Mercredi 23 Août 2017

Sénégal: les chefs d'entreprises inquiets de la contraction des commandes, de l'accumulation des arriérés et de la concurrence déloyale

Sénégal: les chefs d'entreprises inquiets de la contraction des commandes, de l'accumulation des arriérés et de la concurrence déloyale
(Agence Ecofin 10/08/17)
Le trafic à Dakar.

Au Sénégal, des chefs d'entreprises sont nombreux à avoir déclaré une baisse de la production et des carnets de commandes, selon le point mensuel de conjoncture du mois de juin 2017, publié par la direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« Au mois de juin 2017, l’enquête d’opinion auprès des industriels a révélé que les principales contraintes liées à l’activité sont la baisse de la demande (35%) et la concurrence supposée déloyale (60%) », peut-on lire dans le document. Les impacts sont toutefois perçus différemment selon les secteurs.

Dans le domaine des bâtiments et travaux publics, les difficultés de recouvrement des créances (80%), l’accès difficile au foncier (40%) et aux crédits (40%) sont considérés, par les entrepreneurs, comme les principales contraintes à l’activité, durant le mois de juin 2017. Ajouté à cela, les responsables du secteur blâment une baisse de la commande.

Dans le sous -secteur commercial, les difficultés de recouvrement des créances (67%), la baisse de la demande (44%) et la concurrence jugée déloyale (44%) ont été les principales contraintes durant le mois de juin 2017.

Le document renseigne aussi de ce que les commerçants ont indiqué une baisse des commandes entre mai et juin 2017.

Commentaires facebook