Dimanche 25 Juin 2017
(Le Temps - Tg 14/06/17)
A l’invitation de la DiploFoundation, une vingtaine de diplomates de petits Etats insulaires et de pays défavorisés sont en immersion pour se familiariser avec la Genève internationale. Diplomate de Saint-Christophe et Niévès, Asha DeSuza, 26 ans, est enthousiaste, mais s’inquiète du coût de la vie genevoise lls sont venus d’Etats insulaires ou de petits Etats d’Afrique, des Caraïbes ou du Pacifique. A l’invitation ...
(La Tribune 09/06/17)
Le rapport «Africa economic outlook 2017» vient d'annoncer pour Sao Tomé-et-Principe une prévision de croissance de 5,6%, cette année. Un taux déjà revu à la baisse pour 2018, puisque la dette publique, de plus en plus importante, freinerait l'engagement volontariste de l'Etat dans les investissements publics. Belles perspectives pour l'économie de Sao Tomé-et-Principe. D'après l'édition 2017 de l'Africa economic outlook, un rapport conjoint de la BAD, de ...
(Autre média 09/06/17)
Dix-neuf pays littoraux africains, du Sénégal jusqu’à l’Angola, ont commencé à travailler ensemble afin de lutter contre la criminalité en mer, toujours très vivace dans la zone du golfe de Guinée, où les actes de piraterie et de brigandage demeurent réguliers. Dans cette perspective, le Réseau Inter-régional pour le Golfe de Guinée (ou GOGIN pour Gulf of Guinea Interregional Network) a été doté d'un budget de 9.2 millions d'euros par l'Union européenne, cofinancé par la Commission européenne (80%) et par...
(Agence Ecofin 08/06/17)
L’augmentation des investissements étrangers dans les secteurs du tourisme et du BTP devrait porter, cette année, la croissance de l’économie santoméenne à 5,6%. C’est ce que révèle le « African economic outlook 2017 », un rapport conjointement élaboré par la Banque africaine de Développement (BAD), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cependant, en 2018, la production du pays devrait chuter de 20 points de base à 5,4% en raison de la réduction des contributions des organisations ...
(Agence Ecofin 03/06/17)
La protection de l’environnement peut accroître la productivité des villes africaines dont le milieu naturel pâtit actuellement de l’urbanisation rapide. C’est l’enseignement principal du rapport Greening Africa’s Cities publié le 1er juin par la Banque mondiale. Selon l’étude, un meilleur environnement urbain permettra non seulement l’accroissement de la résilience des villes aux événements climatiques extrêmes, mais aussi l’amélioration de leur potentiel touristique. En effet, le processus d’urbanisation assez particulier du continent qui a l’un des revenus par habitant les plus...
(Mediacongo 30/05/17)
Huit associations nationales de l'Union des fédérations de football d'Afrique centrale participent du 30 au 31 mai au séminaire " Fifa Forward " que l'instance mondiale du sport-roi a créé afin de financer les projets de développement de la discipline de ses sociétaires. La République démocratique du Congo, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe ainsi que le Gabon seront informés sur le programme, sa quintessence, ses objectifs et les ...
(RFI 12/05/17)
La « Chinafrique » est en pleine forme au premier trimestre 2017. Malgré le ralentissement de la croissance économique sur le continent, les investissements chinois et les échanges commerciaux bondissent. L'an dernier, la Chine a investi davantage en Afrique que l'ensemble des autres pays partenaires. Si en Afrique subsaharienne la croissance patine depuis un an et demi, vu de Pékin la crise n'existe pas. Les échanges commerciaux entre l'Empire du Milieu et le continent ont augmenté de 17% au premier...
(Agence Ecofin 09/05/17)
(Agence Ecofin) - Selon le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), pour cause d’asymétries d’information, les activités de la finance mobile en Afrique centrale sont sujettes à plusieurs manquements. Car, la variété d’acteurs répertoriés dans cette chaine d’activités (banque, opérateur, agent, marchand, client utilisateur final), n’appréhendent pas tous de la même manière, les risques liés au blanchissement de capitaux et au financement du terrorisme. L’institution fustige surtout l’attitude des banques, pourtant directement liées aux organismes de...
(Autre média 08/05/17)
À l’international, l’Afrique est le deuxième continent le plus grand au monde. Cependant, sur son territoire, il existe des pays qui sont très petits en termes de superficie. Nous allons voir dans cet article, quels sont les 10 pays les plus petits d’Afrique, en commençant par le plus grand d’entre eux. 10. Le Burundi Burundi Situé dans la partie centrale de l’Afrique, le Burundi est à la dixième place de cette liste. Le pays mesure en tout 27 830 km²...
(Autre média 05/05/17)
Le premier ministre santoméen, Patrice Trovoada, a annoncé que son pays allait recevoir un don de 146 millions de dollars (137,4 millions d’euros) de la Chine, afin de financer plusieurs projets d’infrastructures. Manuel Pinto da Costa, président de São Tomé-et-Principe, devrait utiliser cette somme pour moderniser l’aéroport international de São Tomé et construire un port en eau profonde. « L’aéroport est indispensable au développement de São Tomé-et-Príncipe », a déclaré Patrice Trovoada, assurant qu’il y a la nécessité d’agrandir l’aéroport afin d’accentuer le trafic...
(Jeune Afrique 05/05/17)
Les jours de Taïwan en Afrique semblent comptés. En décembre 2016, l’un de ses derniers alliés, São Tomé-et-Príncipe, a mis fin à leurs relations diplomatiques. Début avril, le Premier ministre santoméen, Patrice Trovoada, s’est rendu en visite officielle en Chine et en est revenu avec 146 millions de dollarsde dons pour construire des infrastructures. Taipei n’est plus reconnu que par deux pays du continent : le Swaziland et le Burkina Faso. Le « dragon d’Asie », qui se bat face à...
(Agence d'information d'afrique centrale 05/05/17)
Les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont un réel besoin d’ajustement dans leurs contributions statutaires, en fonction de leur situation économique et sécuritaire. Deux pays seulement parviennent à libérer leurs contributions pour assurer le bon fonctionnement de l’organisation régionale. Il s’agit du Congo et du Gabon. Ils font aussi partie des Etats à jour, ainsi que le Cameroun et la Guinée équatoriale, les deux plus gros contributeurs, avec un quota de 13% revu...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Le premier ministre santoméen, Patrice Trovoada (photo), a annoncé ce mardi que son pays recevra 146 millions $ de la République populaire de Chine d’après les informations relayées par Macahub. Ce don permettra à l’archipel dirigé par Manuel Pinto da Costa de financer plusieurs projets de construction d’infrastructures. Les projets d’infrastructures incluent, par exemple, la modernisation de l’aéroport international de São Tomé et la construction d’un port en eau profonde. « L’aéroport est indispensable au développement de São Tomé-et-Príncipe.», a déclaré Trovoada, tout en mettant l’accent sur la nécessité de l’étendre pour...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Depuis le 25 avril, les représentants des onze pays (Gabon, Cameroun, Centrafrique, Tchad, RD Congo, etc.) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), planchent à Libreville sur la problématique des menaces des multiples catastrophes liées aux phénomènes naturels et comment s’y prendre en cas de besoin. Evoquant le cadre de la rencontre de Libreville, Lambert-Noël Matha, le ministre gabonais de l’Intérieur, a déclaré que les mesures préventives valent mieux que celles dites curatives. Avant...
(BBC 26/04/17)
Les pays de la Communauté économiques des Etats d'Afrique centrale, (CEEAC) ont réclamé la matérialisation de leur zone de libre-échange au cours d'une réunion à Libreville. Les experts du commerce des États membres de la CEEAC souhaitent lever les points de blocage du marché régional. Ces pays réfléchissent à la manière de rendre effective la zone de libre-échange. Avec près de 130 millions de consommateurs, ce marché est très important du point de vue économique mais plusieurs pays ont du...
(Xinhua 19/04/17)
Le président chinois Xi Jinping a rencontré le Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe, Patrice Trovoada, vendredi à Beijing, appelant à la compréhension et au soutien mutuels sur les questions concernant les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de l'un et de l'autre. Les relations entre les deux pays ont ouvert un nouveau chapitre, a indiqué M. Xi, ajoutant que le retour de Sao Tomé-et-Principe dans la famille de coopération amicale Chine-Afrique était conforme à la tendance du temps. La Chine...
(Xinhua 13/04/17)
Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annoncé mercredi que la Chine était prête à promouvoir la coopération et les échanges entre les peuples avec Sao Tomé-et-Principe pour entamer un nouveau chapitre des relations bilatérales. M. Li a fait ces remarques lors de son entretien avec le Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe, Patrice Trovoada. M. Trovoada effectue sa première visite officielle en Chine du 12 au 18 avril. Selon M. Li, la Chine prône que tout pays, grand ou petit,...
(APA 13/04/17)
APA-Douala (Cameroun) - Plus de 200 000 hectares de forêt sont détruits chaque année du fait de l’agriculture itinérante sur brûlis dans le Bassin du Congo, d’après des chiffrés révélés jeudi en marge de la Foire internationale de Douala pour le développement (FIDD). Un rythme de déforestation plutôt inquiétante et qui a un impact direct sur la vie des populations, et sur l’équilibre des écosystèmes d’autant que la destruction de la forêt pour des besoins industriels est encore pire. Pour...
(Xinhua 10/04/17)
Le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Trovoada, effectuera une visite officielle en Chine du 12 au 18 avril à l'invitation de son homologue chinois Li Keqiang. Lors d'une interview accordée à Xinhua, M. Trovoada a souligné que la relation entre les deux pays était équilibrée, honnête et sincère. Début 2017, la Chine a envoyé des délégations d'experts à Sao Tomé à des fins d'assistance technique. M. Trovoada s'est dit content de voir "des résultats visibles très rapidement" dans les domaines de ...
(Xinhua 10/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une production moyenne annuelle de 6,2 millions de tonnes d'huile de palme est envisagée par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), qui déclarent vouloir faire évoluer leur statut pour cesser d'être des producteurs modestes et modifier les positions dans un marché largement dominé par la Malaisie et l'Indonésie. En 2016, un volume de 65 millions de tonnes de production a été enregistré dans le monde, fourni à environ 80% par...

Pages