Mercredi 21 Février 2018
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(AFP 07/12/17)
"Campagne de désinsectisation", annonce une grande affiche en bord de route illustrée d'un homme brandissant une lance à insecticide, masque blanc sur le visage et bouteille de produit chimique sur le dos. Comme deux fois par ans depuis 2003, Sao Tome et Principe est en pleine campagne de "pulvérisation". Dans ces deux îlots du Golfe de Guinée, au large du Gabon, on ne meurt plus du paludisme, pourtant endémique il y a encore vingt ans. Une exception en Afrique centrale, où la prévalence de la maladie potentiellement mortelle propagée par des moustiques femelles infectées est parmi les plus fortes du monde. En 2015, le paludisme a tué 400.000 personnes dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avec...
(AFP 07/12/17)
"Campagne de désinsectisation", annonce une grande affiche en bord de route illustrée d'un homme brandissant une lance à insecticide, masque blanc sur le visage et bouteille de produit chimique sur le dos. Comme deux fois par ans depuis 2003, Sao Tome et Principe est en pleine campagne de "pulvérisation". Dans ces deux îlots du Golfe de Guinée, au large du Gabon, on ne meurt plus du paludisme, pourtant endémique il y a encore vingt ans. Une exception en Afrique centrale, où la prévalence de la maladie potentiellement mortelle propagée par des moustiques femelles infectées est parmi les plus fortes du monde. En 2015, le paludisme a tué 400.000 personnes dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avec...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la 19e Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre. L’Afrique de l’Ouest et du Centre "concentre à elle seule 20% des nouvelles infections au VIH...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier un rapport sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ». Selon ledit rapport, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money pendant la période sous revue. A titre d’exemple, indique la Beac, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en 2016, dont 663 milliards FCFA pour le Mobile Money. « Cet instrument est également le moyen par excellence des transferts d’argent par monnaie électronique car, 99% de ceux-ci se font par Mobile Money », relève la Banque centrale. Toujours, selon...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent. En prélude à la rencontre des ministres des Finances et de l’intégration qui s’ouvre lundi à Yaoundé, des experts planchent actuellement sur la question afin de soumettre au conseil des ministres, des propositions concrètes qui seront soumises à l’approbation des...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(Xinhua 03/11/17)
Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, a déclaré jeudi un haut responsable de l'organisation. Diran Makinde, Conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, a déclaré que les stratégies visent à répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. "Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale", a déclaré Makinde jeudi à Xinhua lors d'un symposium sur la bioéconomie régionale à Kigali. Il a ajouté que le NEPAD prévoit la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en fournissant un environnement de...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(APA 27/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux d’électrification en Afrique centrale ne dépasse pas les 20%, ce qui veut dire qu’un habitant sur cinq seulement y a accès, selon le président du Pool énergétique sous-régional (PEAC), Joël Nana Kontchou. Cette déclaration est contenue dans le rapport rendu public à l’issue de la réunion de ladite entité, tenue en début octobre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, qui constate que sur plus de 300 millions d'âmes vivant dans cet espace communautaire, plus de 125 millions n’ont pas accès à l'électricité. Au niveau de l’espace couvert par le PEAC, la puissance électrique totale installée en 2017 est de 6500 mégawatts (MW), tandis que la puissance totale garantie s’élève à 6350MW dont 4750MW en hydraulique...
(Xinhua 27/10/17)
La croissance prévue de la population infantile en Afrique nécessitera une augmentation de plus de 11 millions de personnels qualifiés en éducation et en santé au cours de la prochaine décennie, pour pouvoir accompagner la transition démographique sans précédent du continent, selon un nouveau rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Ce rapport intitulé 'Génération 2030 Afrique 2.0 : Favoriser les investissements dans l'enfance pour bénéficier du dividende démographique', la population infantile africaine devrait augmenter de 170 millions d'ici à 2030, portant ainsi le nombre des moins de 18 ans du continent à 750 millions. Selon l'agence onusienne, le nombre d'habitants de l'Afrique doublera, de 1,2 milliard en 2016 à 2,5 milliards en 2050. Le Nigeria représente actuellement...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...

Pages