Jeudi 26 Avril 2018

Rwanda

(Le Monde 17/03/18)
A-t-on encore beaucoup de choses à apprendre sur le génocide des Tutsi ? Dans la petite communauté des « rwandologues », les avis ont longtemps été opposés – les uns souhaitant appliquer un devoir de transparence, les autres se retranchant derrière le secret militaire –, mais un consensus est en train d’émerger en faveur d’une ouverture complète et réelle des archives disponibles. Il faut dire qu’elles sont nombreuses, car si la France et le Rwanda de 1994 ont bien un point commun, c’est le goût...
(Le Monde 16/03/18)
En cinquante ans de vie publique, Bernard Kouchner a connu bien des moments de solitude, mais l’ostracisme dont il fit l’objet le 26 janvier 2008 en évoquant le génocide au Rwanda (800 000 morts en 1994) n’a sans doute pas d’équivalent. A l’époque, il est pourtant à l’apogée de sa carrière politique : ministre des affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, il est en visite officielle à Kigali. Une phrase, une seule, – « Paris a commis une faute politique au Rwanda » – suffit à déclencher une avalanche de commentaires ...
(Le Monde 16/03/18)
Engagé dans l’opération militaro-humanitaire Turquoise, en juin et juillet 1994 au Rwanda, en tant qu’officier de guidage de tir aérien, Guillaume Ancel, aujourd’hui âgé de 52 ans, a quitté l’armée en 2005. Il publie vendredi 16 mars Rwanda, la fin du silence, témoignage d’un officier français, un récit brut et gênant pour les décideurs politiques. Pourquoi publier votre témoignage vingt-quatre ans après les faits ? Quelles sont vos motivations ? Je témoignerai jusqu’à ce que cela ne fasse plus débat en France. En 2014, j’ai évoqué ces faits dans un polar, Vent sombre sur le lac Kivu (TheBookEdition), juste pour raconter de l’intérieur cette opération. J’ai alors fait face à des pressions et des menaces, émanant de responsables politiques. Cela...
(Le Monde 16/03/18)
Enarque et agrégé d’histoire, ancien fonctionnaire à la délégation aux affaires stratégiques (DAS) du ministère de la défense, Pierre Conesa avait mis en garde, dans une note de 1993, révélée aujourd’hui par Le Monde, contre les risques de l’engagement français aux côtés du gouvernement rwandais de l’époque qui allait commettre le génocide un an plus tard. Il ne sera pas écouté. Au sein du ministère de la défense, à quelle époque avez-vous été en contact avec le dossier rwandais ? Le point de départ, c’est la création de la délégation aux affaires stratégiques qui se constitue après la guerre du Golfe [1991]. Pierre Joxe, ministre de la défense, pense qu’il lui manque deux choses. D’une part un service de renseignement...
(Le Monde 16/03/18)
C’est la magie de la télévision et de son journal de 20 heures : en moins de dix minutes, une scène rare va faire entrer la tragédie rwandaise dans les foyers français. Ce 24 janvier 1993, donc plus d’un an avant la phase la plus terrible du génocide, le présentateur de France 2 Bruno Masure a invité le président de l’association Survie, Jean Carbonare, tout juste rentré d’une mission d’enquête au Rwanda, réalisée avec la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Pendant trois semaines, l’ONG a documenté les massacres de Tutsi organisés par le régime dans des régions où cette minorité (15 % de la population) est concentrée. « Notre pays, qui supporte financièrement et militairement ce système, a...
(RFI 16/03/18)
Un livre très attendu sort ce vendredi en France, «Rwanda, la fin du silence: un ancien officier raconte». Son auteur, Guillaume Ancel, un ex-lieutenant-colonel, engagé dans l'opération Turquoise en 1994 au Rwanda, ne cesse de dénoncer cette opération qui a toujours été présentée comme strictement humanitaire par les autorités françaises depuis qu'il a quitté l'armée en 2005. Dans les bonnes feuilles de son livre, on découvre les premiers mois de l'opération, décrits comme très offensifs. Guillaume Ancel, spécialiste du guidage des avions de chasse, reçoit ses premiers ordres opérationnels le 22 juin 1994, plus de deux mois après le début du génocide. Il est alors sur la base militaire de Valbonne en France. L'objectif dit-il est de réaliser « un...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Dans « Rwanda, la fin du silence », qui sort en librairie le 16 mars, l'ancien officier français Guillaume Ancel lève le voile sur l’une des interventions les plus controversées conduites par la France en Afrique au cours des dernières décennies : l'opération Turquoise menée en plein génocide des Tutsis au Rwanda, en 1994. « C’est se moquer des Français que de leur mentir sur la nature d’une opération qui a été menée en leur nom. Et c’est tout aussi indécent, vis-à-vis du million de victimes du génocide, d’occulter le rôle inquiétant que la France y a joué. En taisant cette réalité, on s’autorise à ce qu’une telle horreur puisse se répéter. »
(Agence Ecofin 15/03/18)
Rawbank, la première banque commerciale en République Démocratique du Congo avec 24 % de parts de marché et près de 300 000 clients, bénéficiera d’un prêt de 15 millions $ de la Banque Africaine de Développement (BAD), a-t-on appris d’un communiqué officiel. Une partie des ressources obtenues dans le cadre de cette ligne de crédit sera affectée au financement des besoins en capitaux à moyen et à long termes d’une quinzaine de PME des secteurs de l’industrie, des infrastructures, de la construction, de l’hôtellerie et du commerce. D’autre part, le prêt ...
(Agence Ecofin 15/03/18)
L'économie rwandaise a enregistré une croissance de 6,1% en 2017 contre 5,9% en 2016, grâce notamment aux bonnes performances du secteur agricole, a annoncé l’Institut National des Statistiques du Rwanda (NISR). Il a expliqué dans un communiqué, que les récoltes vivrières ont été bonnes durant l’année écoulée ; ce qui a permis au secteur agricole de progresser de 7% par rapport à 2016. L’Institut a également indiqué que le raffermissement de la croissance économique découle du bon comportement du secteur manufacturier et de l’augmentation de la production de plusieurs minerais, dont le coltan et la cassitérite. La Banque centrale du Rwanda a annoncé le 6 mars, qu’elle prévoit une croissance économique de 6,5% en 2018, grâce notamment aux bonnes conditions...
(Xinhua 14/03/18)
Les récentes manifestations de réfugiés congolais qui ont fait des morts dans l'ouest du Rwanda en février dernier ont des causes différentes, a estimé mardi la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo. Les réfugiés ne protestaient pas seulement contre la réduction des rations alimentaires, mais certains voulaient aussi retourner dans leur pays d'origine ou être réinstallés en Europe et en Amérique, tout en conservant la citoyenneté rwandaise, a-t-elle dit lors d'une conférence à Kigali, la capitale du Rwanda. Certains des jeunes réfugiés qui ont agi violemment lors de ces manifestations possèdent aussi en effet la citoyenneté rwandaise, ce qui est contraire au statut de réfugié au Rwanda, a poursuivi Mme Mushikiwabo. La ministre, qui est également porte-parole du gouvernement,...
(RFI 14/03/18)
Noble Marara, qui n'est plus en fonction depuis 2001 et exilé en Grande-Bretagne depuis 2002, a été prévenu ce week-end que de nouvelles menaces pesaient sur lui. La police britannique est venue le voir à son domicile pour étudier avec lui les mesures nécessaires à sa protection. Pour Noble Marara, c'est notamment la traduction en langue locale kinyarwanda de son livre Derrière le rideau présidentiel jusque-là seulement disponible en anglais, qui lui vaut ces nouvelles menaces. « Ils sont venus chez moi samedi vers 9h du soir. Ils m'ont dit que le gouvernement rwandais projetait de m'éliminer et que je n'étais pas en sécurité. Ils m'ont dit qu'ils cherchaient à maîtriser ceux qui voulaient me faire du mal et qu'ils...
(La Tribune 13/03/18)
Les autorités rwandaises et tanzaniennes ont annoncé cette fin de semaine leur décision d'opter pour la ligne ferroviaire électrique plutôt qu'un chemin de fer pour locomotive diesel, lequel avait été choisi à la signature d'accord pour le projet mi-janvier dernier. Ce changement est motivé selon les sources étatiques, par des raisons économiques avant tout. Environ deux mois après avoir accordé leurs violons sur le projet de chemin de fer reliant leur deux pays, les gouvernements tanzaniens et rwandais viennent de décider d'une réorientation stratégique : le projet de chemin de fer porte désormais sur une ligne ferroviaire électrique et non sur le chemin de fer pour locomotives diesel auquel les deux gouvernements ont renoncé. La décision a été annoncée par...
(Agence Ecofin 13/03/18)
Le Rwanda et la Tanzanie mettront en place une ligne ferroviaire électrique entre les deux pays, ont indiqué, ce vendredi, les ministres des Transports du Rwanda et de la Tanzanie. Cette ligne ferroviaire électrique a été annoncée, en remplacement du chemin de fer pour locomotives diesel sur lequel les deux pays s’étaient précédemment entendus. Le nouveau chemin de fer, long de plus de 400 kilomètres, devrait relier les villes d’Isaka (Tanzanie) et de Kigali (Rwanda). Le changement de conception devrait permettre de réduire les délais et le coût de transport des passagers et marchandises entre Dar es Salam et Kigali. Ainsi, les trains devraient atteindre entre 80 km/h et 120 km/h pour les trains de marchandises, et entre 120 km/h...
(AFP 12/03/18)
Au moins 16 personnes ont été tuées samedi dans le sud du Rwanda où une église des Adventistes du septième jour a été frappée par la foudre, a déclaré dimanche un responsable local. Le maire du district de Nyaruguru, Habitegeko Francois, a indiqué à l'AFP par téléphone que 14 personnes étaient décédées sur le coup et deux avaient plus tard succombé à leurs blessures. "Cent quarante autres personnes ont été blessées et envoyées d'urgence dans des hôpitaux et des centres de soins. Les docteurs disent que trois d'entre elles étaient dans un état critique mais commencent à aller mieux", a-t-il ajouté. "La plupart de ceux qui ont été blessés ont maintenant été autorisés à sortir et sont de retour dans...
(RFI 10/03/18)
À Kigali, la capitale du Rwanda, le français est toujours l’une des langues nationales utilisées, mais fait difficilement concurrence à l’anglais. La ministre française des Sports, Laura Flessel, qui était en visite officielle au Rwanda le mois dernier (du 15 au 18 février) a profité de sa venue dans le pays pour promouvoir la francophonie. Elle s’est notamment rendue à l’école francophone Antoine de Saint-Exupéry. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180310-rwanda-ecole-francophone-saint-exupe...
(AFP 08/03/18)
Environ 2.500 réfugiés burundais, qui craignaient d'être rapatriés, ont été escortés mercredi jusqu'au Rwanda par les casques bleus de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), a annoncé à l'AFP l'un de leurs porte-parole. "Cela faisait deux mois qu'on était sans aucune assistance alimentaire ou autre de la part du HCR (Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés) ou des autorités congolaises, on vivait sous les menaces de nos voisins congolais et on craignait de se faire extrader vers le Burundi par les autorités congolaises", a expliqué Dionyse Nyandwi. Les 2.579 réfugiés burundais ont parcouru à pied les 5 km séparant Kamanyola (RDCongo) du poste-frontière rwandais de Bugarama à pied, "sauf les blessés et ceux qui sont...
(RFI 08/03/18)
A Kamanyola, dans l'est de la République démocratique du Congo, quelque 2 500 réfugiés burundais ont pris de court tout le monde, mercredi 7 mars au matin, en décidant de passer au Rwanda voisin. Ils vivaient dans des conditions très difficiles, après la mort de 39 des leurs, tués par l'armée congolaise en septembre 2017 à la suite de violences qui avaient également couté la vie d'un soldat. Ils habitaient désormais dans des abris de fortune, devant un camp des casques bleus de la Monusco. Entre l’absence d’assistance de la part du Haut Commissariat aux réfugiés depuis plus de deux mois, des menaces de la part de voisins congolais et, surtout, la peur de se faire extrader vers le Burundi,...
(Xinhua 08/03/18)
Près de 2500 réfugiés burundais qui étaient cantonnés dans un camp de transit à Kamanyola, au Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), ont traversé en masse mercredi la frontière pour se rendre au Rwanda, selon les autorités frontalières de la RDC, basées à Bukavu. Un responsable du service de migration de la RDC a indiqué que ces réfugiés burundais qui ont traversé la frontière se trouvent actuellement à Bugarama, au Rwanda. La mission de maintien de la paix de l'ONU en République démocratique du Congo, la MONUSCO, affirme avoir escorté ces réfugiés burundais jusqu'à la frontière avec le Rwanda pour une traversée sécurisée. "Ils nous ont signifié leur volonté de quitter le camp de transit de...
(APA 07/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Les ministres africains du Commerce de l'Union africaine (UA) vont se réunir à Kigali (Rwanda) du 8 au 9 mars 2018 pour échanger sur les instruments juridiques adoptés en vue de la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). La réunion se tiendra en prélude au sommet extraordinaire de l'UA prévu le 21 mars prochain. Le projet de mise en place d de la ZLEC a été lancé en juin 2015, à Johannesburg, en Afrique du Sud. Des progrès significatifs ont été réalisés sur une période de moins de deux ans, selon les observateurs. Si elle est effective, la ZLEC permettra de créer de plus grandes économies ainsi qu’un marché africain plus important, tout en renforçant les...
(APA 07/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- La Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a annoncé, mardi, la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale. Le communiqué final des travaux du Conseil des ministres qui s’est achevés dimanche dernier, mais rendu public mardi, informe que la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme a été débattue dans le cadre de la stratégie de sécurisation des intérêts vitaux dans le Golfe de Guinée, ainsi que la mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre. Mais avant d’aboutir à la mise en œuvre de la stratégie régionale, les ministres de la CEEAC veulent d’abord procéder à l’activation, à la reconfiguration et...

Pages

(Reuters 23/02/18)
Au Rwanda, au moins cinq réfugiés congolais ont été tués et plus de 20 blessés après qu’une manifestation a dégénéré en violences, a annoncé, vendredi 23 février, la police du pays. Sept policiers ont aussi été blessés, a-t-elle précisé. Environ 3 000 réfugiés congolais protestaient depuis mardi devant un bureau des Nations unies contre la décision du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) de réduire les rations alimentaires distribuées dans leur camp. Jeudi, la police rwandaise a tenté de disperser la foule en tirant des gaz lacrymogènes, a expliqué son porte-parole. « Nous avons utilisé la force après avoir prévenu que les forces de sécurité allaient intervenir, a dit Theos Badege sur la radio publique. Ils ont commencé à lancer des...
(RFI 15/02/18)
Les accrochages se sont déroulés mardi 13 février après-midi vers Bikenge, dans le parc des Virunga, au pied du mont Visoke. La RDC accuse l'armée rwandaise d'avoir fait une incursion sur son sol et a saisi le mécanisme conjoint de vérification de la région des Grands Lacs (CRIGL) pour enquêter. Il y aurait des morts dans chaque camp. Selon le porte-parole de l'armée congolaise dans la zone, cela faisait près d'une semaine que des troupes - au départ non identifiées - avaient été repérées près de la frontière, côté congolais. D'où la décision mardi d'envoyer des hommes sur place pour en avoir le coeur net. « C'est lors de cette patrouille que nos hommes sont tombés sous le feu ennemi...
(Agence Ecofin 15/02/18)
L’Organisation Internationale des Migrations (IOM), agence des Nations Unies, a lancé ce 15 février 2018 une application mobile destinée à sécuriser les déplacements des migrants d’Afrique de l’Est et de la corne de l’Afrique. L’innovation baptisée « MigApp », a été déployée au Burundi, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, en Ethiopie, au Rwanda, à Djibouti, au Soudan du Sud et en Somalie. D’après IOM, le choix de ces pays découle de leur fort taux d’utilisation du mobile. « MigApp » sert de guichet unique où les migrants peuvent accéder à des informations actualisées, fiables et pratiques ainsi qu'aux services de l'OIM. Alex Dougan, le chef de projet « MigApp » de l'OIM, explique que l'application a été développée «...
(AFP 13/02/18)
L'autorité de surveillance des médias du Rwanda a annoncé avoir ordonné la fermeture pour trois mois d'une radio chrétienne américaine pour avoir diffusé des propos "ignobles" dénigrant les femmes. La radio Amazing Grace FM avait diffusé le 29 janvier un sermon du pasteur local Nicolas Niyibikora qui assurait notamment que les femmes étaient de "dangereuses créatures du mal, allant contre les plans de Dieu". Le sermon avait déclenché des réactions outrées dans tout le pays, et notamment de l'Association nationale des Femmes et de l'association des femmes journalistes auprès de la Commission des médias du Rwanda, qui supervise le secteur des médias. "Le sermon dénigrait les femmes de la manière la plus ignoble", a assuré le chef de la Commission...
(Xinhua 13/02/18)
Le juge en chef de la cour suprême rwandaise, Sam Rugege, a lancé lundi une semaine de lutte contre la corruption, dédiée au combat contre la corruption dans le pouvoir judiciaire. S'adressant aux journalistes à Kigali, capitale du Rwanda, M. Rugege a appelé ses compatriotes à se dresser contre la corruption, faisant valoir que l'argent gâché dans la corruption pourrait être alloué au développement d'infrastructures comme la construction de routes, d'écoles et d'hôpitaux. Cette campagne comprendra notamment le jugement d'affaires liées à la corruption ainsi que des campagnes de sensibilisation dans des tribunaux de tout le pays.
(APA 09/02/18)
APA Kinshasa (RD Congo) - Plus de 40 mille personnes traversent par jour la frontière entre les villes de Goma, dans la province congolaise du Nord-Kivu, et de Gisenyi, dans la province rwandaise de l’Ouest, a-t-on appris au terme des concertations que viennent d’avoir à Gisenyi les gouverneurs de ces deux provinces. Julien Paluku du Nord-Kivu et Alphonse Munyantware de la province de l’Ouest ont, à cette occasion, non seulement évoqué des questions liées à ce flux migratoire ininterrompu entre leurs deux villes, mais également des problèmes de sécurité relatifs aux mouvements des délinquants de part et d’autre de la frontière. Ils ont, à ce sujet, souligné la nécessité d’échanger des informations et de se concerter régulièrement. Les deux responsables...
(RFI 08/02/18)
En France, le docteur Twagira a été suspendu de l'hôpital où il travaillait près de Paris, après la protestation de la commission rwandaise de lutte contre le génocide. Ce médecin rwandais avait été condamné, par contumace en 2009 au Rwanda, pour crime de génocide et il est aujourd'hui poursuivi en France pour les mêmes faits, sur la base d'une plainte du collectif des parties civiles pour le Rwanda. Pour l'avocat du docteur Charles Twagira, la suspension de son client par son employeur est une violation de la présomption d'innocence. Ce médecin rwandais serait, selon lui, accusé à tort par les autorités rwandaises. « Mon client est mis en examen pour des faits qui sont extrêmement graves, cela est une certitude...
(Le Monde 02/02/18)
Bob Denard (1929-2007) a mis en scène sa propre légende. « Corsaire de la République » – le titre flatteur de son autobiographie – pour l’honneur de la France, plutôt que chien de guerre. Il a repeint sa vérité en couleurs camouflage. C’est le cas avec le Rwanda. Un rapport publié jeudi 1er février par l’association Survie et intitulé Le crapuleux destin de Robert-Bernard Martin révèle ainsi la présence du plus célèbre des « affreux » français au côté des génocidaires hutu. Il avait oublié d’en parler. Pourtant ces informations, au-delà du personnage, jettent un voile d’ombre supplémentaire sur le rôle de la France durant le génocide des Tutsis en 1994. Dans le livre retraçant sa vie, le mercenaire français...
(Xinhua 31/01/18)
Le Rwanda introduira bientôt un nouveau document de voyage lisible par machine pour les réfugiés, a annoncé mardi un officiel du ministère de la Gestion des catastrophes et des Réfugiés. Le gouvernement du Rwanda, en collaboration avec le bureau du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), va bientôt mettre en place les Documents de voyage lisibles à la machine pour les réfugiés (MRCTD) qui permettront aux réfugiés du pays de sortir du Rwanda dans un but commercial, d'apprentissage et autres, a fait savoir Jean-Claude Rwahama, directeur de l'unité des réfugiés, dans une interview téléphonique. "Le Rwanda reconnaît le droit à la libre circulation des réfugiés. Nous avons décidé de mettre en place un document de voyage qui...
(RFI 25/01/18)
Ils sont 8 460 ex-réfugiés rwandais au Congo-Brazzaville à se retrouver sans papier depuis le 31 décembre 2017, suite à ce qu'on appelle la « clause de cessation de leur statut ». Une politique proposée par le HCR à tous les pays qui accueillaient des réfugiés rwandais ayant fui le Rwanda entre 1959 et 1998 et mise en œuvre par le gouvernement congolais en consultation avec Kigali. Ces réfugiés devaient bénéficier de plusieurs options : retour au Rwanda, intégration locale ou exemption. Une association congolaise, l'Adhuc, avait plusieurs fois mis en garde les autorités congolaises comme le HCR, leur demandant de maintenir ce statut de réfugié. Le bilan est là : 802 ont vu leur statut de réfugié maintenu, 104...
(AFP 15/01/18)
Des ONG congolaises ont dénoncé samedi à Brazzaville la décision des autorités d’appliquer une cessation du statut de réfugiés à plus de 8.000 réfugiés rwandais présents au Congo depuis plus de vingt ans. "Les organisations de la société civile sont très préoccupées par la décision du gouvernement d’appliquer cette clause, et constatent aussi une confusion sur les 8.460 réfugiés rwandais qui deviennent des migrants", indiquent ces ONG dans une déclaration. "Le gouvernement doit revenir sur sa décision", a déclaré à l’AFP Loamba Moké, président de l’Association des droits de l’homme et de l’univers...
(APA 11/01/18)
APA-Brazzaville(Congo) - 8460 Rwandais sont menacés d’expulsion du Congo après la perte de leur statut de réfugié depuis le 31 décembre 2017, annonce le gouvernement congolais dans une déclaration rendue publique jeudi à Brazzaville. « Les personnes n’ayant pas de statut se trouvent en séjour irrégulier sur le territoire congolais. Leur situation relève à présent de la loi en matière d’entrée, de séjour et de sortie des étrangers, et (ils) sont passibles des expulsions hors du Congo», indique la déclaration. Elle précise au sujet de ces personnes arrivées au Congo en 1997 que « 104 réfugiés ont opté pour le rapatriement volontaire ,18 ont sollicité l’intégration locale, 804 ont été exemptés de la cessation du statut...
(RFI 09/01/18)
Au Rwanda, le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire condamne l'arrestation, il y a plus de trois ans, de trois ressortissants rwandais, dont l'ancien chef de la garde présidentielle de Paul Kagame. Frank Kanyambo Rusagara, Tom Byabagamba et François Kabayiza sont détenus arbitrairement estiment les Nations unies dans un avis adopté en décembre dernier qui demandent aussi leur libération immédiate. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180109-rwanda-onu-denonce-detention-arbitrai...
(RFI 02/01/18)
Plusieurs milliers de réfugiés rwandais pourraient perdre leur statut de réfugié, notamment dans des pays comme l’Ouganda, la Zambie ou le Congo-Brazzaville. A partir du 1er janvier 2018, ces pays pourront appliquer une clause de cessation du statut de réfugié pour les citoyens rwandais ayant fui leur pays entre 1959 et 1994. Une clause demandée depuis des années par Kigali, qui estime qu’il n’y a plus de raison pour leurs ressortissants de vivre à l’étranger. Le processus est soutenu par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui a promis de ne pas abandonner ces réfugiés. Au Congo-Brazzaville où vivent environ 9 000 Rwandais, ceux-ci s’inquiètent. Selon le docteur Eric Ndayishimiye, le président de cette communauté, la quasi-totalité...
(AFP 29/12/17)
La police ougandaise a annoncé vendredi avoir inculpé pour "terrorisme" 45 citoyens rwandais qui avaient été arrêtés le 11 décembre à la frontière entre l'Ouganda et la Tanzanie. "Nous avons arrêté 43 suspects rwandais à la frontière avec la Tanzanie le 11 décembre 2017, et après une enquête plus poussée deux autres suspects ont été arrêtés. Tous avaient de faux documents d'identification et de voyage", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police ougandaise, Emilian Kayima. "L'enquête a été menée à son terme et les 45 citoyens rwandais ont été inculpés de possession de faux documents, de fausse identité et de graves accusations de terrorisme, car leurs intentions pointaient vers cela", a-t-il ajouté. Selon M. Kayima, ils sont détenus...
(RFI 22/12/17)
L’information est tombée en fin de matinée ce jeudi 21 décembre, annoncée par le quotidien Libération : en France, l’enquête sur l’attentat contre le président rwandais Juvénal Habyarimana, assassiné le 6 avril 1994, est désormais terminée. La justice française enquêtait sur cette affaire depuis 1998. Près de 20 ans d’investigation, plusieurs dizaines de milliers de pages de dossiers, des auditions en pagaille, sept mises en examen à l’arrivée. Au final, trois juges se seront succédé sur ce dossier extrêmement sensible. Le premier, Jean-Louis Bruguière, avait délivré en 2006 des mandats d’arrêt contre neuf proches de l’actuel régime. Ce qui avait entraîné une rupture temporaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Fait marquant : son successeur Marc Trévidic a effectué...
(RFI 16/12/17)
La justice française les avait convoqués, mais comme attendu, ils ne sont pas venus. Le ministre rwandais de la Défense James Kabarebe, et l'officier de l’armée rwandaise Franck Nziza devaient être confrontés jeudi 14 et vendredi 15 décembre à un ancien militaire rwandais, James Munyandinda. Ce dernier accuse les 2 hommes d’avoir joué un rôle dans l’attentat contre l’avion de l’ex-président rwandais Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994. En leur absence, les deux juges français en charge du dossier en ont profité pour réauditionner ce nouveau témoin. James Munyandinda a une nouvelle fois donné sa version des faits aux juges Nathalie Poux et Jean-Marc Herbault, sans toutefois apporter d’éléments nouveaux. Cet ancien soldat de l’armée patriotique rwandaise a maintenu ses...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(Le Monde 14/12/17)
Après avoir épuisé tous les recours en France, l’association Survie s’apprête à saisir la Cour européenne des droits de l’homme pour contester la loi française. C’est sous une pluie fine et gelée que François Graner et des représentants de l’association Survie franchissent, d’un pas décidé, les portes de l’Institut François-Mitterrand, mercredi 13 décembre au matin. L’accueil du personnel est à l’image de la météo : glacial. Le chercheur et les militants de Survie, inlassables pourfendeurs d’une Françafrique perçue comme le deus ex machina des affaires du continent, étaient venus remettre symboliquement une clé d’un mètre de long à Dominique Bertinotti, mandataire des archives du président Mitterrand. Il s’agissait de l’inviter à « ouvrir enfin le second verrou » des documents...
(RFI 11/12/17)
Après Human Rights watch, c'est au tour du Comité des Nations unies pour la prévention de la torture de se montrer préoccupé par la situation au Rwanda. Non seulement la législation ne serait pas conforme aux standards internationaux, mais il y aurait aussi une absence de volonté du gouvernement rwandais d'enrayer le phénomène. C'est ce qui ressort des conclusions de ce comité, empêché de travailler lors de sa visite au Rwanda en octobre 2017. Selon le comité, le Rwanda devrait d'abord revoir sa politique pénale envers la torture, punie aujourd'hui uniquement de six mois à deux ans de prison.

Pages

(Agence Ecofin 13/03/18)
Le Rwanda et la Tanzanie mettront en place une ligne ferroviaire électrique entre les deux pays, ont indiqué, ce vendredi, les ministres des Transports du Rwanda et de la Tanzanie. Cette ligne ferroviaire électrique a été annoncée, en remplacement du chemin de fer pour locomotives diesel sur lequel les deux pays s’étaient précédemment entendus. Le nouveau chemin de fer, long de plus de 400 kilomètres, devrait relier les villes d’Isaka (Tanzanie) et de Kigali (Rwanda). Le changement de conception devrait permettre de réduire les délais et le coût de transport des passagers et marchandises entre Dar es Salam et Kigali. Ainsi, les trains devraient atteindre entre 80 km/h et 120 km/h pour les trains de marchandises, et entre 120 km/h...
(APA 07/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Les ministres africains du Commerce de l'Union africaine (UA) vont se réunir à Kigali (Rwanda) du 8 au 9 mars 2018 pour échanger sur les instruments juridiques adoptés en vue de la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). La réunion se tiendra en prélude au sommet extraordinaire de l'UA prévu le 21 mars prochain. Le projet de mise en place d de la ZLEC a été lancé en juin 2015, à Johannesburg, en Afrique du Sud. Des progrès significatifs ont été réalisés sur une période de moins de deux ans, selon les observateurs. Si elle est effective, la ZLEC permettra de créer de plus grandes économies ainsi qu’un marché africain plus important, tout en renforçant les...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Le groupe télécoms sud-africain Vodacom a officiellement fait son entrée au Rwanda à travers sa branche Vodacom Business. La filiale qui s’est associée à Axiom Networks, un fournisseur local de services de connectivité pour les entreprises, souhaite proposer ses solutions de connectivité qui incluent des services à valeur ajoutée et Internet des objets, aux organisations non gouvernementales ainsi qu’aux agences gouvernementales du pays. Le 22 février 2018, Vodacom Business a d’ailleurs rencontré les clients de son partenaire pour se présenter. Pour Johnny Kayihura, cofondateur et président-directeur général d'Axiom Networks, l'entrée de Vodacom Business sur le marché local suscitera davantage de concurrence parmi les acteurs du secteur. Cette concurrence engendra une plus grande variété de services aux consommateurs, s’est-il réjoui, expliquant...
(Agence Ecofin 23/02/18)
Commercial Bank of Africa (CBA) a finalement obtenu les approbations réglementaires des banques centrales du Kenya, du Rwanda et de l’Ouganda pour la finalisation du rachat la filiale au Rwanda de Crane Bank, un groupe bancaire passé en 2017 sous le contrôle de la Development Finance Company of Uganda (DFCU). La CBA dont le premier actionnaire est une holding d’investissement appartenant à la famille du président Uhuru Kenyatta, est l’une des plus importantes banques privées d’Afrique de l’Est. Bien que le montant de l’opération n’ait pas été communiqué, cette acquisition permet au groupe bancaire kényan d’être immédiatement présent au Rwanda sans avoir à suivre le difficile processus d’obtention des licences. « Notre pénétration du marché bancaire rwandais marque une étape...
(Agence Ecofin 22/02/18)
En 2017, les recettes d’exportations de thé du Rwanda se sont élevées à 72,6 milliards de francs (85,4 millions $). Ce montant affiche une légère hausse de 9% comparativement à l’année précédente et surpasse les attentes des autorités (78 millions $). D’après le Conseil national des exportations agricoles (NAEB), cette progression tient à un accroissement des volumes transformés par les usines ainsi qu’à un relèvement des prix appliqués sur le marché international. Alors que la quantité totale de thé traité a crû de 7,6% à 108 344 tonnes, le kilogramme de feuille s’est ainsi échangé en 2017 à 3,21 $ contre 2,6 $, un an plus tôt. Pour rappel, presque l’intégralité du thé produit au Rwanda est acheminée vers le...
(La Tribune 21/02/18)
La Banque européenne d'investissement prévoit pour le Rwanda une enveloppe de 69 millions d'euros d'investissements dans les infrastructures et le secteur privé. Cet appui devrait être confirmé cette semaine lors d'une visite d'une délégation de la Banque au pays. Une délégation de la Banque européenne d'investissement (BEI) est attendue à Kigali d'ici la fin de cette semaine. Selon le ministère rwandais des finances et de la planification économique qui a apporté l'information, à cette occasion, l'institution financière européenne devrait confirmer un appui financier de 69 millions d'euros d'investissement dans les infrastructures et le secteur privé au Rwanda.
(Agence Ecofin 21/02/18)
Le Rwanda lancera 50 licences minières, cette année. Ces licences seront relatives à des métaux comme l’or, mais encore le tantale et l’étain. Pour ces deux dernières matières premières, le pays est respectivement le second producteur mondial et le troisième producteur africain. Cette décision vise à augmenter l’investissement dans le pays de 1/5. Selon Clare Akamanzi, qui dirige le Conseil pour le développement du Rwanda (RDB), la mesure permettra d’attirer 2 milliards $ d’investissements, cette année, contre 1,67 milliard $, en 2017. Le développement du secteur minier vise à permettre au Rwanda de gagner un point de croissance en la faisant passer de 6%, en 2017, à 7%, cette année. Outre les projets miniers, le pays recherche un investissement de...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Le Rwanda, l'Ouganda et la Tanzanie ont décidé en 2016 d'augmenter les barrières douanières sur les importations de vêtements d'occasion. Sous la pression des industriels américains du secteur, les États-Unis réclament une levée de ces restrictions. Harry Sullivan, directeur par intérim pour les affaires économiques et régionales du Bureau des affaires africaines de l’administration américaine, a exprimé le souhait que les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), notamment le Rwanda, la Tanzanie et l’Ouganda, annulent les restrictions instaurées depuis 2016 sur les importations de vêtements d’occasion. Une annonce qu’il a livré le 13 février, lors d’une téléconférence de presse portant sur le bilan 2017 du Pacte Africain pour la Croissance et les Opportunités (Africa Growth Opportunity Act, Agoa)...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Au Rwanda, les revenus d’exportation provenant des produits horticoles se sont établis à 21 millions $ en 2017, soit un chiffre en hausse de 75% par rapport au résultat enregistré un an plus tôt. Cette performance vient confirmer la dynamique croissante entamée par le sous-secteur depuis quelques années. « Presqu’inexistant il y a cinq ans, le sous-secteur horticole est actuellement un important contributeur aux exportations rwandaises.», a affirmé Bill Kayonga, directeur général du Conseil national des exportations agricoles (NAEB). Pour rappel, le Rwanda envisage de tirer 140 millions $ du sous-secteur horticole à l’horizon 2020. La filière contribue actuellement pour 3% du PIB rwandais et pour près de 10% au PIB agricole. Ses principaux articles sont entre autres la carotte,...
(Agence Ecofin 13/02/18)
L’intérêt des Etats de l’Afrique de l’Est pour les infrastructures énergétiques demeure élevé, mais les financiers restent préoccupés par les risques d’ordre politique et financier auxquels sont exposées les opérations réalisées dans cette région. C’est ce qui ressort du sommet est-africain de l’énergie qui s’est tenu du 6 au 8 février dernier, à Kampala. « En tant que banque, nous avons pour mission d’accompagner tous les projets, même ceux qui suscitent des réticences auprès des autres investisseurs. Mais cela nous expose à certains risques, d’ordre politique, si les élections n’ont pas lieu au temps prévu ou d’ordre économique en cas d’instabilité de la monnaie.», a affirmé Lungile Mashele, le spécialiste des énergies à la Banque de développement de l’Afrique australe...
(La Tribune 09/02/18)
L’année 2017 au Rwanda aura été celle des exportations. Elles ont bondi de 58%, tandis que les importations ont légèrement reculé. De quoi rassurer le gouvernement dans son ambition de faire des exportations le principal moteur de sa croissance. Les ressources et produits rwandais ont le vent en poupe à l'international. En effet, les exportations ont atteint les 943,5 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 57,6% par rapport à l'année précédente. Un bon cru dont s'est félicité mercredi le ministre des Finances et de la planification économique, Claver Gatete, déposant au Parlement un projet de loi pour le budget révisé de l'exercice 2017-2018.
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(Agence Ecofin 06/02/18)
En 2018, la Tanzanie pourrait expédier 84 000 tonnes de riz vers le Kenya et 60 000 tonnes de la céréale vers le Rwanda, selon les récentes prévisions du Bulletin de Commerce Transfrontalier pour l’Afrique de l’Est. D’après le document relayé par theeastafrican, cette perspective repose sur l’hypothèse d’un robuste approvisionnement du marché tanzanien grâce à une bonne récolte durant le mois d’août ainsi que par des stocks élevés qui devraient tirer les prix vers le bas. La Tanzanie est l'un des producteurs majeurs de riz d'Afrique de l'Est avec un volume de 2,7 millions de tonnes de la graminée en 2016/2017, selon les estimations du Département américain de l’agriculture (USDA). La culture de riz est principalement pratiquée en système...
(Agence Ecofin 02/02/18)
Le Rwanda est le pays africain qui met le plus en œuvre ses engagements pris en 2014, dans la capitale équato-guinéenne, Malabo. C’est ce qu’indique un rapport publié en marge du 30ème sommet de l’Union africaine (UA), qui s'est tenu du 22 au 29 janvier 2018, à Addis-Abeba. D’après le document intitulé « Inaugural Biennial Report on the Implementation of the Malabo Declaration », le pays possède le score le plus élevé du continent (6,1 sur une échelle de 10) en ce qui concerne le respect des 7 objectifs de la feuille de route. Il s’agit, entre autres, de l’accroissement des investissements dans l’agriculture, de l’éradication de la famine et de la promotion du commerce intra-africain des produits et services...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Pour assurer une autonomie financière à l’Union Africaine (UA) qui, jusqu’ici, bénéficie de la manne financière de l’Union européenne, le président rwandais Paul Kagame (photo), nouvellement porté à la tête de l’institution panafricaine, a décidé de l’institution d’une taxe de 0,2%, sur certains produits importés par les pays africains. Si elle procurera une bouffée d’oxygène à l’institution et lui donnera une marge de manœuvre pour son fonctionnement, cette taxe n’est pas du goût de tous les dirigeants présents au sommet de l’Union africaine, qui s’est achevé le 29 janvier, dans la capitale éthiopienne. Des pays comme l’Egypte ou encore l’Afrique du Sud ne l’accueillent pas avec enthousiasme, au vu de l’extraversion de leur économie. D’autres pays d’Afrique subsaharienne pourraient également...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Afin d’encourager les investisseurs à s’installer dans les Zones Economiques Spéciales, en particulier à Kigali, les autorités rwandaises réfléchissent à une politique pour faciliter l’accès au foncier. C’est ce que vient d’annoncer le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Vincent Munyeshyaka (photo), selon des propos rapportés par Panor Actu. « Les investisseurs cherchant à créer des usines dans les Zones Economiques Spéciales, auront désormais plus de facilité à accéder aux terres, dans le cadre d’une nouvelle politique, car elle limite les augmentations inutiles des prix des terres, a indiqué le Ministère du Commerce et de l’Industrie. La nouvelle politique permet aux investisseurs d’acquérir un bail à long terme et de s’engager dans la négociation des prix des terrains », a...
(Agence Ecofin 30/01/18)
La Société Financière Internationale (SFI) examine la possibilité d’accorder un prêt non privilégié de 10 millions $ à I&M Bank Rwanda Ltd. La facilité permettra à la banque commerciale rwandaise cotée sur le Rwanda Stock Exchange, de renforcer ses fonds propres et d’accroitre son appui aux PME agroalimentaires et technologiques. En novembre 2017, des institutions financières rwandaises avaient promis au moins 223 millions $ pour financer les PME dans le cadre de l’initiative « La Finance s’engage », qui se tenait au cours du forum PME et Banques Africaines, organisé en partenariat avec la SFI et d’autres structures. Rappelons que les dépôts effectués par les clients de la banque rwandaise sont passés de 132 milliards de Francs rwandais (158,4 millions...

Pages

(L'Equipe 25/11/16)
Le classement final de l'édition 2016 a confirmé les difficultés des coureurs européens à se hisser dans le Top 10 de l'épreuve. Il faut remonter à la 8e place pour retrouver trace d'un coureur européen au classement final du Tour du Rwanda, conclu dimanche à Kigali devant le stadium Amahoro, qui abrite habituellement les matches de l'équipe nationale de football. Si la fête battait son plein en début d'après-midi pour les coureurs rwandais, notamment pour leur héros Valens Ndaysisenga, de nouveau victorieux (comme en 2014), les Européens faisaient eux grise mine. Seul le premier d'entre eux, le Suisse Dimitri Bussard, a réussi à accrocher une place dans le top 10. Le Français Sébastien Fournet-Fayard, qui était venu avec des ambitions,...
(BBC 16/11/16)
La 2e étape du Tour du Rwanda, qui menait ce mardi les coureurs jusqu'à Karongi, a été remportée par Valens Ndayisenga. Vainqueur de l'épreuve il y a deux ans, le cycliste rwandais s'empare de la première place au classement général avec 1 minute 25 secondes d'avance sur son compatriote, Joseph Areruya. L'étape de ce mardi était la première qui soit particulièrement exigeante dans ce Tour du Rwanda, qui comprend six ascensions au programme. Mercredi, la troisième étape conduira les coureurs de Karoni à Rusizi sur 119,5 kilomètres.
(L'Equipe 16/11/16)
Le Rwandais Valens Ndayisenga a remporté mardi la deuxième étape du Tour du Rwanda. Victoire qu'il a célébrée en imitant son idole espagnole. Valens Ndayisenga n'a pas raté la mise en scène de son arrivée victorieuse ce mardi sur les bords du Lac Kivu à Karongi, où il a franchi la ligne en imitant le geste du Pistolero d'Alberto Contador, son idole. Le jeune Rwandais de 22 ans, qui s'est imposé en solitaire en prenant du coup une belle option au classement général, a entamé sa carrière professionnelle cette saison en continentale (la 3e division mondiale) dans la réserve de l'équipe World Tour Dimension Data, la première formation africaine à avoir participé au Tour de France en 2015. Dans les...
(Africa Top sports 05/09/16)
Il n’y aura pas de dernière victoire pour le Ghana dans ces éliminatoires de la CAN 2017. Privés d’Asamoah Gyan et d’Andre Ayew, les Black stars ont été contraint au match nul 1-1 par le Rwanda samedi dans un Accra Sports Stadium presque vide. Pourtant, ce sont les hommes d’Avram Grant qui ouvrent le score par Samuel Tetteh à la 24è minute. Malgré des occasions de part et d’autre, avantage aux Black stars à la pause. Au retour des vestiaires, Muhadjiri Hakizimana transforme un joli coup-franc pour les Amavubi. Déjà qualifié avant cette dernière journée, le Ghana termine les qualifications avec 14 points, devant le Rwanda 7 points. L’Ile Maurice (6 points) est pour l’instant 3è devant le Mozambique (4...
(Foot Africa365 22/08/16)
Le sélectionneur du Ghana, Avram Grant, a convoqué 23 joueurs pour la réception du Rwanda, début septembre en éliminatoires de la CAN 2017. Les Black Stars déjà qualifiées, cette rencontre servira de préparation aux futures échéances. Majeed Waris est toujours absent. Joie de Christian Atsu Twasam (R) of Ghana Les 23 Black Stars : Gardiens : Razak Braimah (Cordoue, Espagne), Adam Kwarasey (Rosenborg, Norvège) Richard Ofori (Wa All Stars). Défenseurs : Harrison Afful (Columbus Crew, USA), Daniel Amartey (Leicester City, Angleterre), Jeffrey Schlupp (Leicester City, Angleterre), Baba Rahman (Schalke 04, Allemagne), John Boye (Sivasspor, Turquie), Jonathan Mensah (Anzhi Makhachkala, Russie), Edwin Gyimah (Orlando Pirates, Afrique du Sud), Kadri Mohammed (AshantiGold). Milieux de terrain : Emmanuel Agyemang-Badu (Udinese, Italie), Afriyie Acquah...
(Africa Top sports 22/08/16)
Avram Grant, le sélectionneur du Ghana a dévoilé ce week-end une liste de 23 joueurs pour affronter le Rwanda dans le cadre du dernier match des éliminatoires de la CAN 2017. les Black stars ont déjà validé leur ticket pour le Gabon. A noter le retour en sélection du gardien Adam Kwarasey et la sélection de deux joueurs issus du championnat local. Le gardien Richard Ofori de Wa All Stars et Kadri Mohammed d’AshantiGold. Le reste c’est du classique. pas d’Andre Ayew en raison de sa blessure avec West Ham mais son frère Jordan est bien là. Tout comme Asamoah Gyan Christian Atsu ou encore John Boye. Avec 13 points en 5 matchs, le Ghana est assuré de terminer premier...
(France TV Info 05/08/16)
Plus de 20 ans après avoir échappé au génocide qui a ravagé son pays, il s'apprête à défendre sa place sur les hauteurs de Rio. Telle est l'histoire de Nathan Byukusenge, ce cycliste rwandais âgé de 35 ans. Récit d'une apogée teintée de sang et de souffrance. "Le cyclisme a changé ma vie" En 1994, alors qu'il n'a que 14 ans, Nathan voit plusieurs membres de sa famille périr dans le génocide rwandais. Quelques années plus tard, équipé d'un vélo de fortune, il devient "taxi-cycliste". Des heures durant, il transporte ses clients d'un bout à l'autre de la ville de Kigali. C'est ainsi que débute la grande histoire entre Nathan et le vélo. En 2003, il commence à s'entraîner, avant...
(Africa Top sports 28/07/16)
Le Rwanda termine la phase de groupes de l’Afrobasket U18 sur une victoire. Les jeunes Amavubi se sont imposés non sans peine devant l’Algérie 53-40. Les deux pays se qualifient pour les quarts de finale de la compétition. Très serrée, la rencontre l’a été jusqu’au bout. Le premier quart-temps n’est enlevé par le Rwanda que sur la marque de 11 points à 6. L’Algérie montre le bout de son nez dans le second 10-9 grâce notamment à son adresse à 2 points (50% contre 38). Au retour des vestiaires, le Rwanda reprend le contrôle et ne lâche plus. Grâce à Furaha, 15 points et 15 rebonds, le pays hôte s’impose 13-11 et 20-13 pour remporter le match.
(Africa Top sports 23/07/16)
Trente points d’écart. C’est le plus lourd score dans ce début d’Afrobasket U18 masculin à Kigali. Le Rwanda, pays hôte a été sans pitié devant le Gabon en ouverture de son tournoi ce vendredi 94-64. Très vite, les jeunes Amavubi prennent le contrôle du match, affichant une belle réussite aux shoots (66% à 2 points). Le premier quart temps est enlevé 24-9. L’écart étant déjà creusé dès cette entame de match, le Gabon va faire la course dernière mais s’inclinent de nouveau avant la pause 12-23. Au retour des vestiaires, sous la mène de Nze Mba (21 points), le Gabon reste au contact de son adversaire avec une certaine adresse à 3 points (33% contre 25). Insuffisant 22-25 au 3è...
(Afrik.com 06/06/16)
C’est mal parti pour le Rwanda. En s’inclinant 3-2 à domicile face au Mozambique, les Amavubi ont réalisé une très mauvaise opération samedi à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017. Les hommes de Johnny Mc Kinistry ne peuvent en effet plus rêver de rejoindre le Ghana, qui se déplace à l’Île Maurice dimanche, en tête du groupe. Avec seulement six points au compteur, ils se plombent également dans la course à la qualification parmi les deux meilleurs deuxièmes. Revenus par deux fois au score grâce à un doublé de Tuyisenge (37e, 78e) qui a répondu à Domingues (10e) et Manjate (45e), les Rwandais ont fini par céder dans les dernières minutes sur une ultime réalisation...
(Le Soleil 01/06/16)
Kigali (Rwanda) : « Il y a un bel état d’esprit dans ce groupe. Il y a une mentalité, une solidarité et un vrai respect entre les joueurs ». A la sortie de la victoire de ses troupes sur le Rwanda (2 – 0), samedi au stade Amahoro de Kigali, Aliou Cissé, le coach sénégalais, ne manquait pas d’éloges pour ses éléments. Même si, par ailleurs, il avait reconnu qu’il « y avait encore des choses à améliorer ». Heureusement, est-on tenté d’ajouter ! Car, même si le succès a été net et sans bavures face à des « Amavubi » pas vraiment dangereux, tout ne fut pas rose. Ou plutôt les prestations des uns et des autres n’ont pas...
(APA 18/05/16)
APA-Dakar (Sénégal) - Le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Sénégal, Aliou Cissé, a rendu publique, mercredi à Dakar, une liste de 23 joueurs pour la double confrontation contre le Rwanda en amical le 28 mai et en éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 contre le Burundi le 4 juin. Le jeune technicien a gardé le noyau dur de son groupe qui enregistre cependant trois nouveautés : les retours de « l'Espagnol » Pape Kouly Diop et de « l'Italien » Ibrahima Mbaye, et la première sélection du défenseur rennais Fallou Diagne. Ce dernier, auteur d'une saison réussie avec son club, frappait avec insistance, ces derniers mois, à la porte de la «Tanière ». Cissé s'est...
(Africa Top sports 21/04/16)
Le Rwanda affrontera le Sénégal en match amical le 28 mai prochain au stade Amahoro de Kigali à l’occasion des prochaines dates FIFA. C’est ce qu’a révélé ce jeudi la Ferwafa (Fédération rwandaise de football) sur son site internet. Cette rencontre servira également de préparation aux Amavubi pour leur match de la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2017 contre le Mozambique. Malgré une deuxième place, le Rwanda n’est pas très bien logé dans son groupe (6 points) qui comprend également le Ghana, bien en tête. Ce sera également un match de préparation pour le Sénégal qui s’apprête à affronter le Burundi le 4 juin dans les qualifications. Les Lions de la Teranga n’ont plus besoin que d’un point...
(Xinhua 29/03/16)
PORT-LOUIS, (Xinhua) -- L'île Maurice a battu le Rwanda 1-0 samedi au stade Anjalay dans un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations de football 2017. Après cette victoire, l'île touristique de l'océan Indien ravi la deuxième place du groupe H à son adversaire du jour et se replace pour une éventuelle qualification. L'unique but de la partie a été signé par Francis Rasolofonirina sur un corner de la droite de Kevin Bru à la 59e minute de jeu. L'île Maurice compte désormais six points soit trois de moins que le leader, le Ghana pour le même nombre de matches joués, soit trois. Le Rwanda se retrouve à la troisième place avec trois points et le...
(Africa Top sports 25/03/16)
Hôte du dernier Championnat d’Afrique des Nations 2016, le Rwanda retrouve les éliminatoires de la CAN 2017 avec une double confrontation avec L’île Maurice. Les Amavubi du Rwanda ne sont pas pour le moment dans des conditions idéales pour valider leur billet pour le Gabon. Deuxième du groupe H des éliminatoires de la CAN 2017, le Rwanda devrait cravacher dur pour rejoindre Libreville. Et le sélectionneur du Rwanda Johnny McKinstry en est conscient. Le technicien irlandais du Rwanda sait que la double confrontation face à l’île Maurice s’avère crucial pour la suite des éliminatoires. Raison pour laquelle pour l’acte I prévu ce samedi, les Amavubi du Rwanda se déplacent à Maurice pour repartir avec les 3 points de la victoire...
(Africa Top sports 24/03/16)
Deux ans de plus pour John McKinstry. Le sélectionneur de l’équipe de football du Rwanda a été prolongé jusqu’en 2018. C’est ce qu’a annoncé mercredi la Ferwafa (Fédération rwandaise de football). Les Amavubi préparent cette semaine la double confrontation contre l’Ile Maurice en éliminatoires de la CAN 2017. La Ferwafa souligne les résultats probants de McKinstry depuis son recrutement. Arrivé à la tête du Rwanda en mars 2015, l’Irlandais a notamment permis aux Amavubi d’inscrire leur premier but à l’extérieur en 4 ans face au Mozmabique en éliminatoires de la CAN 2017. Par la suite, il a notamment presque tenu en échec le Ghana dans la même compétition (défaite 0-1) avant de décrocher le prix de « Meilleur entraineur de...
(Africa Top sports 17/03/16)
Les Amavubi du Rwanda ne sont pas pour le moment dans des conditions idéales pour valider leur billet pour le Gabon. Deuxième du groupe H des éliminatoires de la CAN 2017, le Rwanda devrait cravacher dur pour rejoindre Libreville. Avant la double confrontation face à l’Ile Maurice pour le compte de la 3ème et 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2017, le sélectionneur du Rwanda Johnny McKinstry fait le point sur les chances de qualification des Amavubi, dans un groupe où figurent également le Ghana et le Mozambique. « Nous avons fixé notre objectif à 12 points. À l’issue de la double confrontation contre les Mauriciens, il faudrait en totaliser neuf, indique Johnny McKinstry à FIFA.com. Il nous restera...
(Star Africa 17/03/16)
Hôte du dernier Championnat d’Afrique des Nations Orange 2016, le Rwanda retrouve les éliminatoires de la CAN 2017 avec une double confrontation avec L’île Maurice fin mars. Le sélectionneur des Amavubi, Johny McKinstry, a convoqué 26 joueurs qui sont majoritairement des locaux ayant participé au dernier CHAN. Seuls Quentin Kwame Rushenguziminega (Lausane Sport) et Elias Uzamukunda (Le Mans) évoluent en Europe Le Rwanda compte 3 points, suite à son succès contre le Mozambique (1-0) et sa défaite face au Ghana (0-1). La liste des convoqués : Gardiens: Eric Ndayishimiye (Rayon Sports), Olivier Kwizera (APR Fc), Marcel Nzarora (Police Fc) and Andre Mazimpaka (Mukura VS) Défenseurs: Michel Rusheshangoga (APR Fc), Fitina Omborenga (SC Kiyovu), Celestin Ndayishimiye (Mukura VS), Abouba Sibomana (Gor...
(TV5 29/02/16)
L'une, championne au Rwanda, vient de remporter une deuxième place dans sa première grande course internationale. Les autres, de l'équipe nationale de cycle féminin en Afghanistan, sont proposées au prix Nobel de la paix 2016. Les troisièmes se promènent, et par ces simples balades à vélo font bouger les lignes à Gaza. Partout les femmes avancent à bicyclette, et font avancer le monde. Elles pédalent contre les stéréotypes depuis des années. Et pour cela elles subissent les insultes, les accusations d'immoralité, et les menaces de mort. Les vélocipédistes de l'équipe de femmes d'Afghanistan n'en ont cure, et continuent à avaler les kilomètres. Ce courage a conduit, en ce mois de février 2016, un groupe de 118...
(RFI 07/02/16)
La finale du Championnat d’Afrique des nations de football (Chan 2016) va opposer les équipes de la RD Congo et du Mali, ce 7 février à Kigali. La RDC, déjà sacrée en 2009 et favorite de cette édition, devra résister à une jeunesse malienne sans complexes. La République Démocratique du Congo confirmera-t-elle son statut de spécialiste du Championnat d’Afrique des nations de football ? Ou le Mali décrochera-t-il son premier trophée continental chez les séniors ? Congolais et Maliens s’affrontent en finale du Chan 2016, ce 7 février à Kigali au Rwanda. Il s’agit d’une opposition de styles entre deux équipes aux parcours assez différents durant cette coupe d’Afrique réservée aux joueurs locaux. Une équipe de RDC diminuée mais très...

Pages

(Le Point 18/11/16)
À 34 ans, le chanteur-écrivain franco-rwandais reçoit le Goncourt des lycéens 2016 pour son premier roman "Petit pays". Ses impressions, à chaud. Le Point.fr : Après des semaines de marathon, votre premier roman, Petit pays, vient d'être couronné du 29e prix Goncourt des lycéens. Comment avez-vous appris la nouvelle ? Gaël Faye : Fort de mon expérience des autres prix (Petit pays figurait également sur la liste du Fémina, du Médicis, de l'Interallié, de l'Académie française et du Renaudot, NDLR), j'avais réussi à garder un peu de distance. Le plus compliqué, ça a été le Goncourt. Parce que tout le monde est au courant. La famille, les amis, il y a une tension dont on ne peut se préserver. Mais...
(AFP 17/11/16)
Le Goncourt des lycéens, prix littéraire français decerné par un jury de 2.000 adolescents, a été remis jeudi au Franco-Rwandais Gaël Faye pour "Petit Pays", roman sur le quotidien d'un jeune garçon dans un Burundi bouleversé par la montée du conflit entre Hutus et Tutsis. "Je suis très fier et ému", a réagi Gaël Faye qui, à 34 ans, reçoit son premier prix prestigieux. Il est déjà lauréat du prix du roman Fnac (grande enseigne de distribution, notamment de produits culturels). Le jury a salué "la fluidité, la sensibilité des paroles" mais aussi "les thèmes abordés avec notamment la guerre au Rwanda, la découverte identitaire et l'évolution dans la vie adulte". "Petit Pays" (Grasset) a été élu au 1er tour...
(Le Monde 17/11/16)
Le premier roman du rappeur franco-rwandais de 34 ans, grand succès critique et de librairie, prix du roman Fnac 2016, raconte une enfance blessée par la guerre civile. Le Goncourt des lycéens, prix conjointement organisé par la Fnac et le ministère de l’éducation nationale, a été attribué à Gaël Faye pour Petit pays (Grasset). Le choix du primoromancier vient appuyer un beau succès public (troisième place des ventes « littérature » des libraires du réseau Datalib depuis plusieurs semaines) et un accueil critique enthousiaste, soutenu depuis bien avant l’été par un plan média très organisé et porté par la personnalité attachante de l’auteur. Cette insistance à s’imposer est sans doute le principal (mais véniel) défaut de Petit pays, que relevait...
(RFI 17/11/16)
Déjà primé par le prix du roman Fnac et le prix du Premier roman, Petit pays de Gaël Faye a été couronné ce jeudi 17 novembre par le prix Goncourt des lycéens. Rejoint au téléphone par la présidente du jury, réuni dans la ville bretonne de Rennes, l’auteur franco-rwandais de 34 ans a fait part de sa fierté et de son émotion. Après sa chanson du même nom, le musicien et dorénavant écrivain Gaël Faye a réussi à composer une douce mélodie littéraire sur son petit pays des Grands Lacs. Dans Petit Pays, l’auteur, né en 1982 au Burundi, d’une mère rwandaise et d’un père français, raconte des histoires amusantes et graves qui n’arrêtent pas à ravir les lecteurs et...
(Jeune Afrique 17/11/16)
Les lycéens français ont couronné ce jeudi le rappeur Franco-Rwandais Gaël Faye pour son premier roman, « Petit pays ».
(Xinhua 12/11/16)
KIGALI, (Xinhua) -- Quatre sites commémortifs du génocide au Rwanda ont été choisis comme candidats au statut de patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit du Centre commémoratif du génocide de Kigali, du Centre commémoratif du génocide de Ntarama dans l'est du Rwanda, du Centre commémoratif du génocide de Murambi dans le sud et du mémorial du génocide de Bisesero dans l'ouest du pays. Cette semaine, la Commission nationale rwandaise pour la lutte contre le génocide a accueilli des experts pour discuter de la candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO. La ministre rwandaise des Sports et de la Culture, Julienne Uwacu, a déclaré que le statut de patrimoine mondial de l'UNESCO...
(APA 09/11/16)
APA Kigali (Rwanda) - Le gouvernement rwandais espère avoir satisfait à toutes les exigences requises pour inscrire d’ici 2018, quatre sites commémoratifs du génocide, sur la liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a-t-on appris mercredi, de source officielle. Il s’agit du Centre Mémorial de Kigali situé à Gisozi, du site Mémorial de Ntarama dans le district de Bugesera, le Centre Mémorial de Murambi dans le district de Nyamagabe et le site du Mémorial du génocide de Bisesero dans le district de Karongi. La ministre rwandais des Sports et de la Culture, Julienne Uwacu a déclaré que le gouvernement est en train de se renseigner auprès des experts, des chercheurs...
(TV5 25/10/16)
L’analyse de l'iconographie politique mêle connaissances historiques et expertise graphique. A Bruxelles, l’exposition Notre Congo ne badine pas avec la critique. Elle dévoile les rouages de la propagande coloniale. De quoi raviver ou éveiller les consciences. Elle a « infusé » les esprits de générations entières en Belgique et au Congo. Le verbe est bien choisi. Elle, c’est la propagande coloniale, dont l’Université Libre de Bruxelles a choisi d’accrocher d’intéressants témoignages aux cimaises de la Salle Allende, au cœur de son campus. Une exposition destinée aux étudiants, mais aussi au grand public et aux scolaires, rendue possible grâce au travail de fond de l'ONG Coopération Education Culture (CEC). La diversité des archives que CEC a rassemblées au fil du temps...
(Jeune Afrique 14/10/16)
Dans son autobiographie parue la semaine dernière, le chanteur revient sur son enfance rwandaise, marquée par le génocide de 1994 et l'assassinat de sa famille. Pour la première fois, il accuse expressément les forces du Front patriotique rwandais (FPR) d'en être les auteurs. C’est un souvenir aussi lointain que vivace pour Cornelius Nyungura, plus connu sous le nom de Corneille. Un souvenir que le chanteur canado-rwandais avait déjà évoqué lors de plusieurs entretiens, dont un accordé à Jeune Afrique en novembre 2013. Celui de la mort de sa famille, assassinée sous ses yeux cette nuit du 15 avril 1994 à Kigali, en plein génocide. Dans cette interview, Corneille avait abordé le sujet sans plus s’étendre, affirmant « ne pas savoir...
(BBC 11/10/16)
En 1994, Corneille Nyungura, alors 17 ans et ayant grandi dans une famille relativement aisée, nourrissait le rêve de devenir un grand chanteur dans son pays. Mais sa vie a basculé pendant le génocide de 1994 qui a fait au moins 800.000 morts, des Tutsis et Hutus modérés. Le 15 avril 1994, caché derrière un canapé à son domicile, Corneille a assisté au massacre de sa famille (ses parents, ses deux petits frères et sa petite sœur) par "un escadron de la mort". Devenu citoyen canadien, Corneille est l'un des Rwandais qui exportent le mieux le RnB. Ce drame familial est également développé dans son autobiographie, "Là où il le soleil se disparaît" (XO Editions), qu'il a publiée récemment. Dans...
(Jeune Afrique 05/10/16)
Le jury du prix Renaudot et l'académie Goncourt ont dévoilé leurs secondes listes respectivement lundi soir et mardi. Lundi 3 octobre, c’est le jury du prix Renaudot, présidé par Frédéric Beigbeder, qui a ouvert le bal en dévoilant sa seconde sélection. Sur les 18 romans et six essais, ils ont réduit la liste à huit romans et quatre essais. Notre consœur Leïla Slimani est toujours en lice, mais aussi Gaël Faye, lauréat du prix Roman Fnac pour son premier roman Petit pays, qui, avec Laurent Mauvignier et Serge Joncour fait partie des trois ajouts absents de la première sélection. Prochain tour de table, le 24 octobre. C’est mardi que l’académie du Goncourt, présidée par Bernard Pivot, a rendu sa sélection...
(Le Point 04/10/16)
"Petit pays", prix du roman FNAC est sur la liste des prix Goncourt, Fémina, Médicis, Interallié, Académie française et désormais Renaudot ! Entretien sur pause avec l'écrivain-rappeur. On l'attrape au sortir d'un taxi, il court d'un studio (musique) à l'autre (télé, radio) et l'une à après l'autre enchaine les rencontres avec les lecteurs. Gaël Faye n'a pas pu rentrer comme prévu voir sa famille au Rwanda où il s'est installé à Kigali depuis plus d'un an. C'est la famille qui est arrivée. Il court après le temps, n'en revient pas du succès de son premier roman : « on dirait que mon livre a des pattes, il court et j'essaie de le suivre, j'ai l'impression d'être extérieur à ce qui...
(AFP 22/09/16)
Il prépare un nouvel album et se retrouve dans la sélection des prix littéraires français avec un premier roman lumineux. A 34 ans, le rappeur franco-rwandais Gaël Faye connaît un succès inattendu en revisitant ses jeunes années et le pays de ses ancêtres. Figure montante de la scène rap française, le jeune homme au physique à la Stromae jongle entre les studios et les salons du livre. Son roman "Petit pays", paru fin août, est un des succès de la rentrée. En lice pour de prestigieux prix littéraires en France - Goncourt, Médicis et Fémina - il est déjà vendu dans dix-sept pays. Ce roman à hauteur d'enfant conte le quotidien de Gabriel, un métis franco-rwandais qui grandit au Burundi...
(RFI 08/09/16)
Musicien, Gaël Faye vient de publier son premier roman, « Petit Pays », aux éditions Grasset. Le Franco-Rwandais nous livre le récit poignant d'un enfant à Bujumbura dans les années 1990 qui raconte comment les guerres du Burundi et du Rwanda ont mis fin à son insouciance. Récompensé par le premier prix littéraire de la rentrée, décerné par la Fnac, ce livre sélectionné aussi dans la première liste du prix Goncourt, est l'un des grands coups de cœur de la rentrée littéraire. RFI : « Petit pays », c’est aussi le titre d’une de vos chansons. Le pays c’est le Burundi, vous y êtes né, et il sert de cadre à ce livre dont l’action se déroule dans les années...
(Jeune Afrique 07/09/16)
Avec son premier roman, "Petit Pays", le rappeur revient sur son enfance au Burundi et s’annonce comme le phénomène littéraire de la rentrée. À la recherche du temps perdu, Gaël Faye a décliné sa propre recette. Point de madeleine chez ce rappeur franco-rwandais, burundais de cœur, mais un croissant au beurre tartiné de piment africain, métaphore de ses identités entremêlées. À l’heure de publier un premier roman prometteur, Petit Pays (éd. Grasset), qui s’annonce comme l’un des phénomènes de la rentrée littéraire, le trentenaire déraciné ouvre grand les portes de son paradis perdu, déjà entraperçu dans son premier album solo, sorti en 2012 – Pili pili sur un croissant au beurre. « Depuis vingt ans je reviens : la nuit en...
(Dw-World 30/08/16)
Les tensions entre le Rwanda et le Burundi se font sentir jusque dans le domaine culturel: en commune Rugombo de la province de Cibitoke, les autorités burundaise font la chasse aux films en Kinyarwanda. "Si on tente même de jouer de la musique rwandaise, ils viendront confisquer la machine" (Saddam, propriétaire d'une salle de projection) Les propriétaires des maisons de projection de films en commune Rugombo, dans le nord-ouest du pays, sont désœuvrés et inquiets depuis plusieurs jours. Leur commerce consiste en l’organisation de projections de films en langues étrangères, anglais et français, et repris en Kinyarwanda, une langue rwandaise, ce qui est très mal accueilli par les autorités administratives et policières à Rugombo.
(Le Point 24/08/16)
Son premier livre, "Petit pays" en librairie le 24 août, est à lire absolument, en écho à l'album de l'écrivain-rappeur franco-rwandais qui a grandi à Bujumbura. « Je pensais être exilé de mon pays. En revenant sur les traces de mon passé, j'ai compris que je l'étais de mon enfance. Ce qui me paraît bien plus cruel encore. » Pour dire une enfance en pays meurtri, les mots de Gaël Faye ont tant de justesse, douceur et gravité mêlées, qu'on ressort de son premier roman comme d'une bouleversante étreinte. Roman d'une enfance à l'ombre du génocide rwandais « L'année de mes huit ans, la guerre a éclaté au Rwanda. » Gabriel, double de l'auteur, né au Burundi voisin en 1982,...
(Jeune Afrique 26/05/16)
Après le génocide rwandais, l'écriture s'est imposée comme une urgence. Pour exorciser la souffrance et fixer la mémoire. Ainsi, les écrivains restent marqués par le massacre, même si peu à peu certains sont tentés par la fiction… Lorsqu’elle a vu le film germano-britannique Shooting Dogs, en 2005, Scholastique Mukasonga a dû quitter la salle. La romancière rwandaise savait, bien sûr, ce qui s’était passé dans son pays en 1994, elle qui a perdu 37 membres de sa famille dans le génocide. Des témoignages de rescapés, elle en a lu et entendu des quantités. Mais voir les tueries ainsi représentées, sans la médiation des mots et de l’imaginaire, lui était insupportable. « On aurait cru que les génocidaires allaient sortir de...
(Autre média 24/05/16)
L’entreprise ghanéenne Mint Innovations, spécialisée dans les nouvelles technologies, en partenariat avec le Collège des sciences et des technologies de l'université du Rwanda, vient de proposer des robots au musée de l’histoire naturelle du Rwanda, en vue d'améliorer la gestion et la conservation de ce patrimoine. Certains de ces robots sont calqués sur la structure de quelques-uns des objets exposés dans le musée. "Cette initiative de prendre exemple sur les objets exposés au sein du musée découle du fait que différents musées du Rwanda doivent désormais se doter de tous les outils technologiques indispensables à leur fonctionnement", déclare Benjamin Nortey, directeur exécutif de Mint Innovations. L’entreprise a aussi proposé un prototype de robot humanoïde qui peut assurer des visites guidées...
(France 24 23/05/16)
Onze artistes ont réalisé une chanson pour appeler à la paix dans la région des Grands lacs troublée par les conflits réguliers depuis le milieu des années 1990. Grande première : ces artistes, hommes et femmes, viennent à la fois du Burundi, du Rwanda et de République démocratique du Congo. "Ta paix, c'est ma paix, ma réussite, c’est ta sécurité" : 11 artistes de la région des Grands lacs chantent, en kiswahili, l’évidence d’un destin commun. Des chanteurs rwandais, burundais mais aussi congolais se sont réunis à Goma, dans l'est de la RDC sur les rives du lac Kivu, pour dire leur ras-le-bol des conflits à répétition dans cette région d'Afrique. Cette chanson commune entre des artistes de ces trois...

Pages

(RFI 23/02/18)
Au Rwanda, des manifestations de réfugiés congolais du camp de Kiziba, dans la province de l'Ouest, ont dégénéré. Jeudi 22 février, cinq réfugiés congolais ont été tués et une vingtaine blessés dans ce camp, au cours de manifestations qui auraient tourné à l'émeute, selon la Police rwandaise. Des faits qui sont largement corroborés par le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés dans ce pays, qui demande une enquête. La tension n'a cessé de monter depuis mardi 20 février, lorsqu’environ 700 réfugiés congolais du camp de Kiziba ont marché sur la ville de Kibuye, à quelque 17 km à l'ouest de leur camp, pour protester contre une réduction de 25% de leur ration alimentaire en janvier. Cela après...
(La Tribune 21/02/18)
La Banque européenne d'investissement prévoit pour le Rwanda une enveloppe de 69 millions d'euros d'investissements dans les infrastructures et le secteur privé. Cet appui devrait être confirmé cette semaine lors d'une visite d'une délégation de la Banque au pays. Une délégation de la Banque européenne d'investissement (BEI) est attendue à Kigali d'ici la fin de cette semaine. Selon le ministère rwandais des finances et de la planification économique qui a apporté l'information, à cette occasion, l'institution financière européenne devrait confirmer un appui financier de 69 millions d'euros d'investissement dans les infrastructures et le secteur privé au Rwanda.
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Le Monde 20/02/18)
En Chine, rien ne remplace le guanxi (le réseau) : des liens interpersonnels qui régissent aussi bien les rapports amicaux que les relations dans les affaires et la politique. La confiance vient du guanxi et, pour cela, il faut se rencontrer. Ainsi fonctionne, aussi, la diplomatie chinoise. Avec 79 visites dans 43 pays d’Afrique en dix ans, le pays est particulièrement actif sur le continent. « La Chine attache beaucoup d’importance aux relations personnelles et à ces rencontres en face à face. Elle est le seul pays à avoir instauré ce principe de visites aussi régulières et nombreuses », explique Hannah Ryder, ancienne diplomate de l’ONU et directrice à Pékin du cabinet de consultant Development Reimagined. En reprenant le fil...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Le Rwanda, l'Ouganda et la Tanzanie ont décidé en 2016 d'augmenter les barrières douanières sur les importations de vêtements d'occasion. Sous la pression des industriels américains du secteur, les États-Unis réclament une levée de ces restrictions. Harry Sullivan, directeur par intérim pour les affaires économiques et régionales du Bureau des affaires africaines de l’administration américaine, a exprimé le souhait que les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), notamment le Rwanda, la Tanzanie et l’Ouganda, annulent les restrictions instaurées depuis 2016 sur les importations de vêtements d’occasion. Une annonce qu’il a livré le 13 février, lors d’une téléconférence de presse portant sur le bilan 2017 du Pacte Africain pour la Croissance et les Opportunités (Africa Growth Opportunity Act, Agoa)...
(Jeune Afrique 17/02/18)
Laura Flessel a entamé le 18 février une visite de trois jours au Rwanda, à l'occasion du Championnat africain de cyclisme sur route. C'est le premier déplacement officiel d'un membre du gouvernement français au « pays des mille collines » depuis 2010. Depuis la visite de Nicolas Sarkozy et de son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, en 2010, aucun membre du gouvernement français n’avait fait le déplacement au Rwanda. Ce dernier passage avait eu lieu trois mois après la reprise officielle des relations diplomatiques entre les deux pays. Un agenda chargé À Kigali pour un déplacement de trois jours, la ministre française des Sports...
(RFI 16/02/18)
La ministre française des Sports est en visite officielle au Rwanda jusqu’au 18 février. Laura Flessel a rencontré ce vendredi matin son homologue Julienne Uwacu à Kigali. Une heure d’entretien pour marquer le début du réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays. L’ambiance est toute à fait cordiale. Les ministres sont sorties de leur tête-à-tête souriantes. La ministre rwandaise des Sports a insisté sur une visite qui « marque », a-t-elle affirmé. Julienne Uwacu a évoqué un premier pas qui pourrait ouvrir plus de portes. Leurs discussions se sont concentrées sur les possibles échangés en termes de formation, mais aussi de partenariats publics et privés. Elle a aussi évoqué la force du sport. Ce qu’a confirmé la ministre française...
(RFI 16/02/18)
La ministre des Sports française Laura Flessel est arrivée ce 15 février au soir à Kigali, au Rwanda, dont elle repartira le 18 février. Au mois de janvier, l'ancien président français Nicolas Sarkozy s'était déjà rendu dans le pays lors d'une visite axée sur les affaires. Même si le programme de la ministre est tourné essentiellement vers le sport, on peut y voir un début de réchauffement des relations diplomatiques. La ministre française des Sports Laura Flessel rencontre ce 16 février au matin son homologue rwandaise Julienne ...
(RFI 15/02/18)
Les accrochages se sont déroulés mardi 13 février après-midi vers Bikenge, dans le parc des Virunga, au pied du mont Visoke. La RDC accuse l'armée rwandaise d'avoir fait une incursion sur son sol et a saisi le mécanisme conjoint de vérification de la région des Grands Lacs (CRIGL) pour enquêter. Il y aurait des morts dans chaque camp. Selon le porte-parole de l'armée congolaise dans la zone, cela faisait près d'une semaine que des troupes - au départ non identifiées - avaient été repérées près de la frontière, côté congolais. D'où la décision mardi d'envoyer des hommes sur place pour en avoir le coeur net. « C'est lors de cette patrouille que nos hommes sont tombés sous le feu ennemi...
(La Tribune 09/02/18)
L’année 2017 au Rwanda aura été celle des exportations. Elles ont bondi de 58%, tandis que les importations ont légèrement reculé. De quoi rassurer le gouvernement dans son ambition de faire des exportations le principal moteur de sa croissance. Les ressources et produits rwandais ont le vent en poupe à l'international. En effet, les exportations ont atteint les 943,5 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 57,6% par rapport à l'année précédente. Un bon cru dont s'est félicité mercredi le ministre des Finances et de la planification économique, Claver Gatete, déposant au Parlement un projet de loi pour le budget révisé de l'exercice 2017-2018.
(RFI 08/02/18)
En France, le docteur Twagira a été suspendu de l'hôpital où il travaillait près de Paris, après la protestation de la commission rwandaise de lutte contre le génocide. Ce médecin rwandais avait été condamné, par contumace en 2009 au Rwanda, pour crime de génocide et il est aujourd'hui poursuivi en France pour les mêmes faits, sur la base d'une plainte du collectif des parties civiles pour le Rwanda. Pour l'avocat du docteur Charles Twagira, la suspension de son client par son employeur est une violation de la présomption d'innocence. Ce médecin rwandais serait, selon lui, accusé à tort par les autorités rwandaises. « Mon client est mis en examen pour des faits qui sont extrêmement graves, cela est une certitude...
(Jeune Afrique 02/02/18)
À l’origine de plusieurs coups d’État sur le continent, Bob Denard a également offert ses services aux génocidaires rwandais en 1994, selon un rapport publié jeudi par l’association Survie. Le mercenaire, décédé en 2007, aurait été mandaté, sous un nom d'emprunt, pour des missions grassement rémunérées par le gouvernement rwandais de l'époque. Analyse de Jean-François Dupaquier, ancien journaliste et spécialiste de l’Afrique des Grands Lacs. Plus de dix ans après sa mort, Bob Denard continue de faire parler de lui. En témoignent les dernières révélations de l’association Survie, qui lèvent le voile sur le volet rwandais des actions occultes conduites par le célèbre mercenaire de la « Françafrique ». En 1994, celui-ci était en affaires avec le gouvernement intérimaire rwandais,...
(Le Monde 02/02/18)
Bob Denard (1929-2007) a mis en scène sa propre légende. « Corsaire de la République » – le titre flatteur de son autobiographie – pour l’honneur de la France, plutôt que chien de guerre. Il a repeint sa vérité en couleurs camouflage. C’est le cas avec le Rwanda. Un rapport publié jeudi 1er février par l’association Survie et intitulé Le crapuleux destin de Robert-Bernard Martin révèle ainsi la présence du plus célèbre des « affreux » français au côté des génocidaires hutu. Il avait oublié d’en parler. Pourtant ces informations, au-delà du personnage, jettent un voile d’ombre supplémentaire sur le rôle de la France durant le génocide des Tutsis en 1994. Dans le livre retraçant sa vie, le mercenaire français...
(RFI 01/02/18)
C'est le mercenaire français le plus connu au monde. Pour l'organisation Survie, Bob Denard a joué un rôle dans le génocide de 1994 au Rwanda. Dans un rapport d'une trentaine de pages, étayé par des documents de l'époque, l'ONG montre que ce mercenaire, décédé en 2007, était en contact pendant et après le génocide avec le gouvernement intérimaire rwandais, celui-là même qui est accusé de l'avoir perpétré. Pour Survie, c'est une preuve de plus de l'implication française dans le génocide de 1994. Que dit ce rapport ? Survie dénonce toujours des retards dans les différentes procédures en France, relatives au rôle joué par l'Etat français et ses ressortissants dans le génocide de 1994. C'est un enjeu démocratique fort pour la...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(Le Monde 29/01/18)
D’un pas assuré, le président de la République rwandais, Paul Kagamé, avance dans les couloirs du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba. En cette matinée de dimanche 28 janvier, les chefs d’Etat africains s’enferment dans une salle pour une longue réunion à huis clos. A la tribune de la salle plénière, éclaboussée de soleil peu avant 15 heures, le président sortant de l’UA, le Guinéen Alpha Condé, salue son successeur, M. Kagamé, à qui est « confié le processus de la...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(RFI 29/01/18)
Le 31ème sommet de l’Union africaine se poursuit à Addis-Abeba. Le président rwandais Paul Kagame succède officiellement à Alpha Condé à la présidence tournante de l’organisation panafricaine et il hérite aussi de l’agenda de son prédécesseur. Un agenda riche en crises à régler. Trois crises retiennent tout particulièrement l’attention des dirigeants africains, ce lundi 29 janvier à Addis-Abeba. Elles ont été pointées hier par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat. D’abord, le Soudan du Sud. « On y voit une violence insensée, que les belligérants infligent avec des cruautés indicibles. Le moment est venu d’imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix », a lancé le Tchadien Moussa Faki à la tribune. Ensuite,...
(La Tribune 25/01/18)
C’est la seule rencontre avec un leader africain dans l’agenda du président américain. En marge du Forum économique mondial de Davos, Donald Trump a demandé à rencontrer le président rwandais Paul Kagamé qui devrait prendre la présidence exécutive de l’Union africaine. Le tête-à-tête entre les deux hommes intervient en pleine polémique sur les propos prêtés au président américain sur les « pays de merde ». Propos pour lesquels tout un Continent espère des excuses en provenance du locataire de la Maison-Blanche. Paradoxal le lieu choisi pour réchauffer les relations entre l'Afrique et les Etats-Unis. Ce sont sur les hauteurs enneigées des Alpes suisses que le président américain compte déployer une opération de réchauffement des relations américano-africaines. Paul Kagamé, seul leader...

Pages