| Africatime
Dimanche 19 Avril 2015
(Groupe Futurs Médias 18/04/15)
Le bras de fer entre le gouvernement et le Grand cadre se poursuit. Hier, les deux parties se sont retrouvées pour examiner certaines questions à l’origine du désaccord. Au final, un consensus n’a pas été trouvé. C’est encore l’échec. La reprise du chemin des classes pour les enseignants membres du Grand cadre n’est pas pour demain. Six heures n’auront pas suffi pour que le gouvernement et le Grand cadre trouvent un terrain d’entente. A l’arrivée, les syndicalistes ont préféré prendre acte et retourner pour discuter avec leurs bases. «Nous ferons en sorte que le compte rendu soit le plus fidèle possible», a dit Mamadou Lamine Dianté. Sur 33 points, 24 ont été respectés. Cependant, Mamadou...
(APS 18/04/15)
Le secrétaire général national du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen et du secondaire (CUSEMS), Abdoulaye Ndoye, a invité, vendredi à Bignona (Sud), le chef de l’Etat Macky Sall à discuter avec les enseignants pour »avoir la bonne information» sur leur plateforme revendicative. ‘’Si le président veut avoir la bonne information, il faut qu’il accepte de s’asseoir avec les enseignants. (…) Il ne faut pas qu’on discute par presse interposée’’, a-t-il déclaré aux journalistes, à l’issue d’une rencontre avec les délégués syndicaux des établissements scolaires de la commune de Bignona. M. Ndoaye a démarré mercredi, à Sédhiou, une tournée de dix jours dans la région naturelle de Casamance. Des assemblées générales et des visites de courtoisie sont au menu...
(Le Soleil 18/04/15)
Les libéraux et leurs alliés annoncent un sit-in mardi prochain devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite pour exiger le dépôt de l’arrêt de condamnation de Karim Wade et de ses co-accusés au greffe de ladite juridiction. L’indisponibilité de cette décision empêche tout pourvoi en cassation. Le Parti démocratique sénégalais (Pds) et ses alliés du Front patriotique pour la défense de la République ont décidé d’observer un sit-in devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite...
(Le Monde 18/04/15)
Le 15 mars plusieurs représentants de mouvements citoyens sénégalais, burkinabés et congolais ont été arrêtés par le gouvernement de Joseph Kabila. Accusés de vouloir déstabiliser le pays, trois d’entre eux sont toujours en détention à Kinshasa. Les mouvements Y en a marre, Balai Citoyen et Lucha dont sont issus les jeunes détenus n’ont depuis cessé d’interpeller les autorités congolaises et la communauté internationale. Nous leur donnons la parole : Nous sommes une nouvelle force citoyenne qui a fini d’émerger en...
(SeneNews 18/04/15)
Jean Felix Pagnon s’est exprimé sur le Plan Sénégal émergent (Pse) faisant savoir que le projet constitue «une belle réplique» à l’émigration clandestine. L’ambassadeur laisse entendre que «le gouvernement du Sénégal est dans une logique où il doit nécessairement s’endetter pour être en mesure de financer ses projets de développement». Pour le diplomate Français, il aurait bien aimé que le Sénégal puisse se développer sans faire recours aux investissements étrangers. «Mais à l’état actuel de ses ressources, il est dans...
(Sud Quotidien 17/04/15)
La rencontre avec une partie de la presse d’hier, jeudi, à Kaffrine, a été également pour Macky Sall l’occasion de décerner un véritable satisfecit à l’action publique pour le redressement de l’économie sénégalaise. Le Président Macky Sall a ainsi salué la bonne tenue des finances publiques dans un contexte de relance de la croissance économique qui permet au gouvernement d’exécuter différents programmes d’infrastructures dans tout le pays. Et cela, malgré le ralentissement annoncé de la croissance dans le continent africain en général. Pour donner preuve de ce nouveau regain de l’économie sénégalaise, grâce à la bonne santé des finances publiques qui permet de dérouler un programme national d’infrastructures, Macky Sall fera...
(Sud Quotidien 17/04/15)
La rencontre entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants hier, jeudi 16 avril, peut être qualifiée de « mi-figue, mi-raisin » parce que n’ayant pas encore abouti à la matérialisation des accords. Les deux parties comptent se retrouver encore aujourd’hui vendredi 17 avril pour évaluer le protocole, notamment la question des indemnités qui a occupé les débats Le gouvernement et les syndicats d’enseignants réunis autour du Grand cadre se sont réunis hier, jeudi 16 avril, à la salle de conférence...
(RFI 17/04/15)
Le 17 mars dernier, quelques jours avant que la Cour de répression de l’enrichissement illicite ne rende son verdict dans l’affaire Karim Wade, l’un de ses avocats, Maître Amadou Sall était placé sous mandat de dépôt. Avocat, ancien ministre de la Justice et membre du comité directeur du PDS le parti d’Abdoulaye Wade, Amadou Sall est toujours incarcéré aujourd’hui pour avoir fait des déclarations mettant en cause le chef de l’Etat et appelant à la résistance en cas de condamnation...
(SeneNews 17/04/15)
Le Sénégal a décidé d’adopter un nouveau modèle de développement pour accélérer sa marche vers l’émergence. Cette stratégie, dénommée Plan Sénégal Émergent (PSE), constitue le référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme. Adoptée en novembre 2012 par le Gouvernement et l’ensemble de ses partenaires au développement, cette stratégie repose sur la vision d’un Plan stratégique Sénégal Émergent (PSE) visant l’émergence économique à l’horizon 2035. Le Plan d’Actions Prioritaires, articulé sur la période 2014-2018,...
(Sud Quotidien 17/04/15)
Le syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) a initié un sit-in hier jeudi 16 avril, à l’hôpital Aristide Le Dantec pour dénoncer les lenteurs du gouvernement sur l’application du protocole d’accords «réalistes et réalisables» signé le 17 février 2014. Le secrétaire général du Sutsas, Mballo Dia Thiam, et Cie entendent observer, dans le cadre de leur premier plan d’actions, une grève nationale de 24 heures avec un respect des urgences et du service minimum,...
(Financial Afrik 17/04/15)
L’offensive diplomatique du Royaume d’Arabie Saoudite, richissime pétro-monarchie du Golf et partenaire de plusieurs pays africains, visant à impliquer les armées du continent dans la guerre contre la rébellion chiite houti au Yémen commence à produire ses fruits. Ainsi, le président Macky Sall «compte apporter son soutien à l’appel de détresse de l’Arabie Saoudite dans lutte contre les rebelles chiites houtis au Yémen à travers l’opération tempête décisive » affirme sans détour le quotidien dakarois «Le Témoin» cité jeudi par...
(Groupe Futurs Médias 17/04/15)
L’homme se veut pionnier et désire rendre au Sénégal ce qu’il lui a prêté en permettant à la compagnie Sénégal Airlines de prendre son envol. C’est pourquoi, Mayoro Racine, Directeur de ladite compagnie, reste confiant en l’avenir. En attendant, il promet le versement d’une partie des salaires à ses 200 salariés pour qu’ils puissent continuer le travail. En attendant… Il ne désarme pas et ne faiblit pas dans ses convictions. Le projet Sénégal Airlines est fiable et pourrait devenir la...
(Jeune Afrique 17/04/15)
Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au Congo en RDC et au Rwanda, pays dont son père est originaire et où il se rend pour la première fois de sa vie. Préparez-vous, Stromae débarque bientôt en Afrique, peut-être à côté de chez vous. Le chanteur belge d'origine rwandaise a annoncé vendredi 17 avril avril sur sa page...
(RFI 16/04/15)
Au Sénégal, les enseignants ont entamé mercredi 15 avril une grève générale des enseignants. C’est le cinquième plan d’action depuis le début de l’année après des débrayages, la rétention des notes ou encore le boycott des conseils de classe. Les revendications concernent les augmentations de salaire, les plans de carrières, la formation. Mamadou Lamine Dianté, le coordinateur du Grand cadre des syndicats d'enseignants a fait le tour de plusieurs établissements. Il s’est notamment rendu dans le lycée de Ouakam où la grève était très suivie. Mamadou Lamine Dianté, le coordinateur...
(Le Quotidien (Sn) 16/04/15)
L’ex-sénatrice libérale, Aïda Ndiongue, le président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), Abdoul Aziz Diop et l’Agent comptable particulier Amadou Ndiaye ont été jugés hier, en audience spéciale, devant le Tribunal correctionnel de Dakar. Le procureur a requis une peine de 10 ans de prison ferme contre les mis en cause, à qui l’Etat réclame 25 milliards de dommages et intérêts. A l’ouverture du procès de Aïda Ndiongue et Cie, les débats se sont fondus dans des jeux...
(RFI 16/04/15)
Au Sénégal, on mise sur les énergies renouvelables et le développement durable. Avec le soutien financier de l'Agence française de développement (AFD), le projet Sunref Afrique de l'Ouest a été lancé cette semaine à Dakar. Après le Sénégal, d'autres pays de la sous-région suivront comme la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo ou le Burkina Faso. L'objectif est de favoriser les projets d'investissements verts.
(Le Quotidien (Sn) 16/04/15)
Le forum économique de Guinguinéo a été un prétexte pour plusieurs participants de réclamer la relance du chemin de fer pour que l’activité économique de leur localité reprenne son lustre d’antan. «Les Socialistes ont enlevé les rails de Guinguinéo, station historique des chemins de fer. Moi, je vais les remettre et construire de plus solides.» Ainsi s’exprimait le candidat Abdoulaye Wade le 21 février 2012 à Guiguinéo où il était en campagne pour un 3ème mandat. Ce vœu de l’ex-chef...
(APS 16/04/15)
Le déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) sera effectué, avant la fin du mois de mai, sur 80% du territoire sénégalais, dans le cadre du passage de l’analogique au numérique prévu le 17 juin prochain, a assuré, mercredi à Dakar, son directeur technique Pape Ciré Cissé. ‘’Nous avons commencé à faire les installations dans les sites. Nous avons fini avec Thiès et Dakar. Nous avons commencé les travaux à Kaolack et Mbacké. Nous pensons d’ici fin mai arriver à...
(Jeune Afrique 16/04/15)
Il succède à son père comme président du directoire de la Compagnie sahélienne d'entreprises. Dans la foulée, le principal groupe sénégalais de travaux publics est restructuré en holding. Comme son père, Aliou Sadio Sow, fondateur de la Compagnie sahélienne d'entreprises (CSE), ou son frère Yérim, golden boy avisé qui fuit les médias comme l'ombre la lumière, l'homme a la réputation d'être discret, voire secret. Pourtant Oumar Sow, 52 ans, répond sans tarder au SMS de Jeune Afrique et nous propose...
(Sud Quotidien 16/04/15)
L’argent n’aime le bruit, dit un adage sénégalais. Mais, à la Cbao Attijariwafa Bank, la situation semble tendue, si l’on en croit à certains cadres. Entre la direction générale et certains agents, le torchon brûlerait de telle sorte que le secret bancaire risque d’atterrir sur la place publique. «Il suffit d’une petite étincelle pour que tout explose». Ces mots sont d’un cadre de la Cbao Attijariwafa Bank Sénégal qui confirme les différentes informations parues dans les médias sénégalais ces derniers...

Pages