Vendredi 20 Avril 2018

Rwanda

(APA 11/12/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Rwanda a été désigné pour accueillir la 20è édition de la Conférence internationale sur le Sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA en Anglais), a annoncé samedi à Abidjan, le Président de l’ICASA, Dr Ihab Ahmed par ailleurs Président de la Société africaine anti-Sida (SAA), à la clôture de la 19è édition de cette conférence présidée par le Vice-Président ivoirien, Daniel Kablan Duncan. Se félicitant du choix de son pays, la ministre Rwandaise de la santé, Dr Diane Gashumba a promis une ‘’garantie pour le succès dans l’organisation de cette conférence’’.
(Le Point 06/12/17)
Porté depuis 2012 par Aphrodice Mutangana et ses acolytes, KLab est l'incubateur d'innovations rwandais le plus dynamique. Tout le monde y accourt. Dirigeants d'entreprise, présidents, ministres, jeunes entrepreneurs : tous se bousculent pour visiter le Rwanda. Ses parcs nationaux, ses animaux, son aéroport, mais pas que. Depuis 2012, l'un des endroits les plus visités de la capitale Kigali est bien le KLab, un incubateur qui accueille entrepreneurs, porteurs de projets et jeunes enfants avides d'apprendre à coder. Il y a quelques mois, même la chaîne de télévision internationale TV5 Monde a choisi Kigali et le KLab pour sa nouvelle offre numérique 100 % africaine. L'occasion pour la chaîne francophone de remettre ce 6 décembre le prix TV5Monde de l'innovation à...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Le gouvernement rwandais et la Banque mondiale ont signé un accord financier d’une valeur de 125 millions $ au titre de l’Opération d’appui aux politiques de développement (DPO) du secteur énergétique rwandais. L’information a été rapportée par le quotidien The New Times. Cette enveloppe prendra la forme d’un prêt concessionnel et permettra d’accompagner les actions entreprises par le pays, en faveur du secteur énergétique, dans le cadre de sa Stratégie nationale de transformation portant sur la période 2017-2024. En outre, elle devrait contribuer, entre autres, à renforcer la transparence et la responsabilité dans les programmes d’électrification, améliorer la qualité des services d’approvisionnement, réduire les pertes d’énergie et assurer la viabilité financière sur le long terme du secteur énergétique. Cet appui...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Emerging Africa Infrastructure Fund s’est engagé à hauteur de 21,6 millions $ dans le cadre d'une initiative de Partenariat Public-Privé (PPP), pour la construction d'une infrastructure d'adduction d'eau au Rwanda. L'institution de financement arrangera un prêt sénior de 19 millions $ et un autre prêt junior de 2,6 millions $, pour le compte de Metito, une société leader mondial dans la gestion des adductions d'eau et maison mère à 100% de la Kigali Water Ltd. Le projet, d'un coût total de 60,8 millions, $ bénéficiera aussi d'un prêt de 18 millions $ de la Banque Africaine de Développement, portant le total de l'endettement au profit du projet, à hauteur de 40,6 millions $. Le reste du financement sera apporté par...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en visite au Kenya a annoncé mardi que son pays allait ouvrir une ambassade au Rwanda en vue de renforcer l'influence diplomatique de l'Etat hébreu en Afrique. Avec ses déplacements en Afrique, M. Netanyahu cherche à convaincre les pays de ce continent de soutenir Israël au sein des institutions internationales telles l'ONU, où Israël est vivement critiqué pour l'occupation des territoires palestiniens. "Nous allons ouvrir une ambassade à Kigali", a indiqué le bureau de Benjamin Netanyahu en le citant à l'issue d'une rencontre avec le président rwandais Paul Kagame au Kenya. L'ouverture de cette ambassade "fait partie de l'extension de la présence d'Israël en Afrique et de l'approfondissement de sa coopération avec les Etats...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Agence Ecofin 29/11/17)
Selon le rapport sur le commerce et l'investissement de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) paru au cours de ce mois, les échanges commerciaux entre les pays membres et le reste du monde ont chuté de 19,5 % pour la deuxième année consécutive, en 2016. L’année dernière, le commerce global de la région la plus dynamique d’Afrique est tombé à 44,6 milliards $, loin des 55,4 milliards $ totalisés en 2015. Ce ralentissement continu observé depuis 2015, est essentiellement dû à la chute des prix des produits d’exportation et du trend de la demande mondiale. En effet, la morosité de l’environnement économique mondial a été défavorable à l’Afrique de l’Est. Une situation qui a fortement contribué à la baisse des...
(Agence Ecofin 28/11/17)
Le gouvernement rwandais prévoit d’ajouter à son stock de volailles, environ 4 millions d’individus supplémentaires à l’horizon 2023. L’annonce a été faite par Geraldine Mukeshimana (photo), ministre rwandaise de l’agriculture et des ressources animales. D’après la dirigeante, cette manœuvre permettra d’accroître la production d’œufs actuellement de 7 914 tonnes par an de plus de 143% sur cette période afin de répondre aux besoins de la population en protéines animales contribuant ainsi à l’amélioration de son état nutritionnel. Pour rappel, la population de volailles du Rwanda comprend actuellement 7 millions d’individus. La demande en œufs du pays a été estimée en 2015 à environ 13 200 tonnes. Le pays satisfait la totalité de ses besoins grâce à des importations principalement en...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(AFP 25/11/17)
La condamnation de l'opposante rwandaise Victoire Ingabire à 15 ans de prison pour "minimisation du génocide" a violé son droit à l'expression, a jugé vendredi la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP). Dans un arrêt rendu vendredi et dont l'enregistrement audio a été publié tard dans la soirée, la CADHP a ordonné au Rwanda "de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir la requérante dans ses droits". Saisie en 2014 par Mme Ingabire, la Cour a cependant souligné qu'elle n'est pas une instance d'appel des décisions rendues par la justice rwandaise et a refusé d'ordonner...
(Jeune Afrique 24/11/17)
De Grace Mugabe à Wassila Ben Ammar en passant par Leïla Trabelsi, Agathe Habyarimana ou encore Simone Gbagbo, beaucoup de femmes sont considérées, à tort ou à raison, comme étant à l'origine de la chute politique de leur mari. Dès les premières heures de la prise de pouvoir par l’armée, le 14 novembre, les plus folles rumeurs ont circulé sur Grace Mugabe. Était-elle en fuite ou détenue par les militaires ? Tout le monde cherchait celle dont l’irrésistible ascension a précipité la chute de son vieux mari. Ses indécentes virées shopping, sac de luxe au bras, auraient pu faire tomber la femme la plus honnie du pays. C’est finalement son goût immodéré du pouvoir qui a causé la révolte de la...
(RFI 24/11/17)
Suite à la diffusion des images de migrants africains vendus aux enchères comme esclaves en Libye, le Rwanda se dit prêt à accueillir jusqu'à 30 000 migrants sur son sol. Une annonce faite mercredi par la ministre des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo qui indique que le nombre exact, les moyens et les modalités sont encore l'objet de discussions. Les images de CNN ont suscité une avalanche de réactions diplomatiques indignées. Mardi, le président de la Commission de l'Union africaine a lancé un appel. « J'exhorte les Etats membres qui disposent des moyens logistiques requis à les mettre à la disposition pour faciliter l'évacuation de la Libye des migrants africains qui le désirent », a déclaré Moussa Faki Mahamat, avant de...
(Le Monde 23/11/17)
Pour Human Rights Watch, « passages à tabac, électrochocs et simulacres d’exécution » infligés par l’armée sèment la peur chez de nombreux Rwandais. Jeudi 23 et vendredi 24 novembre, le Rwanda est à l’ordre du jour d’une séance ordinaire du Comité contre la torture des Nations unies, un organe chargé de surveiller la manière dont les pays appliquent la Convention internationale contre la torture. Ce sera l’occasion pour les experts indépendants du comité d’interpeller le gouvernement rwandais sur sa propre mise en œuvre du traité, ratifié par Kigali en 2008, et d’examiner des allégations selon lesquelles ce dernier viole la convention. Le comité va avoir du pain sur la planche. Depuis au moins sept ans, l’armée rwandaise a fréquemment arrêté,...
(AFP 23/11/17)
Le Rwanda est prêt à accueillir jusqu'à 30.000 migrants africains vivant dans des conditions inhumaines en Libye où une récente vente d'esclaves noirs à suscité l'indignation dans le monde, a annoncé mercredi à l'AFP la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo. "Le Rwanda discute actuellement pour voir comment il peut aider à accueillir des migrants prisonniers en Libye", a déclaré la ministre rwandaise des Affaires étrangères. "Le nombre et les moyens (de les accueillir) sont encore en discussion, mais le Rwanda estime à environ 30.000" le nombre de migrants pouvant être accueillis, a-t-elle ajouté.
(APA 23/11/17)
APA - Dakar (Sénégal) - Le Rwanda s’est dit disposé à collaborer « étroitement » avec l'Union Africaine, le secteur privé et d’autres partenaires, afin d’assurer des ‘’conditions d'accueil et de confort minimum’’ aux Africains encore retenus captifs en Libye, indique un communiqué parvenu jeudi à APA. « Le Rwanda n'a pas la prétention de pouvoir accueillir tout le monde, mais la porte est grande ouverte », note un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de la Communauté de l'Afrique de l'Est. Réaffirmant la philosophie politique du Rwanda actuel et son histoire, Kigali refuse de rester silencieux alors que des êtres humains se font maltraiter et vendre comme du bétail. Le Rwanda se dit choqué par...
(APA 23/11/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Le gouvernement rwandais a adressé mercredi un « message de solidarité envers nos frères et sœurs africains encore retenus captifs » en Libye, en réaction à la diffusion d’images télévisées montrant la vente de migrants comme esclaves dans ce pays. « Le Rwanda, comme le monde entier, a vu avec horreur les images du drame qui se joue en ce moment en Lybie, où des hommes, des femmes et des enfants qui ont décidé de prendre le chemin de l'exil se retrouvent réduits en esclavage. Considérant la philosophie politique du Rwanda actuel et notre histoire, nous ne pouvons pas rester silencieux alors que des êtres humains se font maltraiter et vendre comme du bétail », indique un...

Pages

(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - Le conglomérat industriel Rai group devrait procéder prochainement à la signature d’un accord avec le gouvernement rwandais, portant sur la mise en place d’une plantation de cannes à sucre de 8 000 hectares, afin de satisfaire la demande nationale en sucre. C’est ce qu’a confié François Kanimba, le ministre rwandais du commerce et de l'industrie au Rwanda today. Cette plantation nécessitera un investissement de 300 millions $, et sera localisée dans le district de Kayonza, dans l’Est du pays. En choisissant de se déployer dans le secteur sucrier rwandais, le groupe Rai espère ainsi talonner le groupe Madhvani, l’un des leaders est-africains du sucre et propriétaire de la compagnie Kabuye sugar. Celle-ci représente la seule usine de...
(Le Parisien 28/01/17)
Plus de 20 ans après le génocide rwandais, un prêtre hutu de 62 ans est mort jeudi, à Trappes, des suites d’un arrêt cardiaque. Le sexagénaire avait été interpellé l’an dernier par les gendarmes pour crime contre l'humanité à son domicile du square Henri Wallon. La justice reprochait à Martin Kabalira, ex-aumônier militaire proche du pouvoir et de la famille du l'ancien président rwandais Habyarimana, d'avoir fait tuer entre 25 et 1000 étudiants d'une université et leur famille en les désignant aux tueurs armés de machettes. Entre d'avril à juillet 1994, l'Onu a déploré 800 000 morts, victimes de l'élimination systématique du peuple Tutsi par les Hutus. Selon nos informations, 90 personnes accusées d'avoir participé à cette horreur se cachent...
(Radio Canada 26/01/17)
Des élèves du Rwanda n'ont plus à marcher deux heures pour aller à la maternelle, grâce à des bénévoles de Sudbury. L'organisme Le Chemin de la lumière/Inzira y'urumuri a amassé suffisamment de dons dans le Nord de l'Ontario pour construire une classe dans le village de Kavumu, et c'est avec beaucoup de satisfaction qu'ils ont assisté à son inauguration pendant le temps des Fêtes.
(Xinhua 25/01/17)
La police rwandaise a annoncé lundi avoir intercepté douze ressortissants burundais soupçonnés d'être transportés vers des pays du Moyen-Orient dans le cadre d'un programme de traite des êtres humains. Les Burundais ont été interceptés plus tôt ce mois-ci à la frontière d'Akanyaru entre le Rwanda et le Burundi sur leur chemin vers le Rwanda, l'Ouganda et le Kenya, a indiqué la police. Selon le porte-parole adjoint de la police, Lynder Nkuranga, les Burundais, dont onze femmes, étaient destinés à Oman, à l'Arabie saoudite et au Qatar. La police a indiqué que trois suspects dont un Burundais et deux Kenyans avaient été arrêtés dans le cadre de l'affaire. S'exprimant au quartier général de la police rwandaise, les victimes ont affirmé que...
(Xinhua 23/01/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Dans la capitale rwandaise, Kigali, la fête du printemps chinoise a été marqué cette année dans un grand hôtel local. Cet événement de deux jours les 19 et 20 janvier est organisé conjointement par le ministère rwandais de la Culture et des Sports et par l'ambassade de Chine au Rwanda. La Fête du printemps est l'un des plus grands moments de l'année pour les Chinois, et il est célébré selon la tradition au moment du changement d'année lunaire. C'est l'occasion pour les gens de rentrer dans leur région d'origine pour se réunir en famille. La Nouvelle Année lunaire débutera cette année le 28 janvier 2017, marquant l'entrée dans l'Année du Coq pour les Chinois, selon le zodiaque...
(Xinhua 20/01/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La ville de Kigali est en train de mettre en application la disposition du règlement municipal qui permet aux autorités de pénaliser les gens qui achètent des marchandises auprès des vendeurs ambulants afin d'éradiquer la vente de rue. Les autorités invoquent le règlement municipal de mai 2015 sur les affaires illégales et la gestion des marchés libres. Il prévoit une amende de 12 dollars américains pour les contrevenants, les vendeurs et les acheteurs. L'application de la loi entrera en vigueur une semaine après l'annonce de mercredi par la ville, selon les autorités. Les autorités municipales soutiennent que le commerce ambulant compromet le développement des affaires, l'hygiène et la sécurité ainsi que la croissance économique du pays. S'adressant...
(Agence Ecofin 20/01/17)
Lors du World Economic Forum de Davos qui se tient du 17 au 20 janvier 2017, à Davos en Suisse, Irina Bokova, la directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a présenté le Rwanda comme un des exemples de réussite du développement d’Internet dans le monde. La responsable a appelé les nombreux pays qui présentent encore un faible taux de pénétration d’Internet à faire preuve du même leadership national que ce pays d’Afrique de l’Est pour connecter et améliorer les conditions de vie des 3,9 milliards de personnes qui ne le sont pas encore. Irina Bokova s’exprimait lors d’une séance spéciale de la Commission « Le large bande au service du développement...
(Xinhua 19/01/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le ministère rwandais de la Santé a publié une alerte à l'épidémie de grippe aviaire quelques jours après le signalement de cette maladie en Ouganda, pays voisin. Cette alerte mercredi survient au lendemain de l'annonce par le ministère de l'Agriculture d'une interdiction temporaire sur l'interdiction d'importation de poulet et d'autres produits de volaille des pays affectés, dont l'Ouganda et plusieurs pays européens. On soupçonne la présence d'un foyer de cette maladie autour du lac Victoria, où des oiseaux migratoires ont été retrouvés morts dans les régions d'Entebbe, de Masaka et de Karangala. Dans un communiqué, le ministère rwandais de la Santé a déclaré qu'on soupçonnait...
(Agence d'information d'afrique centrale 19/01/17)
L’atelier de restitution organisé le 19 janvier par le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), a permis de présenter l’expérience "YouthConnekt" Rwanda dans sa vision et ses composantes, et de réfléchir aux stratégies de mise en place de cette initiative au Congo Lancé en 2012, « YouthConnekt » est une initiative conjointe ONU-gouvernement rwandais visant à créer de multiples opportunités pour les jeunes de participer de manière significative au développement social, économique et politique du pays. Le programme combine des composantes sur le développement des compétences, l’esprit d’entreprise, l’accès à l’emploi et les finances, la sensibilisation aux questions liées au développement et la promotion de l’inclusion...
(AFP 11/01/17)
Des juges d'instruction ont rendu un non-lieu dans l'un des dossiers ouverts en France sur le génocide au Rwanda, au bénéfice de Pierre Tegera, visé par un mandat d'arrêt de Kigali mais dont la participation aux massacres en 1994 n'a pu être établie, a appris l'AFP mercredi de sources concordantes. Ce non-lieu a été prononcé le 12 décembre, neuf jours après la confirmation en appel de la condamnation à 25 ans de réclusion criminelle de l'ancien militaire Pascal Simbikangwa, premier Rwandais à avoir été jugé en France en lien avec le génocide des Tutsi, qui a fait 800.000 morts entre avril et juillet 1994. Deux anciens bourgmestres ont eux été condamnés à la perpétuité en mai 2016 et ont fait...
(APA 09/01/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Les tribunaux rwandais ont jugé et condamné, l’année dernière, 121 personnes reconnues coupables de corruption, selon le bureau du médiateur de la république qui, pourtant, souligne que ce chiffre représente la moitié des justiciables épinglés en 2015 par les juridictions du pays. Les 121 mis en cause sont pour la plupart des fonctionnaires de l’Etat, des agriculteurs et des automobilistes. Leurs noms, âge et adresses ont été rendus publics sur les sites web du médiateur et du ministère du Travail. La plus grande affaire mise en cause a concerné un employé de la fonction publique qui a été épinglé pour un pot-de-vin de 54 000 de dollars. Pour ce délit, il a écopé de trois ans de...
(APA 06/01/17)
APA Kigali (Rwanda) - La mairie de Kigali, la capitale rwandaise, a instruit aux entreprises et organisations à but non lucratif qui opèrent dans des locaux construits à des fins résidentielles, de s’installer dans des complexes commerciaux, d’ici 3 mois, à partir du 1er janvier 2017. Parfait Busabizwa, adjoint au maire de Kigali chargé du développement économique, a indiqué mercredi à la presse que toutes ces entreprises ont été informées et qu’elles ont trois mois à compter du 1er janvier pour se plier à l’instruction ou devoir faire face à la fermeture. La directive des autorités de la ville de Kigali verra des milliers d’entreprises et des organisations non gouvernementales (ONG) qui opèrent à partir de locaux résidentiels et des...
(RFI 31/12/16)
A Kigali, le journaliste rwandais Robert Mugabe est convoqué par la police tous les jours depuis une semaine. La police a confirmé qu'elle l’interrogeait, mais sans préciser les éventuelles accusations qui pèseraient sur lui. Ce journaliste indépendant dirige Great Lakes Voices, un blog qui aborde régulièrement des sujets sensibles. Ces jours-ci, le journaliste Robert Mugabe est peu présent sur les réseaux sociaux. Il passe ses journées au service des enquêtes criminelles à Kigali. Il est interrogé depuis une semaine pour des motifs qui n’ont pas été précisés officiellement. Mercredi, sur son compte Twitter...
(Jeune Afrique 27/12/16)
La libération anticipée, début décembre, de l’historien Ferdinand Nahimana, principal idéologue du génocide contre les Tutsis, et du prêtre Emmanuel Rukundo, respectivement condamnés à trente ans et à vingt-trois ans de prison, a provoqué la fureur du gouvernement rwandais, de la Commission nationale de lutte contre le génocide (CNLG) et de l’association de rescapés Ibuka. Si Kigali critique de longue date la « clémence excessive » du juge Theodor Meron, président du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), à qui l’on doit nombre de réductions de peine en appel et de libérations anticipées, la complaisance des autorités maliennes à l’égard des génocidaires rwandais incarcérés à Koulikoro (à 60 km de Bamako) semble tout aussi problématique.
(AFP 21/12/16)
Le quotidien gouvernemental ougandais New Vision s'est excusé mercredi pour la publication d'une caricature portant sur le génocide de 1994 au Rwanda, qui a déclenché un tollé dans le pays voisin. La caricature montre le président rwandais Paul Kagame assis à l'intérieur d'un confessionnal, et le pape François à genou à l'extérieur, implorant le pardon pour le rôle de l’Église dans le génocide. Dans ce dessin, le pape demande...
(Médiapart 17/12/16)
A l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme (10 décembre) ainsi que celle de lutte contre les génocides (9 décembre), l’association TUZA pour la Modération des Grands Lacs a mis le Rwanda au centre de ses préoccupations. Dans sa réunion annuelle du 11 décembre 2016, elle a rappelé que la persistance des réfugiés est une menace pour la paix. La consolidation de la liberté et la démocratie étant le préalable pour maintenir la paix du pays. L’association a ainsi apporté son soutien à l’engagement politique de l’un de ses adhérents qui attend mettre ces valeurs au service de la nation rwandaise. « Il y a un sérieux problème jamais débattu au Rwanda : la peur des réfugiés et...
(RFI 15/12/16)
Le Mécanisme de l'ONU pour les tribunaux internationaux, qui a pris le relais du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a annoncé mercredi 14 décembre avoir accordé une libération anticipée à deux des condamnés du TPIR pour leur rôle dans le génocide au Rwanda, un historien et un abbé qui avaient écopé de lourdes peines, respectivement trente et vingt-trois ans de prison. Ils avaient déjà tous deux accompli les deux tiers de leur peine. Il s'agit de l'historien Ferdinand Nahimana et de l'abbé Emmanuel Rukundo, deux des figures parmi les plus connues des condamnés du TPIR, et qui étaient tous deux ...
(BBC 15/12/16)
Le Mécanisme de l'ONU pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI), a annoncé mercredi avoir accordé la libération anticipée à l'historien Ferdinand Nahimana et à l'abbé Emmanuel Rukundo, condamnés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour leur participation au génocide de 1994. Condamnés respectivement à 30 ans et 23 ans d'emprisonnement, les deux hommes étaient détenus à Koulikoro, au Mali, en vertu d'un accord sur l'exécution des peines signé entre les Nations unies et Bamako. "Même si les crimes dont Nahimana a été reconnu coupable sont très graves, le fait qu'il a déjà...
(AFP 13/12/16)
"Nous sommes ici pour commémorer, sentir que nous sommes toujours ensemble même s'ils sont morts", confie Darcy, un réfugié de 32 ans, venu comme 200 autres Burundais rendre hommage lors d'une messe à Kigali à ses compatriotes disparus les 11 et 12 décembre 2015 à Bujumbura. Le 11 décembre, trois casernes militaires - deux dans la capitale burundaise Bujumbura, et une dans une province voisine - font l'objet d'une attaque coordonnée par des groupes armés hostiles au président burundais Pierre Nkurunziza. Dans la foulée, les forces de sécurité procèdent à des ratissages dans les quartiers...
(RFI 13/12/16)
Des Burundais réfugiés à Kigali se sont réunis ce lundi 12 décembre dans la capitale rwandaise lors d'une messe organisée en mémoire de leurs compatriotes tués il y a un an, les 11 et 12 décembre 2015. Le 11 décembre 2015, trois casernes militaires avaient été la cible d'une attaque simultanée de groupes armés hostiles au président Pierre Nkurunziza. S'en est suivi une violente répression: les forces de sécurité ont procédé à des ratissages dans les quartiers contestataires au cours desquels elles sont notamment accusées d'avoir procédé à des exécutions sommaires. L'église Régina à Kigali raisonne de chants et de prières en kirundi. Devant l'autel, face à quelque 200 Burundais, la voix entrecoupée de sanglots, une femme raconte comment son...

Pages

(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Les actionnaires de la société Crystal Telecom, détentrice de 20% des actions de l’opérateur de téléphonie mobile MTN Rwanda, sont inquiets de l’impact de l’amende de 8,5 millions $ servie par le régulateur télécoms à la filiale de MTN Group. Dans un communiqué, Crystal Telecom souligne qu’une demande d’éclaircissement a été adressée à MTN Rwanda pour mieux comprendre les conséquences de cette sanction sur le paiement des dividendes de ses actionnaires et les leur communiquer plus tard. La grande inquiétude de Crystal Telecom pour le dividende de ses actionnaires est suscitée par le recul que celui-ci a d’abord connu, à cause de la chute du revenu de la société au terme de l’année 2016. En effet, à...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Bank of Kigali, le groupe bancaire le plus important au Rwanda par le chiffre d'affaires et l'encours des actifs, réfléchit envisage une introduction croisée de ses actions sur les marchés financiers de Johannesburg, Nairobi ou Londres, a-t-on appris d'une information donnée par Bloomberg. Selon Nathalie Mpaka, sa directrice financière, qui est citée par l'information, une décision définitive relativement à ce sujet sera prise vers la fin du mois de décembre 2017, et son orientation sera fonction du montant de capital à mobilier « Nous ne pouvons pas aller à Londres, si c'est juste pour mobilier 50 millions $ », a fait savoir Mme Mpaka. En cas de validation, le processus final ne devrait intervenir qu'en 2018. Cette...
(Agence Ecofin 23/05/17)
(Agence Ecofin) - L’opérateur de câble sous-marin de fibre optiqueb annonce l’ouverture d’un point de présence, à Gaborone, au Botswana et à Kigali, au Rwanda. Pour cette entrée sur le marché botswanais et rwandais, Seacom s’est associé au fournisseur d’accès à Internet botswanais Abari Communications et rwandais Broadband Systems Corporation. A travers cette collaboration, les deux pays qui n’ont pas d’emprise maritime pour accueillir directement le câble sous-marin de fibre optique de Seacom, vont pouvoir bénéficier plus facilement d’une connectivité à très haut débit. Pour le Rwanda qui adosse actuellement une grande partie de son développement sur les technologies de l’information et de la communication, la disponibilité d’une connectivité à très haut débit viendra renforcer les efforts déjà entrepris par...
(La Tribune 19/05/17)
Aide aux caféiculteurs, modernisation des outils de production, encouragement des coopératives,... Après une augmentation de 64% sur le prix d'achat garanti aux planteurs en mars dernier, le Rwanda passe à la vitesse supérieure pour maintenir le niveau de compétitivité de sa production de café. Objectif : augmenter de 29% le exportations de café pour une valeur de 104 millions de dollars en 2018. Le secteur du café rwandais vient d'enregistrer des résultats à contre-courant de la conjoncture mondiale. Durant les mois de mars 2016 et 2017, les cours du café sur le marché international enregistraient des contractions respectives de 2,40...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - L’énergéticien Ignite a signé avec la Police nationale rwandaise un partenariat pour l’électrification de 12 000 ménages ruraux grâce à des solutions énergétiques off-grid. L’accès à l’énergie de ces populations sera possible grâce à 3 117 installations solaires domestiques. Ignite fournira les installations électriques et formera également les techniciens de la police nationale qui installeront les équipements en 4 semaines environ. Les régions ayant des chances réduites de connexion au réseau électrique seront privilégiées dans le projet. « L’électrification est un composant basique pour la fourniture aux populations d’un environnement sécurisé. Ce partenariat est une composante clé de l’effort national visant à assurer la sécurité de l’ensemble des localités rurales. Les solutions solaires offrent une opportunité exceptionnelle,...
(Le Point 19/05/17)
Face au déficit d'infrastructures, des initiatives se mettent en place pour faire du drone une bonne solution alternative en matière de transport. En mai 2016, le Rwanda présentait sa première base de drones utilisée pour livrer des lots de sang dans 21 cliniques situées dans la moitié ouest du pays. Cette base, située à Muhanga, à 50 kilomètres à l'ouest de la capitale rwandaise Kigali, était inaugurée par le président Paul Kagame. Ce reportage, publié sur le site du Point Afrique, rappelait que ce continent présente le taux de mortalité maternelle le plus élevé dans le monde en raison des hémorragies post-partum. L'accès aux transfusions sanguines est donc crucial. Une quinzaine de drones permettent de fournir des transfusions de sang...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - L’opérateur de téléphonie mobile Tigo Rwanda a opéré une réduction de ses tarifs d’appels en national et à l’international. Désormais, les populations pourront appeler à 35 Francs rwandais la minute sur le réseau Tigo et vers les réseaux MTN et Airtel. Ils pourront également envoyer des SMS à 15 Francs rwandais l’unité vers le réseau Tigo et vers les autres réseaux. C’est également à 35 Francs rwandais la minute que les populations peuvent désormais appeler vers les USA, l’Inde, la Chine et le Canada. Avec ces nouveaux tarifs, Tigo relance la guerre des prix sur le marché télécoms national. La filiale du groupe Millicom International Cellular (MIC) devient en effet moins chère que l’opérateur leader MTN. La...
(Agence Ecofin 18/05/17)
(Agence Ecofin) - Dans une note publiée le 17 mai 2017, l’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA) annonce avoir infligé une sanction administrative de 7,03 milliards francs rwandais (8,5 millions de dollars US) à l’opérateur de téléphonie mobile MTN Rwanda pour violation des termes de sa licence télécoms. Il est reproché à la société télécoms le déménagement de ses services informatiques, en dehors du Rwanda. Le centre IT de MTN Rwanda est actuellement basé en Ouganda. Avant la sanction, le régulateur télécoms souligne qu’il a donné à MTN Rwanda la possibilité de s’expliquer. Le régulateur indique qu’au cours d’une audience que le conseil de régulation a accordée à l’opérateur télécoms, le 4 mai 2017, celui-ci a reconnu...
(Jeune Afrique 17/05/17)
 
00:00
20 minutes, c’est le temps qu’il faut à un drone pour ravitailler le centre de santé de Kabgayi, situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Kigali. Régulièrement, l'appareil décolle de son « drone -port » pour livrer des poches de sang à cet hôpital de campagne. Un reportage de « Réussite », l’émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie Presse.
(Xinhua 16/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le président rwandais, Paul Kagame, a exprimé récemment sa frustration face à la lenteur des pays africains dans l'intégration numérique, notamment dans l'adoption d'un réseau de tarif unique pour réduire les coûts des appels internationaux. Lors du sommet de Transform Africa 2017 tenu jeudi à Kigali, M. Kagame a indiqué que le retard pour étendre le réseau d'une zone commune n'est pas dû au manque de technologie ou de compétences, mais au manque de volonté parmi certains acteurs. "Le retard qui a été observé n'était pas dû à la technologie, ni à un manque de connaissances... C'est en raison du manque d'urgence de faire en sorte que ce que nous avons mis en place fonctionne pour nous",...
(L'Union 13/05/17)
Intervenant dans le cadre des travaux des assises qui se sont tenues dans la capitale rwandaise, Emmanuel Issoze Ngondet a exprimé, entre autres, la détermination des autorités gabonaises à faire de ce secteur un moteur de la croissance de notre économie. DU haut de la tribune du sommet Transform Africa, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a, au nom du président de la République, réaffirmé, jeudi dernier, à Kigali (Rwanda), l'ambition des plus hautes autorités gabonaises de contribuer à l'érection '" d'un marché unique africain du numérique". S'adressant à un parterre de chefs d’État et de délégations, il a fait valoir que pour atteindre cet objectif, " l'Afrique avait besoin de la mutualisation des produits de toutes ses intelligences pour...
(La Tribune 12/05/17)
Le gotha du continent est réuni du 10 au 13 mai à Kigali pour parler technologie dans le cadre du sommet Transform Africa. L'objectif de l’événement est d'explorer les pistes pour faire de la technologie le moteur d'un développement inclusif des pays du continent. Une ambition qui n'est possible qu’après une révision du système d'enseignement et de formation. «Les pays d'Afrique doivent assurer collectivement l'accès universel à la technologie». C'est avec cet appel fort qu'a ouvert Paul Kagamé, le président rwandais, la troisième édition du Sommet Transform Africa qui se tient jusqu'au 13 dans la capitale Kigali. En présence des chefs d'Etat africains, comme Faure Gnassingbé (Togo), Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger) ou encore le vice-président zambien Inonge...
(APA 11/05/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Le président rwandais, Paul Kagame, a invité ses pairs africains, à travailler main dans la main pour faire de l'Afrique un continent connecté. Dans son discours à l’ouverture de la troisième édition de transform africa summit ce mardi dans la capitale rwandaise, Kigali, le président Kagamé a estimé que le terme "smart" mobilise la technologie pour réaliser des prouesses et résorber les "écarts numériques" entre les différentes couches des sociétés africaines au moment où seulement 20% d'Africains ont accès à internet. Pour Houlin Zhao secrétaire général de l'union internationale des télécommunications, l'Afrique est " maîtresse de son avenir" et c'est au secteur privé d'être le moteur de ce dynamisme.
(Le Monde 10/05/17)
Pour Jean Philbert Nsengimana, ministre de la jeunesse et des nouvelles technologies, le Rwanda est devenu une « start-up nation à l’africaine ». Kigali, la capitale d’un pays métamorphosé depuis la fin du génocide en 1994 accueille du mercredi 10 mai au vendredi 12 la conférence numérique Transform Africa qui sera consacrée aux Smart Cities africaines. Près de 4 000 délégués viendront des dix-huit pays d’Afrique membres de l’alliance Smart Africa, une initiative voulue par le président du Rwanda Paul Kagamé afin de renforcer le poids du numérique dans le développement économique du continent africain. Entretien avec Jean Philbert Nsengimana, le ministre de la jeunesse et des nouvelles technologies, pour qui le Rwanda, qu’il qualifie de « start-up nation à...
(Agence Ecofin 10/05/17)
(Agence Ecofin) - Au Rwanda, le gouvernement espère que le secteur minier génère 400 millions $, d’ici 2018. C’est ce que rapporte New Times, relayant des propos de Francis Gatare, DG du Rwanda Mines Petroleum and Gas Board (RMPGB), qui indique que l’Etat, en partenariat avec l’association des compagnies minières, prévoit de doubler la production minérale dans les deux prochaines années. Selon M. Gatare, les entités impliquées dans l’exploitation minière au Rwanda, devraient s’appuyer sur la reprise globale des prix des minéraux, et diversifier leurs productions pour «maximiser les gains». Depuis le début de l’année, le prix de la cassitérite, qui affichait 13 000 $/tonne entre 2015 et 2016, a affiché une moyenne...
(Financial Afrik 10/05/17)
La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) tiendra sa 24e Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires (AG) à Kigali du 28 juin au 1er juillet avec la participation de plusieurs dirigeants politiques et d’affaires parmi les plus importants d’Afrique, auxquels se joindront de grands experts internationaux. L’Assemblée Générale annuelle et les activités associées, qui se dérouleront au Centre de Convention de Kigali, auront pour thème : Stimuler le commerce et l’intégration intra-africaine. Paul Kagame, le Président du Rwanda, et Anastase Murekezi, le Premier Ministre, devraient y participer, ainsi que Claver Gatete, le Ministre des Finances et de la Planification Économique. Divers présidents africains en exercice se joindront à eux, d’anciens chefs d’État, ainsi que d’importants dirigeants politiques et d’affaires qui prononceront des discours...
(La Tribune 08/05/17)
Kigali semble décidée à faire son entrée dans le club des grands du secteur minier. L’abondance des ressources, notamment le tantale, stratégique pour les industries électroniques a permis au Rwanda d’assurer 37% de la production mondiale. Tout le défi pour Kigali reste de mettre en place une réelle industrie de transformation pour réduire la part d’exportation des minerais non transformé, à faible valeur ajoutée. La stabilité politique du pays et le statut de bon élève en matière de gouvernance sont autant d’atouts qui pourraient attirer plus d’IDE vers Rwanda. Le Rwanda serait en passe de se positionner comme l'un des acteurs majeurs sur la scène minière mondiale.
(Agence Ecofin 08/05/17)
(Agence Ecofin) - Le groupe Nationwide Equipment, l’un des principaux fournisseurs américains de matériel agricole envisage de louer à court et moyen termes, du matériel agricole aux agriculteurs rwandais d’une valeur de 200 millions $. Se confiant au site rwandais Newtimes, Ed Kostenski, fondateur et président de la compagnie, a indiqué que l’initiative vise à faciliter l’accès des agriculteurs aux machines de production afin de leur permettre d’accroître leur productivité et de stimuler la croissance du secteur agricole. Concernant les modalités de la location, « aucun intérêt ne sera payé sur les équipements pour la première année », a expliqué le dirigeant qui précise que « les bénéficiaires paieront moins de 3% d’intérêt par an sur les cinq prochaines années...
(AfricaNews 04/05/17)
La première usine d’assemblage moto voit le jour dans la capitale économique du Rawanda, Kigali. L’objectif est de réduire le coût des motos dans le pays. Selon les médias locaux, l’usine d’assemblage connu sous le nom de Rwanda Motorcycle Company (RMC) devrait commencer ses activités dans le mois de mai. L’investissement a coûté 1.2 million de dollars. Pour le directeur de la société RMC, McPhee Christopher, ‘‘l’objectif est de promouvoir les produits faits au Rwanda’‘, déclare-t-il a un média local. Dans un premier temps, la société d’assemblage va se concentrer sur les taxi-motos qui constituent le plus grand volume d’assemblage. Nombreux sont les Rwandais qui utilisent ces engins de transport à cause de leur accessibilité à toutes les zones et...
(RFI 04/05/17)
’opération a été lancée en octobre 2016. La livraison de lots de sang par drones à l’échelle d’un pays est une première mondiale dans le domaine médical. Zipline, une start-up californienne, a doublé en taille et couvre des territoires sans cesse plus étendus. De nombreux pays veulent suivre l’exemple du Rwanda, mais le patron de la start-up, Keller Rinaudo, est méthodique et préfère résister à l’appât du gain. Nicolas Champeaux l’a rencontré au « Davos Africain » de Durban. Zipline couvre désormais 20 hôpitaux sur les 50 que comptent le Rwanda. Ses douze drones larguent chaque semaine une centaine de colis, à l’aide de parachutes en papier. Il s’agit de lots de sang pour des besoins de routine mais aussi...

Pages

(RFI 10/06/13)
L’équipe du Mali a frôlé la catastrophe face à celle du Rwanda, ce 9 juin 2013 à Bamako, en éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Menés 1-0 par des Rwandais réduits à dix, les Maliens ont arraché le nul 1-1 en fin de partie. Ce résultat ne fait pas l’affaire des Aigles au classement du groupe H. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique-foot/20130609-coupe-monde-2014-mali-tenu-echec...
(Star Africa 07/06/13)
La sélection nationale du Rwanda effectue un déplacement difficile ce week – end à Bamako au Mali. Eric Nshimiyimana, le nouveau sélectionneur, a battu le rappel de 22 Amavubis pour cette expédition malienne qui s’inscrit dans le cadre de la 4è journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2014. Rappelons qu’au match aller, les Aigles du Mali ont survolé le Rwanda sur le score de 2 buts à 1. Une autre défaite ce week – end mettra définitivement hors de course la sélection rwandaise. Les 22 Amavubi convoqués Gardiens 1. Ndoli Jean Claude (APR FC) 2. Mutuyimana Evariste (Police FC) Défenseurs 3. Nirisarike Salomon (Royal Antwerp) 4. Bayisenge Emery (APR FC) 5. Ngaboyisibo Jean Bosco (APR FC) 6...
(Africa Top sports 06/06/13)
Adjoint, puis sélectionneur en lieu et place du Serbe Milutin «Micho» Sredojevic, Eric Nshimiyimana a dévoilé la liste des 22 Amavubis du Rwanda qui seront du voyage pour défier le Mali lors de la 4ème journée des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014. Une sélection rendue public suite à un stage effectué au nord du pays à Gisenyi. APR se taille la part du Lion malgré sa troisième place à l’issue du championnat. La formation champion Rayon Sport n’a pas été récompensée. Seuls trois joueurs sont dans les 22 retenus ! Cette sélection va disputer également le CHAN des locaux en 2014. Au match aller au stade Amahoro de Kigali, le Mali avait battu le Rwanda 2-1. Avec...
(El Watan 05/06/13)
La sélection nationale de football s’est imposée dimanche à Blida face à son homologue burkinabé sur le score de 2 à 0 dans un match amical de préparation avant sa double sortie au Bénin et au Rwanda. Ce match a permis au coach de voir à l’œuvre certains nouveaux éléments, à l’image de Nabil Ghilas et Karim Agouazzi qui ont signé leur baptême du feu, ainsi que le retour de Bougherra dans l’axe central, lequel a été crédité d’une belle prestation. Les Verts ont évolué d’emblée avec trois attaquants classiques, mais n’ont pu inquiéter les vice-champions d’Afrique, amoindris eux aussi de cinq joueurs dont leur star Petroïpa. L’unique but inscrit en première période par Soudani (son 8e but avec l’EN)...
(Linfo.re 31/05/13)
Un spectacle haut en couleurs a marqué l’ouverture officielle du Congrès de la FIFA à Maurice, en présence de nombreuses personnalités locales et étrangères, dont Sepp Blatter, Navin Ramgoolam et Kailash Purryag. Le 63e Congrès de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) s’est ouvert jeudi 31 mai à Maurice sur une note grandiose et lumineuse. Un spectacle haut en couleurs, alliant musiques traditionnelles africaines, asiatiques et modernes, a rythmé la soirée. La cérémonie officielle qui s’est tenue au Centre de Conférence Internationale Swami Vivekananda à Pailles a également réuni de nombreuses personnalités locales et celles du monde footballistique. Ont été aperçus sur les lieux : le président de la FIFA, Sepp Blatter, le premier ministre mauricien Navin Ramgoolam, le...
(Conakry Infos 28/05/13)
Les derniers arbitres figurant sur la liste des candidats pour la Coupe du monde 2014 ont commencé un stage à Rio de Janeiro, le premier d'une série de préparation organisé sur le sol brésilien, selon un communiqué mis en ligne par la FIFA lundi. Venus de 46 pays différents, ces arbitres assisteront à des cours théoriques, se soumettront à des examens cliniques et participeront à une série de tests physiques, selon le communiqué. "Nous entrons dans la dernière ligne droite. A l'issue de cette phase, sans doute la plus intense, nous serons aux portes de la Coupe du monde 2014", a indiqué Massimo Busacca, ancien arbitre international devenu responsable du Département de l'arbitrage de la FIFA, cité par le communiqué...
(Sud Quotidien 27/05/13)
Historique ! Les «Lions» du Sénégal ont remporté la coupe d’Afrique des nations de Beach Soccer, en battant en finale, hier, dimanche 26 mai 2013, les «Eléphants» de la Côte d’Ivoire (4-1), sur la plage Brija de Al Jadida au Maroc. Les poulains de Amadou Diop Boy Bandit conservent ainsi leur titre de champions d’Afrique, acquis il y a deux ans sur la plage d’Ain Diab de Casablanca. Décidée à jouer les grands rôles, sur la terre marocaine, la bande à Jean Koukpaki n’a fait qu’une bouchée des ivoiriens qui ont été mené très rapidement par l’éternel Koukpaki. Ngalla Sylla corse l’addition avant que Ibrahima Baldé n’ajoute un 3ème but. Les «Eléphants» profitent d’un relâchement des «Lions» et réduisent le...
(22 Septembre 21/02/13)
Si le tirage au sort des groupes des éliminatoires de la CAN 2015, qui va se dérouler au Maroc, n’aura lieu que le 10 mars, la Confédération africaine de football (CAF) a rendu publique la composition de trois des 4 chapeaux. Au total, 44 équipes seront en lice pour tenter de rejoindre le pays hôte, qualifié d’office. La CAN 2013 est terminée, vive la CAN 2015 ! A peine la compétition sud-africaine a t-elle sacré les Super Eagles du Nigeria que la Confédération africaine de football a déjà annoncé la composition des chapeaux pour le prochain tirage au sort des groupes pour les éliminatoires. Lors de son assemblée générale, la CAF a donc annoncé un retour à un format de...

Pages

(Le Monde 08/08/17)
Promenade dans la capitale rwandaise, où les stigmates de la tragédie de 1994 côtoient des lieux pleins de vie, tournés vers l’avenir. Qu’il s’agisse d’un séjour touristique (visite du parc de l’Akagera à l’est, rencontre avec les gorilles de montagnes au nord...) ou dans le cadre d’un voyage d’affaires (selon le dernier classement de l’International Congress and Convention Association, la capitale rwandaise figure à la troisième place en Afrique par le nombre de congrès accueillis), Kigali est un passage obligé quand on se rend au Rwanda. Ce pays, qui vient de réélire massivement Paul Kagamé à sa tête vendredi 4 août, a connu l’enfer d’un génocide en 1994. Vingt-trois ans plus tard, son image est diamétralement opposée de celle que...
(RFI 05/08/17)
Sans surprise, Paul Kagame, l'homme fort du Rwanda depuis plus de deux décennies, a obtenu une victoire écrasante à l'élection présidentielle et a été réélu avec plus de 98% des voix. La Commission électorale a en effet publié dans la nuit de samedi des résultats partiels portant sur 80% des bulletins dépouillés. Ses adversaires, le candidat indépendant Philippe Mpayimana et Frank Habineza le président de la seule formation d'opposition autorisée du pays, le parti démocratique vert ont tous deux recueilli moins de 1% des voix. Avec environ 80% des bulletins dépouillés, Paul Kagame, qui dirige le Rwanda depuis le génocide de 1994, obtient 98,66 des suffrages exprimés, ses deux adversaires recueillant chacun moins de 1%. La Commission électorale estime que...
(La Croix 05/08/17)
Les Rwandais votaient vendredi pour un scrutin présidentiel promis à Paul Kagame, l’homme qui dirige le pays des mille collines d'une main de fer depuis 1994 et y brigue un troisième mandat de sept ans. L’histoire de Paul Kagame, c’est l’histoire controversée de la renaissance du Rwanda. « Lepays des Mille Collines », un royaume éventré Colonisé en 1899, le royaume prospère du Rwanda est divisé entre deux principales ethnies. Les Hutus, un peuple d’agriculteurs implantés vers le Xe siècle, majoritaires (80 %), et les Tutsis, des éleveurs arrivés au XVIe siècle, minoritaires (15 %). Se reposant sur la minorité Tutsi au pouvoir, la bureaucratie coloniale allemande, puis belge, va exploiter les rivalités et intensifier les tensions entre les deux...
(La Voix de l'Amérique 04/08/17)
Près de 6,9 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour ce scrutin. Les bureaux de vote ont fermé à 15h (heure locale). Cette élection présidentielle est promise à l'homme fort du pays, le président sortant Paul Kagame. 11h15 à Kigali, Paul Kagame a glissé son bulletin dans l’urne au bureau de vote, accompagné de sa famille, ainsi que d'autres dignitaires du Front patriotique Rwandais (FPR). Le président sortant rwandais reste convaincu de l’emporter devant deux challengers qui restent moins connus des Rwandais. ​6,9 millions d’électeurs sont attendus pour cette présidentielle. Kigali, à elle seule, est scindée en trois districts électoraux, 1673 bureaux de vote. Déjà à 7h, les premiers arrivant...
(Libération 04/08/17)
Après avoir modifié la Constitution, Paul Kagame devrait gagner sa troisième présidentielle, ce vendredi, dans un scrutin où un parti d’opposition concourt. Une première depuis le génocide. Ritha Umubyeyi, 23 ans, s’est levée à l’aube, mercredi, pour être une des premières en haut de la colline de Gasabo à Kigali, capitale du Rwanda. Les drapeaux rouge, blanc et bleu du Front patriotique rwandais (FPR) flottent déjà dans le brouillard matinal alors qu’une foule compacte commence à arriver. Ritha porte un tee-shirt bleu cyan «#MyChoice2017», à l’effigie du président sortant, Paul Kagame, qui tient son dernier meeting avant l’élection présidentielle de ce vendredi. «C’est la moindre des choses de venir le soutenir après tout ce qu’il a fait pour nous, surtout...
(RFI 04/08/17)
Les bureaux de vote ont ouvert au Rwanda où près de 7 millions d'électeurs inscrits ont à départager les trois candidats en lice pour ce scrutin présidentiel : Frank Habineza du parti démocratique vert ((DGRP), le seul parti d’opposition toléré, Philippe Mpayimana, candidat indépendant tout juste rentré d’exil et le président sortant, Paul Kagame, ultra-favori en lice pour un 3e septennat. Il y avait affluence ce vendredi à l'ouverture des bureaux de vote à Kigali (5h TU) où les électeurs font la queue dans le calme. Si le vote n'est pas obligatoire, il est du moins fortement encouragé. Les électeurs viennent voter tôt en général, rapporte notre correspondante. En milieu de matinée, il est fréquent que près de la moitié...
(La Tribune 04/08/17)
La désignation de Paul Kagamé comme futur président de l’Union africaine, en remplacement du Guinéen Alpha Condé, ne laissait déjà plus aucun doute quant à l’issue de la présidentielle de ce 4 août. Archi-favori depuis la modification constitutionnelle qui lui ouvre le boulevard pour la présidence à vie, c’est sur le score de l’homme fort de Kigali que les tergiversations se tournent. Et pourtant deux hommes ont eu « la témérité » de défier dans les urnes, l’ex-guérillero qui règne sur les mille collines depuis bientôt deux décennies. Lorsque les 6,8 millions de Rwandais vont mettre leur bulletin dans l'urne, ce vendredi 4 août, le jeu consistera à départager un candidat qu'ils connaissent depuis des décennies et qui part achi-favori,...
(France 24 04/08/17)
L’issue de la présidentielle du 4 août au Rwanda fait peu de doute. Annoncé gagnant, Paul Kagame, en lice grâce à une réforme de la Constitution, oppose son bilan économique aux critiques dénonçant les atteintes aux droits de l’Homme. Paul Kagame sera-t-il réélu à la tête du Rwanda, vendredi 4 août, avec un suffrage aussi massif qu’en 2003 (98 %) et 2010 (93 %) ? C’est le seul enjeu, semble-t-il, de l’élection présidentielle rwandaise, qui s’annonce comme une nouvelle consécration pour l’homme fort du pays depuis 1994. Paul Kagame l’a dit lui-même : "Le 4 août prochain, c’est juste une formalité". "Cette élection est un non-événement", assure d’emblée Filip Reyntjens, spécialiste du Rwanda à l’université d’Anvers, interrogé par France 24...
(BBC 04/08/17)
Quelques 6,9 millions de Rwandais sont attendus aux urnes vendredi pour l'élection présidentielle. Les Rwandais de la diaspora ont voté jeudi. Le président sortant Paul Kagame brigue un troisième mandat. Face à Paul Kagame, deux concurrents : Frank Habineza, président du seul parti d'opposition toléré dans le pays (Parti démocratique vert) et Philippe Mpayimana, candidat indépendant. Ces derniers se plaignent du peu de temps dont ils ont disposé pour lever des fonds et faire campagne. "Nous aurions voulu au moins deux mois. Vers la fin de la campagne, le nombre de personnes à nos manifestations a beaucoup augmenté", assure notamment Jean-Claude Ntezimana, secrétaire général du parti vert. Lire sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40823122
(RFI 04/08/17)
A Bruxelles aussi, les Rwandais de la diaspora se sont pressés dans les isoloirs pour départager les trois candidats à l’élection présidentielle. Dès ce jeudi matin, des dizaines d'expatriés se sont rendus aux urnes, avec pour la plupart un choix déjà bien arrêté. Avant de pouvoir voter, il faut passer par les contrôles de sécurité à l'entrée de la Maison du Rwanda, au sein de l'ambassade du Rwanda à Bruxelles. Depuis ce jeudi matin, les Rwandais arrivent peu à peu. Ils sont 4 500 inscrits sur la liste électorale à Bruxelles, sur les 44 000 électeurs de la diaspora à travers le monde. « Trois personnes c’est assez » Ils doivent choisir entre trois candidats : le président sortant Paul...
(RFI 04/08/17)
Promise en 2015 par François Hollande, l’ouverture des archives françaises sur le génocide des Tutsis au Rwanda de 1994 et l’opération militaire Turquoise n’a été que partiellement respectée. Un collectif rassemblant historiens, militants des droits de l’homme et juristes réclame « l’ouverture immédiate et complète des archives ». « Plus de vingt-trois ans après les faits – l’âge d’une génération qui n’a pas oublié ceux qui ne sont plus là pour parler –, les citoyens français et rwandais ont le droit de connaître le rôle des autorités françaises dans ce génocide. Et le devoir de réclamer la vérité. Nous sommes ces citoyens et demandons l’ouverture immédiate et complète des archives », écrivent les auteurs d’une tribune publiée dans Le Monde...
(Le Monde 04/08/17)
Taux de scolarisation, construction de latrines… Depuis 2006, des contrats de performance fixent des objectifs à la population. Le culte du résultat a imprégné toute la société. C’est un jour de fête, un de ceux où on prend son voisin par le bras pour chanter à tue-tête : « Tous ensemble, les Rwandais travaillent pour développer et construire leur pays/Tous ensemble, nous travaillons pour faire de notre Rwanda un paradis. » Gishari est en liesse en ce samedi matin de juin. Parmi les quatorze secteurs que compte le district de Rwamagana, à 50 km à l’est de Kigali, Gishari arrive en tête du classement annuel pour son développement en matière d’éducation, de santé, de vie sociale… Lancés en 2006, les...
(Dw-World 04/08/17)
Le Burundi héberge depuis plusieurs années de nombreux Rwandais. Ceux qui vivent au Burundi suivent avec attention l'élection dans leur pays. Pour des raisons diplomatiques et politiques certains ne voteront pas. Depuis plusieurs années de nombreux Rwandais vivent au Burundi. Des centaines de personnes s'y sont réfugiées essentiellement pour des raisons politiques. A deux jours des élections présidentielles, les Rwandais qui vivent au Burundi suivent avec attention les élections dans leur pays. Mais la plupart ne pourront pas voter. En effet, jusqu'à présent ceux-ci pouvaient voter dans leur ambassade au Burundi mais cette année ils doivent se rendre sur place, au Rwanda. Nombreux sont ceux qui ne le feront pas pour des questions de sécurité. Contrairement à la veille d'autres...
(La Voix de l'Amérique 04/08/17)
Frank Habineza, le seul dirigeant de l'opposition enregistré en compétition contre le président Paul Kagame lors de l'élection de vendredi, s'est engagé à rejuger les prisonniers politiques s'il était élu. Apparaissant lors du dernier jour de campagne, Frank Habineza a déclaré aux partisans qu'il reprendrait la cause de nombreux dissidents rwandais emprisonnés, "traités de manière injuste" lors de leurs condamnations. "Ce que nous avons décidé, c'est que nous allons mettre en place un tribunal spécial pour rejuger les prisonniers politiques", a-t-il déclaré à un rassemblement de ses partisans dans la capitale Kigali. Les Rwandais votent dans deux jours dans une élection où Paul Kagame est largement favori. Il a été autorisé à un troisième mandat après que les changements constitutionnels...
(Le Monde 04/08/17)
Face aux polémiques sur le rôle des autorités françaises dans le génocide de 1994, un collectif de citoyens plaide pour un accès total aux documents de l’époque. Vingt-trois ans après la fin du génocide des Tutsi rwandais, le rôle des autorités françaises continue de faire l’objet de graves accusations. Les plus récentes indiquent qu’en juin 1994, la France aurait livré des armes aux responsables des massacres, les forces gouvernementales rwandaises, qui s’apprêtaient à passer au Zaïre. Outre qu’à cette date personne n’ignorait que le génocide était consommé, le commerce des armes était interdit par un embargo de l’ONU décidé le 17 mai. Aux accusations répondent des démentis indignés mais, en l’absence d’un accès total aux documents d’époque et d’une réelle...
(RFI 03/08/17)
Et le gagnant est… Il n’y a ni suspense ni enjeux pour l’imminente élection présidentielle rwandaise. Les jeux sont faits depuis longtemps au pays des Mille Collines. Les deux candidats de l’opposition autorisés à se présenter ne font pas le poids face au président sortant Paul Kagame, au pouvoir à Kigali depuis quatorze ans. Crédité de la transformation spectaculaire du pays, ce dernier demeure toutefois une énigme difficile à déchiffrer pour les observateurs tiraillés entre les thuriféraires et les détracteurs du leader incontesté du régime rwandais. Ce 4 août, le Rwanda élit son président. Trois candidats sont en lice, dont Paul Kagame l’homme fort de ce pays de 12 millions d’habitants. Pour les Rwandais, il est le lider maximo qui...
(Jeune Afrique 03/08/17)
Longtemps confinée à l’exil ou réduite au silence, la contradiction semble avoir enfin le droit d’exister au grand jour au Rwanda. Pour la première fois, un parti contestataire a été autorisé à participer à la présidentielle. C’est un bureau de quatre pièces presque vides, avec vue sur un quartier populaire de Kigali. Sur fond de carrelage blanc, quelques étagères, de rares dossiers et deux personnes au travail. En cette fin de matinée, le Parti démocratique vert du Rwanda (DGPR) écrit une nouvelle page de l’histoire du pays des Mille Collines dans un calme monacal. Il s’agit de la première formation d’opposition autorisée à battre campagne lors d’une présidentielle depuis l’indépendance. Le 4 août, son président, Frank Habineza, 40 ans, défiera...
(RFI 03/08/17)
L'élection présidentielle rwandaise démarre ce jeudi 3 août avec le vote des Rwandais de la diaspora. Ils sont quelque 44.000 à être appelés aux urnes dans le monde. L'occasion de revenir sur cette diaspora rwandaise parfois surnommée la «sixième province du Rwanda» avec laquelle Kigali entretient des liens très étroits et dotée d'un poids politique. Depuis la prise de pouvoir du FPR de Paul Kagame, Kigali s'est attelé à renforcer ses liens avec ses ressortissants à l'étranger. « Beaucoup de Rwandais y compris des dirigeants ont longtemps été des membres de la diaspora, exclus de la vie de leur pays », justifie un officiel rwandais.
(Jeune Afrique 03/08/17)
Pourtant située dans une zone troublée et très loin de la mer, la capitale rwandaise s’est hissée au troisième rang africain pour les congrès, grâce à des investissements massifs dans les infrastructures d’accueil. Dans le petit monde du tourisme d’affaires, Kigali a créé la sensation : à l’occasion de la publication du dernier classement de l’International Congress and Convention Association (ICCA), en juin, la capitale rwandaise s’est hissée au troisième rang africain par le nombre de congrès accueillis. « En 2016, nous avons accueilli 42 conférences [dont 18 ont été retenues pour le classement de l’ICCA] et nous visons le chiffre de 50 pour 2017 », explique Frank Murangwa, directeur exécutif du Rwanda Convention Bureau (RCB, l’office des congrès du Rwanda)...
(RFI 03/08/17)
Le Rwanda élit ce vendredi son président de la République. Le chef de l'Etat sortant Paul Kagame brigue un troisième mandat. En économie, son équipe a récemment parié sur le développement des services. Aéroport, centre de conférences... le gouvernement de Kigali a massivement investi dans les infrastructures. Objectif : passer du statut d’Etat à faible revenu et majoritairement rural, à celui de pays à revenu élevé avec une économie centrée sur les services. Un pari ambitieux que certains qualifient de risqué, dans un pays où la classe moyenne est embryonnaire et où 39% de la population vit toujours avec moins de deux dollars par jour. Pour les autorités, miser sur les services et transformer l’économie du Rwanda est crucial. D’ici...

Pages