Vendredi 21 Juillet 2017
(RFI 20/07/17)
L'ancien ministre français Hubert Védrine réagit au dernier article de la revue XXI concernant le Rwanda. Dans la dernière édition parue il y a trois semaines, le journaliste Patrick de Saint-Exupéry accusait la France d'avoir ordonné de réarmer les génocidaires hutus, au moment où beaucoup passaient la frontière vers le Zaïre et où les exactions contre les Tutsis étaient déjà connues. Le journaliste mettait directement en cause Hubert Védrine, qui était à l'époque secrétaire général de l'Elysée. Au moment de la parution de l'article, Hubert Védrine avait catégoriquement refusé de commenter les informations de la revue XXI. Trois semaines plus tard, l'ancien ministre « dément en bloc les allégations et accusations » contenues dans l'article...
(Le Monde 20/07/17)
L’ancien secrétaire général de l’Elysée et ministre des affaires étrangères réagit aux accusations de réarmement des génocidaires des Tutsi par la France. C’est un très lourd soupçon qui pèse sur lui. Celui d’avoir ordonné le réarmement des génocidaires au Rwanda en 1994. Trois semaines après la parution dans la revue XXI d’un article le présentant comme l’auteur d’une note incitant à la livraison d’armes aux Hutu qui venaient de commettre les massacres, Hubert Védrine « dément en bloc les allégations et les accusations fondées sur des spéculations ». « Ces accusations répétées contre l’action de la France au Rwanda (…) ont été maintes fois démenties avec précision par les autorités gouvernementales, parlementaires et militaires françaises. La France a été le...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Les Jeux olympiques de la gouvernance permettent d'analyser la politique publique du pays, comme le secteur de l'éducation, de l'agriculture ou encore social, en soulignant les manquements et les réussites du gouvernement. Depuis quatre ans, l’Institute of Policy Analysis and Research-Rwanda (Ipar-Rwanda) est sollicité pour évaluer l’impact des politiques menées par le gouvernement. Chaque année, ce think-tank auquel je collabore passe donc en revue les imihigo (contrats de performance) signés entre la présidence de la République et les institutions centrales...
(Jeune Afrique 20/07/17)
«L’image que les médias vous proposent de l’Afrique est généralement celle d’un continent en crise, victime de catastrophes naturelles, de famines, de drames ou de coups d’État militaires… Eh bien, ce soir, c’est une tout autre image que [nous vous proposons] : celle d’un petit pays – le Rwanda – qui […] cherche à conquérir son indépendance économique et son autonomie, sans crise, sans drame. » Avec une trentaine d’années de recul, ce lancement de la Télévision suisse romande (TSR) peut...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Un jeune rwandais a créé une application qui permet aux entreprises de suivre en temps réel leurs ventes et leurs stocks. TorQue, c'est son nom, est une belle réussite pour Jean Niyotwagira, qui a su convaincre Bralirwa, la plus importante entreprise brassicole du Rwanda. « Au début, je voulais juste créer ma société, même si je ne savais pas vraiment dans quel domaine », relate Jean Niyotwagira. Diplômé de l’Institut des sciences et des technologies de Kigali, il imagine et...
(Jeune Afrique 19/07/17)
La chef de la diplomatie rwandaise assume le référendum de 2015, qui permet à Paul Kagame de briguer un troisième mandat. Elle estime qu’il est le seul à avoir l’envergure nécessaire à cette fonction. Aussi à l’aise en français qu’en anglais, Louise Mushikiwabo est, depuis huit ans, le visage du Rwanda à l’étranger. Le référendum de 2015, en débloquant les verrous constitutionnels qui empêchaient le président Paul Kagame de se représenter, lui a pourtant valu quelques critiques, notamment en provenance du pays de son mari, les États-Unis. Mais alors que le Parti démocrate américain a été balayé lors des dernières élections, le gouvernement de Kigali semble avoir de belles années devant lui.
(Jeune Afrique 19/07/17)
À une dizaine de kilomètres de Kigali, la future Innovation City regroupera bientôt un complexe universitaire, des bureaux régionaux de grandes entreprises et un incubateur. Des grues surplombent une fourmilière d’ouvriers qui s’activent entre des bâtiments en construction… La future Innovation City de Kigali n’est encore qu’un vaste chantier. Située à une dizaine de kilomètres de la capitale, cette future Silicon Valley rwandaise devrait ouvrir ses portes dès 2018. Un futur pôle de technologie 2.0 « Nous allons réunir sur...
(Jeune Afrique 19/07/17)
À Kigali, le Tap&Go est devenu un réflexe pour les usagers des bus. Le système de paiement par carte, développé par AC Group, revendique déjà 1 million d’utilisateurs au Rwanda. « Cela permet aux opérateurs de transport d’éviter les fraudes et d’adapter le service aux besoins des consommateurs », explique Patrick Buchana, directeur général et fondateur d’AC Group. Après avoir conquis le marché local, l’entreprise se déploie aujourd’hui au Cameroun. « Nous avons déjà 80 000 souscripteurs à Yaoundé et à...
(Le Point 18/07/17)
Pour le président sortant Paul Kagame, l'élection du 4 août semble jouée d'avance. Face à lui, il a deux challengers qui n'entendent pas lui faciliter la tâche. Comme lors des dernières élections présidentielles, Paul Kagame semble bien parti pour remporter les élections du 4 août 2017. Et lui-même ne s'y trompe pas. « Ce serait mentir que de prétendre ignorer le résultat de l'élection présidentielle. Je suis venu vous demander si vous êtes encore sur la voie de ce qui...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Comme Frank Habineza pour le Parti démocrate vert du Rwanda (RDGP) et l’indépendant Philippe Mpayimana, les deux autres candidats retenus par la commission électorale nationale (NEC), Paul Kagame a démarré le 14 juillet sa campagne officielle, avant le scrutin présidentiel du 4 août. Pour démarrer sa tournée, le chef de l’État rwandais et chairman du Front patriotique rwandais (FPR), en quête d’un troisième mandat de sept ans, a commencé sur ses terres, à Ruhango, dans le sud du pays. Une heure avant son arrivée, vendredi 14 juillet, ils étaient déjà plusieurs dizaines de milliers...
(France TV Info 17/07/17)
La plainte des opérateurs économiques américains du secteur des textiles de seconde main risque de mettre fin aux bénéfices commerciaux liés à la loi sur la croissance économique et les opportunités d'Affaires en Afrique (AGOA) dont jouissent l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. A l'origine de ce différend commercial, la volonté de ces pays d'interdire l'importation des vêtements d'occasion. Pas de fripes, pas d'AGOA (African Growth Opportunity Act, ou loi sur la croissance économique et les opportunités d'Affaires en Afrique)...
(La Libre 17/07/17)
Beaucoup de Congolais vont s’installer de l’autre côté de la frontière, à Gisenyi, plus sûre. Reportage. Dieu est partout mais, le soir, il rentre dormir au Rwanda", dit un proverbe rwandais. Désormais, les habitants de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu (est du Congo) font comme Dieu : ils dorment au Rwanda. Fuyant l’insécurité et les conséquences néfastes de l’absence de services étatiques dignes de ce nom au Congo, ils travaillent le jour dans leur ville, mais, le soir, passent la frontière...
(BBC 15/07/17)
Trois candidats sont en lice pour la présidentielle rwandaise dont le président Kagamé au pouvoir depuis 17 ans. Le président sortant Paul Kagamé du Front Patriotique Rwandais (FPR), Frank Habineza du Parti démocratique vert du Rwanda et Philippe Mpayimana, candidat indépendant, ont 19 jours pour convaincre les électeurs. Ils vont sillonner les différentes régions du pays pour dévoiler leurs programmes politiques. Franck Habineza, candidat du Parti démocratique vert est convaincu de ses chances. "Nous ne mettons pas en doute nos...
(RFI 14/07/17)
Dans l’ouest du Rwanda, Human Rights Watch a documenté au 37 cas d’exécutions extrajudiciaires en moins d’un an. « Tous les voleurs doivent être tués » c’est le titre de ce rapport rendu public jeudi 13 juillet par l’ONG de défense des droits de l’homme. Ces propos, rapportés par le témoin d’une exécution extrajudiciaire perpétrée par des militaires, laissent penser l’ONG qu’il existe une stratégie officiellement approuvée de faire régner la peur parmi la population. Les victimes sont pour la...
(Le Monde 13/07/17)
Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou espère le soutien de Kigali, qui prendra la tête de l’Union africaine, dans les instances onusiennes. La séquence diplomatique le ravit. Quelques jours après avoir réservé un accueil triomphal au premier ministre indien Narendra Modi, Benyamin Nétanyahou a salué avec une chaleur égale le président rwandais Paul Kagamé, lundi 10 juillet. Il pouvait ainsi illustrer l’une des lignes de force de sa politique étrangère, consolidée ces dernières années : la diversification des alliances. Si les Etats-Unis demeurent le parrain et l’allié stratégique, Israël veut aussi se rapprocher de pays et de continents qui lui furent autrefois hostiles en raison de leur soutien à la cause palestinienne.
(France TV Info 13/07/17)
A quelques jours de l’élection présidentielle rwandaise, le président Paul Kagamé a effectué une visite de deux jours en Israël pour «développer le commerce et la coopération» avec l’Etat hébreu. L’occasion pour le premier ministre Benjamin Netanyahu de saluer le rôle du Rwanda comme «un pont indispensable» du retour d’Israël sur le continent africain. Entre le président rwandais et le Premier ministre israélien, il est possible de parler d’une entente parfaite, voire d'une relation au beau fixe sur tous les...
(La Tribune 13/07/17)
Le rapport du SDG Index and Dashboards vient de classer le Rwanda parmi les 10 premiers pays d'Afrique subsaharienne ayant réalisé les meilleures performances pour atteindre les Objectifs de développement durable, fixés par la communauté internationale à l'horizon 2030. Mieux encore, le pays est classé 1er en Afrique de l'Est. Pour sa seconde édition, le rapport SDG Index and Dashboards (tableaux et indices des Objectifs de développement durable) classe le Rwanda dans le top 10 des pays qui ont réussi des avancées dans la réalisation des ODD en Afrique subsaharienne. Publié ce 11 juillet dans la capitale rwandaise Kigali par le Centre des Objectifs de développement durable...
(La Tribune 11/07/17)
Le président rwandais effectue de nouveau une visite de deux jours en Israël où il est arrivé dimanche dernier. Accueilli avec tous les honneurs par les autorités de l’Etat hébreux, Paul Kagamé est considéré comme l’un des principaux alliés d’Israël en Afrique. A l’heure où Israël lance une véritable offensive sur le continent, le Rwanda compte profiter des opportunités d’investissements ainsi ouvertes afin de drainer plus d’IDE israéliens pour accompagner sa stratégie de développement. L’occasion pour l’Etat hébreu d’appâter d’autres...
(Jeune Afrique 11/07/17)
Pour avoir présenté un document de voyage orné de l’ancien drapeau rwandais, en vigueur au moment du génocide, une délégation diplomatique française a essuyé un refus de visa des autorités rwandaises. C’est un premier accroc dans la relation, encore embryonnaire, entre les nouvelles autorités françaises et le régime de Kigali. Les 9 et 10 juillet, une délégation officielle française devait se rendre en mission au Rwanda, avant de poursuivre son périple au Cameroun. À sa tête, Rémi Maréchaux, directeur de...
(RFI 11/07/17)
Paul Kagamé est actuellement en visite en Israël. Un déplacement de deux jours pour consolider les relations entre les deux pays qui sont excellentes. Le président rwandais a rencontré, ce lundi 10 juillet, le Premier ministre Benyamin Netanyahu. C'est à un homme qu'il présente comme un ami d'Israël que Benyamin Netanyahu a tenu à souhaiter la bienvenue. Le Premier ministre israélien appelle même le président rwandais par son prénom. Et il l'a remercié pour le rôle qu'il a joué dans...

Pages