| Africatime
Mardi 28 Février 2017
(L'Express 12/01/16)
Un chocolat sans pareil, une nature extra-vierge peuplée de perroquets et de tortues de mer, un hôtel de grand charme comme un observatoire privilégié... Sao Tomé-et-Principe est un archipel méconnu de l'Afrique. On ne connaît rien au chocolat si l'on n'a pas goûté celui de Claudio Corallo, produit à São Tomé. Difficile de le déclarer "meilleur du monde": il est hors catégorie. Nullement amer malgré ses 100% -une pâte de cacao pure!-, il crée une autre gamme d'émois gustatifs qui donne à voir d'où il vient: c'est un fruit de la jungle, onctueux et...
(Jeune Afrique 11/01/16)
Après une année 2015 marquée, sur le plan électoral et démocratique, par le sursaut nigérian et l'heureux dénouement de la « révolution » burkinabè, que nous réserve 2016 ? Première certitude, le continent sera pris de fièvre présidentielle avec pas moins de seize scrutins au programme. Dans le désordre chronologique : Gambie, Cap-Vert, Ghana, Bénin, Niger, Tchad, Centrafrique (en cours), Congo, Gabon, RD Congo, Guinée équatoriale, São Tomé-et-Príncipe, Ouganda, Zambie, Djibouti et Comores. Parmi eux, il y a ceux qui, en principe – mais depuis la chute de Compaoré, évitons de nous muer trop facilement en haruspices -, ne devraient pas donner lieu à des bouleversements ni, a fortiori, à des alternances. Nous citerons la Gambie de l’instable mais indéboulonnable...
(RFI 13/12/15)
Un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement, dont l'ampleur menace la planète de catastrophes climatiques, a été adopté le samedi 12 décembre 2015 à Paris par 195 pays après plusieurs années de négociations extrêmement ardues. Parmi les signataires, les pays africains. Venus avec plusieurs revendications, les dirigeants du continent saluent les décisions qui leur sont annexées. Les revendications africaines étaient claires. Le continent a souhaité que leur vulnérabilité au changement climatique soit pleinement prise en compte. Et même si l’Afrique n’est mentionnée qu’une seule fois dans les textes adoptés, sa voix a été largement entendue. Mais le chemin reste encore long. « Comme président de la COP21, je conduirai des consultations spécifiques sur ce point afin d’y apporter...
(AFP 06/12/15)
Le président chinois Xi Jinping et 50 pays africains ont appelé à la résolution par les Africains des conflits en Afrique, dans la déclaration finale samedi soir du deuxième sommet Chine-Afrique, dénonçant à mots couverts les ingérences étrangères. La Chine et l'Afrique sont "déterminées à trouver des solutions pacifiques aux conflits (...) et la Chine soutient l'Afrique dans ses efforts pour trouver des solutions africaines aux problèmes africains", selon la déclaration du sommet Chine-Afrique de Johannesburg. Le président hôte du sommet, le Sud-Africain Jacob Zuma, a aussi salué "le soutien fort et sans ambiguïté" de son homologue chinois Xi Jinping vis-à-vis de "la position de l'Union africaine" (UA)...
(APA 02/12/15)
La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait enregistrer un ralentissement de la croissance de l’ordre de 2,5% en 2015, selon des prévisions anticipées de la Banque des Etats de la sous-région (BEAC). En mars dernier, l’institut d’émission tablait sur des prévisions de croissance situées entre 4,2 et 4,3% pour l’année finissante. Selon un communiqué publié mardi, au lendemain d’une session du Comité de politique monétaire tenue le 26 novembre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, la BEAC table également sur une hausse du déficit budgétaire à 4,2% du produit intérieur brut (PIB), une persistance du déficit extérieur courant à 11,4% du PIB. Dans la même veine, la situation monétaire devrait se solder par un taux de couverture...
(Xinhua 26/11/15)
La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) a décidé de prolonger la transition en République centrafricaine jusqu'au 31 mars 2016 pour des raisons sécuritaires et budgétaires, annonce le communiqué final du sommet des chefs d'Etat membres de l'institution d'intégration régionale tenu mercredi à Libreville. "A la demande des trois hautes autorités de la Centrafrique, notamment la cheffe de l'Etat, le Premier ministre et le président du Conseil national de la transition, la transition politique en République centrafricaine est prorogée pour la période allant du 31 décembre 2015 au 31 mars 2016", a déclaré le Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, Secrétaire général de la CEEAC rendant public les décisions de la rencontre de Libreville. Les dirigeants de...
(RFI 26/11/15)
Un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) s'est tenu hier, mercredi 25 novembre, à Libreville. Il était consacré à la situation en Centrafrique. Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville et Ali Bongo Ondimba, du pays hôte, sont les deux chefs d’Etats de la CEEAC qui ont participé à ce sommet, qui a annoncé quelques décisions. Les dirigeants de la CEEAC sont réalistes. Le regain de violence ces derniers mois à Bangui ne permet pas d’organiser les élections avant le 31 décembre. Ils ont donc décidé de repousser la fin de la Transition.
(Autre média 25/11/15)
Alcatel-Lucent Submarine Networks (ASN), une filiale d'Alcatel-Lucent spécialisée dans les réseaux optiques de câbles sous-marins, s'apprête à déployer la seconde phase du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) afin de répondre aux défis de connectivité sur le continent africain. La phase 2 du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) en Afrique représente une extension de 5 000 kilomètres. Elle est destinée à relier l'ile de Sao Tomé-et-Principe située dans le Golfe de Guinée, à l'Afrique du Sud. Grâce à cette seconde phase, des services innovants tel que l'e-éducation, les applications de santé...
(Infos Plus Gabon 25/11/15)
Un câble sous-marin Africa Coast to Europe ( ACE) reliera bientôt Sao Tomé & Principe à Cape Town. Orange et les membres du consortium ACE ont annoncé le lancement de la seconde phase de déploiement de ce câble, qui permet à l'Afrique de bénéficier d'une connectivité haut-débit et de services numériques. C’est ce que rapporte un communiqué de presse parvenu ce mercredi à la rédaction d’Infosplusgabon. Pour cette seconde phase de déploiement, le câble sous-marin ACE sera prolongé jusqu'en Afrique du Sud. Il s'agit d'une extension de 5 000 km, reliant l'île de Sao Tomé & Principe, dans le golfe de Guinée, et l'Afrique du Sud. La mise en service de ce câble renforcera encore le rôle stratégique de l'ACE...
(Autre média 25/11/15)
Issu d’un investissement de 658, 9 millions d’euros, Orange et les membres du consortium ACE (Africa Coast to Europe) ont démarré la deuxième phase de leur projet qui concerne l’installation d’un câble sous-marin pour relier l'île de Sao Tomé & Principe dans le golfe de Guinée, et l'Afrique du Sud. Cette technologie, qui implique l’extension de 5 000 km de câbles, devrait permettre à l'Afrique de bénéficier d'une connectivité haut débit et de services numériques. À la fin de ces travaux, ACE couvrira une distance totale de 17 000 km et permettra à 25 pays d'accéder à l'internet haut-débit. La mise en service de ce câble renforcera encore le rôle stratégique de l'ACE dans le développement des infrastructures critiques du...
(Agence d'information d'afrique centrale 25/11/15)
Libreville va abriter ce mercredi 25 novembre, un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) sur les élections et la sécurité en Centrafrique. Le président Denis Sassou N’Guesso, médiateur dans la crise centrafricaine prendra part à ces assises. Au cours de ce sommet convoqué à la demande du Congo, les chefs d’Etat examineront le calendrier électoral et les moyens pour sécuriser le processus électoral dans ce pays en proie à l’insécurité malgré la présence de la Minusca et de la force française Sangaris. Selon le chronogramme rendu public par les autorités centrafricaines, la présidentielle et les législatives se tiendront le 27 décembre prochain, précédées le 13 décembre par le référendum constitutionnel. Au plan...
(AFP 14/11/15)
Plusieurs pays d'Afrique, dont certains eux-mêmes frappés par l'extrémisme islamiste, ont exprimé samedi leur solidarité avec la France après les attentats de Paris qui ont fait au moins 128 morts et appelé à renforcer la coopération contre le terrorisme. Les réactions les plus fortes sont venues du Nigeria et du Kenya, victimes respectivement des shebab somaliens et du groupe Boko Haram. Le président nigérian Muhammadu Buhari "a été très choqué et profondément attristé en apprenant que des innocents avaient été victimes d'attentats terroristes haineux et lâches", a rapporté un communiqué de ses services. M. Buhari "condamne les attentats barbares qui représentent une insulte inacceptable...
(Agence d'information d'afrique centrale 30/10/15)
L’Afrique centrale a atteint 54 milliards de dollars de flux d’investissements directs étrangers (IDE) en 2014, selon un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Un niveau qui serait identique à celui de 2013 Ces données cachent de fortes disparités entre les régions du continent. Ainsi, l’Afrique du Nord a reçu 11,5 milliards de dollars d’IDE en 2014, soit un recul de 15% par rapport à 2013.Une baisse due à l’instabilité politique et sécuritaire, ce malgré les belles performances de l’Egypte (+14%, à 4,8 milliards de dollars) et le Maroc (+8 %, à 3,6 milliards de dollars). En ce qui concerne l’Afrique subsaharienne, sa valeur des IDE, en hausse de 5%, par rapport...
(Agence Ecofin 22/10/15)
La Guinée Equatoriale et Sao Tome et Principe finaliseront, en décembre, une proposition de partenariat pour l’exploration, en joint-venture, sur le pétrole dans leur frontière commune. Le sujet a été au cœur d’une visite d’Etat de 48 heures, de dimanche à lundi à Sao Tome, du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à la tête d’une imposante délégation de 40 membres. Au terme de cette visite, une commission mixte a été mise en place et une réunion de travail est prévue...
(Agence Ecofin 22/10/15)
Le gouvernement de la république de São Tomé-et-Príncipe a annoncé, dans un communiqué publié le 12 octobre, avoir signé un protocole d’accord avec le groupe China Harbour Engineering Company (CHEC) pour la conception et la construction d’un port de transbordement en eaux profondes à São Tomé-et-Príncipe, pour un investissement global de 800 millions de dollars. CHEC va investir au moins 120 millions de dollars dans ce port qui sera construit à Fernão Dias area, dans le district de Lobata, situé à 12 kilomètres de la capitale São Tomé, a-t-on ajouté de même source. Le groupe chinois sera responsable de l’ingénierie, de la conception et de la construction du projet durant toutes les phases. «Le port sera construit en plusieurs phases,...
(Agence Ecofin 22/10/15)
ERHC Energy Inc, pétro-gazier américain basé à Houston, a annoncé le 20 octobre avoir transféré la totalité de ses droits sur le bloc 11 de la zone économique exclusive de São Tomé et Príncipe à Kosmos Energy, major pétro-gazier texan coté à New-York possédant plusieurs intérêts à travers l’Afrique. « Nous sommes ravi d’avoir conclu l’accord avec Kosmos, vu le difficile environnement mondial pour conclure des affaires, surtout pour des actifs en offshore profond dans des zones frontières », a commenté Peter Ntephe, Pdg de ERHC. La transaction a été effectuée conformément à l’accord de partage de production sur le bloc et a reçu l’approbation de l’agence nationale des hydrocarbures de São Tomé et Príncipe. Le bloc 11 couvre 8941...
(France-Guinée Equatoriale 21/10/15)
Les 18 et 19 octobre 2015, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, s’est rendu à São Tomé et Principe, à l’invitation de son homologue, le président Manuel Pinto da Costa. Le président Obiang est arrivé à São Tomé à la tête d’une délégation de plus de 40 membres, parmi lesquels : le ministre d’État de la présidence de la République chargé des Missions, Alejandro Evuna Owono Asangono ; le ministre des Affaires étrangères chargé des Relations internationales et de la Coopération, Agapito Mba Mokuy ; et le ministres des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie, fils...
(Le Figaro 17/10/15)
Voisine de São Tomé, Príncipe a gardé sa beauté sauvage. Un entrepreneur sud-africain a décidé d'investir une partie de sa fortune dans cette île du golfe de Guinée, pour y développer un tourisme responsable. Rouge, la piste de terre. Africaine. Chaotique. Pleine de surprises. Vert tendre, la feuille de bananier que le soleil voudrait transpercer pour vaincre l'ombre de la forêt tropicale. Violet, jaune, rose: les maisons de bois aux allures créoles. Turquoise, émeraude, bleu profond… la mer, à l'infini. Príncipe, l'île aux mille couleurs, est une...
(Jeune Afrique 14/10/15)
Le coût global de ce port est estimé à 800 millions de dollars. Le gouvernement santoméen a signé le 07 octobre un protocole d’accord avec le groupe de BTP China Harbour Engineering Company pour la conception et la construction d’un port de transbordement en eaux profondes à São Tomé-et-Príncipe. Le port, qui devrait être opérationnel dès 2019, sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé. La première phase de sa construction devrait être achevée en 2018, indiquent le gouvernement santoméen et CHEC dans un communiqué publié ce mardi 13 octobre. « L’investissement total pour toutes les phases du projet est estimé à 800 millions de dollars. China Harbour Engineering Company prévoit d’investir au moins 120 millions de dollars dans le...
(Agence Ecofin 14/10/15)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la république de São Tomé-et-Príncipe a annoncé, dans un communiqué publié le 12 octobre, avoir signé un protocole d’accord avec le groupe China Harbour Engineering Company (CHEC) pour la conception et la construction d’un port de transbordement en eaux profondes à São Tomé-et-Príncipe, pour un investissement global de 800 millions de dollars. CHEC va investir au moins 120 millions de dollars dans ce port qui sera construit à Fernão Dias area, dans le district de Lobata, situé à 12 kilomètres de la capitale São Tomé, a-t-on ajouté de même source. Le groupe chinois sera responsable de l’ingénierie, de la conception et de la construction du projet durant toutes les phases. «Le port sera construit...

Pages