Dimanche 17 Décembre 2017

Sénégal : Khalifa Sall a déposé une demande de libération sous caution

Sénégal : Khalifa Sall a déposé une demande de libération sous caution
(Jeune Afrique 05/12/17)
Des partisans du maire de Dakar lors d’une manifestation en sa faveur, en mai 2017.

Les avocats de Khalifa Sall ont déposé une offre de cautionnement afin de permettre au député et maire de Dakar de recouvrer la liberté jusqu’à un éventuel procès. Toutes leurs demandes de remise en liberté ont jusque-là été écartées par la justice sénégalaise.

Neuf mois presque jour pour jour après son placement sous mandat de dépôt, Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar et député, a changé d’optique. Ce mardi 5 décembre, ses avocats ont déposé devant le doyen des juges d’instruction du tribunal de Dakar une demande de liberté provisoire contre cautionnement. Un démarche qui fait suite à de précédentes requêtes restées lettre morte. Depuis mars, en effet, ses avocats ont successivement invoqué des « contestations sérieuses » contre les poursuites menées à son encontre, avant de faire valoir l’immunité parlementaire dont il est censé bénéficier depuis son élection à l’Assemblée nationale, le 30 juillet. En vain.

« Nous étions engagés dans une sorte de course contre la montre, car la justice voulait clôturer l’instruction au plus vite, assure une source proche du maire de Dakar. Mais on a dû au préalable convaincre Khalifa Sall de l’importance d’une libération provisoire sous caution, afin de comparaître libre à son procès. » Jusque-là, l’édile s’était montré rétif à cette perspective, synonyme à ses yeux de reconnaissance de culpabilité.

Mis en cause dans l’utilisation sans justificatifs de la régie d’avance de la mairie, une « caisse noire » d’existence ancienne notamment destinée à des dépenses urgentes au profit des populations dakaroises, Khalifa Sall a toujours prétexté qu’il n’avait fait que gérer, comme ses prédécesseurs, des « fonds politique ». Épinglé par l’Inspection générale d’État (IGE), qui a rendu son rapport en décembre 2016, Khalifa Sall doit rendre compte à propos de l’utilisation, sur la période 2011-2015, d’une somme totale de 1,8 milliard de francs CFA (2,7 millions d’euros).

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/499614/politique/senegal-khalifa-sall-a-depo...

Commentaires facebook