gagnante Wattu Senegaal, à l’issue des législatives du 30 juillet dernier. Sortant ainsi de leur mutisme, les leaders de ladite coalition ont fustigé hier, lors d’une conférence de presse, les résultats du scrutin et n’entendent plus participer à une élection organisée par Macky et son gouvernement. Les leaders de la coalition Mankoo Wattu Senegaal, en conférence de presse hier, mercredi, ont dénoncé ce qu’ils qualifient de...
(Sud Quotidien 10/08/17)
En conférence de presse hier, mercredi 9 août, Ousmane Sonko, tête de liste de la coalition «Ndawi Askan Wi», apporte la réplique à Macky Sall qui a tiré un bon bilan de l’organisation des dernières législatives. Face aux journalistes, Ousmane Sonko a indiqué que «le Président Macky Sall a beau radoter, mais les sentiments qui l’animent le mieux, ça doit être la honte et la peur». Vingt-quatre heures après la sortie du chef de l’Etat se félicitant de la bonne...
(RFI 10/08/17)
Au Sénégal, le camp d'Abdoulaye Wade ​annonce qu'il ne participera plus à aucun scrutin organisé par le régime du président Macky Sall. La coalition de l'ex-président a remporté 19 sièges lors du scrutin​ législatif​ du 30 juillet, ce qui la place en deuxième position dans l'hémicycle derrière la majorité. ​​L'annonce du boycott des futures élections est la première réaction d’Abdoulaye Wade ​depuis la proclamation des résultats provisoires vendredi. Abdoulaye Wade n'annonce pas de recours en annulation...
(Enquête 10/08/17)
En décidant de surseoir à son mot d’ordre de grève prévue hier et aujourd’hui, le Syndicat unitaire des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) n’a pas encore dit son dernier mot. Tout va dépendre de l’application des accords signés avec le gouvernement. Le syndicat note, en attendant, des avancées. En raison des avancées significatives notées dans l’application des accords signés avec le gouvernement qui a mis 5,2 milliards de francs Cfa à la table des négociations, le...

Pages