Samedi 20 Janvier 2018

Rwanda

(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(Agence Ecofin 12/12/17)
Dans une analyse de marché, Goldman Sachs recommande à Bharti Airtel de sortir des marchés du Kenya, du Rwanda et de la Tanzanie et de vendre ses tours télécoms dans cinq marchés non-rentables pour réduire ses charges et augmenter ses marges en Afrique. La banque d’investissement insiste sur une évidence à laquelle s’était déjà rendu Sunil Bharti Mittal, le président du groupe télécoms indien, en janvier 2017. Prenant part au World Economic Forum de Davos en Suisse, l’homme d’affaires avait dévoilé l’intention de la société de fusionner et de céder certains de ses actifs Goldman Sachs insiste sur la sortie de Bharti Artel du Kenya, du Rwanda et de Tanzanie parce que ces trois marchés enregistrent les marges financières les...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Au Rwanda, l’éducation sexuelle traditionnelle favorise l’éjaculation féminine. Combattues par l’Église catholique, ces pratiques subsistent, comme le montre le documentaire d'Olivier Jourdain, "L’Eau sacrée" disponible en DVD depuis le 11 décembre 2017 et sous-titré en huit langues, dont le français. Il était une fois, au Rwanda, une reine terriblement frustrée par les guerres qui retenaient son époux loin de la chambre à coucher. Au point qu’elle dut se résoudre à faire appel à un serviteur pour la contenter. Craignant des représailles du monarque, ledit serviteur approcha son pénis tremblant du clitoris de la reine, provoquant aussitôt un royal jaillissement. Le kunyaza était né et n’allait pas tarder à se répandre au pays des Mille Collines. Selon l’une des nombreuses variantes...
(RFI 11/12/17)
Après Human Rights watch, c'est au tour du Comité des Nations unies pour la prévention de la torture de se montrer préoccupé par la situation au Rwanda. Non seulement la législation ne serait pas conforme aux standards internationaux, mais il y aurait aussi une absence de volonté du gouvernement rwandais d'enrayer le phénomène. C'est ce qui ressort des conclusions de ce comité, empêché de travailler lors de sa visite au Rwanda en octobre 2017. Selon le comité, le Rwanda devrait d'abord revoir sa politique pénale envers la torture, punie aujourd'hui uniquement de six mois à deux ans de prison.
(APA 11/12/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Rwanda a été désigné pour accueillir la 20è édition de la Conférence internationale sur le Sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA en Anglais), a annoncé samedi à Abidjan, le Président de l’ICASA, Dr Ihab Ahmed par ailleurs Président de la Société africaine anti-Sida (SAA), à la clôture de la 19è édition de cette conférence présidée par le Vice-Président ivoirien, Daniel Kablan Duncan. Se félicitant du choix de son pays, la ministre Rwandaise de la santé, Dr Diane Gashumba a promis une ‘’garantie pour le succès dans l’organisation de cette conférence’’.
(Le Point 06/12/17)
Porté depuis 2012 par Aphrodice Mutangana et ses acolytes, KLab est l'incubateur d'innovations rwandais le plus dynamique. Tout le monde y accourt. Dirigeants d'entreprise, présidents, ministres, jeunes entrepreneurs : tous se bousculent pour visiter le Rwanda. Ses parcs nationaux, ses animaux, son aéroport, mais pas que. Depuis 2012, l'un des endroits les plus visités de la capitale Kigali est bien le KLab, un incubateur qui accueille entrepreneurs, porteurs de projets et jeunes enfants avides d'apprendre à coder. Il y a quelques mois, même la chaîne de télévision internationale TV5 Monde a choisi Kigali et le KLab pour sa nouvelle offre numérique 100 % africaine. L'occasion pour la chaîne francophone de remettre ce 6 décembre le prix TV5Monde de l'innovation à...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Le gouvernement rwandais et la Banque mondiale ont signé un accord financier d’une valeur de 125 millions $ au titre de l’Opération d’appui aux politiques de développement (DPO) du secteur énergétique rwandais. L’information a été rapportée par le quotidien The New Times. Cette enveloppe prendra la forme d’un prêt concessionnel et permettra d’accompagner les actions entreprises par le pays, en faveur du secteur énergétique, dans le cadre de sa Stratégie nationale de transformation portant sur la période 2017-2024. En outre, elle devrait contribuer, entre autres, à renforcer la transparence et la responsabilité dans les programmes d’électrification, améliorer la qualité des services d’approvisionnement, réduire les pertes d’énergie et assurer la viabilité financière sur le long terme du secteur énergétique. Cet appui...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Emerging Africa Infrastructure Fund s’est engagé à hauteur de 21,6 millions $ dans le cadre d'une initiative de Partenariat Public-Privé (PPP), pour la construction d'une infrastructure d'adduction d'eau au Rwanda. L'institution de financement arrangera un prêt sénior de 19 millions $ et un autre prêt junior de 2,6 millions $, pour le compte de Metito, une société leader mondial dans la gestion des adductions d'eau et maison mère à 100% de la Kigali Water Ltd. Le projet, d'un coût total de 60,8 millions, $ bénéficiera aussi d'un prêt de 18 millions $ de la Banque Africaine de Développement, portant le total de l'endettement au profit du projet, à hauteur de 40,6 millions $. Le reste du financement sera apporté par...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en visite au Kenya a annoncé mardi que son pays allait ouvrir une ambassade au Rwanda en vue de renforcer l'influence diplomatique de l'Etat hébreu en Afrique. Avec ses déplacements en Afrique, M. Netanyahu cherche à convaincre les pays de ce continent de soutenir Israël au sein des institutions internationales telles l'ONU, où Israël est vivement critiqué pour l'occupation des territoires palestiniens. "Nous allons ouvrir une ambassade à Kigali", a indiqué le bureau de Benjamin Netanyahu en le citant à l'issue d'une rencontre avec le président rwandais Paul Kagame au Kenya. L'ouverture de cette ambassade "fait partie de l'extension de la présence d'Israël en Afrique et de l'approfondissement de sa coopération avec les Etats...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Agence Ecofin 29/11/17)
Selon le rapport sur le commerce et l'investissement de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) paru au cours de ce mois, les échanges commerciaux entre les pays membres et le reste du monde ont chuté de 19,5 % pour la deuxième année consécutive, en 2016. L’année dernière, le commerce global de la région la plus dynamique d’Afrique est tombé à 44,6 milliards $, loin des 55,4 milliards $ totalisés en 2015. Ce ralentissement continu observé depuis 2015, est essentiellement dû à la chute des prix des produits d’exportation et du trend de la demande mondiale. En effet, la morosité de l’environnement économique mondial a été défavorable à l’Afrique de l’Est. Une situation qui a fortement contribué à la baisse des...
(Agence Ecofin 28/11/17)
Le gouvernement rwandais prévoit d’ajouter à son stock de volailles, environ 4 millions d’individus supplémentaires à l’horizon 2023. L’annonce a été faite par Geraldine Mukeshimana (photo), ministre rwandaise de l’agriculture et des ressources animales. D’après la dirigeante, cette manœuvre permettra d’accroître la production d’œufs actuellement de 7 914 tonnes par an de plus de 143% sur cette période afin de répondre aux besoins de la population en protéines animales contribuant ainsi à l’amélioration de son état nutritionnel. Pour rappel, la population de volailles du Rwanda comprend actuellement 7 millions d’individus. La demande en œufs du pays a été estimée en 2015 à environ 13 200 tonnes. Le pays satisfait la totalité de ses besoins grâce à des importations principalement en...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(AFP 25/11/17)
La condamnation de l'opposante rwandaise Victoire Ingabire à 15 ans de prison pour "minimisation du génocide" a violé son droit à l'expression, a jugé vendredi la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP). Dans un arrêt rendu vendredi et dont l'enregistrement audio a été publié tard dans la soirée, la CADHP a ordonné au Rwanda "de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir la requérante dans ses droits". Saisie en 2014 par Mme Ingabire, la Cour a cependant souligné qu'elle n'est pas une instance d'appel des décisions rendues par la justice rwandaise et a refusé d'ordonner...
(Jeune Afrique 24/11/17)
De Grace Mugabe à Wassila Ben Ammar en passant par Leïla Trabelsi, Agathe Habyarimana ou encore Simone Gbagbo, beaucoup de femmes sont considérées, à tort ou à raison, comme étant à l'origine de la chute politique de leur mari. Dès les premières heures de la prise de pouvoir par l’armée, le 14 novembre, les plus folles rumeurs ont circulé sur Grace Mugabe. Était-elle en fuite ou détenue par les militaires ? Tout le monde cherchait celle dont l’irrésistible ascension a précipité la chute de son vieux mari. Ses indécentes virées shopping, sac de luxe au bras, auraient pu faire tomber la femme la plus honnie du pays. C’est finalement son goût immodéré du pouvoir qui a causé la révolte de la...
(RFI 24/11/17)
Suite à la diffusion des images de migrants africains vendus aux enchères comme esclaves en Libye, le Rwanda se dit prêt à accueillir jusqu'à 30 000 migrants sur son sol. Une annonce faite mercredi par la ministre des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo qui indique que le nombre exact, les moyens et les modalités sont encore l'objet de discussions. Les images de CNN ont suscité une avalanche de réactions diplomatiques indignées. Mardi, le président de la Commission de l'Union africaine a lancé un appel. « J'exhorte les Etats membres qui disposent des moyens logistiques requis à les mettre à la disposition pour faciliter l'évacuation de la Libye des migrants africains qui le désirent », a déclaré Moussa Faki Mahamat, avant de...

Pages

(Le Monde 16/08/17)
Alain Ngirinshuti, rescapé du génocide des Tutsi, adresse une lettre ouverte au président de la République française. Monsieur le Président, plus de vingt-trois ans se sont écoulés depuis que s’est produit le dernier génocide du XXe siècle : celui des Tutsi du Rwanda. En moins de trois mois, d’avril à juillet 1994, 800 000 personnes furent assassinées. Pour moi, ce chiffre n’est pas abstrait : les miens ont péri. Vous et moi étions adolescents en ce printemps 1994 : nous avions le même âge. Vous en France, moi au Rwanda. Je ne sais si vous vous souvenez de vos 16 ans. Pour moi, ce fut le temps de la traque de mes proches, celui où nous mourrions sous les coups...
(Le Figaro 14/08/17)
Hôtels de luxe, boutiques modernes, rues impeccables... La capitale du Rwanda apparaît depuis quelques années comme un modèle de développement pour toute l’Afrique. Au point que les ressources humaines des Nations Unies classent Kigali au même niveau que les grandes métropoles occidentales en termes de confort de vie. «Petit Singapour», «Suisse de l’Afrique»... Les surnoms ne manquent pas pour qualifier la réussite du Rwanda, dont le président, Paul Kagame, a été réélu cette semaine avec 98,6 % des voix, et notamment de sa capitale, Kigali. La ville est en effet devenue la vitrine du dynamisme économique de ce petit pays de 12 millions d’habitants, qui se développe à grande vitesse depuis la fin du génocide qui l’a rendu tristement célèbre...
(Le Monde 11/08/17)
Cette application de télémédecine, qui permet le partage de données par des agents communautaires, a sauvé la vie de 590 000 bébés entre 2009 et 2015. Dans son petit bureau situé au deuxième étage du ministère rwandais de la santé, Eric Gaju dirige un département pionnier en matière de santé connectée. Depuis 2009, il coordonne l’initiative RapidSMS, la première application africaine d’e-santé à avoir durablement inversé les chiffres de la mortalité infantile et maternelle d’un pays tout entier. Une sorte de « M-Pesa » de la santé (le système d’argent mobile d’origine kényane est utilisé par près de 30 millions de personnes), qui a sauvé la vie de 590 000 bébés rwandais entre 2009 et 2015, selon un décompte établi...
(APA 11/08/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Un policier, membre du contingent de la police rwandaise de l’Unité de Police Constituée(UPC) de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA), Emmanuel Musabe, s’est donné la mort, a-t-on appris vendredi, à Bangui, de source proche de la mission onusienne en Centrafrique Les faits se déroulés le 3 Aout dernier, mais l’information a été rendue publique mercredi dernier, par la police rwandaise selon la source onusienne. Les motifs de son acte ne sont pas encore connus, indique-t-on de même source. La police rwandaise, la MINUSCA et les autorités centrafricaines ont décidé selon les informations recueillies par APA d’ouvrir une enquête pour connaitre les circonstances exactes de son acte. Ce n’est pas la...
(Le Monde 08/08/17)
Promenade dans la capitale rwandaise, où les stigmates de la tragédie de 1994 côtoient des lieux pleins de vie, tournés vers l’avenir. Qu’il s’agisse d’un séjour touristique (visite du parc de l’Akagera à l’est, rencontre avec les gorilles de montagnes au nord...) ou dans le cadre d’un voyage d’affaires (selon le dernier classement de l’International Congress and Convention Association, la capitale rwandaise figure à la troisième place en Afrique par le nombre de congrès accueillis), Kigali est un passage obligé quand on se rend au Rwanda. Ce pays, qui vient de réélire massivement Paul Kagamé à sa tête vendredi 4 août, a connu l’enfer d’un génocide en 1994. Vingt-trois ans plus tard, son image est diamétralement opposée de celle que...
(Le Monde 01/08/17)
Le dernier samedi de chaque mois, les citoyens participent au travail communautaire afin de servir la collectivité ou d’aider des personnes en difficulté. Il est 7 h 30 et, en ce jour de juin, le soleil est déjà haut dans le ciel. Munis d’une pelle, d’une bêche ou d’une simple balayette, les habitants du secteur de Gishari, dans l’est du Rwanda, convergent vers une piste tracée au milieu d’une bananeraie. Dans le district de Rwamagana, mais également partout ailleurs dans le pays, c’est le jour de l’umuganda. Le dernier samedi de chaque mois, de 8 heures à 11 heures, chaque Rwandais doit participer au travail communautaire afin de servir la collectivité (en construisant un pont, une école, un centre de...
(Le Monde 31/07/17)
Depuis octobre 2016, des aéronefs survolent le pays pour parachuter des lots de sang au-dessus des hôpitaux qui ont passé commande. Le gain de temps est considérable. Il y a urgence. « Hello. Nous avons besoin de deux poches de sang O + adulte. Notre stock est à zéro. Vous pouvez nous livrer rapidement ? » Envoyé par SMS, le message provient de l’hôpital de Gakoma, un bourg situé dans le sud du Rwanda, à quelques hectomètres de la frontière avec le Burundi. Immédiatement, la réponse fuse de la base de drones située dans les faubourgs de Gitarama, distante d’une cinquantaine de kilomètres à vol d’oiseau : « OK. On prépare la commande et on vous informe quand les poches...
(AFP 28/07/17)
"Hutu, Tutsi, Twa. Dans ma classe, je ne sais même pas qui est qui", assure d'une voix douce Clarisse Uwineza, 18 ans, énumérant les ethnies du pays. "Je suis juste rwandaise", poursuit cette élève du Lycée de Kigali, dans le centre de la capitale. Car la génération née après le génocide de 1994 s'est vue inculquer le concept de "rwandanité" dès son plus jeune âge. Elle apprend aussi à coup de définitions officielles comment les divisions ethniques ont conduit aux massacres et à oublier ces divisions, ce que le gouvernement considère comme un pilier essentiel de l'unité et de la réconciliation. Sauf que certains observateurs dénoncent ce qu'ils estiment être l'enseignement d'une version restrictive d'un douloureux passé, couplé à une...
(AFP 26/07/17)
Au fin fond des forêts luxuriantes du nord-ouest du Rwanda, dominées par d'irréels volcans jouant à cache-cache avec la brume, la rencontre d'Hernaldo Zuniga avec les gorilles des montagnes a été "quasi spirituelle", décrit ce célèbre chanteur nicaraguayen. Les grands singes menacés d'extinction sont l'unique raison ayant poussé M. Zuniga et sa famille à faire escale au Pays des Mille Collines avant de poursuivre leurs vacances au Kenya et en Afrique du Sud, assure-t-il, interrompant brièvement ses emplettes dans une boutique de souvenirs pour s'adresser à l'AFP. Mais les autorités rwandaises n'entendent plus se contenter de leur principale attraction touristique...
(Jeune Afrique 26/07/17)
Un physicien français, François Graner, s'intéresse au rôle de la France lors du génocide rwandais. S'étant vu refuser l'accès à certains documents officiels produits à l'époque, il a saisi le Conseil constitutionnel. C’est une victoire d’étape qu’a remportée François Graner. Enquêtant à ses heures perdues sur le rôle de Paris lors du génocide des Tutsis du Rwanda, ce physicien français, qui avait déposé un recours devant le Conseil d’État, a obtenu le 28 juin de la plus haute juridiction administrative française qu’elle saisisse le Conseil constitutionnel au sujet de la gestion des archives des anciens présidents. Avant la réforme de 2009, ces derniers avaient coutume de désigner un « mandataire » chargé de contrôler l’accès aux documents produits durant leur...
(France TV Info 25/07/17)
Au Rwanda, des drones sont utilisés pour acheminer des médicaments et du sang. Les colis peuvent ainsi arriver rapidement dans des zones totalement isolées. Une base de drones livreurs de sang a été mise en place au Rwanda. Ces petites machines volantes représentent un enjeu majeur de santé publique dans le pays. Plusieurs fois par jour, la base reçoit les demandes des différents hôpitaux et répond à leurs besoins grâce à des drones ultrasophistiqués, mis au point par une start-up californienne. Plus rapide et moins cher Les opérations ont commencé en octobre 2016. Plus de 750 vols ont déjà été réalisés dans un rayon de 75 kilomètres autour de la base, soit 21 hôpitaux. Le gain de temps est considérable...
(La Libre 17/07/17)
Beaucoup de Congolais vont s’installer de l’autre côté de la frontière, à Gisenyi, plus sûre. Reportage. Dieu est partout mais, le soir, il rentre dormir au Rwanda", dit un proverbe rwandais. Désormais, les habitants de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu (est du Congo) font comme Dieu : ils dorment au Rwanda. Fuyant l’insécurité et les conséquences néfastes de l’absence de services étatiques dignes de ce nom au Congo, ils travaillent le jour dans leur ville, mais, le soir, passent la frontière toute proche qui la sépare de Gisenyi (aujourd’hui officiellement renommée Rubavu) au Rwanda. Nombre d’expatriés œuvrant au Kivu vivent à Gisenyi parce que Goma n’est pas un poste où l’on peut amener sa famille, en raison de l’insécurité. Ils se...
(RFI 14/07/17)
Dans l’ouest du Rwanda, Human Rights Watch a documenté au 37 cas d’exécutions extrajudiciaires en moins d’un an. « Tous les voleurs doivent être tués » c’est le titre de ce rapport rendu public jeudi 13 juillet par l’ONG de défense des droits de l’homme. Ces propos, rapportés par le témoin d’une exécution extrajudiciaire perpétrée par des militaires, laissent penser l’ONG qu’il existe une stratégie officiellement approuvée de faire régner la peur parmi la population. Les victimes sont pour la plupart des jeunes hommes, pauvres, suspectés de fraude ou de petits larcins. Une balle dans la tête pour quelques bananes volées… c’est le sort qu’a connu « Innocent », 20 ans, abattu par des militaires fin 2016, selon Human Rights...
(AFP 13/07/17)
Les forces de sécurité rwandaises ont exécuté au moins 37 petits délinquants sans les poursuivre en justice, entre juillet 2016 et mars 2017 dans l'ouest du Rwanda, a accusé Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié jeudi. Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, cette vague d'exécutions extrajudiciaires entre dans le cadre d'une stratégie officielle pour "répandre la peur, faire respecter l'ordre et dissuader de toute résistance aux ordres ou aux politiques du gouvernement. Le ministre rwandais de la Justice, Johnston Busingye, a qualifié le rapport de "clairement mensonger", assurant que HRW a été "trompé". "Le Rwanda va continuer de raconter son histoire comme cela convient aux Rwandais", a-t-il affirmé sur son compte Twitter, en réaction à ce...
(Le Monde 04/07/17)
En deux ans, près de 400 000 Burundais ont fui le régime de Pierre Nkurunziza. A Mahama, hangars et maisons en dur accueillent 53 000 personnes. Au bout d’une piste sablonneuse d’une quinzaine de kilomètres, le camp de Mahama, au sud-est du Rwanda, s’étire à perte de vue. « Créé il y a un peu plus de deux ans, il accueille aujourd’hui plus de 53 000 Burundais », affirme Noël Uwayezu, directeur adjoint du camp. Ces réfugiés ont fui les menaces, les exactions et les viols perpétrés par les Imbonerakure (« ceux qui observent de loin », en kirundi, la langue du Burundi). Ces miliciens à la solde du régime de Pierre Nkurunziza font régner la terreur au Burundi depuis...
(RFI 30/06/17)
C'est une première en France : la banque BNP Paribas est visée par une plainte pour complicité de crime contre l'humanité au Rwanda. L'association Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda et l'ONG Ibuka accusent la banque d'avoir permis l'achat d'armes utilisées ensuite par les génocidaires. Selon la plainte, BNP Paribas a autorisé la Banque nationale du Rwanda à effectuer un virement de plus d'un million de dollars vers le compte d'un marchand d'armes. Ce marchand d'armes, un Sud-Africain, était en contact avec l'un des principaux responsables du génocide rwandais, le colonel Bagosora.
(RFI 30/06/17)
Une plainte vient d’être déposée en France liée au génocide rwandais. La banque BNP Paribas est accusée de «complicité de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité» pour avoir financé l'achat d'armes utilisées par le pouvoir génocidaire, jusqu'à juin 1994. Une plainte déposée par l'association anticorruption Sherpa et deux groupes de défense des victimes. En cause dans cette plainte, le financement de 80 tonnes d'armes et de munitions, livrées ensuite aux auteurs du génocide contre les Tutsis. L'association anticorruption Sherpa, le collectif des parties civiles pour le Rwanda et Ibuka ont déposé une plainte contre BNP Paribas. A l'époque, en 1994, la Banque du Rwanda y possède un compte comme dans d'autres banques européennes. Problème pour les...
(Libération 30/06/17)
Les relations troubles de la France et du Rwanda en 1994 ont resurgi cette semaine avec notamment deux plaintes en justice, dont l'une vise la BNP, accusée par trois associations d'avoir facilité une vente d'armes au régime qui massacrait la minorité tutsie. «Le paradoxe avec un génocide, c’est que plus le temps passe et moins on l’oublie», a très justement souligné l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, auteur d’un roman poignant sur le génocide qui s’est déroulé au Rwanda (Murambi ou le livre des ossements). Cette semaine, les fantômes de la tragédie rwandaise sont à nouveau de retour, vingt-trois ans après le drame.
(Jeune Afrique 30/06/17)
Deux plaintes viennent d'être déposées devant la justice française avec un objectif commun : faire la lumière sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda. L'une, déposée par trois associations, vise la BNP Paribas ; l'autre, portée par l'association Survie, cible des responsables politiques français en poste à l'époque. Deux nouveaux fronts judiciaires viennent de s’ouvrir en France dans la bataille mémorielle sur les responsabilités de Paris dans le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Une première plainte contre X avec constitution de partie civile a été déposée par l’association Survie, ce mercredi 28 juin. Elle vise « les responsables politiques et militaires français » de l’époque soupçonnés d’avoir fourni des armes au régime...
(Agence Ecofin 30/06/17)
(Agence Ecofin) - Depuis le 27 juin dernier, ont démarré les travaux de construction du centre d’innovation TIC du district de Kicukiro, à Kigali. L’infrastructure qui sera basée dans le centre intégré polytechnique régional, bénéficie du soutien financier de dollars de l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), d’une valeur de 5,6 millions. Le centre offrira un cadre de travail adéquat aux porteurs locaux de projets TIC innovants et fournira des services d’incubation d’entreprises TIC. Sa construction doit s’achever en juin 2018. Selon les explications de Clare Akamanzi, la directrice générale du Bureau de développement du Rwanda (RDB), le projet traduit une fois de plus, l’importance que le Rwanda accorde aux TIC comme moteur de sa transformation socio-économique. Le pays qui...

Pages

(Xinhua 22/09/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Une nouvelle stratégie nationale de dix ans pour promouvoir l'agroforesterie a été dévoilée mercredi dans la capitale du Rwanda, Kigali. La stratégie vise à soutenir les efforts du pays d'Afrique de l'Est pour faire face à la restauration forestière de 2 millions d'hectares d'ici 2020. Elle est dirigée par l'Autorité de gestion de l'eau et des forêts du Rwanda en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Centre mondial d'agroforesterie. Elle fait partie de la campagne mondiale baptisée Bonn Challenge visant à restaurer 150 millions d'hectares de terres déboisées et dégradées dans le monde d'ici 2020 et 350 millions d'hectares d'ici 2030. La stratégie agro-forestière devrait améliorer...
(La Tribune 20/09/17)
Après le Kenya et la Tanzanie, le projet «Afrique de l’Est : autonomisation des femmes dans le commerce» du Centre du commerce international (CCI) marque un arrêt au Rwanda. Mais ici, l’accent est mis sur le tourisme dont le développement est devenu ces derniers mois un des chevaux de bataille du gouvernement. Des femmes d’affaires bénéficient de formations visant à affiner leurs compétences en la matière. Il faut plus de femmes dans l'entrepreneuriat touristique et surtout plus de femmes aux entreprises florissantes dans ce secteur. C'est en substance le leitmotiv du «East Africa : Empowering Women in Trade» (Afrique de l'Est : autonomisation des femmes dans le commerce au Rwanda). Il s'agit d'un projet du Centre du commerce international -agence...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la compétitivité. Ceci, afin de contribuer à une croissance économique inclusive dans les pays membres de la Communauté. Cet Accord entend également renforcer les capacités du Secrétariat général de la Ceeac en matière de facilitation des échanges afin de lui permettre...
(Xinhua 16/09/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Il y a un décalage entre les secteurs du commerce et de l'agriculture au Rwanda qui affecte la productivité agricole et commerciale, a déclaré mercredi un rapport de la FAO. Le rapport sur la coordination entre l'agriculture et l'élaboration des politiques commerciales au Rwanda a été publié dans la capitale rwandaise Kigali. Il indique que les organismes commerciaux et agricoles doivent commencer à travailler ensemble pour la complémentarité. Au Rwanda, la majorité de la population est employée dans des secteurs liés à l'agriculture, mais les initiatives visant à améliorer la productivité agricole dans le pays sont souvent entravées par des goulets d'étranglement liés au marché et au commerce, selon l'étude menée par l'Organisation des Nations unies pour...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Conseil rwandais du développement des exportations agricoles (NAEB) a mis en place une nouvelle stratégie pour redynamiser le sous-secteur du café, rapporte The New Times. Baptisée « Coffee zoning », cette initiative a pour objectif, l’amélioration de la qualité et de la quantité des récoltes ainsi que le développement des activités à plus forte valeur ajoutée. Plus concrètement, il s’agit d’inciter les acteurs de l’aval de la production (propriétaires de stations de lavage de café et transformateurs), à renforcer leur coopération avec les cultivateurs de café afin de leur permettre de booster leurs rendements à travers une utilisation plus accrue d’engrais et l’emploi de bonnes techniques agricoles. « Au Rwanda, un arbre peu produire entre 2...
(AfricaNews 12/09/17)
Recharger en pleine rue son téléphone portable ou encore accéder au wifi et transférer de l’argent , ce sont entre autres des services possibles dans plusieurs milieux ruraux et urbains du Rwanda depuis 2013. Une innovation d’ un jeune entrepreneur , ce dernier a mis à la disposition de la population 25 kiosques mobiles. Une sorte d’armoires flanquées de capteurs solaires et perchées sur de grandes roues , dans lesquelles vous pouvez tester différents services. “ Grâce à ce kiosque je me sers d’une application pour offrir à la clientèle des services variés. Il s’agit de la vente des unités pour appels téléphonique, paiement des taxes, chargement des batteries de téléphones et la vente de l‘électricité”Jane ABERA Gestionnaire d’un kiosque...
(La Tribune 11/09/17)
Les Chinois sont plus que jamais intéressés par l’investissement au Rwanda. Cette fois, c’est dans le secteur du textile qu’ils renforcent la mise avec l’entrée en jeu de Huajian Group, important exportateur chinois de chaussures connu notamment pour ses gros investissements en Ethiopie, qui s’apprête à construire une usine. Un investissement global de plus d’un million de dollars sur dix ans avec, à la clé, la création de 20 000 emplois. Une nouvelle usine de textile « chinoise » sortira bientôt de terre au Rwanda. Le protocole d'accord y afférent a été signé hier, dimanche 10 septembre, à Kigali par le bureau de développement du Rwanda (RDB) et Huajian Group, un important exportateur chinois de chaussures féminines haut de gamme...
(Financial Afrik 11/09/17)
Un protocole d’accord pour l’installation d’une nouvelle usine de textile a été paraphé, dimanche 10 septembre, à Kigali entre le bureau de développement du Rwanda (RDB) et Huajian Group, exportateur chinois de chaussures féminines haut de gamme. Le coût total de l’usine s’élève à plus de 1 million de dollars, étalé sur 10 ans, avec à la clé la création de 20 000 emplois. L’entrée en services de l’usine rwandaise est prévue en avril 2018 et est destinée à la production de chaussures, de vêtements, de sacs, mais aussi d’équipements électroniques. Selon le président de la firme chinoise Zhang Huarong, le Rwanda a été choisi pour abriter cette unité par la qualité de la gouvernance. Huajian Group est ainsi la...
(La Tribune 07/09/17)
La Banque mondiale vient de publier son analyse annuelle de l’économie rwandaise. Reconnaissant l’exemplarité de ce pays d’Afrique de l’Est en la matière, l’institution de Bretton Woods note tout de même des points à améliorer pour un plus grand rayonnement du Rwanda sur le plan économique : l’investissement pour le développement de l’export. Le Rwanda a plus à gagner en capitalisant sur ses activités d'export. C'est ce qui ressort de la 10e édition du Rwanda Economic Update de la Banque mondiale, publié ce 6 septembre sous le titre : «Soutenir la croissance en s'appuyant sur les opportunités d'exportation émergentes». Le rapport de 68 pages dresse un état de l'économie rwandaise dont la croissance, après un repli de trois points de...
(Jeune Afrique 07/09/17)
Paul Kagame gère son pays comme une entreprise. Au sens propre. En plus d’être président de la République et chairman du Front patriotique rwandais (FPR), il est également le patron de facto de Crystal Ventures, fonds d’investissement et bras financier du parti. Créée en 1995, sous l’appellation Tri-Star Investments, avant d’être rebaptisée Crystal Ventures en 2009, « cette compagnie privée financée par la diaspora a été à la base de la reconstruction du pays au lendemain du génocide », rappelle le politologue Jean-Paul Kimonyo. Incontournable dans l’économie rwandaise, Crystal Ventures est aujourd’hui le deuxième employeur du pays derrière l’État, avec un capital estimé à 500 millions de dollars, grâce à ses participations dans les principaux secteurs d’activité, de l’agroalimentaire à...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Alors que son pays fait figure de modèle africain en matière de développement, la popularité du président ne se dément pas : Paul Kagame vient d’être réélu avec plus de 98 % des voix. Mais pourra-t‑il encore longtemps capitaliser sur le redressement économique amorcé il y a plus de vingt ans ? Paul Kagame avait donc raison. Le scrutin présidentiel du 4 août était bien « joué d’avance », comme le chef de l’État rwandais l’avait plusieurs fois sous-entendu lors des trois semaines de campagne officielle. Réélu avec 98,63 % des suffrages, celui qui dirige le pays depuis 2000 fait encore mieux que lors des élections précédentes de 2003 et de 2010, où il avait respectivement rassemblé 95 % et 93 %...
(La Tribune 04/09/17)
Au Rwanda, la crise monétaire du pays a continué à s'apaiser entre janvier et juin 2017, a-t-on appris auprès de la Banque centrale du pays. Les pressions sur le franc rwandais face au dollar américain se sont amenuisées alors que l'on assistait à l'amélioration des recettes d'exportation du Rwanda et au recul de la demande du dollar. Le franc rwandais (RWF) se remet petit à petit des difficultés qu'il traverse. Selon le nouveau rapport sur la politique monétaire et la stabilité financière de la Banque centrale rwandaise, la crise monétaire du pays s'est apaisée au premier semestre de l'année en cours. Ainsi les pressions sur le RWF face au dollar américain se sont amoindries durant cette période. L'institution financière explique...
(Xinhua 31/08/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Les pressions sur le franc rwandais (RWF) face au dollar des États-Unis (USD) ont continué de s'apaiser au cours du premier semestre de 2017, a rapporté mercredi la banque centrale rwandaise. Cela est dû à l'amélioration des recettes d'exportation du Rwanda et au recul de la demande de dollars, ainsi qu'à l'augmentation de la production intérieure de certains des produits d'importation antérieurs et à l'effacement progressif de certains grands projets de construction, a indiqué la banque centrale dans son nouveau rapport sur la politique monétaire et la stabilité financière. Le franc rwandais s'est déprécié face au dollar de 1,3% à la fin juin et de 1,64% au 13 août 2017, contre une dépréciation de 4,8% en fin...
(Agence Ecofin 31/08/17)
(Agence Ecofin) - Dans le système bancaire du « très discipliné » Rwanda de Paul Kagame, l'encours des créances dont le remboursement est devenu incertain, a continué de progresser au cours du premier semestre 2017. Il a atteint 124 milliards de francs rwandais (150 millions $), soit 8,2% de l'encours global des 1502 milliards de francs rwandais de prêts et découverts bancaires au terme de la période. C'est une contreperformance d'un peu plus d’un point de pourcentage, lorsqu'on compare la situation actuelle au ratio de créances douteuses de 7% au 30 juin 2016. Plusieurs faits expliquent cette détérioration du crédit dans le système bancaire rwandais, qui pèse pour près de 36% du système financier de ce pays enclavé d'Afrique de...
(Xinhua 30/08/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le président rwandais Paul Kagame a appelé mardi les économies africaines à fournir un environnement favorable qui renforcera la croissance de l'industrie touristique sur le continent. Il s'exprimait lors de l'ouverture officielle de la 41ème Conférence annuelle du tourisme mondial qui a ouvert ses portes lundi dans la capitale rwandaise Kigali pour promouvoir le tourisme comme moteur de la croissance économique et de la création d'emplois en Afrique. Le Rwanda accueille ce rassemblement du 28 au 31 août sous les auspices de l'Africa Travel Association (ATA), division du Corporate Council on Africa (CCA) et le Rwanda Development Board (RDB). C'est la première fois que la Conférence touristique ATA se déroule dans ce pays d'Afrique australe. "Exploiter le...
(Xinhua 30/08/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le 41ème Congrès annuel mondial de l'Africa Travel Association (ATA) a débuté lundi dans la capitale rwandaise, mettant l'accent sur la promotion du tourisme en tant que moteur de la croissance économique et de la création d'emplois en Afrique. La réunion se déroule du 28 au 31 août, organisée par Africa Travel Association (ATA), Corporate Council on Africa (CCA) et Rwanda Development Board (RDB). C'est la première fois que le congrès annuel mondial de l'ATA a eu lieu au Rwanda. La réunion a rassemblé les ministres africains du tourisme, les professionnels de l'industrie touristique notamment les représentants des destinations, des voyagistes, des opérateurs terrestres, des compagnies aériennes, des hôtels et des logements, ainsi que les fournisseurs de...
(La Tribune 29/08/17)
La Banque de Kigali (Bank of Kigali) entend lever entre 60 et 100 millions de dollars d’ici 2018 afin d’étendre ses activités. Plusieurs options restent encore à l’étude pour la première banque commerciale du Rwanda qui est déjà en négociations avec la banque marocaine BCP pour une probable prise de participation. La Banque rwandaise de Kigali, « Bank of Kigali » voit l'avenir avec beaucoup d'ambitions. La première banque commerciale du Rwanda envisage en effet une levée de fonds d'un montant de 60 à 100 millions de dollars d'ici 2018 afin d'étendre ses activités. C'est ce qu'à confirmer à Reuters, la PDG de la banque, Diane Karusisi.
(Xinhua 29/08/17)
NYANZA (Rwanda), (Xinhua) -- Le Rwanda a célébré dimanche la Journée nationale de la récolte appelée Umuganura en mettant l'accent sur l'encouragement des Rwandais à travailler plus fort afin d'éradiquer la pauvreté et la famine. Umuganura est une fête traditionnelle de la première récolte largement observée dans le Rwanda ancien. La journée de la récolte est le festival du premier fruit et l'un des anciens rituels royaux du Rwanda. Le festival a servi de cérémonie d'action de grâce pour remercier Dieu, le roi ou la reine mère en tant que ministre de Dieu et les ancêtres en tant que gardiens et protecteurs. Les célébrations d'Umuganura ont eu lieu dans le district de Nyanza, dans la province du sud, et ont...
(La Tribune 26/08/17)
Le Rwanda, véritable "success story" africaine, ne cesse d’attirer la curiosité internationale. Cette fois, ce sont les entrepreneurs indiens qui ont décidé de poser pied dans ce pays d’Afrique de l’Est. Objectif : renforcer leur empreinte économique. En perspectives, des partenariats avec des entreprises locales, des programmes de formations en innovation technologique, … Le Rwanda séduit et c'est le moins que l'on puisse dire. En séjour jusqu'au 6 septembre prochain, une délégation de 25 entrepreneurs représentant presqu'autant d'entités sillonnent différentes institutions nationales dans le cadre du Programme de croissance de l'innovation Inde-Rwanda (IRIGP), lancé en février dernier lors de la visite à Kigali du vice-président indien Hamid Ansari.
(Agence Ecofin 25/08/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement rwandais et la firme nigériane BlackPace Africa, active dans la gestion de placements, mettront en œuvre un projet de 120 millions $ afin de développer la filière pomme de terre, indique Newtimes. D’une durée de cinq ans, ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) et couvrira aussi bien le segment de la production que celui de la transformation. Dans le volet de la production, l’initiative devrait permettre de faire passer le rendement de la pomme de terre de 15 tonnes/ hectare (ha) à 35 tonnes/ha et bénéficiera de 166 000 hectares de terres favorables à la culture dans la province du Nord. S’agissant de la transformation, deux usines verront respectivement le jour...

Pages

(La Tempête des Tropiques 27/01/16)
Malgré la qualification de l’équipe nationale de la RDC pour les quarts de finale de la 4ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de football (CHAN) qui se joue présentement au Rwanda, plusieurs Congolais digèrent encore mal la défaite cinglante des Léopards entrainés par Florent Ibenge, lundi dernier face aux Lions Indomptables du Cameroun (1 – 3). Les observateurs avertis mettent cette défaite sur le compte d’une option négative prise par le staff technique des Léopards qui, en alignant plusieurs réservistes face aux Lions camerounais, aurait préféré laisser à ces derniers la première place du groupe B, afin d’éviter la Côte d’ivoire pour affronter le Rwanda en quarts de finale. Mais, à quelques heures du match capital contre les Rwandais,...
(Autre média 25/01/16)
Les pieds à Kigali, l’esprit à Huye. C’était un peu l’état d’esprit du Maroc à l’heure d’aborder son dernier match de poule du CHAN 2016, face au Rwanda. Tenus en échec par le Gabon (0-0), battus par la Côte d’Ivoire (0-1), les Lions de l’Atlas n’avaient plus qu’une infime chance de se qualifier pour les quarts de finale. Il leur fallait pour cela s’imposer sur un score large cet après-midi et espérer un succès des Gabonais face aux Ivoiriens sur un score moins important. Des calculs d’apothicaire en somme auxquels les Marocains voulaient se rattacher. Malheureusement pour eux, le miracle n’a pas eu lieu. Les hommes de Mohamed Fakhir se sont largement imposés (4-1) mais dans l’autre match de la...
(APA 24/01/16)
Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont validé leur ticket pour les quarts de finale de la 4è édition du championnat d’Afrique des nations (CHAN), en battant, dimanche à Huye, le Gabon (4-1 ) dans le dernier match du groupe A, rejoignant, ainsi le Rwanda quoique humilié (1-4) par le Maroc. Quatre buts de Baudelaire Essis Aka (18è), Franck Djédjé Guiza (62è) et Davy Boua Koffi (73è) et Mondésir Blé (85’) ont scellé le sort des Panthères du Gabon qui ont réagi par Salem Boupendza (50è) pour l’égalisation avant le feu d’artifice des Eléphants qui les qualifie pour la première fois en quart de finale du CHAN. Dans l’autre match du groupe, le Maroc a pulvérisé le Rwanda (4-1) à Kigali...
(APA 21/01/16)
APA-Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le Rwanda, pays organisateur de la 4è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qualifié pour le second tour après ses deux victoires, regarde, désormais, dans le rétroviseur pour savoir qui de la Côte d’Ivoire, du Gabon et du Maroc s’adjugera le deuxième ticket qualificatif dans le groupe A pour le tour suivant. Deux matches pour autant de victoires (1-0 face à la Côte d'Ivoire et 2-1 devant le Gabon), le Rwanda (1er, 6pts+2), déjà, qualifié pour les quarts de finale de la compétition attend les dernières rencontres du groupe, dimanche, pour connaître la sélection qui l'accompagnera au 2nd tour de ces phases finales du CHAN. La Côte d'Ivoire (2è, 3pts+0) suivie du Gabon (3è, 1pt-1)...
(RFI 20/01/16)
Le Rwanda est la première équipe qualifiée pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations. Les Rwandais, hôtes du Chan 2016, sont assurés de finir 1ers ou 2es du groupe A. Ils ont battu 2-1, ce 20 janvier à Kigali, des Gabonais en péril après deux matches. Objectif minimum rempli pour l’équipe hôte du Championnat d’Afrique des nations. Le Rwanda a en effet décroché sa place en quarts de finale du Chan 2016, ce 20 janvier au Stade Amahoro. Quoiqu’il arrive, les Rwandais sont assurés de finir au moins 2es du groupe A, quelque soit le score de Maroc-Côte d’Ivoire ce mercredi.
(Afrik.com 20/01/16)
Pays hôte du CHAN 2016, le Rwanda a validé sa qualification pour les quarts de finale en alignant un deuxième succès consécutif face au Gabon (2-1) mercredi. Avec un seul point au compteur, les Panthères voient en revanche l’élimination se rapprocher. Le Rwanda confirme. Tombeurs de la Côte d’Ivoire (1-0) lors du match d’ouverture, les Amavubi ont validé leur billet pour les quarts de finale en enchaînant un deuxième succès contre le Gabon (2-1) lors de la 2e journée de la phase de groupes du CHAN 2016 ce mercredi au stade Amahoro de Kigali. A l’issue d’une première période plutôt fermée et pauvre en occasions nettes, Ernest Sugira ouvrait la marque en faveur des locaux en reprenant une frappe de...
(RFI 20/01/16)
A 30 ans seulement, Johnny McKinstry dirige l’équipe nationale du Rwanda durant le Championnat d’Afrique des nations 2016. Ce Nord-Irlandais, féru de tactique et de beau jeu, semble promis à un brillant avenir. Portrait. « La valeur n’attend point le nombre des années », écrivait le dramaturge Corneille. Cette idée s’applique bien à Johnny McKinstry. A 30 ans seulement, ce dernier dirige l’équipe nationale de football du Rwanda, après avoir déjà conduit celle de Sierra Leone en pleine crise Ebola. On lui donnerait pourtant le Bon Dieu sans confession, avec son visage doux, ses tâches de rousseur, sa raie toujours bien peignée et sa cravate parfaitement ajustée pendant les matchs. Mais le Nord-Irlandais, malgré ses airs de premier communiant, a...
(Radio Okapi 16/01/16)
Le Rwanda, pays hôte, croise la Côte d’Ivoire, en match d’ouverture de la 4è édition du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2016), au stade national Amahoro, à Kigali. Cette compétition, prévue du 16 janvier au 7 février, est réservée aux joueurs évoluant dans leurs championnats nationaux. La seconde affiche de la première journée du groupe A mettra aux prises les Lions d'Atlas du Maroc aux Panthères du Gabon. Les Léopards de la RDC entrent en lice de cette compétition, dimanche 17 janvier à 14 heures heure de Kinshasa, face aux Walias d’Ethiopie, dans le cadre du groupe B. Les Palancas Negras d’Angola et les Lions Indomptables du Cameroun, deux nations d’Afrique Centrale, vont se mesurer quelques heures plus tard dans...
(RFI 16/01/16)
L’équipe du Rwanda entame son Championnat d’Afrique des nations face à celle de Côte d’Ivoire, ce 16 janvier à Kigali. Un match d’ouverture du Chan 2016 durant lequel les Rwandais rêvent de briller face à des Ivoiriens qui préfèrent rester humbles, malgré la victoire des Eléphants à la CAN 2015. Le moment est enfin venu par le Rwanda, 91e au classement Fifa et qui a disputé une seule grande compétition continentale : la Coupe d’Afrique des nations 2004. Les Rwandais entament à domicile le quatrième Championnat d’Afrique des nations (Chan 2016), ce 16 janvier à Kigali. « Nous savons que ce sera très difficile car notre premier adversaire, la Côte d’Ivoire a une équipe très forte, assure le sélectionneur du...
(Jeune Afrique 15/01/16)
En 2011, le Rwanda avait déjà accueilli la CAN des moins de 17 ans. La venue du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) du 16 janvier au 7 février à Kigali, Butare et Gisenyi, les trois sites retenus pour recevoir les seize équipes de football qualifiées, souligne l’importance croissante accordée par le Rwanda au sport en général… et au football en particulier. « Il y a une volonté étatique de participer au développement du sport. Et l’organisation de ce CHAN fait partie du processus », confirme le Français Richard Tardy, aujourd’hui ancien directeur technique national et ex-sélectionneur des footballeurs de moins de 17 ans et 20 ans. « Le pays organise déjà depuis 1988 le tour cycliste du Rwanda [interrompu de...
(Angola Press 14/01/16)
Luanda - La sélection nationale « Palancas Negras» séjourne depuis mercredi, à Kigali, au Rwanda, pour disputer du 16 janvier au 7 février la phase finale du Championnat Africain des Nations (CHAN) réservé aux joueurs qui évoluent dans leurs respectifs pays. Conduite par le vice-président de la Fédération Angolaise de Football (FAF), Osvaldo Saturnino de Oliveira « Jesus », la délégation angolaise est composée de 37 personnes, parmi lesquelles 23 joueurs et l’équipe technique. L’équipe nationale débute la compétition le 17 janvier face au Cameroun, alors que le 21 janvier elle sera aux prises avec la République Démocratique du Congo et son troisième match sera contre l’Ethiopie. Voici la liste des joueurs retenus pour cette compétition africaine : Landu, Mário,...
(AFP 13/01/16)
"Tout est prêt" au Rwanda pour accueillir à partir de samedi l'édition 2016 du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN-2016), a assuré mercredi le président de la Fédération rwandaise de football (Ferwafa) et du comité local d’organisation, Vincent Nzamwita. "Nous sommes tout à fait prêts pour accueillir cette compétition de haut niveau", qui se déroulera au Rwanda du 16 janvier au 7 février, a déclaré à l’AFP M. Nzamwita. Accueillir cette compétition est "un grand honneur" pour le Rwanda, a-t-il assuré. Les préparatifs de l'événement sont largement relayés par la presse locale.
(BBC 11/01/16)
Le Rwanda a dominé dimanche la République Démocratique du Congo (RDC) en match amical (0-1) disputé dimanche au stade Umuganda de Gisenyi (Rwanda). Le but de la victoire a été marqué par Tuyisenge Jacques à la 49ème minute. La rencontre s'inscrivait dans le cadre des préparatifs du championnat d'Afrique des nations (Chan) qui aura lieu au Rwanda du 16 janvier au 7 février.
(AFP 21/11/15)
Cours d'anglais, de nutrition ou de yoga, en plus des quatre heures sur le vélo: c'est le quotidien du cycliste Valens Ndayisenga au centre d'entraînement de Musanze (nord), ouvert l'an dernier pour révéler les talents locaux et placer le Rwanda au coeur de la carte du cyclisme africain. "Ce centre est parfait pour s'entraîner. On est bien encadrés et soutenus", explique avant d'enfourcher son vélo le vainqueur du Tour du Rwanda 2014. En s'élançant dimanche lors du prologue de l'édition 2015 du Tour, il remettra en jeu son titre dans une épreuve qui s'impose peu à peu comme une étape incontournable du circuit cycliste en Afrique. Idéalement situé à 2.000 mètres d'altitude, au pied du parc naturel des Volcans, l'"Africa...
(APA 16/11/15)
La Confédération africaine de football (CAF) a procédé, dimanche, au tirage au sort des groupes du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN 2016) qui aura lieu du 16 janvier au 7 février prochain au Rwanda. Le pays organisateur, le Rwanda évoluera dans le Groupe A aux côtés du Gabon , du Maroc et de la Côte d'Ivoire, quand le Groupe B se compose de la RDC, de l'Angola, du Cameroun et de l'Ethiopie. La Tunisie, le Nigeria, le Niger et la Guinée se retrouvent dans le Groupe C. Enfin, le Groupe D est formé par le Zimbabwe, le Mali, l'Ouganda et la Zambie.
(AFP 16/11/15)
Le Rwanda, pays hôte du Championnat d'Afrique des nations 2016 (CHAN), a été placé dans le "groupe de la mort" aux côtés de la Côte d'Ivoire et du Maroc lors du tirage au sort dimanche à Kigali. Le Maroc a réussi à se qualifier pour le CHAN en battant deux fois la Libye, tenante du titre et absente cette année de la compétition, ainsi que la Tunisie à l'extérieur. La Côte d'Ivoire a de son côté écarté le Ghana, finaliste des éditions 2009 et 2014. Le Nigeria, troisième l'année dernière, se retrouve dans le groupe du Niger, de la Guinée et de la Tunisie, vainqueur en 2011. Le CHAN se joue tous les deux ans et seuls les joueurs évoluant...
(Atlas Info.fr 16/11/15)
Le Maroc a hérité du groupe A aux côtés du Rwanda, pays organisateur, de la Côte d'Ivoire et du Gabon, suite au tirage au sort, dimanche à Kigali, de la phase finale du championnat d'Afrique des nations des joueurs locaux (CHAN-2016), qui se déroulera du 16 janvier au 7 février prochains. Le match d'ouverture opposera, le 16 janvier, le pays organisateur à la Côte d'Ivoire. Le groupe A sera basé à Kigali, au stade Amahoro, le groupe B à Butare, le groupe C au stade Nyamirambo (Kigali), et le groupe D à Gisenyi. Il convient de rappeler que la participation de la sélection marocaine des locaux à ce CHAN-2016 sera la deuxième du genre, après celle de 2014, en Afrique...
(BBC 24/10/15)
L’entraineur de Rayon Sport a quitté ses fonctions affirmant ne pas avoir été payé depuis deux mois par son club. Arrivé en début de saison au Rwanda, David Donadei n’aura pas tenu longtemps à la tête de l’équipe qui évolue en première division du championnat rwandais. Avant de quitter le territoire, l’entraineur a tenu à mettre au clair la situation. Il s’est exprimé longuement face aux journalistes présents. ''L’hôtel dans lequel je logeais m’a mis à la rue en pleine nuit, car le comité n’a pas payé les frais de logement et de nourriture. En aucun cas, je n’ai eu un quelconque problème avec le personnel de l’hôtel''. D’après lui, les dirigeants de Rayon Sport ont invoqué un problème de...
(APA 01/10/15)
A quelques deux étapes de la finale de la 22ème édition du Tour cycliste de Côte d’Ivoire, dénommée "Tour de la réconciliation 2015", les équipes du Maroc et du Rwanda forment le duo de tête de cette compétition internationale qui connaîtra son apothéose le 4 octobre prochain par le Grand prix international d’Abidjan, dans la capitale économique ivoirienne. 60 athlètes originaires de Côte d’Ivoire, du Rwanda, du Maroc, du Burkina Faso, du Mali, de la France, de la Belgique, de l’Algérie et du Cameroun prennent part à ce tournoi qui, à l’issue de la troisième étape courue entre Bouaké (Centre-Nord) et Daoukro (Centre-Est) a donné le classement suivant: 1er le Maroc, 2ème le Rwanda et 3ème la France. La Côte...
(Agence d'information d'afrique centrale 15/09/15)
La compétition de cyclisme s’est achevée le 13 septembre par la course en ligne en hommes. La victoire finale est revenue au Rwandais Hadi Janvier qui a survolé le circuit en 3h 29’37’’. Avec un chrono de 3h 30’8'', le Sud-Africain Butler Reynard a remporté la médaille d’argent tout juste devant l’Algérien Barbari Adil qui a gagné la médaille de bronze (3h 30’8’’). À noter qu’aucun Congolais n’a pris part à cette course sur les quarante-neuf concurrents. Parfait Wilfried Douniama

Pages

(RFI 09/05/16)
Ce roman évoque l'esprit de Nyabinghi, figure féminine anticoloniale vénérée par les rastas. Une légende dont la romancière avait entendu parler dans son enfance, mais qu'elle avait complètement oubliée. Jusqu'à ce voyage en Guadeloupe… Après « Notre-Dame du Nil », Prix Renaudot en 2012 où elle revenait sur les prémices du génocide rwandais au cours duquel elle a elle-même perdu presque toute sa famille, l’écrivaine Scholastique Mukasonga publie « Cœur Tambour » aux éditions Gallimard. RFI : Dans Cœur Tambour, vous nous racontez l’histoire de Kitami, une chanteuse à succès, aux pouvoirs surnaturels, célèbre dans le monde entier pour ses concerts dignes de cérémonies rituelles. Cette chanteuse voue un culte à son tambour, habité par l’esprit de Nyabinghi. Cette figure...
(Autre média 26/04/16)
La prison « 1930 », situé au coeur de la capitale rwandaise, sera très prochainement transformée en musée. Les rwandais, ainsi que les touristes étrangers, pourront visiter les lieux et apprendre davantage sur l'histoire du pays. Le maire de Kigali, Monique MAKARULIZA a déclaré : « C'est un bâtiment qui appartient au gouvernement. Après avoir transféré tous les détenus, nous allons transformer le bâtiment de la prison « 1930 » en musée. L'idée est d'en faire non pas un musée historique dédié à la Prison - 1930 » mais un musée consacré à l'histoire du pays.
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Le Temps.ch 19/03/16)
La tragédie du Rwanda a suscité des dizaines d’ouvrages – essais, récits, fictions. Ce qui caractérise les ouvrages de Scholastique Mukasonga, c’est le regard porté sur les prémices des massacres de 1994. Dans Notre-Dame du Nil (Prix Renaudot 2012), c’est dans un collège de jeunes filles que se préparaient l’exclusion puis l’extermination des Tutsis. Volcanique Cœur tambour est un triptyque, aux panneaux de taille inégale, dont la figure centrale est une reine mythique, sorcière ou bienfaitrice, Kitami, dite aussi Nyabingui. Au centre du premier tableau, une chanteuse africaine qui a fait, sous le nom de la reine, une carrière fulgurante aux Etats-Unis. Elle a fini sa vie en prêtresse, du type chamanique, dans sa propriété des Antilles, entourée de jeunes...
(Jeune Afrique 16/02/16)
L'un des objectifs du festival Amani (« paix » en swahili) a été atteint, les 12 et 13 févier, avec le passage sur scène de deux artistes rwandais, Angel Mutoni et Kode, acclamés par un public chaleureux. Un petit pas de plus contre les préjugés dans la région des Grands lacs. Le 7 février, les supporteurs des léopards n’en ont pas cru leurs yeux : le président rwandais, Paul Kagamé, remettait la coupe du championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) au capitaine congolais, après leur victoire finale à Kigali face au Mali, et après avoir défait le Rwanda. À l’occasion de leur voyage de nombreux fans avaient découvert le pays des milles collines et un accueil chaleureux auquel ils...
(AFP 14/12/15)
Un enfant syrien mort sur une plage et l'émotion est à son comble. Plus que pour les milliers de victimes assassinées il y a 20 ans en Afrique centrale: dans "Compassion. L'histoire de la mitraillette", le metteur en scène suisse Milo Rau dénonce l'indignation à géométrie variable des Occidentaux. Des meubles renversés, une mer de débris. La pièce présentée en avant-première à Rennes (ouest de la France) s'ouvre sur un décor de cauchemar, après le passage de génocidaires. Une belle femme blonde montre d'un air détaché la photo d'Aylan, ce petit Syrien retrouvé mort noyé à la fin de l'été, dont l'image a déclenché une vague d'émotion dans le monde. Puis, d'un ton tout aussi neutre, la jeune femme revit...
(RFI 19/10/15)
Le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae a enflammé la capitale du Rwanda, Kigali, lors d'un concert très attendu au cours duquel il a multiplié les références à ses origines, pour le plus grand plaisir du public. Ce concert avait une portée hautement symbolique. Le père de l'auteur de « Papaoutai » est en effet mort assassiné lors du génocide de 1994. Ses origines rwandaises, Stromae ne les évoque que rarement en public. Mais ce samedi à Kigali, le ton était tout autre : « Une venue à Kigali, ça se fête n'est-ce pas ? » ; « Comme vous le savez, je suis à moitié belge... et à moitié rwandais ! », a lancé le chanteur, ponctuant sa prestation de...
(AFP 18/10/15)
Le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae a enflammé Kigali samedi lors d'un concert très attendu, au cours duquel il a multiplié les références à ses origines, pour le plus grand plaisir du public rwandais. "On est très content d'avoir Stromae ici surtout qu'on était déçus la dernière fois car il n'était pas venu", explique Roger Mambo, 21 ans qui pour l'occasion a revêtu une fine cravate sous une veste de sport. "Mais on n'est plus fâché!", sourit-il ravi sur un des côtés du stade de l'Université libre de Kigali (ULK) où se déroule le concert. A la grande déception de ses fans, le chanteur avait dû annuler en juin les deux derniers concerts de sa première tournée en Afrique, prévus...
(RFI 17/10/15)
Le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae achève sa tournée africaine ce samedi 17 octobre 2015 à Kigali. Ce concert est très attendu au Rwanda et promet d'être chargé d'émotion. Le père du chanteur a en effet été tué pendant le génocide de 1994. Qu'en pensent les Rwandais ? Quel accueil réservent-ils à Stromae ? Elément de réponse : le concert pourrait accueillir jusqu'à 20 000 personnes, du jamais-vu dans la capitale. A Kigali, l'accueil sera en principe chaleureux et enthousiaste. Les Rwandais sont impatients, d’autant que Stromae avait dû annuler son concert au Rwanda en juin dernier pour des raisons de santé. Le message des Rwandais : Stromae peut se sentir chez lui dans la capitale, où de grandes affiches...
(AFP 16/10/15)
Le Rwanda attend avec impatience le concert samedi à Kigali de "l'enfant du pays", le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae, pour un moment hautement symbolique, son père ayant été assassiné pendant le génocide de 1994. Les Rwandais espèrent que l'auteur de "Papaoutai" ne leur fera pas une nouvelle fois faux bond. A la grande déception de ses fans, il avait dû annuler en juin les deux derniers concerts de sa première tournée en Afrique, prévus à Kinshasa et Kigali, pour raisons de santé. Il avait souffert des effets secondaires d'un traitement antipaludique. Les deux concerts ont été reprogrammés en octobre. Il a enchanté ses fans congolais samedi dernier à Kinshasa et les Rwandais l'attendent à bras ouverts. "Je suis très...
(L'Observateur (RDC) 06/10/15)
La star belge a été arrêtée par la police à San-Francisco aux Etats-Unis où il se trouve en tournage du clip de son nouvel album. Motif : elle et ses compagnons ont oublié de mettre leurs ceintures de sécurité. Si tout peut aller, cette fois-ci, bien, le chanteur belge va retourner en République démocratique du Congo (RDC) et au Rwanda pour livrer en octobre les deux concerts qu’il n’a pas pu assurer en juin en République démocratique du Congo puis au Rwanda, le pays natal de son père. Sauf que la star belge a eu quelques soucis avec la police de San-Francisco aux Etats-Unis où elle se trouve pour tourner une video. Motif : personne n’a mis sa ceinture de...
(AFP 26/09/15)
Stromae va conclure sa tournée internationale en retournant en Afrique et en donnant en octobre les deux concerts qu'il n'a pas pu assurer en juin en République démocratique du Congo, puis au Rwanda, le pays natal de son père, selon sa page Facebook. "Kinshasa, Kigali, je suis heureux d'annoncer que je viendrai clôturer ma tournée chez vous!", écrit la star belge sur les réseaux sociaux en dévoilant ces deux nouveaux concerts, le 10 octobre à l'Hôtel Pullman de Kinshasa, puis le 17 octobre à l'ULK Stadium de Kigali. Malade en raison des effets secondaires liés à un traitement antipaludique, Stromae avait dû écourter sa première tournée africaine en juin et n'avait pu assurer les deux concerts prévus en RDC et...
(AFP 25/09/15)
Le chanteur Stromae va conclure sa tournée internationale en retournant en Afrique et en donnant en octobre les deux concerts qu'il n'a pas pu assurer en juin en République démocratique du Congo puis au Rwanda, le pays natal de son père, selon sa page Facebook. "Kinshasa, Kigali, je suis heureux d'annoncer que je viendrai clôturer ma tournée chez vous!", écrit la star belge sur les réseaux sociaux en dévoilant ces deux nouveaux concerts, le 10 octobre à l'Hôtel Pullman de Kinshasa, puis le 17 octobre à l'ULK Stadium de Kigali. Malade en raison des effets secondaires liés à un traitement antipaludique, selon son entourage, Stromae avait dû écourter sa première tournée africaine en juin et n'avait pu assurer les deux...
(Jeune Afrique 03/09/15)
Ancien journaliste devenu écrivain après une rencontre personnelle avec l'Histoire, Jean Hatzfeld publie son cinquième livre sur le génocide rwandais, Un papa de sang, utile complément à sa fondamentale « trilogie des marais ». Jean Hatzfeld n’en a pas cru ses yeux turquoise. En avril de l’année dernière, les journalistes français de retour des commémorations du génocide ont décrit, à longueur d’articles, une jeunesse urbaine et entreprenante, proclamant la fin des « ethnies » et des rancœurs du passé dans un anglais parfait. Malaise chez l’écrivain français. « Je me suis dit : c’est le contraire. Ces gamins leur ont dissimulé quelque chose. » « Ces gamins », Jean Hatzfeld les connaît pour les avoir portés sur ses frêles genoux...
(Le Monde 02/09/15)
Avec Un papa de sang, l’écrivain et ancien reporter de guerre Jean Hatzfeld signe son cinquième livre en quinze ans sur le génocide rwandais de 1994. Pour ce nouvel ouvrage, il a ren­contré des enfants de tueurs et de rescapés. Retour sur une incroyable aventure humaine et littéraire. Vingt ans après le massacre des Tutsi, une évolution est notable. Les enfants de tueurs commencent à employer le terme de « génocide ». A lire « Un papa de sang », on découvre néanmoins que peu cherchent à ­connaître le détail de ce qui s’est passé et à interroger leurs parents. Y a-t-il là une paralysie de la ­vérité ? Ce qu’ils savent vraiment reste un mystère. Peut-être tout, en réalité. Il est, en...
(Le Point 31/08/15)
"En 1994, entre le lundi 11 avril à 11 heures et le samedi 14 mai à 14 heures, environ 50 000 Tutsis, sur une population d'environ 59 000, ont été massacrés à la machette, tous les jours de la semaine, de 9 h 30 à 16 heures, par des miliciens et voisins hutus, sur les collines de la commune de Nyamata, au Rwanda." Ainsi Jean Hatzfeld introduisait Dans le nu de la vie, son premier livre sur le génocide tutsi, publié en 2000. Les rescapés y disaient les semaines passées à se cacher dans les marais, sous les papyrus, pour échapper aux lames. Il y eut ensuite Une saison de machettes, où les tueurs hutus, depuis leur prison, racontaient à...
(AFP 15/06/15)
Le phénomène musical belge Stromae, porté depuis 2013 par le succès de son album "Racine carrée", a dû annuler une dizaine de concerts, dont un très symbolique au Rwanda, à cause des effets secondaires liés à un traitement antipaludique pris pour sa tournée en Afrique. La star internationale avait commencé le 13 mai à Dakar une série de concerts en Afrique -la première sur ce continent dont son père est originaire - qui devait le conduire dans huit villes en finissant par Kigali. L'étape au Rwanda, où son père a péri dans le génocide de 1994, était la plus attendue. Le chanteur reconnaissait lui-même sa portée symbolique, confiant à Dakar avant son premier concert : "Quand je vais me rapprocher...
(AFP 13/05/15)
L'artiste belge d'origine rwandaise Stromae a confié mardi à Dakar, première étape d'une tournée inédite en Afrique qui s'achèvera au Rwanda, s'attendre à ressentir des émotions de plus en plus fortes en se rapprochant du pays où son père a péri dans le génocide de 1994. "Quand je vais me rapprocher de plus en plus du Rwanda, étant donné que c'est vraiment la terre directe de mes ancêtres, du côté de mon père en tout cas, j'avoue que là d'un point de vue personnel, je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre", a dit Stromae. "Ce seront pas mal de choses en moi qui vont ressortir et je ne sais pas à quoi m'attendre, honnêtement", a-t-il ajouté lors d'une conférence...
(Jeune Afrique 17/04/15)
Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au Congo en RDC et au Rwanda, pays dont son père est originaire et où il se rend pour la première fois de sa vie. Préparez-vous, Stromae débarque bientôt en Afrique, peut-être à côté de chez vous. Le chanteur belge d'origine rwandaise a annoncé vendredi 17 avril avril sur sa page Facebook les dates de sa tournée sur le continent. Fils d'un père rwandais et d'une mère flamande, Stromae se rendra à Dakar, Praia (Cap Vert), Douala, Abidjan les 13, 16, 19 et 23 mais, puis à Libreville, Brazzaville, Kinshasa et...
(Afriquinfos 13/01/15)
Kigali (© 2015 Afriquinfos) - Lady Ka, artiste rwandaise souhaite mettre sur pied un spectacle alliant défilé de mode et danse chorégraphique où chaque pays africain sera représenté. L’objectif, selon elle, est de proposer autre chose que ce qui est présenté lors des défilés classiques.«Lady Ka Fashion», c’est ainsi que l’artiste veut dénommer ce nouveau concept selon lequel le mannequin esquisse des pas de danse tout en défilant. Selon elle, cette innovation sera une manière de « sortir le mannequin de ce côté figé où il ne s’exprime pas». «Quand on les fait danser, leur personnalité ressort plus, et ça montre tous les accessoires» a expliqué l’artiste. Le concept « Lady Ka Fashion » consistera à « monter une équipe...

Pages

(Jeune Afrique 13/11/17)
La 4e édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique s'est ouverte ce lundi à Dakar. Les présidents rwandais, Paul Kagamé, et malien, Ibrahim Boubacar Keïta, ont fait le déplacement. Pendant deux jours, les grands enjeux sécuritaires africains seront au centre des discussions à Dakar. Les 13 et 14 novembre, la capitale sénégalaise accueille la 4e édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. Cette année, près de 800 personnes – militaires, experts, diplomates… – participeront à ce qui s’est imposé, depuis 2013, comme l’un des rendez-vous majeur pour les questions de sécurité sur le continent. Comme lors des trois précédentes éditions, Macky Sall a ouvert les travaux de ce Forum. «...
(Sputnik 08/11/17)
Jacques Morel, auteur notamment du livre « La France au cœur du génocide », spécialiste sur le Rwanda. Il a rassemblé durant douze ans plusieurs documents sur l’implication de la France au Rwanda. Il a répondu par écrit à nos questions. C'est un énième rebondissement dans l'instruction sur les causes de l'attentat de 1994 qui provoqua la mort de l'équipage français de l'avion du président rwandais, Juvénal Habyarimana, de la mort de ce dernier et de son homologue burundais. Un attentat qui est considéré comme le point de départ du génocide rwandais. Cette instruction a été ouverte 4 ans après les faits. Il est important de rappeler qu'il existe deux thèses concernant les responsabilités, la première décrit la France comme...
(Jeune Afrique 03/11/17)
Dans un récent rapport, la Commission nationale rwandaise des droits de l’homme accusait l'ONG américaine d'avoir menti sur les exécutions extra-judiciaires et d'avoir présenté comme assassinées des personnes toujours vivantes. Human Rights Watch maintient ses accusations, soupçonnant les autorités rwandaises d'avoir fait pression sur les familles. Le bras de fer entre le Rwanda et Human Rights Watch (HRW) continue. Après avoir été accusée par Kigali d’avoir délibérément menti dans un rapport sur les exécutions extra-judiciaires dans le pays, l’ONG de défense des droits de l’homme persiste et signe. HRW accuse les autorités rwandaises de chercher à « nier les meurtres » et d’avoir fait pression sur les familles des victimes. Selon les auteurs du rapport initial de HRW, ces dernières...
(Jeune Afrique 03/11/17)
L'édition 2018 du classement Doing Business établi par la Banque mondiale vient de paraître. Si Maurice, le Rwanda et le Maroc signent comme l'an passé les meilleures performances africaines, il convient de souligner la performance de Kigali, qui fait son entrée dans le top 50 mondial. Depuis quinze ans, la Banque mondiale mesure chaque année la qualité de l’environnement des affaires à travers le monde, avec son classement Doing Business, dont l’édition 2018 vient de paraître. 190 économies sont passées à la loupe, à travers des critères qui vont de l’électrification à la facilité de création d’entreprise, en passant par la pression fiscale et la protection du droit à la propriété. En tête du palmarès, comme l’année dernière, la Nouvelle-Zélande,...
(RFI 03/11/17)
En Ouganda, l’ouverture du procès fin octobre 2017, à Kampala, de plusieurs policiers ougandais ayant participé à l'arrestation et au retour forcé du Rwandais Joël Mutabazi, ancien membre de la garde présidentielle de Paul Kagame, met en lumière un phénomène qui semble plus vaste qu’il n’y paraît. Actuellement, des gens disparaissent en Ouganda. Sont-ils rapatriés de force au Rwanda ? Mercredi 1er novembre, une femme, qui préfère rester anonyme pour sa sécurité, s’est présentée au bureau de l’ONG ougandaise The Pan-African Development Education and Advocacy Programme (PADEAP), qui apporte du soutien aux réfugiés. Elle est rwandaise, elle vit en Ouganda depuis 2001 avec son mari et ses cinq enfants. Mais son mari, qui a fui les persécutions dans son pays,...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Le Monde 30/10/17)
Interrogée par « Le Monde », la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo, a exhorté la France à prendre « ses responsabilités ». Quelques jours après avoir rappelé son ambassadeur à Paris pour consultation, la ministre des affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, a donné une interview conjointe, dimanche 29 octobre à Kigali, à TV5 Monde, RFI et Le Monde. Elle a déclaré à cette occasion que l’interminable instruction portant sur l’attentat du 6 avril 1994, qui avait coûté la vie au président rwandais de l’époque, Juvénal Habyarimana, ne saurait durer indéfiniment. Cet attentat est considéré comme le déclencheur du génocide qui coûta la vie à 800 000 Tutsi et Hutu modérés. « Il y a un problème avec cette...
(Jeune Afrique 24/10/17)
Les relations entre Kigali et Paris sont à nouveau tendues. Le Rwanda a décidé de rappeler son ambassadeur de France suite à la convocation du ministre de la Défense rwandais, James Kabarebe dans le cadre de l’enquête sur la mort de l'ancien chef d’État, Juvénal Habyarimana en 1994. L’ambassadeur du Rwanda à Paris, Jacques Kabale, a été rappelé à Kigali « pour consultation ». Une péripétie qui fait suite à l’annonce de la convocation, par un magistrat antiterroriste parisien, du ministre de la Défense, James Kabarebe, pour une confrontation avec un témoin de dernière minute qui accuse l’Armée patriotique rwandaise – l’ancienne rébellion tutsie – d’avoir abattu l’avion du chef de l’État Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994. Selon une...
(Jeune Afrique 20/10/17)
Réunis à Brazzaville sous la houlette du nouveau président en exercice, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, les chefs d’État de la région des Grands lacs (CIRGL) ont adopté une série de recommandations ce 19 octobre pour accélérer le règlement des conflits dans cette zone qui réunit douze États du continent. Ils ont par ailleurs apporté leur soutien à l'accord électoral en RDC. La situation politique et sécuritaire de la région se retrouvait au cœur des résolutions adoptées au terme de cette 7ème session de la CIRGL, notamment la question cruciale des groupes armés actifs en République démocratique du Congo (RDC) face auxquels Kinshasa accuse certains de ses voisins de ne pas suffisamment agir.
(Jeune Afrique 19/10/17)
Alors que les relations diplomatiques entre Paris et Kigali sont redevenues explosives, Jeune Afrique revient en détail sur la dernière pomme de discorde en date : un témoin, apparu in extremis devant la justice française, qui accuse le FPR d’être à l’origine de l’attentat du 6 avril 1994. Apparu tardivement dans la procédure ouverte à Paris en 1998, James Munyandinda (alias Jackson Munyeragwe) accuse l’actuel président rwandais, Paul Kagame, d’être le commanditaire de l’attentat commis le 6 avril 1994 contre l’avion de l’ancien président Juvénal Habyarimana – lequel avait servi de prétexte au déclenchement du génocide contre les Tutsis. Entendu par le juge français Jean-Marc Herbaut les 8 et 21 mars 2017, il a notamment affirmé avoir assisté personnellement au...
(Jeune Afrique 17/10/17)
Apparu en mars 2017 après la réouverture inopinée, six mois plus tôt, d’une instruction interminable et controversée, un opposant rwandais qui affirme détenir des informations sur l’attentat qui a servi de prétexte au génocide des Tutsis en 1994 pourrait bien être à l’origine d’un nouveau clash diplomatique en Paris et Kigali. « Le témoin de la 23e année ». C’est ainsi que l’a surnommé Me Bernard Maingain, l’un des avocats des sept Rwandais – tous des proches du régime actuellement au pouvoir à Kigali – mis en examen depuis 2010 dans le cadre de l’information judiciaire ouverte à Paris sur l’attentat commis le 6 avril 1994 contre l’avion...
(Jeune Afrique 17/10/17)
Kigali conteste les conclusions d'un rapport de Human Rights Watch sur les exécutions sommaires de petits délinquants commises par la police rwandaise. Une commission rwandaise accuse notamment l'ONG d'avoir présenté comme mortes des personnes toujours vivantes ou décédées de causes naturelles. La guerre des nerfs entre le Rwanda et Human Rights Watch (HRW) connaît un nouveau rebondissement. Juste après la publication d’un nouveau rapport sur l’usage de la torture par l’armée rwandaise, Kigali vient de rendre public une contre-expertise… d’un autre rapport de l’ONG de défense des droits de l’homme, vieux de quatre mois celui-là. Publié en juillet 2017, ce document recensait 37 cas d’exécutions extra-judiciaires commises par la police et les forces de sécurité, voire par le DASSO (District...
(RFI 13/10/17)
La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, la Monusco, réagit au dernier rapport de l'ONG de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch. Ce rapport dénonce le recours régulier à la détention illégale et à la torture dans des centres de détentions non officiels, tenus par l'armée rwandaise. Sur la centaine d'arrestations documentées, une dizaine concernerait d'anciens rebelles hutus rwandais démobilisés ayant combattu au sein des FDLR en RDC. La Monusco affirme avoir pris connaissance de la situation. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171013-rdc-monusco-repond-accusations-hrw-to...
(RFI 12/10/17)
Au Rwanda, Human Rights Watch vient de dénoncer le recours régulier à la détention illégale et à la torture dans des centres de détentions non officiels par l'armée de ce pays. L'organisation de défense des droits de l'homme, qui s'appuie sur des témoignages recueillis auprès d'ex-détenus et de membres de familles de personnes torturées, a documenté dans son dernier rapport plus d'une centaine d'arrestations illégales entre 2010 et 2016, et cela en toute impunité. Et parmi ces cas, une dizaine serait celle de rebelles hutus des FDLR en provenance de la République démocratique du Congo voisine. Depuis des années, des milliers de combattants hutus des rebelles des FDLR ont accepté volontairement d'être rapatriés au Rwanda, un retour au pays qui...
(RFI 11/10/17)
Plusieurs personnes ont été tuées ce mercredi lors de l'attaque d'un village attribuée à une milice d'opposants hutus rwandais de l'est de la République démocratique du Congo, a rapporté un porte-parole de l'armée. Selon lui, cinq civils et un policier ont été tués. Les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont attaqué le village de Bwiza dans la province du Nord-Kivu, a déclaré à la presse le porte-parole de l’armée, Guillaume Ndjike Kaiko. « Les FDLR ont attaqué un commissariat de police. Un élément de la police a été tué. Quelques civils ont trouvé la mort ». L'armée est intervenue et a mis en « débandade » les miliciens, a-t-il ajouté. Un membre de l'Agence nationale de renseignement...
(RFI 11/10/17)
Dans un rapport publié mardi 10 octobre, Human Right Watch (HRW) accuse l'armée du Rwanda de recourir régulièrement à la détention illégale et à la torture dans des centres de détentions non officiels. L'organisation de défense des droits de l'homme, qui s'appuie sur des témoignages recueillis auprès d'ex-détenus et de membres de famille de personnes torturées, assure avoir documenté au moins 104 cas de personnes arrêtées illégalement entre 2010 et 2016, et cela en toute impunité. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) accuse l'armée rwandaise de recourir à la torture pour extorquer des aveux à des suspects détenus illégalement. HRW affirme avoir documenté 104 cas de personnes détenues illégalement et, pour une majorité d'entre elles,...
(Libération 11/10/17)
Sur le papier, le Rwanda est l'un des champions du monde de l’égalité des genres : c’est le pays avec le plus haut taux de femmes parlementaires (64%) et il est 5e du rapport mondial sur la parité du World Economic Forum, derrière les pays nordiques (la France est 17e). Deux décennies après le génocide de 1994, des politiques volontaristes promeuvent l'accès des femmes à tous les niveaux : éducation, économie, politique. Mais alors que la première génération de jeunes femmes nées après le génocide a voté cet été pour la première fois lors de l'élection présidentielle, elles témoignent d’une autre réalité au quotidien. Divine, Chanceline et Bernadette sont trois jeunes femmes issues d'un milieu rural, toutes nées après le...
(RFI 10/10/17)
En France, la justice française qui enquête sur l’attentat de 1994 contre l’avion du président rwandais, Juvénal Habyarimana, vient d'ordonner la confrontation d'un nouveau témoin qui corrobore les accusations contre le régime actuel avec deux autres personnes déjà mises en examen, dont le ministre de la Défense James Kabarebe. Ce témoin affirme avoir eu la garde des deux missiles antiaériens qui ont, selon lui, servi à abattre l'avion, sur ordre de son chef, l’actuel président rwandais Paul Kagame. A ce jour, deux thèses s'affrontent toujours. L’avion a-t-il été abattu depuis la colline de Massaka ou bien de Kanombe ? Deux lieux et deux thèses diamétralement opposées. D'un côté, celle du commando des rebelles du Front patriotique rwandais (FPR) de Kagame,...
(Le Point 09/10/17)
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la démocratie ne se porte pas bien en Afrique centrale. Pourquoi ? Eléments d'explications. Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées de violences, partout les espérances démocratiques ont été trahies ou manipulées. Entre juin 2015 et août 2017, la région a ainsi connu un enchaînement ininterrompu d'élections générales. Les scrutins du Burundi en 2015 et de la RDC, initialement prévu en...
(Jeune Afrique 06/10/17)
La compagnie nationale rwandaise poursuit son déploiement en Afrique de l’Ouest. Après le Gabon, le Congo et la Côte d'Ivoire, elle a inauguré, le 3 octobre, une nouvelle ligne commerciale entre son hub de Cotonou et Dakar. En attendant de nouvelles dessertes sur Bamako et Conakry. Le 3 octobre, vers 19 heures, le Boeing 737 de RwandAir, compagnie nationale du pays des Mille collines, a foulé pour la première fois le tarmac de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor de Dakar, sous les crépitements et flashs de la nuée de photoreporters et les vivats d’officiels et invités. La compagnie aérienne rwandaise assurera désormais des vols hebdomadaires entre son hub béninois et la capitale sénégalaise. « Dakar permettra à notre base de Cotonou de grandir...

Pages