Vendredi 23 Juin 2017

Afrique centrale : le capital de la BDEAC levé à 1.200 milliards FCFA

Afrique centrale : le capital de la BDEAC levé à 1.200 milliards FCFA
(Agence d'information d'afrique centrale 25/06/14)

Cette somme dont une partie est disponible et l’autre soumise à l’aide des partenaires, permettra à la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), d’appuyer les projets de développement de ses États.

Le montant a été arrêté au cours de la session extraordinaire de la Banque, tenue simultanément avec l’assemblée générale des actionnaires de cette institution, le 24 juin à son siège à Brazzaville. « Les besoins sont énormes, il faut devoir les couvrir en terme de financement en vue d’accompagner les États dans leurs efforts de développement », a déclaré le président de la BDEAC, Michaël Adandé.

Notons que les projets à financer sont liés à l’agro-alimentaire, la transformation du bois ainsi qu’à la réalisation des études destinées à la structuration des filières porcine et avicole.

Évoquant la situation de la Centrafrique, le président de la Banque a félicité les pays de la sous-région pour leur soutien constant. Il a par ailleurs, rassuré la disponibilité de la Banque à participer à la la reconstruction de ce pays en conflit, au départ politique et actuellement religieux. « La Banque n’attend pas. Récemment nous avons signé des conventions pour des projets en RCA, grâce à un accompagnement de la France. Nous avons également lancé les études dans les secteurs qui sont prioritaires à la Banque notamment l’énergie, les routes et le chemin de fer », a-t-il souligné.

Intervenant pour sa part sur la vacation du poste de vice-président de cette institution depuis quelque temps, le président de l’Assemblée générale, Christophe Akagha Mba, a promis de soumettre la question au jugement des chefs d’État.

Validant les comptes de l’exercice 2013, le président de l’Assemblée générale a salué le travail battu par la Banque en vue de la mise en œuvre du plan stratégique 2013-2017. Car, initialement prévu pour 150 milliards FCFA, le volume des engagements a été porté à plus de 167 milliards FCFA. En tant qu'actionnaire de la BDEAC, la partie congolaise était représentée par la ministre des Petites et moyennes entreprises, Adélaïde Moungani. Le président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), Pierre Moussa, a également participé à cette rencontre.

Lopelle Mboussa Gassia

Commentaires facebook