Dimanche 19 Novembre 2017

En Afrique de l’Ouest, le fonds public britannique CDC compte investir 2,4 milliards d'euros d'ici 2021

En Afrique de l’Ouest, le fonds public britannique CDC compte investir 2,4 milliards d'euros d'ici 2021
(La Tribune 19/10/17)
Nick O’Donohoe, le PDG du groupe CDC

Le Fonds britannique de développement (CDC Group) vient d’annoncer un nouvel investissement massif en Afrique de l’Ouest. Sur les 2 600 milliards de Fcfa que le gouvernement du Royaume-Uni vient de mettre à la disposition du Fonds, 60% du montant seront réservés à Afrique de l’Ouest où le groupe est encore peu présent. Pays prioritaires de cette sous-région : le Sénégal et la Côte d’Ivoire où le fonds compte investir dans des secteurs stratégiques.

Le Commonwealth development group (CDC-Group), le fonds de financement du développement du Royaume-Uni monte en puissance en Afrique de l'Ouest, une région dans laquelle il était jusque-là peu présent. Et pour montrer la couleur, le CDC entend faire les choses en grand à travers l'annonce d'un investissement massif en Afrique francophone, particulièrement en Afrique de l'Ouest dans les prochaines années.

C'est l'engagement pris par l'institution lors de la présentation de sa nouvelle stratégie, mardi dernier à Dakar. «Le gouvernement britannique nous a alloué de nouveaux capitaux qui s'élèvent à 2 600 milliards de Fcfa et nous souhaitons investir 60% de ces fonds en Afrique de l'Ouest dans des projets structurants», a annoncé Mark Pay, membre du directoire du CDC, lors d'une conférence presse tenue ce mardi 17 octobre à Dakar.

Bien que présent sur le Continent depuis des décennies, le fonds de financement du développement britannique était peu engagé en Afrique francophone, particulièrement dans sa partie occidentale, a reconnu Mark Pay. En 2016, CDC Group a investi plus de 1,6 milliard de dollars (1,36 milliard d'euros) qui ont induit la création de près d'un million d'emplois sur le Continent, selon le document établissant la stratégie de CDC Group de 2017 à 2021 . Avec le nouveau fonds mis à sa disposition, ce sont donc quelque 1 560 milliards de Fcfa, soit l'équivalent de 2,4 milliards d'euros. que le britannique compte investir en Afrique de l'Ouest sur les cinq prochaines années.

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/finances/investissement/2017-10-18/en-afriqu...

Commentaires facebook