Mercredi 13 Décembre 2017

Sénégal: réunion de la défense de Khalifa Sall pour ses 100 jours de détention

Sénégal: réunion de la défense de Khalifa Sall pour ses 100 jours de détention
(RFI 16/06/17)

Ce mercredi à Dakar, les sympathisants et partisans de Khalifa Sall se sont réunis pour marquer les 100 jours de détentions du maire. Khalifa Sall, qui est candidat aux législatives du 30 juillet prochain, est soupçonné d'avoir détourné 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d'euros) d'argent public. Et pour ses avocats, Khalifa Sall, incarcéré, n'est pas en mesure de battre campagne.

Au total, 17 avocats défendent le maire de Dakar pendant que le célèbre El Hadji Diouf, tonitruant avocat-député, harangue les sympathisants dans la cour de la mairie : « Qu’est-ce que donc Khalifa Sall a fait ? Absolument rien ! On a voulu le liquider, mais le peuple de Dakar fera face ».

Maître Seydou Diagne dans la grande salle de réception à l'étage, tient un point presse : « Nous demandons en tout état de cause que l’Etat du Sénégal prenne les mesures nécessaires pour permettre à ce citoyen, monsieur Khalifa Sall, d’exercer son droit de vote et de faire sa campagne électorale. Nous demandons sa libération immédiate ».

Une caution à plus de 2 millions d’euros

Une conférence de presse suivie par les avocats de l'Etat du Sénégal. Cette ligne de défense du camp Khalifa Sall, « On m’empêche de mener ma campagne », maître Baboucar Cissé la balaie en s'appuyant sur des notions de droit : « L’Etat du Sénégal ne peut pas s’immiscer. Donc, la seule voie qui s’offre à monsieur Khalifa Sall, aujourd’hui, s’il veut mener campagne librement, il cautionne et il sort. La loi, c’est la loi, dura lex, sed lex ».

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170615-senegal-khalifa-sall-reunion-defense-...

Commentaires facebook