Jeudi 29 Juin 2017
(AFP 18/07/16)
Une candidate arrivée troisième à l'élection présidentielle à Sao Tomé-et-Principe, a demandé lundi l'annulation du scrutin officiellement remporté la veille par le candidat du parti au pouvoir avec la majorité absolue sur 111.222 électeurs inscrits. Evaristo Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu dimanche 50,1% des suffrages (34.629 voix) contre 24,8% (17.121 voix) pour le président sortant Manuel Pinto da Costa et 24,8% (16.638 voix) pour la troisième candidate, Maria das Neves, a indiqué la Commission électorale nationale (Cen) dans la nuit de dimanche à lundi. Ces résultats doivent encore être...
(AFP 18/07/16)
Les électeurs de Sao Tomé et Principe ont élu dimanche dès le premier tour le candidat du parti au pouvoir à la présidence de la République, avec pour enjeu la lutte contre la pauvreté qui mine le petit archipel d'Afrique centrale. Evaristo Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu 50,1% des voix (34.629 suffrages) contre 24,8% (17.121) pour le président sortant Manuel Pinto da Costa et 24,8% (16.638) pour la troisième candidate, Maria das Neves, a indiqué la Commission électorale nationale (Cen) dans la nuit de dimanche à lundi. Le tribunal constitutionnel doit encore valider ces résultats, a précisé la Cen. Sous réserve de cette procédure juridique, cette victoire permet au charismatique Premier ministre...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le candidat du parti au pouvoir Evaristo Carvalho a remporté dimanche dès le premier tour l'élection présidentielle de São Tomé et Principe avec 50,1% des voix, devant le président sortant Manuel Pinto da Costa, a annoncé la commission électorale nationale (CEN) dans la nuit de dimanche à lundi. Evaristo Carvalho Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu 50,1% des voix (34 629) contre 24,8% (17 121) pour le président sortant Manuel Pinto da Costa et 24,8% (16 638) pour la troisième candidate, Maria das Neves, selon la CEN. Selon les observateurs de l’Union africaine (UA) conduits par l’ancien président du Mozambique, Armando Guebuza, les élections se sont déroulés dans la sérénité. Au total 111...
(BBC 18/07/16)
Les sao-toméens votaient ce dimanche pour la présidentielle. Les électeurs étaient appelés à départager Manuel Pinto da Costa, 79 ans, président sortant et Evaristo Carvalho, candidat du puissant Premier ministre Patrice Trovoada. Le Sao Tomé-et-Principe est un petit archipel situé dans le golfe de Guinée à 350 km des côtes du Gabon et de la Guinée équatoriale. Il est aussi connu pour sa tranquillité. Malgré des avancées réelles au plan démocratique, le pays est confronté à une extrême pauvreté. En effet, les deux-tiers des 195.000 habitants vivent dans la précarité. Le développement est donc l'enjeu principal de cette présidentielle. Plusieurs bâtisses datant de la coloniale tombent doucement en décrépitude faute d'entretien. La plupart des routes manque d’éclairage public.
(Jeune Afrique 18/07/16)
Les chefs d'État devraient entériner lors du sommet de l'Union africaine le principe d'une taxe de financement qui permettrait à l'institution panafricaine de ne plus reposer sur les aides extérieures. « Historique !” La réaction à chaud de l’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Rwandais Donald Kaberuka, en dit long sur l’ambiance des débats qui se sont tenus, samedi 16 juillet soir à l’Hôtel Serena de Kigali, autour d’un sujet épineux : le financement de l’Union africaine (UA). Kaberuka sortait tout juste d’une présentation sur le financement de l’organisation aux chefs d’État, aux ministres des Affaires étrangères et des Finances du continent, réunis pour...
(Gabon Actu 18/07/16)
Annoncé lors d’une précédente réunion des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, le passeport délivré par l’UA est désormais une réalité. Le président tchadien Idris Deby et président Rwandais Paul Kagamé ont été les premiers à recevoir ledit document à l’ouverture du 27e sommet de l’organisation panafricaine à Kigali. Les autres Chefs d’Etat, hauts fonctionnaires et ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine devraient également recevoir leur passeport durant le sommet. L’UA espère voir les pays africains délivrer le passeport aux citoyens ordinaires d’ici à 2018.
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le 27è sommet de l'Union africaine s'est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l'ordre du jour, dont l'élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains. Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre de conférences de Kigali de faire une minute de silence en mémoire de Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), décédé le 31 mai. Une initiative remarquée (et qui ne dura...
(AFP 17/07/16)
Quelque 111.000 électeurs sont appelés dimanche à choisir leur président à Sao Tomé-et-Principe, petit archipel africain pauvre et endetté en quête d'investissements pour développer son potentiel touristique et pétrolier. A bientôt 79 ans, le sortant Manuel Pinto da Costa postule pour un nouveau mandat de cinq ans face au parti de son rival, le Premier ministre Patrice Trovoada, dans ces "îles du milieu du monde" sur l'Equateur, à 300 kilomètres au large du Gabon, un havre de tranquillité par rapport au reste de l'Afrique centrale. M. Trovoada, 54 ans, soutient Evaristo Carvalho, candidat de l'Alternance démocratique indépendante (ADI), vainqueur des législatives en 2014. Comme au Portugal, l'ancienne puissance coloniale, le président de la République arbitre mais ne gouverne pas, laissant...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(AFP 15/07/16)
Quelque 111.000 électeurs sont appelés à choisir leur président dimanche à Sao Tomé-et-Principe, petit archipel africain pauvre et endetté en quête d'investissements pour développer son potentiel touristique et pétrolier, en plus des productions de café et de cacao. A bientôt 79 ans, le sortant Manuel Pinto da Costa postule pour un nouveau mandat de cinq ans face au parti de son rival, le Premier ministre Patrice Trovoada, dans ces "îles du milieu du monde" sur l'équateur à 300 km au large du Gabon, un havre de tranquillité par rapport au reste de l'Afrique centrale. M. Trovoada, 54 ans, soutient Evaristo Carvalho...
(MAP 15/07/16)
Rabat - SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République démocratique de Sao Tomé et Principe, M. Manuel Pinto da Costa, à l’occasion de la fête nationale de son pays. Dans ce message, le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations et Ses vœux sincères de santé et de bonheur à M. da Costa et de progrès et de prospérité au peuple santoméen frère. SM le Roi saisit cette occasion pour Se féliciter du développement soutenu dans les relations de coopération fructueuses et de solidarité agissante entre le Royaume du Maroc et la République de Sao Tomé et Principe, réaffirmant Sa détermination à continuer à oeuvrer, de concert avec M. da Costa, pour les...
(Star Africa 11/07/16)
Véritable révélation de l’Euro 2016, Renato Sanches remporte le titre de meilleur jeune de la compétition. Le milieu de terrain lusitanien de 18 ans a été préféré à son futur coéquipier au Bayern, le Français Kingsley Coman, ainsi qu’à son compatriote Raphaël Guerreiro. Né d’une mère cap-verdienne et d’un père originaire de Sao Tomé-et-Principe, le jeune Sanches commence à se faire une place dans le cœur des amateurs du ballon rond. Du haut de ses 18 printemps, le futur médian du Bayern Munich n’en finit pas...
(Jeune Afrique 08/07/16)
Le 17 juillet 1996, la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) voyait le jour à Lisbonne. Bien moins puissante que l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la CPLP détient tout de même une certaine influence en Afrique, qui abrite la majorité de ses membres. Quatre questions pour comprendre l'évolution de la lusophonie africaine. Représentée sur quatre continents, la CPLP compte neuf États-membres, dont sept sont présents depuis la naissance de l’organisme. Parmi les États fondateurs, tous sont ...
(Agence d'information d'afrique centrale 07/07/16)
Le tournoi des U-17 que Brazzaville aura le privilège d’abriter du 25 au 31 juillet, témoigne de la volonté des dirigeants des fédérations à relancer la machine au sein de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac) L’Uniffac dans sa vision stratégique s’appuiera sur la jeunesse pour gagner non seulement le pari sa renaissance mais aussi celui de rendre plus compétitives les équipes de sa zone. « Nous nous appesantissons sur la jeunesse parce que nous avons remarqué comme vous certainement que le niveau du football en Afrique centrale a baissé. Il y a quelques temps, l’Afrique centrale avait des grandes équipes aussi bien nationales que des grands clubs. Depuis là, le niveau a baissé. Il faut relancer le...
(Agence Ecofin 29/06/16)
(Agence Ecofin) - A l’issue de Table ronde des bailleurs de fonds du secteur de l’énergie de l’Afrique centrale organisée à Bruxelles le 17 juin dernier par le secrétariat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), 21 projets prioritaires ont été présentés pour un montant total de 2,144 milliards d’euros (environ 1 404,792 milliards de FCFA). La Banque africaine de développement (BAD) a manifesté un intérêt pour neuf projets d’un montant total de 1,579 milliard d’euros (près de 1 034,245 milliards de FCFA). La BAD s’est engagé, par exemple, à financer l’interconnexion Inga-Cabinda-Pointe Noire d’un coût de 205 millions d’euros. En joint-venture avec l’Union européenne, la BAD s’est engagée pour le projet d’interconnexion des réseaux électriques du...
(APA 25/06/16)
Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mercredi une stratégie de transformation de l’agriculture africaine pour un secteur agroalimentaire compétitif et inclusif, à même de créer de la richesse, d’améliorer les conditions de vie de ses populations et de sauvegarder l’environnement, annonce un communiqué de cette institution financière africaine parvenu vendredi à APA. Intitulé « Nourrir l’Afrique : stratégie pour la transformation agricole de l’Afrique, 2016-2025 », le document a été approuvé à l’unanimité, mercredi 22 juin 2016, par les administrateurs du Groupe de la Banque réunis à Abidjan, en Côte d’Ivoire, souligne cette source. Cette stratégie a fait l’objet d’un examen approfondi par les parties prenantes internationales, les organisations sectorielles et les...
(Autre média 18/06/16)
Abdoulaye Bathily, le représentant du secrétaire général de l’Onu en Afrique centrale, a présenté le 10e rapport de l’Onu sur la situation en Afrique centrale et sur les activités du Bureau régional des Nations-unies pour l’Afrique centrale (Unoca). C’était le 15 juin 2016, au siège de l’institution internationale à New York, aux Etats-Unis. Le 10e rapport de l’Onu sur la situation en Afrique centrale et sur les activités du Bureau régional des Nations-unies pour l’Afrique centrale (Unoca), a été présenté le 15 juin dernier à New York par le patron de l’Unoca, Abdoulaye Bathily. Il est composé de quatre principales parties comprenant des observations et des recommandations pour l’Onu et pour les dirigeants locaux, relatifs aux tendances et faits nouveaux...
(BBC 16/06/16)
Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU dans cette région, Abdoulaye Bathily, a appelé mercredi le conseil de sécurité des Nations unies à venir en aide aux pays d’Afrique centrale. En Afrique centrale, la sécurité n’est pas garantie, malgré la stabilisation de certaines parties, dont Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, selon M. Bathily. Dans ce pays, des groupes armés, dont l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), contrôlent de vastes étendues de territoire, affirme le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU. "Si les troupes ougandaises se retirent de cette région du continent sans qu’il y ait une autre force, nous aurons alors donné la possibilité à des groupes armés, la LRA notamment, de reprendre du poil de...
(Gabon Actu 16/06/16)
Le Représentant spécial pour l’Afrique centrale, par ailleurs Chef de l’UNOCA, Abdoulaye Bathily a présenté mercredi à New York aux Etats-Unis, le 10ème rapport du SG/ONU sur les activités de l’UNOCA dans tous les pays d’Afrique centrale. Le rapport est une véritable bible qui retrace la situation politique, économique, sécuritaire et autre dans tous les Etats d’Afrique centrale. A lire absolument. Rapport du Secrétaire général sur la situation en Afrique centrale et sur les activités du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale Introduction Le présent rapport fait suite à la demande formulée au nom du Conseil de sécurité par son président dans une déclaration en date du 11 juin 2015 (S/PRST/2015/12), me priant de le tenir informé de...
(Agence Ecofin 14/06/16)
(Agence Ecofin) - En marge de la tenue de la 84ème session générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) récemment à Paris, la directrice générale de cette institution Monique Eloit a reçu en audience, le secrétaire Général de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi. Ce dernier, après avoir présenté la situation qui prévaut en Afrique centrale en termes de risques d’apparition et de prévalence des maladies animales transfrontalières et zoonotiques, a plaidé pour la création du Bureau sous-régional de l’OIE pour l’Afrique centrale en vue de mettre en application la déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement de la Ceeac prise à l’issue de la tenue de la XVIème session générale de cette institution...

Pages