Mercredi 22 Novembre 2017

Répartition déséquilibree des sièges au sein de Benno Bokk yaakaar : les allies entre satisfactions, regrets et comprehensions

Répartition déséquilibree des sièges au sein de Benno Bokk yaakaar : les allies entre satisfactions, regrets et comprehensions
(Sud Quotidien 09/08/17)
L'Assemblée Nationale.

Sortie largement victorieuse des élections législatives du 30 juillet denier, avec un total de 125 sièges sur 165, la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar (Bby) va encore garder sa mainmise sur 13ème législature. Toutefois, la répartition des sièges parait très déséquilibrée dans ladite coalition avec un parti présidentiel, l’Alliance pour la République (Apr) qui s’est taillé «la part du lion» avec 97 députés sur les 125, ne cédant à ses alliés que 28 sièges, répartis comme suit : le Parti socialiste (Ps) 15 députés, l’Alliance des forces du progrès (Afp) 6 parlementaires, 2 pour la Ligue démocratique (Ld), 2 pour le Rassemblement pour le socialisme et la démocratie (Rsd), 1 siège pour le Parti du progrès et de la citoyenneté (Ppc), sans oublier les 2 des 4 députés que compte la coalition Macky2012. Joint par la rédaction de Sud Quotidien hier, mardi 8 août, les alliés de l’Apr au sein de Bby restent partagés entre satisfactions, regrets et compréhensions.

MOUSTAPHA FALL CHE COORDONNATEUR DE MACKY 2012 :«Objectivement, le nombre de députés qu’on a dépasse largement notre représentativité»

«Globalement, Macky2012 comme Benno Bokk Yaakaar, c’est un sentiment de satisfaction. Satisfaction d’avoir bien travaillé, d’avoir expliqué aux populations ce que nous voulons faire et d’avoir obtenu gain de cause. Les populations ont voté massivement pour nous. On se retrouve avec 125 députés sur 165. C’est un record. On s’en réjouit. Pour ce qui est des députés de Macky2012, là encore, c’est une double satisfaction pour moi. Nous avons investi 3 personnes de Macky 2012 sur la liste de Benno Bokk Yaakaar, mais il y a 2 élus qui ont été sur des listes parallèles à Benno Bokk Yaakaar toujours pour le compte de Macky2012. Nous comptons beaucoup sur eux, tous les 4 investis, aussi bien Adji Diarra Mergane, Mously Diakhaté, Abou Ibrahima Kane que Théodore Chérif Monteye. Ce sont des hommes et des femmes qui vont se faire connaitre à l’Assemblée nationale. On les entendra certainement. Ils ne feront pas partis des députés qui dorment ou qui font autre chose. Ils vont participer pleinement parce qu’ils savent ce que c’est le rôle d’un député.

Mais, compte tenu du critère qui était retenu pour les candidats, notamment la représentativité, Macky2012 est en deçà de sa combativité. Parce que Macky 2012 c’est la combativité et non la représentativité. Ce n’est pas une coalition de masse. C’est une coalition d’avant-garde. C’est la première colonne, colonne vertébrale de Benno Bokk Yakaar. Donc, on s’en réjouit. On est très content de ce qu’on nous a donné. Bien que toujours est-il que même si on nous donnait 20, on allait prendre. Mais, objectivement, le nombre de députés qu’on a dépasse largement notre représentativité, s’il faut dire la vérité».

MOUSSA SARr PORTE-PAROLE DE LA LD :«Nous aurions souhaité avoir plus d’élus, mais...»

«Je dois d’abord féliciter tous les militants de la Ligue démocratique (LD) et tous les électeurs de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). Nous sommes sortis de cette élection avec une large victoire de notre coalition. En ce qui concerne la Ligue démocratique, nous avons effectivement deux élus, le camarade secrétaire général par intérim, Nicolas Ndiaye, élu sur la liste nationale et la camarade Khoudia Mbaye, présidente nationale des femmes de la Ld, élue sur la liste départementale de St-Louis. La ligue démocratique avait au total sept investis sur les liste de Benno Bokk Yaakaar. Nous nous retrouvons avec deux élus. C’est un sentiment de satisfactions. Nous aurions souhaité avoir plus d’élus, mais nous avons tenu compte de la taille de la coalition et de la réalité politique sur le terrain. Nous acceptons le résultat en tant que parti allié de la coalition Bby. Nous sommes en train de faire l’évaluation de l’élection et une fois qu’elle sera terminée, nous la porterons à la connaissance du public. Nous allons insister auprès de nos députés pour que la voix de la Ligue démocratique soit entendue à l’Assemblée Nationale. Parce que le nombre est une chose, mais l’autre chose est la qualité de la représentation. Et nous pensons que les deux camarades qui vont nous représenter vont faire une représentation de qualité pour la Ld».

MELYAN MENDY PORTE-PAROLE DU RSD SECTION ZIGUINCHOR : «On aurait souhaité obtenir trois postes comme en 2012»

«Nous avions trois investis, deux au niveau des listes départementales et un au niveau de la liste nationale à la 35ème position, c’est Cheikh Tidiane Ndiaye de Mboro. Au niveau de Ziguinchor, on avait Ramatoulaye Diatta qui a été élue et puis au niveau de Bignona, Léopold Yankhoba Coly qui a été aussi élu. C’est le sentiment de joie qui m’anime par rapport au fait de disposer des députés au niveau de cette liste dont on sait qu’il y a beaucoup de difficultés pour la montée à cause du nombre d’individus, d’hommes, de jeunes, de femmes valeureux qui auraient pu être investis au niveau de la liste nationale et des listes départementales.

Donc, nous avons trois investis et finalement deux de nos investis au niveau des listes départementales sont passés. Les résultats provisoires ont montré que nous avions en principe 30 députés sur la liste nationale alors que notre camarade était à la 35ème place. Donc, c’est normal qu’un parti qui est dans une grande coalition puisse, par moment, se retrouver avec une certaine situation. Ici, la situation, c’est qu’on aurait souhaité obtenir les trois postes que nous avions obtenus en 2012, mais ici, c’est une question de chance. Vu tout ce qui a été fait par la coalition depuis son arrivée au pouvoir, nous avions espéré obtenir plus d’une quarantaine de députés sur la liste nationale. Ce qui allait permettre à notre camarade Cheikh Tidiane Ndiaye de passer. Si on regarde mathématiquement, on peut penser que c’est un recul puisqu’on est passé de 3 députés, lors de la 12ième législature, à 2 élus à la 13ème législature. Mais, il faut voir les conditions dans lesquelles la liste a été confectionnée. En 2017, il y a eu beaucoup de sollicitations auprès du président de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Macky Sall, Ndlr) et on sait qu’il fallait que tous les mouvements de soutien aussi s’y retrouvent. On sait aussi qu’on ne peut pas avoir tout le monde au niveau de ces listes. Nous avions eu Cheikh Tidiane Ndiaye qui a été investi malheureusement, c’est le rang qui ne lui a pas permis d’être élu compte tenu du nombre de voix obtenus».

Jean Michel DIATTA

Commentaires facebook