Samedi 27 Mai 2017
(Angola Press 18/03/17)
Lisbonne (Le correspondant) - Une conférence sur «La violence contre les femmes dans la CPLP'' aura lieu le 25 juin à Lisbonne, à l’initiative de la Plate-forme pour le développement des femmes africaines (de PADEMA, sigle en portugais). S’adressant à l'Angop, à Lisbonne, la présidente de la PADEMA, Luzia Moniz, a dit que la réunion est inclus dans les activités du ‘‘Mars femmes’’ et vise la discussion de la loi et des actes de violence et de ses implications pour la politique et le développement dans les pays membres de Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).
(Les Echos 17/03/17)
Sao Tomé-et-Principe est un pays insulaire d’Afrique Centrale situé au large du Gabon. Son économie repose sur le tourisme et plus récemment sur les infrastructures. ASao Tomé-et-Principe, l’activité économique devrait être plus dynamique en 2017. Le taux de croissance est attendue à 5%, contre 4,2% en 2016. Elle est soutenue par les investissements dans le secteur du tourisme et dans les projets d’infrastructures publiques. L’investissement serait favorisé par la progression modérée de la demande dans la zone euro, premier partenaire commercial et touristique du pays. En effet, le secteur touristique représenterait une part de plus en plus importante dans l’économie (60% des exportations totales) et les investissements dans ce secteur seraient soutenus par les dépenses publiques ainsi que l’accroissement des...
(Autre média 17/03/17)
Les autorités de Sao Tomé et Principe ont annoncé vendredi que les centres de santé du petit archipel africain utilisaient du miel en complément d’antibiotiques pour soigner un violent ulcère cutané d’origine inconnue qui a déjà touché 1.421 personnes depuis octobre. « Le miel d’abeille permet de cicatriser la blessure et d’isoler les germes », a déclaré à la presse la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. Depuis octobre 2016 et jusqu’au 9 mars 2017, 1.421 personnes – sur quelque 200.000 habitants – ont été touchées par cette maladie laissant d’énormes plaies à vif sur la peau, principalement sur les membres inférieurs, a indiqué la directrice, soulignant que le nombre de cas est en augmentation. Fin janvier, elle...
(APA 14/03/17)
Le Rwanda et Sao Tomé-et-Principe ont signé ce week-end, cinq accords bilatéraux, à l’occasion de la visite officielle à Kigali du ministre des Affaires étrangères et des communautés de São Tomé-et-Príncipe, Urbino Botelho. Un communiqué du ministère rwandais des Affaires étrangères, remis à APA a indiqué lundi que les deux parties s’étaient engagées à mettre en œuvre les accords signés, à promouvoir la coopération Sud-Sud et à renforcer la solidarité africaine. Ce séjour de trois jours qui a pris fin samedi, fait suite à une visite de la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo à São Tomé-et-Príncipe au début de cette année. Les deux pays ont signé des accords bilatéraux dans les domaines de l’agriculture et du développement des...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...
(AFP 11/03/17)
Les autorités de Sao Tomé et Principe ont annoncé vendredi que les centres de santé du petit archipel africain utilisaient du miel en complément d'antibiotiques pour soigner un violent ulcère cutané d'origine inconnue qui a déjà touché 1.421 personnes depuis octobre. "Le miel d'abeille permet de cicatriser la blessure et d'isoler les germes", a déclaré à la presse la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. Depuis octobre 2016 et jusqu'au 9 mars 2017, 1.421 personnes - sur quelque 200.000 habitants - ont été touchées par cette maladie laissant d'énormes plaies à vif sur la peau, principalement sur les membres inférieurs, a indiqué la directrice, soulignant que le nombre de cas est en augmentation. Fin janvier, elle avait ainsi...
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes extrémistes violents. "Cette surenchère de la violence extrémiste qui entraîne des crises économiques et sociales, a propulsé les villes au coeur des efforts menés conjointement par les Etats, les instances régionales et internationales dans la lutte contre la radicalisation et...
(Xinhua 09/03/17)
Selon Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (CUA), l'autonomisation des femmes est essentielle au développement des générations futures en Afrique. La présidente de la CUA a fait ces remarques en commémorant la Journée internationale de la femme lors d'une cérémonie mercredi au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La présidente sortante a souligné l'importance de célébrer la détermination des femmes dans le monde entier pour l'égalité des droits et de faire entendre la voix des femmes. "Il y a encore des défis, même au travail, que les femmes doivent toujours affronter", a-t-elle mis en garde. "Ce sont des défis que nous devons examiner". Le bloc panafricain a rejoint la communauté internationale pour...
(Autre média 08/03/17)
Latitude ? Zéro. Sao Tomé-et-Principe, plus petit pays d’Afrique centrale, se situe pile sur l’équateur. Et se résume à deux îles perdues dans le golfe de Guinée. Ancien comptoir portugais, indépendant depuis 1975, Sao Tomé-et-Principe est un micro-Etat de 200 000 habitants qui bénéficie d’une stabilité politique rare dans la région. De vieilles bâtisses coloniales mangées par les lianes, une forêt primaire qui regagne ses droits sur les anciennes plantations de café, et des plages sans parasols ni jet-skis : São Tomé-et-Príncipe avaient ...
(Afrik.com 28/02/17)
Quand les Portugais ont découvert São Tomé et Príncipe en 1470, ils ont trouvé les îles inhabitées couvertes d’une jungle dense qui a fleuri sur le riche sol volcanique. Les colons ont peuplé le petit archipel avec des esclaves venant d’Angola et du Cap Vert, qui ont été mis au travail sur des plantations de canne à sucre et, à la fin du 19ème siècle, du café de cacao et d’arabica importé du Brésil. São Tomé a offert l’environnement idéal pour la culture du cacao, et la petite île est rapidement devenue le plus grand exportateur mondial de gousses de cacao, grâce à l’exploitation des travailleurs africains forcés de vivre et de travailler dans des conditions inhumaines. Le café arabica...
(APA 27/02/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La 17ème session du pool énergétique de l’Afrique centrale s’est ouverte lundi à Bangui avec la participation d’experts en énergie venus des dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Trois jours durant, les participants vont essayer de trouver des stratégies pour combler le vide énergétique en Afrique centrale qui pourtant a un important potentiel en la matière. Il s’agira également de mettre en place un budget pour rendre opérationnelle la politique régionale en matième énergétique. La création d’un fonds de développement du secteur énergétique de l’Afrique centrale sera également abordée par les experts. En ouvrant les travaux, le ministre centrafricain de l’Energie, Léopold Mboli Fatrane, a souligné que la rencontre allait à...
(Financial Afrik 20/02/17)
La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) est résolument engagée à soutenir le processus de transformation structurelle de Sao Tomé et Príncipe à travers des financements et des services de conseil, principalement pour assurer l’expansion et la diversification de son économie bleue, a déclaré Dr. Benedict Oramah, Président de la Banque. S’exprimant lors d’une visite de courtoisie à Patrice Trovoada, Premier Ministre de Sao Tomé et Principe, Dr. Oramah a dit que la vision du pays et la perspective régionale de son développement sont en droite ligne avec la stratégie d’Afreximbank de développer le commerce intra-Africain et l’apport de valeur-ajoutée locale. “Sao Tomé a décidé de focaliser ses efforts sur la diversification du secteur des services et de la logistique, tout en...
(Financial Afrik 18/02/17)
La Banque africaine d’exportation et d’importation (Afreximbank) s’est engagée à fournir un appui financier et consultatif pour aider Sao Tomé-et-Principe à réaliser sa transformation structurelle. Le pays se concentre sur l’expansion et la diversification de son économie bleue, a déclaré Benedict Oramah, président de la Banque, lors de sa visite à Sao Tomé-et-Príncipe, lundi 13 février. « Sao Tomé a décidé de concentrer ses efforts sur la diversification de son secteur des services et de la logistique, tout en s’appuyant sur son vaste territoire maritime pour développer ses industries portuaires», a-t-il ajouté. Pour Benedict Oramah, l’intention stratégique du pays est de saisir les opportunités économiques des chaînes de valeur régionales en fournissant des services logistiques qui faciliteraient les flux commerciaux...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(APA 15/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Les experts des administrations douanières des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), élargies à celles de la RD Congo, du Burundi et de Sao-Tomé Principe sont réunis depuis ce mercredi à Brazzaville dans l’optique de réfléchir sur la meilleure manière de mobiliser plus de ressources intérieures. L’objectif visé est de pouvoir faire face à la crise qui affecte les économies des pays de la CEMAC depuis la chute du prix du baril de pétrole durant ces trois dernières années, a expliqué à APA le conseiller à la fiscalité et aux douanes au ministère des Finances et du Portefeuille public du Congo, Bienvenu Ondogo Koumou. La réunion des experts des administrations douanières prépare...
(Xinhua 14/02/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Union des patronats d'Afrique centrale (UNIPACE) a réclamé lundi à Yaoundé la levée des entraves au commerce intracommunautaire, insistant pour l'ouverture des frontières pour permettre la libre circulation des biens et des personnes au Gabon et en Guinée équatoriale, les deux pays qu'elle accuse de freiner l'intégration économique régionale. "Dans un environnement qui est celui d'aujourd'hui, il faut dégager les barrières des frontières. Il faut aller aux devants de ce qui est désormais incontournable aujourd'hui : la libre circulation des biens et des personnes", a déclaré dans un entretien à Xinhua Alain Blaise Batongué, secrétaire exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), et de l'UNIPACE. Le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine...
(Autre média 11/02/17)
A São Tomé et Principe, les autorités sanitaires de l'archipel ont notifié depuis le mois d'octobre 2016 un total de 1094 cas d'ulcère de Buruli sur une population de moins de 200 000 habitants. L'ulcère de Buruli est une maladie chronique de la peau et des tissus mous provoquant de grands ulcères habituellement sur les jambes ou les bras et pouvant entraîner des déformations et des incapacités permanentes. Il est causé par la bactérie Mycobacterium ulcerans qui produit une toxine unique, la mycolactone, qui ...
(RFI 07/02/17)
C'est un fléau nouveau pour les céréales en Afrique : venue d'Amérique, la chenille légionnaire d'automne progresse du nord-ouest au sud du continent. Elle vient d'être détectée en Afrique du Sud, où elle menace les récoltes de maïs. La chenille légionnaire d'automne débarque en Afrique, ce qui inquiète terriblement la FAO, l'organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation. Car cette larve de papillon venue d'Amérique s'attaque en particulier au maïs, et sa présence a été confirmée en Afrique...
(AFP 03/02/17)
Une maladie d'origine inconnue, qui se manifeste par un violent ulcère cutané, sème l'inquiétude sur l'île de Sao Tomé où 1.094 cas ont été enregistrés pour une population de moins de 200.000 habitants, a appris vendredi l'AFP auprès des autorités sanitaires du petit archipel africain. Ces 1.094 cas ont été enregistrés depuis octobre, a indiqué la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. "La majorité des cas sont guéris. La guérison est difficile. Il y a des patients qui sont à l´hôpital depuis octobre", a-t-elle ajouté. "La situation est préoccupante. On ...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations 2017 s'est achevé mercredi 25 janvier. Avant les quarts de finale, qui débutent samedi 28 janvier, l'heure est donc à un premier bilan, entre déceptions et surprises. Nous l’avions écrit : bien malin qui allait se frotter au jeu des pronostics dans cette Coupe d’Afrique des nations 2017. Vous aviez parié sur la bonne tenue du Gabon et une flambée de sa star, Pierre-Emerick Aubameyang ? Vous avez eu tort ! Vous comptiez sur Riyad Mahrez et la solide équipe d’Algérie pour aller au bout de la compétition ? C’est encore raté ! Et nous ne vous parlons même pas du faux-pas des Ivoiriens, tenants du titre, qui n’ont pas su...

Pages