Lundi 25 Septembre 2017

Premier conseil des ministres, cinq jours apres la formation du nouveau gouvernement: Macky active dionne II…

Premier conseil des ministres, cinq jours apres la formation du nouveau gouvernement: Macky active dionne II…
(Sud Quotidien 12/09/17)
Le deuxième gouvernement dirigé par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Le deuxième gouvernement dirigé par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a tenu hier, lundi 11 septembre, son premier Conseil des ministres, 5 jours après sa formation. A ses nouveaux ministres, le président Macky Sall a tracé la voie de la continuité afin de poursuivre et de renforcer les efforts entrepris pour… finaliser le Pse.

Comme épilogués par les observateurs de la sphère politique, le chef de l’Etat semble inscrire son quatrième gouvernement dans la dynamique de la continuité. C’est en substance ce qu’on peut retenir de sa communication faite aux membres de son nouvel attelage gouvernemental, lors du premier Conseil des ministres tenu hier, lundi 11 septembre, 5 jours après la formation du gouvernement. Le communiqué dudit conseil rendu public hier, lundi 11 septembre, indique que le président de la République, Macky Sall, a invité «le gouvernement à poursuivre et à renforcer les efforts entrepris, pour hâter la réalisation des projets du Plan Sénégal Emergent».

Le chef de l’Etat a toutefois donné des directives au deuxième gouvernement dirigé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. En effet, la note révèle que la feuille de route définie pour le nouveau gouvernement s’articule autour de la «consolidation des performances réalisées dans de nombreux secteurs qui fondent le Plan Sénégal Emergent, comme la santé, la sécurité, l’agriculture, les infrastructures, le commerce, la qualité du service public, la bonne gouvernance, l’éducation». Poursuivant, le communiqué informe qu’il est aussi question «d’une meilleure articulation de certains secteurs ou politiques publiques afin de les mettre en phase avec les contingences et les urgences, qu’elles soient nationales ou internationales, comme la gouvernance minière, la recherche et l’innovation, la promotion du volontariat de jeunes, la gestion stratégique du pétrole et des énergies, le développement de l’économie numérique, le tourisme, le développement des infrastructures aéroportuaires». Mieux, il s’agit aussi «du recentrage opérationnel des priorités essentielles autour des leviers qui fondent sa politique sociale, notamment la micro-finance et l’économie solidaire, la promotion de l’emploi, de l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main-d’œuvre, la prise en charge des groupes vulnérables, comme la petite enfance, l’enfance, les personnes âgées et celles vivant avec un handicap».
Le chef de l’Etat n’a pas manqué d’annoncer les principes directeurs qui doivent guider l’action publique. Il s’agit, selon la source, de «l’humilité, le culte de l’intérêt général, la loyauté, la collégialité, la solidarité, la célérité, le souci du résultat et l’obligation de rendre compte».

...ET CASE ALIOU SALL A LA CAISSE DES DEPOTS ET DE CONSIGNATIONS

Au partage du gâteau présidentiel au lendemain de la victoire de Bennoo Bokk Yaakaar aux législatives de 2017 et par suite la démission-reconduction du Premier ministre Dionne et la formation du nouveau gouvernement, le maire de Guédiawaye Aliou Sall n’a pas été laissé au bord de la route. Même s’il n’a pas été nommé ministre, Aliou Sall, le frère du président de la République a reçu son étrenne après…Tabaski. Pour cause, le chef de l’Etat Macky Sall lui a signé un… bail directif au niveau de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Ainsi, le frère du chef de l’Etat, Aliou Sall, Conseiller en Planification, titulaire d’un Master en Administration publique, et patron de l’Association des maires du Sénégal (Ams) est nommé Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations. L’actuel maire de la ville de Guédiawaye qui avait soulevé un large tollé en cherchant vaille que vaille à s’imposer comme coordonnateur de BBY à Guédiawaye, lors des législatives, avant d’être écarté par le chef de file de la mouvance présidentielle et patron de l’Apr (parti au pouvoir), remplace à ce poste Thierno Seydou Niane. Au même moment, Babacar Diamé, Expert-Comptable, est nommé Président de la Commission de surveillance de la CDC.

Jean Michel DIATTA et Ibrahima DIALLO

Commentaires facebook