Dans le monde | Africatime
Jeudi 23 Février 2017

Dans le monde

(AFP)

L'agent neurotoxique le plus mortel utilisé comme arme chimique, le VX, a été détecté sur le visage du demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord assassiné la semaine dernière à Kuala Lumpur, a annoncé vendredi la police malaisienne.

Des traces de VX, une version plus mortelle du gaz sarin, ont été retrouvées dans des échantillons prélevés sur le visage et les yeux de Kim Jong-Nam, qui avait été attaqué par deux femmes à l'aéroport international de Kuala Lumpur le 13 février.

(AFP)

Les pourparlers de Genève entre belligérants syriens, présentés par l'ONU comme une opportunité "historique" de mettre fin à six ans d'un conflit dévastateur, s'annoncent très difficiles et nombre de questions restent en suspens vendredi, sur l'ordre du jour ou les modalités des discussions.

En ouvrant officiellement les discussions jeudi soir au Palais des nations de Genève (Suisse), l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura a solennellement appelé les camps ennemis à la "responsabilité historique".

(AFP)

Cumulant les casquettes chez Nissan, Renault et Mitsubishi, le PDG globe-trotter Carlos Ghosn est l'un des grands noms du secteur automobile mondial, à la tête d'une alliance inédite qu'il a contribué à mettre au point.

Homme fort de Nissan depuis 17 ans, M. Ghosn vient d'y céder la direction exécutive à son dauphin Hiroto Saikawa, mais reste président du conseil d'administration.

Ce Franco-libano-brésilien qui aura 63 ans début mars demeure parallèlement PDG du français Renault et dirige depuis fin 2016 le conseil d'administration de Mitsubishi.

(AFP)

Un retour à la simplicité, où la différence se joue sur les matières ou les détails, a marqué jeudi la semaine de la mode femme à Milan, avec une pointe d’excentricité un brin sexy chez Fendi et Prada.

Fendi propose ainsi une élégance désinvolte avec une garde-robe pour ladys chic à l'esprit libre. Les mannequins arpentent l'interminable podium en bois au son de la célèbre ballade d'Ennio Morricone "Sean, Sean" plongeant le spectateur dans l'atmosphère des années 1970, que l'on retrouve dans certaines tuniques un brin bohème ou des mises ethniques réalisées au crochet.

(AFP)

L'ONU a solennellement appelé jeudi les frères ennemis syriens à faire preuve de "responsabilité historique" pour mettre fin au conflit qui ravage leur pays depuis six ans, à l'ouverture de difficiles pourparlers de paix à Genève.

"Vous avez l'opportunité et la responsabilité historique de mettre fin à un conflit sanglant", a insisté l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura lors d'une cérémonie officielle au Palais des Nations de l'ONU.

(AFP)

Dans l'ombre de la bataille de Mossoul, fief irakien du groupe État islamique (EI), des rebelles syriens soutenus par l'armée turque sont entrés jeudi dans le centre d'Al-Bab, bastion jihadiste dans le nord de la Syrie.

Plusieurs groupes rebelles ont affirmé que ce dernier bastion de l'EI dans la province d'Alep avait été pris, mais Ankara a indiqué que des "opérations de ratissage" se poursuivaient.

Située à 25 kilomètres au sud de la frontière turque, cette ville d'environ 100.000 habitants est devenu un enjeu stratégique pour plusieurs acteurs du conflit.

(AFP)

Le plus proche conseiller du président américain Donald Trump a salué le rassemblement du camp conservateur autour du nouveau locataire de la Maison Blanche, proclamant l'avènement d'un nouveau "nationalisme économique".

"Un nouvel ordre politique est en train de se former", a déclaré jeudi Stephen Bannon, conseiller de l'ombre avare de déclarations publiques, lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC, devant laquelle le président républicain doit s'exprimer vendredi à partir de 15h00 GMT.

(AFP)

La brume matinale n'est pas encore levée lorsque les combattants irakiens s'élancent à pied ou à bord de véhicules blindés vers l'aéroport de Mossoul où les attendent des jihadistes au milieu des décombres.

"J'aime ce bruit", confie le lieutenant Ahmed en suivant le ballet des roquettes tirées par les hélicoptères sur des positions supposées du groupe État islamique (EI).

Le militaire est posté au sommet d'une petite colline à proximité du village d'Al-Bousseif, reconquis depuis le lancement de l'offensive sur Mossoul-ouest dimanche.

(AFP)

Les forces progouvernementales yéménites, en guerre contre les rebelles chiites Houthis, ont progressé au nord et à l'est de Mokha, sur la mer Rouge, au prix de combats meurtriers ayant fait 23 tués en 24 heures, ont indiqué jeudi des sources militaires et médicales.

Moins de deux semaines après avoir repris la ville portuaire de Mokha (sud-ouest), les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont poursuivi leur traque des rebelles, avançant jusqu'à Yakhtul, localité située 14 km plus au nord et où s'étaient repliés les Houthis, ont précisé des sources militaires.

(AFP)

Le successeur du président équatorien Rafael Correa sera finalement désigné en avril lors d'un second tour risqué pour la gauche au pouvoir, qui opposera le socialiste Lenin Moreno à l'ex-banquier de droite Guillermo Lasso.

Une victoire de Guillermo Lasso constituerait un nouveau revers pour la gauche latino-américaine, affaiblie par les virages conservateurs en Argentine, au Brésil et au Pérou.

(AFP)

La justice angolaise a requis jeudi des peines de six à huit ans de prison contre 37 personnes accusées d'une mystérieuse tentative de coup d’État contre le président José Eduardo dos Santos qui aurait échoué aux portes de son palais il y a un an.

Les médias d’État angolais ont révélé en novembre dernier, à la surprise générale, qu'un complot contre le chef de l’État, au pouvoir depuis 1979, avait été déjoué le 30 janvier 2016.

(AFP)

Quand la nouvelle égérie du carnaval de la plus grande chaîne de télévision brésilienne a été présentée, les téléspectateurs ont été pris de cours : elle n'était pas nue.

La Globeleza, contraction de Globo, le média en question, et du mot beauté en portugais (beleza), est une véritable institution.

Chaque année depuis 1991, une jeune fille, le plus souvent noire, jeune et jolie, dansait la samba dans son plus simple appareil, le corps recouvert seulement par quelques touches de peinture.

(AFP)

Trois groupes rebelles syriens pro-turcs ont annoncé jeudi avoir pris la ville d'Al-Bab, fief du groupe État islamique (EI) dans la province septentrionale d'Alep, Ankara affirmant toutefois que de vastes opérations de ratissage sont encore en cours.

Le correspondant de l'AFP, qui a pu se rendre à Al-Bab, a vu des rebelles dansant dans les rues au son de chants de la révolution, tandis que d'autres insurgés, assis sur la chaussée, étaient en train de prendre leur petit-déjeuner, l'air soulagé, malgré les tirs entendus au loin.

(AFP)

Une violente tempête a balayé jeudi le Royaume-Uni, tuant une femme dans le centre du pays et entraînant de nombreuses annulations de vols et de trains.

La femme âgée de 29 ans a été tuée dans la matinée à Wolverhampton, à la périphérie de Birmingham, en pleine rue, atteinte à la tête par la chute de débris en bois d'un immeuble voisin, ont annoncé les services de secours des West Midlands.

(AFP)

ONG et pays donateurs réunis depuis jeudi à Oslo vont tenter de lever une aide humanitaire d'urgence à destination des millions de déplacés d'un "conflit oublié", menacés de famine dans le nord-est du Nigeria où sévit le groupe jihadiste Boko Haram.

L'objectif des Nations unies est de récolter jeudi et vendredi dans la capitale norvégienne jusqu'à 1,4 milliard d'euros d'engagements pour la région du lac Tchad, bordé par le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Tchad.

(AFP)

Le premier laboratoire épidémiologique de haute sécurité P4 de Chine, qui abritera les souches les plus dangereuses des virus connus, en coopération avec la France, a franchi une nouvelle étape jeudi avec son accréditation par les autorités chinoises.

Situé près de Wuhan, dans le centre de la Chine, ce lieu ultrasensible, le premier de ce type dans le pays, a reçu sa certification lors d'une cérémonie en présence du Premier ministre Bernard Cazeneuve, en visite officielle en Chine.

(AFP)

Des centaines de militants pro-palestiniens ont manifesté jeudi à Sydney contre la visite en Australie du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le qualifiant de "criminel de guerre".

M. Netanyahu est arrivé mercredi en Australie pour une visite de quatre jours, la première sur l'île-continent d'un chef de gouvernement israélien en exercice.

(AFP)

Le beau-frère du roi d'Espagne, Inaki Urdangarin, condamné à six ans de prison dans une affaire de corruption, a été laissé libre jeudi et pourra attendre en Suisse, où il réside, une décision définitive de la justice.

A Palma de Majorque, les trois juges qui l'avaient condamné la semaine dernière ont décidé, jeudi, son maintien en liberté.

Le mari de l'infante Cristina devra seulement se présenter chaque mois à une autorité judiciaire de son pays de résidence, la Suisse, et annoncer ses éventuels séjours hors d'Europe.

(AFP)

Le chanteur de pop marocain Saad Lamjarred, mis en examen pour "viol aggravé" et écroué en France, a été entendu par des policiers dans une autre affaire d'agression sexuelle présumée, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

(AFP)

Après des dégâts économiques, techniques ou financiers, les pirates informatiques, quels que soient leur mobiles, vont bientôt causer leurs premiers morts en provoquant des accidents, préviennent des experts.

"Demain, on va avoir des morts" assurait fin janvier, lors du Forum international de la cybersécurité (FIC), Guillaume Poupard, directeur général de l'Agence nationale française de la sécurité des services d'information (Anssi). "Il faut vivre avec cette hypothèse et s'y préparer".

(AFP)

Au milieu des flots étincelants de la mer d'Arabie, face à la mégalopole de Bombay, devrait se dresser d'ici quelques années la statue colossale et controversée d'un roi-guerrier hindou brandissant son épée. Un projet politico-religieux considéré comme démesuré par ses détracteurs.

Ce mémorial consacré au roi marathe du XVIIe siècle Chhatrapati Shivaji, un vieux rêve des partis politiques de l'Etat du Maharashtra (ouest de l'Inde) dont Bombay est la capitale, prend corps: fin décembre, le Premier ministre indien, le nationaliste hindou Narendra Modi, en a posé la première pierre.

(AFP)

A l'extrémité nord du Qatar, à quelque 80 km au nord de Doha et au bout de la "Route 77" se dresse la cité interdite de Ras Laffan, présentée comme la "capitale mondiale du gaz".

Derrière ses portes bien gardées, la cité abrite 30.000 personnes et on peut y trouver les meilleures truffes blanches du Qatar, à ce qu'on dit, ainsi qu'un projet de protection de tortues marines. Mais Ras Laffan est surtout un des sites industriels les plus imposants du monde.

(AFP)

"N'importe qui peut être réfugié": l'artiste chinois dissident Ai Weiwei achève un documentaire sur la crise migratoire. Il porte à cette occasion un regard sévère sur l'état du monde et des Etats-Unis de Donald Trump en particulier, dans une interview à l'AFP.

"Ce qu'on appelle la crise des réfugiés est en fait une crise humanitaire (...) N'importe qui peut être réfugié. Cela pourrait être vous ou moi", estime l'artiste dans son studio du quartier branché de Prenzlauer Berg, à Berlin.

(AFP)

Un groupe de dix-huit réfugiés afghans expulsés d'Allemagne est arrivé jeudi à Kaboul, au lendemain de l'adoption par le gouvernement allemand d'un projet de loi visant à accélérer les expulsions, ont indiqué des responsables.

Les dix-huit hommes, jeunes pour la plupart, sont arrivés en provenance de Munich à l'aéroport de Kaboul peu avant 07H30 locales jeudi, a annoncé à l'AFP le chef de la police aéroportuaire Taimoor Shah Hamidi.

Un responsable de l'aéroport a également confirmé cette information à l'AFP, affirmant qu'un "homme âgé" se trouvait parmi eux.

(AFP)

Ils ont enfin pu pousser un ouf de soulagement. Depuis mercredi, ils sont citoyens américains et, pour la plupart, critiques de la vaste opération anti immigrés clandestins de Donald Trump.

Ils sont 25.000 à avoir obtenu le précieux sésame depuis le 14 février, la semaine du "President's Day", propice aux prestations de serment.

Des sept citoyens interrogés par l'AFP lors de l'une des 162 cérémonies qui se sont tenues à travers tout le pays, cinq ont fait part de leurs réserves sur la nouvelle politique migratoire.

(AFP)

Un nouvel attentat à la bombe a frappé jeudi Lahore, capitale culturelle du Pakistan, tuant au moins huit personnes et faisant encore monter la tension et le malaise dans le pays après deux semaines noires.

Il s'agit du 10e attentat ou évènement violent à frapper le Pakistan en onze jours. Au moins 136 personnes ont été tuées au cours de cette période, selon un décompte de l'AFP.

(AFP)

Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve a accueilli jeudi à Wuhan en Chine un train de marchandises parti de Lyon en France, saluant cette nouvelle liaison ferroviaire "stratégique" pour l'économie française.

Cette liaison, qui bénéficie de subventions publiques chinoises, a été ouverte en avril 2016 et s'intègre aux "nouvelles routes de la Soie" que Pékin développe à grands coups de milliards entre la Chine et l'Europe.

(AFP)

La République tchèque se dote d'un organisme anti-désinformation à l'approche des élections législatives et présidentielle, au moment où Moscou est accusé par l'Otan et l'UE de lancer des campagnes de désinformation pour influencer la politique d'autres pays.

Le "Centre de lutte contre le terrorisme et les menaces hybrides (CTHH)" a été mis en place au début de l'année, auprès du ministère tchèque de l'Intérieur.

"L'une des tâches du centre est de démasquer d'éventuelles attaques dirigées contre les élections libres", a souligné le ministre de l'Intérieur, Milan Chovanec.

(AFP)

Les forces irakiennes ont pénétré dans l'aéroport désaffecté de Mossoul (nord), pour la première fois depuis la prise par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) de la deuxième ville d'Irak en 2014.

Appuyées par des avions, des drones et des hélicoptères, elles ont déclenché l'assaut jeudi contre l'aéroport situé à la périphérie sud-ouest de la ville, sans rencontrer de forte résistance des jihadistes.

(AFP)

Les médias officiels à Pyongyang ont tiré jeudi à boulets rouges sur la Malaisie qui enquête sur l'assassinat à Kuala Lumpur du demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord, fustigeant des investigations illégales et politisées.

Rompant le silence depuis le spectaculaire assassinat qui a coûté la vie à Kim Jong-Nam le 13 février à l'aéroport de la capitale malaisienne, l'agence de presse KCNA a accusé Kuala Lumpur d'être responsable du décès et de comploter avec la Corée du Sud, ennemi juré du Nord.

(AFP)

Les autorités cubaines ont confirmé mercredi avoir rejeté les demandes de visas de plusieurs dignitaires étrangers, dont le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA) Luis Almagro, invités à Cuba pour une cérémonie organisée par la dissidence.

Condamnant une "grave provocation", La Havane a confirmé mercredi soir "avoir décidé de refuser à des citoyens étrangers l'entrée sur le territoire national", dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

(AFP)

Un médecin, inconnu de la classe politique haïtienne, Jack Guy Lafontant, a été nommé Premier ministre par le Président haïtien Jovenel Moïse, une annonce faite mercredi soir via le compte officiel Twitter du chef de l'Etat.

Cette annonce met un terme à plus de deux semaines de suspens.

Le choix de ce gastro-entérologue, professeur à la faculté d'Etat à Port-au-Prince et membre de l'American college of gastroenterology, est une surprise.

Jack Guy Lafontant, inconnu de la classe politique haïtienne, est un ami du chef de l'Etat Jovenel Moïse, investi le 7 février.

(AFP)

Malgré le froid mordant, ils sont plus de 100 à être venus assister dans un parc d'Ankara au cours magistral de Sevilay Celenk, l'une des milliers d'universitaires limogés depuis une tentative de coup d'Etat en Turquie.

Comme elle, plusieurs des quelque 5.000 professeurs emportés par les purges lancées après le putsch manqué continuent de transmettre leur savoir dans les rues et les parcs d'Ankara, une manière de protester contre l'"injustice".

(AFP)

Le paludisme, qui a fait plus de 400.000 morts dans le monde en 2015, devient plus résistant aux traitements antipaludéens: après l'Asie du Sud, un cas de résistance au principal médicament, l'artémisinine, a été observé pour la première fois en Afrique.

Cette découverte, objet d'une communication mercredi dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine, est préoccupante pour les efforts mondiaux de contrôle du paludisme et de surveillance de la résistance du parasite à l'artémisinine.

(AFP)

L'émissaire spécial de l'ONU pour la Syrie a entamé jeudi matin d'intenses consultations avec les représentants du régime syrien et de l'opposition, avant de lancer officiellement "Genève 4", la quatrième série de pourparlers de paix à Genève.

Trois rencontres ont déjà eu lieu en 2016 sous l'égide de l'ONU sans parvenir à ramener la paix en Syrie, où plus de 310.000 personnes sont mortes et plusieurs millions ont dû fuir sur les routes pour échapper à six années de guerre.