| Africatime
Mercredi 26 Novembre 2014
(Afrique Inside 25/11/14)
La facture d’Ebola pourrait coûter plus de 32 milliards USD d’ici à la fin 2015 au contribuable ouest-africain si l’épidémie devait s’étendre hors des trois pays actuellement touchés. Telle est la dernière conclusion de la Banque mondiale. Malgré cette note, Ebola n’arrivera pas à freiner la croissance africaine, dans son ensemble, selon Knowdys Consulting Group. «Si l’épidémie devait frapper un nombre important de personnes dans les pays voisins, dont certains ont des économies bien plus importantes, l’impact régional financier sur deux ans pourrait atteindre...
(Les Echos 24/11/14)
L’endettement public en Afrique est aujourd’hui globalement modeste et des marges de progression significative existent de nouveau dans la plupart des pays. Un accroissement de cet endettement reste cependant soumis à des conditions exigeantes pour être pertinent avec une accélération du développement. Durant les vingt dernières années, l’Afrique subsaharienne s’est progressivement libérée d’une très lourde dette publique qui étouffait le budget des États et bloquait les nouveaux investissements. Les douloureuses économies réalisées lors des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS), les réformes menées, en particulier à travers diverses privatisations, et les...
(France 24 22/11/14)
Après 12 ans et trois mandats à la tête de la Francophonie, l’ancien président sénégalais Abdou Diouf cède sa place. Cinq personnes sont candidates à sa succession, aucune n'attirant pour l’instant le "consensus" souhaité par Paris. Qui va succéder à Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ? Réunis les 29 et 30 novembre à Dakar, au Sénégal, les chefs d’État et de gouvernement des 57 pays membres vont devoir choisir, à huis clos, le...
(PANA 21/11/14)
Le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans l’industrie extractive (EITI, sigle en anglais) à Sao Tomé et Principe a dénoncé l’absence de transparence dans la gestion des fonds sociaux gérés par les sociétés pétrolières de l’archipel, a appris la PANA, de bonne source à Sao Tomé. Dans son premier rapport sur les 10 ans d’activités pétrolières dans la zone d’exploitation conjointe avec le Nigeria, l’EITI a indiqué “avoir constaté l’absence de transparence” de la part de ces compagnies...
(AFP 21/11/14)
C'est l'ennemi invisible, foudroyant, qui impose aux soignants des conditions de travail à la limite du supportable. Pour des humanitaires même endurcis par 20 ans de terrain, Ebola est une épreuve exténuante qui malmène les émotions. "Sur un conflit, vous évitez les zones où il y a un risque, des mines... Ici l'ennemi est partout", résume le Dr Joachim Gardemann, pédiatre allemand qui dirige l'hôpital de campagne de la Croix-Rouge près de Kenema, dans l'est de la Sierra Leone où le virus a tué au moins 1.250 personnes. "Ca fait 20 ans que je travaille avec la Croix-Rouge, j'ai...
(Agence Ecofin 21/11/14)
(Agence Ecofin) - La consommation de produits pétroliers connaît un accroissement annuel de 5% en Afrique et devra induire, sous la pression de la démographie galopante du continent, une augmentation de 70 % de la demande à l’horizon 2025, d’après l’expert gabonais Pierre Reteno-N'Diaye, rapporte l’AFP.« L'Afrique connaît une forte croissance de consommation des produits pétroliers de l'ordre de 5% l'an », a affirmé Pierre Reteno-N'Diaye, président de l'Association des raffineurs africains (ARA) qui a tenu, à Abidjan en Côte...
(Xinhua 20/11/14)
BRUXELLES (Xinhua) -- En Afrique, un continent où la coopération belge au développement est très présente, les enfants sont durement touchés par l'explosion démographique, a indiqué mercredi le ministre belge de la Coopération au Développement, Alexander De Croo. Chaque jour, des milliers d'enfants naissent en Afrique, souvent dans la pauvreté, a déclaré le ministre De Croo à l'occasion du 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant qui sera célébré jeudi 20 novembre. A en croire celui-ci, il...
(AFP 19/11/14)
Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est potentiellement mortel. Après les filovirus tels Ebola ou Marburg, voici venir le temps des henipavirus, tels le Nipah ou le Hendra ? Ces derniers, selon une étude publiée mardi dans la revue scientifique Nature Communications, ont d'ores et déjà été transmis par des chauves-souris à l'homme en Afrique, alors même qu'ils n'avaient été observés pour l'instant qu'en Australie et en Asie. Après avoir analysé les échantillons sanguins de 44...
(Jeune Afrique 19/11/14)
L'Afrique avance, bien sûr, et se consolide de l'intérieur. Mais de là à affirmer qu'une personne sur trois appartient désormais à la classe moyenne, il y a un pas... que la BAD franchit un peu vite. Johannesburg, Cape Town, Sun City... Ils ont entrepris un long périple en Afrique du Sud pour leurs dernières vacances d'été. Vingt jours de safari, de balades en bateau et de flâneries dans les allées du Maponya Mall de Soweto pour cette famille camerounaise de...
(Agence Ecofin 18/11/14)
(Agence Ecofin) - Les Etats et les entreprises d’Afrique subsaharienne ont déjà émis des eurobonds d’un montant total de 14,95 milliards de dollars depuis le début de l’année 2014, a révélé la banque sud-africaine Standard Bank dans une note de recherche publiée le 13 novembre. Les entreprises ont levé 4,35 milliards de dollars sur le marché international de la dette, alors que les Etats ont récolté 10,60 milliards de dollars. «Le marché des eurobonds en Afrique subsaharienne a crû de...
(BBC 18/11/14)
Le rapport annuel du Fond des Nations unies pour la population (Fnuap) publié mardi indique que le recul des naissances pourrait contribuer au cours des prochaines décennies à un "miracle économique" en Afrique sub-saharienne. Selon ce document, une soixantaine de pays, presque tous situés en Afrique, pourraient bénéficier d'un dividende démographique lorsque la population en âge de travailler dépassera en nombre le reste de la population, en raison de la baisse de la fertilité. Et le miracle économique vécu par...
(Agence Ecofin 17/11/14)
(Agence Ecofin) - 300 notaires d’Afrique ont tenu la semaine passée leur 26ème congrès à Fès, au Maroc, sous le thème : « La maitrise du foncier en Afrique: enjeu du développement socio-économique », sous l’égide de la Commission des affaires africaines (CAAF) près de l'Union internationale du notariat. Pour les notaires, l’Afrique doit développer une nouvelle politique foncière plus participative et assurer un droit à la propriété inaliénable pour chaque citoyen. Ils appellent à la mise en place d’une...
(Agence Ecofin 17/11/14)
(Agence Ecofin) - La seconde édition du classement des Africains les plus riches qui est effectué par Venture Africa, a mis en évidence que l’Afrique compte en 2014, 55 milliardaires (en dollars), dont la fortune globale a progressé de 12,4% entre 2013 et 2014, partant de 143,2 milliards $, à 161,75 milliards $. Ce niveau de fortune accumulée par les milliardaires africains dépasse de très loin le Produit Intérieur Brut (richesse créée par un pays) dégagés par l’ensemble des pays...
(Xinhua 14/11/14)
Gu Shaoming, expert juridique de premier plan en Chine, a appelé à approfondir la coopération pragmatique en matière juridique dans le cadre de la promotion du nouveau partenariat de coopération stratégique entre la Chine et les pays africains. M. Gu, directeur du bureau de liaison de la Société chinoise de droit, prône en outre un nouvel ordre juridique mondial pour réajuster et réguler l'ordre de la communauté internationale, et pour guider, garantir et promouvoir les relations internationales et la coopération...
(Agence Ecofin 13/11/14)
Les résultats d’une étude commanditée par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et réalisée par The Urban Association Ltd (TUAL) durant l’année dernière, ont révélé qu’en raison des pertes post-récoltes, près de la moitié des denrées alimentaires produites dans les 11 pays ayant servi de cadre à ce travail ne parviennent pas aux consommateurs. D’après quelques chiffres collectés par l’étude, les quantités de maïs perdues après chaque récolte varient de 5% à 70% de la production totale de...
(Afrique Inside 13/11/14)
Il mène une campagne discrète, ce qui ne veut pas dire inefficace, loin de là. A 77 ans, Henri Lopes ancien Premier ministre du Congo, ambassadeur en poste à Paris depuis 1998 et écrivain émérite pourrait créer la surprise. C’est la seconde fois qu’il postule au poste de Secrétaire Général de la Francophonie, la première fois c’était en 2002 contre Abdou Diouf qui cèdera sa place à la fin du mois à l’occasion du sommet de l’OIF prévu à Dakar...
(APA 13/11/14)
L’Union des agriculteurs du Mozambique (UNAC) a appelé mercredi à l’adoption de mesures incitatives pour la production de bananes dans le pays, dans le cadre de la stratégie visant à promouvoir le développement des communautés à travers la création d’emplois, la formation professionnelle et l’introduction de nouvelles technologies. “Nous voulons des petites unités de transformation pour nous permettre de produire de la confiture, des jus et des chips de banane et il est de la responsabilité du gouvernement de réaliser...
(Xinhua 12/11/14)
Les États-Unis entreprendront un partenariat avec la Chine et les pays d'Afrique pour éradiquer la menace du braconnage, a déclaré lundi un haut responsable des États-Unis, en visite. Catherine A. Novelli, sous-secrétaire d'État à la croissance économique, à l'énergie et à l'environnement, a déclaré à Xinhua lundi que Washington offrirait une assistance matérielle et technique pour apporter une nouvelle impulsion à la lutte contre les crimes contre l'environnement en Afrique. "La faune est un trésor naturel qui doit être protégé...
(Xinhua 11/11/14)
Les législateurs et régulateurs africains devraient aider les entreprises africaines à tirer profit des bénéfices de l'affacturage en créant un environnement propice à la multiplication des instruments, a déclaré lundi la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) dans un communiqué obtenu par Xinhua. Benedict Oramah, vice-président de la banque et responsable du développement des entreprises et des services bancaires aux entreprises, a déclaré que les législateurs et régulateurs ont un rôle à jouer dans le développement des lois appropriées pour permettre aux activités d'affacturage de fleurir sur le continent. Jean-Louis Ekra, président de la banque, a déclaré que l'absence de lois et de réglementations propices...
(Xinhua 10/11/14)
Les leaders économiques africains se sont accordés pour mettre en place un mécanisme de financement contre le virus Ebola, selon une déclaration de l'Union africaine (UA) publiée dimanche. L'UA, la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique et les milieux économiques du continent vont joindre leurs efforts dans la mise en place de ce mécanisme de financement, indique une déclaration de l'UA. Les leaders économiques africains participant à une table ronde se sont engagés...

Pages