Dimanche 19 Novembre 2017

São Tomé-et-Príncipe officialise ses noces avec Pékin

São Tomé-et-Príncipe officialise ses noces avec Pékin
(Jeune Afrique 27/12/16)
Le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, à droite, et son homologue, Urbino Botelho, le 26 décembre à Pékin.

Cinq jours après avoir officialisé son ralliement au principe de « Chine unique », Urbino Botelho le ministre des Affaires étrangères de l'archipel lusophone était à Pékin ce lundi pour rétablir officiellement les liens diplomatiques avec la Chine.

Le rétablissement des relations diplomatiques entre São Tomé-et-Príncipe et la Chine, lundi 26 décembre à Pékin, avait de forts accents économiques. Si le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, et son homologue, Urbino Botelho, ont signé un communiqué commun officialisant la reprise de leurs relations diplomatiques, ce sont surtout les opportunités d’investissements offertes par l’archipel qui ont occupé le devant de la scène.

« São Tomé-et-Príncipe bénéficie de très bonnes conditions de développement de son commerce et de ses affaires », a assuré Urbino Botelho, cité par Reuters, appelant à ce que le renouveau des relations politiques permette une discussion avec les sociétés chinoises.

« São Tomé-et-Príncipe bénéficie d’une localisation stratégique dans le Golfe de Guinée et d’un potentiel d’investissements dans les mines, dans l’agriculture, dans la construction de ports et d’aéroports », a-t-il encore indiqué.

« Une diplomatie des dollars »

De quoi mettre de l’eau au moulin de Taïwan, politiquement séparé de la République populaire de Chine depuis la prise du pouvoir par les communistes à Pékin en 1949, qui dénonçait « une diplomatie des dollars » après que le cabinet du Premier ministre de São Tomé a annoncé la rupture de leurs liens diplomatiques dans un communiqué diffusé mardi 20 décembre, sur le site d’information Tela Non.

Commentaires facebook