Jeudi 21 Septembre 2017

Hydrocarbures : Découverte d’un nouveau gisement pétrolier au Sénégal

Hydrocarbures : Découverte d’un nouveau gisement pétrolier au Sénégal
(SeneNews 19/05/17)
Un site pétrolier.

La découverte d’un nouveau gisement de pétrole au Sénégal a été annoncée par le Premier ministre Mouhammed Boun Abdallah Dionne, ce jeudi. Répondant aux questions d’actualité adressées au gouvernement par les députés, à l’Assemblée nationale, le désormais ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables a affirmé que «la compagnie Cairn a foré une sixième puits, qui a donné des résultats positifs. La société a publié les résultats».Ladite compagnie a fait état de la récente découverte d’un gisement pétrolier évoquée par le Premier ministre sénégalais dans un communiqué publié sur son site Internet. Pour rappel, cette même entité avait annoncé en 2014 une première découverte de gisements pétroliers au large de Sangomar.

Réagissant à cela, le directeur général de Cairn Energy a affirmé que «les résultats de ce dernier puits (…) fournissent des données essentielles lorsque nous adoptons un plan de développement pour le (…) gouvernement sénégalais en 2018. (…) Nous continuons à tester une prospective significative dans le domaine de la superficie étendue». Cette découverte est tout de même le «neuvième succès au Sénégal, en trois ans».

Rappelons que la découverte d’un important gisement de gaz sur le puits Yakar-1 du bloc Cayar Offshore Profond au Sénégal, a été annoncée par Kosmos Energy et son partenaire BP. Dans le cadre de la deuxième partie du programme de forages de Kosmos et de BP au Sénégal, cette découverte intervient comme le premier puits foré. Andrew Inglis, le PDG de Kosmos Energy révèle même que cela représente aussi un taux de réussite de 100% du programme de forages de puits d’exploration et d’évaluation dans ce bassin, révèle l’agence Ecofin.

Hier déjà, Me Aïssata Tall Sall s’inquiétait de la gestion des ressources pétrolières en arguant ceci: «Que la gestion du pétrole soit rendue publique pour que l’on sache quels sont les débats préparatoires qui ont amené ces contrats. Le peuple doit être imprégné parce que le pétrole a été facteur de guerre dans d’autres pays. C’est une chose sérieuse avec laquelle il ne faudra pas jouer. C’est mon opinion de la chose». Une bien triste réalité qui invite nos autorités à une transparence de tous les instants.

Commentaires facebook