La Béac souhaite introduire la biométrie dans la traçabilité des comptes bancaires | Africatime
Dimanche 30 Avril 2017

La Béac souhaite introduire la biométrie dans la traçabilité des comptes bancaires

La Béac souhaite introduire la biométrie dans la traçabilité des comptes bancaires
(Agence d'information d'afrique centrale 13/03/14)

Dans le but de lutter contre le blanchiment des capitaux dans les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), la Banque des États de l’Afrique centrale (Béac) envisage de renforcer son dispositif d’ici 2 ans, en introduisant la biométrie dans ses services

L’annonce a été faite par le vice-gouverneur de l’institution, Tahir Hamid Nguilin, lors de la réunion annuelle du Comité de liaison anti-blanchiment (Clab) tenue fin février à Yaoundé, au Cameroun.

Selon le vice-gouverneur, l’institut d’émission envisage de réformer la centrale des risques et incidents de payements, de manière à pouvoir renforcer la traçabilité des comptes bancaires dans la zone Cémac au moyen de la biométrie.

Tahir Hamid Nguilin a invité les responsables des institutions bancaires, notamment de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, de la Banque centrale des Comores et de la Banque de France réunis dans la capitale à œuvrer pour la révision effective des textes législatifs et réglementaires en vigueur ainsi qu’à veiller à leur appropriation et leur application par les États.

Il a rappelé que le dispositif contre le blanchiment des capitaux devait être constamment amélioré, eu égard aux évolutions technologiques de plus en plus rapides et aux pratiques sans cesse innovantes des « blanchisseurs de capitaux ».
Rock Ngassakys

Commentaires facebook