Mercredi 26 Juillet 2017
(APA 13/04/17)
APA-Douala (Cameroun) - Plus de 200 000 hectares de forêt sont détruits chaque année du fait de l’agriculture itinérante sur brûlis dans le Bassin du Congo, d’après des chiffrés révélés jeudi en marge de la Foire internationale de Douala pour le développement (FIDD). Un rythme de déforestation plutôt inquiétante et qui a un impact direct sur la vie des populations, et sur l’équilibre des écosystèmes d’autant que la destruction de la forêt pour des besoins industriels est encore pire. Pour des experts, il s’agit d’un cercle vicieux lorsque les petits agriculteurs, auteurs de ce genre de pratique, apparaissent comme les premières victimes des changements climatiques, eux qui sont obligés de faire une pression soutenue sur la nature pour leur subsistance...
(Xinhua 10/04/17)
Le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Trovoada, effectuera une visite officielle en Chine du 12 au 18 avril à l'invitation de son homologue chinois Li Keqiang. Lors d'une interview accordée à Xinhua, M. Trovoada a souligné que la relation entre les deux pays était équilibrée, honnête et sincère. Début 2017, la Chine a envoyé des délégations d'experts à Sao Tomé à des fins d'assistance technique. M. Trovoada s'est dit content de voir "des résultats visibles très rapidement" dans les domaines de ...
(Xinhua 10/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une production moyenne annuelle de 6,2 millions de tonnes d'huile de palme est envisagée par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), qui déclarent vouloir faire évoluer leur statut pour cesser d'être des producteurs modestes et modifier les positions dans un marché largement dominé par la Malaisie et l'Indonésie. En 2016, un volume de 65 millions de tonnes de production a été enregistré dans le monde, fourni à environ 80% par la Malaisie et l'Indonésie, les deux géants de la filière, selon les statistiques du Worldwide Fund for Nature (WWF) ou Fonds mondial pour la nature, qui situe à un taux marginal de moins de 4% la part de l'Afrique dans...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(Agence Ecofin 05/04/17)
(Agence Ecofin) - Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) a réuni les 30 et 31 mars à Yaoundé, une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région qui ont validé un Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme. L’opportunité d’une telle initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que, les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit (>50%) d’huile de palme et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Ainsi, le document validé à Yaoundé est une des solutions pour remédier à...
(La Tribune 30/03/17)
Le retrait de la reconnaissance de Taipei par Sao-Tomé au profit de Pékin a relancé la guerre des alliances entre la République de Chine et sa rivale, la République populaire de Chine. Après ce succès diplomatique, la Chine continentale entend conquérir les derniers soutiens diplomatiques de Taïwan. Mais cette dernière veut organiser la riposte et relancer le jeu de go diplomatique avec l'Afrique comme nouveau théâtre. « Il nous reste vingt et un alliés, il nous faut les choyer ». Dans une position délicate...
(Xinhua 30/03/17)
L'Union africaine (UA) va s'efforcer d'établir au sein de ses pays membres des normes communes dans le domaine de l'électricité, de l'électronique et de toute autre technologie associée afin de garantir un accès rapide et universel à l'énergie. Une norme électricité continentale se prépare, a confié mercredi à Xinhua le secrétaire général de la Commission électrotechnique africaine de normalisation (AFSEC) de l'UA, Paul Johnson. L'AFSEC facilitera un accès universel à l'énergie à travers le continent et la mise en oeuvre de l'Agenda 2063 de l'Afrique - un cadre de développement visant à parvenir à un continent intégré, pacifique, prospère et axé sur les populations, a estimé M. Johnson. Cette commission compte actuellement 13 pays membres et tente de mobiliser la...
(France Football 23/03/17)
Les Barea de Madagascar se sont imposés ce mercredi après-midi (1-0) en déplacement à Sao Tomé e Principe pour le tout premier match du tour préliminaire aller de la CAN 2019. La formation dirigée par le technicien français Nicolas Dupuis a remporté ce duel à la faveur d'un but contre son camp de Jordao à l'heure de jeu après avoir touché le poteau en première période. Madagascar reçoit dimanche après-midi Sao Tomé pour le match retour. Le vainqueur de cette confrontation intègrera le groupe composé du Sénégal, de la Guinée Equatoriale et du Soudan. Suite de ce tour préliminaire ce mercredi soir avec Djibouti-Soudan du Sud et vendredi, avec le choc de l'Océan Indien entre les Comores et l'Ile Maurice...
(NewsMada 23/03/17)
Les Barea de Madagascar ont réussi leur entrée hier, à l’Estadio Nacional 12 de Julho, Sao Tomé, pour le compte du tour préliminaire de la qualification à la Can 2019. Ils ont battu Sao Tomé et Principe sur le score de 1 but à rien. Le match aller du tour préliminaire qualificatif pour la Can 2019 au Cameroun s’est déroulé sans encombre pour l’équipe nationale malgache qui a fait un début en note majeure face à l’équipe hôte. Une victoire bien méritée car la tâche ne fut pas aisée pour le capitaine Faneva Ima et sa bande. L’attaquant international malgache a fait les frais d’une farouche défense qui s’est finalement pliée à la 61e minute. En fait, Dax venant tout...
(Angola Press 18/03/17)
Lisbonne (Le correspondant) - Une conférence sur «La violence contre les femmes dans la CPLP'' aura lieu le 25 juin à Lisbonne, à l’initiative de la Plate-forme pour le développement des femmes africaines (de PADEMA, sigle en portugais). S’adressant à l'Angop, à Lisbonne, la présidente de la PADEMA, Luzia Moniz, a dit que la réunion est inclus dans les activités du ‘‘Mars femmes’’ et vise la discussion de la loi et des actes de violence et de ses implications pour la politique et le développement dans les pays membres de Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).
(Les Echos 17/03/17)
Sao Tomé-et-Principe est un pays insulaire d’Afrique Centrale situé au large du Gabon. Son économie repose sur le tourisme et plus récemment sur les infrastructures. ASao Tomé-et-Principe, l’activité économique devrait être plus dynamique en 2017. Le taux de croissance est attendue à 5%, contre 4,2% en 2016. Elle est soutenue par les investissements dans le secteur du tourisme et dans les projets d’infrastructures publiques. L’investissement serait favorisé par la progression modérée de la demande dans la zone euro, premier partenaire commercial et touristique du pays. En effet, le secteur touristique représenterait une part de plus en plus importante dans l’économie (60% des exportations totales) et les investissements dans ce secteur seraient soutenus par les dépenses publiques ainsi que l’accroissement des...
(Autre média 17/03/17)
Les autorités de Sao Tomé et Principe ont annoncé vendredi que les centres de santé du petit archipel africain utilisaient du miel en complément d’antibiotiques pour soigner un violent ulcère cutané d’origine inconnue qui a déjà touché 1.421 personnes depuis octobre. « Le miel d’abeille permet de cicatriser la blessure et d’isoler les germes », a déclaré à la presse la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. Depuis octobre 2016 et jusqu’au 9 mars 2017, 1.421 personnes – sur quelque 200.000 habitants – ont été touchées par cette maladie laissant d’énormes plaies à vif sur la peau, principalement sur les membres inférieurs, a indiqué la directrice, soulignant que le nombre de cas est en augmentation. Fin janvier, elle...
(APA 14/03/17)
Le Rwanda et Sao Tomé-et-Principe ont signé ce week-end, cinq accords bilatéraux, à l’occasion de la visite officielle à Kigali du ministre des Affaires étrangères et des communautés de São Tomé-et-Príncipe, Urbino Botelho. Un communiqué du ministère rwandais des Affaires étrangères, remis à APA a indiqué lundi que les deux parties s’étaient engagées à mettre en œuvre les accords signés, à promouvoir la coopération Sud-Sud et à renforcer la solidarité africaine. Ce séjour de trois jours qui a pris fin samedi, fait suite à une visite de la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo à São Tomé-et-Príncipe au début de cette année. Les deux pays ont signé des accords bilatéraux dans les domaines de l’agriculture et du développement des...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...
(AFP 11/03/17)
Les autorités de Sao Tomé et Principe ont annoncé vendredi que les centres de santé du petit archipel africain utilisaient du miel en complément d'antibiotiques pour soigner un violent ulcère cutané d'origine inconnue qui a déjà touché 1.421 personnes depuis octobre. "Le miel d'abeille permet de cicatriser la blessure et d'isoler les germes", a déclaré à la presse la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. Depuis octobre 2016 et jusqu'au 9 mars 2017, 1.421 personnes - sur quelque 200.000 habitants - ont été touchées par cette maladie laissant d'énormes plaies à vif sur la peau, principalement sur les membres inférieurs, a indiqué la directrice, soulignant que le nombre de cas est en augmentation. Fin janvier, elle avait ainsi...
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes extrémistes violents. "Cette surenchère de la violence extrémiste qui entraîne des crises économiques et sociales, a propulsé les villes au coeur des efforts menés conjointement par les Etats, les instances régionales et internationales dans la lutte contre la radicalisation et...
(Xinhua 09/03/17)
Selon Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (CUA), l'autonomisation des femmes est essentielle au développement des générations futures en Afrique. La présidente de la CUA a fait ces remarques en commémorant la Journée internationale de la femme lors d'une cérémonie mercredi au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La présidente sortante a souligné l'importance de célébrer la détermination des femmes dans le monde entier pour l'égalité des droits et de faire entendre la voix des femmes. "Il y a encore des défis, même au travail, que les femmes doivent toujours affronter", a-t-elle mis en garde. "Ce sont des défis que nous devons examiner". Le bloc panafricain a rejoint la communauté internationale pour...
(Autre média 08/03/17)
Latitude ? Zéro. Sao Tomé-et-Principe, plus petit pays d’Afrique centrale, se situe pile sur l’équateur. Et se résume à deux îles perdues dans le golfe de Guinée. Ancien comptoir portugais, indépendant depuis 1975, Sao Tomé-et-Principe est un micro-Etat de 200 000 habitants qui bénéficie d’une stabilité politique rare dans la région. De vieilles bâtisses coloniales mangées par les lianes, une forêt primaire qui regagne ses droits sur les anciennes plantations de café, et des plages sans parasols ni jet-skis : São Tomé-et-Príncipe avaient ...
(Afrik.com 28/02/17)
Quand les Portugais ont découvert São Tomé et Príncipe en 1470, ils ont trouvé les îles inhabitées couvertes d’une jungle dense qui a fleuri sur le riche sol volcanique. Les colons ont peuplé le petit archipel avec des esclaves venant d’Angola et du Cap Vert, qui ont été mis au travail sur des plantations de canne à sucre et, à la fin du 19ème siècle, du café de cacao et d’arabica importé du Brésil. São Tomé a offert l’environnement idéal pour la culture du cacao, et la petite île est rapidement devenue le plus grand exportateur mondial de gousses de cacao, grâce à l’exploitation des travailleurs africains forcés de vivre et de travailler dans des conditions inhumaines. Le café arabica...
(APA 27/02/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La 17ème session du pool énergétique de l’Afrique centrale s’est ouverte lundi à Bangui avec la participation d’experts en énergie venus des dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Trois jours durant, les participants vont essayer de trouver des stratégies pour combler le vide énergétique en Afrique centrale qui pourtant a un important potentiel en la matière. Il s’agira également de mettre en place un budget pour rendre opérationnelle la politique régionale en matième énergétique. La création d’un fonds de développement du secteur énergétique de l’Afrique centrale sera également abordée par les experts. En ouvrant les travaux, le ministre centrafricain de l’Energie, Léopold Mboli Fatrane, a souligné que la rencontre allait à...

Pages