Vendredi 23 Février 2018

Rwanda

(Agence Ecofin 10/01/18)
Afin d’accroître sa présence dans les zones rurales où l’accès aux services télécoms est faible, l’opérateur de téléphonie mobile MTN Rwanda a signé un accord d’intégration de réseau avec la société Vanu Rwanda. Selon Anthony Masozera, le président directeur général de Vanu Rwanda ; filiale de la compagnie américaine Vanu Inc. spécialisée dans la fourniture aux opérateurs télécoms d’un accès au réseau mobile solaire dans les zones enclavées ou peu couvertes, coopérer avec MTN « aura un impact transformateur sur la vie des Rwandais». L'alliance avec MTN, Vanu Rwanda indique qu’elle permettra de combler le fossé numérique en fournissant des services qui ne sont jusqu’ici pas disponibles pour la population rurale. En plus des services voix et données, cette coopération...
(RFI 09/01/18)
Au Rwanda, le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire condamne l'arrestation, il y a plus de trois ans, de trois ressortissants rwandais, dont l'ancien chef de la garde présidentielle de Paul Kagame. Frank Kanyambo Rusagara, Tom Byabagamba et François Kabayiza sont détenus arbitrairement estiment les Nations unies dans un avis adopté en décembre dernier qui demandent aussi leur libération immédiate. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180109-rwanda-onu-denonce-detention-arbitrai...
(AFP 06/01/18)
Le Rwanda a démenti vendredi avoir conclu un accord avec Israël pour accueillir des milliers de migrants soudanais ou érythréens en situation irrégulière que l’État hébreu souhaite expulser. "Il y a eu des négociations par le passé, mais il n'y a eu aucun accord. Cette histoire d'un accord entre Israël et le Rwanda est une fausse information", a déclaré à l'AFP le secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe, en précisant que ces discussions avaient eu lieu il y a trois ans. Israël a lancé mercredi un programme destiné à imposer à 38.000 migrants africains en situation irrégulière, en majorité des Érythréens et des Soudanais, de choisir entre quitter le pays d'ici fin mars, ou être emprisonnés pour une durée...
(MondAfrique 04/01/18)
Le président rwandais, Paul Kagame, a pris ses fonctions, le 1er janvier 2018, de président en exercice de l’Union africaine. Depuis le Sommet de Kigali de juillet 2016, Paul Kagame exerce une magistrature d’influence sur l’organisation continentale dont il a remodelé la structure interne et réformé sa gestion financière. Il a notamment bénéficié de l’expérience et des compétences de son compatriote, ancien président de la Banque Africaine de Développement, Donald Kaberuka, l’inventeur de la taxe de 0,2 % sur les importations. Kagame, révolutionnaire atypique Ancien compagnon de guérilla de Yoweri Museveni et ancien chef de guerre du Front Patriotique Rwandais, Paul Kagame (60 ans) est resté un révolutionnaire atypique, surtout dans la conduite des affaires d’un Etat qui est souvent...
(Jeune Afrique 03/01/18)
Pas une journée sur les réseaux sociaux sans lire la fascination pour Kigali, ville propre. Pas une journée dans la presse africaine sans un article élogieux sur Kigali, ville où tout fonctionne. Kigali est le modèle à suivre, et l’injonction est forte : soyez Kigali ! Kigali réussit, ses rues sont entretenues, ses infrastructures opérationnelles, internet pénètre même les transports publics, et les investisseurs du monde entier viennent à Kigali, délaissant de plus en plus Nairobi. Pourtant, au-delà de cette fascination, de cette réussite insolente que le monde entier veut voir, Kigali pose de vraies questions. Interrogeons-nous donc sur le « modèle Kigali ». Cette réussite signifierait avant tout l’échec cuisant des autres villes. L’histoire semble pourtant simple : les habitants de Kigali...
(Agence Ecofin 02/01/18)
Robert Ford (photo), le vice- président exécutif de la chambre des technologies de l’information et de la communication du Rwanda, a révélé que le Japon veut aider le pays à se doter de son tout premier satellite de télécommunications. Il s’est exprimé sur le sujet en prélude à la mission de prospection d’une délégation de 12 hommes d’affaires japonais, organisée par la Chambre des TIC du Rwanda et l’ambassade du Japon, du 11 au 15 décembre 2017, à Kigali. Selon M. Ford, le Rwanda a « l’intention de lancer le premier satellite rwandais en 2020. C'est notre objectif. Nous avons déjà lancé les premières actions dans ce sens, avec l'envoi de quatre premiers étudiants qui partent aujourd'hui (11 décembre 2017...
(RFI 02/01/18)
Plusieurs milliers de réfugiés rwandais pourraient perdre leur statut de réfugié, notamment dans des pays comme l’Ouganda, la Zambie ou le Congo-Brazzaville. A partir du 1er janvier 2018, ces pays pourront appliquer une clause de cessation du statut de réfugié pour les citoyens rwandais ayant fui leur pays entre 1959 et 1994. Une clause demandée depuis des années par Kigali, qui estime qu’il n’y a plus de raison pour leurs ressortissants de vivre à l’étranger. Le processus est soutenu par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui a promis de ne pas abandonner ces réfugiés. Au Congo-Brazzaville où vivent environ 9 000 Rwandais, ceux-ci s’inquiètent. Selon le docteur Eric Ndayishimiye, le président de cette communauté, la quasi-totalité...
(AFP 29/12/17)
La police ougandaise a annoncé vendredi avoir inculpé pour "terrorisme" 45 citoyens rwandais qui avaient été arrêtés le 11 décembre à la frontière entre l'Ouganda et la Tanzanie. "Nous avons arrêté 43 suspects rwandais à la frontière avec la Tanzanie le 11 décembre 2017, et après une enquête plus poussée deux autres suspects ont été arrêtés. Tous avaient de faux documents d'identification et de voyage", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police ougandaise, Emilian Kayima. "L'enquête a été menée à son terme et les 45 citoyens rwandais ont été inculpés de possession de faux documents, de fausse identité et de graves accusations de terrorisme, car leurs intentions pointaient vers cela", a-t-il ajouté. Selon M. Kayima, ils sont détenus...
(Jeune Afrique 23/12/17)
Le Sénégal est le troisième pays du continent à accueillir des Rwandais condamnés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). Parmi les détenus transférés début décembre, Edouard Karemera et Mathieu Ngirumpatse, les deux principaux responsables de l'ancien parti présidentiel, qui purgent une peine de prison à vie pour leur rôle dans le génocide des Tutsis. Quatre Rwandais jugés et condamnés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour leur rôle dans le génocide contre les Tutsis, en 1994, ont été transférés en toute discrétion au Sénégal, à la prison de Sébikotane...
(RFI 23/12/17)
La justice sud-africaine a décidé d'expulser un Rwandais qui avait avoué à la police avoir été envoyé par Kigali pour surveiller et tuer des opposants rwandais en Afrique du Sud. C'est la dernière histoire en date d'une trop longue série de témoignages et d'assassinats. On se souvient de Patrick Karegeya, l'ex-chef des renseignements extérieurs étranglé dans un hôtel fin 2013 ou de la tentative contre le général Nyamwasa en pleine Coupe du monde en 2010. Et même si ce Rwandais s'est rendu de son plein gré - et qu’il avait même bénéficié un temps du programme de protection des témoins -, il se retrouve expulsé vers son propre pays parce qu'il n'aurait pas respecté les règles migratoires. Ce qui inquiète...
(AFP 22/12/17)
Après presque vingt ans de rebondissements, la justice française vient de clore l'information judiciaire sur l'attentat contre le président rwandais Habyarimana, épisode déclencheur du génocide de 1994: reste à décider d'un non-lieu ou d'un procès, dans ce dossier qui empoisonne les relations entre les deux pays. Au terme de l'enquête, sept personnes sont inculpées, toutes issues du clan de Paul Kagame, l'actuel président du Rwanda. Il revient désormais au parquet de donner sa position sur leur sort judiciaire dans ce dossier emblématique des rapports compliqués entre Paris et Kigali, sur fond de débat sur les responsabilités françaises à l'époque du génocide.
(AFP 22/12/17)
L'attitude de la France lors du génocide au Rwanda, qui a fait entre avril et juillet 1994 quelque 800.000 morts selon l'ONU, principalement au sein de la minorité tutsi, est depuis plus de 20 ans l'objet de très vives controverses. - Génocide - Le 6 avril 1994, l'avion du président Juvénal Habyarimana, un Hutu, est abattu au-dessus de Kigali. Le 7, début des massacres à grande échelle. Les Tutsi sont accusés par le pouvoir, alors dominé par les Hutu, de collusion avec la rébellion du Front patriotique rwandais (FPR, à majorité tutsi) venue d'Ouganda et entrée dans le Nord depuis 1990. Quelque 500 parachutistes français évacuent (opération Amarylis) plus d'un millier de ressortissants français et étrangers. - Turquoise - Le...
(RFI 22/12/17)
L’information est tombée en fin de matinée ce jeudi 21 décembre, annoncée par le quotidien Libération : en France, l’enquête sur l’attentat contre le président rwandais Juvénal Habyarimana, assassiné le 6 avril 1994, est désormais terminée. La justice française enquêtait sur cette affaire depuis 1998. Près de 20 ans d’investigation, plusieurs dizaines de milliers de pages de dossiers, des auditions en pagaille, sept mises en examen à l’arrivée. Au final, trois juges se seront succédé sur ce dossier extrêmement sensible. Le premier, Jean-Louis Bruguière, avait délivré en 2006 des mandats d’arrêt contre neuf proches de l’actuel régime. Ce qui avait entraîné une rupture temporaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Fait marquant : son successeur Marc Trévidic a effectué...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Le 16 décembre s’achevait à Kigali le congrès célébrant le 30e anniversaire du Front patriotique rwandais (FPR). Hier rébellion politico-militaire, le parti présidé depuis bientôt vingt ans par Paul Kagame a façonné le « nouveau Rwanda », suscitant tantôt l’admiration, tantôt des critiques acerbes. Le politologue Jean-Paul Kimonyo, par ailleurs militant de la première heure et conseiller à la présidence, revient pour Jeune Afrique sur cette improbable odyssée… En décembre 1987, Jean-Paul Kimonyo, alors étudiant, vivait en exil au Sénégal après avoir grandi au Burundi – et avant d’émigrer au Canada. Né dans une famille d’anciens notables contraints de fuir le « Pays des mille collines » au moment où s’y instaurait un régime d’apartheid qui ne disait pas son...
(Agence Ecofin 20/12/17)
Le groupe télécoms Bharti Airtel est parvenu à un accord avec Millicom International Cellular SA pour l’acquisition de 100% de sa filiale Tigo Rwanda Limited. Bharti Airtel qui opère déjà au Rwanda, explique que cette opération a pour but de positionner l’entreprise comme le numéro deux du marché, derrière MTN, et consolidera le marché des télécoms rwandais. Selon Sunil Bharti Mittal (photo), le président de Bharti Airtel, l’acquisition de Tigo Rwanda entre dans le cadre des mesures proactives prises par le groupe en Afrique « pour consolider et réorganiser la structure du marché dans les derniers pays restants où ses activités sont à la traîne, en raison de la baisse des parts de marché et de la présence de trop...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Le groupe luxembourgeois Millicom se désengage du Rwanda en cédant sa filiale à la société indienne Bharti Airtel, en cohérence avec sa stratégie de retrait du continent africain. Millicom a annoncé le 19 décembre avoir conclu un accord avec Bharti Airtel pour la vente de sa filiale rwandaise, opérée sous le nom de Tigo Rwanda. Cette transaction doit encore être validée par les autorités rwandaises. « La vente de nos activités au Rwanda est cohérente avec notre stratégie de se concentrer sur la fourniture de services avancés de données mobiles et fixes en Amérique du sud », précise Mauricio Ramos, le directeur général de Millicom, dans un communiqué. En effet, si l’Afrique compte pour 44 % des abonnés de Millicom,...
(APA 19/12/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le représentant du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) pour la région des grands Lacs, Saïd Djinnit, a, au sortir d’une audience avec le président congolais, lundi à Brazzaville, s’est dit préoccupé par la ‘’paix et la sécurité dans les grands Lacs et principalement en République démocratique du Congo(RDC). Le diplomate onusien a rencontré le chef de l’Etat congolais Sassou N’Guesso en sa double qualité de président en exercice le de la CIRGL (Conférence internationale de la Région des grands Lacs et du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région. Ils ont saisi l’occasion de cette retrouvaille pour faire le point...
(RFI 16/12/17)
La justice française les avait convoqués, mais comme attendu, ils ne sont pas venus. Le ministre rwandais de la Défense James Kabarebe, et l'officier de l’armée rwandaise Franck Nziza devaient être confrontés jeudi 14 et vendredi 15 décembre à un ancien militaire rwandais, James Munyandinda. Ce dernier accuse les 2 hommes d’avoir joué un rôle dans l’attentat contre l’avion de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994. En leur absence, les deux juges français en charge du dossier en ont profité pour réauditionner ce nouveau témoin. James Munyandinda a une nouvelle fois donné sa version des faits aux juges Nathalie Poux et Jean-Marc Herbault, sans toutefois apporter d’éléments nouveaux. Cet ancien soldat de l’armée patriotique rwandaise a maintenu ses...
(AFP 15/12/17)
Le ministre rwandais de la Défense, inculpé dans l'enquête sur l'attentat de 1994 contre le président Habyarimana, prélude au génocide rwandais, a refusé d'être confronté chez le juge français au nouveau témoin qui accuse le régime actuel, a indiqué vendredi à l'AFP son avocat. Le général James Kabarebe et un autre suspect rwandais ne se sont pas rendus jeudi à Paris à la convocation du juge d'instruction, a indiqué Me Bernard Maingain, leur avocat avec Me Léon-Lef Forster. Le juge du pôle antiterroriste Jean-Marc Herbaut voulait les confronter au témoignage récent d'un de leurs anciens compagnon d'armes, qui s'est signalé en mars à la justice française. James Munyandinda affirme avoir eu la garde au quartier général de l'ex-rébellion tutsi de...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...

Pages

(RFI 19/06/17)
Depuis trois mois, des milliers d'étudiants rwandais n'ont plus cours. En cause : la suspension totale ou partielle en plein milieu d'année scolaire de 10 universités privées du pays qui n'ont pas répondu aux exigences d'un audit sur la qualité de l'enseignement. Mais les étudiants et les universités ont bien du mal à comprendre cette décision. Portail cadenassé, salles de classe vides... L'université Mahatma Gandhi de Kigali a des airs de campus fantôme. Mi-mars, les autorités rwandaises ont annoncé la suspension de ses programmes estimant que l'université manquait notamment de matériel et n'offrait donc pas une formation de qualité. Une suspension jugée brutale et faite au dépend des étudiants, pour Litan Acharjee, un des enseignants. « Ce n'était pas la...
(Le Monde 19/06/17)
Vingt ans après, une quinzaine de rescapés tutsi ont rédigé leurs « cahiers de mémoire », s’adressant à leurs morts. Retour sur un douloureux travail de reconstitution de soi. C’était un jour d’avril, à Kigali, au Rwanda. Un groupe d’hommes et de femmes a pris place dans une salle. On a distribué des cahiers. Ils étaient une quinzaine alors. Il s’agissait de raconter un monde détruit, le leur, celui de leurs proches, tués pendant le génocide. C’était en 2014, peu de temps après la vingtième commémoration des trois mois durant lesquels près d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants furent massacrés au milieu des leurs. Les tueurs étaient hutu. Les victimes, dans leur écrasante majorité, tutsi. Les quinze personnes qui...
(AFP 16/06/17)
Les autorités du Malawi ont condamné vendredi de violents incidents qui ont récemment opposé des réfugiés originaires de communautés rivales du Rwanda et du Burundi dans un camp proche de la capitale administrative du pays Lilongwe. "En tant que pays hôte, nous sommes très déçus de ce comportement. Cela doit cesser sur le champ", a déploré la ministre malawite de l'Intérieur et de la Sécurité, Grace Chiuma, dans un communiqué. Ces derniers jours, la presse locale a rapporté de vives tensions entre Rwandais et Burundais dans le camp Dzaleka, à une quarantaine de kilomètres de Lilongwe.
(RFI 14/06/17)
Traditionnellement dans la culture rwandaise, manger au vu et au su de tous ne se faisait pas. La nourriture était d’ailleurs presque un sujet tabou et les repas se prenaient exclusivement au sein du foyer familial. De nos jours, si une certaine pudeur autour de la nourriture persiste, les mentalités changent. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170614-rwanda-traditionnellement-mange-pas-...
(Xinhua 13/06/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le milliardaire chinois Jack Ma, l'un des principaux entrepreneurs dans le monde du e-commerce, fondateur et président exécutif du groupe Alibaba devrait assister à l'inauguration du sommet YouthConnekt Africa, qui se tiendra le mois prochain, dans la capitale rwandaise, Kigali. Le Rwanda organisera la rencontre du 19 au 21 juillet qui se concentrera principalement sur l'esprit d'entreprenariat des jeunes et sur l'exploration et l'exploitation des opportunités sur le continent, a annoncé dimanche le ministère rwandais de la jeunesse et des TIC. "Jack Ma devrait arriver au Rwanda et partager ses compétences entrepreneuriales avec nos jeunes. Nous sommes en contact avec le groupe Alibaba, et nous l'attendons le mois prochain à Kigali pour le sommet YouthConnekt Africa", a...
(Jeune Afrique 09/06/17)
Après trois ans de combat judiciaire, la loi sur la liberté de la presse punit désormais la négation de tous les crimes contre l’humanité. Y compris le génocide dont furent victimes les Tutsis au Rwanda. Cela fait vingt-trois ans qu’Annick Kayitesi appréhende l’heure d’aller se coucher. Cette rescapée du génocide des Tutsis sait que trop de fantômes l’attendent dans son sommeil. Les comptines pour enfants ne lui sont malheureusement d’aucun secours. L’une d’elles lui a même valu des insomnies plus fiévreuses encore : le Fais dodo, Colas mon p’tit frère revu et corrigé par Canal+. Par une froide soirée de décembre 2013, la chaîne française avait en effet cru bon de diffuser un « sketch » sur le génocide rwandais. Un...
(Iwacu 09/06/17)
D’après Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police burundaise, 91 burundais ont été renvoyés du Rwanda, ce jeudi 8 juin, via la frontière Gasenyi en commune Busoni de la province Kirundo. Il précise que des femmes, des enfants et des vieillards sont directement rentrés dans leurs familles. « Seize jeunes sont retenus dans une salle de transit au Chef-lieu de la commune Kirundo pour identification », a ajouté le porte-parole de la police. Pour rappel, 87 autres burundais accusés d’être en « situation irrégulière » avaient été refoulés en avril de cette année et plus de 1500 avaient subi le même sort entre mai et juin 2016.
(AFP 08/06/17)
Un spécialiste hongrois de la protection des animaux a été tué par un rhinocéros noir dans le parc national de l'Akagera, dans l'Est du Rwanda, où l'espèce a été réintroduite en mai, a annoncé dans un communiqué transmis à l'AFP jeudi par l'ONG gérant ce parc. Les informations sur les circonstances exactes de la mort de Krisztián Gyöngyi "sont encore en train d'être rassemblées", a indiqué l'organisation African Parks, qui a simplement précisé que l'intéressé a été tué mercredi matin alors "qu'il était sur le terrain en train de pister les animaux dans le parc". "Kris a joué un rôle très important dans les efforts de réintroduction" du rhinocéros noir d'Afrique de l'Est au Rwanda, où il se trouvait pour...
(Jeune Afrique 02/06/17)
Né en 1945 d’une mère rwandaise et d’un père blanc au Congo belge, Charles François Gérardin, a été enlevé à sa mère alors qu’il n’avait que 5 ans. Comme 283 autres enfants métis, après l’indépendance, il est expulsé en Belgique, une terre alors inconnue pour lui. Aujourd’hui devenu « l’un des derniers témoins » de ce drame oublié, âgé de 71 ans, Charles se bat au sein de l’association « Métis de Belgique » pour aider les victimes et leurs descendants à retrouver leur famille. Le 25 avril dernier, l’Église catholique leur a adressé pour la première fois ses excuses, se reconnaissant toutefois de « bonnes intentions » – ce qui est loin d’aller de soi pour des déracinés qui...
(RFI 23/05/17)
Au Rwanda, depuis la rentrée dernière, a ouvert à Kigali le sixième centre de formation de l’Institut africain des sciences mathématiques (Aims). L’Aims est un réseau panafricain d’écoles fondé en 2003 au Cap par le cosmologiste sud-africain Neil Turok. Le centre du Rwanda forme une quarantaine d’étudiants originaires de dix pays d’Afrique jusqu’au niveau master. Tous n’ont qu’un but : trouver des solutions aux problèmes africains grâce aux sciences mathématiques.
(APA 12/05/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Plusieurs leaders africains dont les présidents Mahamadou Issouffou du Niger, Ibrahima Boubacar Keita du Mali et Ismaïl Omar Guelleh de Djibouti, ont pris part ce jeudi à Kigali, aux cotes de leur homologue rwandais, Paul Kagamé, à l’ouverture officielle de la troisième conférence de Transform Africa Summit, a constaté l’envoyé spécial de APA. Le thème retenu pour ce sommet est «Villes Intelligentes, Développement accéléré». La rencontre à laquelle ont assisté aussi la vice-présidente de Zambie, Inonge Wina, et le Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Emery Trovoada , se veut une plateforme leader de la communauté des TIC en Afrique pour l’accélération de la révolution numérique en cours sur le continent. Un moment...
(Xinhua 09/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Située sur l'une des collines du "Pays aux mille collines", le projet de Vision City s'inscrit dans les efforts du gouvernement rwandais pour répondre aux défis du logement à Kigali, capitale du pays. La première phase de ce projet, qui est le plus important projet de logement au Rwanda, consiste en 504 unités de villas et d'appartements. Une fois ces quatre phases achevées, le projet aura la capacité d'accueillir plus de 22.000 personnes, selon ce plan. "Chaque fois que je viens ici travailler, je vois ce projet, je voudrais vivre ici, je vais travailler dur", raconte Sandrine Umubyeyi, une Rwandaise qui travaille sur le site pour la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), compagnie chinoise qui assure...
(Autre média 08/05/17)
À l’international, l’Afrique est le deuxième continent le plus grand au monde. Cependant, sur son territoire, il existe des pays qui sont très petits en termes de superficie. Nous allons voir dans cet article, quels sont les 10 pays les plus petits d’Afrique, en commençant par le plus grand d’entre eux. 10. Le Burundi Burundi Situé dans la partie centrale de l’Afrique, le Burundi est à la dixième place de cette liste. Le pays mesure en tout 27 830 km² et partage sa frontière avec le Rwanda, la Tanzanie, ainsi que la République Démocratique du Congo. En plus d’être l’un des pays les plus petits du continent africain, le Burundi est aussi l’un des plus pauvres au monde. En effet,...
(La Tribune 05/05/17)
Le gouvernement rwandais vient d'importer 10 rhinocéros noirs de l'Afrique du Sud, afin de réintroduire cette espèce en voie d'extinction dans le parc national de l'Akagera. Estimée à 2 millions de dollars, l'opération vise à soutenir l'attractivité touristique du pays. Pour appuyer le secteur touristique, le gouvernement rwandais est prêt à consentir tout effort. Le pays vient en effet d'importer des rhinocéros noirs d'Afrique du Sud, destinés au Parc national de l'Akagera. A bord d'un avion qui a atterri à l'aéroport de Kigali cette semaine, le grand herbivore, une espèce en voie de disparition pour cause de braconnage, va enrichir le patrimoine du parc.
(Xinhua 05/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le conseil d'administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (le Fonds mondial) s'est réuni mercredi dans la capitale Kigali du Rwanda et a élu Aida Kurtovic comme nouvelle présidente pour un mandat de deux ans. Mme Kurtovic, citoyenne de la Bosnie-Herzégovine, a été vice-présidente de l'organisation depuis deux ans. Avant de servir en tant que vice-présidente, elle a également été membre du conseil et a assumé de nombreuses fonctions. Le Fonds mondial est une organisation créée pour accélérer la fin des épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Fondée en 2002, l'organisation constitue un partenariat entre les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par...
(RFI 04/05/17)
Journée de la liberté de la presse ce mercredi 3 mai. Sur le continent africain, la Namibie se classe toujours en première position, l'Erythrée à la dernière place. Parmi les pays où les journalistes ont beaucoup de mal à travailler, on retrouve aussi la République démocratique du Congo, le Burundi ou le Rwanda, qui occupe la 159e place sur 180 pays. Notre invitée ce soir est une jeune journaliste rwandaise. Maria a dû fuir son pays et vit aujourd'hui en exil à Paris.
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Le 2 mai, 10 rhinocéros noirs destinés au Parc National de l’Akagera ont atterri à l’aéroport de Kigali. L’importation d'Afrique du Sud, pour un coût avoisinant les 2 millions de dollars, du grand herbivore, dont l’espèce a été presque décimée par les braconniers, entre dans le cadre des efforts du gouvernement pour réintroduire les espèces en voie d'extinction dans le parc national de l’Akagera. « Le retour du rhinocéros témoigne de l'engagement extraordinaire du Rwanda en faveur de la restauration et de la conservation de la diversité naturelle dans le parc de l’Akagera », a déclaré Peter Fearnhead, le directeur général d’African Parks qui gère le parc rwandais. La diversité naturelle des parcs fait partie des principales...
(AFP 02/05/17)
Une vingtaine de rhinocéros noirs provenant d’Afrique du Sud vont être réintroduits au Rwanda, dans le parc de l'Akagera (est), pour la première fois depuis la disparition de l’espèce dans le pays il y a 10 ans, a annoncé mardi dans un communiqué l’organisation gérant ce parc. L'organisation African Parks "est en train de transférer depuis l'Afrique du Sud une population initiale d’environ 20 rhinocéros noirs (d’Afrique) de l’est dans le parc national de l’Akagera au Rwanda. Cet extraordinaire retour aura lieu au cours des deux premières semaines de mai", détaille ce communiqué. Le rhinocéros noir, l'une des sous-espèces de rhinocéros africain, est "en danger critique d’extinction", selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Dans les années...
(La Voix de l'Amérique 02/05/17)
Les réfugiés rwandais installés au Congo-Brazzaville ne bénéficieront plus de ce statut dès le 31 décembre 2017. Les gouvernements du Congo et du Rwanda, en partenariat avec le HCR, travaillent sur cette échéance, mais dans la communauté des réfugiés rwandais, la majorité ne veut pas de cette mesure qui les incite à rentrer. Basile, un jeune Rwandais, est stressé depuis que l’annonce de la clause de cessation de son statut de réfugié lui a été notifiée. Il estime que les Rwandais, notamment les Hutus qui vivent à l’extérieur du pays, n’auront aucun droit le jour où ils retourneront chez eux. "Chaque année, on célèbre le génocide des Tutsi à Kigali. Mais nous, quand est-ce que nous aurons le devoir de...
(AFP 29/04/17)
A l'ombre du stade national Amahoro, à Kigali, les chaises et tables en plastique rouge de la terrasse d'un bar-restaurant accueillent des réfugiés burundais. Ils se désaltèrent, mangent et parlent du pays, en proie depuis deux ans à une grave crise émaillée de violences. A l'intérieur, une chaîne hi-fi crache un morceau d'un groupe de reggae burundais. Le nom de l'établissement, qui se détache en lettres capitales sur la devanture, n'a pas été choisi par hasard: "Imuhira", signifiant "A la maison" en kirundi, la langue officielle au Burundi. L'Imuhira, un bâtiment de plain-pied coincé entre d'autres bars, a été ouvert il y a un mois dans la capitale rwandaise par des réfugiés burundais regroupés en coopérative. Car, après deux ans...

Pages

(La Tribune 26/08/17)
Le Rwanda, véritable "success story" africaine, ne cesse d’attirer la curiosité internationale. Cette fois, ce sont les entrepreneurs indiens qui ont décidé de poser pied dans ce pays d’Afrique de l’Est. Objectif : renforcer leur empreinte économique. En perspectives, des partenariats avec des entreprises locales, des programmes de formations en innovation technologique, … Le Rwanda séduit et c'est le moins que l'on puisse dire. En séjour jusqu'au 6 septembre prochain, une délégation de 25 entrepreneurs représentant presqu'autant d'entités sillonnent différentes institutions nationales dans le cadre du Programme de croissance de l'innovation Inde-Rwanda (IRIGP), lancé en février dernier lors de la visite à Kigali du vice-président indien Hamid Ansari.
(Agence Ecofin 25/08/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement rwandais et la firme nigériane BlackPace Africa, active dans la gestion de placements, mettront en œuvre un projet de 120 millions $ afin de développer la filière pomme de terre, indique Newtimes. D’une durée de cinq ans, ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) et couvrira aussi bien le segment de la production que celui de la transformation. Dans le volet de la production, l’initiative devrait permettre de faire passer le rendement de la pomme de terre de 15 tonnes/ hectare (ha) à 35 tonnes/ha et bénéficiera de 166 000 hectares de terres favorables à la culture dans la province du Nord. S’agissant de la transformation, deux usines verront respectivement le jour...
(Agence Ecofin 23/08/17)
(Agence Ecofin) - En 2016/2017, les exportations rwandaises de viande ont généré 22,9 millions $, soit une hausse de 30% par rapport à la valeur affichée au terme de l’exercice précédent. Cette embellie s’explique aussi bien par la progression des volumes expédiés que par les bons prix observés au niveau du marché mondial. Selon les données de l’Office rwandais des exportations agricoles reprises par Newtimes, alors que le stock de viande acheminé a connu une hausse de 17% en s’établissant à 6 200 tonnes, le kilogramme de viande s'échangeait pour sa part à 3,67 $, contre 3,33 $, en 2015/2016. Pour rappel, ces résultats enregistrés au niveau du segment de la viande s’inscrivent globalement dans l’amélioration de la performance de...
(APA 22/08/17)
APA-Kampala (Ouganda) - Le Kenya et le Rwanda ont levé l’interdiction d’importation de produits à base de volaille de l’Ouganda suite à une déclaration selon laquelle ce pays fournisseur était débarrassé de la grippe aviaire hautement pathogène. La déclaration a été faite le week-end par le ministère ougandais de l’Agriculture, de l’industrie animale et des pêches. L’épidémie de grippe aviaire a été déclarée en Ouganda le 15 janvier 2017 affectant les volailles domestiques et sauvages. On estime que 10.000 volailles sauvages sont mortes alors que 50.000 oiseaux domestiques ont été emportés par la grippe aviaire. Selon le ministre de l’agriculture, Christopher Kibanzanga, la surveillance dans tous les districts touchés autour des rives des îles du lac Victoria et de Kalangala...
(Agence Ecofin 21/08/17)
(Agence Ecofin) - Au terme de l’année fiscale 2016/2017, les recettes d’exportation du café du Rwanda se sont établies à 49,7 milliards de francs rwandais (58,5 millions $), soit un léger recul de 3,6% par rapport à l’exercice précédent et en deçà de l’objectif visé (67,8 millions $), rapporte Newtimes. Selon l’Office rwandais des exportations agricoles (NAEB), cette contre-performance intervient malgré la bonne tenue des prix mondiaux sur la période (3,16 $/kg contre 3,10$/kg, l’année précédente) et s’explique par une baisse des volumes exportés, liée à la forte sécheresse ayant régné en 2016, de juillet à août et d’août à décembre. Le stock de fèves expédiées a affiché une diminution de 5,4% comparativement à la saison précédente, en s’établissant à...
(La Voix de l'Amérique 18/08/17)
Des jeunes Rwandais se lancent pour innover et créer de l’emploi. Et Internet, c’est leur point commun. En plein cœur de Kigali, deux laboratoires, l’un de recherche et l’autre de fabrication, ont été installés par des jeunes entrepreneurs pour encourager l’entrepreneuriat. Bienvenu à K Lab, (Kigali laboratory), un des laboratoires de Kigali où des jeunes développent leurs projets. Un autre laboratoire de fabrication, souvent appelé "Fablab", se trouvent à côté des bureaux. C'est là où tous ces projets prennent forme. La directrice du laboratoire, Dusabe Miriam, montre le hardware où les machines et imprimantes 3D, ainsi que les prototypes de drones made in Rwanda sont installés. "C’est un espace d’innovation pour des personnes qui ont des idées innovatrices. Nous avons...
(Agence Ecofin 14/08/17)
(Agence Ecofin) - Le principal brasseur rwandais Bralirwa a annoncé avoir achevé son premier semestre 2017 le 30 juin dernier, sur un léger recul de 3,8% de son chiffre d’affaires. Celui-ci s’est en effet établi à 41,3 milliards de francs rwandais (50 millions $) contre 43 milliards de francs rwandais (52 millions $) un an plus tôt. D’après l’entreprise, ce résultat s’explique par des ventes en volume qui ont reculé de 15,4%, en passant de 888 000 hectolitres (hl) à 751 000 hl du fait de la hausse des prix de ses produits, tant sur le segment des bières que des boissons non alcoolisées, en août 2016 et en janvier dernier, dans un contexte de concurrence fortement accrue. Malgré cette...
(APA 09/08/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Construction of the Bugesera International Airport is set to be launched on Wednesday following an agreement between the government and a Portuguese construction firm Mota Engil in September last year. President Paul Kagame is expected to be among the guests at the ground breaking in Bugesera District Tuesday. The first phase of the project is set to be complete by December 2018 upon which the airport will have a capacity to handle about 1.7 million passengers every year. On completion of the airport construction, the firm will run the facility’s operations for 25 years with an option to extend its hold by another 15 years. The first phase is expected to cost an estimated $418 million while...
(Le Monde 04/08/17)
Taux de scolarisation, construction de latrines… Depuis 2006, des contrats de performance fixent des objectifs à la population. Le culte du résultat a imprégné toute la société. C’est un jour de fête, un de ceux où on prend son voisin par le bras pour chanter à tue-tête : « Tous ensemble, les Rwandais travaillent pour développer et construire leur pays/Tous ensemble, nous travaillons pour faire de notre Rwanda un paradis. » Gishari est en liesse en ce samedi matin de juin. Parmi les quatorze secteurs que compte le district de Rwamagana, à 50 km à l’est de Kigali, Gishari arrive en tête du classement annuel pour son développement en matière d’éducation, de santé, de vie sociale… Lancés en 2006, les...
(Air Journal 04/08/17)
La compagnie aérienne RwandAir a annoncé l’ouverture d’une base à Cotonou, un protocole d’accord étant signé dans la foulée par les gouvernements du Rwanda et du Bénin pour la création conjointe d’une compagnie nationale béninoise. Basée à l’aéroport de Kigali, la compagnie nationale rwandaise a annoncé le 1er aout 2017 avoir reçu du gouvernement béninois des « droits de septième liberté », qui lui permettent de se baser dans un pays tiers et d’y opérer des vols sans passer par son propre pays. Elle va donc stationner à l’aéroport de Cotonou-Cadjehoun « dans un futur proche » deux Boeing 737 (elle ne précise pas s’il s’agit de -700 de 120 sièges ou de -800 pouvant accueillir 16 passagers en classe...
(Jeune Afrique 03/08/17)
Pourtant située dans une zone troublée et très loin de la mer, la capitale rwandaise s’est hissée au troisième rang africain pour les congrès, grâce à des investissements massifs dans les infrastructures d’accueil. Dans le petit monde du tourisme d’affaires, Kigali a créé la sensation : à l’occasion de la publication du dernier classement de l’International Congress and Convention Association (ICCA), en juin, la capitale rwandaise s’est hissée au troisième rang africain par le nombre de congrès accueillis. « En 2016, nous avons accueilli 42 conférences [dont 18 ont été retenues pour le classement de l’ICCA] et nous visons le chiffre de 50 pour 2017 », explique Frank Murangwa, directeur exécutif du Rwanda Convention Bureau (RCB, l’office des congrès du Rwanda)...
(RFI 03/08/17)
Le Rwanda élit ce vendredi son président de la République. Le chef de l'Etat sortant Paul Kagame brigue un troisième mandat. En économie, son équipe a récemment parié sur le développement des services. Aéroport, centre de conférences... le gouvernement de Kigali a massivement investi dans les infrastructures. Objectif : passer du statut d’Etat à faible revenu et majoritairement rural, à celui de pays à revenu élevé avec une économie centrée sur les services. Un pari ambitieux que certains qualifient de risqué, dans un pays où la classe moyenne est embryonnaire et où 39% de la population vit toujours avec moins de deux dollars par jour. Pour les autorités, miser sur les services et transformer l’économie du Rwanda est crucial. D’ici...
(Xinhua 03/08/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) feront de l'intégration de leurs marchés de capitaux une priorité afin d'accroître les investissements étrangers dans la région. Le PDG de l'Autorité des marchés de capitaux du Kenya, Paul Muthaura, a déclaré aux journalistes à Nairobi que la pleine intégration des marchés de capitaux nationaux nécessitera la mise en place de 21 directives du Conseil des ministres de chaque Etat membre. "A ce jour, tous les Etats partenaires de la CAE ont mis en place sept lois et accélèrent la mise en place des régulations restantes", a indiqué M. Muthaura. Les Etats membres de la CAE sont le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du...
(AFP 31/07/17)
Le parti au pouvoir à Kigali, le Front patriotique rwandais (FPR), contrôle d'Xne main de fer depuis 20 ans la sphère politique, mais il est aussi accusé de phagocyter l'économie via son bras financier, le fonds d'investissement Crystal Ventures. Premier employeur privé du pays, dont les actifs sont estimés à quelque 500 millions de dollars, le fonds d'investissement est présent dans presque tous les secteurs de l'économie: de l'agroalimentaire à la sécurité privée en passant par l'immobilier et le BTP. Crystal Ventures est née sous le nom de "Tristar" en 1995, un an après la prise de pouvoir du FPR de Paul Kagame, qui venait de renverser le régime hutu extrémiste et de mettre un terme au génocide qui a...
(AFP 31/07/17)
Au troisième étage d'une galerie marchande flambant neuve du centre de Kigali, quelques commerçants désœuvrés discutent en ce mardi matin, accoudés à une rambarde devant leurs boutiques désertées par les clients. L'immeuble aux vitres bleutées est un des nombreux bâtiments ayant récemment transfiguré le paysage de la capitale, et qui incarnent l'ambition rwandaise d'une économie de service portée par une classe moyenne prospère et qualifiée, se substituant à une nation encore majoritairement peuplée d'agriculteurs pauvres. Sauf que cette vision est encore très lointaine, avec une classe moyenne embryonnaire et 39% de la population qui vit avec moins de deux dollars par jour. Et les observateurs mettent en garde: le marché rwandais est relativement petit et le pari du développement agressif...
(APA 31/07/17)
APA - Kigali (Rwanda) - Le tourisme devrait rapporter environ 444 millions USD de recettes en 2017 par rapport aux 404 millions de dollars obtenus l’année dernière, a annoncé vendredi un haut responsable de l’Agence nationale en charge de la promotion des investissements, le Rwanda Development Board (plus communément appelé RDB) Cette augmentation des revenus est le fruit des efforts continus de promotion du tourisme, ainsi que la stratégie consistant à motiver les entrepreneurs, et à organiser des rencontres, des conférences, des événements et des expositions (MICE), a expliqué Clare Akamanzi, la directrice du RDB Elle a fait savoir que, d’après les projections totales, la MICE devrait verser 64 millions de dollars, en hausse par rapport aux 47 millions de...
(RFI 27/07/17)
Au Rwanda, le tourisme est un secteur stratégique qui représente la plus importante rentrée de devises pour le pays. Afin de développer le secteur, le petit pays des Grands Lacs mise désormais sur le marché de niche du haut de gamme. L’illustration la plus récente de cette stratégie a été le doublement du prix du permis de visite aux gorilles – l’attraction phare du Rwanda – qui est passé à 1500 dollars en mai. Si le gouvernement se dit confiant, le secteur de l’industrie touristique est un peu plus inquiet. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170727-rwanda-mise-tourisme-haut-gamme
(Financial Afrik 24/07/17)
Quelles sont les tendances 2017 à la Rwanda Stock Exchange ? Les tendances 2017 s’annoncent mieux que celles de l’année passé. En 2016, le volume des transactions avait diminué et nous n’avons pas eu d’IPO. Nous avions enregistré une croissance sur les instruments de la dette, notamment les bonds de Trésor. Pour cette année, les indices sont en hausse. Nous avons enregistré une IPO à la fin du premier trimestre avec la cession des participations de l’Etat dans I&M Bank, désormais en Bourse. D’autres introductions en Bourse sont en cours de discussion. Nous avons également de nouveaux produits sur lesquels nous sommes entrain de travailler. Cette année s’inscrit véritablement sous le signe de l’innovation avec de nouveaux produits dont les...
(Xinhua 21/07/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Des experts et responsables ont lancé un appel aux jeunes d'Afrique jeudi, les invitant à se concentrer sur l'esprit d'entreprise et la création d'emplois pour exploiter les millions d'opportunités qu'offre ce continent. Cet appel a été lancé par un panel intitulé "Comment arriver à 50 millions d'emplois pour 2020?", à l'occasion du premier sommet africain YouthConnekt qui s'est ouvert officiellement ce jeudi à Kigali, capitale du Rwanda. "L'avenir des jeunes africains réside en Afrique, pas en Europe ou au fond de la mer Méditerranée. Nos jeunes africains devraient être en première ligne de la création d'emplois d'innovateurs et d'entrepreneurs"...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Un jeune rwandais a créé une application qui permet aux entreprises de suivre en temps réel leurs ventes et leurs stocks. TorQue, c'est son nom, est une belle réussite pour Jean Niyotwagira, qui a su convaincre Bralirwa, la plus importante entreprise brassicole du Rwanda. « Au début, je voulais juste créer ma société, même si je ne savais pas vraiment dans quel domaine », relate Jean Niyotwagira. Diplômé de l’Institut des sciences et des technologies de Kigali, il imagine et développe, dès 2011, une application qui permet aux distributeurs de suivre en temps réel leurs ventes et leurs stocks. Grâce à TorQue, « des distributeurs peuvent se lancer sans avoir besoin d’investir une fortune », explique son concepteur. Le jeune...

Pages

(Pana 28/10/14)
Frankfurt, Allemagne - Les athlètes africains se sont distingués au marathon 2014 organisé cette année à Frankfurt, en Allemagne, avec les coureurs kenyans qui ont remporté les trois premières places dans la catégorie masculine et une athlète éthiopienne qui a remporté la course chez les femmes. Chez les messieurs, Mark Kiptoo du Kenya a remporté la course en 2 heures, six minutes et 8 secondes, selon le site d'informations, Race News Service. Son coéquipier, Mike Kigen, a été classé deuxième avec un record de 2 :07:00, alors qu'un autre Kenyan a terminé troisième avec un record de 2: 07:08. Aberu Kebede de l'Éthiopie a remporté le titre chez les femmes avec un record de 2:22:22 devançant Sharon Cherop, du Kenya...
(Pana 18/10/14)
La Fédération rwandaise de Football Association (Ferwafa) a annoncé jeudi une série de mesures rigoureuses concernant notamment le licenciement de quelque 28 footballeurs étrangers ayant falsifié leur identité pour obtenir illégalement la nationalité rwandaise afin de pouvoir jouer pour des équipes locales et avoir la chance d'être retenu dans la sélection nationale. Dans l'ensemble, le Ferwafa a annoncé qu'au total 395 joueurs sont actuellement en règle et par conséquent ont une autorisation de jouer durant le championnat rwandais de football de première division qui démarre samedi avec 14 clubs remplissant toutes les conditions exigées, indique-t-on.
(Afrik.com 07/10/14)
La Fédération rwandaise ne fait pas dans la dentelle. Refroidie par l’affaire Birori, elle a décidé d’exclure tous les internationaux naturalisés de la sélection ! Le buteur Meddie Kagere est concerné par la mesure. Bon vent et merci pour tout ! C’est en substance le message transmis par la Fédération rwandaise de football (Ferwafa) aux internationaux rwandais naturalisés. L’affaire Dady Birori a visiblement laissé des traces du côté des Amavubi. Coupable d’utilisation d’une double identité (il utilisait un passeport rwandais et un passeport congolais, son pays d’origine, avec deux noms différents)...
(AFP 22/09/14)
En choisissant samedi de donner la Coupe d'Afrique des nations (CAN) au Cameroun en 2019, à la Côte d'Ivoire en 2021 et à la Guinée en 2023, la Confédération africaine de football (CAF) a mis à l'honneur l'Ouest et le centre du continent. "Si l'on prête attention au football au jour d'aujourd'hui, on remarque que l'Afrique de l'Ouest est l'endroit d'Afrique qui domine le football", a dit Lambert Feh Kesse, président du Comité national de pilotage de la candidature ivoirienne. "Aussi, il est juste de récompenser cet état de fait", a-t-il ajouté, alors que le pays n'a plus organisé le tournoi depuis 1984. Le Cameroun est également le grand vainqueur de cette annonce qui a été faite à Addis Abeba,...
(AFP 18/09/14)
Le joueur originaire de République démocratique du Congo Etekiama Agiti Tady a été suspendu deux ans après avoir joué sous un autre nom pour le Rwanda, a annoncé mercredi la Confédération africaine de football (CAF). L'attaquant de l'AS Vita Club de Kinshasa avait pris le nom de Dady Simeon Birori pour jouer sous les couleurs du Rwanda. Sa suspension a pour effet immédiat de l'empêcher de participer à la demi-finale de la Ligue des champions de la CAF avec son club, qui reçoit ce week-end les Tunisiens du CS Sfaxien à Kinshasa. Le Rwanda a été disqualifié des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2015 le 17 août, après qu'une équipe qu'il avait battue, le Congo- Brazzaville, a déposé...
(Pana 02/09/14)
La Commission des recours de la Caf de la Confédération africaine de Football (Caf) a maintenu la décision du comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des nations qui avait disqualifié le Rwanda des tours préliminaires qualificatifs pour la Can 2015 prévue au in Maroc. Le Congo est donc qualifié pour le dernier tour des éliminatoires de cette compétition et va partager le Groupe A avec le Nigeria, l'Afrique du Sud et le Soudan, en remplacement du Rwanda. D'après l'instance dirigeante du football africain, la décision fait suite à l'audience du 27 août au Caire, en Égypte de la commission des recours qui a maintenu la décision du comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des nations qui avait disqualifié le 17...
(Star Africa 02/09/14)
Disqualifié pour avoir aligné un joueur en possession d’une double nationalité, Dady Birori, la Fédération Rwandaise de Football a vu son appel rejeté par les hautes instances de la Confédération Africaine de Football. « Toute équipe qui a commis une irrégularité sur l’identité d’un joueur… perd le match et doit être éliminée de la compétition. Sur la base de ces documents, il est évident que la Fédération rwandaise était au courant de la double identité mais a présenté le joueur avec l’équipe nationale alors qu’il avait une autre identité en club », répond la CAF aux responsables de la FRF. C’est donc la RD Congo qui disputera la phase des groupes des éliminatoires de la CAN Orange 2015. Pour rappel...
(Afrik.com 01/09/14)
Le 17 août, la CAF a annoncé la disqualification du Rwanda pour la phase de groupes des éliminatoires de la CAN 2015, qui débute samedi prochain, et prononcé la réintégration du Congo. Protestant contre la sanction infligée en raison de la double identité de Dady Birori, les Amavubi avaient décidé de faire appel auprès de la CAF. L’instance dirigeante du football africain a examiné la requête du Rwanda le 27 août mais n’y a pas donné suite. "Toute équipe qui a commis une irrégularité sur l’identité d’un joueur… perd le match et doit être éliminée de la compétition", rappelle la CAF. L’instance souligne qu’elle a vérifié les deux passeports du joueurs indiquant chacun un nom différent. "Sur la base de...
(Jeune Afrique 20/08/14)
Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF et le Rwanda disqualifié des qualifications pour la CAN 2015, au profit du Congo. Jeune Afrique s’est entretenu avec le joueur de l’AS Vita Club, mais également avec Nzamwita Vincent Degaule, le président de la fédération rwandaise (FERWAFA), qui va faire appel. À l’autre bout du fil, Etekiama est plutôt calme, même si sa suspension, décidée par la CAF le 11 août dernier, l’affecte particulièrement. "Je ne sais pas combien de temps cela va durer. Pour moi, cette suspension n’est pas justifiée. Ce n’est pas normal, car je n’ai pas triché. Pour l’instant, j’ai donc juste le droit de m’entraîner avec mon club,...
(Jeune Afrique 18/08/14)
Qualifié sur le terrain face au Congo (0-2, 2-0 et 4-3 aux tirs au but) pour le dernier tour qualificatif de la CAN 2015, le Rwanda a été éliminé sur tapis vert par la CAF, à la suite de la réserve posée par son adversaire à propos de l’attaquant Dady Birori. De retour en France le week-end dernier, Claude Le Roy s’était montré très confiant sur les chances de voir sa sélection repêchée par la CAF pour le troisième tour des qualifications à la CAN 2015, quelques jours après l’élimination des Diables Rouges à Kigali. Le gouvernement du football africain a donné raison à la fédération congolaise, laquelle avait posé une réserve après le match aller disputé à Pointe-Noire le...
(Afrik.com 18/08/14)
Le Fédération du Rwanda (Ferwafa) va avoir un souci en moins. Inquiets ces derniers jours à l’idée de se déplacer au Nigeria pour la première journée du groupe A des éliminatoires de la CAN 2015 en raison de la présence du virus Ebola dans le pays le plus peuplé d’Afrique (4 cas de décès), les Amavubi resteront finalement chez eux le 6 septembre. A leur place, les Diables Rouges du Congo défieront les Super Eagles ! A l’issue du 2e tour de qualification, perdu aux tirs au but (2-0 ; 0-2, 3 tab à 4) face au Rwanda, la Fédération congolaise (Fecofoot) avait déposé une réserve auprès de la CAF, suspectant l’attaquant rwandais, Dady Birori, qui a participé au match...
(Le Matin 05/08/14)
Le Lesotho, le Mozambique, le Malawi, le Rwanda, le Botswana, l’Ouganda et la Sierra Leone ont décroché, ce weekend, leur ticket pour les phases finales de la Coupe d'Afrique des nations CAN 2015 qui aura lieu au Maroc (17 janvier-8 février). La grande surprise a eu lieu à Nairobi, où le Lesotho a décroché un nul précieux (0-0), face au Kenya et jouera ainsi, le 3e tour éliminatoire. Le Lesotho croisera le fer, dans le groupe C, avec le Burkina Faso, l'Angola et le Gabon. À Maputo, le Mozambique a disposé de la Tanzanie (2-1). À l'aller, les deux équipes se sont neutralisées (2-2). Le Mozambique évoluera dans le groupe F aux côtés de la Zambie, du Cap Vert et...
(Pana 05/08/14)
Coupe d'Afrique des nations 2015 - Les sept groupes devant disputer le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 sont maintenant complets avec la clôture du troisième round des préliminaires ce week-end. Le Lesotho, l'Ouganda, le Rwanda, le Botswana, la Sierra Leone, le Malawi et le Mozambique se sont qualifiés et rejoindront les 21 équipes qui joueront la phase de poules. Dans la phase de groupes, les équipes disputeront des rencontres (aller/retour) de septembre à novembre 2014, les deux premières de chaque groupe et le meilleur troisième (tous groupes confondus) se qualifiant pour la phase finale de la CAN 2015 au Maroc. Le Maroc, pays hôte de la compétition est qualifié d'office. Voici la composition des...
(L'Avenir Quotidien 04/08/14)
Lesotho, Mozambique, Botswana, Malawi, Sierra Leone qualifiés à la phase de groupe Les matches retour du 2è tour de la CAN Maroc 2015 se sont joués le week-end dernier. Les sept qualifiés qui rejoindront les 21 autres pour jouer la phase de groupe sont connus. Malheureusement, les Diables Rouges de Claude Le Roy ne seront pas présents au Maroc en 2015. Ceux-ci ont été battus à Kigali par 2-0 samedi dernier. Au match aller à Pointe Noire, ils avaient pourtant gagné sur le même score. Mais, ils ont été défaits aux tirs au but : 4-3. C’est une dure épreuve pour Claude Le Roy dont l’objectif du contrat signé avec le Congo/Brazzaville est la qualification à la phase finale au...
(L'Avenir Quotidien 30/07/14)
Les matches retour du 2è tour des éliminatoires de la CAN Maroc 2015 vont se jouer durant le week-end du 1er, 2 ; 3 août dans sept stades du continent. Rappelons que les sept qualifiés à l’issue de ce tour se joindront aux 21 qualifiés d’office pour disputer la phase de groupe en six journées. La RDC est dans le même groupe que le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le vainqueur du match Seychelles-Sierra Leone. Lors des matches aller, presque toutes les équipes visitées ont gagné. Elles vont tenter de confirmer cette victoire en déplacement pour prétendre à la qualification. Notons cependant que l’entraîneur des Diables Rouges du Congo/Brazzaville, le Français Claude Le Roy a exprimé ses inquiétudes pour le...
(Africa Top sports 16/07/14)
Opposé au Rwanda ce dimanche à Pointe-Noire lors de la rencontre aller du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, le Congo connait la liste des joueurs qui sont concernés par le match. En effet le sélectionneur Claude Leroy a convoqué une liste de 26 joueurs pour ce match. Certains joueurs comme Brice Samba, Chris Malonga, Christopher Maboulou, Lys Mouithys et autre Matt Moussilou, sont absents. Voici la liste des joueurs convoqués. Les 26 Diables Rouges : Massa Chancel (AC Léopards), Ndzila Pavel (Etoile du Congo,), Mafoumbi Christoffer (Le Pontet, France), Nganga Igor (FC Aarau, Suisse), Baudry Marvin (AC Amiens, France), Lepicier Maël (FC Beerschot Anvers, Belgique), Moubhio Boris (AC Léopards), Itoua Grace (FC Kondzo), Magnokelé Bissiki...
(Points Chauds 07/07/14)
Requalifiée par la FIFA suite à la disqualification de la Guinée équatoriale, la Mauritanie va poursuivre l’aventure des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football que le Maroc va organiser en 2015. Les Mourabitounes vont alors affronter l’Ouganda ce samedi, 19 juillet 2014, juste après la finale de la Coupe du Monde, prévue le 13. Le match aller a lieu à Kampala. La CAF a désigné l’arbitre qui va officier le match. Hudu Munyemana va diriger les débats. L’arbitre rwandais sera aidé dans ses tâches par ses compatriotes Ndagijiman Theogene et Hakizimana Ambroise, respectivement, premier et deuxième assistants. L’arbitre de liaison est aussi rwandais et a pour nom Issa Kagabo. Le commissaire du match est l’Ethiopien Ambaw Yigzaw...
(Africa Top sports 21/05/14)
constantineOn vous l’annonçait il y a une semaine. C’est désormais officiel. Stephen Constantine est le nouveau sélectionneur du Rwanda et ce pour deux ans. Le technicien chypriote de 51 ans a été présenté à la presse ce mercredi à Kigali. Il remplace donc Eric Nshimiyimana dont le contrat prenait expiration le 31 juillet prochain.Premier test grandeur nature pour Constantine, le match retour des préliminaires de la CAN 2015 contre la Libye. Au match aller le week-end écoulé, Amavubi ont tenu en échec les Chevaliers de la Méditerranée 0-0. Stephen Constantine n’est pas à sa première expérience en Afrique. Il a notamment entrainé le Malawi de février 2007 à avril 2008. Il a également dirigé les sélections nationales du Népal, d’Inde...
(Pana 19/05/14)
Coupe d'Afrique des nations (CAN) de 2015: la Libye fait match nul (0-0) contre le Rwanda en préliminaire de la CAN 2015 - L'équipe nationale libyenne de football a fait match nul (0-0) contre son homologue du Rwanda, dimanche au stade de Radès, dans la capitale tunisienne, pour le compte des préliminaires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de 2015. Le match retour avec l'équipe du Rwanda est prévu le 1er juin dans la capitale rwandaise, Kigali. Vainqueur de l'édition 2014 du Championnat d'Afrique des nations réservé aux joueurs locaux (CHAN), en Afrique du Sud, l'équipe libyenne, qui doit accueillir la CAN 2017, doit passer le cap des préliminaires pour être présente à la phase finale de la CAN...
(Africa Top sports 15/05/14)
Stephen Constantine sera le prochain entraîneur de l’équipe nationale du Rwanda. Sa signature ne serait plus qu’une question de temps. De sources proches de la Fédération rwandaise, les deux parties auraient trouvé un terrain d’entente et l’engagement du technicien de 51 ans sera officialisé très prochainement. Né le 16 octobre 1962 à Londres, Stephen Philippe Constantine, qui est d’origine chypriote, a déjà entraîné deux sélections africaines : le Malawi (2007-2008) et le Soudan (2009).

Pages

( 15/07/13)
Plus de 4o journalistes, responsables et cadres des médias de neuf pays d'Afrique centrale se sont donné rendez-vous, du 9 au 10 juillet 2013, à Bujumbura, au Burundi. A menu de leur rencontre, un thème bénéfique non seulement pour leurs médias mais aussi pour leurs nations respectives à savoir " Ethique, leadership et bonnegouvernance dans les médias ". A l'issue de cet atelier de deux jours les participants se sont engagés à développer la transparence et la bonne gouvernance dans leurs médias respectifs. Ainsi, l'éthique et le leadership seront désormais les deux mots clés devant guider leurs actions au quotidien avec toutes les parties prenantes. Organisé par African Media Initiative(AMI), en collaboration avec les ''Publications de la presse Burundaise''(PPB) et...
(L'Avenir Quotidien 15/07/13)
La Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) a choisi une école supérieure congolaise pour booster la formation électorale en Afrique centrale. . L’Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale (EFEAC), une initiative d’un groupe de chercheurs Congolais, a signé le mercredi 10 juillet 2013 à Kinshasa, un accord de partenariat avec la CEEAC afin de former le personnel civil de la communauté. Partenariat réalisé grâce au financement de l’Union Européenne pour un programme bien spécifique. Le Professeur Bob Kabamba, président du Conseil d’Administration de l’EFEAC (Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale) a indiqué que cette école est une initiative de 10 pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), dans sa stratégie globale...
(AFP 14/07/13)
BRAZZAVILLE (RD Congo) (AFP) - L'Afrique du Sud et le héros de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela ont été mis "à l'honneur" du Festival panafricain de musique (Fespam) qui a débuté samedi soir à Brazzaville et s'achèvera le 20 juillet. Quelque 3.000 à 4.000 personnes assistaient au lancement du Fespam, sous forte surveillance policière, a constaté l'AFP. Au stade Félix Eboué du quartier Poto-Poto, reconnu comme le "berceau de la musique congolaise", cette 9e édition s'est ouverte en présence de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova et du président congolais Denis Sassou Nguesso. "Cette année c'est l'Afrique du Sud qui est à l'honneur", a dit le ministre congolais de la Culture, Jean Claude Gakosso en annonçant que la...
(Sud Quotidien 10/07/13)
La dette odieuse de l’Afrique est un ouvrage d’avant-garde qui devrait être lu par tous les hommes soucieux de connaître les causes du sous-développement de l’Afrique. D’une manière magistrale, mais facilement compréhensible et professionnellement approfondie, les auteurs démolissent le mythe selon lequel les pays africains ont reçu d’importants flux nets de capitaux étrangers… Ce livre devrait modifier radicalement la pensée et la politique. C’est probablement le livre le plus important sur l’Afrique de ces dernières années, une lecture capitale pour quiconque a un intérêt dans les affaires africaines … Enrageant, éclairant et encourageant dans une égale mesure, ce livre conjugue passion et excellence en recherche : un réel tourde force. C’est l’opinion de John Christensen, Directeur, Tax Justice Network, Etats-Unis...
(Burundi Information 09/07/13)
« Médias : Voix pour tous » tel est le thème au tour duquel tournait les discussions qui ont eu lieu au Star Hôtel, ce mardi 09 juillet 2013. Elle a été organisée par une ONG dénommée Search for Common Ground représenté au Burundi par Mme Floride Ahitungiye. Celle-là même qui a prononcé le discours d’ouverture. Après avoir souhaité la bienvenue aux participants venus de la République Démocratique du Congo, du Rwanda et à ses compatriotes Burundais , elle a tenu à remercier le ministère de la communication et de l’information qui ne cesse de les accompagner dans ce processus à travers lequel, cette organisation voudrait travailler mains fortes avec les Organisations Féminines des Medias, en premier dit-elle, en tant...
(El Watan 05/07/13)
Racisme, néocolonialisme, migration, aliénation.…Des thèmes que Frantz Fanon a touchés de près dans son analyse des sociétés colonisées. Sa fille aînée préface des extraits de l'œuvre fanonienne édités récemment aux éditions Médias-Plus de Constantine. - Vous expliquez dans la préface Frantz Fanon, édité chez Médias-Plus, que finalement les indépendances africaines et le Printemps arabe sont un échec… Je ne dis pas que les indépendances africaines sont un échec ; le dire serait ne pas reconnaître les luttes de libération menées par certains pays du continent africain pour se libérer du joug du colonialisme, l’Algérie et son peuple en sont le plus bel exemple. Ce qu’il faut interroger est de savoir si cette libération, qui a permis aux peuples d’assurer leur...
(El Watan 04/07/13)
Kigali, la capitale, comme le reste du Rwanda, a été bâtie sur des collines. En allant d’un «secteur» – c’est ainsi que les Rwandais appellent les différents quartiers – à un autre, le visiteur empruntera des montées et des descentes qui donnent quelquefois le vertige. La montagne est souvent présente, là, dès que l’on tourne la tête à gauche ou à droite. Mais, à côté de cette nature enchanteresse, la ville offre à son visiteur une image forte d’une grande transformation. A priori, pour ceux qui ne suivent pas l’ «actualité» rwandaise et l’évolution de ce pays, Kigali est une ville qui fait peur. Bien évidemment, les quartiers défavorisés, où vit une bonne partie de la population, sont présents, même...
(LibreAfrique 04/07/13)
L’Afrique se retrouve bien souvent dans les nouvelles en occident seulement quand elle rentre dans la case qui a été créée pour elle ou quand cela correspond à un ordre du jour occidental. Un journaliste britannique chevronné a pu déclarer lors d’un atelier des journalistes à Abuja que l’ont parle du Nigéria dans les médias britanniques seulement quand il s’agit de mauvaises nouvelles. Il n’y aurait donc pas de bonnes nouvelles en provenance du Nigéria ? Fin juin sur France 24 tout ce qu’on pouvait voir, c’était le « criminel » Uhuru Kenyatta qui échappait au procès à la Haye et la « crise » au Togo. Ces deux nouvelles rentrent dans la case traditionnelle d’un « peuple incapable de...
(Le Potentiel Online 02/07/13)
Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie, a reconduit, pour une mission de quatre ans, Clément Duhaime dans ses fonctions d’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). « Particulièrement satisfait de la relation qui me lie à l’administrateur depuis 2006, j’ai choisi de le reconduire dans ses fonctions pour favoriser la continuité et la poursuite des efforts entrepris par M. Duhaime pour moderniser notre organisation» a déclaré Abdou Diouf. Le secrétaire général a procédé à cette nomination après consultation du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), conformément à la Charte de la Francophonie. Cette instance, qui rassemble les représentants personnels des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OIF, a salué cette décision. Avant de devenir administrateur de l’Organisation internationale...
(Jambonews 28/06/13)
Emprisonnée depuis le mois de juillet 2010, Saidat Mukakibibi journaliste du bimensuel indépendant Umurabyo a été libérée ce 25 juin, au terme de sa peine de trois ans de prison ferme, à laquelle elle avait été condamnée en appel. La journaliste Saidat Mukakibibi du bimensuel indépendant Umurabyo publié à Kigali, tout comme sa consœur Agnès Uwimana Nkusi, directrice de ce bimensuel, croupissaient en prison depuis le 8 juillet 2010, date à laquelle elles ont été arrêtées. Condamnée en première instance en février 2011 à 7ans de prison, la peine de Saidat Mukakibibi avait été réduite à trois ans en appel en janvier 2012. Cette dernière a été mise en liberté ce mardi le 25 juin, après avoir purgé la totalité...
(L'Avenir Quotidien 17/06/13)
Ce festival de grande d’envergure va se dérouler du 10 au 24 octobre 2013 à Chicago, l’une des villes les plus vivantes des Etats-Unis. Et il va réunir plus des réalisateurs en provenance de plus de 50 pays, venus partager plus de 150 films avec le public de Chicago. Cette année, l’accent sera beaucoup mis sur les films venant d’Afrique. Avec le soutien de l’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences, la 49ème Festival International de Cinéma de Chicago présente le programme Spotlight Africa. Ce dernier programme mettra en valeur les œuvres les plus novatrices et les plus grands talents du continent africain. C’est au sein de cette culture cinématographique florissante que sera choisie une sélection de films d’auteurs indépendants...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...

Pages

(RFI 10/10/17)
En France, la justice française qui enquête sur l’attentat de 1994 contre l’avion du président rwandais, Juvénal Habyarimana, vient d'ordonner la confrontation d'un nouveau témoin qui corrobore les accusations contre le régime actuel avec deux autres personnes déjà mises en examen, dont le ministre de la Défense James Kabarebe. Ce témoin affirme avoir eu la garde des deux missiles antiaériens qui ont, selon lui, servi à abattre l'avion, sur ordre de son chef, l’actuel président rwandais Paul Kagame. A ce jour, deux thèses s'affrontent toujours. L’avion a-t-il été abattu depuis la colline de Massaka ou bien de Kanombe ? Deux lieux et deux thèses diamétralement opposées. D'un côté, celle du commando des rebelles du Front patriotique rwandais (FPR) de Kagame,...
(Le Point 09/10/17)
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la démocratie ne se porte pas bien en Afrique centrale. Pourquoi ? Eléments d'explications. Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées de violences, partout les espérances démocratiques ont été trahies ou manipulées. Entre juin 2015 et août 2017, la région a ainsi connu un enchaînement ininterrompu d'élections générales. Les scrutins du Burundi en 2015 et de la RDC, initialement prévu en...
(Jeune Afrique 06/10/17)
La compagnie nationale rwandaise poursuit son déploiement en Afrique de l’Ouest. Après le Gabon, le Congo et la Côte d'Ivoire, elle a inauguré, le 3 octobre, une nouvelle ligne commerciale entre son hub de Cotonou et Dakar. En attendant de nouvelles dessertes sur Bamako et Conakry. Le 3 octobre, vers 19 heures, le Boeing 737 de RwandAir, compagnie nationale du pays des Mille collines, a foulé pour la première fois le tarmac de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor de Dakar, sous les crépitements et flashs de la nuée de photoreporters et les vivats d’officiels et invités. La compagnie aérienne rwandaise assurera désormais des vols hebdomadaires entre son hub béninois et la capitale sénégalaise. « Dakar permettra à notre base de Cotonou de grandir...
(La Tribune 05/10/17)
La compagnie aérienne rwandaise, Rwandair, renforce sa présence en Afrique de l’ouest en déployant ses ailes à Dakar. La ligne commerciale qui lie désormais depuis ce mardi, 3 octobre, Kigali à Dakar, contribuera à accroître le volume des échanges commerciaux entre le Sénégal et le Rwanda. Quant à la compagnie Rwandair qui veut dominer le ciel africain, la desserte de Dakar a un potentiel énorme. L'arien, outil de la diplomatie économique entre Dakar et Kigali. Les deux capitales ont lancé ce mardi 3 octobre une ligne commerciale, pour accroître le volume de leurs échanges. Le vol inaugural de cette nouvelle liaison aérienne entre les deux pays, effectué par un avion de la compagnie Rwandair, s'est posé hier à l'Aéroport international...
(RFI 04/10/17)
Après une dizaine de jours passés en garde à vue précédée de nombreux interrogatoires, l'opposante rwandaise Diane Rwigara, qui avait tenté de se présenter à la dernière présidentielle face à l'homme fort du pays Paul Kagame, vient d'être inculpée avec sa mère et sa soeur pour « incitation à l'insurrection ». Le porte-parole du bureau du procureur rwandais, Faustin Nkusi, vient de l'annoncer : après plus de dix jours de garde à vue dans les locaux de la police, Diane Rwigara, sa soeur et sa mère viennent d'être inculpées. Le principal motif d'inculpation est lourd : « incitation à l'insurrection », un crime passible de dix à quinze ans de prison au Rwanda. L'opposante rwandaise est également poursuivie, cette fois...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Si le Rwanda n’a pas encore réagi officiellement, de nouvelles turbulences avec la France sont à prévoir... En cause, l’information judiciaire instruite à Paris depuis près de vingt ans sur l’attentat du 6 avril 1994 visant l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana. En septembre 2016, l’instruction (close depuis le mois de janvier précédent) avait été rouverte inopinément au prétexte d’entendre Kayumba Nyamwasa, un ancien officier de l’armée rwandaise réfugié en Afrique du Sud, qui accuse le Front patriotique rwandais (FPR) d’en être à l’origine.
(La Voix de l'Amérique 03/10/17)
A peine onze réfugiés rwandais sur les 9.200 enregistrés au Congo-Brazzaville se sont manifestés pour retourner au Rwanda. Tous les autres ne veulent pas rentrer. Ils redoutent toujours le pouvoir de Kigali. Les gouvernements congolais et rwandais, ainsi que le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont rappelé à Brazzaville aux réfugiés rwandais que bientôt ils ne seront plus que de simples étrangers en séjour au Congo. Selon la ministre des Affaires sociales, Antoinette Dinga Dzondo, dès le 1er janvier 2018, tous les réfugiés rwandais installés au Congo seront en situation de clandestinité. « En ce moment-là, nous appliquerons les lois et règlements en la matière », a déclaré la ministre Dinga Dzondo qui a exhorté les réfugiés...
(RFI 03/10/17)
La Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), a publié lundi 2 octobre un rapport sur l’économie de l’information 2017 sous le titre « Numérisation, commerce et développement ». Sur le continent africain, l’économie numérique évolue rapidement. C’est le constat que dresse le rapport de la Cnuced, qui reconnaît d'emblée d’importantes inégalités en Afrique : les rythmes d’évolution diffèrent selon les pays. Malgré un internet haut débit moins répandu, le continent enregistre le taux de croissance le plus élevé dans le numérique. Les dépenses en achat de matériel de communication suivent la même évolution. Par exemple en 2015, la Zambie a consacré 120 millions de dollars contre moins de 20 millions de dollars en 2000 à...
(RFI 02/10/17)
Au Rwanda, le 4 août dernier, le président sortant Paul Kagame a écrasé ses adversaires avec plus de 98 % des voix. Et pourtant, après cette élection, la répression s’est accentuée. Ainsi l’opposante Diane Rwigara vient-elle d’être arrêtée, en compagnie de sa sœur et de sa mère. Pourquoi ce durcissement ? La chercheuse américaine Ida Sawyer est la directrice pour l’Afrique centrale de l’ONG Human Rights Watch (HRW) qui vient de publier un rapport sur le Rwanda. En ligne de Bruxelles, elle répond aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Il y a eu beaucoup d’intimidations contre les opposants rwandais avant l’élection du 4 août, est-ce que cela a changé depuis cette élection ? Ida Sawyer : Oui donc, nous...
(Le Monde 02/10/17)
Depuis 1994, le rôle de la France dans le génocide au Rwanda divise les militaires et les politiques. 2017, le « Que sais-je ? » « inverse » les rôles Le 25 septembre, un collectif d’historiens signe, dans Le Monde, une tribune dénonçant la parution d’un « Que sais-je ? » écrit par Filip Reyntjens consacré au Rwanda. Ils lui reprochent d’attribuer une responsabilité « historique et politique » au FPR, le parti de Paul Kagamé, minorant le rôle des génocidaires, le gouvernement hutu de l’époque. « Rien ne peut justifier cette inversion des responsabilités. » 2005, le colonel Jacques Hogard monte au front Dans Les Larmes de l’honneur. 60 jours dans la tourmente du Rwanda, Jacques Hogard défend l’armée...
(Le Monde 02/10/17)
Un livre recueille les témoignages de ces héros « exceptionnellement normaux » qui ont protégé des vies au péril de la leur. C’est un livre où se côtoient des notions difficilement réconciliables. Les histoires de mort, de peur, de violences inouïes ou d’actes d’un altruisme presque inimaginable y coexistent, comme les membres d’une même famille monstrueuse, à travers les récits d’êtres « exceptionnellement normaux », comme l’auteur, Jacques Roisin, les qualifie avec tendresse. Qui sont-ils ? Des hommes et des femmes du groupe hutu qui, au milieu du génocide rwandais, en 1994, ont sauvé des hommes, des femmes et des enfants appartenant au groupe tutsi, ceux dont l’élimination était programmée, mais aussi tous ceux qu’écrasaient les rouages de la logique...
(BBC 27/09/17)
L'opposante rwandaise Diane Rwigara est en garde à vue dans les locaux de la police où elle est interrogée en même temps que sa mère et sa soeur, après leur arrestation samedi. "Lors de l'enquête en cours, la police a découvert des preuves crédibles liant le trio à des infractions contre la sécurité de l'Etat", d'après un communiqué du porte-parole de la police rwandaise Theos Badege. Mme Rwigara, sa mère et sa soeur, avaient déjà été interpellées début septembre avant d'être relâchées, après une semaine d'interrogatoire selon sa famille. Elles étaient alors entendues pour des faits présumés d'évasion fiscale. Diane Rwigara était également soupçonnée de contrefaçon de documents dans le cadre de sa tentative de candidature à la présidentielle du...
(Le Figaro 27/09/17)
Le parquet de Paris a ouvert une enquête après une plainte de l'ONG Sherpa. La banque est soupçonnée d'avoir transféré des fonds utilisés pour acheter des armes en juin 1994. La justice française va enquêter sur le rôle de la banque BNP Paribas, accusée d'avoir financé l'achat d'armes par le gouvernement rwandais en plein génocide. Le parquet de Paris a confirmé lundi l'ouverture d'une information judiciaire le 22 août pour «complicité de génocide et complicité de crimes contre l'humanité», après la plainte avec constitution de partie civile déposée en juin par l'ONG Sherpa. Les investigations ont été confiées à deux juges du pôle génocides et crimes de guerre du tribunal de grande instance de Paris qui instruit déjà plus de...
(RFI 26/09/17)
Au Rwanda, l'étau se resserre autour de l'ancienne candidate à la présidentielle Diane Rwigara. D'abord accusée de fraude fiscale, Diane Rwigara est désormais aussi accusée de faux et d'usage de faux pour des signatures présentées lors de la présidentielle au Rwanda. Après un mois de convocations quasi quotidiennes de la police et une fouille complète de son domicile, Diane Rwigara, sa sœur et leur mère ont finalement été placées en détention préventive ce samedi. La police rwandaise a cinq jours, avant de décider s'il y a lieu, oui ou non, de demander des poursuites judiciaires. Antoine Rwigara, le frère de Diane, basé aux Etats-Unis dénonce une arrestation arbitraire et politique. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170926-rwanda-famille-diane-rwigara-denonce-...
(RFI 26/09/17)
Une enquête a été ouverte à Paris le 22 août dernier pour déterminer le rôle de la banque française BNP Paribas dans le génocide au Rwanda, qui a fait en 1994 près d’un million de morts, en immense majorité des Tutsis. A l’origine de cette enquête : la plainte déposée en juin dernier par trois associations, Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda et Ibuka France. Les accusations sont très graves. Les trois associations soupçonnent le groupe BNP Paribas d’avoir contribué au financement d’un achat d’armes au profit des miliciens hutus. Et cela en plein génocide des Tutsis et en violation d'un embargo voté par l’ONU. « La BNP aurait accepté de transférer les 14 et 16 juin...
(Jeune Afrique 26/09/17)
Dans son livre, Annick Kayitesi-Jozan revient sur son parcours, ses souvenirs et les atrocités commises durant le génocide au Rwanda. En langue rwandaise, « bonjour » se dit « mwaramutse ». Littéralement : « Tu n’es pas mort dans la nuit ? » L’« incertitude de l’existence » traduite dans cette expression hante les pages de Même Dieu ne veut pas s’en mêler, le dernier livre d’Annick Kayitesi-Jozan. Rescapée du génocide des Tutsis, recueillie en France en 1994 à l’âge de 14 ans, elle avait raconté son histoire une décennie plus tard dans Nous existons encore (Michel Lafon) avec l’appui d’une coauteure. Pour cette autobiographie cathartique, elle tient cette fois la plume, avec laquelle elle détaille les épreuves traversées dans toute leur...
(RFI 25/09/17)
Après un mois ponctué de coups de théâtres, d'annonces surprenantes et de disparitions mystérieuses sur fond de convocations quasi-quotidiennes de la police, Diane Rwigara, sa soeur et leur mère, sont placées en détention préventive depuis samedi 23 septembre. L'opposante et ancienne candidate à la présidentielle est sous le coup d'une enquête pour faux et usage de faux, tandis que sa soeur et sa mère font officiellement l'objet d'une enquête pour fraude fiscale. Cette fois c'est officiel, Diane Rwigara, sa soeur et leur mère sont en garde à vue dans les locaux de la police depuis deux jours. Elles sont accusés d'« atteintes à la sécurité de l'Etat » selon un communiqué du porte-parole de la police rwandaise, Theos Badege. Aucune...
(Le Monde 25/09/17)
Tribune. La collection « Que sais-je ? », qui met « à la portée de tous le savoir des meilleurs spécialistes », a publié en avril dernier un ouvrage du juriste Filip Reyntjens consacré au génocide des Tutsi au Rwanda (PUF, 128 pages, 9 euros). On ne peut que se réjouir du fait que ce sujet, sous haute tension politique à cause du rôle joué par l’Etat français au Rwanda, fasse l’objet d’une synthèse accessible. Mais s’il mime l’objectivité scientifique, cet ouvrage a tout du brûlot politique : l’ensemble du texte semble guidé par un seul but : dénoncer le Front Patriotique Rwandais (FPR), coupable de crimes innombrables – « peut-être » de « génocide » au Congo – et...
(Le Monde 25/09/17)
Deux grandes ONG environnementales sont visées par les accusations de Survival International. Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées. La lecture du rapport intitulé « Comment allons-nous survivre ? La destruction des tribus du bassin du Congo au nom de la conservation ? », auquel Le Monde a pu avoir accès en exclusivité, laisse un profond sentiment de malaise. Près de trente ans après les grandes campagnes pour la défense des peuples autochtones contre le « colonialisme vert...
(RFI 22/09/17)
Au Rwanda, s'est ouvert hier, jeudi 21 septembre, le procès de membres du parti des Forces démocratiques unifiées (FDU) inculpés de tentative de création d'un groupe armé. Boniface Twagirimana, le vice-président des Forces démocratiques unifiées (FDU) comparaissait, ce jeudi 21 septembre, pour la première fois devant la justice rwandaise. Le parti de Victoire Ingabire, emprisonnée, elle, depuis 2011, reconnaît comme leurs membres, 7 des 9 prévenus sur le banc des accusés. Tous sont inculpés pour avoir tenté de créer un groupe armé. Les FDU dénoncent des accusations fantaisistes, un dossier monté de toute pièce.

Pages