| Africatime
Dimanche 20 Avril 2014
(Les Afriques 19/04/14)
La jeune compagnie aérienne, Sénégal Airlines, née au lendemain de la liquidation en 2009 de Air Sénégal International, fruit d’un partenariat maroco-sénégalais, a franchi un niveau d’endettement insupportable. Factures faramineuses de ses contrats leasing impayées contractées auprès des loueurs privés, récurrentes pannes de ses appareils immobilisés, personnel navigant sous-motivé, partenaire stratégique et technique presque introuvable, plan de recapitalisation gelé, Sénégal Airlines vit les derniers jours du précipice volant. Que se passe-t-il ? Sénégal Airlines carbure dans le noir. Ses jours sont comptés. Ses ailes brûlent, sa situation financière désastreuse (plus de 8,3 milliards de f CFA de passif cumulé) et si...
(Sud Quotidien 19/04/14)
Prévu pour le 1er Avril, le démarrage des activités des concessionnaires au niveau du port tarde à se faire. Malgré le lever de boucliers qu’elle a suscité, NECOTRANS ne semble pas prête pour prendre l’activité. Aujourd’hui, les manutentionnaires estiment qu’il faut transférer le transport des produits pondéreux à Bargny. Malgré les nombreuses vagues qu’elle a soulevées après avoir acquis la concession d’exploitation de 25 ans du terminal vraquier au mole 8, la société française NECOTRANS tarde à installer ses quartiers au Port autonome de Dakar(Pad). Une situation qui étonne tous les acteurs portuaire, car l’entreprise concessionnaire devait démarrer depuis le...
(Le Quotidien (Sn) 19/04/14)
Un 4e opérateur n’a pas sa place sur le marché sénégalais, c’est la conclusion d’une étude sur l’impact des télécommunications dans l’économie sénégalaise menée par le Pr Raul Katz, un chercheur américain. L’étude qui a été restituée hier, informe que les télécommunications pèsent aujourd’hui 13% du produit intérieur brut (Pib) du pays. Ajouter un 4e opérateur de téléphonie au paysage sénégalais ne serait pas très productif, selon le Pr Raul Katz, directeur de recherche en Business strategy à la Columbia...
(Agence Ecofin 19/04/14)
La filiale sénégalaise du groupe bancaire panafricain Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a annoncé, le 17 avril, avoir réalisé un bénéfice net de 6,48 milliards FCFA (9,9 millions d’euros) en 2013, soit une hausse de 157% par rapport à 2012. «Ce résultat représente un bénéfice record», a indiqué le président du conseil d'administration d’Ecobank-Sénégal, Gabriel Fal, lors d'une conférence de presse. La rentabilité de l’activité de la banque s’est aussi traduite par une progression de 19%, du produit net bancaire (PNB),...
(Sud Quotidien 19/04/14)
L’Assemblée nationale se serait-elle enfin décidée à effectuer le renouvellement des membres de la Haute Cour de justice, cette instance spéciale chargée de juger les anciens ministres incriminés dans le cadre de la traque des biens mal acquis mais bénéficiant du privilège de juridiction ? Il semble bien que oui d’autant que la représentation parlementaire a été enfin (re) convoquée pour jeudi prochain afin de procéder à l’élection des juges devant siéger à la Haute Cour. Et cela, après deux...
(RFI 19/04/14)
Cette semaine à Kinshasa, Abdou Diouf, 79 ans, confirmait qu'il ne briguerait pas de quatrième mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie. A six mois du sommet de Dakar, les candidats se déclarent, tout comme les soutiens des Etats. Mais si une douzaine de noms sont cités actuellement, aucun ne s'impose de lui-même. La plus active, ces derniers mois, semble être l'ancienne gouverneur générale du Canada, Michaëlle Jean. Sa candidature est officielle, mais elle n'est pas soutenue...
(Le Soleil 19/04/14)
Un atelier de partage des études effectuées par la Commission de supervision et de régulation des institutions de sécurité sociale (Cosriss) et l’Ipres est ouvert hier à Dakar. Il a pour objectif de déterminer le montant du « minimum vieillesse » et de la pension minimale par rapport aux niveaux de pauvreté et des pensions servies. Pour améliorer les conditions de vie des personnes du troisième âge, la Commission de supervision et de régulation des institutions de sécurité sociale (Cosriss)...
(Enquête 19/04/14)
Se démarquer des approches moins avantageuses, pour créer une synergie d'actions plus efficaces. C'est le sens de l'atelier de réflexion et de formation sur le rôle des Observatoires de genre dans la mise en œuvre et le suivi de l’agenda Post-2015 qui a pris fin hier, jeudi 17 avril. Les participants viennent de lancer un nouveau programme d’actions pour l’égalité entre les femmes et les hommes, dans le cadre du projet du Réseau des observatoires de l'égalité de genre (Roeg)...
(Afrik.com 19/04/14)
L’ancien ministre d’Etat Karim Wade sera maintenu en détention provisoire pendant deux mois supplémentaires, dans l’attente de son procès. La justice sénégalaise a tranché, ce jeudi. Karim Wade est maintenu en détention jusqu’à son procès, dans deux mois. Cela fait un an, jour pour jour, que le fils et l’ex-ministre d’Etat d’Abdoulaye Wade a été inculpé et écroué à Dakar pour enrichissement illicite, à hauteur de 694 milliards de FCFA. Le juge d’instruction a signé « une ordonnance renvoyant »...
(Pressafrik 19/04/14)
L’ancien président tchadien, poursuivi pour crimes contre l’humanité et torture ne sera pas fixé sur son sort de sitôt. L’instruction de son dossier a été prolongée de 8 mois par le Comité de pilotage des Chambres Africaines Extraordinaires. Dans les liens de la détention depuis 2 juillet, l’ancien président tchadien devra encore prendre son mal en patience. En effet, le Comité de Pilotage des Chambres africaines extraordinaires a décidé, hier au terme de sa session plénière, de prolonger de 8...
(MondAfrique 19/04/14)
Apparue en Guinée Conakry début février, la fièvre Ebola, habituellement cantonnée aux pays d'Afrique centrale et de l'Est, menace aujourd'hui l'Afrique de l'Ouest. L'épidémie a d'ores et déjà atteint le Liberia et la Sierra Leone. Par mesure de sûreté, le Sénégal et la Mauritanie ont restreint l'accès à leur territoire. Etat des lieux à Conakry, la capitale guinéenne. Depuis plus de trois mois, la fièvre Ebola frappe la Guinée Conakry, faisant de nombreuses victimes, principalement dans la région forestière. Avec...
(Le Monde 18/04/14)
Détenu depuis un an à la prison de Rebeuss, à Dakar, Karim Wade, fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, va être jugé. « Karim Wade reste en prison et sera jugé dans deux mois pour enrichissement illicite », a fait savoir, jeudi 17 avril, une source proche du ministère sénégalais de la justice. Après une année d'instruction, les juges pouvaient décider d'un non-lieu, ordonner son jugement ou prolonger sa détention préventive. D'autres prévenus, poursuivis pour « complicité d'enrichissement illicite » dans cette affaire, ont aussi été renvoyés devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), a ajouté la même source. Très attendue, cette décision ouvre un nouvel...
(Actusen 18/04/14)
Au départ, le procureur Alioune Ndao parlait de 694 milliards de FCFA compte non tenu des 99 milliards de Monaco et des 45 milliards de Singapour. Cette somme sera revue en baisse jusqu’à 340 milliards de FCFA. Hier le juge a estimé que le montant global est de 117 milliards de FCFA. Résumé de l’arrêt de la commission d’instruction de la CREI Le ministre d’état Karim Meïssa WADE est désormais poursuivi un patrimoine chiffré à 117 037 993 175 CFA...
(Le Quotidien (Sn) 18/04/14)
Les avocats de Karim Wade demandent à la Banque mondiale le rapatriement de la somme de 45 milliards de francs Cfa attribuée à leur client, laquelle serait logée dans un compte à Singapour. Une lettre a été adressée à cet effet, à la direction de la Banque mondiale. Dans cette correspondance les avocats du fils de Abdoulaye Wade sollicitent la collaboration de la Banque mondiale pour le rapatriement de ladite somme incriminant à nouveau l’ancien ministre d’Etat, qui est en...
(RFI 18/04/14)
Au Sénégal, la justice a décidé le renvoi de Karim Wade devant un tribunal. La Cour de répression de l’enrichissement illicite a deux mois pour organiser son procès. Il restera en détention d’ici là, dans la prison de Rebeuss où il est incarcéré depuis un an. Le fils de l’ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, est poursuivi pour enrichissement illicite. Karim Wade avait, dans les années 2000, coordonné les préparatifs de l’Organisation de la conférence islamique, puis occupé d’importantes fonctions ministérielles...
(Jeune Afrique 18/04/14)
Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura connu la prison avant d'être blanchi le 16 avril. Entretien. Il fut un conseiller influent du président Abdoulaye Wade et le spin doctor de son fils, Karim, quand celui-ci était pour les Sénégalais le "ministre du Ciel et de la Terre" entre 2009 et 2012. Journaliste, essayiste, politologue, Cheikh Diallo était considéré comme l’un des hommes clés du régime jusqu’à l’élection de Macky Sall il y a deux ans.
(Le Quotidien (Sn) 18/04/14)
Les avocats de Hissein Habré, des victimes et de l’Etat tchadien étaient en audience hier. Ils étaient convoqués par la Chambre d’accusation des Chambres africaines extraordinaires (Cae). Cette chambre devrait se prononcer sur l’appel introduit par le Procureur Mbacké Fall. M. Fall, non satisfait de la réponse du juge d’instruction, avait introduit un appel auprès de la Chambre d’accusation. Il avait souhaité que M. Hissein Habré ne se présente plus devant la barre avec le visage enturbanné. Des sources proches...
(Sud Quotidien 18/04/14)
Le juge d’instruction des Chambres africaines extraordinaires (CAE) bénéfice de 8 mois supplémentaires pour instruire le dossier Hissène Habré et ses co-inculpés pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de torture. Le Comité de pilotage des Chambres africaines extraordinaires en a décidé ainsi à l’issue de sa première session extraordinaire tenue hier, jeudi 17 avril 2014, à Dakar, conscient que l’instruction du dossier ne peut être close à la date du 31 mai 2014, initialement prévue. «L’instruction du...
(Dakaractu 18/04/14)
Il n’existe pas de voix plus autorisée que celle de l’ambassadeur de Turquie à Dakar pour confirmer l’information de Dakaractu selon laquelle, les négociations entre Ankara et Dakar – autour du site de la future chancellerie turque – sont au point mort. En clair, le ministre des Affaires Etrangères, Mankeur Ndiaye est revenu bredouille de son voyage au pays de Kémal Atatürk. Au micro de nos confrères de Sud FM, son Excellence Mme Sibel Algan, chef de la mission diplomatique...
(Sud Quotidien 18/04/14)
Après 2008, la Société Africaine de Raffinage (SAR) procède à partir du 20 Avril prochain à son Arrêt Métal 2014. Ainsi que l’a indiqué l’entreprise à travers un communiqué, cet exercice qui n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du pays en produits pétroliers, répond aux exigences édictées par la loi encadrant le fonctionnement des établissements classés. Dans le cadre de ses activités, la SAR observe tous les cinq ans un Arrêt Métal selon les normes sécuritaires en vigueur. Après chaque cycle...

Pages