| Africatime
Dimanche 01 Mars 2015
(Jeune Afrique 24/02/15)
Jamais deux sans trois. En novembre, Patrice Trovoada a été nommé une nouvelle fois à la tête du gouvernement. Rencontre avec un héritier devenu incontournable sur la scène politique locale. Son père, Miguel Trovoada, fut le tout premier Premier ministre du pays après l'indépendance, il y a quarante ans, puis le premier président élu démocratiquement, en 1991. Patrice, son fils, marche sur ses traces. Nommé en novembre à la tête du gouvernement, et ce pour la troisième fois depuis 2008, cet économiste de formation dispose, avec l'Action démocratique indépendante (ADI), d'une majorité confortable à l'Assemblée.
(RFI 17/02/15)
Au Cameroun, le sommet africain de Yaoundé s’est terminé ce lundi 16 février. Les chefs d'Etat d'Afrique centrale se sont réunis pour tenter d'élaborer une stratégie commune afin de lutter contre le groupe islamiste Boko Haram et de le mettre hors d'état de nuire. Autour du président camerounais Paul Biya étaient présents ses homologues tchadien, gabonais, centrafricain, congolais et équato-guinéen. Dans son discours d’ouverture du sommet, Idriss Déby, président tchadien et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a dit vouloir au terme des travaux de Yaoundé...
(Afrique Inside 17/02/15)
Les chefs d’État se sont réunis à Yaoundé pour élaborer une stratégie visant à éliminer Boko Haram et on annoncé un fonds de 87 millions de dollars pour lutter contre la secte islamiste. « Il nous faut éradiquer Boko Haram », a soutenu le président camerounais Paul Biya à l’ouverture des travaux, organisés sous l’égide de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC). Ce dernier, on s’en souvient a été directement menacé par le groupe terroriste nigérian. Ce sommet extraordinaire des chefs d’état et de gouvernement d’Afrique centrale visait principalement à élaborer une stratégie commune pour annihiler Boko Haram. Autour du président camerounais Paul Biya, étaient présents Idriss Deby Itno...
(Le Point 16/02/15)
C'est avec l'objectif de mettre en place une stratégie commune contre le groupe terroriste nigérian qu’une dizaine de chefs d’État se retrouve à Yaoundé ce lundi. À en croire le ministre Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement camerounais, "la tenue de cette importante rencontre au sommet a été décidée à l’issue d’une concertation, le 31 janvier 2015, en marge du 24e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba". Concrètement, elle est l’aboutissement d’un long processus de mobilisation à l’échelle mondiale amorcé...
(AFP 15/02/15)
Le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly met en garde les dirigeants africains qui tenteraient de s’accrocher au pouvoir, les appelant à entrer dans l'Histoire par "la grande porte" en cédant leur place démocratiquement à la fin de leur mandat. "Tous ceux qui vont insister à s’accrocher au pouvoir, (...) auront en face d’eux une génération que l’on appelle +la génération consciente+ et je pense que ces présidents, plutôt que d'entrer par la grande porte de l’Histoire, vont par leur action...
(PANA 05/02/15)
La capture et l’abat des tortues marines sont à présent qualifiés de crime à Sao Tomé et Principe avec l’entrée en vigueur d’une loi qui prévoit une amende de 200 à 500 euros aux contrevenants, a-t-on appris de bonne source, à Sao Tomé.La source a précisé que, pour l’espèce 'Olivas', dont le statut de conservation est vulnérable, sa capture et la prise des œufs infligent à l’auteur une amende de cinq millions de dobras santoméens (environ 200 euros), tandis que pour l’espèce 'Mão Branca', une espèce menacée, la contravention s’élève à 10 millions dobras santoméens (300 euros).
(Seychelles News Agency 04/02/15)
(Seychelles News Agency) - Les Seychelles, l’archipel de 115 îles situé au large de la côte orientale de l’Afrique, peuvent être considérées comme une référence pour les études sur le développement durable et la création d’emplois « verts » en Afrique. C’est le propos d’un expert sur les emplois durables aux Seychelles, Emanuele de Stefani, qui a récemment participé à un forum à Antananarivo à Madagascar sur l’environnement et la création des emplois « verts ». En s’adressant à la...
(Le Magazine du Manager 19/01/15)
L’Angola et Sao Tomé et Principe décident de renforcer leur coopération. Les questions relatives à la paix, la stabilité et la sécurité régionale poussent les deux gouvernements à poursuivre leurs programmes de coopération existants. A l’ouverture des pourparlers officiels entre l’Angola et une délégation de Sao Tomé et Principe, en visite à Luanda, le chef de l’Etat angolais a déclaré « Nous sommes ouverts et disponibles à tous les programmes qui peuvent être faits à condition qu’ils soient d’intérêt de nos deux pays ». Les deux pays sont convenus sur la nécessité de...
(Média Terre 12/01/15)
Aux environs de l’équateur, à 350Km à l’Ouest des côtes gabonaises et équato-guinéennes, se trouve sur l’atlantique, un archipel de 1001Km2 à peine, constituant ainsi l’un des plus petits Etats d’Afrique appelé Sao Tomé et principe, du nom de ses principales deux îles, dont la première, Sao Tomé, abrite également la capitale du même nom. La ville de Sao Tomé, comme tout le pays d’ailleurs, se prête aujourd’hui à un écotourisme authentique en attendant la manne pétrolière. Le 21 décembre...
(Média Terre 12/01/15)
Au sud-ouest de l’île de Sao Tomé, le parc naturel OBO se déploie audacieusement jusqu’à défier l’atlantique pour occuper, à 152km de là, presque la moitié de l’île de Principe pour remplir une noble tâche : préserver forêts, mangroves, savane et espèces animales, dont plusieurs endémiques, de l’archipel de Sao Tomé et principe. En créole, ‘’OBO’’ signifie ‘’ sauvage et impénétrable’’. Et c’est dans le tout de préserver cette riche jungle naturelle, et aussi de valoriser ce patrimoine naturel et...
(Gabon Eco 30/12/14)
Quelques mois après ses premières projections de croissance sur la Zone CEMAC estimées à 5,6%, la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) révise à 4,9% ses dernières prévisions de croissance de la sous-région. Le prix du baril de pétrole qui connaît une chute historique mondiale en est pour une grande part, responsable. Alors qu'il y a quelques mois, la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) estimait à 5,7%, ses prévisions de croissance 2014 pour la Zone Cemac, elle...
(Gabon Review 23/12/14)
Air Cemac, crise en RCA, terrorisme…Autant de points inscrits à l’ordre du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) tenu ce 22 décembre à Libreville, dont les travaux visaient globalement le rayonnement de l’Afrique centrale. Les travaux de la 28ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) se sont ouverts ce 22 décembre à Libreville. Une rencontre qui s’inscrit en perspective du sommet des chefs d’Etats prévu pour le 7 et...
(Agence Ecofin 18/12/14)
(Agence Ecofin) - ERHC Energy Inc, détenant des actifs en Afrique subsaharienne, a signé un mémorandum d’entente avec une compagnie internationale d’exploitation pétrolière sur le bloc 11 qu’il détient à 100% dans la zone de développement exclusive (EEZ) du São Tomé et Príncipe. Le pétro-gazier texan a rendu publique, le 16 décembre, la signature de cet accord suivant les termes duquel il accepte de donner, à cette compagnie, le droit du premier refus à toute amodiation sur le bloc pour...
(AFP 17/12/14)
Le golfe de Guinée, nouveau centre de gravité de la piraterie en Afrique, peine à se mettre en ordre de bataille face à ce fléau, un an après les résolutions d'un sommet à Yaoundé des pays riverains, avec un mauvais élève déclaré, le Nigeria. Siphonnage de pétrole à bord de cargos détournés, pêche illicite, trafics en tous genres : la zone côtière s'étendant du Sénégal à l'Angola a volé la vedette au golfe d'Aden, où le phénomène, un temps spectaculaire, a quasiment disparu devant le déploiement d'une armada militaire internationale. Sur les neuf premiers mois de 2014, le golfe de Guinée est resté le champion africain
(APA 16/12/14)
APA-Douala (Cameroun) - Un nouveau programme économique visant l’amélioration du climat des affaires vient d’être validé par les dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a appris mardi APA de source officielle. Le nouveau programme repose sur cinq composantes majeures, entre autres, le renforcement de l'intégration régionale, la facilitation du dialogue privé-public, la promotion d'une administration moderne reposant sur le e-governement, l'amélioration de l'efficacité des systèmes judiciaires et une grande adéquation formation-emploi. Des experts venus...
(Afrique Actualité 15/12/14)
Faire de l'Afrique centrale un espace de paix, de solidarité de développement équilibré et de libre circulation des personnes, des biens et des services. Un objectif immense que s'est donnée la Communauté des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Pour y parvenir, l'institution s'attèle depuis 2007 à développer une stratégie structurée autour de trois axes que sont : la paix, la sécurité et la stabilité, les infrastructures et l'environnement. Le secrétaire général de la CEEAC, Ahamad Allam-Mi, s'est réuni à Yaoundé...
(PANA 12/12/14)
Sao Tomé, Sao Tomé et PrincEipe – La Coopérative des producteurs et exportateurs de piment et de vanille (Cepiba) prévoit, pour la fin de l’année, d’exporter près de 10 tonnes de piment vers la France, son principal marché, a-t-on appris d’une source de l’organisation. Selon le président de la Cepiba, Francisco Ramos, la coopérative a lancé la commercialisation du piment emballé avec étiquette informant les consommateurs du délai de la validité du produit. “Nous avons quelques soucis avec notre marché...
(Financial Afrik 10/12/14)
C’est un rapport assez exhaustif que vient de réaliser la Banque Africaine du Développement sur le trade finance. Pas moins de 276 banques établies dans 45 pays africains ont été interrogées sur leurs activités de financement du commerce en 2011 et en 2012. Les résultats obtenus sont édifiants. L’encours des financements commerciaux obtenus à travers les banques en Afrique s’élève entre 300 et 350 milliards de dollars. Ce chiffre représente le tiers des volumes commerciaux réalisés en Afrique. Le niveau...
(Xinhua 09/12/14)
BEIJING (Xinhua) -- Un responsable du ministère chinois du Commerce a indiqué lundi qu'il était infondé et irresponsable d'accuser la Chine de "néo-colonialisme" en Afrique. Liu Junfeng, vice-directeur du département de l'aide étrangère du ministère, a souligné que la Chine fournissait une aide à d'autres pays afin de soutenir leurs efforts pour réduire la pauvreté, améliorer les conditions de vie, accélérer la croissance et renforcer leur autonomie. "Même auparavant, lorsque la Chine était beaucoup moins développée, le peuple a été témoin...
(RFI 09/12/14)
L’organisation Transparency international a publié, le 3 décembre, son rapport 2014 sur l’état de la corruption dans le monde. Sur les 175 pays passés en revue, le premier pays africain le moins corrompu, le Botswana, se classe à la 31e place et la plupart des pays du continent se retrouvent dans les profondeurs du classement. Chantal Uwimana, directrice Afrique à Transparency International, est l’invitée d’Afrique soir et répond aux questions d’Amélie Tulet. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141208...

Pages