Jeudi 23 Novembre 2017

Gestion de la caisse d’avance : la déclaration de Pape Diop qui lave Khalifa Sall

Gestion de la caisse d’avance : la déclaration de Pape Diop qui lave Khalifa Sall
(SeneNews 17/05/17)
L’ancien maire de Dakar, Pape Diop.

L’ancien maire de Dakar, Pape Diop s’est exprimé sur l’affaire de la caisse d’avance qui oppose Khalifa Sall à l’Etat du Sénégal. En entretien avec Le Quotidien, le président de Bokk Guiss Guiss a disculpé son successeur et a estimé que l’édile de Dakar est victime d’ «acharnement» du régime de Macky Sall.

«Je pense que la caisse d’avance de la ville de Dakar constitue des fonds politiques. La pression que subit Khalifa Sall n’est comparable à aucune autre pression d’une institution. Elle est plus importante que celle exercée sur le président de l’Assemblée nationale qui reçoit 50 millions par mois en guise de fonds politiques, alors que pour le maire de Dakar c’est 30 millions. […]. Qui veut noyer son chien l’accuse de rage», a d’abord déclaré Pape Diop.

A la question de savoir si l’ancien maire de Dakar utilisait cette caisse de la manière dont le fait actuellement Khalifa Sall, le président de Bokk Guiss Guiss a répondu : «Oui. Tous les matins, on a au moins un cinquantaine de demande. Et sur ce nombre, presque toutes les demandes sont fondées. Arbitrer les demandes au niveau de la caisse d’avance est très difficile. J’ai été aidé par les fonds politiques de l’Assemblée nationale (il cumulait les fonctions de maire de Dakar et président de l’Assemblée nationale) pour pouvoir prendre en charge les problèmes des Dakarois.»

Commentaires facebook