Lundi 20 Novembre 2017

Dans le monde

(AFP)

Les Européens doivent décider lundi la destination des agences de l'UE déménageant de Londres à cause du Brexit, lors d'un vote organisé à Bruxelles que des diplomates s'amusent à comparer à l'imprévisible concours télévisé de l'Eurovision.

C'est l'un des effets collatéraux du divorce avec le Royaume-Uni: l'Agence du médicament et l'Autorité bancaire européennes, installées dans le quartier d'affaires de Canary Wharf, vont devoir plier bagages avec leurs centaines d'employés et leurs familles.

(AFP)

L'Allemagne se dirige probablement vers de nouvelles élections à la suite de l'échec dimanche des négociations visant à former un gouvernement en raison de positions trop antagonistes entre partis, les autres options paraissant peu réalistes.

Un nouveau round de négociations?

(AFP)

Les recherches se poursuivent pour retrouver le sous-marin argentin San Juan, porté disparu depuis mercredi dans l'Atlantique sud, mais le submersible et ses 44 membres d'équipage restent introuvables.

Samedi soir, l'espoir était revenu après la réception d'appels satellitaires, interprétés par le ministère de la Défense comme des signaux de détresse émis par le sous-marin.

Mais, dimanche, il n'y a pas eu de nouvelles tentatives de communication.

(AFP)

L'armée syrienne et ses alliés ont chassé de nouveau dimanche le groupe Etat islamique (EI) de Boukamal, dernière ville aux mains de l'organisation ultraradicale en Syrie où les jihadistes n'ont plus que quelques poches.

Sur un autre front du conflit, les bombardements du régime syrien sur la région rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, ont fauché encore des vies, l'ONU appelant les belligérants à ne plus viser les civils.

(AFP)

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies dimanche sur la célèbre plage de Copacabana pour la Gay pride de Rio de Janeiro, malgré l'absence de subventions de la mairie tenue par l'ultra-conservateur Marcelo Crivella.

Pour la première fois en 22 éditions, l'événement n'était pas été organisé à l'aide de subventions municipales. Il a failli être annulé, mais une campagne de financement sur internet mais des sponsors privés ont contribué à le maintenir à flot tant bien que mal.

(AFP)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé.

Membre d'une unité paramédicale, le soldat franco-israélien Elor Azaria a été filmé le 24 mars 2016 alors qu'il tirait une balle dans la tête du Palestinien Abdel Fattah al-Sharif qui venait d'attaquer des soldats au couteau à Hébron en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 50 ans par Israël.

(AFP)

Les Nations unies ont appelé dimanche les belligérants en Syrie à arrêter de viser des civils dans la capitale Damas et ses environs où des bombardements intenses ces derniers jours ont tué des dizaines de personnes.

Damas est contrôlée en grande majorité par le régime de Bachar al-Assad. Des rebelles tiennent des localités dans la région de la Ghouta orientale, proche de la capitale. Les affrontements se sont récemment intensifiés entre les deux camps.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été interrogé dimanche par la police, pour la deuxième fois en novembre, dans deux affaires de corruption présumée, a indiqué la police.

Dans l'une des enquêtes, M. Netanyahu est soupçonné d'avoir reçu, illégalement, des cadeaux de riches personnalités, dont un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

M. Milchan, ami de longue date du Premier ministre, a lui-même été interrogé en septembre.

(AFP)

Israël a voté dimanche la prochaine fermeture de son centre de rétention pour migrants, alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé un accord pour expulser 40.000 migrants africains entrés illégalement dans le pays.

Le gouvernement a approuvé à l'unanimité la fermeture du centre Holot (sud) et donné aux migrants un délai de trois mois pour quitter le pays faute de quoi ils seront expulsés, ont indiqué les ministres de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

(AFP)

Benjamin Netanyahu se rendra à Paris début décembre pour s'entretenir avec le président français Emmanuel Macron, qu'il a eu par téléphone ce dimanche, ont indiqué les services du Premier ministre israélien.

MM. Macron et Netanyahu ont échangé durant une demi-heure à l'initiative du chef de l'Etat français, qui a tenu son interlocuteur au courant "des discussions qu'il mène sur la crise au Liban", d'après un communiqué de ces services.

(AFP)

Les ministres arabes des Affaires étrangères se réunissent dimanche au siège de la Ligue arabe, au Caire, à la demande de l'Arabie saoudite qui veut discuter des "atteintes" iraniennes à la sécurité régionale, dans un contexte explosif entre Ryad et Téhéran.

L'Arabie saoudite a réclamé, selon un mémorandum transmis à l'AFP, cette réunion urgente pour discuter "des moyens de contrer les interventions iraniennes dans les pays arabes et ses atteintes à la sécurité et à la paix".

(AFP)

L'ex-chef d'Etat de droite Sebastian Piñera affrontera le candidat socialiste Alejandro Guillier au second tour de l'élection présidentielle chilienne le 17 décembre, dont la clef semble détenue par la candidate d'extrême gauche Beatriz Sanchez, qui a créé la surprise au premier tour.

(AFP)

Plus de 20 ans après les conflits qui ont déchiré l'ex-Yougoslavie, Ratko Mladic, surnommé le "boucher des Balkans", connaîtra mercredi son verdict devant le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), refermant ainsi une page de l'Histoire.

(AFP)

C'est dans un lit aux draps bleus dans une cellule de 15m² que l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, accusé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, attend son jugement qui sera rendu mercredi par la justice internationale.

L'homme âgé de 74 ans est incarcéré au pied des dunes néerlandaises, à deux pas de la mer du Nord. Depuis 2011, Ratko Mladic arpente les couloirs du centre de détention du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), situé dans le quartier de Scheveningen, à La Haye.

(AFP)

Le pape François a convié dimanche au Vatican plusieurs milliers d'exclus pour partager avec eux sa première "Journée mondiale des pauvres", appelant les croyants à combattre "l'indifférence" face aux plus démunis.

Nous sommes souvent "dans l’idée de n’avoir rien fait de mal et pour cela nous nous contentons, présumant être bons et justes", a déclaré le pape lors d'une messe en la basilique Saint-Pierre à laquelle assistaient quelque 7.000 nécessiteux.

(AFP)

Au Brésil, pays qui entretient le mythe d'une nation métissée harmonieuse, plus sa couleur de peau est foncée, moins une personne a de chances d'accéder à des postes de responsabilité.

Lundi, le pays célèbre la journée de la Conscience noire avec de nombreuses manifestations culturelles mais aussi des débats pour changer les mentalités, notamment au sein des entreprises.

Les chiffres sont implacables: selon l'Institut Brésilien de Géographie et Statistiques, parmi les 54% de Brésiliens noirs ou métis, seuls 5% occupent des postes d'encadrement.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit être interrogé dimanche par la police, pour la deuxième fois ce mois-ci, dans deux affaires de corruption présumée, ont rapporté des médias israéliens.

Dans l'une des enquêtes, M. Netanyahu est soupçonné d'avoir reçu, illégalement, des cadeaux de riches personnalités, dont un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

M. Milchan, ami de longue date du Premier ministre, a lui-même été interrogé en septembre.

(AFP)

Benno se baigne dans une piscine des plus banales, faite de carrelages et de chlore, lorsqu'il voit soudain passer sous ses yeux un dauphin, lent, gracieux... et virtuel. Un animal qui, même irréel, a des vertus thérapeutiques, en particulier pour les personnes en situation de handicap ou souffrant de maux chroniques.

"Il y a quelque chose de magique autour des dauphins: on pense à la joie, à l'entrain, au bonheur, à l'innocence...", constate Marijke Sjollema. "Et cela a même des propriétés de guérison!"

(AFP)

Elles seront autonomes, électriques et bouleverseront nos habitudes de déplacement: poussées par les progrès technologiques et les impératifs environnementaux, les voitures du futur ne sont plus très loin de notre quotidien, mais devront aussi surmonter certains écueils.

Alors que de plus en plus de pays annoncent l'abandon progressif des voitures à essence et diesel, les premières versions de ces véhicules sillonnent même déjà les routes du monde entier, entre voitures hybrides ou partiellement autonomes.

(AFP)

Directement du cimetière à l'assiette, l'huile de vénérables oliviers poussant au milieu des tombes est vendue en Australie, pour essayer de changer l'attitude des vivants envers la mort et les sites où sont enterrés les défunts.

Les autorités australiennes cherchent à réinventer les cimetières, surtout les plus anciens, chargés d'histoire, pour en faire aussi des territoires à explorer et des espaces de verdure au coeur de villes surpeuplées.

(AFP)

Angela Merkel se retrouve confrontée à sa plus grave crise politique en 12 ans de pouvoir après l'échec dimanche soir de négociations pour former un gouvernement en Allemagne, qui pourrait à terme signer la fin de sa carrière politique.

Faute d'alternative, la première puissance économique européenne se prépare à plusieurs semaines ou mois de paralysie politique, sur le plan national comme en Europe.

Au final, les Allemands pourraient devoir retourner aux urnes en début d'année prochaine, alors qu'ils viennent fin septembre d'élire leurs députés.

(AFP)

Le pape François a convié dimanche à une messe dans la basilique Saint-Pierre 4.000 exclus, à l'honneur pour partager sa toute première "Journée mondiale des pauvres".

Pour l'Argentin Jorge Bergoglio, qui avait lancé cette initiative après la clôture en novembre du "Jubilé de la miséricorde", l'Eglise est comme "un hôpital de campagne qui a pour caractéristique de naître là où on se bat".

(AFP)

Les "jours meilleurs" promis par l'ex-chef d'Etat conservateur Sebastian Piñera ou la continuité revendiquée par Alejandro Guillier: le Chili vote dimanche pour désigner le successeur de la présidente socialiste Michelle Bachelet, un vote qui devrait confirmer le virage à droite de l'Amérique latine.

Quelque 14,3 millions de Chiliens sont appelés à voter entre 08h00 et 18h00 heure locale (entre 11h00 GMT et 21h00 GMT) pour ce premier tour de l'élection présidentielle auquel participent huit candidats, dont six de centre-gauche.

(AFP)

Gerry Adams a annoncé samedi soir, en clôture du congrès du Sinn Féin, qu'il quitterait en 2018 la tête du parti irlandais qu'il préside depuis 34 ans.

A 69 ans, la figure tutélaire du nationalisme irlandais a été réélu pour un nouveau et dernier mandat avant la tenue d'un congrès extraordinaire l'an prochain qui permettra l'élection d'un nouveau président et l'émergence d'un nouveau leader.

(AFP)

Les Palestiniens ont menacé samedi de geler leurs relations avec les Etats-Unis si ces derniers ferment la représentation de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington.

"Nous suspendrons toutes nos communications avec l'administration américaine" si elle ferme la mission palestinienne aux Etats-Unis, a déclaré dans une vidéo postée sur Twitter le secrétaire général de l'OLP Saëb Erakat.

(AFP)

"Etat islamique - Province de l'Euphrate": sous une couche de sable, les panneaux du groupe Etat islamique (EI) racontent une administration disparue. C'est dans la localité de Rawa, que le "califat", ses "provinces" et ses "ministères" ont rendu leur dernier souffle en Irak.

Cette bourgade enserrée dans l'une des boucles du fleuve Euphrate, au beau milieu du désert, était la dernière localité contrôlée par les jihadistes en Irak. Elle a été reprise vendredi par les forces irakiennes qui ont trouvé des habitants aux vies bouleversées par le "règne" brutal de l'EI.

(AFP)

L'armée syrienne et ses alliés ont progressé samedi à Boukamal, reprenant le contrôle de la quasi totalité du dernier bastion urbain contrôlé par le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Située près de la frontière irakienne dans la province riche en pétrole de Deir Ezzor, Boukamal a changé plusieurs fois de main ces dernières semaines.

L'armée syrienne a annoncé début novembre l'avoir conquise. Mais les jihadistes avaient réussi quelques jours plus tard à reprendre le contrôle de cette ville de l'est syrien.

(AFP)

Saad Hariri doit quitter Paris dans les prochains jours pour rejoindre Beyrouth, au plus tard mercredi, où il clarifiera sa position après sa démission annoncée le 4 novembre depuis Ryad et qui a soulevé des inquiétudes sur la stabilité du Liban, en pleine tension entre Ryad et Téhéran.

(AFP)

Le bilan des inondations meurtrières survenues dans la grande banlieue ouest d'Athènes s'est alourdi samedi à dix-neuf morts, après l'identification de trois nouveaux corps, a-t-on appris auprès des autorités.

Jusqu'à vendredi soir, le bilan des inondations était de seize morts et de six disparus.

(AFP)

L'opposant vénézuélien Antonio Ledezma, le maire de Caracas qui s'est échappé de sa résidence surveillée, a critiqué samedi les divisions des adversaires du président Nicolas Maduro, à son arrivée à Madrid en provenance de Bogota.

Le maire de Caracas a annoncé à sa descente d'avion qu'il allait faire une tournée internationale et voulait incarner "en exil l'espoir de tous les Vénézuéliens de sortir de ce régime, de cette dictature", accusant le gouvernement du président Nicolas Maduro d'être "en collusion avec les trafiquants de drogue".

(AFP)

L'Arabie saoudite va rappeler son ambassadeur à Berlin pour protester contre des déclarations du ministre allemand des Affaires étrangères laissant entendre que le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri était retenu contre son gré à Ryad, a annoncé samedi l'agence officielle saoudienne SPA.

(AFP)

Figure adulée du monde de la mode, le couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa, décédé à l'âge de 77 ans, s'est fait connaître du monde entier dans les années 1980 avant de poursuivre son travail hors système, loin des calendriers de défilés, grâce à un réseau de clientes très fidèles.

Son décès, annoncé samedi par l'hebdomadaire Le Point, a été confirmé par sa maison de couture et a entraîné de nombreux hommages, du président Emmanuel Macron à la chanteuse Rihanna en passant par le créateur Pierre Cardin et le PDG de LVMH, Bernard Arnault.

(AFP)

Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri a été accueilli samedi à la mi-journée à l'Elysée par le président Emmanuel Macron pour un entretien suivi d'un déjeuner, a constaté un journaliste de l'AFP.

M. Hariri a été reçu, "avec les honneurs dus à un Premier ministre", à la présidence quelques heures après son arrivée, vers 07H00, en France en provenance de Ryad, où il avait annoncé le 4 novembre sa démission.

Sur le perron de l'Elysée, M. Macron a embrassé M. Hariri avant qu'ils ne posent, souriants, face aux nombreux journalistes présents.

(AFP)

La frontière fermée entre la bande de Gaza et l'Egypte a été rouverte samedi pour la première fois depuis le transfert des points de passage du mouvement Hamas à l'Autorité palestinienne le 1er novembre.

La partie égyptienne a ouvert le matin le point de Rafah, fermé depuis août dernier, avec le passage d'une dizaine de bus en territoire égyptien, a indiqué un responsable palestinien.

L'ouverture durera trois jours et les personnes autorisées à passer sont en grande majorité des malades, des étudiants ou des personnes bloquées devant retourner à leur travail à l'étranger.

(AFP)

Au Venezuela, ils ne récoltaient pas le café, ne conduisaient pas des vélos-taxis, ni ne vendaient des chocolats dans les bus. Obligés de changer de pays à cause de la crise, les Vénézuéliens ont aussi dû exercer des emplois peu qualifiés.

Près de 470.000 Vénézuéliens sont arrivés en Colombie, pays voisin, fuyant les graves problèmes politiques et économiques dans leur pays, dont 267.000 l'ont fait de manière illégale, selon le décompte d'octobres des autorités colombiennes.

- Rage -