Jeudi 18 Janvier 2018
(AFP 18/01/18)
Le président sénégalais Macky Sall a ordonné la supension de toutes les autorisations de coupe de bois à la suite du massacre de 14 personnes en Casamance, région forestière du sud du pays, selon un communiqué publié jeudi sur son compte officiel Twitter. Vingt-deux personnes ont été arrêtées le 14 janvier dans l'enquête sur le massacre de 14 jeunes hommes venus chercher du bois dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique bordée au nord par la Gambie et au sud par la Guinée-Bissau. Le chef de l'Etat a enjoint mercredi en Conseil des ministres le gouvernement de "diligenter" les enquêtes pour "mettre la main sur...
(APA 18/01/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le président Macky Sall a demandé au Gouvernement de suspendre jusqu’à nouvel ordre les autorisations de coupe de bois en Casamance et de s’atteler à la révision du Code forestier après le carnage de Boffa qui a fait, le 6 janvier dernier, 14 morts, rapporte le communiqué du Conseil des ministres reçu jeudi à APA. «Le Président de la République demande au Gouvernement, de suspendre jusqu’à nouvel ordre, toutes les autorisations de coupe de bois et de procéder sans délai à la révision du Code forestier», indique le communiqué du Conseil des ministres tenu mercredi au Palais de la République. A propos du carnage de Boffa, le communiqué souligne que le Chef de l’Etat Macky Sall a demandé...
(RFI 18/01/18)
Avant l'éclatement du conflit, au début des années 1980, environ 75 touristes venaient visiter la Casamance. Le conflit casamançais a contribué à mettre à genou l’activité touristique dans la mesure où plusieurs hôtels étaient obligés de fermer. Depuis quelques années, l’espoir renaissait. Mais la région renoue à nouveau avec la violence suite à l’assassinat samedi dernier de 14 bûcherons au sud de Ziguinchor. En moyenne, 25 000 touristes visitent la Casamance chaque année. Mais depuis une semaine, avec le regain...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Près de 600 « frères » et « sœurs » venus du monde entier étaient attendus les 2 et 3 février à Dakar dans le cadre des Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram). Mais la grand-messe annuelle de la franc-maçonnerie africaine francophone a finalement été annulée face à la levée de boucliers d'organisations religieuses. « J’ai été contraint d’annuler leur réservation en raison des menaces de troubles à l’ordre public », déplore Pierre Mbow, directeur du King Fahd...
(Agence Ecofin 18/01/18)
Trois centrales d’une capacité combinée de 484 MW seront bientôt implantées dans la région de Thiès. Il s’agit de la centrale solaire de Dias, d’une capacité de 25 MW, du parc éolien de Taïba Ndiaye, de 159 MW, et de la centrale à charbon de Mboro qui pourra produire 300 MW. C’est Mahammed Boun Abdallah Dionne, le Premier ministre sénégalais, qui a révélé ces informations selon Sud Quotidien, lors de l’inauguration de la centrale solaire de Ten Merina, d’une capacité...
(AFP 18/01/18)
L'US Ouakam, initialement reconnu "exclusivement responsable" des incidents survenus lors de la finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal, qui avaient fait huit morts et des centaines de blessés en juillet dernier, a vu sa suspension levée mercredi en appel par le Tribunal arbitral du sport. Le TAS a confirmé que l'US Ouakam a perdu par forfait cette finale, disputée le 15 juillet dernier, et que le Stade de Mbour est vainqueur du match. Mais, estimant que l'US...
(APA 18/01/18)
APA – Dakar (Sénégal) – Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit les sanctions infligée à l’US Ouakam par la Fédération sénégalaise de football (FSF), à la suite des incidents survenus le 15 juillet dernier et ayant notamment fait huit morts. « Le TAS a établi que l’US Ouakam ne pouvait être tenu pour seul responsable des tragiques incidents survenus lors de la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise 2017 et a revu à la baisse les...
(AFP 17/01/18)
La garde à vue a été prolongée pour 22 Sénégalais arrêtés dimanche dans l'enquête sur le massacre de 14 personnes en Casamance, région forestière du sud du pays, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. Il s'agissait des premières arrestations annoncées depuis le massacre, le 6 janvier, de 14 jeunes hommes venus chercher du bois dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique du Sénégal bordée au nord par la...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Le conseil municipal de la capitale sénégalaise a adopté le 15 janvier une délibération permettant à la municipalité de se constituer partie civile dans l'affaire Khalifa Sall. Le maire de Dakar et sept agents municipaux sont notamment poursuivis pour « détournement de deniers publics » et « blanchiment », pour un montant d'1,8 milliard de francs CFA. La délibération a été adoptée, sans surprise, lors d’un conseil municipal qui s’est tenu ce lundi. La Ville de Dakar entend se constituer...
(RFI 17/01/18)
Au Sénégal, l'enquête se poursuit suite aux assassinats de 14 coupeurs de bois dans la forêt de Bourofaye, en Casamance. Vingt-deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Certaines seraient directement impliquées et les auditions menées par la gendarmerie sont toujours en cours. Cette tuerie, cette poussée de violence a inquiété de nombreux observateurs mais visiblement, elle n'a eu, pour le moment, aucun impact sur les prises de contacts de plus en plus poussées entre l'Etat et...
(APA 17/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Les syndicats sénégalais de divers secteurs annoncent des plans d’action ponctués de débrayages, de grève totale et de marches de protestation qui ouvrent ainsi l’année syndicale 2018. Déjà, le 28 décembre 2017, l’Alliance des syndicats autonomes de la Santé (ASAS «And Gueusseum») qui regroupe le SUTSAS, le SUDTM…a déposé un préavis de grève, pour dénoncer le mépris du ministre de la Santé et de l’Action sociale et celui en charge de la Fonction publique. Selon ce front...
(Agence Ecofin 17/01/18)
Le Royaume des Pays-Bas, à travers le projet dénommé Netherlands Trust Fund (NTF IV), a accordé aux start-up sénégalaises spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication et dans l’externalisation des processus métiers (BPO), un appui au développement de 1,7 million de dollars US (911 460 000 Fcfa). Un appel à candidature dont la date limite est fixée au 19 janvier 2018, a été lancé, il y a quelques jours, pour sélectionner les start-up TIC qui bénéficieront du...
(APA 17/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La Convergence pour le désenclavement et le développement de la Casamance (CDDC) a annoncé, mercredi à Dakar, l’organisation dans les prochaines semaines d’une mobilisation à Ziguinchor pour dénoncer la mauvaise gestion des ressources de la région australe du Sénégal. «La CDDC de concert avec les associations, les forces vives de la nation et la jeunesse de la Casamance en particulier, va organiser dans les semaines à venir à Ziguinchor, une marche pour dénonce la mauvaise gestion des...
(Agence Ecofin 17/01/18)
Pour l’année 2017, le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), a contribué à hauteur de 5,1% dans le produit intérieur brut (PIB) qui est de 25 385 400 000 000 Fcfa, selon le rapport de « situation économique et financière en 2017 et perspectives en 2018 », publié par la direction de la prévision et des études économiques du ministère sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan. Le secteur des TIC a généré un revenu...
(Jeune Afrique 17/01/18)
À l’automne 2018, le musée La Piscine, à Roubaix en France, exposera un vitrail représentant Mamadou N’Diaye. Ce Sénégalais décédé en 1985 aurait soigné des dizaines de milliers de personnes. En cette matinée de septembre, Germain Hirselj écume les brocantes à la recherche d’un hypothétique trésor. Dans les allées du dépôt-vente de Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord, son regard s’arrête tout à coup sur un mystérieux vitrail. L’œuvre représente un personnage endimanché, cravaté, avec en arrière-plan un arbre massif et un...
(La Tribune 16/01/18)
Au Sénégal, les indicateurs du secteur secondaire ont enregistré une légère progression de 1,7%, au cours du mois de novembre dernier. Une performance qui revient entre autres une amélioration des activités extractives. L'industrie sénégalaise a enregistré une hausse des activités au terme du mois de novembre 2017. Selon les données de la Direction sénégalaise de la prévision et des études économiques (DPEE), le secteur a enregistré une légère progression de 1,7%, en variation mensuelle au terme du mois de novembre 2017 par rapport au mois précédent. «Cette performance est principalement attribuable à la bonne tenue des activités extractives (+16,4%), de la fabrication de boissons (+176,7%) et de la production...
(La Tribune 16/01/18)
Premières arrestations depuis le carnage de la forêt de Bayottes dont le bilan s’est soldé par 14 morts et 7 blessés dans le sud du Sénégal, à la frontière avec la Guinée-Bissau. La gendarmerie sénégalaise a annoncé l’arrestation de 22 suspects dans cette tuerie de masse. Un premier indice sans doute dans l’enquête sur l’identité des commanditaires ou des auteurs du massacre, alors que l’armée sénégalaise continue son opération de ratissage dans les profondeurs de la forêt verte. Main dans...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Au total, 22 personnes ont été arrêtées à Toubacouta et à Ziguinchor (Sud), dimanche, par la gendarmerie nationale dans le cadre de l’enquête sur la tuerie dans la forêt classée de Bayotte-Est le samedi 06 janvier ayant fait 14 victimes, renseigne sa Division communication. «Les investigations de la gendarmerie nationale ont abouti, hier (dimanche), à l’interpellation de 22 personnes, à la suite de pistes intéressantes dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte suite à la tuerie de...
(APA 16/01/18)
APA-Thiès (Sénégal)- Le Sénégal s’est doté d’une quatrième centrale solaire, une infrastructure d’un coût de 28 milliards de FCFA et inaugurée mardi à Mérina Ndakhar (148 km de Dakar) par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne. Dénommée "Cheikh Anta Diop" du nom du défunt égyptologue, la nouvelle centrale solaire a une capacité de 30 MW. "Aujourd'hui, le Sénégal s'est doté d'une quatrième centrale solaire et une cinquième sera installée à Kahone. Cela renforce notre mix énergétique et nous libère...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) La masse salariale de la fonction publique sénégalaise a connu une augmentation de 11 milliards FCFA (environ 17,600 millions de dollars) au terme du mois de novembre 2017 comparé à la même période de 2016, a appris APA auprès du ministère de l’économie, des finances et du plan. Cette masse salariale s’est établie à 52,86 milliards FCFA contre 47,63 milliards FCFA au 30 novembre 2016. Toutefois, en glissement trimestriel, elle a enregistré une légère baisse de 0,3%, passant...

Pages