Dimanche 21 Janvier 2018
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans,...
(La Tribune 11/01/18)
Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi effectuera du 12 au 16 janvier, une nouvelle tournée africaine qui le conduira au Rwanda, en Angola, au Gabon et à Sao Tomé-et-Principe. La visite qui s’inscrit dans le cadre d’une pratique devenue désormais traditionnelle pour les chef de la diplomatie chinoise vise également à préparer le prochain Forum de la coopération Chine-Afrique prévu dans quelques mois. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi est de retour en Afrique. Du 12 au 16 janvier, le chef de la diplomatie chinoise effectuera des visites officielles au Rwanda, en Angola, au Gabon et à Sao Tomé-et-Principe selon l'agence officielle Xinhua. La tournée du chef de la diplomatie chinoise en Afrique se veut avant...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(Le Point 09/10/17)
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la démocratie ne se porte pas bien en Afrique centrale. Pourquoi ? Eléments d'explications. Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées...
(AFP 12/07/17)
Le président de Sao Tomé et Principe, Evaristo Carvalho a appelé mercredi "à l'union nationale" contre la pauvreté à l'occasion des 42 ans d'indépendance de l'ex-colonie portugaise. Il a souhaité "l´union nationale (...) sans exclusion", assurant que le pays peut "vaincre le défi de la lutte contre la pauvreté". L'ex-président Fradique de Menezes (2001 – 2011), présent à la célébration la fête de l'indépendance, a demandé au chef de l'exécutif, le Premier ministre Patrice Trovoada d'"assurer une solution" pour Sao...
(Le Temps - Tg 14/06/17)
A l’invitation de la DiploFoundation, une vingtaine de diplomates de petits Etats insulaires et de pays défavorisés sont en immersion pour se familiariser avec la Genève internationale. Diplomate de Saint-Christophe et Niévès, Asha DeSuza, 26 ans, est enthousiaste, mais s’inquiète du coût de la vie genevoise lls sont venus d’Etats insulaires ou de petits Etats d’Afrique, des Caraïbes ou du Pacifique. A l’invitation ...
(Autre média 05/05/17)
Le premier ministre santoméen, Patrice Trovoada, a annoncé que son pays allait recevoir un don de 146 millions de dollars (137,4 millions d’euros) de la Chine, afin de financer plusieurs projets d’infrastructures. Manuel Pinto da Costa, président de São Tomé-et-Principe, devrait utiliser cette somme pour moderniser l’aéroport international de São Tomé et construire un port en eau profonde. « L’aéroport est indispensable au développement de São Tomé-et-Príncipe », a déclaré Patrice Trovoada, assurant qu’il y a la nécessité d’agrandir l’aéroport afin d’accentuer le trafic...
(Jeune Afrique 05/05/17)
Les jours de Taïwan en Afrique semblent comptés. En décembre 2016, l’un de ses derniers alliés, São Tomé-et-Príncipe, a mis fin à leurs relations diplomatiques. Début avril, le Premier ministre santoméen, Patrice Trovoada, s’est rendu en visite officielle en Chine et en est revenu avec 146 millions de dollarsde dons pour construire des infrastructures. Taipei n’est plus reconnu que par deux pays du continent : le Swaziland et le Burkina Faso. Le « dragon d’Asie », qui se bat face à...
(Agence d'information d'afrique centrale 05/05/17)
Les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont un réel besoin d’ajustement dans leurs contributions statutaires, en fonction de leur situation économique et sécuritaire. Deux pays seulement parviennent à libérer leurs contributions pour assurer le bon fonctionnement de l’organisation régionale. Il s’agit du Congo et du Gabon. Ils font aussi partie des Etats à jour, ainsi que le Cameroun et la Guinée équatoriale, les deux plus gros contributeurs, avec un quota de 13% revu...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Le premier ministre santoméen, Patrice Trovoada (photo), a annoncé ce mardi que son pays recevra 146 millions $ de la République populaire de Chine d’après les informations relayées par Macahub. Ce don permettra à l’archipel dirigé par Manuel Pinto da Costa de financer plusieurs projets de construction d’infrastructures. Les projets d’infrastructures incluent, par exemple, la modernisation de l’aéroport international de São Tomé et la construction d’un port en eau profonde. « L’aéroport est indispensable au développement de São Tomé-et-Príncipe.», a déclaré Trovoada, tout en mettant l’accent sur la nécessité de l’étendre pour...
(Xinhua 19/04/17)
Le président chinois Xi Jinping a rencontré le Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe, Patrice Trovoada, vendredi à Beijing, appelant à la compréhension et au soutien mutuels sur les questions concernant les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de l'un et de l'autre. Les relations entre les deux pays ont ouvert un nouveau chapitre, a indiqué M. Xi, ajoutant que le retour de Sao Tomé-et-Principe dans la famille de coopération amicale Chine-Afrique était conforme à la tendance du temps. La Chine...
(Xinhua 13/04/17)
Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annoncé mercredi que la Chine était prête à promouvoir la coopération et les échanges entre les peuples avec Sao Tomé-et-Principe pour entamer un nouveau chapitre des relations bilatérales. M. Li a fait ces remarques lors de son entretien avec le Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe, Patrice Trovoada. M. Trovoada effectue sa première visite officielle en Chine du 12 au 18 avril. Selon M. Li, la Chine prône que tout pays, grand ou petit,...
(Xinhua 10/04/17)
Le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Trovoada, effectuera une visite officielle en Chine du 12 au 18 avril à l'invitation de son homologue chinois Li Keqiang. Lors d'une interview accordée à Xinhua, M. Trovoada a souligné que la relation entre les deux pays était équilibrée, honnête et sincère. Début 2017, la Chine a envoyé des délégations d'experts à Sao Tomé à des fins d'assistance technique. M. Trovoada s'est dit content de voir "des résultats visibles très rapidement" dans les domaines de ...
(La Tribune 30/03/17)
Le retrait de la reconnaissance de Taipei par Sao-Tomé au profit de Pékin a relancé la guerre des alliances entre la République de Chine et sa rivale, la République populaire de Chine. Après ce succès diplomatique, la Chine continentale entend conquérir les derniers soutiens diplomatiques de Taïwan. Mais cette dernière veut organiser la riposte et relancer le jeu de go diplomatique avec l'Afrique comme nouveau théâtre. « Il nous reste vingt et un alliés, il nous faut les choyer ». Dans une position délicate...
(L'Economiste du Maroc 24/03/17)
«Le football, qui concerne toute la jeunesse africaine, ressortira fortement dans la coopération du Maroc avec le continent. Nous allons intervenir pour aider à la remise à niveau des stades, des centres de formation, des terrains avec des pelouses synthétiques, exactement comme ce que nous avons entrepris au Maroc». Fouzi Lakjaâ, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), ne mâche pas ses mots. Celui qui vient d’être élu par un score écrasant au comité exécutif de la CAF,...
(APA 14/03/17)
Le Rwanda et Sao Tomé-et-Principe ont signé ce week-end, cinq accords bilatéraux, à l’occasion de la visite officielle à Kigali du ministre des Affaires étrangères et des communautés de São Tomé-et-Príncipe, Urbino Botelho. Un communiqué du ministère rwandais des Affaires étrangères, remis à APA a indiqué lundi que les deux parties s’étaient engagées à mettre en œuvre les accords signés, à promouvoir la coopération Sud-Sud et à renforcer la solidarité africaine. Ce séjour de trois jours qui a pris fin...
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes...

Pages