De nouvelles stratégies pour la réduction du déficit d’huile de palme en Afrique centrale | Africatime
Vendredi 28 Avril 2017

De nouvelles stratégies pour la réduction du déficit d’huile de palme en Afrique centrale

De nouvelles stratégies pour la réduction du déficit d’huile de palme en Afrique centrale
(APA 06/04/17)

APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales.

Les participants ont adopté des mesures pour remédier à cette situation tout en limitant l’impact écologique de cette filière sur les forêts à haute valeur de conversion, la perte de la biodiversité et les moyens de subsistance des communautés locales.

Il s’agit, entre autres, d’une meilleure organisation de la chaine de production à la consommation, en passant par la distribution, en y associant aussi bien des structures privées que publiques, ainsi que des institutions de financement à l’instar de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) ainsi que les banques commerciales.

En outre, il a été recommandé à la CEEAC d’étudier la possibilité d’élaborer une stratégie sous-régionale sur le développement de l’éco-agriculture sur toutes les cultures industrielles dans les zones agro-écologiques (coton, karité, cacao, café, thé, etc.) en lien avec la politique agricole commune.

A cela s’ajoute la mobilisation des institutions et des outils financiers existants au niveau sous-régional et international, en vue du financement de l’éco-agriculture, en y intégrant la stratégie de la filière huile de palme.

Commentaires facebook